Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L’Église “éclipsée”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4471
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: L’Église “éclipsée”   Mer 5 Jan - 19:43






Éclipse de soleil ou éclipse de lune ?


Le secret de La Salette



Certains sédévacantistes complets (pas tous, heureusement !) soutiennent ceci :
  • Une éclipse est la « Disparition d’un astre, produite par l’interposition d’un corps entre cet astre et l’œil de l’observateur, … » (Définition partielle du Larousse. Celle-ci est vraie mais incomplète car elle ne correspond qu’à ce que nous appelons « l’éclipse de soleil » et le Larousse ajoute à juste raison : « … ou entre cet astre et le soleil qui l’éclaire. » Or, nos sédévacantistes complets semblent faire totalement abstraction de cette précision complémentaire qui correspond, elle, à ce que nous appelons « l’éclipse de lune ».)

  • La Très Sainte Vierge Marie a révélé, dans le secret de La Salette, que l’Église serait éclipsée.

  • De fait, l’astre qu’est l’Église est actuellement éclipsé par une secte (conciliaire ou noachide) qui lui est étrangère. (Nos sédévacantistes complets ne font ainsi référence qu’à la première partie de la définition de l’éclipse qui ne correspond qu’à un seul des deux cas différents possibles, à « l’éclipse de soleil ».)
Concernant cette proposition de nos sédévacantistes complets, il faut tout d’abord remarquer que, s’il apparaît en effet que l’Église est actuellement éclipsée, CELA N’EST PAS DE FOI, même si c’est intégré dans la révélation privée du secret de La Salette, car aucune révélation privée, si digne de dévotion soit-elle, ne peut être déclarée DE FOI. De plus, si les apparitions de la Très Sainte Vierge Marie à La Salette sont reconnues par l’Église, la diffusion, la lecture et la discussion de ce qu’on appelle le secret, sont interdites1 par notre Mère la Sainte Église dans son infinie sagesse2 qui vient de Dieu Lui-même.

1 : Comme nous le verrons plus loin.

2 : A propos de la sagesse de notre Mère la Sainte Église catholique, il convient de rappeler les « RÈGLES POUR SENTIR AVEC L’ÉGLISE » des EXERCICES SPIRITUELS de St Ignace, Nos 362 (pour la question du secret de La Salette) et surtout 365 de ces exercices.


(En revanche, ce qui est de Foi, c’est que Dieu Lui-même dirige Son Église ; que « les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle » ; que c’est Lui-même qui a institué une Hiérarchie sacramentelle et juridictionnelle qui ne peut disparaître – même si, parfois, elle subit quelques éclipses comme celle de nos jours où ces deux aspects sont exceptionnellement séparés et où la Juridiction n’est pas conservée formellement – et, ce qui est de Foi, c’est que, Dieu ne pouvant se contredire, ces dispositions constitutives de l’Église qu’Il a Lui-même établies, perdureront toujours, ce qui fait que la Juridiction doit conservée au moins matériellement.)

La proposition ci-dessus de nos sédévacantistes complets n’étant pas de Foi, nous pouvons, dans le respect de ce qui est vraiment de Foi et que je viens partiellement de rappeler, élaborer une autre hypothèse de l’éclipse actuelle de l’Église.

Pour ma part, je préfèrerai nettement celle-ci qui correspond à la seconde partie de la définition de l’éclipse donnée par le Larousse et qui décrit le deuxième cas possible, celui de « l’éclipse de lune » :
  • L’astre qui nous dispense la clarté dans la nuit de la Foi sur cette basse terre, la Sainte Église catholique, est normalement éclairée par le Soleil de Justice et de Vérité, Dieu, Qui l’a créée, et elle nous reflète Sa Lumière comme la lune nous reflète celle du soleil matériel.

  • Actuellement, par les soucis d’ici-bas introduits dans l’Église par l’aggiornamento comme l’ombre de notre terre est projeté sur la lune lors d’une de ses éclipses, notre Mère la Sainte Église catholique subit, elle aussi, une nouvelle éclipse.
Cette autre interprétation (tout à fait personnelle, soit dit en passant, mais qui correspond mieux aux images données d’ordinaire pour Dieu3 et Son Église) n’implique pas, et c’est là la différence essentielle avec l’interprétation sédévacantiste simpliciter, qu’un corps totalement étranger – en l’occurrence, une institution entièrement nouvelle – vienne occulter l’astre qu’est l’Église comme la lune vient occulter le soleil dans le cas de l’interprétation sédévacantiste simpliciter. Ainsi, dans la seconde hypothèse que je viens d’énoncer, il s’agit toujours, hier et aujourd’hui, du même astre, comme la lune (et non comme le soleil), mais, de nos jours, constitué d’éléments obscurcis (quand d’autres éléments, hier, ensoleillés par la grâce divine nous éclairaient dans notre nuit), éléments obscurcis qui maintenant, quoique provisoirement, nous “montrent” l’aspect sombre de la confusion de sa hiérarchie formaliter défaillante mais matériellement présente. Car cette hiérarchie (si, de fait, elle ne se rattache plus à l’âme de l’Église) n’étant pas juridiquement détachée du corps de l’Église puisqu’elle n’a pas publiquement proclamé renoncer à la foi catholique (apostasié formellement) ni officiellement été retranchée par l’Autorité, fait donc toujours partie du corps de l’Église, comme le pan occulté de l’astre lunaire lors de son éclipse appartient toujours à la lune elle-même quoiqu’il soit vraiment différent du pan ensoleillé qui nous éclaire puisque momentanément il n’est plus ensoleillé et ne nous éclaire plus, précisément.
3 : Dans son ouvrage « Les Gloires de Marie », saint Alphonse de Ligori expose, au début de son § II, Marie est l’espérance des pécheurs, dans le chapitre 3éme, spes nostra, salve, de la 1ère partie, sur le Salve Regina, ceci : « Après avoir créé la terre, Dieu, dit la Genèse, fit deux grands luminaires, le plus grand pour présider au jour, le plus petit pour présider à la nuit. Le soleil, dit le cardinal Hugues, est la figure de Jésus-Christ, dont la lumière réjouit les justes, qui vivent dans le grand jour de la grâce divine ; la lune est la figure de Marie, grâce à qui la lumière divine arrive jusqu’aux pécheurs, enveloppés dans la nuit du péché. »
Jésus-Christ est Dieu et, traditionnellement, Sa Très sainte Mère correspond mystiquement à l’Église.


« Ce n’est là qu’une interprétation personnelle hypothétique », répondront nos sédévacantistes complets ; mais leur interprétation n’est-elle pas tout aussi personnelle et hypothétique ? Du moins ils ne pourront pas dire que la mienne va contre leur fameux et interdit secret… Cependant, quand on voit les différences possibles d’interprétations de ce secret, on comprend la sagesse de son interdiction4. Il faut d’ailleurs remarquer que les sédévacantistes qui se réfèrent à ce secret, accusent les occupants materialiter actuels du Saint Siège d’être des usurpateurs, des antipapes ; alors que la Très Sainte Vierge Marie à La Salette aurait parlé, il me semble, de « papes douteux », non d’antipapes.
4 : A propos des différentes interprétations possibles du secret de La Salette, il convient, non seulement de se rappeler qu’il y en eut trois différents ( !…) au point qu’il est difficile de savoir s’il y en a un seul de véridique, mais surtout de rappeler les « Autres règles [du DISCERNEMENT DES ESPRITS, décrites dans le livre des EXERCICES SPIRITUELS de St Ignace de Loyola, “QUAND LE DEMON TENTE SOUS APPRENCE DE BIEN” (n° 328)], N° 336, Huitième [et dernière] règle » :
« (…)la personne qui reçoit [la consolation de Dieu seul] doit apporter beaucoup d'attention et de vigilance à distinguer le temps même de la consolation du temps qui la suit immédiatement. Dans ce second temps, où l'âme est encore toute fervente, et comme pénétrée des restes précieux de la consolation passée, elle forme de son propre raisonnement, par suite de ses habitudes naturelles, et en conséquence de ses conceptions et de ses jugements, sous l'inspiration du bon ou du mauvais esprit, des résolutions et des décisions qu'elle n'a pas reçues immédiatement de Dieu, notre Seigneur, et que, par conséquent, il est nécessaire de bien examiner avant de leur accorder une entière créance, et de les mettre à exécution. [/i]»


A propos du secret de La Salette, Monsieur l'Abbé RICOSSA5 m’a communiqué le texte suivant, d’un courrier électronique qu’il a reçu d’un sédévacantiste complet d’une sagesse fort équilibrée et d’un caractère posé, doté d’une grande érudition et d’une vertu profonde, qui est, de surcroît, un ami personnel. (Je publierai, en raison du bon temps qui me manque, ce courrier électronique dans le prochain message.)
5 : Qui n’est nullement ennemi de Notre-Dame de La Salette, ni opposé à son culte, au contraire, mais seulement, conformément aux sages règles édictées par notre Mère la Sainte Église catholique, opposé à la diffusion, la lecture et la discussion du secret. Et cela, contrairement à ce qu’on peut hélas parfois entendre ou lire, ce n’est nullement imposer le silence à notre Mère du ciel, la Très Sainte Vierge Marie, mais respecter sa volonté manifeste, car entre Marie et l’Église, entre la Très Sainte Mère du divin Sauveur et Son Épouse, il ne peut aucunement y avoir de contradiction : Dieu, Qui est la Vérité même et ne peut ni Se tromper ni nous tromper, ne change pas.



A suivre


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clément
Baptisé


Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 14/08/2009

MessageSujet: Re: L’Église “éclipsée”   Mer 5 Jan - 22:01

JP B a écrit:
l’Église est actuellement éclipsée, CELA N’EST PAS DE FOI, même si c’est intégré dans la révélation privée du secret de La Salette, car aucune révélation privée, si digne de dévotion soit-elle, ne peut être déclarée DE FOI.

Effectivement, cher ami, même si les apparences nous l'indiquent clairement, l'éclipse de l'Eglise n'est pas de foi puisque comme vous le dites, une révélation privée ne peut pas être déclarée de Foi.

Benoît XIV a écrit:
"Que penser des révélations privées approuvées par l'Église, comme, par exemple, celles de sainte Hildegarde, de sainte Brigitte et de sainte Catherine de Sienne?... À ces révélations, mêmes approuvées, on ne doit et on ne peut donner une adhésion de foi catholique, mais seulement un assentiment de foi humaine, comme le dictent les règles de la prudence, selon lesquelles ces révélations sont probables et peuvent faire l'objet d'une croyance pieuse" (Lambertini, op. cit., 1. III, ch. 53, no 15; voir 1. II, ch. 32, no 11).

JP B a écrit:
De plus, si les apparitions de la Très Sainte Vierge Marie à La Salette sont reconnues par l’Église, la diffusion, la lecture et la discussion de ce qu’on appelle le secret, sont interdites1 par notre Mère la Sainte Église dans son infinie sagesse2 qui vient de Dieu Lui-même.

Par contre, sur ce point qui a fait à une certaine époque débat dans nos milieux, je ne vous suis pas... Mais nous aurons sans doute l'occasion d'en reparler. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.catholique-sedevacantiste.com/
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4471
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’Église “éclipsée”   Mar 14 Aoû - 10:30

Cher Clément, bonjour !

Le calme étant revenu sur ce forum après la disparition d'intervenants turbulents semeurs de zizanies, je reprends, en les déverrouillant (après avoir un temps tout fermé en pensant quitter le forum) d’anciens fils de discussions.
C’est ainsi que je reprends celui-ci où, dans les dernier message, vous avez écrit ceci
Citation :

[...]

JP B a écrit:
De plus, si les apparitions de la Très Sainte Vierge Marie à La Salette sont reconnues par l’Église, la diffusion, la lecture et la discussion de ce qu’on appelle le secret, sont interdites1 par notre Mère la Sainte Église dans son infinie sagesse2 qui vient de Dieu Lui-même.

Par contre, sur ce point qui a fait à une certaine époque débat dans nos milieux, je ne vous suis pas... Mais nous aurons sans doute l'occasion d'en reparler. Smile

Dans la note 1 de mon texte que vous citez ci-dessus, j’avais écrit : Comme nous le verrons plus loin.

En fait, n'ayant pas à l’époque poursuivi cette discussion par manque de temps et d’occasion (en fait, j’avais attendu que vous m’en disiez plus puisque vous m’écriviez que « nous [aurions] sans doute l'occasion d'en reparler »), cette occasion s’est présentée récemment et, ne me rappelant pas avoir déjà ouvert le présent fil, j’en ai ouvert un second qui traite plus particulièrement du « “secretde La Salette » pour lequel vous m’écriviez, précisément, cela.

Cet autre fil est celui-ci.

A dire vrai, ce fil « A propos du “Secret” de La Salette » a été ouvert pour contrer la théorie acatholique qui prétend se fonder sur le “Secret” (même s’il est authentique et véridique) pour affirmer cette hérésie selon laquelle l’Église hiérarchique aurait disparu corps et bien.

Le premier et présent fil (« L’Église “éclipsée” ») ne présentant pas le même caractère polémique puisque, effectivement comme les faits le montrent, l’Église est éclipsée (bien que cela ne soit pas de Foi) vous avez le loisir de reprendre et continuer notre discussion dans l’un ou l’autre fil : celui-ci, le premier, plus amical, ou l’autre, plus polémique mais qui traite plus particulièrement du « “secretde La Salette ».

A bientôt, j’espère, en union de prières.

(Nous verrons-nous demain chez le Père Rigoberto ? Je suis chez notre ami Chaussis...)

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4471
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’Église “éclipsée”   Jeu 16 Aoû - 16:39

Dans le premier message en tête de ce fil, je posais la question de savoir si, à propos de l’Église actuellement éclipsée, effectivement, cela na saurait se nier, doit être comparée au soleil devant lequel un autre astre passe et nous le cache lors d’une éclipse dite « de soleil », précisément, ou à la lune sur laquelle l’ombre de la terre est projetée quand notre planète s’interpose, lors d’une éclipse dite « de lune », entre notre satellite naturel et le soleil.

L’idée ne m’était pas venue toute seule, comme ça, par enchantement, mais, ou j’avais lu cette comparaison entre l’Église et la lune dans Dom DE MONLÉON, par exemple, ou je l’avais entendu dire, dans un sermon par exemple, par l’ancien Curé traditionaliste (quoique rallié, mais c’était entre les années fin 1960 et fin 1970) de mes parents.
Je n’avais pas fait état de cette source pour la raison qu’elle n’était pas assez précise et me paraissait donc absolument secondaire.

Or, hier soir j’ai reçu de notre ami Pluchon le courriel personnel suivant
Citation :

Cher Jean-Paul,

Je réagis (bien tardivement) à votre fil de discussion http://foicatholique.cultureforum.net/t3627-leglise-eclipsee. Mais c’est pour vous signaler que votre interprétation a au moins un précédent célèbre et que, sans le savoir, vous vous trouvez d’accord avec le grand saint Ambroise !

En effet, dans son Hexameron, dont je ne possède malheureusement pas de traduction française, saint Ambroise compare bien l’Église à la lune :
Citation :
La lune, qui présente l’image de cette Église bien-aimée n’est certes pas chose négligeable. […] L’Église resplendit non pas de sa propre lumière, mais de celle du Christ, et elle tire sa propre splendeur du Soleil de justice, de sorte qu’elle peut dire : « ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi ».
(Hexameron IV, 8, 32.)

En pensant à l’histoire plutôt agitée de l’Église militante, il écrit :
Citation :
L’Église a ses phases, des phases de persécution et de paix. Comme la lune, elle peut être couverte d’ombre, mais elle ne peut défaillir. [...] Le disque lunaire reste entier.
(IV, 2, 7.)

Il est fait allusion à ce passage à la fois dans les Cahiers de Cassiciacum n° 3-4, p. 167 et, par l’abbé Murro, dans une recension du livre Casta meretrix de Giacomo Biffi (Sodalitium n° 50, p. 71. [Fin de l'article – précision de JP B.])

En union de prières,

“Pluchon” Very Happy

Merci à Pluchon de m’avoir indiqué d’où provenait exactement mes sources !
Cela permet de voir combien l’interprétation de ceux qui se basent sur les paroles de Notre-Dame de La Salette, « l’Église sera éclipsée... », (LHR en particulier et des sédévacantistes complets en général) est erronée

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4471
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’Église “éclipsée”   Sam 27 Juil - 20:20


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’Église “éclipsée”   Aujourd'hui à 20:55

Revenir en haut Aller en bas
 
L’Église “éclipsée”
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "L'Église est éclipsée "
» L'Église éclipsée et l'éclipse de Lune
» L'Église éclipsée et l'éclipse de Lune.
» L'Église Catholique n'est plus Romaine
» Le blog La Question persécute l'Église.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Le coin de JP B-
Sauter vers: