Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 R. P. Avril + Sede Vacante !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: R. P. Avril + Sede Vacante !   Sam 5 Mar - 1:25

R. P. Avril + Sede Vacante !

Publié le mars 4, 2011 par sedevacantisme



« La nouvelle Eglise, l’Eglise conciliaire, n’est pas l’Eglise. »

Dernière chronique du RP Avril

(n° 216 – Février 2011) : » Ténèbres du monde «

( Tragédie – Dernier acte )

– R.P. Avril, en PDF : Crise de l’Eglise

SOURCE

Lire également ICI (cliquez)

http://sedevacantisme.wordpress.com/2011/03/04/r-p-avril-sede-vacante/

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: R. P. Avril + Sede Vacante !   Mer 18 Mai - 19:42

L’église Conciliaire n’est pas l’Église !

Publié le 18/05/2011 par sedevacantisme

L’église Conciliaire n’est pas l’Église !

— 18 mai 2011 —

En raison des attaques de Menzingen qui ont entraîné la fermeture
temporaire de notre site au mois de mars dernier, nous n’avons pas pu
relayer comme nous voulions le faire la dernière chronique du Révérend Père Avril.
Certains d’entre vous n’en ont peut-être pas eu encore connaissance.
Aussi, nous tenons à vous faire part de ce texte qui exprime tout
simplement l’attitude à avoir envers cette fausse « Eglise » que constitue l’église Conciliaire ainsi qu’à l’égard de son chef.
Cette position est celle que devraient manifester tous les
prêtres de la FSSPX s’ils n’étaient pas tenus par un occulte serment qui
leur est imposé avant leur ordination. Car c’est la seule position qui
puisse permettre aux prêtres et aux fidèles de demeurer fidèles à Notre
Seigneur, à Son Église et à la foi catholique de toujours, sans
concession.


Dernière chronique du R.P. Avril

N° 216 – Février 2011



« La nouvelle église, l’église Conciliaire, n’est pas l’Église.

Jugée avec la foi, elle est hérétique et schismatique »

Au moment où la FSSPX lance sa 4e illusoire et
perfide croisade, Mgr Fellay et l’abbé de Cacqueray feraient mieux de
méditer ces sages et prudentes recommandations…


Lire l’intégralité de la dernière chronique du Père Avril : RP Avril – chronique N°216 « Crise de l’Eglise » en PDF (Sur Gloria)

In Christo Rege.

Résistance catholique


  1. Lire le message
  2. Télécharger le message en PDF (sur Gloria)

SOURCE

http://sedevacantisme.wordpress.com/2011/05/18/leglise-conciliaire-nest-pas-leglise/

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4496
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: R. P. Avril + Sede Vacante !   Mer 18 Mai - 23:44

La réaction du Révérend Père Maurice AVRIL, assurément un grand mystique, est naturelle, car, effectivement, le Siège apostolique est actuellement vacant, du moins (jusqu’à preuve du contraire avec de plus amples informées) formellement.
Mais, comme il le dit lui-même dans ce texte en page 6, dernier §, « j’outrepasse consciemment les arguments théologiques »…
Et en effet, quand il écrit ces paroles « La nouvelle église, l’église Conciliaire, n’est pas l’Église », les questions suivantes se posent alors inéluctablement :
  1. S’il y a une « nouvelle église », c’est qu’il y a en a une “ancienne” ! Et donc, où est cette « ancienne église » ?

  2. L’Église se compose nécessairement d’une Église enseignée et d’une Église enseignante qui forme sa hiérarchie sacrée. Et si donc il n’y a, formée par la hiérarchie officielle de l’Église, plus qu’une « nouvelle église », qu’une « église Conciliaire », où donc se trouve la hiérarchie sacrée de l’Église Catholique, i.e. la véritable Église enseignante ?

  3. Quelle est cette « nouvelle église », cette « église Conciliaire » ? N’est-elle apparue à l’occasion du « “concil[iabul]e” vaticandeux » ?
  4. Ses cadres n’étaient-ils pas ceux (dont Mgr Lefebvre…) qui formaient alors la hiérarchie sacrée de l’Église Catholique ?
  5. Qui donc, parmi eux, ayant l’Autorité sur les autres, a déclaré qu’était créé une « nouvelle église », une « église Conciliaire » ?


Une fois de plus, celui qui rapporte cela à grand renfort de publicité, comme il est déjà montré ici et encore (cliquer sur les liens), met inconsidérément l’accent sur des paroles qui ne répondent pas à l’exacte situation ni, partant, à une analyse sérieuse !…

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jerkoff
Invité



MessageSujet: Église   Jeu 19 Mai - 3:17

Église Conciliare = Église Apostate.
Revenir en haut Aller en bas
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4496
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: R. P. Avril + Sede Vacante !   Jeu 19 Mai - 8:04

Il n'y a pas d'Église “Apostate” : il n'y a que de hommes apostats ; l'Église, elle, est Sainte, Une, Catholique et Apostolique !

"Jerkoff" = clown ...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4496
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: R. P. Avril + Sede Vacante !   Jeu 19 Mai - 11:11

Il n'y a pas d'Église “Apostate”, disais-je, il n'y a que de hommes apostats...

Et ceux qui composent la secte de PALMAR DE TROYA, à laquelle "Jerkoff" alia Wulfrano ("Wulcano", oui !...) alias "Antoine", manifestement marrane, semble bien se rattacher (ayant approuvé, dans un message aujourd'hui effacé, la “béatification” de Clemente Domínguez y Gómez par Josef RATZINGER), font partie de ces hommes “apostats”.

Mais, de quelle façon le sont-ils ?
De la même manière que nos « “apostats conciliaires », c'est-à-dire, en l'état actuel des choses, des apostats au moins seulement matériels :


ARGUMENTATION proprement dite
 :

Il est flagrant désormais que Benoît XVI et tous ceux qui le suivent disent des hérésies ou cautionnent de façon inacceptable des hérésies.

Il s’agit ici directement d'hérésies, puisque manifestement il y a hérésies, mais sans s’arrêter sur les erreurs moins graves contre la Foi, ni sur les scandales en paroles, en actions ou/et par omissions.
Nous ne parlons bien que des seules hérésies en tant que telles.

Il ne suffit pas, pour être formellement hérétique, de proférer des hérésies : le fait de dire une hérésie n’est pas forcément toujours un péché. Certes, le fait de dire une hérésie est la matière du péché d'hérésie, mais à cette matière, il manque encore la forme (c'est la distinction acceptée par les théologiens catholiques au moins depuis saint Thomas d'Aquin, et encore davantage depuis le Concile de Trente et cela correspond à la notion bien connue de “péché matériel” et de “péché formel”) il manque encore la forme, donc, pour que ce “péché matériel” soit réellement un péché, ou “péché formel”.
La forme du péché en général réside dans la volonté.
Et la forme du péché d'hérésie en particulier réside dans la volonté actuelle d'aller contre l'autorité infaillible de Dieu. C’est ce qu’on appelle « la pertinacité ».

Cela dit, Puisque l'Église est une société visible, composée d'hommes et de femmes, obéissant à des règles conformes à l'obtention de sa fin qui est le salut des âmes, cette pertinacité doit être constatée par l'autorité visible et infaillible de l'Église (qui représente sur terre l'autorité infaillible de Dieu) pour être imposée sans erreur aux yeux de tous.

Ainsi, pour récapituler là où nous en sommes, nous dirons que :
  1. une chose est de dire des hérésies ;

  2. une autre d'être hérétique formel devant Dieu ;

  3. une autre encore d'être canoniquement hérétique formel devant l'Église.

Quelques exemples concrets feront, espérons-le, bien comprendre tout cela :
  • Ainsi, en faisant par exemple le catéchisme à des enfants, si nous leur enseignons par mégarde une hérésie, cela ne fait pas pour autant de nous des hérétiques, et heureusement !

  • Cependant, si nous maintenons notre position en ayant bien réfléchi, longuement, aux conséquences, en ayant pleinement conscience du fait que notre position est contraire à la foi, etc., alors, il pourra se trouver un moment où nous commettrons réellement le péché formel d'hérésie en allant CONSCIEMMENT contre l'autorité infaillible de Dieu.

  • Et pourtant, jusque là, notre péché reste caché !

    Mais si, maintenant, nous commençons à le dire autour de nous, les gens vont être scandalisés et vont se demander si nous sommes formellement hérétiques ! Or, le moyen ordinaire pour eux sera de suivre le jugement de l'autorité de l'Église.
    C’est pourquoi si nous maintenons notre avis contre une autorité représentant canoniquement l'Église et exigeant de nous rétractation, alors nous devenons hérétique formel public !
    Plus personne n'est alors en droit de douter de notre pertinacité.

Appliquons ces règles aux modernistes, en particulier à ceux qui devraient constituer la hiérarchie de l'Église, en jouissant du pouvoir de juridiction : ceux que dans l'Église en ordre on appelle le Pape, les cardinaux, les évêques dirigeant les diocèses (et dans une moindre mesure les curés dirigeant les paroisses) :
  1. Disent-ils des hérésies ?
    Oui !

  2. Sont-ils hérétiques devant Dieu ?
    C'est très possible, voire probable. Nous pouvons avoir notre opinion là-dessus (et encore, avec prudence…) mais même si nous en sommes convaincus nous n'avons aucun moyen de l'imposer aux autres membres de l'Église, parce que nous n'avons aucun pouvoir de juridiction, c'est à dire aucun pouvoir de parler canoniquement au nom de l'Église.

  3. L'Église a-t-elle constaté leur pertinacité par des monitions faites par des personnes autorisés (c'est à dire ayant juridiction) ?
    HELAS NON ! et c'est justement le tragique de la situation ; c'est justement ce qui nous manque pour les déclarer canoniquement hérétiques et les remplacer par d'autres personnes, notamment en élisant un Pape.
    Le tragique de la situation n'est pas tant que nous n'ayons plus de Pape mais que tous les évêques ayant juridiction dans le monde aient suivi quelqu’un qui n’était pas formellement Pape. C’est cela, précisément, qui est incroyable. Mgr Lefebvre et Mgr de Castro Mayer auraient pu faire des monitions à Paul VI… Mais ils ne l'ont pas fait.



CONCLUSION
 :

En conclusion, nous dirons avec l’“Istituto Mater Boni Consilii” dont nous pensons qu’aucun Prêtre ne contredira cette conclusion, ceci :
    Nous sommes obligés

  1. de considérer que Paul VI et ses successeurs disent des hérésies ;

  2. de considérer également qu’ils sont très probablement hérétiques formels devant Dieu ;


    Mais,

  3. Nous sommes également obligés de considérer qu'il manque une décision de l'Église faisant autorité pour affirmer qu'ils sont canoniquement hérétiques formels.

  4. En l'absence, donc, d'une telle prise de position canonique publique, personne n'est en droit, aux yeux de droit canon c'est à dire du droit de l'Église catholique, d'affirmer qu'ils sont en-dehors de l'Église catholique.


    En conséquence, bien que scandaleux et à combattre, ils font canoniquement partie de l'Église catholique tout comme chacun de nous (bien qu'il soit probable qu'ils sont formellement en-dehors à cause de leur hérésie formelle, mais, de cela, Dieu seul le sait)

Ainsi, notamment, le terme “d'église conciliaire” que nous utilisons tous pour plus de clarté, n'a pas d'existence juridique. Il n'y a qu'une seule Église, l'Église catholique : on est dedans ou on est dehors. Mais on peut être dehors réellement et que seul Dieu le sache, tant en semblant être dedans aux yeux des lois de la société visible qu'est l'Église.


Un autre exemple, espérons-le, le fera comprendre :

Quel est la situation devant Dieu et devant l'Église de deux époux ayant échangé les consentements à l'Église sans vouloir en réalité se marier mais l'ayant caché au prêtre ?
Devant Dieu ils sont adultères, scandaleux et méritent l'enfer ; devant l'Église ils sont de bons époux qui font leur devoir et gagnent des mérites et sont un exemple pour les autres !
Il faudra attendre que l'Église soit informée de leur mensonge sacrilège et les déclare non-mariés pour que cela soit imposable à tous.


Nota Bene 1
 :
Le fait que le scandale des modernistes dure depuis 50 ans et soit on-ne-peut-plus public n'y change rien : les théologiens enseignent clairement que la pertinacité n'a rien à voir avec la durée ou avec l'évidence pour les autres de l'erreur du coupable. La pertinacité est dans la volonté du coupable, pas dans celle de ceux qui le jugent.


Nota Bene 2
 :
Pour constater leur pertinacité, même sans l'autorité de l'Église, il pourrait suffire que Paul VI, Benoît XVI and Co disent publiquement qu'ils sont hérétiques pertinaces ou qu'ils sont en-dehors de l'Église (qu’ils ne font plus partie de l'Église Catholique, qu’ils rejettent celle-ci, etc., qu’ils fassent, en un mot, toute espèce de déclaration aussi catégorique que celles-ci)… mais ils ne l'ont jamais dit justement, bien au contraire hélas !


Nota Bene 3
 :
Terminons par cette anecdote éloquente qui est arrivée il y a deux ans à un Prêtre de l’“Istituto Mater Boni Consilii”.
Une fidèle d’une chapelle desservie par ce Prêtre lui dit un jour en parlant de la Thèse de Cassiciacum : « Monsieur l'abbé, vous dites des hérésies ! Donc vous êtes hérétiques, donc vous n'êtes plus dans l'Église catholique ! »
La même personne est venue lui dire deux semaines plus tard, alors qu’il n'avait rien changé à ses positions (nous tenons l’histoire de l’abbé en question lui-même et plusieurs peuvent en témoigner…) : « Monsieur l'abbé, j'ai changé d'avis et je crois maintenant que vous êtes dans l'Église catholique. »
« Ce genre d'affirmation hallucinante [expose notre abbé après cette mésaventure] est monnaie courante parmi les sédévacantistes et cette anecdote fait encore davantage comprendre combien il est illusoire de penser que des personnes privées dans l'Église puissent décider qui est dans l'Église ou qui n’y est pas. Cela vaut même pour des prêtres ou des évêques : on ne peut parler au nom de l'Église, canoniquement parlant, que si l'on est revêtu du pouvoir ordinaire de juridiction, c'est à dire du pouvoir devant le Christ de paître en son nom une partie de son troupeau.
« Or, la juridiction ordinaire venant du Pape et uniquement du Pape, puisque nous sommes privés d'autorité pontificale et puisque tous ceux qui avaient juridiction l'ont formellement perdu en suivant Jean XXIII, Paul VI, etc. Benoît XVI dans leurs erreurs publiques, il n'y a plus sur terre à l'heure actuelle de pouvoir formel ordinaire de juridiction.
« C'est là tout notre malheur. »


Nota Bene 4
 :
Remarquons bien d'ailleurs que la Thèse de Cassiciacum ne parle que du pouvoir de juridiction.
De ce point de vue, en effet, ces modernistes forment une hiérarchie matérielle, canoniquement toujours membre hélas de l'Église, mais qui peut permettre heureusement que les choses repartent de l'intérieur de l'Église quant au pouvoir de juridiction (pour garantir que c'est canoniquement la même Église qui reparte). En revanche, ce sont les seuls traditionalistes qui auront gardé les Sacrements purs de toute référence aux modernistes au pouvoir, et non pas les modernistes, qui assureront la continuité (ou succession apostolique) quant au pouvoir d'ordre comme, du reste, pour le témoignage de la foi.


Nous avons là la raison qui a fait écrire cette phrase dans la note n° 5 (col. 2) en page 10 du dernier numéro (N° 63) de la revue Sodalitium :
M. l’abbé Francesco R[size=9]ICOSSA[/size] a écrit:
[…] Le fait est que, du moins juridiquement, l’Église conciliaire [ou “la secte conciliaire”] n’existe pas, et les modernistes qui occupent [materialiter] les Sièges épiscopaux, y compris le Premier Siège, se trouvent encore, du moins juridiquement et au for externe, « dans le sein même et au cœur de l’Église » selon la célèbre expression de l’encyclique Pascendi. […]


Discussion
 :

Il faut toutefois remarquer que, à ce qui précède, il peut être fait deux objections :
  1. Au for externe et public, il peut arriver que l'on puisse présumer la pertinacité du sujet incriminé, sans avoir besoin de monitions.
    Ainsi, si Josef RATZINGER demain venait à affirmer publiquement que le pape n’est jamais infaillible ou bien que la T.S. Vierge Marie n’a pas été préservée du péché originel ou encore que son âme ne soit pas montée avec son corps immaculé au ciel, bien franchement, nous n’aurions pas besoin des monitions pour affirmer que nous avons affaire à un hérétique public et manifeste, qui a cessé d’appartenir extérieurement à l’Église, et qu’en conséquence il ne saurait être la matière (analogiquement parlant) désignée au Souverain Pontificat.
    Mais le fait est que nous n’en sommes pas là (contrairement du reste à ce qu'affirment les super surexcités plus durs que les durs de durs). Pourquoi ? Parce que Josef RATZINGER ne profère pas publiquement des hérésies au sens “canonique” du mot, c’est-à-dire des propositions directement et explicitement contraires à des définitions du Magistère infaillible de l’Église (surtout si ces propositions sont déjà condamnées telles quelles par ledit Magistère comme directement contraires à la Divine Révélation).

  2. Comment donc, si l’on ne peut pas faire état de l’hérésie publique et manifeste de Josef RATZINGER (au sens de l’hérésie-péché), peut-on cependant faire état de ce que le même Josef RATZINGER n’est pas pape, du moins formaliter ?
    En réalité cette objection, sous forme de question, ne tient pas :
    Le fait que Josef RATZINGER ne soit pas formellement pape est constatable par tout membre de l’Église Catholique, même si celle-ci n’a pas encore hiérarchiquement pris acte de la chose (en ce sens également Josef RATZINGER est toujours l’occupant légal – mais non formel – du Siège Apostolique). La chose est constatable, parce qu’il maintient, prétendument en tant que l'Autorité, ce que l'Autorité Apostolique divinement assistée ne peut ni promulguer ni maintenir, savoir : Vatican II (liberté religieuse, œcuménisme, collégialité, etc.) et ladite “nouvelle messe”, et lesdits “nouveaux rites” qui l’accompagnent.
    Il est donc constatable, et de fait constaté par une petite partie du troupeau, que Josef RATZINGER n’est pas formellement pape.
    Mais malheureusement la chose n'est pas constatée par ceux qui ont pouvoir sur l’élection : les cardinaux et (extraordinairement) les évêques.
    Pour ce qui est de l’hérésie-péché au for externe et public de Josef RATZINGER il en va tout autrement. Non seulement elle n’est pas constatée par ceux qui ont pouvoir sur l’élection, mais dans l’état actuel des choses elle n’est pas réellement constatable par les membres de l’Eglise enseignée. En effet, pour ce faire il faudrait, de la part du sujet incriminé, une hérésie au sens “canonique” du terme. Cf. le 1° ci-dessus.

Cela dit, « Une des conséquences déplorables […] de la crise d’autorité actuelle (dans l’Église catholique, et aussi en dehors d’elle) est la dispersion du troupeau dont le pasteur a été frappé, ce pour quoi chaque brebis du troupeau s’érige en maître dans l’Église de Dieu, sans même en avoir reçu la mission, l’autorité et souvent la capacité. Comme aux temps de la réforme luthérienne, le dernier ignorant disserte sur les dogmes dont il ignore tout, interprète l’Écriture, se fait théologien, veut enseigner au prêtre la liturgie, ne croit pas à l’infaillibilité du Pape, mais à la sienne propre… » (Abbé Francesco RICOSSA, dernier Sodalitium (N° 63) : Cliquer sur "Télécharger le Fichier" ; pp. 36-37. – Souligné par nos soins.)

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jerkoff
Invité



MessageSujet: Dr. Jekyll   Jeu 19 Mai - 23:40

@ JPB

Lisez SVP le livre "Dr. Jekyll and Mr.Hyde".
Revenir en haut Aller en bas
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4496
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: R. P. Avril + Sede Vacante !   Ven 20 Mai - 5:02

Les sectateurs de Clemente Domínguez y Gómez (PALMAR DE TROYA) dont fait partie "Jerkoff" alia Wulfrano ("Wulcano", oui !...) alias "Antoine", manifestement marrane Twisted Evil , n'ont droit à aucune considération !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jerkoff
Invité



MessageSujet: Fatima   Ven 20 Mai - 9:01

@ JPB

Une révélation qui vient réellement du Ciel est celle qui coïncide avec la réalité.
Par exemple, en 1963, le périodique allemand Neues Europen, grâce au travail de recherche de son journaliste Louis Emmerich, a publié un extrait de ce qui est vrai Troisième Secret de Fátima.
La teneur en cet extrait coïncide précisément avec la réalité actuelle dans le monde politique et dans le monde religieux.
Ainsi, donc, le Troisième Secret de Fátima de 1960 et publié en 1963, est une véritable révélation du Ciel.
Revenir en haut Aller en bas
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4496
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: R. P. Avril + Sede Vacante !   Ven 20 Mai - 9:07

Il faut arrêter de fumer la moquette et rester à lire "Dr. Jekyll and Mr.Hyde". Laughing

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: R. P. Avril + Sede Vacante !   Lun 19 Déc - 19:12

La Sainte Église… tout simplement




Posted on 19/12/2011



La Sainte Église… tout simplement



— 18 décembre 2011 —


Le 18 mai dernier, nous avions relayé la chronique du Révérend Père Avril : « L’église Conciliaire n’est pas l’Église ! »

Nous tenions à vous faire part de ce texte qui exprime tout simplement l’attitude à avoir envers cette fausse « Église » que constitue l’église Conciliaire ainsi qu’à l’égard de son chef.

Nous vous disions alors que cette position est celle que devraient manifester tous les prêtres de la FSSPX s’ils n’étaient pas tenus par un occulte serment
qui leur est imposé avant leur ordination. Car c’est la seule position
qui puisse permettre aux prêtres et aux fidèles de demeurer fidèles à
Notre Seigneur, à Son Église et à la foi catholique de toujours, sans
concession.


* * *


Le RP Maurice Avril nous donne maintenant, dans sa chronique de
novembre qu’il vient de publier, un complément de réflexion sur le
pourquoi de la Tradition qui ne devrait pas confondre Église catholique et église Conciliaire.

Dernière chronique du R.P. Avril

N° 220 – Novembre 2011


En voici quelques extraits :

« Par conséquent, je refuse à jamais, je dénonce, je condamne
ce qui n’est pas l’Église, ce qui parait l’Église sans vouloir ni
pouvoir être l’Église. J’en appelle, et plus fort que jamais, et plus
dramatiquement que jamais, à tous mes frères chrétiens encore hésitants ou absents,
à leur honnêteté, à leur bon sens, à leur foi, à leurs engagements
baptismaux, rejoignez sans tarder tous les combattants sur le front,
nous sommes en cas de légitime défense quant à la Sainte Église, quant à
la foi catholique.


« Le drame du moment, c’est celui de la crise de l’Église,
qui hypothèque l’actualité. Mais le terme est impropre et ambigu :
l’Église ne peut subir de crise, affirmons-le encore avec force, et tant
d’amour.
L’Église ne demeure et ne peut demeurer qu’une,
sainte, catholique, apostolique et romaine. C’est notre foi et c’est le
raisonnement de la foi, le seul admissible. Notre erreur, et la
plus intégrale qui soit, c’est de prendre pour l’Église ce qui n’est pas
l’Église. Et c’est davantage encore le piège existentiel de Satan.
»

(…)

« Une fois encore, défendre la tradition, c’est dénoncer,
condamner, combattre cette pseudo-église conciliaire, maçonnique,
satanique, universelle d’une part, et c’est d’autre part, se garder de
toute relation avec elle et avec ses ressortissants, exception faite
pour les simples fidèles, bernés et innocents
. »

(…)

« Voici que la Sainte Église est avec nous, est pour nous, jusqu’à la fin des siècles. Demeurez dans mon Église. “Le Christ, hier, aujourd’hui et à jamais ”. L’Église du Christ hier, aujourd’hui et à jamais. Son mystère actuellement, c’est Notre Dame de la Salette qui nous l’a confié :L’Église sera éclipsée, le monde sera dans la consternation. Rome perdra la foi et deviendra le siège de l’Antichrist.
Ce n’est donc qu’une éclipse, même si elle est totale, et une éclipse qui sera abrégée, “à cause des élus”. Et les élus : bienheureux “ceux qui persévèreront jusqu’à la fin.
Pour quoi sera-ce si dur de persévérer ? Parce que vous aussi, vous serez, vous êtes éclipsés, vous devez rester éclipsés, comme votre Mère la Sainte Église. Le moindre clin d’œil au monde vous précipiterait chez les possédés, ceux qui obturent l’Église.
Demeurez dans la Sainte Église, éclipsés comme elle, éclipsés comme le Christ une fois “ tout consommé ”, sur le trône de la Croix.
(…)

« L’éclipse passera, mais elle ne passera
que si nous la chassons, et nous ne la chasserons qu’à une seule
condition : crier l’imposture de la pseudo contre-Église conciliaire,
hurler que les chefs de cette église ne peuvent d’aucune façon, ne sont
donc pas les chefs de la Sainte Église.
»



Lire l’intégralité de la dernière chronique du Père Avril : RP Avril – chronique N°220 « La Sainte Église… tout simplement » en PDF



À DIFFUSER TRÈS LARGEMENT AUTOUR DE VOUS !



In Christo Rege




Résistance catholique
http://sedevacantisme.wordpress.com/2011/12/19/la-sainte-eglise-tout-simplement/

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: R. P. Avril + Sede Vacante !   Aujourd'hui à 8:52

Revenir en haut Aller en bas
 
R. P. Avril + Sede Vacante !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» R. P. Avril + Sede Vacante !
» la promotion du satanisme ... et sede vacante
» Bergoglio et la peine de mort
» Le 20 avril 1792
» En 1990, le 1er avril à 01 h 05 heure locale, Ramillies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Questions/Réponses-
Sauter vers: