Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Épître à Tite , chap 3 ; verset 9 - 15

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 19491
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Épître à Tite , chap 3 ; verset 9 - 15   Lun 23 Mar - 14:25

Épître à Tite, chap 3 ; verset 9 - 15

Citation :
Quant aux questions folles,aux généalogies, aux querelles, aux disputes relatives à la Loi, évite-les, car elles sont inutiles et vaines.
Pour celui qui fomente des divisions, après un premier et un second avertissement, éloigne-le de toi,
sachant qu’un tel homme est entièrement perverti, et qu’il est un pécheur condamné de son propre jugement.
Lorsque je t’aurai envoyé Artémas ou Tychique, hâte-toi de venir me rejoindre à Nicopolis, car j’ai résolu d’y passer l’hiver.
Pourvois avec soin au voyage de Zénas, le docteur de la loi, et d’Apollos, en sorte que rien ne leur manque.
De plus que les nôtres aussi apprennent à se porter aux bonnes œuvres, de manière à subvenir aux besoins urgents, afin qu’ils ne soient pas sans fruits.
Tous ceux qui sont avec moi te saluent ; salue ceux qui nous aiment dans la foi. Que la grâce soit avec vous tous. Amen.

http://fr.wikisource.org/wiki/%C3%89p%C3%AEtre_%C3%A0_Tite_-_Crampon

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 19491
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Épître à Tite , chap 3 ; verset 9 - 15   Lun 23 Mar - 14:29

Commentaire de l’épître de saint Paul à Tite

PAR SAINT THOMAS D’AQUIN


http://docteurangelique.free.fr/index.html

Paul, dans tout ce qui précède, a rappelé à Tite ce qu’il avait à enseigner au peuple fidèle pour l’instruire. Il lui explique maintenant ce qu’il doit éviter dans la doctrine même. C'est ce qu’il propose d’abord; ensuite il fait quelques recommandations familières (verset 4) : "Puisque je vous ai envoyé [Arthémas], etc."

Citation :
I° La première partie se subdivise. L’Apôtre apprend à Tite 1. à éviter les questions inutiles et étrangères
II. À fuir les hérétiques (verset 10) : "[Fuyez] celui qui est hérétique."

Sur la première subdivision, il fait deux choses :

premièrement, il établit ce qu’il doit éviter dans son enseignement; secondement, il en assigne la raison (verset 9) : "Parce qu’elles sont [vaines], etc."

1° Il faut observer sur ce premier point, qu’il appartient en premier lieu à celui qui fait profession d’enseigner quelque science, de répondre aux difficultés qui peuvent s’élever à ce sujet;

secondement, de traiter par lui-même quelques points;

troisièmement de discuter avec ceux qui contestent;

quatrièmement enfin de faire connaître ce qu’il faut éviter par rapport à cette science.

Dans toutes les autres sciences, nul homme sage ne répond aux difficultés de toutes sortes, mais seulement à celles qui se présentent sur la science même qu’il enseigne. De même celui qui enseigne la vérité n’a pas à répondre à n’importe quelle question.

La sottise, en effet, est opposée à la sagesse ; tout cela, c’est la doctrine de la sagesse ; (Deutèr., IV, 5) :

Citation :
" C’est en cela que vous ferez paraître votre sagesse et votre intelligence, aux yeux des peuples."

C’est pourquoi saint Paul dit (verset 9) :

Citation :
"[Mais évitez] les questions impertinentes."

Les questions opposées à ce que se propose cette doctrine n’ont donc pas de sens. Or la doctrine a pour adversaire tout ce qui ne veut pas se soumettre à la sagesse (Job XXXIV, 35) :

Citation :
"Pour Job, il a parlé inconsidérément, et il ne paraît pas de sagesse dans ses discours."

De plus [il faut se garder] de proposer comme douteux ce qui est certain, c’est-à-dire ce que chacun doit par lui-même retenir dans la science. C’est ce qui regarde les choses appartenant à l’enseignement de la foi et à la règle des mœurs. Il y a encore certaines choses que le prédicateur de la vérité doit éviter; c’est ce qui fait dire à Paul (verset 9) :

Citation :
"Les généalogies,"

car elles ne sont rapportées dans les saintes Ecritures qu’à cause des mystères et pour l’intelligence des faits historiques. En résistant aux contestations, [le prédicateur] doit aussi se garder des disputes et des contradictions [sur la loi].

La discussion, quand elle a pour but d’obtenir la vérité est louable, mais employer la dispute pour montrer ce qu’on doit tenir ou rejeter, cette méthode est mauvaise (Proverbes XX, 3) :

Citation :
"C’est une gloire à l’homme de s’abstenir des contestations;"

(II Timothée, II, 14) :

Citation :
"Ne vous livrez pas à des disputes de paroles."

Les contestations de la loi sont celles qui ne proviennent pas de la faute de ceux qui discutent, mais qui naissent de quelque contradiction apparente des Ecritures, ou de raisons qui se détruisent réciproquement.

Doit-on toujours éviter ces sortes de discussions?

Il faut répondre que dans la sainte Ecriture, sur le plan de la vérité, il n'y a jamais de contradiction. Si l’on en croit avoir rencontré une, c’est que ou l’on n’a pas saisi [le sens du texte], ou que le texte en est altéré par la faute des copistes. Voilà ce que l’on remarque en particulier dans les nombres et les généalogies.

Paul veut donc que l’on évite ces discussions, parce que l’on ne peut rien déterminer sur ces passages.

La raison qu’il en apporte est. (verset 9) :

Citation :
"Qu’elles ne sont pas essentielles,"

En effet, celui qui enseigne doit se proposer deux choses, l’utilité et la vérité (Proverbes VIII, 7) :

Citation :
"Ma bouche publiera la vérité;"

(Isaïe XLVIII, 17) :

Citation :
"Je suis le seigneur votre Dieu qui vous enseigne ce qui vous est utile."

On ne doit donc pas s’engager dans des discussions inutiles, qui ne s’appuient pas sur des vérités solides. Car savoir des choses singulières, comme sont les généalogies, ne sert ni à perfectionner l’intellect, ni à régler les moeurs, ni à appuyer la foi. Ce sont là des « questions vaines », à qui manque la solidité de la vérité.

II. Quand Paul dit (verset 10) :

"[Fuyez] celui qui est hérétique, etc., il désigne quelle sorte d’hommes il faut éviter. Et d’abord il explique ce que sont les hérétiques;

en second lieu, il en donne la raison (verset 11) : "Sachant que[celui qui est en cet état], etc."

1° II dit donc (verset 10) : "[Fuyez] celui qui est hérétique." II faut ici remarquer ce qui rend hérétique.

La première chose à chercher est ce que veut dire le nom même d’hérétique. Il ne vient pas de « division », mais d’ « élections », comme a remarqué Jérôme, car en grec le mot "hérésie" est synonyme de « choix ». Hérétique a donc le même sens que « choisi », adhérant avec opiniâtreté à la secte d’un chef, secte qu’il a choisie.

Ainsi observez que tout hérétique est dans l’erreur, mais que le contraire n’est pas vrai, et cela pour deux raisons : d’abord du côté de l’objet de son erreur; par exemple, s’il ne s’agit pas de la dernière fin de la vie humaine, ou encore de ce qui tient à la fin et aux bonnes mœurs. Car celui qui erre ainsi n’est pas hérétique. Que si l’erreur avait rapport à ce qui tient à la fin de la vie humaine, il y a toujours hérésie.

Je dis la fin de la vie humaine, parce que dans l’antiquité, il y avait des sectes qui établissaient diversement cette fin, comme chez les Stoïciens et les Epicuriens. Ou bien encore dans ce qui se rapporte à la foi, comme si par exemple l’on disait que Dieu n’est pas Trinité et Un, ou que la fornication n’est pas un péché, on serait hérétique.

En second lieu du côté du choix : car si celui qui choisit n’est pas opiniâtre, s’il est disposé à se corriger, suivant la décision de l’Eglise, si enfin il n’agit pas par malice, mais par ignorance, il n’est pas hérétique. "Fuyez donc [celui qui est hérétique],"

à cause du danger (II Timothée., II, 17) :

Citation :
"Les discours qu’ils tiennent sont comme une gangrène ;"

ensuite pour qu’on ne prenne pas part à leurs péchés, en paraissant leur donner son assentiment (II Jean, 10) :

Citation :
"Si quelqu’un vient vers vous et ne fait pas profession de cette doctrine, "

enfin à cause du châtiment (Nomb., XVI, 26) :

Citation :
"Retirez-vous des tentes des hommes impies, et prenez garde de toucher à aucune chose qui leur appartient, "

Toutefois Paul veut qu’on avertisse l’hérétique, et si il ne cède pas, il est alors un hérétique qu’on doit éviter. L’Apôtre dit (verset 10) :

Citation :
"Après l’avoir repris une et deux fois."

Ainsi procède-t-on dans l’Eglise en fait d’excommunication. La raison en est que dans toute chose le nombre a son commencement, son milieu et sa fin. Celui qui est indiqué suffit donc à tout (II Corinth XII, 14) :

Citation :
"Voici pour la troisième fois que je me prépare à aller vous voir, etc."

C’est aussi à cause de la perfection du nombre ternaire.

2° La raison pour laquelle il faut fuir l’hérétique, c’est qu’il faut agir dès le début, avec celui qui s’égare, afin de le corriger (Matth., IX, 12) :

Citation :
"Ce n’est pas celui qui se porte bien, mais celui qui est malade qui a besoin de médecin."

On ne doit donc pas l’abandonner avant de s’assurer s’il peut être guéri. S’il ne peut pas l’être, alors il faut l’abandonner (Luc, XIX, 22) :

Citation :
"Méchant serviteur, je vous juge sur ce qui vient de votre propre bouche."

II° A ces mots (verset 12) : "Lorsque je vous aurai envoyé [Arthémas ou Tychique]," l’Apôtre entre dans quelques détails familiers. Et d’abord il fait quelques recommandations touchant sa personne. Ensuite il termine sa lettre par le salut.

I. Il dit donc (verset 12) :

Citation :
"Lorsque je vous aurai envoyé [Arthémas]".

Arthémas et Tychique étaient disciples de l’Apôtre. II les envoya parce qu’il voulait que Tite vînt le trouver. Il ne lui détermine pas le temps, mais le lieu, car il en avait besoin pour l’aider dans la prédication. Cependant il voulut envoyer d’avance Arthémas, et fit connaître ce qu'il avait réglé pour les autres (verset 13). Ensuite il répond à une objection (verset 14) :

Citation :
"Et que vos frères aussi apprennent, etc."

Cet Apollos est celui dont il est parlé au ch. XIX, 1, des Actes il était évêque des Corinthiens, et leur conduite l’avait forcé à les abandonner. Il se rendit alors en Crète auprès de Tite. Mais les Corinthiens s’étant amendés, l’Apôtre le rappelle. Il appelle Zénas "docteur de la loi," bien qu’Apollos fût très savant, parce que Zénas avait eu parmi les Juifs cette dignité.

La raison pour laquelle Paul voulait que ces disciples vinssent d’abord, et non pas Tite, c’est que celui-ci était nécessaire en Crète, à cause de ses fonctions d’évêque, mais ceux-ci n’avaient pas de charge. Il ajoute (verset 13) :

Citation :
"[Ayez soin], qu’il ne leur manque rien;"

comme s’il disait : Si vous n’avez pas vous-mêmes, que ceux qui dépendent de vous y pourvoient. C’est pourquoi il ajoute (verset 14) :

Citation :
"Et que vos frères aussi apprennent [à être toujours les premiers à patiquer les bonnes œuvres],"

c’est-à-dire que les fidèles sachent pourvoir [leurs frères], comme le font les juifs.

Il dit : "Que vos frères," c’est-à-dire ceux qui vous sont soumis, apprennent ainsi que les juifs, et les autres fidèles des Eglises d’Asie l’emportent sur eux, puisqu’ils subviennent aux besoins de ceux qui leur annoncent l’Evangile et de leurs pauvres, (verset 14) :

Citation :
"Lorsque le besoin et la nécessité le demandent,"

c’est-à-dire "dans les cas de nécessité" (I Timoth., V, 8 ) :

Citation :
"Ayant donc des vivres et de quoi nous couvrir, nous devons être contents."

La raison pour la quelle ils doivent l'emporter (verset 14) :

Citation :
"C'est afin qu’ils ne demeurent pas sans fruit,"

(I Corinth., IX, 7) :

Citation :
"Qui est-ce qui plante une vigne et n’en mange pas de fruit?"

Si donc le peuple est comme la vigne du Seigneur, il doit porter du fruit, non seulement spirituel mais temporel, afin que les ouvriers puissent en vivre, autrement cette vigne demeurerait infructueuse (Matth., V, 19) :

Citation :
"Tout arbre qui ne produit pas de bon fruit sera coupé."

II. L’Apôtre les salue, d’abord de la part de quelques frères; ensuite il les prie d’en saluer eux-mêmes quelques autres ; enfin il fait lui-même sa salutation Premièrement donc il dit (verset 15) :

Citation :
"[Tous ceux qui sont avec moi] vous saluent, etc.,"

c’est-à-dire, vous souhaitent le salut. Secondement (verset 15) :

Citation :
"Saluez ceux qui nous aiment dans la foi,"

nous qui sommes dans le Christ, car il ne saurait y avoir d’alliance entre le fidèle et l’infidèle (II Chroniques XIX, 2) :

Citation :
"Vous donnez du secours à un impie, et vous faites alliance avec ceux qui haïssent le Seigneur."

Ou bien encore "qui nous aiment dans la foi," c’est-à-dire d’un fidèle sentiment d’affection (Ecclésiastique, VI, 15) :

Citation :
"Rien n’est comparable à l’ami fidèle. Que la grâce de Dieu,"

qui est le principe de tous les biens (Rom., III, 24) :

Citation :
"Etant justifiés gratuitement par la grâce,"

(verset 15) :

Citation :
"[Soit avec vous tous]."

L’Apôtre dit :

Citation :
"Avec vous tous,"

parce qu’il écrit non pas à un seul pour son utilité particulière seulement, mais pour l’Eglise entière." Rendons grâces à Dieu.

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
 
Épître à Tite , chap 3 ; verset 9 - 15
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Evangile de Jean Chap 20 versets 1 à 20
» Luc chap 13
» d'apres la bible on doit tuer si quelqu'un veux quiter la religion
» Charger une magnétite
» citation: verset 60

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Ecriture Sainte et commentaire-
Sauter vers: