Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Juger les faits et juger les personnes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JP B
Invité



MessageSujet: Juger les faits et juger les personnes   Jeu 26 Aoû - 17:52

Sur un forum qu’il est inutile de nommer, le “Mer 21 Juil - 19:00”,
ROBERT a écrit:

JP B a écrit:

(...) nous jugeons comme il se doit ces mêmes "actes externes", ce n'est cependant pas à nous (nous n'avons pas l'Autorité pour le faire) de juger les "Intrus" eux-mêmes au for externe !

N'est-ce pas juger quelqu'un au for externe que de juger les actes externes de celui-ci ?

Expliquez-moi s’il vous plaît, comment faites-vous pour juger les actes externes des Intrus sans juger le for externe de ces mêmes Intrus ?

Le for externe ne traduit-il pas les actes externes ?


Il ne sert certes à rien d’exposer des principes trop abstraits à qui, manifestement ne saisit pas les distinctions ci-dessus énoncées.
Aussi, allons-nous prendre le cas concret, déjà exposé en 1978 (dimanche de la Pentecôte 14 mai) de MONTINI-Paul VI :
Quelqu’un de fort connu a écrit à cette date (parution en mai de l’année suivante) ceci
Citation :

[…]

b) Première opinion contraire […]

Le Cardinal MONTINI n’est plus pape, pas même materialiter.

La raison qui en est alléguée, est que le Cardinal MONTINI serait hérétique ou schismatique.

Nous ne souscrivons pas à cette thèse. Car le donné observé [1] nous paraît suffisant pour devoir conclure : « l’“autorité” n’a pas le propos habituel de réaliser le Bien-Fin » ; tandis qu’il ne nous paraît pas suffisant pour conclure : « le Cardinal MONTINI est hérétique ou schismatique ».
[1] « le donné observé » : les observations faites (par tout un chacun) qui servent de données au problème présenté par Paul VI élu du Conclave et qui n’est cependant pas Pape. (Note de JP B.)





ba) Nous insistons sur la portée de cette différence, entre : « n’avoir pas le propos habituel de réaliser le Bien-Fin » et « être schismatique ».


Car, formellement, cette différence ne concerne pas les « degrés » ; comme si la probabilité du second jugement [2] était plus éloigné de la certitude que celle du premier [3]. La différence est certes de « degrés », mais parce que d’abord elle de nature.
[2] : « être schismatique ». (Idem.)
[3] : « n’avoir pas le propos habituel de réaliser le Bien-Fin ». (Id.)



La raison en est que si les deux jugements prennent en considération l’agir du Cardinal MONTINI, ils le font, respectivement, à des points de vue formels qui sont différents. [Souligné d’un trait ou/et en gras par JP B.]

Si en effet on affirme : « l’“autorité” n’a pas le propos habituel de réaliser le Bien-Fin », l’agir de l’“autorité” est envisagé dans le rapport qu’il soutient avec le Bien-Fin. On attribue simplement à l’Autorité d’avoir l’intention que se produise ce dont précisément on observe la réalisation.

Faire une telle hypothèse est conforme, à l’usage universel, autant qu’au sens commun [4]. Si une personne qui agit librement, et qui peut contrôler les résultats de ses actes, a des comportements dont la convergence est permanente quinze années durant, quiconque estimera que cette personne aura demain les mêmes comportements, parce qu’elle veut que se produise ce qui, précisément par ces comportements, arrive. En attribuant à cette personne une « intention », on ne fait qu’affirmer l’existence d’un principe qui fonde une stabilité de comportement induite pour l’avenir de ce qui a été observé dans le passé. Mais on ne porte aucun jugement sur la nature de ce principe.
[4] « sens commun » : « bon sens ». (Id.)


Parce que les comportements du Cardinal MONTINI s’avèrent, dans leur convergence d’ensemble depuis quinze ans, être inadéquats à la réalisation du Bien –Fin qui est commis à l’Autorité, on en conclut qu’il en sera demain comme jusqu’à aujourd’hui, et que cela résulte d’un certain état du Cardinal MONTINI. Mais on ne porte aucun jugement de valeur sur cet état.

Ainsi, dans le premier jugement [3], l’agir du Cardinal MONTINI est évidemment attribué au Cardinal MONTINI ; mais ce agir est considéré FORMELLEMENT en tant qu’il est référé au Bien-Fin dont il devrait assurer la réalisation.

[*]


Tandis que si l’on affirme : « le Cardinal MONTINI est hérétique ou schismatique », on considère, certes, pour juger ainsi l’agir du Cardinal MONTINI, et les résultats que cet agir produit ; cependant, FORMELLEMENT, ce jugement réfère l’agir du Cardinal MONTINI/i], non au résultats que cet agir produit ou devrait produire, [i]mais à une qualification qui est personnellement attribuée au Cardinal MONTINI. [Idem.]


Les deux jugements prennent en considération l’agir du Cardinal MONTINI, mais ils le font respectivement à des points de vue formels qui sont différents. Le premier jugement [3] réfère l’agir au Bien-Fin qui le spécifie, le second [2] à la personne qui le produit. Proférer le premier jugement n’implique pas de juger le pape. Proférer le second jugement, c’est juger le pape. Telle est la raison principale pour laquelle nous souscrivons au premier jugement et récusons le second. [Id.]

Nous entendons en effet na pas juger celui qui est pape, fût-ce materialiter ; car nul ne peut porter un jugement catégorique sur un tel pape, sinon un autre pape. Il faut en effet l’aide surnaturelle qui est promise à l’Eglise et à elle seule [5], pour juger catégoriquement d’une intention en elle-même, et pas seulement inductivement dans les conséquences qui la manifestent.
[5] : C’est-à-dire à son Chef visible sur la terre. (Id.)


[…]

[*] : Il est intéressant d’ouvrir ici une parenthèse.
Contre ceux qui nous reprochent qu’en jugeant la finalité des actes posés par les occupants matériels actuels du Siège Apostolique, nous jugerions de l’intention au for interne du (des) pape(s), nous opposons ce qui suit :
Sa sainteté le Pape Léon XIII a, dans son Encyclique Apostolicæ curæ du 13 septembre 1896, écrit : « De mente vel intentione, utpote quae per se quiddam est interius, Ecclesia non iudicat : at quatenus extra proditur, judicare de ea debet ». (« On ne peut juger de l’intention qui, par nature, est interne ; mais on en doit juger en tant qu’elle se manifeste extérieurement ». (Denz. 3318.)


C’est pourquoi,
Citation :

[…]

Le devoir de ne pas juger, […], concerne la motivation ultime du Cardinal MONTINI, ou le rapport intime que le Cardinal MONTINI soutient avec Dieu. Nous ne jugeons pas de l’intention en tant que celle-ci ressortit à la finis cujus gratia, à la fin en vue de laquelle on agit, laquelle conditionne immédiatement la qualification morale de l’agir. Nous ne disons pas que le Cardinal MONTINI soit « mauvais ou réprouvé » […], ni même qu’il soit hérétique. Cela, Dieu Seul le sait.

Le devoir de juger, sur lequel nous insistons en terminant ce paragraphe (a) […], concerne la finis cui, c’est-à-dire la fin qui est le résultat et le terme de l’action.

Nous le répétons avec Léon XIII : « On ne peut juger de l’intention qui par nature est interne [Voilà le devoir de ne pas juger] [**] ; mais on en doit juger en tant qu’elle se manifeste extérieurement [Voilà le devoir de juger] [**] ». […] Nous attribuons au Cardinal MONTINI, tout simplement, d’avoir eu l’intention de faire ce qu’il a fait, de faire que se produise ce qui a résulté de ce qu’il a fait, et dont il ne pouvait, le temps s’écoulant, ignorer. […]

[**] : Crochets d’origine dans le texte.

Pour éviter toute polémique inutile et, partant, malsaine (toutes les polémiques ne le sont pourtant pas), nous ne donnerons malheureusement de suite pas les références de ces citations.

Jean-Paul Bontemps
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique.
Revenir en haut Aller en bas
Lucie
Baptisé


Nombre de messages : 436
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: Re: Juger les faits et juger les personnes   Jeu 26 Aoû - 18:51

Citation :
Telle est la raison principale pour laquelle nous souscrivons au premier jugement et récusons le second.
Citation :


Nous ne disons pas que le Cardinal MONTINI soit « mauvais ou réprouvé » […], ni même qu’il soit hérétique. Cela, Dieu Seul le sait.


L'auteur en question ne connaissait pas ce texte :
Citation :
« Si moi-même je n’avais pas une foi solide, comment pourrais-je affermir les autres dans la foi? Et c’est là une des parties principales de mes fonctions, car le Seigneur n’a pas dit à saint Pierre: «J’ai prié pour toi, afin que ta foi ne chancelle pas», et: «Si tu te convertissais un jour, fortifie alors les tes frères ». Il pria, et il fut exaucé dans tout à cause de son obéissance. La foi du Saint-Siège ne chancela donc jamais dans les temps de troubles mais elle demeura toujours ferme et inébranlable, afin que le privilège de saint Pierre demeurât inviolable. Mais précisément pour cette raison j’ai surtout besoin de la foi, parce que je ne relève pour toutes les autres fautes que du tribunal de Dieu; pour les fautes contre la foi, au contraire, je puis être jugé par l’Église. J’ai la foi et une foi constante, parce qu’elle est apostolique » (Innocent III : principal discours au peuple après son sacre; traduction française in: J.B.J. Champagnac: Philippe Auguste et son siècle, Paris 1847 p. 264).
Roma locuta est, causa finita est.

Un Pape a forcément une Foi constante, alors il est impossible qu'il fasse une hérésie :
Citation :

"La foi du Saint-Siège ne chancela donc jamais dans les temps de troubles mais elle demeura toujours ferme et inébranlable, afin que le privilège de saint Pierre demeurât inviolable. J’ai la foi et une foi constante, parce qu’elle est apostolique."
Si donc un Pape faisait une hérésie, il est impossible qu'il soit Pape. Un Pape ne peut pas s'opposer à ses prédécesseurs, c'est impossible. Ce qui est le cas pour Paul VI.

Citation :
"Mais précisément pour cette raison j’ai surtout besoin de la foi, parce que je ne relève pour toutes les autres fautes que du tribunal de Dieu; pour les fautes contre la foi, au contraire, je puis être jugé par l’Église."

N'importe quel enfant, disait Mgr Lefebvre, peut en remontrer à son Evêque avec le catéchisme à la main.

Cette question de juger son supérieur est traitée par la Bulle Unam Sanctam de Boniface VIII.

Citation :
Boniface VIII :
Si donc le pouvoir terrestre dévie, il sera jugé par le pouvoir spirituel ; et si un pouvoir spirituel inférieur dévie, il le sera par celui qui lui est supérieur ; mais si le pouvoir suprême dévie, c'est par Dieu seul et non par l'homme qu'il pourra être jugé, comme l'atteste l'Apôtre : " L'homme spirituel juge de tout, et n'est lui-même jugé par personne " 1Co 2,15.

sauf le cas donné par Innocent III :
Citation :


"Mais précisément pour cette raison j’ai surtout besoin de la foi, parce que je ne relève pour toutes les autres fautes que du tribunal de Dieu; pour les fautes contre la foi, au contraire, je puis être jugé par l’Église."

En fait, elle est à propos de tous les supérieurs hiérarchiques, qu'ils soient soi disant pape, Evêques ou prêtres. Lorsqu'un simple fidèle voit pourtant que son Evêque est tombé, il ne le juge pas car il voit :
Citation :
Mgr de Ségur :
Ce qu'il faudrait faire en cas de schisme et de division.

Il est un cas douloureux, qu'il est nécessaire de prévoir.

Dans tous les siècles, il y a eu des prêtres apostats, et même des Evêques apostats ; oui, des Evêques. Au milieu des agitations du nôtre, cet affreux scandale nous sera-t-il épargné ? Sera-t-il épargné à l'Europe, à la France ? DIEU le veuille ! Mais enfin, si l'esprit de révolte venait à briser quelqu'une des colonnes du temple ; si l'orgueil et la passion venaient à séparer de l'unité catholique quelque prêtre, quelque Evêque, que faudrait-il faire ? Demeurer inébranlable dans la foi de Pierre, dans la foi du Pape infaillible. Là où il est, là est l'Eglise, et là seulement.

Lorsqu'un simple fidèle voit pourtant que son Evêque est tombé, il ne le juge pas car il voit :

St Mgr François de Sales, Introduction à la vie dévote :
Citation :

De voir ou connaître une chose, ce n’est pas en juger; car le jugement, au moins selon la phrase de l’Ecriture, présuppose quelque petite ou grande, vraie ou apparente difficulté qu’il faille vider; c’est pourquoi elle dit que « ceux qui ne croient point sont déjà jugés », parce qu’il n’y a point de doute en leur damnation.
http://messe.forumactif.org/spiritualite-liturgie-et-vie-des-saints-f8/le-bon-jugement-t1804-15.htm

Nous ne jugeons rien, nous voyons :
Citation :


Mgr de Ségur :
En pratique, les simples fidèles savent que le Pape a parlé comme Pape, lorsqu’ils l'apprennent de leur Évêque et de leur curé, à la condition toutefois (et ce n'est pas difficile à savoir) que l'Évêque ou le curé ne soit pas hérétique ou schismatique, c'est-à-dire en opposition évidente avec les enseignements du Chef de l'Église.

...en pratique, sauf des cas tellement exceptionnels qu'ils prouvent la règle au lieu de l'infirmer, obéir au Pape, c'est obéir à son Evêque et à son curé. Notre curé nous transmet fidèlement l'enseignement et les directions de notre Evêque : et celui-ci ne fait qu'un avec le Pape dans son enseignement et dans sa direction. C'est comme dans la Trinité : l'unité de nature existe dans trois personnes distinctes ; ainsi l'unité de doctrine existe entre le Pape, l'Evêque et le Prêtre.

Si malheureusement quelque doute sérieux s'élevait sur cette parfaite communauté de sentiments et de directions, il serait permis, il serait même nécessaire de se tenir sur la réserve; mais pour autoriser une scission ouverte, il faudrait l'évidence.

L'évidence est donc parfaitement suffisante, que ce soit pour le Pape, les Evêques et les prêtres...
Un Souverain Pontife ne peut pas s'opposer à un autre en matière de Foi : c'est IMPOSSIBLE car il est infaillible. Voilà pour l'évidence de la déposition totale de tous ces faux papes.

Si des doutes subsistent pour certains Evêques ou même prêtres aujourd'hui, il n'y a pas évidence, et comme on n'a pas le droit de juger, n'est-ce pas, on ne peut rien en dire de façon sérieuse mais "il serait permis, il serait même nécessaire de se tenir sur la réserve", comme le dit Mgr de Ségur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Juger les faits et juger les personnes   Jeu 26 Aoû - 19:24

JP, vos méthodes sont celles d'un voyou, j'apprécie de moins en moins.


_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
Lucie
Baptisé


Nombre de messages : 436
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: Re: Juger les faits et juger les personnes   Jeu 26 Aoû - 20:44


Laissez-moi douter que la Thèse soit une bonne doctrine, s'opposant à ce que je connais :
"tout successeur de st Pierre est infaillible". C'est le Pape qui l'a dit. Et un pape matérialiter, successeur de st Pierre sans l'être, voilà pour moi quelque chose d'impossible.


Dernière édition par Lucie le Mer 8 Sep - 16:07, édité 1 fois (Raison : Censure personnelle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucie
Baptisé


Nombre de messages : 436
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: Re: Juger les faits et juger les personnes   Jeu 26 Aoû - 22:02

Un schismatique, cela peut être un Pape, un Evêque, un prêtre ou un fidèle qui se sont coupés de la Foi. Comment pourraient-ils en quoi que ce soit appartenir au Corps de l'Eglise ?

Ils en sont coupés.

La Papauté, ce n'est pas un caractère comme le Baptême, la Confirmation ou l'Ordre qui s'impriment, que le sujet ait la Foi ou non.
On ne peut endosser la papauté que si on a la Foi, ou alors il faudrait admettre que l'Esprit-Saint n'est pas seulement l'Ame de l'Eglise catholique mais celle des excommuniés. Et très franchement, comment soutenir la bonne foi de ces "papes", qui leur aurait permis de faire partie de l'Ame de l'Eglise sans faire partie de son Corps ? Leur duplicité a été montré partout, leurs mœurs sont mauvaises, ce sont des pécheurs publics. Ou comment feraient-ils même partie du Corps, puisqu'ils en sont séparés par le schisme ?
Où est donc, en conclusion, la matière pour faire un Pape??? Nulle part.
D'ailleurs, il est impossible qu'un hérétique même de bonne foi puisse être Pape, car c'est la Foi qui lui permet d'enseigner et de paître son troupeau.

Si, au moment où un schismatique a "reçu" la Papauté, il ne faisait pas partie de l'Eglise, même de son Ame, alors rien ne lui a été transmis, car l'Esprit-Saint ne repose pas sur les excommuniés.


Dernière édition par Lucie le Mer 8 Sep - 16:09, édité 1 fois (Raison : Censure personnelle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucie
Baptisé


Nombre de messages : 436
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: Re: Juger les faits et juger les personnes   Jeu 26 Aoû - 23:28

Conclusion :
J'avoue ne pas trop comprendre votre Thèse.

Mais en tous cas, je sais que :

Si vous dites que ce "pape" est le successeur de St Pierre, vous êtes en erreur grave puisque le successeur de St Pierre ne peut faillir, c'est la doctrine de l'Eglise, et c'est une erreur condamnée, une erreur qui attaque le dogme de l'infaillibilité du Pape.


Dernière édition par Lucie le Mer 8 Sep - 16:10, édité 1 fois (Raison : Censure personnelle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucie
Baptisé


Nombre de messages : 436
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: Re: Juger les faits et juger les personnes   Ven 27 Aoû - 13:20

Citation :
Paul VI et Jean-Paul II (encore vivant) opposaient à la réception (de la part de Dieu) de la forme du pontificat du seul fait qu’ils étaient, d’après LHR, non-catholiques, est totalement privée de fondement puisque Mgr GÉRARD se refusait, précisément, à les juger personnellement hérétiques ou schismatiques !

Ils sont hérétiques. Pas besoin de déposition pour cela.

Citation :
Mgr de Ségur :
Si, à l'occasion des condamnations portées par le Concile du Vatican ou par le Saint-Siège, un Evêque (ce qu'à DIEU ne plaise !) voulait demeurer dans des voies désormais interdites, il faudrait refuser énergiquement de le suivre. Ce n'est pas son clergé, ce n'est pas son peuple qui se séparerait alors de lui : ce serait lui qui, se séparant du Saint-Siège et brisant au-dessus de lui le lien de la hiérarchie, le verrait se briser nécessairement au-dessous.

Pas besoin de déclaration solennelle de l'Eglise puisque en manifestant l'hérésie, nous savons, en tant que personnes, qu'ils sont hérétiques. Cependant, s'il est possible de croire de bonne foi qu'ils ne sont pas hérétiques, c'est encore possible puisque l'Eglise n'a pas fait de déclaration.

Mgr de Ségur :
En pratique, les simples fidèles savent que le Pape a parlé comme Pape, lorsqu’ils l'apprennent de leur Évêque et de leur curé, à la condition toutefois (et ce n'est pas difficile à savoir) que l'Évêque ou le curé ne soit pas hérétique ou schismatique, c'est-à-dire en opposition évidente avec les enseignements du Chef de l'Église.

Mgr de Ségur, dans ce passage, ne dit pas qu'il est essentiel que l'Eglise se prononce, chacun se prononce devant la doctrine. Cependant, à l'Eglise seule appartient le jugement final.
Citation :

Mgr de Ségur : Si malheureusement quelque doute sérieux s'élevait sur cette parfaite communauté de sentiments et de directions, il serait permis, il serait même nécessaire de se tenir sur la réserve; mais pour autoriser une scission ouverte, il faudrait l'évidence.

Scission ouverte, c'est scission ouverte, ce n'est pas une scission de moitié... Et c'est une scission de fidèles. Ce n'est pas mon Pape, ce n'est pas l'Evêque de Rome, ce n'est rien. Il s'est coupé de l'Eglise à mes yeux. Je m'en scinde.


Dernière édition par Lucie le Mer 8 Sep - 16:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Juger les faits et juger les personnes   Ven 27 Aoû - 13:32

JP, cessez de vous foutre du monde, de "conclave" il n'y a plus.

Par conséquent, aujourd'hui, l'éléction conciliaire, meme pour votre "thèse", ne vaut rien.

Vous vous accrochez, non pas à l'Eglise, mais à la secte conciliaire qui l'éclipse.

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
JP B
Invité



MessageSujet: Re: Juger les faits et juger les personnes   Ven 27 Aoû - 13:48

Donc, avec ce que vous dites là, l’Église est morte !
Vous êtes en pleine hérésie, mon pauvre…
Revenir en haut Aller en bas
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Juger les faits et juger les personnes   Ven 27 Aoû - 13:54

JP B a écrit:
Donc, avec ce que vous dites là, l’Église est morte !

Comme morte, c'est cela la Passion de l'Eglise.

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
Lucie
Baptisé


Nombre de messages : 436
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: Re: Juger les faits et juger les personnes   Ven 27 Aoû - 22:59

...


Dernière édition par Lucie le Mer 8 Sep - 16:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Juger les faits et juger les personnes   Dim 29 Aoû - 20:04

Comme morte ne signifie aucunement qu'elle est morte (puisqu'elle ne peut pas mourir). Auriez-vous un problème de compréhension, mon cher JPB ?

Citation :
Quand "le Bon Dieu nous éclaire" (par la
voix, par exemple, de ses Prêtres ou, mieux, par celle d'un très grans
théologien habilité

Reprenez-moi si j'me trompe, mais feriez-vous du Père Guérard un Prophète ? Un Pontife Infaillible ?

PS: vous ne m'en voudrez pas d'éffacer vos aneries.

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
Lucie
Baptisé


Nombre de messages : 436
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: Re: Juger les faits et juger les personnes   Mar 31 Aoû - 12:51

Citation :
par la voix, par exemple, de ses Prêtres ou, mieux, par celle d'un très grand théologien habilité

Qui va contre la doctrine de l'Eglise ?
Citation :

mais seulement nous contenter de reproduire (ce que je fais) le plus fidèlement possible, pour « communiquer aux autres ce [que nous avons nous-mêmes] reçu, et être, pour ainsi dire, l'écho de l'enseignement des maîtres » selon la défintion donnée par Sa Sainteté le Pape Léon XIII dans son Encyclique Sapientiæ Christianæ.

Benoit XVI est déjà jugé au for externe par ses attitudes schismatiques.
Il gouverne une contre-église, n'est-ce pas assez pour l'accuser de schisme, ou faut-il encore admettre que l'église conciliaire est l'église catholique ?

Voir ou connaître, ce n'est pas juger. Mgr St François de Sales.


Dernière édition par Lucie le Mer 8 Sep - 16:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Juger les faits et juger les personnes   Mar 31 Aoû - 13:19

Citation :
Quand "le Bon Dieu nous éclaire" (par la voix, par exemple, de ses Prêtres ou, mieux, par celle d'un très grans théologien habilité) on refuse sa lumière préférant son propre petit jugement

Dieu parle par la bouche du Père Guérard, Deo gratias! Habemus Papam ! Laughing

La "thèse" n'est rien d'autre qu'une thèse (qui ne tient sur rien), et une nouveauté. Ce n'est pas Dieu qui en est l'Auteur, mais un homme faillible et rien qu'un homme faillible.

Reprenez-vous mon cher JP. Very Happy

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
JP B
Invité



MessageSujet: Re: Juger les faits et juger les personnes   Mar 31 Aoû - 13:27

La référence à St Robert BELLARMIN est bein gênante, n'est-ce pas ! lol! ...
Revenir en haut Aller en bas
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Juger les faits et juger les personnes   Mar 31 Aoû - 13:31

JP B a écrit:
La référence à St Robert BELLARMIN est bein gênante, n'est-ce pas ! lol! ...

Pour votre foutaise (qui ne tient sur rien), absolument.

Avant l'élection par un conclave (inexistant dans la secte conciliaire) et l'acceptation de la charge par l'élu de celui-ci, il n'y a pas encore de Pape (chef visible).

C'est aussi simple que cela. Very Happy

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
JP B
Invité



MessageSujet: Re: Juger les faits et juger les personnes   Mar 31 Aoû - 18:02

admin (JCMD67) a écrit:

[…]

Avant l'élection par un conclave (inexistant dans la secte conciliaire) et l'acceptation de la charge par l'élu de celui-ci, il n'y a pas encore de Pape (chef visible).

[…]


« Avant l'élection par un conclave […] il n'y a pas encore de Pape (chef visible) », nous sommes évidemment bien d’accord !
JCMD67 aimerait-il enfoncer les portes ouvertes ? Laughing

« Avant […] l'acceptation de la charge par l'élu, il n'y a pas encore de Pape (chef visible) », nous sommes toujours bien d’accord !
C’est du reste ce qui faisait dire à saint Robert BELLARMIN ceci :
Citation :
…cardinales dum pontificem creant, exercent suam auctoritatem, non supra pontificem quia nondum est, sed circa materiam, idest circa personam quam per electionem quodammodo disponunt, ut a Deo pontificatur formam recipiat ; …
(De Romano Pontifice, Lib. II, cap. 30)

« …les cardinaux, lorsqu’ils créent un Pontife, exercent leur autorité non sur le Pontife, puisqu’il n’est pas encore, mais sur la matière, c’est-à-dire sur la personne qu’ils disposent en quelque manière par l’élection, pour qu’elle reçoive de Dieu la forme du Pontificat ;… »
(Du Pontife Romain, L. II, c. 30)
(Cité par Monsieur l’abbé Bernard LUCIEN qui souligne en caractères droits, in CAHIERS DE CASSICIACUM n° 2 – Novembre 1979, « NOTE SUR LA DISTINCTION “MATERIALITER – FORMALITER” », p. 83. – Souligné d’un trait ou/et en gras par JP B.)

D’où il suite que cette citation de ce « Docteur de l’Église » n’est nullement gênante pour ma thèse !
Revenir en haut Aller en bas
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Juger les faits et juger les personnes   Mar 31 Aoû - 18:16

Citation :
« Avant l'élection par un conclave […] il n'y a
pas encore de Pape (chef visible)
», nous sommes évidemment bien
d’accord !

Citation :
« Avant […] l'acceptation de la charge par
l'élu, il n'y a pas encore de Pape (chef visible)
», nous sommes
toujours bien d’accord !

Bravo mon cher JPB, nous avançons quelque peu.

Citation :
les cardinaux, lorsqu’ils créent un Pontife, exercent leur autorité
non sur le Pontife, puisqu’il n’est pas encore, mais sur
la matière,
c’est-à-dire sur la personne qu’ils disposent en quelque manière
par l’élection, pour qu’elle reçoive de Dieu la forme
du Pontificat
;… »
(Du Pontife Romain, L. II, c. 30)

Aujourd'hui, de quels "cardinaux" (élevés à cette dignité par le dernier Pape, c'est à dire Pie XII, au plus tard) parlez-vous ?

J'attends votre réponse.

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
Via Cruc
Invité



MessageSujet: Pour JPB   Mar 31 Aoû - 22:02

Bonsoir JPB !

Je constate au for externe que le Carême est déjà bien loin derrière vous et que vos bonnes résolutions ont fondu comme neige au soleil : vous insultez toujours autant vos interlocuteurs !!! Aie aye aye ! affraid

Ne craignez-vous pas d'offenser JCMD67 en le traitant de Jocrisse Cafouilleux ? Car ce que vous aurez fait au plus petit d'entre nous c'est à Notre Seigneur Jésus-Christ que vous le faites !

Où est donc votre charité ?

Bon, ceci dit : vous pouvez aller vendre votre "fou-thèse matérielle" ailleurs car en tant que catholique vous devez vous détacher des biens de ce monde pour acquérir les biens impérissables de l'autre ! Je vous rappelle que la charité avec la pénitence sauvent de la mort mais non les insultes !

En toute charité fraternelle, je vous salue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
joseph-olivier-guinand
Baptisé


Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 01/07/2010

MessageSujet: Re: Juger les faits et juger les personnes   Mar 31 Aoû - 22:31

JP B a écrit:
La référence à St Robert BELLARMIN est bein gênante, n'est-ce pas ! lol! ...

Ce qui est pratique par ocntre c'est de refuser de répondre pour des motifs de personnes ...

Quand à l'insulte que vous maniez assez bien au "for externe" il faut au moins reconnaitre que venant d'une membre du forum "te deum" c'est assez gonflé. Niveau insulte ils n'ont pas besoin de leçon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Juger les faits et juger les personnes   Mer 1 Sep - 0:00

admin a écrit:
Citation :
« Avant l'élection par un conclave […] il n'y a
pas encore de Pape (chef visible)
», nous sommes évidemment bien
d’accord !

Citation :
« Avant […] l'acceptation de la charge par
l'élu, il n'y a pas encore de Pape (chef visible)
», nous sommes
toujours bien d’accord !

Bravo mon cher JPB, nous avançons quelque peu.

Citation :
les cardinaux, lorsqu’ils créent un Pontife, exercent leur autorité
non sur le Pontife, puisqu’il n’est pas encore, mais sur
la matière,
c’est-à-dire sur la personne qu’ils disposent en quelque manière
par l’élection, pour qu’elle reçoive de Dieu la forme
du Pontificat
;… »
(Du Pontife Romain, L. II, c. 30)

Aujourd'hui, de quels "cardinaux" (élevés à cette dignité par le dernier Pape, c'est à dire Pie XII, au plus tard) parlez-vous ?

J'attends votre réponse.

J'attends encore.

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Juger les faits et juger les personnes   Aujourd'hui à 22:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Juger les faits et juger les personnes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Juger les faits et juger les personnes
» Juger ou ne pas juger
» ne pas juger!
» Peut-on vivre sans juger ?
» Comprendre sans juger, quel bon exercice spirituel !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Questions/Réponses-
Sauter vers: