Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 "LaQuestion" : "L’absence de Pape est impossible !" ! ! !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: "LaQuestion" : "L’absence de Pape est impossible !" ! ! !   Sam 5 Fév - 22:02

Le scandaleux blog "LaQuestion" vient, le 02 février 2011, de publier un nouvel article, "L’absence de Pape est impossible !" dans lequel, entre autres, je viens d'écrire ce commentaire :
Citation :

Jean-Paul BONTEMPS http://lebloglaquestion.wordpress.com/2011/02/02/labsence-de-pape-est-impossible/#comment-14125
5 février 2011 19:00

A noter : votre commentaire est en attente de modération.
Citation :

Ah ! ah ! ah ! ah ! ah !

Le 5 février 2011 à 00h57, « La Question » a écrit (
http://lebloglaquestion.wordpress.com/2011/02/02/labsence-de-pape-est-impossible/#comment-14099) :
Citation :

LE CARACTERE IMPIE DU SEDEVACANTISME

Nous avons reçu un commentaire singulièrement déplacé de M. Jean-Paul BONTEMPS, qui ne décolère pas […]

[…] fâché […]M. BONTEMPS croit bon d’accompagner ses pseudos arguments par divers qualificatifs et noms d’oiseaux à notre endroit […]

Voyons cela :

J’ai effectivement, au cours d’un long commentaire de 85 lignes, parlé, à la 48ème, de « ce blog de sophistes » et, à la 72ème, des « clowns de “La Question” » (facilement repérable par l’observation « sic » mise entre parenthèses) !

Voilà pourquoi « La Question », qui me reproche ces deux qualificatifs, utilise à mon endroit ceux, dans l’ordre, de :

  • « conceptions erronées et sa logique inexacte inconséquente montrées et exposées pour ce qu’elles sont : c’est-à-dire des sophismes mensongers conjugués à des sottises coupables » ;

  • « signe d’une faiblesse et la marque de ceux qui, voyant leurs idées sévèrement ruinées contestées et renversées, s’imaginent qu’ils peuvent compenser leur patente erreur par la grossièreté » ;

  • « Ce vieux procédé plutôt grotesque, ne ridiculise, comme on le sait, que ceux qui s’y abandonnent pitoyablement » ;

  • « faisant preuve d’une rare obstination qui frise avec l’aveuglement téméraire et la désorientation ecclésiale très coupable » ;

  • « thèse sédévacantiste mensongère qui fait passer son esprit républicain et le jugement privé de personnes absolument non-qualifiées » [à ce propos, on peut légitimement se demander quelle est la qualification théologique des membres de « La Question » à côté de celle du théologien de Sa Sainteté le Pape Pie XII qu’était le R.P. Guérard des Lauriers, par exemple…] ;

  • « propos absurdes » ;

  • « A ce stade d’obstination, on se demande si M. BONTEMPS sait lire, fait semblant d’être illettré ou joue à l’ignorant volontaire » ;

  • « lignes délirantes qui témoignent de l’égarement auquel conduit l’idéologie sectaire du sédévacantisme »…


Il me semblerait volontiers que mon commentaire les ait quelque peu… excités !
Pourquoi donc ? Les arguments avancés étaient trop pertinents à leurs yeux ?…

clown lol!

A titre indicatif, voir mes commentaires suivants :

  1. http://lebloglaquestion.wordpress.com/2011/02/02/labsence-de-pape-est-impossible/#comment-14041 :
    Citation :
    Le blog « LaQuestion » titre « L’absence de Pape est impossible » ! ! !
    Et entre la mort du Pape précédent et l’élection du suivant acceptée réellement par celui-ci, que se passe-t-il ? ! ! !

  2. http://lebloglaquestion.wordpress.com/2011/02/02/labsence-de-pape-est-impossible/#comment-14079 :
    Citation :
    A la suite de mon message du 2 février 2011 à 19:01 (http://lebloglaquestion.wordpress.com/2011/02/02/labsence-de-pape-est-impossible/#comment-14041) « La Question » me fait une réponse (http://lebloglaquestion.wordpress.com/2011/02/02/labsence-de-pape-est-impossible/#comment-14042) totalement hors sujet :
    En effet, après avoir écrit « Le blog « LaQuestion » titre « L’absence de Pape est impossible » ! ! ! », je demandais : « Et entre la mort du Pape précédent et l’élection du suivant acceptée réellement par celui-ci, que se passe-t-il ? ! ! ! »
    Or, « La Question » me répond « Il se passe ceci : l’élection d’un nouveau vicaire du Christ par le conclave. [...] » et part dans une dissertation (erronée que j’analyserai dans le message suivant) sur les conséquences qui suivent, selon ce blog de sophistes, ladite éléction !
    Ne demandant nullement ce qui est des conséquences possibles de ladite éléction, la réponse (« Il se passe ceci : l’élection d’un nouveau vicaire du Christ par le conclave ») à la question (« entre la mort du Pape précédent et l’élection du suivant acceptée réellement par celui-ci, que se passe-t-il ? ») est donc complètement hors sujet !

    La véritable réponse à ma question (« entre la mort du Pape précédent et l’élection du suivant acceptée réellement par celui-ci, que se passe-t-il ? ») aurait été celle-ci que n’accepte pas, je pense les membres non-catholiques (au moins matériellement) de « La Question » :
    1. « Jésus avait dit : “Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise” ; mais Pierre devait mourir. La promesse n’avait donc pas pour objet sa personne seulement, mais toute la suite de ses successeurs jusqu’à la fin des siècles. Quelle étonnante et énergique action du divin Esprit produit ainsi, anneau par anneau, cette dynastie de princes spirituels arrivée à son deux cent cinquantième Pontife, et devant se poursuivre jusqu’au dernier jour du monde ! Aucune violence ne sera faite à la liberté humaine ; le divin Esprit lui laissera tout tenter ; mais il faut cependant qu’il poursuive sa mission. Qu’un Décius produise par ses violences une vacance de quatre ans sur le siège de Rome, qu’il s’élève des anti-papes soutenus les uns par la faveur populaire, les autres par la politique des princes, qu’un long schisme rende douteuse la légitimité de plusieurs Pontifes, l’Esprit-Saint laissera s’écouler l’épreuve, il fortifiera, pendant qu’elle dure, la foi de ses fidèles ; enfin, au moment marqué, il produira son élu, et toute l’Eglise le recevra avec acclamation. » (Dom Guéranger, Année liturgique, éd. 1867, mercredi de la Pentecôte)
    2. Le R.P. Goupil s.j. (L’Eglise, 5ème édition, 1946, Laval, p. 48-49) a écrit : « Remarquons que cette succession formelle ininterrompue doit s’entendre moralement et telle que le comporte la nature des choses : succession de personnes, mode électif, comme l’a voulue le Christ et l’a comprise toute l’antiquité chrétienne. Cette perpétuité n’exige donc pas qu’entre la mort du prédécesseur et l’élection du successeur il n’y ait aucun intervalle, ni même que dans toute la série des pasteurs aucun ne puisse avoir été trouvé douteux ; mais “on entend par là une succession de pasteurs légitimes telle que jamais le siège pastoral, même vacant, même occupé par un titulaire douteux, ne puisse réellement être réputé tombé en déshérence ; c’est-à-dire encore que le gouvernement des prédécesseurs persévère virtuellement dans le droit du siège toujours en vigueur et toujours reconnu, et que toujours aussi ait persévéré le souci d’élire un successeur.” (Ch. Antoine, “De Ecclesia”). »

    Ainsi donc, IL EST ENTIÈREMENT FAUX DE TITRER (comme le fait « La Question ») « L’absence de Pape est impossible ! »

  3. http://lebloglaquestion.wordpress.com/2011/02/02/labsence-de-pape-est-impossible/#comment-14080 :
    Citation :
    En réponse, donc, à mon message du 2 février 2011 à 19:01 (http://lebloglaquestion.wordpress.com/2011/02/02/labsence-de-pape-est-impossible/#comment-14041) « La Question » écrit :
    « [...] lorsque le Pontife est élu, alors il n’est plus possible de parler « d’absence de Pape » comme vous le faites fautivement de de par vos absurdes opinions sédévacantistes.
    « Vous devriez pourtant savoir que l’élection relève du « droit divin », car un conclave légitime lorsqu’il y a l’élection d’un nouveau vicaire, ne peut entraîner de discussion, c’est la volonté de Dieu qui s’exprime, [...] »

    Tout Pape est infaillible dans ses déclarations doctrinales même exprimées dans un document de soi disciplinaire.

    Or, Sa Sainteté le Pape Paul IV, dans sa Bulle « Cum ex Apostalatus » (15 février 1559) VALANT CONSTITUTION APOSTOLIQUE, a écrit :
    « § 6. Ajoutant que si jamais en quelque temps il s’avérait qu’un [...] Pontife romain avant d’être élevé au pontificat pendant qu’il était cardinal, ou avant de recevoir la charge de pontife, avait dévié de la foi catholique, ou était tombé dans quelque hérésie, son élévation à une dignité supérieure ou son entrée en fonction, même décidée de plein accord, et avec l’assentiment unanime de tous les cardinaux, est nulle, non valide, et sans valeur aucune ; et l’intronisation ou la reconnaissance officielle du Pontife romain lui-même ou l’obéissance à lui prêtée par tous et l’exercice de sa charge auparavant, et pour une quelconque durée de temps, ne pourraient être déclarés comme valides, autrefois ou dans le présent ; et ces choses ne seraient pas considérées comme légitimes, chacune dans son domaine, et l’on jugerait n’avoir donné et ne donner aucune faculté de remplir un office dans le domaine spirituel ou dans le domaine temporel à telles personnes [...] élevées à la dignité de [...] pontife romain ; et que chacune de toutes leurs paroles, actions, entreprises de gouvernement et d’administration et tout ce qui s’ensuit seraient sans force, qu’ils ne sauraient conférer en aucune façon quelque autorité ou quelque droit, et que ceux-là même qui auraient été ainsi promus et élevés seraient, par là même et sans qu’il faille le déclarer plus, privés de toute dignité, place, honneur, titre, autorité, fonction et pouvoir ; et que tous ceux qui, ainsi promus et élevés, [...] » (On trouve le texte de cette Constitution dans les « Codicis Juris Canonici Fontes » éditées par le cardinal Gasparri, vol. I, pp. 163-166.)

    Quoiqu’il s’agisse là de la possible élection d’un cardinal qui, « AVANT DE RECEVOIR LA CHARGE DE PONTIFE, [AURAIT] DÉVIÉ DE LA FOI CATHOLIQUE, OU [SERAIT] TOMBÉ DANS QUELQUE HÉRÉSIE », le Pape parle bien, à propos d’un Pontife élu, de ce que « SON ÉLÉVATION A UNE DIGNITÉ SUPERIEURE OU SON ENTRÉE EN FONCTION, MÊME DÉCIDÉE DE PLEIN ACCORD, ET AVEC L’ASSENTIMENT UNANIME DE TOUS LES CARDINAUX, EST NULLE, NON VALIDE, ET SANS VALEUR AUCUNE » !

    D’où il suit, puisque cette considération doctrinale (l’élu de tous les cardinaux unanimes peut fort bien être, ce qui a été en effet applicable pendant 358 ans !…) puisque cette considération doctrinale, dis-je, au milieu d’un texte disciplanire de Paul IV est, ex se, infaillible, que TOUTE L’ARGUMENTATION DE « La Question » S’ÉCROULE NÉCESSAIREMENT !…

    C’est pourquoi, lorsque ce blog de sophistes écrit : « C’est ce principe théologique de l’inerrance qui est la loi fondamentale basée sur l’infaillibilité de l’acte de reconnaissance ecclésiale universelle du nouveau pape, lavant le Pontife élu, par son pouvoir spécial, de tout élément qui aurait pu invalider son élévation à la charge Pontificale » cela est, de soi, erroné !
    Car IL EST DONC FAUX, en vertu de « Cum ex Apostalatus », que « l’acte de reconnaissance ecclésiale universelle du nouveau pape » soit nécessairement dans l’inerrance (puisque les cardinaux, même unanimes, ne sont nullement infaillibles sans le Pape – qui, après avoir reçu de Dieu la forme du pontificat comme l’enseigne St Robert Bellarmin dans « De Romano Pontifice », leur communique, précisément, l’infaillibilité – Pape qu’ils sont en train de faire et qui, de ce fait, n’existe pas encore [St Robert Bellarmin, ibidem : L. II, C. 30] et ne peut donc leur communiquer son infaillibilité) comme IL EST TOUT AUSSI FAUX d’écrire que « le Pontife élu [est lavé] de tout élément qui aurait pu invalider son élévation à la charge Pontificale » !
    La citation du Canon 219 (« Le Pontife romain, légitimement élu, obtient de droit divin, immédiatement après son élection, le plein pouvoir de souveraine juridiction ») ne change rien à l’affaire car, par l’adverbe « légitimement », ce Canon parle nécessairement d’une éléction réellement acceptée (c’est-à-dire manifestant a posteri la pleine acceptation de la charge de diriger l’Église et non de la détruire…) par la personne désignée par les cardinaux…

    Voilà pourquoi, loin d’être « des sottises » comme le prétendent les clowns de « La Question », ce que vient d’écrire M. l’abbé Belmont ne contredit en rien ce qu’il écrivait dans « L’autorité pontificale » (2006) savoir : « L’autorité pontificale est d’essence surnaturelle : elle est directement communiquée par Jésus-Christ à l’élu du Conclave, elle est constituée par l’assistance divine, par l’ »être avec » Jésus-Christ annoncé par Notre-Seigneur à ses Apôtres (Matth. XXVIII, 21) : « Voici que je suis avec vous tous les jours jusqu’à la consommation du siècle ». »
    Il s’agit là en effet de « L’autorité pontificale » ET NON DE CELLE DES CARDINAUX réunis en conclaves, c’est-à-dire dans l’absence d’un Pape leur conférant l’infaillibilité qu’ils ne sauraient avoir d’eux-mêmes !…
    Monsieur l’abbé Belmont n’écrit dons pas « des sottises », lesquelles n’appartiennent en réalité qu’à « La Question » !

  4. http://lebloglaquestion.wordpress.com/2011/02/02/labsence-de-pape-est-impossible/#comment-14094 :
    Citation :
    Cher Monsieur Weinachter,

    Bonjour !

    Le concile Vatican II, comme tous les Conciles dans l’Église Catholique, relève de l’infaillibilité.

    En principe, comme tous les Conciles dans l’Église Catholique, il relève de l’infaillibilité du Magistère solennel (un Concile œcuménique n’est pas un événement “ordinaire”…) et universel (tous les Évêques unis au Pape).

    En raison des déclarations de Paul VI concernant la prétendue esquive de Vatican II de promulguer des définitions dogmatiques (ce qui est faux : même les documents uniquement “pastoraux” contiennent des considérations d’ordre doctrinal et relèvent donc du dogme, d’une part, et, d’autre part, certains documents, tel « Lumen gentium » sont appelés par Vatican II lui-même « Constitution DOGMATIQUE »…) on peut, par condescendance dire que ce concile appartient au MAGISTÈRE ORDINAIRE ET UNIVERSEL.
    (Quoiqu’il en soi de la déclaration de Paul VI selon laquelle « le Concile a attribué à ses enseignements l’autorité du Magistère suprême ordinaire », une nouvelle notion, jusque là et encore aujourd’hui, qui n’est pas définie !…)

    Néanmoins tout le Magistère universel est déclaré par la Constitution dogmatique du Ier Concile du Vatican, « Dei Filius » (14 avril 1870) en son chapitre 3, « De Fide catholica », infaillible :
    « […] on doit croire de foi divine et catholique tout ce qui est contenu dans la parole de Dieu, écrite ou transmise, et que l’Église propose à croire comme divinement révélé, soit par un jugement solennel, SOIT PAR LE MAGISTÈRE ORDINAIRE ET UNIVERSEL. » (C’est moi qui souligne.)

    Donc, même si l’on considère que Vatican II appartient au Magistère ordinaire et universel plutôt qu’au Magistère solennel (l’infaillibilité pontificale définie dans « Pastor Æternus » relève du magistère solennel), Vatican II relève de l’infaillibilité.

    Toutefois, étant formellement erroné, au moins dans « Dignitatis Humanæ personæ » qui s’oppose diamétralement et presque mot à mot à l’Encyclique de Pie IX infaillible en celle-ci, « Quanta cura », ce concile Vatican II n’est bien sûr pas infaillible.
    Or, nous l’avons vu ci-dessus, un Concile œcuménique est, de soi, infaillible (Magistère solennel et universel ou, pour Vatican II, Magistère ordinaire et universel).
    Donc, Vatican II n’est pas un Concile “œcuménique” !

    Pourtant, tous les Évêques du monde, soit s’y trouvaient, soit y étaient régulièrement convoqués. Vatican II aurait donc dû être un Concile “œcuménique” (tous les Évêques UNIS AU PAPE).
    Que manquait-il donc à Vatican II pour être “œcuménique” si tous les Évêques du monde, soit s’y trouvaient, soit y étaient régulièrement convoqués ; qu’y manquait-il pour être dans l’innerrance ? Il y manquait nécessairement un Pape car tous les Évêques du monde sans le Pape ne sauraient être infaillibles !

    Voilà pourquoi, à Vatican II, tous les Évêques du monde, soit s’y trouvant, soit y étant régulièrement convoqués, ont pu être dans l’erreur : il manquait nécessairement un Pape qui leur eût donné, s’il avait été présent, l’infaillibilité comme un Pape fait toujours à l’égard de l’épiscopat subordonné.
    Paul VI n’était pas (formellement) Pape.

    On peut, à partir de là et attendu qu’en vertu de l’Assistance divine promise à St Pierre et à ses successeurs, considéré que Paul VI ne pouvait pas ne pas être infaillible et, donc, ne pas communiquer aux Évêques, UNIS À LUI, son infaillibilité, s’il avait été Pape avant les fameuses promulgations des textes erronés, et qu’en conséquence, c’est dès son élection, nécessairement mal acceptée dans ce cas, qu’il n’était pas Pape, mais je suis plus prudent à ce propos, préférant m’en tenir aux faits manifestement établis…

C'est en réponse à l'avant-dernier que les gens super-excités de « La Question » ont publié ce joli ramassis de descriptions à mon égard...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucie
Baptisé


Nombre de messages : 436
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: Re: "LaQuestion" : "L’absence de Pape est impossible !" ! ! !   Dim 6 Fév - 1:28

Sans avoir besoin de lire un seul mot de leurs stupidités :
Un Pape faillible est impossible ! Il ne devrait rien y avoir à dire de plus. Quelle que soit la solution, elle ne peut donc se trouver en un Pape faillible, car un Pape faillible est impossible.

Citation :
« Launoy, dit saint Liguori, Launoy et tous ceux qui, comme lui, combattent l'infaillibilité du Pape, établissent une distinction entre le Siège apostolique et romain, par lequel ils entendent l'Église universelle, et entre celui qui occupe ce siège c'est-à-dire le souverain Pontife. Or, ils prétendent que le premier est infaillible, mais qu'il n'en est pas de même du second.
« La distinction est ingénieuse, mais elle est fausse, et contraire au sentiment commun des Conciles, des souverains Pontifes, et des saints Pères, qui par le Siège apostolique ou romain entendent généralement le Pontife de Rome Donc, on entend sous la dénomination de siège celui qui y est assis (3). »

(3) P. Jacques, op. cit., p. 157. Fénelon réfute fort bien cette distinction du siège et du siégeant Voir sa dissertation déjà citée, ch. VII et suiv.
http://www.liberius.net/articles/Une_lecon_de_catechisme_sur_l_infaillibilite_du_Pape.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: "LaQuestion" : "L’absence de Pape est impossible !" ! ! !   Dim 6 Fév - 5:38

Lucie a écrit:
Sans avoir besoin de lire un seul mot de leurs stupidités :
Un Pape faillible est impossible ! Il ne devrait rien y avoir à dire de plus. Quelle que soit la solution, elle ne peut donc se trouver en un Pape faillible, car un Pape faillible est impossible.

Citation :
« Launoy, dit saint Liguori, Launoy et tous ceux qui, comme lui, combattent l'infaillibilité du Pape, établissent une distinction entre le Siège apostolique et romain, par lequel ils entendent l'Église universelle, et entre celui qui occupe ce siège c'est-à-dire le souverain Pontife. Or, ils prétendent que le premier est infaillible, mais qu'il n'en est pas de même du second.
« La distinction est ingénieuse, mais elle est fausse, et contraire au sentiment commun des Conciles, des souverains Pontifes, et des saints Pères, qui par le Siège apostolique ou romain entendent généralement le Pontife de Rome Donc, on entend sous la dénomination de siège celui qui y est assis (3). »

(3) P. Jacques, op. cit., p. 157. Fénelon réfute fort bien cette distinction du siège et du siégeant Voir sa dissertation déjà citée, ch. VII et suiv.
http://www.liberius.net/articles/Une_lecon_de_catechisme_sur_l_infaillibilite_du_Pape.pdf
Oui, Lucie, vous avez raison : "Un Pape faillible est impossible !"
(Qu'on le considère simpliciter ou seulement formaliter.)

Votre message est un témoignage !
Avez-vous penser à le leur donné en le reproduisant au bas de leur article "L’absence de Pape est impossible !" ?

J'ose vous demander, si vous ne l'avez pas fait, de bien vouloir en faire simplement un "copier - coller" de votre texte ci-dessus (sans la mise en forme propre au forum) dans l'emplacement prévu à cet effet sur leur blog (tout au bas de la page) en remplisssant leur demande de renseignements pour qu'il soit publié.
Merci d'avance !

Je vous souhaite un bon et saint dimanche.

U de P

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: "LaQuestion" : "L’absence de Pape est impossible !" ! ! !   Dim 6 Fév - 6:16

Ces "messieurs" ne cessent d'invoquer les conditions requises pour l'infaillibilité du Magistère solennel pontifical (Magistère extraordinaire du Pape seul) définie dans la seconde Constitution dogmatique du Concile du vatican, "Pastor Æternus" (18 juillet 1870), et passent entièrement sous silence, tandis qu'il ne s'agit pas de considérer, dans le dramatique problème actuel, le seul Magistère solennel pontifical MAIS LE MAGISTÈRE UNIVERSEL (QU'IL SOIT SOLENNEL OU ORDINAIRE) dont l'infaillibilité est défini dans la première Constitution dogmatique du Concile du vatican, "Dei Filius" (14 avril 1870) en son chapitre 3, "De Fide catholica", ces "messieurs" passent entièrement sous silence, dis-je, ladite Constitution dogmatique "Dei Filius" !

Celle-ci, dans son chapitre 3, donc, "De Fide catholica", enseigne en effet :
« […] on doit croire de foi divine et catholique tout ce qui est contenu dans la parole de Dieu, écrite ou transmise, et que l’Église propose à croire comme divinement révélé, soit par un jugement solennel, SOIT PAR LE MAGISTÈRE ORDINAIRE ET UNIVERSEL. »
(C’est moi qui souligne.)

Sans compter que leur citations sont tronquées pour leur faire dire ce qu'ils veulent...

Nous devons cependant tous les remercier de chercher à combattre nos positions (qu'elles soient sédévacantistes "simpliciter" [absolues] ou "formaliter") car, ce faisant, ils leur donnent une publicité inégalée et nous fournissent l'occasion inespérée de défendre, aux yeux de ceux qui, honnêtement et dans la loyauté, ne les partagent pas, nos dites positions...

Merci, "messieurs" !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martin
Invité



MessageSujet: Re: "LaQuestion" : "L’absence de Pape est impossible !" ! ! !   Lun 7 Fév - 11:13

 
JPB a écrit:
Nous devons cependant tous les remercier de chercher à combattre nos positions (qu'elles soient sédévacantistes "simpliciter" [absolues] ou "formaliter") car, ce faisant, ils leur donnent une publicité inégalée et nous fournissent l'occasion inespérée de défendre, aux yeux de ceux qui, honnêtement et dans la loyauté, ne les partagent pas, nos dites positions...

Merci, "messieurs" !
Permettez-moi de ne pas être d’accord avec vous sur ce point précis, cher Jean-Paul : je crois avoir participé assez longtemps à ce blog pour pouvoir juger de l’opportunité d’y intervenir, et ma conclusion est absolument négative.

Vous avez déjà reproduit ici même, il y a un bon mois, les quelques motifs que je vous avais adressés par courrier. En relisant ce que Calixte, l’un des animateurs, m’a écrit à la suite de ma dernière intervention sur son blog, j’aperçois une autre excellente raison de leur appliquer la loi du silence, la seule qu’ils méritent vraiment : comme je venais de leur démontrer l’inutilité de prolonger ce dialogue de sourds, Calixte m’a rétorqué qu’au contraire, il devait “sans doute être utile si l’on en juge au compteur par le nombre de ceux qui y sont attentifs”. En d’autres mots, en discutant avec eux, nous leur faisons de la publicité, et pas l’inverse !

Car enfin, soyons clairs. Ce n’est pas du tout le fait de refuser le(s) sédévacantisme(s) que je leur reproche : c’est le cas de la plupart des catholiques abusés par les fausses autorités en place un peu partout dans l’Église depuis un demi-siècle, et qu’il est charitable d’éclairer.

Ici au contraire, nous avons affaire à des gens qui ont lu et relu nos arguments (j’allais dire : qui les connaissent par cœur) et qui n’ont pas l’honnêteté élémentaire d’en faire état sans les déformer : vous venez encore vous-même d’évoquer leurs citations tronquées. Le résultat d’un tel embrouillamini dans la tête du lecteur moyen sera, au mieux, de l’inciter à renvoyer dos à dos la vérité et l’erreur et, beaucoup plus probablement, de lui laver le cerveau en lui apprenant à son tour à déformer l’enseignement le plus certain de l’Église.

Je ne souhaite personnellement qu’une chose, c’est qu’ils disparaissent au plus tôt de la toile !

En union de prières pour la santé de votre fille,

M.
 
Revenir en haut Aller en bas
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: "LaQuestion" : "L’absence de Pape est impossible !" ! ! !   Lun 7 Fév - 15:57

Je ne peux que souscrire à ce qu'écrit Martin.

+

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
Carolus.Magnus.Imperator
Baptisé


Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: "LaQuestion" : "L’absence de Pape est impossible !" ! ! !   Lun 7 Fév - 20:42

Il n'est pas trop difficile de voir que les gens du blog « La Question » ne sont que de petits provocateurs sans scrupules dont le seul but n'est probablement que de contredire les « sédévacantistes ». Les multiples citations qu'ils découpent et arrangent audacieusement selon les besoins de leur cause en est la preuve. Faite un copier-coller des messages de « calixte » et lancez ensuite une recherche dans « Google », vous verrez qu'il pompe un tas de texte à droite et à gauche sur les sites de Sodalitium, Vincent Morlier, Te Deum, Deo Juvante (etc). Leurs interprétations hilarantes de plusieurs textes dénotent du moins d'un esprit complètement farfelu. Aux yeux de nos blogistes, toutes hypothèses et interprétations les plus délirentes se valent. Un concile oecuménique, c'est-à-dire un concile réunissant moralement tous les évêques de la planète avec le Pape ne serait pas infaillible en lui-même, tandis que, toujours selon nos blogistes, le collège des cardinaux, lui, le serait dans l'acte même de l'élection du Souverain Pontife, c'est-à-dire une infaillibilité complètement indépendante de la tête de l'Eglise pour désigner le Pape. Si tel était effectivement le cas, nous pourrions leur demander pourquoi alors l'élu a-t-il le choix de refuser la charge puisque les cardinaux l'auraient infailliblement élu ? Si les cardinaux sont infaillibles dans l'acte même de l'élection, c'est qu'ils ne peuvent se tromper lorsqu'ils désignent un sujet au Souverain Pontificat !!! Ainsi, comment un élu peut-il avoir l'opportunité de refuser la charge auquelle les cardinaux l'auraient infailliblement désigné à remplir ??? Leurs raisonnements sont tellements imbéciles qu'il m'est impossible de croire qu'ils sont vraiment sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clément
Baptisé


Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 14/08/2009

MessageSujet: Re: "LaQuestion" : "L’absence de Pape est impossible !" ! ! !   Lun 7 Fév - 21:00

Cardinal Louis BEGIN : « Nos adversaires sont ingénieux quand il s'agit de soulever des difficultés contre l'innocence et l'orthodoxie des Papes ; c'est la leur cauchemar; le triomphe de l'Eglise et de la Papaute, ses victoires incessantes, en dépit de toutes leurs sinistres prédictions, troublent leur sommeil. Ils ne se tiennent jamais pour défaits; vous les réfuterez cent fois; vous détruirez de fond en comble toutes leurs affirmations; vous croirez les avoir réduits au silence : illusion ! Ils reviendront la cent et unième fois absolument avec la même objection; ils n'auront tenu compte d'aucune de vos remarques, et vous serez oblige de recommencer la lutte et d'exposer vos arguments comme la première fois. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.catholique-sedevacantiste.com/
Martin
Invité



MessageSujet: Re: "LaQuestion" : "L’absence de Pape est impossible !" ! ! !   Lun 7 Fév - 21:58

 
Carolus.Magnus.Imperator a écrit:
Ainsi, comment un élu peut-il avoir l'opportunité de refuser la charge auquelle les cardinaux l'auraient infailliblement désigné à remplir ??? Leurs raisonnements sont tellements imbéciles qu'il m'est impossible de croire qu'ils sont vraiment sérieux.
C’est vrai que la ficelle est plutôt grosse, d’autant qu’au moins un Pape, saint Célestin V, a été canonisé par l’Église alors qu’il avait abdiqué sa charge : à suivre “La Question”, cette abdication devrait logiquement constituer un péché contre le Saint-Esprit !

Le Cardinal Louis BEGIN a écrit:
Ils reviendront la cent et unième fois absolument avec la même objection ; ils n'auront tenu compte d'aucune de vos remarques, et vous serez obligé de recommencer la lutte et d'exposer vos arguments comme la première fois.
Il n’y a décidément rien de nouveau sous le soleil Wink
 
Revenir en haut Aller en bas
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: "LaQuestion" : "L’absence de Pape est impossible !" ! ! !   Mar 8 Fév - 8:59

Martin a écrit:
 
JPB a écrit:
Nous devons cependant tous les remercier de chercher à combattre nos positions (qu'elles soient sédévacantistes "simpliciter" [absolues] ou "formaliter") car, ce faisant, ils leur donnent une publicité inégalée et nous fournissent l'occasion inespérée de défendre, aux yeux de ceux qui, honnêtement et dans la loyauté, ne les partagent pas, nos dites positions...

Merci, "messieurs" !
Permettez-moi de ne pas être d’accord avec vous sur ce point précis, cher Jean-Paul : je crois avoir participé assez longtemps à ce blog pour pouvoir juger de l’opportunité d’y intervenir, et ma conclusion est absolument négative.

Vous avez déjà reproduit ici même, il y a un bon mois, les quelques motifs que je vous avais adressés par courrier. En relisant ce que Calixte, l’un des animateurs, m’a écrit à la suite de ma dernière intervention sur son blog, j’aperçois une autre excellente raison de leur appliquer la loi du silence, la seule qu’ils méritent vraiment : comme je venais de leur démontrer l’inutilité de prolonger ce dialogue de sourds, Calixte m’a rétorqué qu’au contraire, il devait “sans doute être utile si l’on en juge au compteur par le nombre de ceux qui y sont attentifs”. En d’autres mots, en discutant avec eux, nous leur faisons de la publicité, et pas l’inverse !

Car enfin, soyons clairs. Ce n’est pas du tout le fait de refuser le(s) sédévacantisme(s) que je leur reproche : c’est le cas de la plupart des catholiques abusés par les fausses autorités en place un peu partout dans l’Église depuis un demi-siècle, et qu’il est charitable d’éclairer.

Ici au contraire, nous avons affaire à des gens qui ont lu et relu nos arguments (j’allais dire : qui les connaissent par cœur) et qui n’ont pas l’honnêteté élémentaire d’en faire état sans les déformer : vous venez encore vous-même d’évoquer leurs citations tronquées. Le résultat d’un tel embrouillamini dans la tête du lecteur moyen sera, au mieux, de l’inciter à renvoyer dos à dos la vérité et l’erreur et, beaucoup plus probablement, de lui laver le cerveau en lui apprenant à son tour à déformer l’enseignement le plus certain de l’Église.

Je ne souhaite personnellement qu’une chose, c’est qu’ils disparaissent au plus tôt de la toile !

En union de prières pour la santé de votre fille,

M.
 
Merci, cher ami, pour votre réponse à laquelle je n'ai pas pris le temps de répondre plus vite, veuillez bien m'en excuser !

A dire vrai, pour ce qui est des gens de "LaQuestion", vous avez parfaitement raison, à tel point que ma prétendue gratitude, je dois l'avouer, n'était à leur égard qu'une belle ironie ! Laughing ...

Ma fille, qui est sortie fort heureusement de ce péril où elle a failli laisser sa vie, remercie tous ceux qui, comme vous cher Martin, ont charitablement priè pour elle.
Elle a, à ce propos, écrit le message suivant :
Citation :

Chers amis,

Nous remercions toutes les personnes de la famille, les prêtres et communautés religieuses, les amis, qui ont donné de leur temps et de leur énergie pour prier à nos intentions lors de cette épreuve que nous venons de traverser. Merci particulièrement aux prêtres pour les messes célébrées, et aux personnes qui ont demandé des messes. Merci aussi aux personnes qui ont transmis l'intention de prière à d'autres personnes.

Grâce à Dieu et à vos bonnes prières, Véronique est restée en vie et se remet doucement de l'hémorragie interne que lui a causée cette grossesse extra-utérine. Nous espérons que le Bon Dieu aura à nouveau pitié de nous et nous accordera d'autres enfants s'Il le veut bien: humainement, ce n'est pas impossible, mais plus difficile, car la trompe qui portait la grossesse a dû être retirée lors de l'intervention chirurgicale parce qu'elle a été trop abîmée lors de la rupture. Quoi qu'il en soit, soumettons-nous à la Divine Providence qui dirige toutes choses admirablement: Elle nous parle par les évènements. Peut-être le Bon Dieu dans sa miséricorde voit que nous nous sanctifierons mieux avec nos 2 enfants actuels qu'avec une plus grande famille.

Nous avions également demandé à notre propre intention plusieurs messes: lorsque l'accident et l'intervention chirurgicale ont eu lieu le 13 janvier, il restait 2/3 des messes non encore célébrées: elles ont été dites ou seront dites en action de grâces et aux intentions de toutes les personnes qui ont prié.

Que le Sacré Coeur de Jésus et le Coeur immaculé de Marie vous bénissent.

Yves, Véronique, Marie-Victoire et Marguerite-Marie L.

Merci à vous, cher Martin, et merci à tous !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martin
Invité



MessageSujet: Re: "LaQuestion" : "L’absence de Pape est impossible !" ! ! !   Mar 8 Fév - 13:19

 
Cher Jean-Paul,

Je suis très heureux d’avoir des nouvelles de votre famille, et ému de lire avec quel esprit surnaturel elle a accepté cette épreuve :

Citation :
Quoi qu’il en soit, soumettons-nous à la Divine Providence qui dirige toutes choses admirablement : Elle nous parle par les événements. Peut-être le Bon Dieu dans sa miséricorde voit que nous nous sanctifierons mieux avec nos 2 enfants actuels qu’avec une plus grande famille.
Bien à vous,

Martin
 
Revenir en haut Aller en bas
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: "LaQuestion" : "L’absence de Pape est impossible !" ! ! !   Mar 15 Fév - 16:04

Réponse de l'abbé Zins:

http://www.phpbbserver.com/micael/viewtopic.php?t=3125&mforum=micael

La nouvelle arnaque du blog "Laquestion"(addendum octobre 2011):

http://www.phpbbserver.com/micael/viewtopic.php?t=3213&mforum=micael

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.


Dernière édition par admin le Ven 7 Oct - 15:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: "LaQuestion" : "L’absence de Pape est impossible !" ! ! !   Mar 15 Fév - 17:24

Effectivement, Monsieur l'abbé Zins à là bien raison !

Il écrit :
Citation :
Dans un article intitulé "L’absence de Pape est impossible !", le rédacteur du blog "La Question" affirme qu'il ne saurait y avoir d'absence très prolongée de Pape.

Son affirmation ne repose que sur deux textes d'autorité, dont le plus important en partie déformé ; le reste de la tentative d'argumentation, et plus exactement la suite d'affirmations péremptoires non démontrées (et pour cause !), portant sur la fausse persuasion qu'un Pontife légitime ne pourrait en aucune manière perdre sa charge (ce qui est un autre sujet que celui du titre).

A suivre.
En réalité, au sujet des gens du blog "LaQuestion", ce sont soit des inconscients, soit des ennemis infiltrés...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: "LaQuestion" : "L’absence de Pape est impossible !" ! ! !   Mar 27 Déc - 15:04

Voir et ici.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "LaQuestion" : "L’absence de Pape est impossible !" ! ! !   Aujourd'hui à 20:20

Revenir en haut Aller en bas
 
"LaQuestion" : "L’absence de Pape est impossible !" ! ! !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» caricature obscène de Plantu sur le Pape dans "le MONDE"
» un rabin juif insulte le pape Benoix XVI !!!
» Pâques 2010 : Message Urbi et Orbi du pape Benoît XVI
» Le pape se rend-til compte de ce qu'il a dans le dos ?
» Saint Marcel Pape et martyr et commentaire du jour "Suis moi"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Le coin de JP B-
Sauter vers: