Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Saint Thomas d'Aquin + L'Incarnation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 19492
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Saint Thomas d'Aquin + L'Incarnation   Lun 14 Mar - 14:12

Somme contre les Gentils, de l'Incarnation.





27: L'INCARNATION DU VERBE D'APRÈS LA SAINTE ÉCRITURE

En traitant plus haut de la génération divine, nous avons vu comment le Fils de Dieu, Notre-Seigneur Jésus-Christ, se voyait attribuer certaines choses selon la nature divine et certaines autres selon cette nature humaine dans laquelle lui, le Fils éternel de Dieu, il a voulu s'incarner, en l'assumant dans le temps. Plus que toutes les oeuvres de Dieu, ce mystère dépasse l'entendement. Rien de plus extraordinaire pour notre pensée que le Fils de Dieu, vrai Dieu, se soit fait vrai homme. Aussi bien tous les autres gestes admirables de Dieu se trouvent-ils ordonnés à asseoir la foi en celui-là, le plus étonnant de tous, selon le mot du Philosophe: En chaque genre il faut considérer le maximum comme la cause du reste.

Cette admirable incarnation de Dieu, nous la professons sur la proposition même de l'autorité de Dieu. Il est dit en effet en saint Jean: Le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous. L'Apôtre Paul écrit du Fils de Dieu, aux Philippiens: Lui qui était de condition divine, il ne crut pas devoir garder jalousement son égalité avec Dieu; il s'anéantit lui-même au contraire, prenant la condition d'esclave, se faisant semblable aux hommes, ayant visiblement tous les dehors de l'homme.

Les paroles du Seigneur Jésus-Christ le montrent clairement. Tantôt il s'attribue ce qui est humble et humain: Le Père est plus grand que moi, ou: Mon âme est triste jusqu'à la mort, et qui se rapporte à la nature humaine qu'il a assumée; tantôt il s'attribue ce qui est élevé et divin: Moi et le Père, nous sommes un, ou, Tout ce qu'a le Père est mien, et qui, sans conteste, se rapporte à la nature divine.

Les actes du Seigneur, décrits dans l'Écriture, le montrent également. Qu'il ait eu peur, qu'il se soit attristé, qu'il ait eu faim, qu'il soit mort, c'est le fait de la nature humaine. Que par sa propre puissance il ait guéri les malades, ressuscité les morts, qu'il ait commandé avec succès aux éléments de ce monde, qu'il ait chassé les démons, pardonné les péchés, qu'il ait ressuscité d'entre les morts quand il l'a voulu, qu'il soit enfin monté au ciel, tout cela révèle en lui une force divine.

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 19492
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + L'Incarnation   Lun 14 Mar - 14:18

39: L'INCARNATION DU CHRIST TELLE QUE LA TIENT LA FOI CATHOLIQUE

Après tout ce que nous avons dit, il est clair que l'enseignement de la foi catholique oblige à affirmer dans le Christ la nature divine parfaite, et la nature humaine parfaite, constituée d'une âme raisonnable et d'un corps humain.

Ces deux natures sont unies dans le Christ, non point par simple manière d'habitation, ni sous un mode accidentel, analogue à celui d'un homme qui met un vêtement, ni davantage par un rapport, ou une propriété, simplement personnel; mais bien selon une unique hypostase et un unique suppôt. Telle est la seule manière de sauvegarder ce que l'Écriture nous dit de l'Incarnation.

La Sainte Écriture en effet attribuant indistinctement à cet homme ce qui est de Dieu et à Dieu ce qui est de cet homme, nous l'avons assez vu, celui dont on affirme les unes et les autres de ces choses doit être un seul et même sujet. Mais ce qui est opposé ne peut être affirmé authentiquement du même sujet, sous le même rapport. Or les attributs divins et les attributs humains du Christ sont opposés entre eux, comme d'avoir souffert et d'être impassible, d'être mort et d'être immortel, etc. Il faut donc que ces attributs du Christ, divins et humains, lui soient appliqués sous des rapports différents. Si donc l'on regarde le sujet dont on les dit, il n'y a pas lieu de faire de distinction, on se trouve devant l'unité. Mais si l'on regarde le rapport selon lequel on les dit, il faut alors distinguer. Les propriétés naturelles sont en effet attribuées à chaque chose selon la nature propre de cette chose: ainsi dit-on de cette pierre qu'elle tend vers le bas, selon sa nature qui est d'être pesante.

Étant donné que c'est sous des rapports différents que les attributs divins et les attributs humains sont affirmés du Christ, il est nécessaire de reconnaître dans le Christ deux natures sans confusion ni mélange possible. Quant à ce dont on affirme telles propriétés naturelles répondant à la nature propre à cette chose et relevant du genre de la substance, c'est de l'hypostase et du suppôt qu'il s'agit. Étant donné la non-distinction et l'unicité de ce dont on affirme, chez le Christ, les attributs divins et les attributs humains, on doit reconnaître chez le Christ une unique hypostase et un unique suppôt pour la nature humaine et pour la nature divine. Aussi c'est en toute vérité et propriété qu'on affirmera de cet homme les attributs divins, en tant que cet homme se comporte comme suppôt non seulement de la nature humaine, mais aussi de la nature divine; inversement, les attributs humains sont affirmés du Verbe de Dieu, en tant qu'il est suppôt de la nature humaine.

On voit par là comment l'incarnation du Fils n'entraîne nécessairement ni l'incarnation du Père ni celle de l'Esprit-Saint, puisque l'Incarnation ne s'est pas faite par union de nature, de cette nature en laquelle communient les trois Personnes divines, mais selon l'hypostase et le suppôt, par où elles se distinguent toutes les trois. Ainsi, de même que dans la Trinité, il y a plusieurs personnes qui subsistent dans une unique nature, de même, dans le mystère de l'incarnation, y a-t-il une unique personne qui subsiste dans plusieurs natures.

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 19492
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + L'Incarnation   Lun 14 Mar - 14:20

source

http://docteurangelique.free.fr/index.html

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saint Thomas d'Aquin + L'Incarnation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Saint Thomas d'Aquin + L'Incarnation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Thomas d'Aquin et commentaire du jour "La mesure dont vous vous servez servira aussi pour vous"
» Saint Thomas d’Aquin et l’Antechrist.
» Saint Thomas D'Aquin et le magistère
» L'islam vu par Saint Thomas d'Aquin
» 28 janvier : Saint Thomas d'Aquin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Questions/Réponses-
Sauter vers: