Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'illumination finale ( ou la condamnation de dumouch )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 19491
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: L'illumination finale ( ou la condamnation de dumouch )   Lun 28 Sep - 23:12

Citation :
Mais quand nous-mêmes, quand un ange venu du ciel vous annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons annoncé, quil soit anathème !

Épître aux Galates, chapitre I verset 8.

L'illumination finale (ou la condamnation de la théorie fumeuse du moderniste dumouch)

http://www.quicumque.com/article-1743976.html


L'illumination finale


On désigne sous le nom d'illumination finale une théorie qui affirme que,
au moment la mort, chaque homme reçoit une illumination spéciale de la
grâce de Dieu qui lui permet de choisir entre Dieu et le mal, entre le
Ciel et l'Enfer.

Qu'en est-il ?
Qu'en dit l'Église ?
Qu'en dit la théologie ?
S'agit-il du cas des enfants morts sans baptême, ou bien s'agit-il, pour l'adulte, de l'acceptation ou du refus de la masse des péchés qu'on a commis pendant la vie ?

Si l'on recherche des
documents sérieux, force est de constater que la moisson est bien
maigre. Très maigre même. Les théologiens anciens n'en parlent pas,
seuls quelques modernes y font allusion, et le plus souvent à propos
des enfants morts sans Baptême, et encore pour dire qu'on ne peut pas
dire grand chose, sinon que cela est contraire à la pensée constante de
lÉglise. On peut le voir, par exemple, dans l'ouvrage d'Albert Michel
Enfants morts sans baptême, Paris Téqui, 1954.

De cette recherche, on peut tout de même tirer ce qui suit.

1.Cette théorie est gratuite.


Rien, ni dans la sainte Écriture, ni dans
le Magistère de l'Église, ni dans l'enseignement des Pères et des
théologiens, ni dans la prédication des saints, rien ne permet
d'affirmer qu'une telle illumination existe. C'est à ceux qui
l'affirment d'en apporter un commencement de preuve ou de vraisemblance.

Si l'on se reporte à ce que dit saint Thomas d'Aquin de la mort et de ses
circonstances, on voit bien qu'il n'y a aucune place pour cette
illumination ni pour sa possibilité. Ainsi Contra gentes, IV, 91, 92,
93, 95.

2. Cette théorie est suspecte.


Si le Magistère ne s'est pas directement prononcé, il y a tout de même des indications trèsnnettes sur ce qu'en pense l'Église.

a] Voici ce qu'écrit José Ricart Torrens, Du nombre des élus, Nouvelles éditions latines 1965, page 127 :

«Le 5 mars 1936, le Saint-Office inscrivait dans l'Index des livres
prohibés le livre de Luis G. Alonso Getino, Del gran numero de los que
se salvan y de la mitigación de las penas eternas (Madrid, f.e.d.a.,
1934).


« Le 6 mars 1936, l'Osservatore Romano commentait ainsi cette mise à l'Index :

«Cette condamnation mérite qu'on y attache une importance particulière
et qu'on la signale tout de suite à l'attention des fidèles pour le
tort très grave que pourrait leur causer la lecture du livre en
question. Dans ladite publication, en effet, on s'inspire d'idées mises
en vogue depuis quelque temps, surtout par des théologiens protestants
; en s'appuyant sur des arguments spécieux et des interprétations
arbitraires de textes de la sainte Écriture et en citant certaines
phrases prononcées par quelques Pères et Docteurs, on attaque à fond la
claire et précise doctrine traditionnelle catholique sur l'éternité et
la nature des peines de l'Enfer. Et comme si cela ne suffisait pas, on
défend en outre, ex professo, dans ledit volume, une étrange théorie
concernant une prétendue illumination spéciale que les âmes humaines
recevraient de Dieu au moment de leur séparation du corps, et grâce à
laquelle elles se convertiraient intimement et parfaitement au Créateur
et seraient ainsi justifiées et sauvées.

« Il n'est pas nécessaire, certes, de beaucoup de paroles pour faire comprendre combien grave est le danger caché sous ces théories qui, non seulement n'ont aucun fondement dans la Révélation, mais sont même en
contradiction avec elle et avec le sentiment commun de l'Église. »

b] Voici ce qu'écrit Albert Michel, Doctrine et vie chrétiennes, Berche et Pagis, Paris 1946, p. 310 :

«Cest donc, pour le moins, une grave témérité d'imaginer qu'aussitôt
après la mort un répit normal, accompagné d'une illumination de la
grâce, sera encore accordé au pécheur pour se convertir. Le concile du
Vatican avait préparé la définition suivante : « Après la mort, terme
de notre vie, il nous faut tous paraître immédiatement au tribunal du
Christ... et après cette vie mortelle, plus de pénitence possible pour
se justifier. »

Voici le texte exact auquel fait référence A. Michel :

«Post mortem quæ est viæ nostræ terminus, illico omnes manifestari nos
oportet ante tribunal Christi, ut referat unusquisque propria corporis
prout gessit, sive bonum, sive malum (II Cor. v, 10) ; neque ullus post
hanc mortalem vitam relinquitur locus pænitentiæ ad justificationem. »
[Mansi LIII, 175. Cité dans le Dictionnaire de Théologie Catholique,
article Mort, col. 2494]

Le concile Vatican I ayant été
interrompu par la guerre franco-allemande de 1870, ce texte n'a pu être
présenté ni voté. Il n'est donc pas, par lui-même, un acte du
Magistère. Mais il est une bonne expression de l'enseignement constant
de la sainte Église catholique.

3. Cette théorie est néfaste.


Elle entretient le pécheur dans une fausse sécurité, contrariant la
motion intérieure de la grâce qui l'attire au repentir et à la
conversion. Elle s'oppose à la prédication chrétienne qui doit rappeler
à temps et à contretemps les fins dernières et leur gravité. En effet,
très souvent, Dieu se sert pour convertir les pécheurs de la crainte
salutaire qu'inspire son jugement, de la crainte d'être surpris par la
mort dans l'état de péché.

Cette théorie vient donc désarmer
voire anéantir l'œuvre de Dieu, en laissant le pécheur s'imaginer qu'il
peut toujours repousser la grâce puisqu'il lui reste une dernière
chance qui rachètera tout.

Il ne faut pas croire qu'on exalte la
miséricorde de Dieu en imaginant un systématique repêchage in extremis.
La miséricorde de Dieu est infiniment plus grande : c'est pendant le
cours de la vie ici-bas qu'elle convertit, qu'elle sanctifie, qu'elle
élève l'ancien pécheur aux sommets les plus sublimes de l'union à Dieu
– qu'on se souvienne de sainte Marie-Madeleine – par une grâce qui
transforme intérieurement, et répand la paix et l'édification ; elle
n'encourage pas le péché ni ne contredit ses propres avertissements.

Gratuite, suspecte, néfaste….

La théorie de l'illumination finale n'a aucune
chance d'être vraie. Il faut bien vite oublier cette invention des
hommes à propos de réalités qui leur échappent totalement et qu'ils ne
pourraient connaître que par Révélation divine. Il vaut mieux se
convertir que se rassurer, il vaut mieux prier pour les pécheurs que de
les tromper sur leur état. Soyons les instruments de la vraie
miséricorde de Dieu, non pas les propagateurs des forgeries des hommes.

Merci à monsieur l'Abbé Belmont.

+++

http://foicatholique.cultureforum.net/questions-reponses-f20/un-theologien-conciliaire-parle-arnaud-dumouch-t2207-30.htm#12708

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
Arnaud Dumouch



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: L'illumination finale ( ou la condamnation de dumouch )   Lun 28 Sep - 23:31

APRES la mort, rien ne peut se passer (Dogme de Benoit XII, constitution Benedictus Deus). C'est la théorie condamnée de Ladislas Boros.

Citation :
« En outre, nous définissons que, selon la
disposition générale de Dieu, les âmes de ceux qui meurent en état de
péché mortel descendent aussitôt après leur mort en enfer, où elles
sont tourmentées de peines infernales. »

constitution dogmatique Benedictus Deus.

Voici ce qu'en dit sainte Faustine :

Citation :

« 1697. J’accompagne souvent les âmes agonisantes et je leur obtiens la confiance en la miséricorde divine. Je supplie Dieu de leur donner toute la grâce divine, qui est toujours victorieuse. La miséricorde divine atteint plus d’une fois le pécheur au dernier moment, d’une manière étrange et mystérieuse. A l’extérieur, nous croyons que tout est perdu, mais il n’en est pas ainsi. L’âme éclairée par un puissant rayon de la grâce suprême, se tourne vers Dieu avec une telle puissance d’amour, qu’en un instant elle reçoit de Dieu le pardon de ses fautes et de leurs punitions. Elle ne nous donne à l’extérieur aucun signe de repentir ou de contrition, car elle ne réagit plus aux choses extérieures. Oh ! Que la miséricorde divine est insondable !
Mais horreur! il y a aussi des âmes, qui volontairement et consciemment, rejettent cette grâce et la dédaigne. C’est déjà le moment même de l’agonie. Mais Dieu, dans sa miséricorde, donne à l’âme dans son for intérieur ce moment de clarté. Et si l’âme le veut, elle a la possibilité de revenir à Dieu.
Mais parfois, il y a des âmes d’une telle dureté de cœur qu’elles choisissent consciemment l’enfer. Elles font échouer non seulement toutes les prières que d’autres âmes dirigent vers Dieu à leur intention, mais même aussi les efforts divins. »

ajout de l'admin(source): SAINTE FAUSTINE Journal de soeur Faustine, édition J. Hovine, 1992, 542.


Dernière édition par Arnaud Dumouch le Ven 2 Oct - 23:13, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 19491
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: L'illumination finale ( ou la condamnation de dumouch )   Lun 28 Sep - 23:47

guignol, pseudo-théologien, Faustine parle des âmes AVANT la séparation d'avec leur corps(avant la mort)!

pour ce qui est de cette pitrerie de "l'heure de la mort" ou "illumination finale", elle est réfutée au dessus.

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.


Dernière édition par admin le Sam 24 Sep - 17:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 19491
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: L'illumination finale ( ou la condamnation de dumouch )   Mar 29 Sep - 0:03

BENOIT XII: 20 décembre 1334 - 25 avril 1342

Constitution " Benedictus Deus " 29 Janvier 1336

Le sort de l'homme après la mort.


1000
(la vision béatifique de Dieu). Par cette constitution qui restera à jamais en vigueur, et en vertu de l'autorité apostolique nous définissons:
- que selon la disposition générale de Dieu, les âmes de tous les saints qui ont quitté ce monde avant la Passion de notre Seigneur Jésus Christ, ainsi que celles des saints apôtres, martyrs, confesseurs, vierges et autres fidèles morts après avoir reçu le saint baptême du Christ, en qui il n'y avait rien à purifier lorsqu'ils sont morts, et en qui il n'y aura rien à purifier lorsqu'ils mourront à l'avenir, ou s'il y a eu ou s'il y aura quelque chose à purifier, lorsque, après leur mort, elles auront été purifiées,
- et que les âmes des enfants régénérés par ce même baptême du Christ ou encore à baptiser, une fois qu'ils l'auront été, s'ils viennent à mourir avant d'user de leur libre arbitre, aussitôt après leur mort et la purification dont nous avons parlé pour celles qui en auraient besoin, avant même de reprendre leurs corps et avant même le jugement et cela depuis l'Ascension de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ au ciel, ont été, sont et seront au ciel, au Royaume des cieux et au paradis céleste avec le Christ, réunis dans la compagnie des saints anges,
et que depuis la Passion et la mort du Seigneur Jésus Christ elles ont vu et voient l'essence divine d'une vision intuitive et même face à face - dans la médiation d'aucune créature qui serait un objet de vision ; au contraire l'essence divine se manifeste à eux immédiatement à nu, clairement et à découvert -, et que par cette vision elles jouissent de cette même essence divine ; et qu'en outre, en raison de cette vision et de cette jouissance, les âmes de ceux qui sont déjà morts sont vraiment bienheureuses et possèdent la vie et le repos éternel, et que de même les âmes de ceux qui mourront dans la suite verront cette même essence divine et en jouiront avant le jugement général ;

1001
et que cette vision de l'essence divine et sa jouissance font disparaître en elles les actes de foi et d'espérance, dans la mesure où la foi et l'espérance sont des vertus proprement théologiques ;
et que, après qu'une telle vision intuitive face à face et une telle jouissance ont ou auront commencé, cette même vision et cette même jouissance existent de façon continue, sans interruption ni amoindrissement de cette vision et de cette intuition, et demeurent sans fin jusqu'au jugement dernier, et après lui pour toujours.

1002

(Enfer. - Jugement général.) En outre nous définissons que,
selon la disposition générale de Dieu, les âmes de ceux qui meurent en état de péché mortel descendent aussitôt après leur mort en enfer, où elles sont tourmentées de peines éternelles, et que néanmoins au jour du jugement tous les hommes comparaîtront avec leurs corps "devant le tribunal du Christ " pour rendre compte de leurs actes personnels, " afin que chacun reçoive le salaire de ce qu'il aura fait pendant qu'il était dans son corps, soit en bien, soit en mal " 2Co 5,10.

http://catho.org/9.php?d=bwl#dav

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
CATHERINE
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 377
Localisation : Sud de France
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: L'illumination finale ( ou la condamnation de dumouch )   Mar 29 Sep - 9:38

Le lien est très bon et explicite.

Kitty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 19491
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: L'illumination finale ( ou la condamnation de dumouch )   Mar 16 Nov - 0:26

Luc Delon : Réfutationdes Erreurs théologiques d'Arnaud Dumouch & Réfutationde la Thèse de l'illumination à la Mort (la thèsede l'illumination finale, thèse de l'option finale)

http://jesusmarie.free.fr/arnaud_dumouch.html

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 19491
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: L'illumination finale ( ou la condamnation de dumouch )   Lun 20 Déc - 0:07

L'Hérésie de l'Apparition de Jésus à tous les morts avant leur jugement particulier

http://jesusmarie.free.fr/enfer_heresie_apparition_jesus_aux_mourants.html

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
invité
Baptisé


Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 28/10/2009

MessageSujet: Re: L'illumination finale ( ou la condamnation de dumouch )   Lun 20 Déc - 1:05

.


Dernière édition par Luernos le Mer 16 Nov - 15:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucie
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 436
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: Re: L'illumination finale ( ou la condamnation de dumouch )   Lun 20 Déc - 23:05

Citation :

Il ne suffit pas d'avoir quelques connaissances théologiques, pour posséder le jugement sûr, le sens de la foi, le sens philosophique, le sens de l'Amour véritable...

Ça fait plaisir de voir que même des conciliaires s'en rendent compte, comme Luc Delon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 19491
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: L'illumination finale ( ou la condamnation de dumouch )   Mer 27 Juil - 17:22

gabrielle a écrit:
L'hérésie de l'apparition de Jésus à tous
les morts avant leur jugement particulier ou, thèse de l'Illumination
finale, refuse la fermeture de la porte du mérite avec l'arrêt cardiaque
définitif et l'électroencéphalogramme définitivement plat
.

Là où les théologiens catholiques enseignent que la vie éternelle
peut se mériter uniquement pendant la vie et pendant que l'homme dispose
de l'usage de son corps, les tenants de l'illumination finale
prétendent qu'après la perte de l'usage du corps, par suite de l'arrêt
cardiaque définitif, il est encore possible de mériter la vie éternelle
et d'échapper à la damnation éternelle.


Mais d'où vient cette théorie? Est-elle nouvelle?

Cette hérésie a déjà été formulée au XIVème siècle en Angleterre et condamnée par l'archevêque de Cantorbéry, Simon Langham, dans
une lettre adressée en 1368 au chancelier de l'Université d'Oxford, où
sévissait Jean Wyclif (ou Wyckliffe, hérésiarque anglais considéré comme
un des précurseurs du protestantisme, 1328-1384)

Opinion condamnée :

quilibet viator tam adultus quam non adultus, Saracenus, Judaeus
et
paganus, etiam in utero materno defunctus, habebit claram visionem Dei
ante mortem suam, qua visione manente habebit electionem liberam
convertendi se ad Deum vel divertendi se ab eo ; et si pro tunc elegerit
converti se ad Deum, salvabitur, sin autem minus, damnabitur.

Traduction
: Toute personne dans l'état de voie [c'est à dire tout personne sur
terre, non encore arrivée au terme de sa vie qui est soit l'enfer, le
purgatoire ou le paradis], tant adulte que non adulte, musulman,
juif et païen, même mort dans le sein maternel, aura une claire vision
de Dieu avant sa mort, vision par laquelle il aura le libre choix de se
convertir à Dieu ou de s'en détourner ; et si alors il choisit de se
tourner vers Dieu, il sera sauvé, autrement, il sera damné.



http://messe.forumactif.org/t3595-la-theorie-de-l-illumination-finale-d-arnaud-verite-ou-heresie

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 4833
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L'illumination finale ( ou la condamnation de dumouch )   Jeu 1 Sep - 13:53

Arnaud Dumouch a écrit:

[...]

Voici ce qu'en dit sainte Faustine :

Citation :

« 1697. J’accompagne souvent les âmes agonisantes et je leur obtiens la confiance en la miséricorde divine. Je supplie Dieu de leur donner toute la grâce divine, qui est toujours victorieuse. La miséricorde divine atteint plus d’une fois le pécheur au dernier moment, d’une manière étrange et mystérieuse. A l’extérieur, nous croyons que tout est perdu, mais il n’en est pas ainsi. L’âme éclairée par un puissant rayon de la grâce suprême, se tourne vers Dieu avec une telle puissance d’amour, qu’en un instant elle reçoit de Dieu le pardon de ses fautes et de leurs punitions. Elle ne nous donne à l’extérieur aucun signe de repentir ou de contrition, car elle ne réagit plus aux choses extérieures. Oh ! Que la miséricorde divine est insondable !
Mais horreur! il y a aussi des âmes, qui volontairement et consciemment, rejettent cette grâce et la dédaigne. C’est déjà le moment même de l’agonie. Mais Dieu, dans sa miséricorde, donne à l’âme dans son for intérieur ce moment de clarté. Et si l’âme le veut, elle a la possibilité de revenir à Dieu.
Mais parfois, il y a des âmes d’une telle dureté de cœur qu’elles choisissent consciemment l’enfer. Elles font échouer non seulement toutes les prières que d’autres âmes dirigent vers Dieu à leur intention, mais même aussi les efforts divins. »

ajout de l'admin(source): SAINTE FAUSTINE Journal de soeur Faustine, édition J. Hovine, 1992, 542.
Il s'agit là d'une révélation privée qui, comme toutes les révélations privées, ne saurait être de foi (ni divine ni catholique) même si, dans les conditions appropriées, ce n'est pas faux !
En revanche, ceci est "de foi divine" : « Il y a beaucoup d'appelés mais peu d'élus »...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Espérance



Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: L'illumination finale ( ou la condamnation de dumouch )   Ven 2 Sep - 12:18


Aujourd'hui il y a en effet une interprétation erronée des paroles de Soeur Faustine. Elle ne parle d' "illumination" qu'avant la séparation de l'âme et du corps. J'irai même jusqu'à dire interprétation "détournée" par les adeptes de la théorie fumeuse...
A quoi nous servirait-il alors d'avoir la foi et de nous présenter avec toutes nos bonnes actions devant Notre Seigneur ?
non décidément...

Merci pour ce fil bien détaillé et "illuminant" ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 19491
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: L'illumination finale ( ou la condamnation de dumouch )   Sam 24 Sep - 17:01

L'illumination finale

http://messe.forumactif.org/t7329-l-illumination-finale#132018

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'illumination finale ( ou la condamnation de dumouch )   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'illumination finale ( ou la condamnation de dumouch )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'illumination finale ( ou la condamnation de dumouch )
» La théorie de l'illumination finale d'Arnaud : vérité ou hérésie?
» La these de l'Illumination( a la mort)d'Arnaud Dumouch confrontée....
» La these d'Arnaud Dumouch sur l'Illumination a l'heure de la mort critiquée.
» Ratzinger sous le coup d'une condamnation de Saint Pie X

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Questions/Réponses-
Sauter vers: