Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La vocation de la France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Dim 20 Mai - 23:51

leod a écrit:
[...]

Je rentre pas [sic] dans votre jeu
Et pour cause, fanfaron ! Vous ne pouvez rien démontrer du tout...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Lun 21 Mai - 0:10

admin a écrit:
[...]

Ô mon peuple, que t’ai-je fait ?





Vidéo ici (cliquez)


http://sedevacantisme.wordpress.com/2012/05/20/o-mon-peuple-que-tai-je-fait/
Excellente allocution !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EML Leod
Baptisé


Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Lun 21 Mai - 0:19

Où est la Mission de Verrua (entre autres eux) pour se "fabriquer" des évêques ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Lun 21 Mai - 1:01

Il ne me semble pas, Admin., que ce soit là le lieu de discuter de cela.
Vous pouvez supprimer, très cher, ces deux derniers messages : celui de leod et le présent mien.

Leod, alias Edouard-Marie Laugier, joue une fois de plus ici, les provocateurs sans se rendre compte que Mgr Lefebvre, que, bien que celui-ci ne soit plus de ce monde, suivait jusqu'à présent le Prêtre (diocésain mais qui priait officiellement au Canon de la Messe pour "son évêque" Mgr de Galaretta !...) chez qui Monsieur Laugier va (ou allait, puisqu'à présent il semble fréquenter Monsieur l'abbé Seuillot, grand ami de Monsieur l'abbé Belmont que le sieur Laugier voudrait pourtant tant critiquer mais contre qui il ne fait que lancer des insinuations) à la Messe à Nîmes, Mgr Lefebvre dis-je, n'avait pas non plus "Mission" pour sacrer les quatre évêques en 1988.
Cela n'a pas gêné leod, alors !...
Quel hypocrite, ce... leod !
Au fait, Laugier, quel est votre rôle, heu ! votre... "Mission" dans l'Église ? Redresseur de torts ? Very Happy
Vous devriez prendre le pseudonyme de Zorro, alors ! Laughing...

Vous pouvez supprimer, cher Admin. : on retrouvera les derniers § du présent message, à cet endroit avec suite à la page suivante...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)


Dernière édition par JP B le Lun 21 Mai - 18:18, édité 1 fois (Raison : Précisions complémentaires)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Lun 21 Mai - 17:30


_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Lun 21 Mai - 17:42


_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Sam 26 Mai - 23:29


_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Jeu 28 Juin - 15:44

La "France" d'aujourd'hui, ou Satan couronné en lieu et place du Christ

http://www.gloria.tv/?media=305268

+

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Ven 29 Juin - 2:08

On a envie de crier au fou !
Mais, comme c'est curieux, EML Leod ne trouve rien à dire sur ces horreurs Suspect...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Sam 7 Juil - 13:21

Un règlement d’école de 1851


http://www.contre-info.com/un-reglement-decole-de-1851

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
EML Leod
Baptisé


Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Sam 7 Juil - 13:32

Cela semble lointain tout cela .... au vu de ce que nous vivons ... Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Sam 7 Juil - 13:43

Ce devrait être toujours d'actualité en n'oubliant cependans pas que les premiers responsables des enfants sont leurs parents qui ne font que déléguer aux maîtres et instituteurs leu autorité...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EML Leod
Baptisé


Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Sam 7 Juil - 13:54

JP B a écrit:
Ce devrait être toujours d'actualité en n'oubliant cependans pas que les premiers responsables des enfants sont leurs parents qui ne font que déléguer aux maîtres et instituteurs leur autorité...

Il m'est avis que justement cette mesure était utile face aux parents chrétiens mais qui, comme beaucoup à cette époque n'allaient pas à la Messe. Ou pas souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Sam 7 Juil - 15:04

EML Leod a écrit:
JP B a écrit:
Ce devrait être toujours d'actualité en n'oubliant cependant pas que les premiers responsables des enfants sont leurs parents qui ne font que déléguer aux maîtres et instituteurs leur autorité...

Il m'est avis que justement cette mesure était utile face aux parents chrétiens mais qui, comme beaucoup à cette époque n'allaient pas à la Messe. Ou pas souvent.
Il n'empêche : les parents sont, de par la loi naturelle voulue par Dieu, non seulement les géniteurs de leurs enfants, mais les premiers éducateurs. (Notons bien que c'est les parents qui doivent éduquer leurs enfants, les maîtres et instituteurs n'étant là que pour seconder les parents dans l'instruction des enfants.)
Il s'ensuit

  1. que les maîtres et instituteurs n'ont pas autorité sur les enfants parce qu'ils sont maîtres et instituteurs, mais parce que les parents des enfants leur ont confiés ceux-ci.
    C'est toute la philosophie de la prétendue « “Éducation” Nationale » que je remets là en cause... Évidemment : celle-ci ne se base pas sur la loi divine, pas même naturelle !

    Notons que certains éducateurs religieux actuels (qui, en plus, étant comme la FSSPX, dans le flou doctrinal – c'est le moins qu'on puisse dire – se conduisent eux aussi comme des « quasi gourous » !...) présentent parfois le même défaut que la prétendue « “Éducation” Nationale »... (Leur attitude n'est valable qu'avec des enfants qui n'ont plus leurs parents.)


  2. Que si les parents ne veulent pas que leurs enfants aillent à la Messe (parce qu'ils n'y vont pas eux-mêmes ou pour toute autre raison – comme aujourd'hui le fait que, dans les paroisses, il n'y ait plus la Messe mais la synaxe et que, dans bien des endroits où il y a encore la Messe, celle-ci soit souvent célébrée una cum quelqu'un qui n'est pas Pape en acte) ce n'est alors pas aux maîtres et instituteurs de les y emmener contre la volonté des parents mais, si les enfants sont baptisés, à l'Église qui est leur Mère, par l'autorité de l'Ordinaire du lieu et du Curé de la paroisse qui a reçu de lui délégation du pouvoir de Juridiction, quand, bien sûr, Ordinaire et Curé en acte il y a. (Cf. l'affaire Mortatra.)

Ce que l'État a seulement pouvoir de faire, outre d'assurer en harmonie avec l'Église et sous sa tutelle l'instruction des enfants que les parents lui confient lui déléguant leur autorité, c'est de veiller à ce que tous les enfants reçoivent effectivement, par son moyen ou par un autre laissé aux choix des parents, l'instruction suffisante des enfants.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EML Leod
Baptisé


Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Sam 7 Juil - 15:13

Il est évident qu'il s'agit d'un défaut grave des parents d'une part de ne pas assister chaque fois que cela est possible à la Messe, mais en plus de ne pas permettre à leur enfants d'y assister
N'est ce pas le rôle de l'Etat, société parfaite qui doit conduire les âmes au Salut - ne pas entraver ce chemin là- par ses lois et sa conduite, que de suppléer aux rôles des parents ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Sam 7 Juil - 15:53

Il est vrai que je n'ai pas assez insisté (mais là n'était pas mon propos) sur la responsabilité des parents et la gravité de leur faute s’ils ne conduisent pas eux-mêmes leurs enfants, pour leur en donner l’exemple, assister à la sainte Messe, mais ce n’est pas du rôle de l’État, dont la cellule de base est la famille contre laquelle il ne peut aller (sinon on tombe dans les totalitarismes révolutionnaires, type soviétique ou autres !…)*, de suppléer purement et simplement aux parents.

Car, contrairement à ce que vous écrivez, ce n’est pas à l’État, qui n’est pas une société absolument parfaite, mais seulement civile (et parfaite seulement au niveau civil) de conduire les âmes au Salut : c’est à l’Église, société absolument parfaite, elle !
Le rôle de l’État, à ce sujet, est d’assurer la vie vertueuse de la multitude (c’est là le bien commun temporel), en vue du Salut du plus grand nombre (bien commun spirituel), Salut dispensé par notre Mère la Sainte Église Catholique. Cela ressort directement de la doctrine de St Thomas d’Aquin (mais je n’ai pas là les références à vous donner) ; et c’est pourquoi l’État doit être assujetti à l’Église et que les Papes sont infaillibles également (mais non dans les applications pratiques) en doctrine politique (puisque la Politique est une partie de la Morale) et qu’ainsi les Princes (Chefs d’État) doivent être soumis aux Souverains Pontifes qui peuvent les démettre si ceux-là le méritent…

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)


Dernière édition par JP B le Sam 7 Juil - 16:11, édité 1 fois (Raison : Ajout d'une astérisque en vue d'une note publiée dans un prochain message.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EML Leod
Baptisé


Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Sam 7 Juil - 16:05

JP B a écrit:
Il est vrai que je n'ai pas assez insisté (mais là n'était pas mon propos) sur la responsabilité des parents et la gravité de leur faute s’ils ne conduisent pas eux-mêmes leurs enfants, pour leur en donner l’exemple, assister à la sainte Messe, mais ce n’est pas du rôle de l’État, dont la cellule de base est la famille contre laquelle il ne peut aller (sinon on tombe dans les totalitarismes révolutionnaires, type soviétique ou autres !…), de suppléer purement et simplement aux parents.

Car, contrairement à ce que vous écrivez, ce n’est pas à l’État, qui n’est pas une société absolument parfaite, mais seulement civile (et parfaite seulement au niveau civil) de conduire les âmes au Salut : c’est à l’Église, société absolument parfaite, elle !
Le rôle de l’État, à ce sujet, est d’assurer la vie vertueuse de la multitude (c’est là le bien commun temporel), en vue du Salut du plus grand nombre (bien commun spirituel), Salut dispensé par notre Mère la Sainte Église Catholique. Cela ressort directement de la doctrine de St Thomas d’Aquin (mais je n’ai pas là les références à vous donner) ; et c’est pourquoi l’État doit être assujetti à l’Église et que les Papes sont infaillibles également (mais non dans les applications pratiques) en doctrine politique (puisque la Politique est une partie de la Morale) et qu’ainsi les Princes (Chefs d’État) doivent être soumis aux Souverains Pontifes qui peuvent les démettre si ceux-là le méritent…

L'Etat est bien une société parfaite:

http://www.salve-regina.com/salve/La_doctrine_catholique_de_l%27enseignement


Mais il est vrai qu'en 1851 la Révolution était passée par là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Sam 7 Juil - 16:42

Dans mon précédent message, je viens d’ajouter, derrière la parenthèse à la fin de mon premier paragraphe, une astérisque en vue de la précision suivante :
Voir le chapitre XII de l’ouvrage de Don Felix SARDÀ Y SALVANY, Le libéralisme est un péché : « D’une chose qui ressemble au libéralisme et qui ne l’est pas, et d’une autre qui est le libéralisme quoiqu’elle ne lui ressemble pas. »

Cela dit,
EML Leod a écrit:

[…]

L'Etat est bien une société parfaite:

http://www.salve-regina.com/salve/La_doctrine_catholique_de_l%27enseignement

[…]

Oui, « L'Etat est bien une société parfaite », et
  1. je l'ai précisé dans mon second § : « parfaite seulement au niveau civil » ;
  2. il ne faut pas oublier la précision que donne votre lien dans sa note n° 1 : « Dans le vocabulaire de la philosophie sociale chrétienne, on appelle société parfaite […] une société qui, par sa nature, a en elle tous les moyens nécessaires pour atteindre sa fin propre. » (Souligné par JP B.)
    Concernant la société civile, c'est exactement ceque j'ai voulu dire en écrivant « parfaite seulement au niveau civil » !

D'où il suit que la présente discussion est vaine, et qu'étant vaine, elle risque d'être néfaste...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EML Leod
Baptisé


Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Sam 7 Juil - 16:46

Et bien l'Etat société parfaite au point de vue civil à toute latitude pour imposer, face à la défaillance de la famille, société imparfaite, les dispositions nécessaires à la conduite des âmes vers le ciel en imposant aux enfants leurs devoirs religieux qu'ils ont promis au baptême. Et ce tant qu'ils sont mineurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Sam 7 Juil - 17:41

EML Leod a écrit:
Et bien l'Etat société parfaite au point de vue civil à toute latitude pour imposer, face à la défaillance de la famille, société imparfaite, les dispositions nécessaires à la conduite des âmes vers le ciel en imposant aux enfants leurs devoirs religieux qu'ils ont promis au baptême. Et ce tant qu'ils sont mineurs
C'est là une position totalitariste révolutionnaire (voir le chapitre XII de l’ouvrage de Don Felix SARDÀ Y SALVANY, Le libéralisme est un péché : « D’une chose qui ressemble au libéralisme et qui ne l’est pas, et d’une autre qui est le libéralisme quoiqu’elle ne lui ressemble pas. »

C'est, de plus, et cela est cocasse, s'opposer directement au texte que EML Leod a donné dans le lien http://www.salve-regina.com/salve/La_doctrine_catholique_de_l%27enseignement :
Monsieur l'abbé Berto a écrit:

I. ‑ De droit divin naturel, l'éducation des enfants appartient aux parents, dépositaires-nés de l'autorité de Dieu, étant bien entendu que les enfants doivent être élevés non arbitrai­rement, mais conformément à la vérité et au bien.


II. ‑ De droit divin surnaturel, l'Église possède exclusi­vement l'autorité maternelle sur les enfants baptisés et d'elle relève exclusivement leur éducation dans la foi et les mœurs chrétiennes, les parents chrétiens procédant à cette éducation en vertu du droit naturel, mais dépendant eux-mêmes du droit supérieur de l'Église sur les deux points sus‑mentionnés.


III. ‑ De droit divin surnaturel encore, l'Église est une société publique parfaite [1], c'est-à-dire qu'elle a le droit de posséder tous les organes et toutes les institutions dont elle a besoin pour atteindre sa fin propre, qui est l'avancement du Règne de Dieu ; au nombre de ces organes et institutions, le code de droit canonique inscrit formellement l'école, en ces termes : « A l'Église appartient le droit d'établir des écoles pour toute matière d'enseignement, et non seulement de degré élémentaire, mais secondaire et supérieur. » (Canon 1375.)


IV. ‑ Ni l'analyse métaphysique rationnelle, ni les don­nées de la Révélation chrétienne ne permettent d'attribuer à l’État une fonction « paternelle » qui serait l'analogue en droit naturel de l'autorité maternelle de l'Église.


[...]


VI. ‑ Comme société publique et parfaite, l'État n'étant chargé directement de distribuer aucun dogme ni aucune morale, doit se borner à aider les sociétés imparfaites [3] qui le composent (les familles) à instruire leurs enfants, tâche dont elles sont, elles, directement chargées ‑ et il doit en outre, dans l'hypothèse en fait réalisée de l'existence d'une société surnaturelle, reconnaître le droit propre de cette société.


VII. ‑ Aux termes de l'encyclique de Pie XI Divini illius Magistri, les droits de l'État sont donc de deux sortes :
  1. mettre les familles en mesure de donner à leurs enfants le degré d'instruction et le genre d'éducation choisis par les familles elles-mêmes ;
  2. se substituer, mais de droit simplement dévolutif, aux familles défaillantes (mort des parents, indignité, incurie) pour assurer aux enfants au moins le minimum d'instruction et d'édu­cation, mais, s'il s'agit d'enfants baptisés, conformément à l'au­torité maternelle de l'Église.


VIII. ‑ Cette fonction de l'État ne comporte nullement que l'État fonde lui-même des écoles, entretienne lui-même un personnel enseignant (à l'exception des écoles spéciales destinées à préparer aux grands services publics : armée, administration, P.T.T., Ponts-et-Chaussées, etc.).

Au contraire la liberté des familles est mieux assurée, celle du personnel enseignant aussi, quand il n'y a pas d'enseigne­ment public d'État, « fonctionnarisé ». Et l'aide due par l'État aux familles serait infiniment moins onéreuse pour l'État lui-même, et donc, en fin de compte, pour les contribuables.

Il y a lieu, par conséquent, d'appliquer au cas particulier de l'enseignement le principe général de la doctrine sociale de l'Église, indéfiniment (et, hélas, vainement) répété par les papes, que l'État ne doit dans aucun domaine, hormis le sien propre qui est uniquement celui des services qui par nature sont d'or­dre public, assumer des entreprises qui peuvent être, aussi bien et mieux que par lui, fondées et gérées par des personnes privées physiques ou morales.


IX. ‑ Ainsi, quand bien même l'enseignement « d'État » tel qu'il existe en France ne serait pas grevé des tares supplé­mentaires de la neutralité, des infiltrations communistes, etc., il serait néanmoins, par sa seule existence, une institution con­traire à la droite raison, à la doctrine sociale de l'Église, aux intérêts des citoyens.


X. ‑ L'action sociale et politique des catholiques ayant évidemment pour objet (autrement quel serait-il ?) de remettre l'État en ordre, sur ses bases rationnelles, dans ses limites natu­relles, il s'ensuit que le programme complet des catholiques doit ouvertement comporter la suppression de tout enseignement d'État, hormis l'exception signalée plus haut des écoles spé­ciales.


XI. ‑ Il n'y a pas seulement désordre, il y a usurpation et tyrannie :
  1. quand l'État refuse de reconnaître les écoles d'Église comme des écoles publiques, et les qualifie faussement et inju­rieusement d'écoles « privées » ;
  2. quand il établit au profit de son enseignement, comme c'est le cas présentement en France, un véritable monopole de fait, en accordant la gratuité dans ses propres écoles, et en refusant de contribuer à l'entretien des écoles publiques d'Église et des écoles privées proprement dites, ce qui fait de ces deux dernières catégories d'écoles des écoles fermées aux pauvres, au moins pour les degrés secondaire et supérieur. Il y a là une abomination qui crie vengeance devant Dieu.


XII. ‑ Le programme des catholiques en matière scolaire, dans un pays donné à une époque donnée, peut n'être pas, pour des raisons d'opportunité, le programme catholique com­plet. Encore faut-il qu'il soit au moins un programme catho­lique, et pour cela qu'il ne comporte pas seulement le respect par l'État du droit naturel des familles, mais le respect du droit propre et transcendant de l'Église. Nulle raison de tactique ne peut excuser le silence sur ce dernier point. Des gens d'honneur ne mettent pas leur drapeau dans leur poche, des fils ne rou­gissent pas de soutenir les droits de leur mère. Une telle omission ne trompe d'ailleurs nullement nos adversaires, qui n'y voient qu'une escobarderie, mais, par un trop juste et redou­table retour, elle égare surtout les catholiques eux-mêmes, qui finissent par réduire pratiquement l'Église, dans leur esprit, au rang d'une simple société privée, par trouver normal et légitime que l'État la traite comme telle, ce qui est abandonner l'idée même et la volonté de restaurer un ordre social chrétien, dont la première condition est précisément la reconnaissance par l'État de l'Église comme société publique.

[Suivent les notes. – Précision de JP B qui souligne en gras ou/et d'un trait dans cet excellent texte de Monsieur l'abbé Berto.]


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EML Leod
Baptisé


Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Sam 7 Juil - 17:53

Pas imposer en effet.
Mais inscrire dans le règlement des écoles l'obligation de se rendre à l'école pour être conduit à la Messe sous l'autorité de l'instituteur est tout de même une excellente chose
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Sam 7 Juil - 18:11

Relisez l'abbé Berto Exclamation...
« Pas imposer en effet », mais « l'obligation » Exclamation Rolling Eyes... Laughing

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EML Leod
Baptisé


Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Sam 7 Juil - 18:21

JP B a écrit:
Relisez l'abbé Berto Exclamation...
« Pas imposer en effet », mais « l'obligation » Exclamation Rolling Eyes... Laughing

Le règlement intérieur ... puis c'est tout

Ce devrait être possible d'obliger à cela dans certains cas
au moins les momes vont à la Messe

c'est bien ce qui se passe dans les internats
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Ven 27 Juil - 23:05


_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Sam 28 Juil - 1:10

J'ai oublié ceci :

Voyez la signature d’EML Leod : « EML Leod, Catholique non una cum, ennemi de la thèse impie de Cassiciacum. [...] »
Deux remarques et une question, à propos de cette signature :
  1. Ce guignol clown est uniquement négatif ! Comme si un Catholique ne commençait pas à se définir positivement fils de Dieu et de l’Église, etc.
  2. EML, qui n’est qu’un vulgaire petit provocateur (j’ai supprimé, dans mon coin, tous les sujets qui lui étaient spécialement consacrés dont celui qui portait ce titre de provocateur), n’a jamais démontré, et pour cause, en quoi ladite thèse serait “impie” !...
  3. La question reste ouverte après et malgré le départ forcé d’EML : En quoi la thèse dite de Cassiciacum serait-elle “impie” ? Basketball...(Merci, pour l'Admin. qui préfère à juste titre que l'on respecte les sujets, de bien vouloir éventuellement répondre à la suite du dernier message dans ce fil.)


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Jeu 13 Sep - 10:18

Citation :
Avec certitude et conviction, combattons pour le Christ !

http://www.gloria.tv/?media=331933

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Ven 21 Sep - 13:55

La France honteuse, humiliée, abandonnée…



Vidéo ici (cliquez)

La vocation de la France (cliquez)

http://sedevacantisme.wordpress.com/2012/09/21/la-france-honteuse-humiliee-abandonnee/

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Sam 6 Oct - 13:21

Ils veulent faire taire les cloches


http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2012/10/ils-veulent-faire-taire-les-cloches.html#comments

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Lun 8 Oct - 11:21


_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: La vocation de la France   Mer 17 Oct - 10:40

Anniversaire de la mort de Marie-Antoinette (2012)


http://notredamedesdons.net/2680/anniversaire-de-la-mort-de-marie-antoinette-2012/

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vocation de la France   Aujourd'hui à 16:36

Revenir en haut Aller en bas
 
La vocation de la France
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» la « vocation du mariage » Par St Josémaria Escriva!
» Pour ceux qui cherchent leur vocation
» Sainte Agnès Vierge et Martyre, commentaire du jour "Le mystère de la vocation"
» Rappel sur la vocation de Te Deum
» Cet appel est-il « pour tous »? La sainteté, une vocation pour tous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Questions/Réponses-
Sauter vers: