Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Evangile selon Saint Matthieu , chap 17 ; verset 5 - 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 19491
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Evangile selon Saint Matthieu , chap 17 ; verset 5 - 9   Lun 1 Mar - 15:34

Evangile selon Saint Matthieu , chap 17 ; verset 5 - 9

Citation :
Il parlait encore, lorsqu’une nuée lumineuse les couvrit, et voilà que du sein de la nuée une voix dit : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis mes complaisances : écoutez-le. »
En entendant, les disciples tombèrent la face contre terre et furent saisis d’une grande frayeur.
Et Jésus, s’approchant, les toucha et dit : « Levez-vous, ne craignez point. »
Levant les yeux, ils ne virent plus que Jésus seul.
Comme ils descendaient de la montagne, Jésus leur fit ce commandement : « Ne parlez à personne de cette vision, jusqu’à ce que le Fils de l’homme soit ressuscité des morts. »

http://fr.wikisource.org/wiki/%C3%89vangile_selon_Saint_Matthieu_-_Crampon#Chapitre_17

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 19491
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Evangile selon Saint Matthieu , chap 17 ; verset 5 - 9   Lun 1 Mar - 15:38

Commentaire par Saint Thomas d'Aquin.

Verset 5-9


http://docteurangelique.free.fr/index.html

Saint Jérôme :

Ceux qui désiraient une tente matérielle faite avec des branches ou des tentures, sont enveloppés et couverts d’un nuage brillant. « Lorsqu’il parlait encore, une nuée lumineuse les couvrit, » etc.

Saint Jean Chrysostome :

(hom. 56.) Quand le Seigneur menace, il fait apparaître une nuée ténébreuse, comme sur le mont Sinaï; mais ici il fait briller une nuée lumineuse, parce qu’il veut, non pas épouvanter, mais instruire.

Origène :

Cette nuée qui couvre et protège les saints, c’est la vertu du Père, ou bien l’Esprit saint; je dirai même que notre Sauveur est la nuée lumineuse qui couvre l’Évangile, la loi et les prophètes, comme le comprennent bien ceux qui peuvent y contempler sa lumière.

Saint Jérôme :

La demande de Pierre était imprudente: aussi le Seigneur ne lui fait pas de réponse, mais c’est le Père lui-même qui répond pour le Fils, afin d’accomplir cette parole du Seigneur: « Celui qui m’a envoyé, c’est lui-même qui me rend témoignage. » (Jn 8.)

Saint Jean Chrysostome :

(hom. 56.) Ce n’est ni Moïse ni Élie qui prennent la parole, mais c’est le Père, qui est au-dessus d’eux tous, qui fait entendre sa voix du sein de la nuée, afin que les disciples ne puissent douter que cette voix vient de Dieu, car Dieu apparaît ordinairement dans une nuée, comme il est écrit dans le livre des Psaumes (Ps 97): « Une nuée est autour de lui, et l’obscurité l’environne, » c’est ce que nous voyons ici: « Et une voix vint de la nuée, » etc.

Saint Jérôme :

Le Père fait entendre sa voix du haut du ciel, pour rendre témoignage à son Fils, pour dissiper l’erreur de Pierre, et lui enseigner la vérité, ainsi qu’aux autres Apôtres par son intermédiaire; c’est pour cela qu’il dit: « Celui-ci est mon Fils bien-aimé. » C’est pour lui qu’il faut dresser une tente, c’est à lui qu’il faut obéir, c’est lui qui est le Fils, les autres ne sont que les serviteurs; ils doivent, à votre exemple, préparer au Seigneur une tente dans le secret de leur cœur.

Saint Jean Chrysostome :

(hom. 56.) Soyez donc sans crainte, Pierre: si Dieu est puissant, il est évident que son Fils a une puissance égale à la sienne; s’il en est aimé, n’ayez aucune crainte; personne ne trahit et n’abandonne celui qu’il aime. Or, vous ne l’aimez pas autant que l’aime son Père; car il n’aime pas seulement son Fils parce qu’il l’a engendré, mais parce qu’il n’a qu’une seule et même volonté avec lui. « Dans lequel j’ai mis toute mon affection. » C’est-à-dire dans lequel je repose et que j’ai pour agréable, parce qu’il remplit avec zèle toutes les volontés de son Père. Sa volonté est la même que celle de son Père; si donc il veut souffrir la mort de la croix, ne vous y opposez pas.

Saint Hilaire :

La voix qui sort de la nuée proclame non-seulement qu’il est le Fils, qu’il est le bien-aimé, celui en qui le Père met son affection, mais encore celui qu’il faut écouter, afin qu’il fût regardé comme le Maître de tels docteurs, lui qui, après sa mort, devait confirmer par un exemple éclatant la gloire du royaume céleste.

Saint Rémi :

Il dit donc: « Écoutez-le, » c’est-à-dire en d’autres termes: Que les ombres de la loi disparaissent, ainsi que les figures des prophètes, et ne suivez plus que la lumière brillante de l’Évangile.

Ou bien encore, ces paroles: « Écoutez-le, » signifient qu’il est celui que Moïse avait prédit en ces termes: « Dieu vous suscitera un prophète du milieu de vos frères: vous l’écouterez comme moi. » (Dt 18.) C’est ainsi que le Seigneur se procure des témoins de tous côtés, la voix du Père du haut du ciel, Élie qui vient du paradis, Moïse sortant des limbes, les Apôtres choisis parmi les hommes: « Afin qu’au nom de Jésus, tout genou fléchisse, sur la terre, dans le ciel et dans les enfers. » (Ph 2.)

Origène :

La voix qui sort de la nuée s’adressait à Moïse et à Élie qui désiraient voir et entendre le Fils de Dieu, ou bien aux Apôtres pour les instruire.

La Glose :

Remarquons le rapport admirable qui existe entre le mystère de cette seconde régénération, qui doit avoir lieu à la résurrection, lorsque notre corps ressuscitera, et le mystère de la première qui a lieu dans le baptême, où l’âme renaît à une vie nouvelle. Dans le baptême de Jésus-Christ, nous voyons concourir les trois personnes de la Trinité: le Fils s’y montre revêtu d’une chair comme la nôtre, l’Esprit saint y apparaît sous la forme d’une colombe, et le Père s’y déclare dans la voix qui se fait entendre. De même dans la transfiguration, qui est un symbole mystérieux de la seconde régénération, toute la Trinité apparaît, le Père dans la voix, le Fils sous la forme de l’homme, l’Esprit saint dans la nuée. On se demande pourquoi l’Esprit saint apparut d’un côté dans une nuée, et de l’autre sous la forme d’une colombe; la raison en est que l’Esprit saint manifeste ses dons sous des formes sensibles; c’est ainsi que dans le baptême il donne l’innocence figurée par l’oiseau, symbole de la simplicité; dans la résurrection, il nous donnera l’éclat et le rafraîchissement; le rafraîchissement, figuré par la nuée; l’éclat des corps ressuscités, figuré par ce nuage de lumière.

« Et ses disciples, entendant ces paroles, tombèrent le visage contre terre, et furent saisis de crainte. »

Saint Jérôme :

Ils sont saisis d’effroi pour trois raisons: ou bien parce qu’ils ont reconnu leur erreur, ou bien parce que cette nuée lumineuse les avait enveloppés, ou bien enfin parce qu’ils avaient entendu la voix de Dieu le Père; car la fragilité humaine ne peut supporter la vue d’une gloire bien au-dessus d’elle; l’épouvante s’empare de tout son être, et elle tombe la face contre terre; en effet plus l’homme veut étendre et agrandir ses recherches, plus il fait de lourdes chutes, quand il méconnaît ses forces.

Saint Rémi :

Les saints Apôtres tombent la face contre terre (Gn 17, 3.17; Nb 16, 4; 16, 52; Tb 12, 16; Gn 49, 17; Is 28, 13; Jn 18, 26), circonstance qui est une preuve de leur sainteté; car dans les saintes Écritures, nous voyons les saints tomber le visage contre terre, tandis que les impies sont renversés en arrière.

Saint Jean Chrysostome :

(hom. 56.) Mais comment se fait-il que les disciples tombent ainsi sur la montagne, alors qu’au baptême de Jésus-Christ, quand une voix semblable se fit entendre, personne, dans la multitude qui était présente, n’éprouva cette impression extraordinaire de crainte ? C’est que la solitude, l’élévation de la montagne, le silence profond qui s’étendait au loin, la transfiguration elle-même, si propre à saisir l’imagination, et cette lumière si pure, et cette nuée lumineuse, toutes ces circonstances réunies impressionnaient vivement les disciples.

Saint Jérôme :

Comme ils étaient étendus à terre et ne pouvaient se relever, il s’approcha avec bonté et les toucha, pour dissiper ainsi leur crainte, et fortifier leurs membres affaiblis: « Mais Jésus s’étant approché, les toucha. » Il les avait guéris en les touchant, il complète leur guérison par cette parole de commandement: « Levez-vous, et ne craignez point. » Il chasse d’abord la crainte, afin de pouvoir ensuite les instruire. « Alors, levant les yeux, ils ne virent plus que Jésus seul. » Effet d’une conduite pleine de sagesse; car si Moïse et Élie étaient restés avec le Seigneur, on n’aurait pas su d’une manière certaine à qui la voix du Père rendait témoignage. Ils voient Jésus debout, alors que la nuée est dissipée, et que Moïse et Élie ont disparu; car après que l’ombre de la loi et des prophètes s’est retirée, on les retrouve tous deux dans l’Évangile.

Suite: « Et lorsqu’ils descendaient de la montagne, Jésus leur fit ce commandement et leur dit: Vous ne direz à personne ce que vous avez vu. » Il ne veut pas que cet événement soit prêché au peuple, dans la crainte que la grandeur même du prodige ne le rendît incroyable, et que la croix qui devait suivre la manifestation d’une si grande gloire ne fut un scandale pour les esprits grossiers.

Saint Rémi :

Ou bien encore, si ce mystère de sa gloire avait été publié parmi le peuple, il se serait opposé à l’économie de sa passion, et la rédemption du genre humain aurait pu être ainsi retardée.

Saint Hilaire :

Il leur ordonne encore de garder le silence sur les choses qui viennent de s’accomplir, il veut qu’ils soient remplis de l’Esprit saint avant de rendre témoignage aux faits spirituels qui se sont passés sous leurs yeux.

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
 
Evangile selon Saint Matthieu , chap 17 ; verset 5 - 9
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SUITE DE SAINT MATTHIEU (Chap. 1, vv. 22-25) par Saint Jean Chrysostôme. (Extraits).
» L'Evangile selon saint Matthieu (film)
» Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu (Mt 9, 9-13)
» A la suite de Jésus. Saint Matthieu, chapitre 8, 18-22
» Evangile selon saint Thomas...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Ecriture Sainte et commentaire-
Sauter vers: