Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Lun 20 Juil - 13:21

Chapitre 24 — Comment la créature n’est pas propre au créateur.

Ce que saint Basile avance contre les Ariens, savoir : que la créature n’est pas propre au Créateur, est en opposition avec ce que dit saint Jean, au chapitre premier de son Evangile (I, 11) : "Il est venu dans ce qui lui appartenait…"

Mais saint Grégoire a résolu cette difficulté dans une de ses homélies, en disant que "la créature appartient à Dieu selon sa puissance, mais lui est étrangère selon la nature, comme étant d’une autre nature que celle de Dieu."

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Mer 22 Juil - 17:13

Chapitre 25 — Comment il faut comprendre qu’il n’y a chez les Anges ni second ni troisième quant à la nature.

Saint Basile semble élever une difficulté, dans son traité contre Eunomius, par ces paroles : "Nous disons qu’il y a, parmi les anges, un ordre : un chef, des sujets… par nature; cependant, nous ne les classons pas en deuxième et troisième ordre, etc…."

Ce qui fait voir que Dieu les a tous créés égaux, par nature, comme le dit Origène. Mais nous disons, nous, que comme ils diffèrent dans les dons de la grâce, de même diffèrent-ils dans les qualités naturelles. D’accord avec saint Basile, il faut dire qu’il n’y a pas de deuxième, troisième ordre, etc… parmi les anges, quant à la nature, - ce qui nous obligerait à comprendre que celle de l’un est plus parfaite que celle de l’autre, parce que tous ont la même nature de genre, quoiqu’ils n’aient pas la même nature d’espèce.

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
CATHERINE
Baptisé


Nombre de messages : 377
Localisation : Sud de France
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Dim 26 Juil - 19:02

C'est un peu compliqué, la différence entre nature et espèce...

Kitty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Dim 26 Juil - 19:56

KITTY a écrit:
C'est un peu compliqué, la différence entre nature et espèce...

Kitty

certains anges sont au dessus des autres, non pas à cause d'une différence de nature, puisque tous ont une seule nature, tous sont des anges, mais selon les dons de la grace.

Dieu a donné plus aux uns qu'aux autres.

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
CATHERINE
Baptisé


Nombre de messages : 377
Localisation : Sud de France
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Dim 26 Juil - 22:26

Ah! merci de votre éclaircissement.

Kitty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Lun 27 Juil - 15:39

je vous en prie.

Chapitre 26 — Comment, d’après les paroles de saint Paul, même les Séraphins acquièrent des connaissances nouvelles.

De même, il faut dire que ce que saint Cyrille soutient dans son livre des Trésors, parait obscur, à savoir : que, d’après l’enseignement de Saint Paul, "non seulement la raison humaine apprend de nouvelles vérités, mais encore que les mystères du coeur du Père céleste sont révélés aux Intelligences célestes." D’où il faut conclure, semble-t-il, que les hommes révèlent aux anges, même les plus sublimes, des connaissances [nouvelles].

Cette assertion s’appuie sur ces paroles de saint Paul aux Ephésiens, chap. III, 8 : "Il m’a été donné à moi, le dernier des élus, cette grâce singulière d’évangéliser aux Gentils les richesses impénétrables de Jésus-Christ, afin que la sagesse infinie de Dieu soit connue, par le ministère de l’Eglise, aux principautés et aux puissances du ciel." Mais saint Denis enseigne le contraire, au quatrième chapitre de la Hiérarchie des anges, en prouvant que "les anges ont eu avant les hommes la connaissance des choses divines."

Dans le septième chapitre de ce même ouvrage, il dit que "les Séraphins sont instruits immédiatement de Dieu lui-même." Saint Augustin, dans son commentaire littéral sur la Genèse, écrit que "les anges n’ont jamais ignoré le mystère du royaume des cieux, qui nous a été révélé en temps opportun pour notre salut."

C’est pourquoi il faut dire que, comme la prescience est un attribut de Dieu seul et non des anges, bien qu’ils aient connu le mystère de notre rédemption depuis des siècles, comme le dit saint Augustin, ils ont ignoré cependant quelques circonstances de cette rédemption, tant qu’elle était à venir; mais une fois accomplies, ils en ont eu connaissance, comme des différents événements qui ont lieu actuellement, Il ne faut donc pas entendre que nos saints mystères ont été révélés aux anges par l’enseignement de saint Paul, comme s’ils l’avaient appris eux-mêmes de Paul, mais que, par sa prédication et celle des autres apôtres, ont été complétées pour les créatures célestes ce qu’ils savaient du présent et ignoraient du futur.

Et c’est ce que veulent dire les paroles de saint Jérôme : "que les intelligences angéliques n’avaient pas parfaitement compris ce divin mystère, jusqu’à la passion de Notre Seigneur Jésus-Christ, et la prédication des Apôtres aux Gentils."

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
CATHERINE
Baptisé


Nombre de messages : 377
Localisation : Sud de France
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Lun 27 Juil - 15:43

Je pensais que l'intelligence des anges était supérieure à celle des humains...

Kitty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Lun 27 Juil - 15:47

KITTY a écrit:
Je pensais que l'intelligence des anges était supérieure à celle des humains...

Kitty

biensur.

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
Tétraèdre



Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 02/06/2009

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Ven 31 Juil - 19:12

L'intelligence et la sagesse des anges sont supérieures à l'intelligence et la sagesse de l'être humain mais les anges déjà jugés sont des serviteurs dans le bien sans le mal au services du sommet de toute la création c'est à dire les êtres humains dont le Fils fait homme.

Cette soumission des anges aux êtres humain est à la base de la révolte des démon et leur Non Serviam envers Dieu et les êtres humains .

Saint Augustin comme Saint Thomas contre les erreurs des philosophes grecs qui eux avaient mal interprétés la Torah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CATHERINE
Baptisé


Nombre de messages : 377
Localisation : Sud de France
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Ven 31 Juil - 21:46

C'est pourquoi sans doute nous avons tous un ange gardien qui supplée à nos manques.

Kitty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tétraèdre



Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 02/06/2009

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Ven 31 Juil - 22:10

Notre ange gardien chasse les démons , nous protège nous éclaire et nous guide lorsque nous sommes en état de grâce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Lun 3 Aoû - 14:25

Chapitre 27 — Comment on doit entendre que le souffle de Dieu sur le visage de l’homme n’est pas l’âme raisonnable, mais l’effusion du Saint Esprit.

Il y a un problème avec les paroles de saint Cyrille sur la Genèse, chap. I, que "Dieu répandit sur la face de l’homme un souffle de vie, afin que l’homme de vînt une âme vivante. Nous n’appelons point âme, ce souffle de vie. S’il en était ainsi, l’âme serait immuable et ne pécherait point, parce qu’elle serait de l’essence même de Dieu : mais Moïse dit que "Dieu a donné dès le principe l’effusion du Saint Esprit à l’âme" humaine ", ce qui va contre l’exposition de saint Augustin, qui dit que ce souffle de vie est l’âme humaine, et il démontre que, pour cela, elle n’est pas de l’essence divine. C’est une expression figurée, comme si l’on disait qu’elle n’a pas été inspirée matériellement, mais qu’il a fait de rien l’esprit, c’est-à-dire l’âme.

Et ce qui est plus fort, c’est que cette explication semble répugner aux paroles de saint Paul, qui dit dans sa première Epître aux Corinthiens, chap. XV, 45 : "Le premier homme Adam a été créé âme vivante, le second Adam esprit vivifiant : mais ce n’est pas ce qui est spirituel qui a été fait d’abord, mais ce qui est animal." Et il dit expressément, que cette vie de l’âme est différente de la vie que donne le Saint Esprit. D’où il suit que ce souffle, qui fit l’homme âme vivante, ne peut être entendu de la grâce de l’Esprit saint.

Ainsi on doit entendre que cette explication de saint Cyrille n’est point littérale, mais allégorique.

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Ven 7 Aoû - 11:57

Chapitre 28 — Comment on doit entendre que celui qui a blasphémé une fois ne peut plus s’empêcher de blasphémer.

Saint Athanase avance, dans sa lettre à Sérapion, une parole qui semble contraire au libre arbitre de l’homme, en soutenant que les Ariens qui ont blasphémé non pas une fois seulement, mais plusieurs fois, ne peuvent s’empêcher de blasphémer. Impossible veut dire ici très difficile, à cause de l’habitude qui est très malaisée à surmonter, comme l’expose saint Jérôme, au chap. XIII, 23 : "Si l’Ethiopien peut changer de couleur, de même vous pourrez faire le bien, bien que vous ayez appris à mal faire."

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
CATHERINE
Baptisé


Nombre de messages : 377
Localisation : Sud de France
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Dim 9 Aoû - 12:36

C'est l'habitude qui tue ce qui est bon dans l'homme, l'habitude de blasphémer comme toute autre habitude malsaine. L'âme s'affaiblit et l'esprit ne discerne plus la gravité de la chose.

Kitty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Ven 28 Aoû - 15:48

Chapitre 29 — Comment la foi ne peut être annoncée.

Il y a aussi un problème avec les paroles de saint Jean Chrysostome, dans son sermon sur la foi, que "la foi ne peut être annoncée," ; il faut entendre que la foi ne peut être parfaitement expliquée par l’enseignement.

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Sam 29 Aoû - 14:29

Chapitre 30 — De quelle manière la foi ne peut pas nous être donnée par les anges.

Il y a en effet une contradiction dans ces paroles de saint Athanase, que la foi ne nous est point donnée par les anges, ni par les signes et les miracles, avec celles de saint Paul, dans son Epître aux hébreux (II, 4) : que "la foi est annoncée, Dieu l’appuyant par des prodiges et des miracles." Ceci doit s’entendre en ce sens que notre foi ne tire sa validité ni des anges ni des miracles faits à son appui, mais de la révélation du Père faite par le Fils et le Saint Esprit, quoique les anges aient aussi révélé quelques dogmes de notre foi à quelques saints personnages, comme à Zacharie, à la sainte Vierge Marie et à saint Joseph, et même plusieurs miracles ont été faits pour la confirmer.

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Mar 1 Sep - 22:16

Chapitre 31 — Comment la lettre, même du nouveau Testament, tue.

Il faut expliquer cette phrase de saint Athanase dans sa lettre à Sérapion : "Cette lettre tue. J’ai été créée dès le commencement, et avant les siècles...;" et il appuie ces paroles de plusieurs témoignages de l’ancien et du nouveau Testament. La lettre de la loi nouvelle ne peut être une lettre mortelle, sinon elle ne différerait pas de celle de l’ancienne loi, de la quelle saint Paul écrit, deuxième Epître aux Corinthiens, chap. III, 6, que "la lettre tue."

Mais il faut dire que, ni la lettre du nouveau Testament ni celle de l’ancien, ne tue que par circonstance. certains auteurs entendent de deux manières ces circonstances de mort de la lettre.

La première, parce que quelques hérétiques ont tiré de la sainte Ecriture même une occasion d’erreur et ceci peut se dire tant de l’ancien que du nouveau Testament. Ce qui fait dire à saint Pierre, dans le dernier chapitre de sa 2ème lettre Canonique (2 P 3.16), "qu’il y a dans les Epîtres de saint Paul, des choses difficiles à comprendre, que les hommes ignorants et légers détournent de leur vrai sens, comme les autres Ecritures, pour leur damnation."

La seconde, parce que, des préceptes contenus dans la sainte Ecriture, on prend occasion de mal agir, puisqu’il arrive, que le fait qu’elles soient interdites augmente notre passion pour les choses, et que nous sommes privés de la grâce actuelle : ainsi la lettre de l’ancien Testament est appelée mortelle, mais non celle du nouveau.

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Mer 2 Sep - 14:57

Chapitre 32 — Comment, dans la seule décision du concile de Nicée, les fidèles possèdent la vraie et unique exposition de la foi.

On peut s’élever contre cette assertion de saint Athanase, dans la même Epître, "que la seule définition des Pères du concile de Nicée, dans le sens de l’Esprit et non de la lettre, appartient véritablement et uniquement aux fidèles orthodoxes." Car on pourrait induire de là que la décision du concile de Nicée a plus d’autorité que le texte de l’ancien et du nouveau Testament, ce qui est tout à fait faux. Mais on doit entendre que le concile donne le vrai sens de l’Ecriture sainte, que seuls possèdent les catholiques, malgré que la lettre de l’Ecriture sainte soit commune aux catholiques, aux hérétiques et aux juifs.

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Jeu 3 Sep - 15:21

DEUXIÈME PARTIE — LA VRAIE FOI

Prologue


Après cet exposé, il faut démontrer comment la vraie foi est enseignée et défendue contre l’erreur, par les autorités citées dans ce livre. Il faut considérer, en effet, que « le Fils de Dieu est venu pour détruire les oeuvres du démon », comme le dit saint Jean au chap. premier de sa première Epître (1 Jn 3.8 ) et vice versa, comment le démon a mis et met encore toute a puissance, pour détruire l’oeuvre de Jésus-Christ : ce qu’il a essayé de faire d’abord par les tyrans qui ont mis à mort les ministres du Sauveur, et ensuite par les hérétiques qui ont tué spirituellement les âmes d’un grand nombre. D’où il suit que si l’on considère attentivement les erreurs des hérétiques, on voit qu’elles tendent principalement à porter atteinte à la dignité de Notre Seigneur.

Car Arius a affaibli sa dignité, en niant qu’il fût de même essence que Dieu le Père, en le faisant une simple créature. Macédonius en a fait autant, en affirmant que le Saint Esprit a été créé, ôtant par-là au Fils le pouvoir de faire procéder de lui cette divine personne. Manès a porté atteinte au Christ, parce qu’il a nié que le Fils a tout créé, en soutenant que toutes les choses visibles ont été faites par un mauvais Dieu.

Nestorius ôte au Christ ses attributs, en soutenant que la personne du Fils de l’homme n’est pas celle du Fils de Dieu, et que le Christ n’est pas une seule et même personne. De même Eutichès, qui, en voulant faire une seule nature dans l’incarnation de Jésus-Christ, de la nature divine et de la nature humaine, a détruit l’une et l’autre. Car ce qui est composé de deux éléments, ne peut être dit de la nature ni de l’un ni de l’autre. De même, Pélage qui, en voulant que la grâce ne nous fût point nécessaire pour obtenir le salut, a nié l’utilité de l’incarnation du Fils de Dieu.


Car "la grâce et la vérité nous ont été données par Jésus-Christ," dit saint Jean, dans le premier chapitre de son Evangile (1.17). Jovinien a également insulté au Christ, en égalant les vierges à ceux qui sont engagés dans le mariage, et a porté atteinte à la dignité du Christ, pour l’honneur duquel nous reconnaissons qu’il a eu une vierge pour mère. Vigilantius est aussi coupable de cette faute, lequel, en combattant la pauvreté acceptée pour l’amour de Jésus-Christ, nie la perfection que le Christ a enseignée et pratiquée.

C’est donc avec raison que saint Jean dit dans le quatrième chapitre de sa première Epître : "Tout esprit qui ne confesse pas Jésus-Christ, ne vient pas de Dieu, il est un antéchrist." Et même de notre temps, on dit qu’il y a des hommes qui essaient de détruire le Christ, en s’efforçant, autant qu’ils en ont le pouvoir, de diminuer sa dignité. Ils la diminuent en effet, en niant que le Saint Esprit procède du Fils, car il l’inspire aussi bien que le Père. Ils détruisent aussi ouvertement l’unité de son corps mystique, en niant qu’il n’y a qu’un seul chef de l’Eglise, c’est-à-dire l’Eglise romaine.

Car il ne peut y avoir un seul corps, s’il n’y a point une seule tête : ni une seule réunion de fidèles, s’il n’y a un seul maître. Ce qui a fait dire à saint Jean, chap. X, 16 : "il n’y aura qu’un seul troupeau et un seul Pasteur." Et lorsqu’ils soutiennent que le sacrement de l’autel ne peut être fait avec du pain sans levain, ils contredisent manifestement à Jésus-Christ, qui, au rapport des Evangélistes, institua ce sacrement, le premier jour des azymes, alors que, d’après la loi, il ne devait y avoir rien de fermenté dans les maisons des Juifs.

Ils semblent aussi insulter à la pureté du corps sacramentel de Jésus-Christ, à laquelle l’Apôtre, dans sa première Epître aux Corinthiens, chap. V, 8, exhorte les fidèles de participer, en disant qu’il "ne faut point se nourrir du levain de méchanceté et d’iniquité, mais des azymes de la sincérité et de la vérité." Ils affaiblissent encore la puissance de ce sacrement, qui est offert ordinairement dans l’Eglise pour les vivants et pour les morts, en soutenant qu’il n’y a point de purgatoire; car, s’il en était ainsi, ce sacrement ne servirait de rien aux défunts.

Car il est inutile à ceux qui sont dans l’enfer, où il n’y a point de rédemption, ni à ceux qui sont dans la gloire, qui n’ont nullement besoin de nos suffrages. Je montrerai donc, en peu de mots, comment ces erreurs sont combattues, par les autorités que je viens de citer, en commençant d’abord par la procession du Saint Esprit.

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Ven 4 Sep - 14:07

Chapitre 1 — que l’Esprit Saint est l’Esprit du Fils

Pour montrer que le Saint Esprit procède du Père et aussi du Fils, il faut tenir compte d’abord de ce que les hérétiques ne peuvent nier, puisque cette vérité repose sur le texte même de la sainte Ecriture, que "le Saint Esprit est l’Esprit du Fils." Saint Paul dit dans son Epître aux Galates, chap. IV, 6 : "La preuve que vous êtes les enfants de Dieu, c’est qu’il a envoyé dans vos coeurs l’Esprit de son Fils, qui crie, Abba, Père." Et aux Romains, chap. VIII, 9 : "Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Jésus-Christ, il ne lui appartient pas." Et dans le seizième chapitre des Actes des Apôtres (16.7) : "Lorsqu’ils furent arrivés en Mysie, ils avaient l’intention d’aller en Bithynie, mais l’Esprit de Jésus-Christ ne le leur permit pas."

On lit aussi dans la première aux Corinthiens, chap. II, 16 : "Nous avons la pensée de Jésus-Christ;" ce qu’il faut entendre de l’Esprit saint, comme le prouve ce que dit saint Paul, précédemment. Saint Jean appelle aussi le Saint Esprit, l’Esprit de vérité, dans le chap. XV, 26 : "Lorsque le Paraclet, qui est l’Esprit de vérité que je vous enverrai de mon Père, sera venu." Il l’appelle encore (Rom., VIII, 2) l’Esprit de vie. "La loi est l’Esprit de vie dans Jésus-Christ." Et le Fils dit aussi de lui (saint Jean, XIV, 8 ) : "Je suis la voie, la vérité et la vie."

D’où les docteurs des Grecs en concluent qu’il est l’Esprit de Jésus-Christ. Ce qu’ils appuient étalement sur les paroles du Psalmiste (XXXII.6) : "Les cieux ont été faits par le Verbe de Dieu, et toute leur force vient du souffle de sa bouche." Car la bouche du Père est appelée le Fils, aussi bien que Verbe. Mais, dans la crainte qu’on puisse dire que l’Esprit qui procède du Père, diffère de celui qui vient du Fils, on prouve par les saintes Ecritures qu’il est le même Esprit Saint, procédant du Père et du Fils.

Car saint Jean dit, chap. XV, 11, qu’il est aussi "l’Esprit de vérité qui procède du Père." Et saint Paul, dans son Epître aux Romains, chap. VIII, 9, après ces paroles : "Si l’Esprit de Dieu habite en vous," ajoute aussitôt, pour prouver qu’il est l’Esprit du Père et du Fils : "Celui qui n’a pas l’Esprit de Jésus-Christ." Aussi saint Basile, citant ces paroles de saint Paul, écrit-il contre Eunomius : "Voilà donc qu’il a vu (saint Paul) un seul Esprit dans le Père et dans le Fils, Esprit du Père et du Fils."

Et Théodoret (Sur l’Épître aux Romains), expliquant ces paroles de saint Paul, dit également : "L’Esprit saint est commun au Père et au Fils." Il faut donc examiner comment l’Esprit saint est l’Esprit du Fils, ou de Jésus-Christ. On peut dire d’abord qu’il est l’Esprit de Jésus-Christ, comme habitant selon toute sa plénitude dans l’Homme-Christ, selon ce texte de saint Luc, chap. IV, 1 : "Jésus rempli de l’Esprit saint, sortit du Jourdain. De la plénitude nous avons tous reçu,» comme dit saint Jean, chap. I, 16.

Mais cette réponse est insuffisante, comme n’appuyant que sur cette raison, pour donner au Saint Esprit le titre d’Esprit du Christ. Car les docteurs grecs prétendent que l’Esprit saint est l’Esprit naturel du Fils. Saint Athanase dit, en effet, dans son troisième sermon du concile de Nicée : "Comme notre nature vit en Jésus-Christ d’une manière divine, et qu’il règne en elle; de même sommes-nous dans son Esprit naturel, et nous y vivons et y régnons."

De même dans son Epître à Sérapion : "Vous avez reçu l’Esprit d’adoption, c’est-à-dire l’Esprit naturel de la nature du Fils naturel de Dieu." Saint Cyrille dit dans son commentaire de saint Jean : "Le Fils existe dans son propre Père, ayant en lui-même le principe qui l’a engendré." Et ainsi l’Esprit du Père paraît être et est en réalité et en nature l’Esprit du Fils. Mais le Saint Esprit n’est pas naturel au Christ selon l’humanité, parce qu’il n’a pas la nature humaine.

Mais il est répandu gratuitement de Dieu dans la nature de l’humanité. On ne peut donc pas l’appeler l’Esprit du Fils, parce qu’il a comblé de l’excellence de ses dons Notre Seigneur Jésus-Christ, selon son humanité. Saint Athanase dit aussi dans son Sermon sur l’incarnation du Verbe, que "le Christ, en tant que Fils de Dieu, envoyait d’en haut son Esprit saint, et, qu’en tant qu’homme, il le recevait sur la terre.

Il y a donc en lui à la fois son humanité et sa divinité, qui viennent l’une et l’autre de lui". Le Saint Esprit n’est donc pas seulement l’Esprit de Jésus-Christ, parce qu’il a comblé de dons son humanité, mais bien plus parce qu’il est de la même nature divine. On dira peut-être que l’Esprit saint vient du Fils en tant que Dieu, comme ayant été donné et envoyé du Fils, mais non pas comme existant personnellement et éternellement avec le Fils.

Or, cela ne peut se soutenir. Car saint Cyrille écrit, dans son commentaire sur saint Jean : "Le Saint Esprit est le propre Esprit de Dieu le Père, mais il ne l’est pas moins de Dieu le Fils, non comme de nature différente, étant un autre Esprit." Il dit aussi dans son Exhortation à l’empereur Théodose : "Le Saint Esprit, comme il appartient au Père, duquel il procède, appartient aussi au Fils en toute vérité." Or, s’il vient du Père, non seulement parce que c’est lui qui le donne et l’envoie dans le temps, mais encore parce qu’il existe avec lui de toute éternité; par la même raison, il procédera du Fils, comme lui étant coéternel.

Saint Cyrille dit encore dans son commentaire sur saint Jean : "Le Saint Esprit est, dans toute la force de la vérité, de l’essence du Fils." Il tient donc au Fils, comme ayant son essence du Fils. Il est donc évident, que dès lors qu’on avoue que le Saint Esprit est l’Esprit du Christ, il s’ensuit nécessairement qu’on doit dire qu’il est coéternel au Fils.

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Sam 5 Sep - 12:44

Chapitre 2 — Le Fils envoie le Saint Esprit.

De la même façon, il est prouvé par la sainte Ecriture que le Fils envoie le Saint Esprit. On lit, en effet, dans saint Jean, XV, 26 : "Lorsque le Paraclet que je vous enverrai de la part du Père sera venu, etc., etc.;" et au chap. XVI, 7 : "Si je ne m’en vais, le Paraclet ne viendra pas vers vous, et si je m’en vais, je vous l’en verrai." Il est également prouvé par la sainte Ecriture que le Père envoie le Saint Esprit.

Saint Jean dit au chap. XIV, 16 : "Je prierai mon Père, et il vous enverra un autre Paraclet." Mais ce qui prouve que le Fils donne le même Esprit saint, ce sont ces paroles .de saint Jean, au chap. XX, 22 que, après la résurrection, le Seigneur souffla sur ses Apôtres et leur dit : « Recevez le Saint Esprit » Ce que saint Athanase confesse dans son sermon du concile de Nicée, en parlant au nom de la personne du Fils : "Comment seront-ils consommés, si je ne consomme votre Verbe, c’est-à-dire, si je ne prends l’homme parfait, et si je ne le perfectionne en moi, et si je ne leur donne le Saint Esprit, égal à moi en tout et coopérant avec moi?"

Et dans son Epître à Sérapion : "O prêtre saint, je crois que vous avez reçu du Fils le Saint Esprit." Il ajoute encore dans la même Epître : "Tel est l’ordre de la nature divine entre le Père et le Fils, que celui qui ne procède point d’eux, n’est envoyé par aucun d’eux; et celui qui procède d’un autre, ne vient pas en son nom propre, mais au nom de celui de qui il procède. Ainsi le Saint Esprit, qui n’est pas par sa propre nature, n’a pas dû venir de lui-même, mais au nom de celui par qui il existe et de qui il procède, ce qui fait que sa personne est Dieu, comme le Fils le dit de lui. "L’Esprit saint, Paraclet, que mon Père enverra eu mon nom."

Il est donc clair que le Saint Esprit est envoyé par le Fils, d’où il résulte qu’ il est coéternel au Fils et qu’il tient de lui ce qui le fait Dieu. De même Nicétas dit dans son commentaire sur saint Jean, ch.5 : "Le Père envoie le Saint Esprit en vertu d’une autre qualité que celle qui fait que le Fils ne l’envoie pas, ou bien le Fils envoie le Saint Esprit en vertu d’une autre qualité que celle qui fait que le Père ne l’envoie pas[2]." Il est donc évident que le Père et le Fils envoient le Saint Esprit par le même droit et au même titre. Si donc le Père envoie le Saint Esprit comme existant éternellement avec lui, de même le Fils l’enverra parce qu’il est coéternel avec lui.

Saint Athanase dit, en parlant au nom de la personne du Fils, dans son sermon sur le concile de Nicée : "Comme vous m’avez engendré Dieu parfait, et que vous m’avez fait prendre l’homme complet, de même, donnez-leur l’Esprit parfait qui est de vous et de ma propre essence." Il dit encore dans son Epître à Sérapion : "Comme notre nature qu’il a prise de nous unie au Fils de Dieu reste en lui, de même il reste en nous par son Esprit qui lui est coessentiel, qu’il inspire essentiellement de sa propre essence, et il nous le donne."

Et dans son sermon sur l’Incarnation du Verbe, il écrit que "le Saint Esprit fut donné aux disciples du Sauveur, de la plénitude de la Divinité." Et Nicétas, dans son commentaire sur saint Jean : "Le Fils donne de lui le Saint Esprit, en tant que Père." On conclut donc de tout ceci que l’on doit dire que : non seulement le Saint Esprit est donné ou envoyé par le Fils, en tant que le don de la grâce par lequel le Saint Esprit habite en nous, vient du Fils, mais en tant que le Saint Esprit vient lui-même du Fils.

Il est impossible, en effet, qu’un don de la grâce, étant quelque chose de créé, soit de l’essence du Fils mais le Saint Esprit étant coessentiel au Fils, peut être donné et envoyé par lui de l’essence du Fils. De même, personne ne peut donner ce qui n’est pas à soi : donc le Saint Esprit est donné par celui de qui il procède, comme on le voit dans le chap. IV, 13 de la première Epître de saint Jean : "Nous connaissons que nous demeurons en lui, et lui en nous, parce qu’il nous a donné de son Esprit." Si donc le Fils donne ou en voie le Saint Esprit, il faut qu’il soit son Esprit. Or, de ce qu’il est de lui, il s’ensuit qu’il est éternellement de lui, comme nous l’avons prouvé. Donc, de ce que le Fils envoie ou donne le Saint Esprit, il s’ensuit également qu’il lui est coéternel.

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Lun 7 Sep - 14:07

Chapitre 3 — Le Saint Esprit reçoit du Fils lui-même ce par quoi il tient à lui.

Les saintes Ecritures prouvent enfin que le Saint Esprit reçoit du Fils, ce par quoi il tient à lui. Car saint Jean dit au chap. XVI, 14 : « il me glorifiera, parce qu’il recevra de moi, et il vous l’annoncera ». Mais on peut dire : de ce que le Saint Esprit reçoive du Fils, il ne s’ensuit pas qu’il le reçoive directement de lui. Il reçoit, en effet, l’essence du Père, par le Père lui-même, qui est bien l’essence du Fils. Et partant, le Fils dit : "il recevra de moi," ce qui semble être insinué par les paroles du Sauveur, qui viennent ensuite; car il ajoute, comme en s’expliquant lui-même : "Tout ce que possède mon Père, est aussi à moi : c’est pourquoi je vous ait dit : il recevra de moi."

Mais on doit conclure nécessairement de cette explication du Seigneur, que le Saint Esprit reçoit du Fils. Car si tout ce qui est de la nature du Père est aussi de celle du Fils, il faut que l’autorité du Père, d’après laquelle il est le principe du Saint Esprit, soit aussi l’autorité du Fils. De même donc que le Saint Esprit reçoit du Père ce par quoi il vient du Père; de même il reçoit du Fils ce qui fait qu’il procède du Fils. C'est ce que dit saint Athanase dans son Epître à Sérapion : "Jésus-Christ a affirmé, en enseignant à ses Apôtres et à son épouse la sainte Eglise, que le Saint -Esprit, de sa propre essence, est essentiellement Dieu par lui-même, en disant « il recevra de moi », c’est-à-dire, il a de moi, c’est-à-dire de mon essence, qu’il soit Dieu, aussi il a de moi l’être et la parole."

De même, saint Athanase dans le sermon sur le concile de Nicée : "Tout ce qu’a le Saint Esprit, il le tient du Verbe de Dieu." Et dans son Epître à Sérapion : "Le Saint Esprit est coessentiel au Fils, duquel il tient tout ce qu’il est." Et encore dans la même Epître, le Fils dit : "Celui-ci, c’est-à-dire le Saint Esprit, me glorifiera," c’est-à-dire il glorifiera en soi, ma divinité, puisqu’il l’a reçue de moi, et montrera que je suis un Dieu plein de gloire et de majesté : "comme je glorifie mon Père," c’est-à-dire, "comme j’ai en moi la divinité que j’ai reçue de lui."

Et saint Basile, écrivant contre Eunomius, dit : "Les dénominations sous lesquelles on désigne le Père passent au Fils, en sorte qu’il est Dieu le Fils du nom de Dieu le Père, Seigneur du nom du Père Seigneur, Tout Puissant du nom du Père tout-puissant, sagesse du nom du Père infiniment sage, Verbe du nom de celui qui a la parole souveraine, vertu du nom de la vertu même, le véritable Fils a en soi tous les noms du Père. De même le Saint Esprit est Dieu et Seigneur, tout puissant, sage, vertu.

Il prend naturellement et possède, de la part du Seigneur, Dieu Père et Fils, ce qu’il est et c’est en son nom qu’il est envoyé." Il est donc prouvé par tout ce qui fait que le Fils a la divinité, et tout ce qu’il tient du Père, qu’il est coéternel au Père : Donc le Saint Esprit a reçu éternellement du Père et du Fils la divinité et tout ce qu’il est.

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
CATHERINE
Baptisé


Nombre de messages : 377
Localisation : Sud de France
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Lun 7 Sep - 17:30

Voilà qui clouera le bec à ceux qui prétendent que le Fils de Dieu n'est pas Dieu!

Kitty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Jeu 10 Sep - 15:30

Chapitre 4 — Le Fils opère par le Saint Esprit.

Les saintes Ecritures démontrent que le Fils opère dans le Saint Esprit, ou par le Saint Esprit. L’Apôtre dit en effet, au chap. XV, 19 de son Epître aux Romains : "Car je n’ose rien dire de ce que Jésus Christ n’a pas fait par moi pour la conversion des Gentils, en paroles et en oeuvres, par la vertu des miracles et des prodiges, dans la puissance du Saint Esprit." Et dans sa première aux Corinthiens, chap. II, 10 : "Dieu nous a révélé par son Esprit." Or il est l’Esprit du Père et du Fils.


Le Père et le Fils opèrent donc en révélant par le Saint Esprit. C’est ce qui fait dire à saint Athanase dans son Epître à Sérapion : "Le Fils de Dieu en nous prévenant de ses lumières, en nous fortifiant dans la foi par sa miséricorde, eu nous remplissant des dons de sa grâce par sa révélation des saintes Ecritures, en nous remettant nos péchés et nous enrichissant de ses sacrements, nous accorde ses dons, non dans un esprit étranger et qui n’est pas le sien, mais plutôt dans son propre Esprit saint." Saint Cyrille dit aussi dans son sermon des vérités de Dieu, que "le Fils a en lui essentiellement le Saint Esprit lui-même, et envoyé de lui naturellement, dans lequel il opère les divins miracles, comme par sa propre et véritable vertu." Or, de ce fait que le Fils opère par le Saint Esprit, on conclut nécessairement que le Saint Esprit vient du Fils. Car on peut dire qu’on opère par quelque chose de deux manières.

D’abord, et la première façon en ce que l’agent de l’action est son propre principe et la cause efficiente de l’opération, comme on dit que le magistrat opère par le roi; ou la cause formelle, comme un homme travaille par l’ art de son métier. D’une autre façon, en ce sens que ce par quoi on opère est la cause productive de l’oeuvre et non la cause qui fait mouvoir l’agent producteur, comme lorsqu’on dit que le roi opère par le magistrat et l’artisan avec ses outils. Et alors il faut au contraire que l’agent soit le principe de la faculté d’opérer dans celui qui fait l’action, comme le roi pour le magistrat et l’artisan pour l’instrument de son métier.

Et lorsqu’on dit que le Fils opère par le Saint Esprit, on ne doit pas entendre que le Saint Esprit soit le principe d’action dans le Fils, parce que le Fils ne reçoit rien de l’Esprit. Il reste donc que le Fils est le principe d’action pour le Saint Esprit : or, cela ne peut être qu’en ce sens qu’il lui donne la puissance d’opérer. Mais il ne la lui donne pas parce qu’il en serait auparavant privé de lui-même, car il la lui donnerait comme s’il lui manquait cette faculté, et il s’ensuivrait que le Saint Esprit serait moindre que le Fils.

Il reste donc qu’il lui a donné de toute éternité, et la vertu d’opérer n’est autre chose dans le Saint Esprit, que son essence même, puisque le Saint Esprit est simple, comme le Père. Il s’ensuit donc encore que le Fils a donné de toute éternité l’essence divine au Saint Esprit. Saint Athanase le prouve très bien dans son Epître à Sérapion, en disant : "Comme le Père opère par le Fils et dans le Fils engendré de lui naturellement, et non en sens inverse; de même le Fils opère dans le Saint Esprit engendré de lui naturelle ment, comme par sa propre vertu et non le Saint Esprit dans le Fils."

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Ven 11 Sep - 12:27

Chapitre 5 — Le Saint Esprit est l’image du Fils.

Il est prouvé par l’Ecriture sainte que le Saint Esprit est l’image du Fils, selon le sens des docteurs grecs, comme nous l’avons dit plus haut, qui le prouvent par ces paroles de saint Paul aux Romains, chap. VIII, 11 : "Ceux qu’il a destinés à devenir conformes à l’image de son Fils," et encore dans la première aux Corinthiens, chap. XV, 49 : "Comme nous avons porté l’image de l’homme-terrestre, portons l’image de l’homme céleste," ils expliquent en disant formellement "le Saint Esprit est l’image du Fils."

De là, saint Athanase, dans sa lettre à Sérapion, dit en parlant au nom de la personne du Fils de Dieu : "Recevez mon image, c’est-à-dire le Saint Esprit." Et Grégoire de Césarée dit : "Le Saint Esprit est l’image du Fils parfait." Or il est constant que l’image tire sa source de ce qu’elle représente. Il suit donc de là que le Saint Esprit est l’image du Fils, que le Saint Esprit vient du Fils. Mais on pourrait dire qu’il est l’image du Fils, en tant qu’il est assimilé au Fils à cause de quelque opération qui vient de lui, comme le Fils, ou bien parce qu’il vient du Père comme le Fils : mais ceci est réfuté par les écrits des saints Pères qui disent que le Saint Esprit est l’image naturelle du Fils.

Car le Saint Esprit ne peut être appelé l’image naturelle du Fils, si ce n’est, en tant qu’il est semblable au Fils en nature, recevant sa nature du Fils. Car il faut toujours que la forme de l’image provienne de la forme de celui qu’elle représente. De là saint Athanase dit dans sa même lettre "De même que Dieu s’est consubstantialisé avec l’Eglise, en revêtant sa forme, de même il l’a glorifiée surabondamment et divinement par son image naturelle, c’est-à-dire, par le Saint Esprit qui participe de sa nature."

Saint Cyrille dit dans son livre des Trésors : "Celui qui reçoit l’image naturelle du Fils," c’est-à-dire le Saint Esprit, "possède véritablement par le Saint Esprit même, le Fils et le Père. Comment donc pourra-t-on assimiler le Saint Esprit aux créatures, puisqu’il est la naturelle et incommutable image du Fils de Dieu." De même saint Basile écrit contre Eunomius : "L’image naturelle du Fils est le souffle de son Esprit."

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Lun 14 Sep - 15:14

Chapitre 6 — Le Saint Esprit est le caractère du Fils.

Par ces mêmes raisons, ces saints docteurs disent que le Saint Esprit est le caractère du Fils. Saint Anathase dit eu effet dans l’Epître citée plus haut, que "le Fils a imprimé l’Esprit saint comme un caractère et comme son image, pour réformer l’Eglise et se la rendre conforme en la pénétrant divinement [de sa grâce]." Et saint Basile dit dans son traité contre Arius et Sabellius :

"De même que le Fils nous a conquis au Père, par le Père même, de même le Saint Esprit nous a acquis au Fils par la foi, imprimant en nous dans le baptême, le caractère du Fils, duquel il procède et de qui il est le vrai caractère et l’esprit."

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Mer 16 Sep - 15:12

Chapitre 7 — Le Saint Esprit est le sceau du Fils.

On dit encore que le Saint Esprit est le sceau du Fils. Saint Athanase écrit, en effet, dans cette même Epître : "Le Saint Esprit est l’onction et l’empreinte de l’image qui est en lui. Et Dieu imprime le Verbe dans son Saint Esprit comme sur son sceau, c’est-à-dire dans l’image de sa nature, à l’Eglise, son épouse, et la marque de son sceau, par l’impression de son image." Et plus bas : "Le Christ oint et consacre de son propre Esprit l’Eglise, son épouse, et la marque de son Esprit, qui contient son essence, comme de son sceau."

Et saint Jean Chrysostome dit dans son Épître aux Romains : « Si l’Esprit est le sceau et la marque du Christ, celui qui ne possède pas ce sceau et cette marque du Christ, celui-là n’est pas non plus du Christ.

Or, il est clair que le caractère et le sceau appartiennent à celui qu’ils désignent. Donc il est prouvé par les saints Pères que nous avons cités, que le Saint Esprit vient du Fils. Et leur assertion est encore appuyée de l’autorité des saints Livres. Saint Paul dit, en effet, dans sa deuxième aux Corinthiens, 1.21 : "Dieu nous a oints et nous a marqués, et a donné à nos coeurs le sceau de l’Esprit saint." Il faut entendre ceci du Père et du Fils, puisque l’un et l’autre donnent le Saint Esprit, comme nous l’avons prouvé; et comme le dit saint Paul aux Ephésiens, 1.13 : "Après avoir cru en lui," c’est-à-dire en Jésus-Christ, « vous avez été marqués du sceau de l’Esprit saint qui avait été promis, qui est le gage de notre héritage.

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
CATHERINE
Baptisé


Nombre de messages : 377
Localisation : Sud de France
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Jeu 17 Sep - 11:24

Est-ce qu'il s'agit du même sceau qui ferme les livres dont parle St Jean dans son évangile?

Kitty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Jeu 17 Sep - 12:44

KITTY a écrit:
Est-ce qu'il s'agit du même sceau qui ferme les livres dont parle St Jean dans son évangile?

Kitty

c'est à dire?

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
CATHERINE
Baptisé


Nombre de messages : 377
Localisation : Sud de France
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Jeu 17 Sep - 13:51

Je crois que c'est dans l'Apocalypse qu'il y a un passage à propos de livres scellés...

Kitty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs   Aujourd'hui à 22:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Saint Thomas d'Aquin + contre les erreurs des grecs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Saint Thomas d’Aquin et l’Antechrist.
» Saint Thomas d'Aquin et commentaire du jour "La mesure dont vous vous servez servira aussi pour vous"
» Saint Augustin "VS" Saint Thomas d'Aquin.
» Saint Thomas D'Aquin et le magistère
» L'islam vu par Saint Thomas d'Aquin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Questions/Réponses-
Sauter vers: