Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Débat sur le crime d'avortement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Lun 1 Fév - 14:17


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 19491
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Jeu 4 Fév - 12:49


_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Jeu 4 Fév - 15:47

admin a écrit:

Tout cela est très bien mais il n'y a qu'une seule solution : «La France reviendra aux traditions de saint Louis, ou elle périra dans la honte et la ruine...» (Sa Sainteté le Pape Léon XIII, en parlant des dirigeants républicains, devant six cents Français) c'est-à-dire REVENIR AUX TRADITIONS DE SAINT LOUIS, autrement dit, à Notre-Seigneur Jésus-Christ !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 19491
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Jeu 4 Fév - 22:22


Avez-vous un texte précisant exactement ce que sont ces traditions ? un listing ?

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Jeu 4 Fév - 22:49

admin a écrit:

Avez-vous un texte précisant exactement ce que sont ces traditions ? un listing ?

Il s’agit plutôt d’un état d’esprit : l’esprit de l’Église exprimé dans sa doctrine sociale et politique, par exemple dans l’Encyclique Rerum novarum de Sa Sainteté le Pape Léon XIII.

Pour St Louis lui-même, il faut lire les livres sur sa vie.
L’un des meilleurs où j’ai trouvé l’exposition de sa doctrine politique est Le Christ qui est Roi de France de Pierre VIRION que l’on trouve par exemple ici (http://catholicapedia.net/Documents/cahier-saint-charlemagne/documents/C258_Virion_Le-Christ-Roi-de-France_35p.pdf).
Cela ne se résume pas ! Il faut le lire en entier, que dis-je le lire ? le déguster, s’en imprégner et en faire son phare vers lequel il faut tendre...

Bonne soirée !


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Lun 8 Fév - 20:02



Il n’y a RIEN, là-dedans, sur Dieu
, le Créateur notre Maître, Législateur suprême !
Les fameux « droits de l’homme » ne sont autres que la négation des Droits de Dieu !

Ce Monsieur Grégor PUPPINCK prétend « comprendre la transformation des droits de l'homme » et il ne voit pas que ce qu’il dénonce est le résultat de l’apostasie qui a chassé Notre-Seigneur Jésus-Christ de toute la société et a mis à Sa place... l’Homme !
Aussi, ce qu’il dit est sans doute très bien sur le plan naturel, mais en ne se référant pas à Dieu, Créateur et Législateur suprême, il participe à cette apostasie...

Conséquences de ce rejet de Notre-Seigneur Jésus-Christ
 :

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Sam 13 Fév - 15:07

admin a écrit:

Avez-vous un texte précisant exactement ce que sont ces traditions ? un listing ?

Testament de Saint Louis (http://www.lysardent.fr/2014/04/25/le-testament-de-saint-louis-a-son-fils/)

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Ven 1 Avr - 14:16

Scandales :
  • A compter de ce vendredi, 1er avril 2016, la Sécurité sociale rembourse à 100 % tous les examens dans le cadre d'une “IVG” affraid  Exclamation
    « [...] Sont concernées les consultations, échographies ou analyses médicales. » (Source : http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/14915-IVG-tous-les-actes-lies-a-l-intervention-rembourses-a-100.)

  • Je viens, ce midi, d’aller faire quelques courses au magasin du coin.
    A l’entrée, un homme faisait la quête pour « les animaux abandonnés » !
    Je lui ai demandé : « Et pour les petits enfants assassinés dans le ventre de leur mère – ça s’appelle “avortement” paraît-il – qu’est-ce que vous faites ? »
    Aucune réponse ne me fut donnée !

Ce monde pourri et hypocrite va payer très cher...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Ven 15 Avr - 20:22

Infanticide néonatal : https://www.youtube.com/watch?v=e6Q19ESaBmU


Chapitres de la vidéo :
  • Remarques introductives, Grégor Puppinck
  • 2'41 : Données sur l'infanticide néonatal, Claire de La Hougue
  • 14'02 : 1er témoignage d'un médecin
  • 17'59 : 2ème témoignage d'une sage femme
  • 21'28 : 3ème témoignage d'une sage femme
  • 23'24 : 4ème témoignage d'une médecin
  • 31'20 : Éthique et droit international, Grégor Puppinck

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Mar 10 Mai - 13:47

admin a écrit:

Avez-vous un texte précisant exactement ce que sont ces traditions ? un listing ?

A cela, il avait été répondu
JP B a écrit:
admin a écrit:

Avez-vous un texte précisant exactement ce que sont ces traditions ? un listing ?

Il s’agit plutôt d’un état d’esprit : l’esprit de l’Église exprimé dans sa doctrine sociale et politique, par exemple dans l’Encyclique Rerum novarum de Sa Sainteté le Pape Léon XIII.

Pour St Louis lui-même, il faut lire les livres sur sa vie.
L’un des meilleurs où j’ai trouvé l’exposition de sa doctrine politique est Le Christ qui est Roi de France de Pierre VIRION que l’on trouve par exemple ici (http://catholicapedia.net/Documents/cahier-saint-charlemagne/documents/C258_Virion_Le-Christ-Roi-de-France_35p.pdf).
Cela ne se résume pas ! Il faut le lire en entier, que dis-je le lire ? le déguster, s’en imprégner et en faire son phare vers lequel il faut tendre...

Bonne soirée !




En complément de l’Encyclique Rerum novarum de Sa Sainteté le Pape Léon XIII (que l’on peut trouver ici : http://w2.vatican.va/content/leo-xiii/fr/encyclicals/documents/hf_l-xiii_enc_15051891_rerum-novarum.html), il faut également étudier celle de Sa Sainteté le Pape PieXI, Quadragesimo anno, du 15 mai 1931 (http://www.doctrine-sociale-catholique.fr/117-quadragesimo-anno) et consulter d’une part tout ce site (http://www.doctrine-sociale-catholique.fr/index.php – il convient de vérifier s’il est bien traditionaliste) mais, d’autre part, surtout ceci :
Sur le plan plus particulièrement politique, ne pas oublier l’ouvrage signalé de Pierre VIRION, Le Christ qui est Roi de France, que l’on trouve donc par exemple ici (http://catholicapedia.net/Documents/cahier-saint-charlemagne/documents/C258_Virion_Le-Christ-Roi-de-France_35p.pdf).

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 19491
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Jeu 30 Juin - 14:00


_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Jeu 30 Juin - 14:40

admin a écrit:

L'avortement reste un délit

Au Mexique.

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2016/06/lavortement-reste-un-d%C3%A9lit.html


Mouai !...
La source de http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2016/06/lavortement-reste-un-d%C3%A9lit.html est http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/06/30/97001-20160630FILWWW00005-mexique-l-avortement-reste-un-delit.php et là, nous lisons
Citation :

La Cour suprême mexicaine a rejeté, hier, un projet visant à dépénaliser l'avortement, tout en ouvrant la porte à un réexamen de cette décision dans le deuxième pays le plus catholique au monde.

Par trois votes contre un, les membres de la première chambre de cette institution ont rejeté une initiative visant à déclarer inconstitutionnels deux articles du code pénal criminalisant l'avortement et limitant drastiquement les possibilités de recours à une interruption volontaire de grossesse pour des raisons médicales.

Depuis 2007, l'interruption volontaire de grossesse est autorisée dans la ville de Mexico
, si elle se déroule dans les trois mois après la conception, mais elle est interdite dans le reste du pays sauf dans le cas où la grossesse met en péril la vie de la femme enceinte.

[...]

(Souligné en gras et/ou d'un trait par JP B.)

On y sacrifie la vie de l'innocent, incapable de se défendre, au profit d'une pécheresse qui veut sauver sa vie terrestre par un crime sans nom !
Ce monde va souffrir...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 19491
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Jeu 30 Juin - 16:25



Merci d'avoir vérifié...

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Jeu 30 Juin - 16:47

Il faut toujours vérifié ce qui provient du monde de la FSSPX Suspect...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 19491
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Sam 2 Juil - 17:41

L'évêque a critiqué Jérôme Lejeune: trop clair contre l'avortement

https://www.gloria.tv/video/1Go1Y91FghvTB7hy97qtcpYjB

La grande Prostituée dont parle l'Apocalypse.

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 19491
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Dim 4 Sep - 14:11


_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Lun 26 Sep - 17:38

L’ECLJ publie
Citation :

Le paradoxe de la contraception

Avortement.
Le 26 septembre a lieu la « Journée mondiale de la contraception ». A cette occasion, Claire de La Hougue et Grégor Puppinck exposent le paradoxe de la contraception, selon lequel le taux d’avortement augmente proportionnellement au taux de contraception. Ils ont participé à la rédaction de l’ouvrage « 
Droit et prévention de l’avortement en Europe »*, LEH Edition, qui paraît cette semaine.
* http://media.aclj.org/pdf/Droit-et-pr%C3%A9vention-de-l%27avortement-en-Europe,-pr%C3%A9sentation-de-l%27ouvrage.pdf.

Cet article, également paru dans Valeurs Actuelles (http://www.valeursactuelles.com/societe/le-paradoxe-de-la-contraception-65317) se poursuit ainsi
Citation :
« La contraception permettrait d’éviter les grossesses non désirées et, en conséquence, les avortements ». Cet argument, qui a soutenu la politique des gouvernements successifs depuis l’adoption des lois Neuwirth et Veil, n’est pas confirmé par les données statistiques qui révèlent au contraire une corrélation proportionnelle entre taux de contraception et d’avortement.

Alors que des États dans lesquels la contraception est largement diffusée connaissent toujours un nombre élevé d’avortements, d’autres qui ont moins recours à la contraception, sont parvenus à contenir voire réduire considérablement ce nombre.

Parmi les pays d’Europe occidentale qui ont le plus fort taux de couverture contraceptive, dépassant 70 % des femmes en âge de procréer, figurent la France et les pays scandinaves, le record étant détenu par le Royaume-Uni qui dépasse 80%.

Or en France, non seulement le nombre d’avortements ne baisse pas mais il a tendance à augmenter : il est passé de 206 000 en 2003 à plus de 216 600 en 2013 selon l’INED ; dans la même période, le taux d’avortements, c'est-à-dire le nombre d’avortements pour 1000 femmes en âge de procréer, est passé de 14,2 à 15,3‰, voire même à plus de 18‰ en Ile-de-France.

Il en est de même en Suède où le nombre très élevé d’avortements continue à augmenter, passant de 17,2 ‰ à 20,2 ‰ entre 1983 et 2014, et atteint même 29,6 ‰ chez les 20-24 ans. Le Royaume-Uni a aussi un nombre et un taux d’avortements élevés (plus de 16‰ au total et 28,7‰ à 21 ans), et 38 % d’avortements répétés.

En revanche, des pays qui connaissent une moindre diffusion de la contraception ont un nombre d’avortements faible et en baisse. Ainsi, le taux d’avortement en Italie est l’un des plus bas d’Europe : il a été réduit de plus de moitié entre 1982 et 2013, le nombre d’avortements passant de 234 801 à 102 644 par an.

Il y a ainsi une corrélation entre taux de contraception et d’avortement. Cela s’explique par le fait que la majorité des femmes qui ont recours à l’avortement étaient sous contraception lorsqu’elles sont tombées enceinte. En France, l’Inspection générale des affaires sociales observait en 2010 que « 72% des IVG sont réalisées sur des femmes qui étaient sous contraception, et dans 42 % des cas, cette contraception reposait sur une méthode médicale, théoriquement très efficace (pilule ou stérilet**) ». Les chiffres sont comparables au Royaume-Uni.
** À noter que le stérilet est ABORTIF. (Note de JP B.)

Il apparaît ainsi que le développement de la contraception ne permet pas de réduire l’avortement en-deçà d’un seuil proportionnel au taux d’échec de la contraception. S’il y a effectivement moins de grossesses non désirées proportionnellement au nombre de rapports sexuels du fait de la contraception, le nombre de grossesses « non prévues » reste élevé et constitue un tiers des grossesses, bien que, dans 4 cas sur 10, les femmes concernées utilisaient une contraception à forte efficacité théorique. Parmi ces grossesses « non prévues », une plus grande proportion d’entre elles est interrompue par un avortement : quatre sur dix en 1975, contre six sur dix aujourd’hui, ce qui explique le maintien de l’avortement à un taux élevé. Le recours massif à la contraception accroît ainsi les comportements à risque, il exclut psychologiquement, mais pas biologiquement, le fait de devenir parent, et conduit à l’avortement.

L’utilisation massive de la contraception, comme de toute autre technologie, donne l’illusion de contrôler la nature et de pouvoir éviter les conséquences naturelles d’une relation sexuelle. Dès lors, l’éducation sexuelle à l’école est inadaptée lorsqu’elle réduit le sens de la responsabilité à l’usage de la contraception et du préservatif. Enseigner qu’une sexualité responsable consiste principalement dans l’usage de moyens techniques permettant d’éviter d’avoir à assumer les conséquences naturelles de ses actes est une forme d’éducation à l’irresponsabilité.

Ce « paradoxe de la contraception » explique aussi pourquoi l’avortement augmente en particulier chez les jeunes qui auraient surtout besoin d’une éducation à la responsabilité. L’exemple d’autres pays européens montre que c’est possible.

Ainsi nous voyons clairement que tous ces assassins, et des corps pour les bébés conçus, et des âmes pour toutes celles qui pratiquent ces méthodes mortifères (contraception et avortements) et tous ceux qui en sont les complices, ne sont que de vils menteurs qui n’ont qu’un but réel : détruire la famille et ses valeurs traditionnelles !…

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Ven 25 Nov - 20:17

L’ECLJ (European Centre for Law and Justice) 4, Quai KochStrasbourg 67000 France, a écrit:

Mme, M. XXX,

Hier, Me Claire de La Hougue et Grégor Puppinck, de l’ECLJ, ont été auditionnés à l'Assemblée par Mme Catherine Coutelle, député rapporteur de la proposition de loi réprimant la liberté d’expression en matière d'avortement qui sera votée le 1er décembre. Cette député, qui est aussi à l’origine de la « Résolution visant à réaffirmer le droit fondamental à l’IVG », est apparue particulièrement fermée et marquée par une conception désincarnée de l’avortement, comme si mettre fin à une grossesse était une liberté abstraite.

Cette confrontation a révélé une nouvelle fois l’absence d’argument des "idéologues de l’IVG" et nous renforce dans notre conviction qu’il est possible de faire évoluer la société vers une compréhension plus humaine et réaliste du drame de l’avortement et ainsi d’en réduire fortement le recours en France. Cela suppose de ne plus faire de l’avortement un « dogme de la République ».

De nombreux pays européens et les États-Unis sont parvenus à réduire très fortement le recours à l'avortement ; cela doit aussi être possible en France.

Pour soutenir ce changement de perspective, l’ECLJ a rédigé pour vous et pour les responsables politiques l’ouvrage "Droit et prévention de l'avortement en Europe" (http://www.leh.fr/edition/p/droit-et-prevention-de-l-avortement-en-europe-9782848746791)*, mais aussi un « Rapport pour une politique de prévention de l’avortement » (téléchargeable, 50 pages : http://media.aclj.org/pdf/Pour-une-politique-de-pr%C3%A9vention-de-l%27avortement,-Synth%C3%A8se.pdf*) et un résumé du livre (téléchargeable, 10 pages : http://media.aclj.org/pdf/Droit-et-pr%C3%A9vention-de-l%27avortement-en-Europe,-pr%C3%A9sentation-de-l%27ouvrage.pdf*). Nous vous invitons à prendre le temps de lire l’un de ces documents et à les partager autour de vous, en particulier avec des élus et des jeunes gens.

Profitant de cette période électorale, nous vous invitons aussi à lire, à signer et à partager « l’Appel à une politique de prévention de l'avortement » (1 page ; http://eclj.org/abortion/french-institutions/appel-a-une-politique-de-prevention-de-avortement?lng=fr*) afin de prouver votre volonté de lutter contre le fléau de l’avortement.
Like https://www.facebook.com/pages/European-Centre-for-Law-and-Justice/839273236145078 on Facebook

Nous vous remercions pour votre engagement et ​vous ​prions de croire en nos sentiments dévoués.

L’équipe de l’ECLJ

* : Liens donnés par JP B.

Mais toutes ces pétitions, auxquelles, par devoir, nous ne pouvons pas ne pas participer, ne servent pas, à plus ou moins long terme, à résoudre le problème fondamental de notre société actuelle, complètement dévoyée.
Le seul remède est donné ici (http://foicatholique.cultureforum.net/t4640p30-pour-dieu-et-pour-le-roy#33278) et consiste en un retour pur et simple à Dieu !...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Jeu 8 Déc - 23:48

Le 2 décembre 2016, l’ECLJ (European Centre for Law and Justice) 4, Quai KochStrasbourg 67000 France, a écrit:

Le délire d'entrave

​Mme, M. XXX,

L’actuelle majorité à l’Assemblée nationale a décidé d’étendre une nouvelle fois un peu plus encore le champ d’application du « délit d'entrave à l'interruption volontaire de grossesse ».

Ce texte porte une très grave atteinte à la liberté d'expression : il institue un délit d’opinion et permet une répression arbitraire des propos non favorables à l’avortement pouvant aller jusqu’à une peine de prison !

Dès son adoption, ce texte aura l’effet immédiat d'intimider et de paralyser les personnes ayant un discours réaliste sur l'avortement en provoquant leur autocensure.

Le débat va se poursuivre, selon la procédure d’urgence, mercredi 7 décembre en séance publique au Sénat.

Face à l’idéologie, pour défendre la vie et les libertés avec de solides arguments, nous vous invitons à lire et à diffuser les documents suivants :
Nous nous réjouissons que notre travail ait été utilisé et cité en soutien à la liberté d'expression lors des débats à l'Assemblée nationale. Dans la perspective des prochains débats au Sénat, nous vous invitons à lire et signer l'Appel à une politique de prévention de l’avortement (http://eclj.us10.list-manage.com/track/click?u=567507fce24ff5f4d84cc3e33&id=c15d4b999e&e=e2012f5562)* ainsi qu'à diffuser le rapport auprès des élus.

La pratique massive de l’avortement constitue un grave problème de société et de santé publique; même si ce sujet grave fait l’objet d’exploitations politiciennes, il est bon qu’il revienne au devant de la scène.

Alors que le recours à l’avortement continue à être très élevé en France, qu’il est le double de l’Allemagne et de l’Italie (où il a fortement baissé depuis dix ans), il est urgent que la France s’engage dans une véritable politique de prévention de l’avortement.


Signer l'Appel

(http://eclj.us10.list-manage.com/track/click?u=567507fce24ff5f4d84cc3e33&id=5f2f9184c2&e=e2012f5562)*

* : Liens donnés par JP B.


Le 8 décembre 2016, en la fête de l’Immaculée Conception, l’ECLJ (European Centre for Law and Justice) 4, Quai KochStrasbourg 67000 France, a écrit:

Avortement : le nouveau dogme



Mme, M. XXX,

Les 8 millions d’avortements pratiqués en France depuis 1975 ont causé une blessure profonde et persistante dans la société. Cette blessure, malgré les efforts pour la dissimuler, revient régulièrement enflammer la société.

Pour la troisième fois depuis 2001, le Parlement restreint la liberté d'expression et de manifestation contre l'avortement. Hier, le Sénat a voté une nouvelle disposition pénale condamnant à 2 ans de prison et 30 000 euros d’amendes le fait d’exercer « par tout moyen, des pressions morales et psychologiques, des menaces ou tout acte d’intimidation à l’encontre des personnes cherchant à s’informer sur une interruption volontaire de grossesse ».

C'est une atteinte grave à la liberté d'expression, car comment définir les « pressions morales et psychologiques » ? Le fait de dire des choses vraies mais déplaisantes sur l’avortement suffit souvent à exercer une telle pression sur une personne qui envisage d’y recourir.

L'expression de l'enseignement de l'Église catholique sur l’avortement pourrait aussi être poursuivi, car dire que cet acte est un « crime abominable » et un « péché mortel » exerce une forte pression morale et tend à dissuader d’y recourir. De même en est-il de la publication d'informations sur la nature et les conséquences de l'IVG, comme l'a fait l'ECLJ dans son dernier livre "Droit et prévention de l'avortement en Europe" (http://eclj.us10.list-manage.com/track/click?u=567507fce24ff5f4d84cc3e33&id=587418452f&e=e2012f5562)*.

Cette restriction portée à la liberté d'expression ne résout en rien le problème de société et de santé publique que constitue l'avortement en France. Il faut rappeler que deux fois plus d'avortements sont pratiqués en France qu'en Allemagne et en Italie. Cette différence flagrante prouve que le choix du gouvernement français de promouvoir l'avortement comme un "droit fondamental" et une "liberté" s'oppose à la mise en œuvre d'une politique de prévention.

Après le vote du Sénat, la proposition de loi reviendra dans les prochains jours à l'Assemblée nationale pour adoption définitive. L'opposition parlementaire a annoncé son intention de saisir alors le Conseil constitutionnel.

Dans l'hypothèse où cette instance ne censurerait pas cette loi, l'ECLJ agira en vu de saisir la Cour européenne des droits de l'homme. Entre 2013 et 2015, l'ECLJ y a soutenu un ressortissant allemand condamné pour avoir distribué aux abords d'une clinique d’IVG des tracts associant l'avortement à l’holocauste. En décembre 2015, la Cour européenne a condamné l'Allemagne, soulignant que l’avortement est un sujet d’intérêt public qui doit bénéficier d’un haut de degré de liberté d’expres​sion(Annen c. Allemagne : http://eclj.us10.list-manage.com/track/click?u=567507fce24ff5f4d84cc3e33&id=92fc2a0183&e=e2012f5562*). Il est donc aussi possible que la Cour de Strasbourg condamne à terme le délit d’entrave.

Pour défendre la vie et la liberté d'expression, lisez, signez, et faites circuler l'Appel pour une politique de prévention de l'avortement (http://eclj.us10.list-manage.com/track/click?u=567507fce24ff5f4d84cc3e33&id=a160a7ed48&e=e2012f5562)*.

Vous pouvez également lire et faire circuler le Rapport de l’ECLJ pour une politique de prévention de l’avortement (http://eclj.us10.list-manage2.com/track/click?u=567507fce24ff5f4d84cc3e33&id=1d517b84ff&e=e2012f5562)*, la tribune de Claire de La Hougue : "L'avortement : droit ou drame ?" (http://eclj.us10.list-manage2.com/track/click?u=567507fce24ff5f4d84cc3e33&id=56af07e026&e=e2012f5562)* et celle de Grégor Puppinck, “Pourquoi l’avortement est-il devenu un dogme ?” (http://eclj.us10.list-manage.com/track/click?u=567507fce24ff5f4d84cc3e33&id=3ef1a1e04b&e=e2012f5562)*.

Merci de votre soutien.
L’équipe de l’ECLJ.

Signer l'Appel

(http://eclj.us10.list-manage.com/track/click?u=567507fce24ff5f4d84cc3e33&id=910d9bfbee&e=e2012f5562)*



Répétons que toutes ces pétitions, auxquelles, par devoir, nous ne pouvons pas ne pas participer, ne servent pas, à plus ou moins long terme, à résoudre le problème fondamental de notre société actuelle, complètement dévoyée.
Le seul remède est donné ici (http://foicatholique.cultureforum.net/t4640p30-pour-dieu-et-pour-le-roy#33278) et consiste en un retour pur et simple à Dieu !...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Ven 23 Déc - 19:53

Dans son Encyclique « Casti Connubii », Sa Sainteté le Pape Pie XI a écrit:

[...]

Ces enseignements concordent pleinement avec les  paroles sévères que l'évêque d'Hippone adresse aux époux dépravés, qui s'appliquent à empêcher la venue de l'enfant et qui, s'ils n'y réussissent pas, ne craignent pas de le faire mourir. « Leur cruauté libidineuse, ou leur volupté cruelle, dit-il, en arrive parfois jusqu'au point de procurer des poisons stérilisants, et, si rien n'a réussi, de faire périr d'une certaine façon dans les entrailles de la mère l'enfant qui y a été conçu : on veut que l'enfant meure avant de vivre, qu'il soit tué avant de naître. A coup sûr, si les deux conjoints en sont là, ils ne méritent pas le nom d'époux ; et si, dès le début, ils ont été tels, ce n'est pas pour se marier qu'ils se sont réunis, mais bien plutôt pour se livrer à la fornication ; s'ils ne sont pas tels tous deux, j'ose dire : ou celle-là est d'une certaine manière la prostituée de son mari, ou celui-ci est l'adultère de sa femme (2). »
(2)
S. AUGUSTIN, De nuptiis et concupiscentia xv. CV 42,229. PL 44-423.

Source (http://messe.forumactif.org/t6982p15-casti-connubii#126658) dernier §. (Italiques de JP B.)

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Ven 17 Mar - 21:57


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Mer 5 Avr - 22:10


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Dim 2 Juil - 17:14


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Jeu 14 Sep - 17:56


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Lun 25 Sep - 14:28

DROIT DE NAÎTRE et de vivre a écrit:

La terrible menace qui pèse depuis
quelque temps sur les médecins se précise


Paris, le 25 septembre 2017

Madame, Monsieur, cher ami,

Bonjour !

La terrible menace qui pèse depuis quelque temps sur les médecins se précise :

-- si personne ne réagit, et de manière urgente, dans quelques mois, il est très probable qu’un médecin sera contraint de pratiquer des avortements.

S’il vous plait, signez immédiatement la pétition au Président du Conseil de l’Ordre des médecins en cliquant sur le lien ci-dessous :
http://petit.io/petition/droit-de-naitre/dr-bouet-defendez-la-clause-de-conscience
En quelques mots, voici les faits :

Après le Haut conseil à l’Egalité, maintenant c’est le Planning familial, par la voix de sa Coprésidente, qui exige la suppression de la clause de conscience. Cette clause qui permet à un médecin de ne pas pratiquer l’avortement.

Mme Véronique Séhier, Coprésidente du Planning familial a retiré le masque en déclarant :

« Il me semble important de supprimer la "double clause de conscience" [...], le droit de refuser d’effectuer un avortement en raison de convictions personnelles. »

C’est un véritable scandale ! Vous et moi avons le devoir de tout faire pour l’empêcher ! Sinon, c’est toute la profession médicale qui sera alors totalement pervertie.

Songez aux jeunes médecins qui seront obligés de pratiquer des avortements durant leurs stages en hôpitaux avant d’exercer comme généralistes !


S’il vous plaît, signez la pétition adressée au Président du Conseil de l’Ordre des médecins, il doit réagir et défendre l’honneur de sa profession !


[...]

Ce qui est très grave c’est que ces deux officines, le Haut conseil pour l’Egalité et le Planning familial, ont l’oreille du nouveau Gouvernement.

Les tirs conjoints de ces deux associations qui œuvrent pour imposer la pratique de l’avortement aux futurs médecins doivent donc être pris très au sérieux.


Il est clair que tout cela est un ballon d’essai qui se transformera très certainement en projet de loi si les instances qui devraient réagir s’abstiennent de le faire.

Dès lors la violation du serment d’Hippocrate, qui prescrit l’avortement, deviendra une condition sine qua non pour exercer la médecine en France !

C’est monstrueux ! C’est indignant !

[...]

Vous savez que si le lobby de l’avortement va aussi loin dans l’ignominie c’est pour une raison simple : il sent que les nouvelles générations lui échappent.

Ce n’est d’ailleurs pas moi qui le dit c’est toujours cette Coprésidente du Planning Familial, Véronique Séhier, qui fait part de son inquiétude :

« Toute une génération de médecins très engagés [à la pratique de l’avortement] part à la retraite, et cinq centres IVG ferment chaque année. »


Etant donné les bonnes dispositions des nouvelles générations, il est inadmissible que le lobby de l’avortement leur mette la main dessus.

Tout comme il est inconcevable que l’Ordre des médecins demeure muet
quant aux projets liberticides du Planning familial et du Haut conseil à l’Egalité.

Demandez à son Président de réagir enfin en signant la pétition qui lui est adressée.

[...]

Ensemble, nous devons mettre le Conseil de l’Ordre national des médecins face à ses responsabilités.


Cette institution se donne pour mission de "défendre l’honneur et l’indépendance de la profession médicale". Comment peut-elle rester silencieuse alors que la vocation de médecin est menacée comme jamais ?

Il est évident que le lobby de l’avortement redoute que cette instance dénonce ses projets perfides, car ce serait toute la profession médicale qui serait alertée et vent debout.

Je suis convaincu que, si l’Ordre des Médecins prend une position très claire, on pourra éviter un projet de loi qui mettrait fin à la clause de conscience permettant aux médecins de ne pas pratiquer un avortement.

Alors, n’attendez plus ! Signez la pétition adressée à son Président [...]

Je compte vraiment sur votre participation.

Ensemble pour le respect de la Vie,

Georges Martin

Chargé de communication
Droit de Naître



http://petit.io/petition/droit-de-naitre/dr-bouet-defendez-la-clause-de-conscience (Cliquez et signez tous...)

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Dim 22 Oct - 0:57


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Lun 23 Oct - 10:42


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Sam 4 Nov - 15:16

Reçu hier par courriel :
Grégor PUPPINCK, Directeur de l'ECLJ (European Centre for Law & Justice) a écrit:

ONU : Le retour de la culture de mort

COMITÉ DES DROITS DE L'HOMME- GENÈVE
Le Comité des droits de l’homme des Nations Unies est en passe d’imposer la légalisation universelle de l’avortement au nom même du droit à la vie.

Ce comité d’experts, chargé de veiller au respect du Pacte international sur les droits civils et politiques de 1966, s’est réuni à Genève, les 1er et 2 novembre, pour rédiger son interprétation officielle du droit à la vie. Cette interprétation, appelée Observation générale, détient une grande autorité sur les juridictions et les législateurs du monde entier car ce Comité dispose du pouvoir de juger les États quant à leur respect de ce traité.

Plusieurs de ses membres ont saisi l’occasion pour promouvoir un droit à l’avortement le plus étendu possible. C’est le cas en particulier du français Olivier de Frouville, de l’américaine Sarah Cleveland et du tunisien Yadh Ben Achour. Les autres sont restés largement silencieux. Seule l’experte allemande, Mme Anja Seibert-Fohr, a tenté, en vain, d’obtenir la reconnaissance de « l’intérêt légitime des États à protéger la vie du fœtus », pourtant établi par la Cour européenne. Les trois autres membres connus pour leurs réserves à l’égard de l’avortement étaient les seuls absents.
D’emblée, M. de Frouville recommanda d’éviter toute « considération philosophique ou théorique » et de se concentrer exclusivement sur les droits des femmes. À aucun moment le caractère moral de l’avortement ne fut questionné. De même, à aucun moment les droits des enfants ne furent évoqués. Moins encore, les membres du Comité ont veillé à ne jamais employer le mot « enfant ». Pour les membres du Comité, l’enfant n’existe pas avant sa naissance, donc il serait vain d’évoquer ses droits et intérêts.

« Recourir à l’avortement pour éviter le handicap à titre préventif »

En fait, il fut question une seule fois, non pas des enfants, mais des « fœtus », pour recommander la légalisation de leur avortement eugénique. Le représentant tunisien a fortement insisté sur cette nécessité. Il a déclaré que, certes, il faut aider les personnes handicapées « après leur naissance », « mais ça, ça ne veut pas dire que nous devons accepter de laisser en vie un fœtus qui est atteint d’un handicap. » Il a ajouté : « nous pouvons éviter les handicaps et nous devons tout faire pour les éviter ». Sur ce, le Président du Comité intervint pour rappeler que les débats sont enregistrés.
Mais là encore, la référence au « fœtus » était trop explicite. Pour éviter d’être accusés d’eugénisme, des experts ont voulu alors remplacer ce mot par celui de « grossesse », moins choquant, comme si le changement de terme pouvait rendre plus acceptable la réalité de l’eugénisme.

L’avortement, c’est la vie

Quant au droit à l’avortement, on peut dire que les recommandations du Planning familial international ont été suivies à la lettre. Reprenant le slogan de cette organisation, les membres du Comité ont déclaré que l’avortement devrait être décriminalisé et rendu « safe, legal and affordable » (« sûr, légal et accessible/gratuit »), sans réelle condition ni limitation de délai. Ils ont aussi adopté son argumentation selon laquelle l’interdiction ou la difficulté d’accéder à l’avortement serait en soi une cause de violation du droit à la vie des femmes. Cela fit dire à M. de Frouville, de façon toute orwellienne, que la décriminalisation de l’avortement « est au cœur de la question du droit à la vie » !

Une régression morale

C’est là un complet renversement moral par rapport au sens du droit à la vie. Il résulte de la pensée matérialiste selon laquelle seuls les êtres capables d’intelligence et de volonté seraient véritablement humains et donc dignes de protection. Tant qu’ils n’ont pas atteint cette capacité, ils ne seraient que de la matière corporelle au pouvoir de ceux qui sont « humains », car capables d’intelligence et de volonté. Ainsi, ce n’est plus la « vie humaine » comme réalité biologique qui serait protégée en droit international, mais l’intelligence et la volonté, c’est-à-dire la force. Pas une seule fois, les membres du Comité n’ont rappelé l’engagement pris par les États de réduire le recours à l’avortement et d’aider les femmes enceintes. La faiblesse des enfants à naître et des femmes en détresse ne trouvent qu’une réponse : l’élimination. La loi du plus fort.
Or, c’est principalement contre l’eugénisme que l’universalité du droit à la vie a été réaffirmée après-guerre. Les rédacteurs de la Déclaration universelle des droits de l’homme refusèrent expressément de tolérer tout avortement eugénique, rappelant son usage par le régime nazi ; et ce n’est que sous la pression des pays soviétiques qu’ils renoncèrent en 1948 à protéger explicitement la vie humaine « dès la conception ». C’est parce que les régimes nazi et soviétique étaient matérialistes qu’ils ont promu l’avortement et l’eugénisme ; et c’est contre cette idéologie que les Nations unies ont été fondées sur la base de l’égale dignité de tout être humain.
Si le Comité tire un droit à la mort du droit à la vie, il renoue ainsi avec l’idéologie mortifère contre laquelle les Nations unies ont été fondées.
Contre cette « dérive rétrograde », un autre comité des Nations unies s’est élevé. Le Comité des droits des personnes handicapées a répliqué
que « Les lois qui autorisent explicitement l’avortement en raison d’un handicap violent la Convention des droits des personnes handicapées ». Il a ajouté que de telles lois perpétuent « le préjugé selon lequel le handicap serait incompatible avec une vie heureuse. » Mais le Comité des droits de l’homme n’en a pas tenu compte, ses membres les plus actifs restant résolument attachés à leur objectif.

Un excès de pouvoir

Reste à savoir si le Comité a le pouvoir d’imposer aux États, au nom du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, une obligation contraire à l’intention explicite de ses rédacteurs. Contre les États qui reprochent au Comité d’agir ainsi au-delà de son mandat, certains de ses membres se sont défendus en déclarant que le Pacte serait un « document vivant » dont ils sont les interprètes authentiques. Concrètement, les États seraient donc moins tenus de respecter le Pacte que ce qu’en disent les membres du Comité. Cela est particulièrement problématique lorsque cette interprétation est diamétralement contraire au sens initial du Pacte. Ce qui fit dire à Mme Seibert-Fohr, sous forme d’avertissement, que le Comité des droits de l’homme fragilise dangereusement « l’universalité des droits de l’homme ». De fait, si cette interprétation du Pacte est adoptée, de nombreux États refuseront de l’appliquer ; le zèle idéologique de quelques membres du Comité se retournera alors fatalement contre son autorité.
La discussion sur ce projet d’observation générale se poursuivra le 10 novembre puis en mars 2018 ; il y sera aussi question du suicide assisté et de l’euthanasie dont le Comité envisage également d’imposer l’acceptation au titre du droit à la vie.
Début octobre, l’ECLJ a adressé un mémoire au Comité pour défendre le droit à la vie, avec le soutien de plus de 130 000 personnes signataires d’une pétition pour la protection de toute vie humaine.

Grégor Puppinck,
Directeur de l'ECLJ

Faire suivre ce courriel à des amis
Signer la pétition


Pour soutenir le combat contre l’avortement (aspect négatif) c’est-à-dire pour défendre la vie des innocents (aspect éminemment positif dudit combat) innocents qui, bien que conçus (qui donc des êtres humains déjà en acte – et non de la matière sans forme) ne sont pas encore nés et n’ont jamais pu faire de mal à personne même s’ils ont toujours la tache du péché originel, pour soutenir ce combat, donc, nous signerons cette pétition.
Mais cependant, ne nous leurrons pas celle-ci finira, dans un temps plus ou moins long (ou court) par ne servir à rien pour deux raisons :
  1. Les ennemis de toute morale, particulièrement la morale catholique, guidés par l’ennemi de la nature humaine et surtout de Dieu, Créateur de ladite nature, continueront leur travail de sape ne reculant même pas devant la destruction de toute la création…

  2. Et surtout, de telles pétitions gardant un caractère obstinément laïque, ne sont pas bénies de Dieu parce qu’elles ne mettent pas Dieu à la première place !

Grégor PUPPINCK et tous ceux de l’EUROPEAN CENTRE FOR LAW & JUSTICE peuvent bien faire des pieds et des mains, ils peuvent même faire reculer momentanément les projets subversifs et criminels de nos ennemis, ne se battant pas ouvertement sous l’étendard du Christ, ils finiront par tout perdre.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Mer 29 Nov - 15:11


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   Ven 1 Déc - 18:05


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Débat sur le crime d'avortement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Débat sur le crime d'avortement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» Victimes et coupables dans le crime d'avortement
» avortement.. crime.. assassinat....
» l'avortement provoqué: est-ce un crime?
» l'OMS et la légalisation de l'avortement
» Vidéo-scandale : "L'avortement, un crime abominable - Contient des images choc" !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Questions/Réponses-
Sauter vers: