Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 le martyr et la sainteté oecuménique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 19491
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: le martyr et la sainteté oecuménique ?   Lun 29 Sep - 14:55

Citation :
Unité des chrétiens : Symposium international sur la sainteté et le martyre



Organisé par le Conseil œcuménique des Eglises à Bose



ROME, Mardi 23 septembre 2008 (ZENIT.org) - Un symposium international
se penche sur la sainteté et le martyre comme source d'unité des
chrétiens.



Les saints et les martyrs - ou tout simplement, les chrétiens et
chrétiennes qui ont mené une vie exemplaire - peuvent-ils contribuer à
unifier les Eglises dans lesquelles ils sont nés?


Un groupe d'experts internationaux va donc se pencher sur cette
question lors d'un symposium organisé dans un monastère italien,
indique le Conseil œc*ménique des Eglises (COE) et sa commission « Foi
et Constitution ».



« Dans l'histoire de l'Eglise, des
hommes et des femmes ont mené une vie chrétienne exemplaire,
enrichissant considérablement le patrimoine du mouvement œcuménique »
; souligne le COE.



Lors de ce symposium international qui se déroulera au monastère de
Bose, en Italie, du 29 octobre au 2 novembre 2008, des experts
tenteront de déterminer «
dans quelle mesure la mémoire commune de ces témoins de la foi peut
contribuer à la réalisation d'une spiritualité œcuménique ».




Environ 80 théologiens et responsables d'Eglise orthodoxes, catholiques, protestants et pentecôtistes reconnus internationalement ont prévu de participer au symposium.



Au nombre des intervenants se trouvera Mary Tanner, présidente du Conseil œc*ménique des Eglises (COE) pour l'Europe.



L'archevêque de Cantorbéry, Rowan Williams, a fait parvenir un discours qui sera lu en son nom.



« On est en train de prendre
conscience que les témoins de la foi, aujourd'hui comme hier,
n'appartiennent pas à des groupes confessionnels distincts, mais
représentent un patrimoine commun
et une source d'inspiration
pour l'ensemble de la chrétienté et au-delà », a déclaré Tamara
Grdzelidze, responsable de programme à la Commission de Foi et
constitution du COE.



« Ce symposium vise à partager
la richesse de la sainteté et du martyre tels qu'ils sont vécus dans
différentes traditions et différents contextes d'Eglise,
et à
déterminer comment cette prise de conscience peut contribuer à la
réconciliation et à l'intercompréhension », a ajouté Tamara Grdzelidze.



Dans le cadre du symposium, une commémoration œcuménique des témoins chrétiens aura lieu le samedi 1er novembre, fête de tous les saints dans la tradition chrétienne occidentale.



Le symposium fait partie du projet intitulé « Une nuée de témoins
», mis en place conjointement par la Commission de Foi et constitution
du COE et le monastère italien de Bose.



On se souvient par exemple que Jean-Paul II avait souhaité qu'à
l'occasion du Grand Jubilé de l'Incarnation, les martyrs du XXe siècle,
de toutes confessions, soient célébrés ensemble, au Colisée, le 17 mai
2000.

http://www.zenit.org/article-18879?l=french

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.


Dernière édition par Admin le Lun 29 Sep - 15:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 19491
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: le martyr et la sainteté oecuménique ?   Lun 29 Sep - 15:03

réponse de l'Eglise du Christ,par la voix de Son Pape Sa Sainteté Léon XIII,dans Satis Cognitum:

Citation :
De meme donc qu'Il a pris Lui-meme un corps mortel unique,qu'Il a voué
aux tourments et à la mort pour payer la rançon des hommes,de la meme
façon,Il a un corps mystique unique,dans lequel et par le moyen duquel
Il fait participer les hommes à la sainteté et au salut eternel
."Dieu
L'a établi(le Christ) chef sur toute l'Eglise qui est Son
corps"(Ephes.,I,22-23).

Des menbres séparés et dispersés ne
peuvent point se réunir à une seule et meme tete pour former un seul
corps.Or saint Paul nous dit: "Tous les menbres du corps,quoique
nombreux,ne sont cependant qu'un seul corps:"Ainsi est le Christ"(I
Corinth.,XII,12).C'est pourquoi ce corps mystique,nous dit-il
encore,est uni et lié.

"Le Christ est le chef,en vertu duquel
tout le corps uni et lié par toutes les jointures,qui se pretent un
mutuel secours,d'apres une opération proportionnée à chaque
menbre,reçoit son accroissement pour etre édifié dans la
charité"(Ephes.,IV,15-16).

Ainsi donc,si quelques menbres
restent séparés et éloignés des autres menbres,ils ne sauraient
appartenir à la meme tete que le reste du corps.

Citation :
L'Eglise du Christ est donc unique et,de plus,perpétuelle:quiconque se
sépare d'elle
,s'éloigne de la volonté et de l'ordre de Jésus-Christ
Notre Seigneur,il quitte le chemin du salut,il va à sa perte.

+ + +

Citation :
« 13. .... Ou bien pensent-ils que le Christ est avec eux quand ils sont rassemblés, ceux qui se rassemblent en dehors de l'Eglise du Christ ?



14. En ceux qui sont tels, même s'ils étaient mis à mort au nom de la
confession, cette faute n'est pas même purifiée par le sang :


l'inexpiable et gravissime crime de la discorde n'est pas même purgé par la souffrance des tourments.



Il ne peut-être Martyr, celui qui
n'est point dans l'Eglise : il ne pourra parvenir au Royaume, celui qui
a abandonné Celle qui doit régner.




Le Christ nous a donné la paix, Il nous a ordonné d'être dans la
concorde et l'unanimité, Il a demandé que soient gardés incorrompus et
sans atteinte les liens de la dilection et de la charité.


Il ne peut témoigner comme Martyr, celui qui n'a point gardé la charité fraternelle.





L'Apôtre a attesté et enseigné cela, en disant : « Si j'avais la foi jusqu'à transporter des montagnes, mais n'avais point la charité, je ne suis rien.

Et si je distribuais tous mes biens en vue de la nourriture des pauvres, si même je livrais mon corps en sorte qu'il brûle, mais n'avais point la charité, cela ne me sers de rien.

La charité est magnanime, la charité est bénigne, la charité n'est pas
envieuse, n'agit pas de travers, ne s'enfle pas d'orgueil, ne s'irrite
point, ne pense pas au mal, elle aime tout, croit tout, espère tout,
supporte tout. La charité n'est jamais abattue »
(I Cor. 13, 2,5, 7,11).



La charité, dit-il, n'est jamais abattue, détachée, coupée
(excidit). Car elle demeurera toujours dans le Royaume, elle
persévérera éternellement dans l'unité de l'union fraternelle.



La discorde ne peut parvenir au Royaume des Cieux ; à la
récompense du Christ, qui a déclaré : « Ceci est Mon commandement, que
vous vous aimiez les uns les autres, comme je vous ai aimés » (Jn.
15,12), ne pourra arriver, celui qui porte atteinte à la dilection du
Christ par une perfide dissension.


Qui n'a pas la charité, n'a pas Dieu. C'est le témoignage de l'Apôtre Jean (I ; 4,16) : « Dieu est dilection, et qui demeure en la dilection, demeure en Dieu ».



Ils ne peuvent demeurer avec Dieu, ceux qui n'ont pas voulu être unanimes dans l'Eglise de Dieu.

Qu'ils soient même livrés au feu et brûlés par les flammes ou livrent
leur vie en étant exposés devant les bêtes féroces, cela ne sera point
la couronne de la foi mais la peine de la perfidie ; non la glorieuse
fin de la vertu de religion, mais la perdition du désespoir.


Quelqu'un de tel peut être mis à mort, il ne peut pas être couronné.




Il se proclame Chrétien de la même manière que le diable se présente
souvent comme étant le Christ, selon l'avertissement et l'attestation
du Seigneur Lui-même :

« Beaucoup viendront en mon nom, disant : Je suis le Christ, et ils en séduiront un grand nombre.» (Mc. 13,6).



Comme celui-ci n'est pas le Christ, bien qu'il cherche à tromper
par ce nom, de même il ne peut être regardé comme Chrétien, celui qui
ne demeure pas en son Evangile et en la vérité de la foi.



15. En effet, prophétiser, chasser les démons et accomplir de
grandes et sublimes choses sur la terre est certes aussi admirable,
pourtant quelqu'un qui aura accompli tout cela n'atteindra pas le
Royaume céleste s'il ne marche pas dans l'observance en la voie droite
et juste.


C'est ce que le Seigneur fait remarquer, en disant : «
Beaucoup me diront en ce jour : Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas
prophétisé en votre Nom, et n'avons-nous pas chassé les démons en votre
Nom, et n'avons-nous pas fait de grandes choses en votre Nom ? Et je
leur dirai alors : Je ne vous ai jamais connu ; retirez-vous de Moi,
vous qui avez opéré l'iniquité.»
(Mt. 7,22s).





Il faut la justice pour pouvoir mériter selon le jugement de Dieu : il
importe d'obtempérer à ses préceptes et à ses recommandations, pour que
nos mérites reçoivent leur récompense.


En son Evangile, le Seigneur indique la voie de la foi et de l'espérance en un bref résumé : « Le Seigneur ton Dieu, est le Dieu unique (Deut. 6,4) ; et : Tu
aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute âme, et de
toute ta force. Tel est le premier Commandement, et le second lui est
semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. En ces deux
préceptes tient toute la Loi, et les Prophètes » (Mc. 12,29s).


Il a enseigné par son magistère à la fois l'unité et
la dilection, a inclus en 2 préceptes la Loi et tous les Prophètes.



Or quelle unité conserve, quelle dilection observe et garde celui qui,
rendu insensé par la fureur de la discorde, déchire l'Eglise, détruit
la foi, trouble la paix, dissipe la charité, profane les sacrements ? »




(Saint Cyprien, De Unitate Ecclesiae)

Citation :
« La Sainte Eglise Catholique enseigne que
Dieu ne peut être véritablement adoré que dans son sein, Elle affirme
que tous ceux qui en sont séparés ne seront pas sauvés.»
(Saint Grégoire le Grand, Mor. in Job, 1405)

Citation :
« La Sainte
Eglise Romaine croit fermement, professe et prêche qu'aucun de ceux qui
vivent en dehors de l'Eglise, non seulement les païens mais aussi les
Juifs ou les hérétiques et schismatiques, ne peut avoir part à la vie
éternelle
;

mais qu'il ira au feu éternel, « qui a été préparé pour le diable et ses anges » (Mt. 25,41),



à moins qu'avant la fin de sa vie il ne s'y agrège :



et que l'unité du Corps de l'Eglise
est nécessaire au point qu'à ceux-là seuls profitent pour le salut les
sacrements ecclésiastiques, les jeûnes, les aumônes, et les autres
offices et oeuvres de piété de la milice chrétienne qui engendrent les
récompenses éternelles
.



« Personne, quelques soient les aumônes qu'il fasse, même s'il verse
son sang pour le Nom du Christ, ne peut être sauvé, s'il ne demeure
dans le sein et l'unité de l'Eglise Catholique.»
(Saint Fulgence, De Fide ad Petrum 38. 79).»


(Eugène IV, Bulle Cantate Domino, 4/2/1442, Concile de Florence, Décret pour les Jacobites)

Citation :
« Assurément, bien que la voix du Seigneur
Lui-même dans le Saint Evangile montre ouvertement où l'Eglise a été
établie, écoutons cependant ce que le Bienheureux Augustin, à la pensée
de cette sentence dominicale elle-même, a défini.


En effet, dit-il, l'Eglise est établie en ceux qui reconnaissent
qu'elle est gouvernée par la Succession de ceux qui régissent le Siège
Apostolique, et quiconque s'élève contre la communion ou l'autorité de
ce Siège, démontre qu'il fait schisme (quicumque ab earumdem Sedium se
communione vel auctoritate suspenderit, esse in schismate
demonstratur).


Et plus loin : « Demeurant dehors, même (mort) pour le Nom du Christ, tu demeureras mort.

Tu ne sera point compté parmi les membres du Christ, qui souffrent pour
le Christ en adhérant à son Corps, en luttant pour la Tête »
.



Et le Bienheureux Cyprien dit aussi.... « Ils ne peuvent demeurer avec
Dieu, ceux qui ne veulent point être unanimes dans l'Eglise de Dieu : même
s'ils offrent leur vie en étant livrés au feu et torturés par les
flammes, ou exposés aux bêtes, ce ne sera point ici la couronne de la
foi mais la peine de la perfidie, ni la gloire de l'achèvement de la
vertu de religion mais la perte découlant du désespoir. Ceux qui sont
tels peuvent être mis à mort, mais non être couronnés
..



Le crime du schisme est pire que celui de ceux qui ont sacrifié [les
lapsi] ; lesquels, en faisant pénitence, peuvent obtenir de Dieu une
pleine réparation par la prière.


En ceux-ci l'Eglise est recherchée et implorée, en ceux-là l'Eglise est
repoussée. Celui qui est tombé s'est nui à lui tout seul, ceux qui se
lancent dans le schisme en trompent beaucoup en les attirant avec eux.


Ici une seule âme est damnée, là il y a péril pour un grand nombre.
Ici, on comprend facilement qu'on a péché, on s'en lamente et en
pleure, là , s'enorgueillissant en son péché et se complaisant en son
délit, on sépare des fils de leur Mère, on sollicite des brebis pour
les écarter de leur pasteur, on détourne les Sacrements de Dieu ; et
tandis que le tombé a péché une fois, là on pèche quotidiennement.


Par la suite, le tombé peut obtenir par le Martyre subséquent les récompenses du Royaume ; là, si l'on est occis en dehors de l'Eglise, on ne peut point parvenir aux récompenses promises à l'Eglise.».»




(Pélage II, Ep. Dilectionis vestrae, 585, aux ev. schismatiques d'Istrie)

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 19491
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: le martyr et la sainteté oecuménique ?   Lun 29 Sep - 15:04

source et suite:

http://www.phpbbserver.com/micael/viewtopic.php?t=1971&mforum=micael

merci à l'abbé zins et à gabrielle.

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
petit ch
Invité



MessageSujet: Re: le martyr et la sainteté oecuménique ?   Lun 29 Sep - 18:12

merci de nous conforter par de tels ecrits contre la mode de l oecumenisme ! merci mon Dieu !
peux-tu me poster ainsi tes questions sur mon adresse mail ? en effet, en allant sur ton site , je n ai pas acces car ne me rapellant plus mon login et mon mdp suite à moultes formatage !meri encore !et que Dieu te conforte dans la vraie Foi !
Revenir en haut Aller en bas
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 19491
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: le martyr et la sainteté oecuménique ?   Ven 27 Fév - 22:23

Concile de Laodicée

Canon 9

Défend aux fidèles d'aller au cimetières et aux églises avec des hérétiques et d'y prier avec eux et à y demander la guérison a leurs prétendus martyrs.

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le martyr et la sainteté oecuménique ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
le martyr et la sainteté oecuménique ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Validité du bapteme selon un document oecuménique
» L'église catholique et le conseil oecuménique des églises
» dialogue œcuménique et collaboration avec l’Eglise apostolique d’Arménie
» État du dialogue oecuménique
» Semaine oecuménique pour l'unité des Chrétiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Questions/Réponses-
Sauter vers: