Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Des théories criminelles, dites-vous?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rosalmonte



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 14/03/2011

MessageSujet: Des théories criminelles, dites-vous?   Lun 14 Mar - 17:57

Citation :
Non, Edouard Marie Laugier ne préconise pas que "via crucis" ou assimilé s'inscrive ici, sauf à vouloir perdre la main sur cet espace et en faire une tribune pour l'abominable et perverse "théorie" de privation sacramentelle.

A titre d'exemple pour expliquer ce que je pense de ces théories, l'opposition que j'ai vis à vis de la thèse est infirme de chez infirme et sans aucune mesure avec le dégout absolu de ces "théories" criminelles de privations sacramentelles.

Cher Monsieur, je viens de m'inscrire pour répondre à ce que vous dites ici.

Car vos propos sont au mieux le fruit d'une ignorance crasse de votre part, au pire une calomnie qui ne devrait pas se trouver sous la plume de catholiques, particulièrement en ce temps de Carême.

Tout d'abord, de quelles théories parlez-vous curieusement? A vous lire, on a l'impression que certains se priveraient de sacrements donnés par des prêtres catholiques fidèles, validement ordonnés, et licitement missionnés. Si c'est bien cela que vous entendez, alors certes, il serait extrèmement dangereux de s'en priver, et criminel d'inciter à les éviter.

Mais si vous parlez de sacrements illicites, c'est tout un autre son de cloche que ce que vous voudriez faire accroire. Voyons un peu:

Nous savons que, selon le Saint Concile de Trente que

Citation :
SI QUELQU'UN dit que ceux qui ne sont ni ordonnés, ni commis bien & légitimement par la Puissance Ecclésiastique, & Canonique, mais qui viennent d'ailleurs, sont pourtant de légitimes Ministres de la parole de Dieu, & des Sacremens : Qu'il soit Anathême.

Nous savons de plus que

Concile de Trente, session XIV, C H A P I T R E V I I a écrit:
Des Cas réservez.

M AIS, comme il est de l'ordre & de l'essence de tout jugement, que nul ne prononce de Sentence que sur ceux qui luy sont soumis ; l'Eglise de Dieu a toûjours esté persuadée, & le Saint Concile confirme encore la mesme vérité, Qu'une Absolution doit estre nulle, qui est prononcée par un Prestre sur une personne, sur laquelle il n'a point de jurisdiction ordinaire, ou subdéléguée

Donc, pour pouvoir validement absoudre, le prêtre catholique a besoin d'une juridiction.

Mais ce n'est pas tout: Lors de la Révolution française, des fidèles et des prêtres ont demandé l'avis du Pape Pie VI concernant l'assistance à la messe et la récéption de sacrements (bien entendu valides) de la main des prêtres jureurs. Voici ce qu'a répondu S. S. Pie VI:

Citation :
L'on demande :

I. S'il est permis aux fideles d'assiter les jours de férie à la messe d'un curé, ou de tout autre prêtre qui ait prêté le serment civique.

II. S'il est permis aux fideles d'entendre les jours de dimanche et de fête d'obligation, la messe de quelqu'un des prêtres mentionnés dans l'article précédent.

III. Si les fideles peuvent assister à la célébration des vêpres , et des autres prieres publiques, récitées sous la direction d'un curé, ou de tout autre prêtre assermenté.

Il a été répondu à ces trois questions, ainsi qu'il suit. Les fideles ne peuvent pas assister ni les jours de férie, ni les jours de dimanche et de fête d'obligation, au saint sacrifice de la messe, célébré par un curé ou un simple prêtre jureur; ils ne peuvent pas non plus assister aux vêpres, et autres prieres publiques, présidées par un curé ou un simple prêtre jureur. D'après la défense expresse faite par sa sainteté, dans son bref apostolique du 19 mars de l'année derniere, d'avoir aucune espèce de communication, particuliérement dans l'ordre spirituel, avec les intrus et les réfractaires à ses ordonnances, sous quelque dénomination qu'on les distingue; il est hors de doute que cette défense ne tombe sur les curés et autres prêtres assermentés, lesquels au jugement de tout esprit éclairé, ne sauroient éviter le reproche d'être des réfractaires. Or, si les fideles se permettoient d'assister à la messe d'un prêtre jureur, les jours de férie, ou de dimanche, et de fête d'obligation, ou à la célébration des vêpres et d'autres prieres publiques, faites sous la direction d'un curé ou de tel autre prêtre jureur, assurément ils communiqueroient avec ce prêtre dans l'ordre spirituel; la conséquence est toute simple : les fideles doivent se défendre d'assister, soit les jours de férie, soit quelqu'autre jour de dimanche ou de fête d'obligation, au saint sacrifice de la messe , célébré par un curé ou tout prêtre jureur, de même aux vêpres ou à toute autre priere publique, récitée sous la présidence d'un curé ou d'un simple prêtre assermenté.

L'on demande en quatrieme lieu : si les fideles peuvent s'adresser à leur curé jureur, pour en obtenir l'absolution et la communion dans le cours de l'année, particuliérement au temps de Pâques.

Réponse. Non : par les mêmes raisons que ci-dessus.

(...)

Onziémement. Les fideles peuvent-ils fléchir le genou en signe d'adoration devant les hosties consacrées par les intrus ?

Réponse. Ils le peuvent, parce que ces hosties renferment réellement, en vérité , et substantiellement le corps, le sang, l'ame et la divinité de N. S. J. C. Mais pour éviter de paraître mêlés aux schismatiques dans cet acte de religion, les catholiques auront soin de fuir la rencontre des schismatiques dans les lieux où ils portent le Saint-Sacrement.

Vous voyez jusqu'où va le Saint-Père? Il faut éviter de se trouver sur la route des schismatiques qui portent le Saint-Sacrement (par exemple lors d'une procession) pour ne pas être mélés avec ceux-ci lors de l'obligation de s'agenouiller devant le passage de NS-JC!!!!!

Conclusion en forme de question: Edouard Marie, estimez-vous que S. S. le Pape Pie VI a tenu des "théories" criminelles de privations sacramentelles, qui vous inspirent un dégoût absolu? Ces avis pontificaux sont-ils abominables et pervers?

P. S. Vous trouverez ici le texte en question:

http://books.google.fr/books?id=H98CAAAAQAAJ&pg=PA477&dq=%22permis+aux+fideles%22&lr=&as_brr=1&cd=32#v=twopage&q=%22permis%20aux%20fideles%22&f=false
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Des théories criminelles, dites-vous?   Lun 14 Mar - 18:50

Citation :
A vous lire, on a l'impression que certains se
priveraient de sacrements donnés par des prêtres catholiques fidèles,
validement ordonnés, et licitement missionnés. Si c'est bien cela que
vous entendez, alors certes, il serait extrèmement dangereux de s'en
priver, et criminel d'inciter à les éviter.

Absolument d'accord.

+

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
Lucie
Baptisé


Nombre de messages : 436
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: Re: Des théories criminelles, dites-vous?   Lun 14 Mar - 19:52

admin a écrit:
Citation :
A vous lire, on a l'impression que certains se
priveraient de sacrements donnés par des prêtres catholiques fidèles,
validement ordonnés, et licitement missionnés. Si c'est bien cela que
vous entendez, alors certes, il serait extrèmement dangereux de s'en
priver, et criminel d'inciter à les éviter.

Absolument d'accord.

+

Complètement d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalmonte



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 14/03/2011

MessageSujet: Re: Des théories criminelles, dites-vous?   Mar 15 Mar - 13:28

Eh bien, Edouard?

Vous si prompt à envoyer des noms d'oiseaux, on ne vous entend plus guère...

Pourriez-vous, je vous prie, répondre en argumentant, ou alors, retirer ce que vous avez écrit?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EML Leod
Baptisé


Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Des théories criminelles, dites-vous?   Mar 15 Mar - 18:56

Rosalmonte a écrit:
Eh bien, Edouard?

Vous si prompt à envoyer des noms d'oiseaux, on ne vous entend plus guère...

Pourriez-vous, je vous prie, répondre en argumentant, ou alors, retirer ce que vous avez écrit?

Je ne suis pas tout les sujets des forums, et surtout pas votre propagande à base d'enseignement de l'Eglise adapté à vos idées.
Gardez vos longs posts pour vous ça ne m'impressionne guère.


Il y un certain nombre d'abbés qui sont parfaitement licites et ne tombent pas sous les condamnations que vous évoquez.
Ces abbés ont été ordonnés sous pie XII ou par des évêques légitimes, consacrés par Pie XII et parfaitement Catholique.

Tant que vous les dénigrez vous n'aurez pas d'autres considération de ma part: fuir des sacrements catholiques est une folie répandre l'idée selon laquelle il n'y a plus de sacrement est criminelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalmonte



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 14/03/2011

MessageSujet: Re: Des théories criminelles, dites-vous?   Mar 15 Mar - 19:32

Edouard a écrit:
Gardez vos longs posts pour vous ça ne m'impressionne guère.


Et vous, de votre côté, gardez donc votre fiel, qui impressionne, lui, tant il est teinté de mauvaise foi.

Edouard a écrit:
Il y un certain nombre d'abbés qui sont parfaitement licites et ne tombent pas sous les condamnations que vous évoquez.
Ces abbés ont été ordonnés sous pie XII ou par des évêques légitimes, consacrés par Pie XII et parfaitement Catholique.

Tant que vous les dénigrez vous n'aurez pas d'autres considération de ma part: fuir des sacrements catholiques est une folie répandre l'idée selon laquelle il n'y a plus de sacrement est criminelle.

Savez-vous lire? J'en doute. Je réitère, donc:

Rosalmonte a écrit:
A vous lire, on a l'impression que certains se
priveraient de sacrements donnés par des prêtres catholiques fidèles,
validement ordonnés, et licitement missionnés. Si c'est bien cela que
vous entendez, alors certes, il serait extrêmement dangereux de s'en
priver, et criminel d'inciter à les éviter.

Edouard a écrit:
Il y un certain nombre d'abbés qui sont parfaitement licites et ne tombent pas sous les condamnations que vous évoquez.
(...)
Tant que vous les dénigrez vous n'aurez pas d'autres considération de ma part

Je me moque de votre considération. Mais puisque vous connaissez un certain nombre d'abbés qui sont parfaitement licites et ne tombent pas sous les condamnations que j'évoque, je vous prie de bien vouloir me les citer, que je courre chez eux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Des théories criminelles, dites-vous?   Mar 15 Mar - 19:40

Edouard Marie Laugier a écrit:

[...]

Je ne suis pas tout les sujets des forums, et surtout pas votre propagande à base d'enseignement de l'Eglise adapté à vos idées.
Gardez vos longs posts pour vous ça ne m'impressionne guère.


Il y un certain nombre d'abbés qui sont parfaitement licites et ne tombent pas sous les condamnations que vous évoquez.
Ces abbés ont été ordonnés sous pie XII ou par des évêques légitimes, consacrés par Pie XII et parfaitement Catholique.

Tant que vous les dénigrez vous n'aurez pas d'autres considération de ma part: fuir des sacrements catholiques est une folie répandre l'idée selon laquelle il n'y a plus de sacrement est criminelle.

D'autant plus, Edouard Marie Laugier, que "Rose à la Montagne" et tous les autres zins-sinistres (actuels, ou anciens comme sur le forum "Tenu par ces Dames") se basent, pour estimer que les Prêtres (et Évêques) traditionalistes ordonnés (ou sacrés) depuis la mort de Pie XII sont "[il]licitement missionnés", sur les règles de l'Église en ordre (possédant un Pape en acte) et font totalement abstraction de l'état de privation de l'Autorité dans lequel se trouve aujourd'hui notre Mère la Sainte Église Catholique.

Ils prennent comme exemple le cas complètement différent de l'Église de France lors de la Révolution française, exemple qui ne saurait être comparé à notre présente situation car, alors, il y avait un Pape que nous n'avons formellement pas de nos jours.

Cela dit, il me semble néanmoins qu'ils restent sincères et, tant qu'ils ne propagent pas leurs idées qui nous paraissent (avec juste raison) funestes (et leurs calomnies telle Gaby Mords-les !...), nous pouvons respecter leur position et même considérer, quand c'est le cas, qu'ils l'appliquent héroïquement !
Pour cela, s'ils sont sincères – comme nous devons a priori le supposer –, je pense que Dieu leur accorde les grâces suffisantes pour leur Salut éternel comme nous mêmes les recevons en fréquentant les Prêtres et Évêques qu'en nos âmes et consciences nous croyons devoir fréquenter...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clément
Baptisé


Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 14/08/2009

MessageSujet: Re: Des théories criminelles, dites-vous?   Mar 15 Mar - 20:05

Aujourd'hui, les prêtres et évêques professant la foi catholique et validement ordonnés en suivant le rituel catholique sont obligés d'administrer les sacrements sous peine de péché mortel. Comme le développe l'abbé Cekada, les commandements de Notre Seigneur de baptiser (28:19 de Mt), de pardonner les péchés (20:22 de Jn), d'offrir le saint Sacrifice (22:19 de Lc), etc. constituent une loi divine qui lie tous les évêques et prêtres catholiques jusqu'à la fin des temps.

En effet, il y a :
- Obligation dans la charité
- Obligation de justice
- Obligation en vertu de l'ordre sacré qu'ils ont reçu.

"Quand les prêtres qui ont charge d'âmes font défaut, d'autres prêtres sont tenus par charité d'administrer les sacrements. ... quand une communauté est sérieusement dans le besoin, [de tels prêtres] sont tenus d'administrer les sacrements, même au péril de leur vie. Cette obligation lie sous peine de péché mortel." (théologien Merkelbach)

"Ils sont liés par un engagement général découlant de l'ordre sacré qu'ils ont reçu. Pour le Christ, le Seigneur a fait les prêtres de se consacrer à sauver les âmes. En raison de cet effet, leur devoir spécial est d'administrer les sacrements. Cela est évident à partir du rite de l'ordination, qui leur donne le pouvoir d'offrir le saint Sacrifice et d'absoudre des péchés, et qui spécifie l'administration d'autres sacrements parmi leurs autres fonctions. ... Cette obligation les lie plus ou moins gravement, selon la gravité de la nécessité spirituelle des fidèles dans le diocèse où [une tel] prêtre est censé servir ou à l'endroit où il vit -. Quand une telle communauté est évidemment de graves besoin au moment où, par exemple, en raison du petit nombre de prêtres ou de confesseurs, les fidèles sont incommodés pour aller à la messe le dimanche et les jours de fête et pour recevoir l'Eucharistie, ou si ce n'est pas pratique pour les gens à recevoir le sacrement de la Pénitence, de sorte que beaucoup restent dans le péché - un prêtre a une obligation grave d'administrer ces sacrements, et de se préparer correctement pour le devoir de confesseur "." (Aertnys-Damen, Theologia Moralis: tenentur obligatione quadam ex ordine suscepto ... dans nécessitent simpliciter gravi talis Communitatis intérêt obligatio ... gravis ... "Original. accent Generali)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.catholique-sedevacantiste.com/
EML Leod
Baptisé


Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Des théories criminelles, dites-vous?   Mar 15 Mar - 20:30

C'est toujours la même litanie, vous voulez des noms, mais les noms vous les connaissez: c'est ceux là même qui passent sous vos fourches caudines.
L'anathème gratuit sur des critères délirants relevant d'une interprétation asphyxié des textes de l'Eglise Catholique.
Comme s'il fallait à tout prix trouver la petite bête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucie
Baptisé


Nombre de messages : 436
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: Re: Des théories criminelles, dites-vous?   Mar 15 Mar - 22:05

Le problème, c'est plutôt : comment peuvent-ils donner le sacrement de pénitence, même en cas de nécessité spirituelle, s'ils n'en ont pas le pouvoir ? qui leur a donné ce pouvoir ? La réponse m'intéresse énormément.

Catéchisme st Pie X :
Citation :

Quel est le ministre du sacrement de Pénitence ?


Le ministre du sacrement de Pénitence est le prêtre approuvé par l’Evêque pour entendre les confessions.

Pourquoi avez-vous dit que le prêtre doit être approuvé par l’Evêque ?


Le prêtre doit être approuvé et autorisé par l’Evêque pour entendre les confessions parce que, pour administrer validement ce sacrement, il ne suffit pas d’avoir le pouvoir d’ordre, mais il est nécessaire d’avoir aussi le pouvoir de juridiction, c’est-à-dire la puissance de juger, qui doit être donnée par l’Evêque.


Encore faudrait-il que cet Evêque ait aussi juridiction pour le donner, ce pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Des théories criminelles, dites-vous?   Mar 15 Mar - 22:50

Lucie a écrit:
Le problème, c'est plutôt : comment peuvent-ils donner le sacrement de pénitence, même en cas de nécessité spirituelle, s'ils n'en ont pas le pouvoir ? qui leur a donné ce pouvoir ? La réponse m'intéresse énormément.

Catéchisme st Pie X :
Citation :

Quel est le ministre du sacrement de Pénitence ?


Le ministre du sacrement de Pénitence est le prêtre approuvé par l’Evêque pour entendre les confessions.

Pourquoi avez-vous dit que le prêtre doit être approuvé par l’Evêque ?


Le prêtre doit être approuvé et autorisé par l’Evêque pour entendre les confessions parce que, pour administrer validement ce sacrement, il ne suffit pas d’avoir le pouvoir d’ordre, mais il est nécessaire d’avoir aussi le pouvoir de juridiction, c’est-à-dire la puissance de juger, qui doit être donnée par l’Evêque.


Encore faudrait-il que cet Evêque ait aussi juridiction pour le donner, ce pouvoir.
Réponse : "La juridiction en temps de crise" par Monsieur l'abbé Hervé BELMONT : Document PDF (4 pages.)

Le Cardinal SARTO (futur St Pie X) n'avait certes pas prévu, en écrivant son catéchisme, la crise actuelle qui verrait l'Église privée de l'Autorité suprême du Pape de qui descend toute la Juridiction...
lol!

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Des théories criminelles, dites-vous?   Mer 16 Mar - 0:46

Le Clown.Mégalomaniaque.Inquisiteur a écrit:

[...]

Outre que Jean-Paul Bontemps s'oppose au Catéchisme de Saint Pie X, le voilà qu'il s'oppose également :

1. Au Lois Canoniques :

Citation :
Can. 872

En dehors du pouvoir d’ordre, pour l’absolution valide des péchés, il faut chez le ministre un pouvoir de juridiction, ordinaire ou délégué, sur le pénitent.

Citation :
Can. 879


§ 1 Pour entendre validement les confessions, il faut une juridiction accordée par écrit ou de vive voix.


2. Au Droit Divin :


Dom Prümmer, Manuale Theologiae Moralis, p.291 a écrit:


Iurisdictio iure divino necessaria est ad valide absolvendum in sacramento poenitentiae.


3. À une vérité dogmatique :


R.P. Augustine, A Commentary on the New Code of Canon Law, t.IV, p.251 a écrit:


Can. 872

En dehors du pouvoir d’ordre, pour l’absolution valide des péchés, il faut chez le ministre un pouvoir de juridiction, ordinaire ou délégué, sur le pénitent.

Le seul ministre de ce sacrement est le prêtre, lequel, pour absoudre validement, a besoin non seulement du pouvoir d'ordre, mais également du pouvoir de juridiction, soit ordinaire ou délégué, sur le pénitent.

Cela, encore une fois, est une vérité dogmatique, basée sur des sources dont il n'est pas nécessaire de nous y référer ici.




Salut, Coco.Marrant.Intempestif !
Toujours aussi Comique.Mégalo.Importun, à ce que je vois...
Il ne faut pas, Clown.Malvoyant.Immodéré, oublier qu'il n'y a plus d'Autorité en acte dans l'Église et que cela change peut-être tout, à propos du pouvoir de Juridiction "délégué"... Non ?

Mais il est vrai qu'une Crapule.Malfaisante.Impie préfère ne pas laisser aux âmes les moyens du Salut... Evil or Very Mad  !

Cela dit, il n'y a aucune contradiction avec le principe théologique "Iurisdictio iure divino necessaria est ad valide absolvendum in sacramento poenitentiae" (De droit divin la Juridiction est nécessaire pour la validité de l'absolution dans le sacrement de la pénitence) puisque le pouvoir juridictionnel peut être soit ordinaire soit délégué.
Mais il est vrai d'autre part que notre Clown.Mégalomane.Incontinent est plus fort que l'abbé BELMONT ! Laughing ...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)


Dernière édition par JP B le Mer 16 Mar - 1:04, édité 1 fois (Raison : Voir le prochain message.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Des théories criminelles, dites-vous?   Mer 16 Mar - 1:05

Cela dit, il n'y a aucune contradiction avec le principe théologique "Iurisdictio iure divino necessaria est ad valide absolvendum in sacramento poenitentiae" (De droit divin la Juridiction est nécessaire pour la validité de l'absolution dans le sacrement de la pénitence) puisque le pouvoir juridictionnel peut être soit ordinaire soit délégué.
Mais il est vrai d'autre part que notre Clown.Mégalomane.Incontinent est plus fort que l'abbé BELMONT ! Laughing ...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Des théories criminelles, dites-vous?   Mer 16 Mar - 2:26

Les lettres seront fournies quand il y aura un Pape en acte, si celui-ci accorde la Juridiction en question !
Sinon, la Juridiction est usurpée et les absolutions invalides, nous sommes, dans ce cas, bien d'accord. Mais si effectivement, comme nous l'espérons avec la grâce de Dieu, cette Juridiction est accordée, la position de ceux qui par jansénisme étroit auront refusé les Sacrements risque fort de s’avérée mortifère !…

A partir de ces considérations, on peut estimer quel est le risque le plus grand de manquer son Salut :
  1. Se baser sur une future Juridiction que la vertu d'Espérance nous fait escompter avec, en cas d'invalidité réelle pour manque effectif de Juridiction, l'espoir dans la suppléance du Christ pour les fidèles sincères ;
  2. ou se baser sur une hypothétique grâce particulière accordée malgré le mépris à l'égard des Prêtres validement ordonnés...

C'est à chacun de réfléchir sans jeter la pierre à celui qui, n'adoptant pas la même position, respecte l'autre dès lors que cet autre ne se montre pas arrogant de son côté !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Des théories criminelles, dites-vous?   Mer 16 Mar - 2:56

Si C.M.I. veut ne pas voir ses messages supprimés, il est prié de ne pas modifier les corrections du modérateur !...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Des théories criminelles, dites-vous?   Mer 16 Mar - 14:54

Le Clown.Mégalomaniaque.Inquisiteur a écrit:

JP B a écrit:
Il ne faut pas, Clown.Malvoyant.Immodéré, oublier qu'il n'y a plus d'Autorité en acte dans l'Église et que cela change peut-être tout, à propos du pouvoir de Juridiction "délégué"... Non ?

JP B pense alors que la juridiction n'est plus nécessaire pour absoudre validement ? (Modération, pour le nom selon la méthode Louisette, et pour la ponctuation à propos de laquelle un point d'exclamation ne signifie absolument rien. JP B.)

[...]

Encore un sophisme de la Crapule.Maladivement.Insinuante ! lol! ...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Des théories criminelles, dites-vous?   Mer 16 Mar - 17:40

La Walkyrie chasseresse, reprenant ce jour, à "8:56", heure québécoise (14h56, heure française), les messages calomnieusement insinuant de la Crapule.Menteuse.Insidieuse,
a écrit:

C.M.I. a écrit:
JP B a supprimé quelques-uns de mes messages auxquels il ne pouvait répondre et à verrouillé de plus le fil en question sur le Forum Foi Catholique ! :piaouf:

http://foicatholique.cultureforum.net/t3737-des-theories-criminelles-dites-vous#19117
C.M.I. a écrit:
Réponse faite à JP B et supprimé par la suite par lui-même
C.M.I. a écrit:
À ce dernier message supprimé par le nouveau modérateur JP B, ce dernier répond
[...]

Bien entendu, cette mauvaise égérie, elle même inspirée par le Clown.Mégalomane.Inquisiteur, et réciproquement, n'est pas allée voir de quoi il s'agissait exactement...

Or, il n'a été supprimé QU'UN SEUL message du Cobra.Méchamment.Insolent !
Et cela, comme indiqué ici, parce qu'il y a repris les modérations de votre serviteur !...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Des théories criminelles, dites-vous?   Mer 16 Mar - 22:06

JP B a écrit:

Edouard Marie Laugier a écrit:

[...]

Je ne suis pas tout les sujets des forums, et surtout pas votre propagande à base d'enseignement de l'Eglise adapté à vos idées.
Gardez vos longs posts pour vous ça ne m'impressionne guère.


Il y un certain nombre d'abbés qui sont parfaitement licites et ne tombent pas sous les condamnations que vous évoquez.
Ces abbés ont été ordonnés sous pie XII ou par des évêques légitimes, consacrés par Pie XII et parfaitement Catholique.

Tant que vous les dénigrez vous n'aurez pas d'autres considération de ma part: fuir des sacrements catholiques est une folie répandre l'idée selon laquelle il n'y a plus de sacrement est criminelle.


D'autant plus, Edouard Marie Laugier, que "Rose à la Montagne" et tous les autres zins-sinistres (actuels, ou anciens comme sur le forum "Tenu par ces Dames") se basent, pour estimer que les Prêtres (et Évêques) traditionalistes ordonnés (ou sacrés) depuis la mort de Pie XII sont "[il]licitement missionnés", sur les règles de l'Église en ordre (possédant un Pape en acte) et font totalement abstraction de l'état de privation de l'Autorité dans lequel se trouve aujourd'hui notre Mère la Sainte Église Catholique.

Ils prennent comme exemple le cas complètement différent de l'Église de France lors de la Révolution française, exemple qui ne saurait être comparé à notre présente situation car, alors, il y avait un Pape que nous n'avons formellement pas de nos jours.

Cela dit, il me semble néanmoins qu'ils restent sincères et, tant qu'ils ne propagent pas leurs idées qui nous paraissent (avec juste raison) funestes (et leurs calomnies telle Gaby Mords-les !...), nous pouvons respecter leur position et même considérer, quand c'est le cas, qu'ils l'appliquent héroïquement !
Pour cela, s'ils sont sincères – comme nous devons a priori le supposer –, je pense que Dieu leur accorde les grâces suffisantes pour leur Salut éternel comme nous mêmes les recevons en fréquentant les Prêtres et Évêques qu'en nos âmes et consciences nous croyons devoir fréquenter...


Voilà pourquoi, finalement, le présent fil est clos !
Ce genre de discussions est inutile parce que ne menant à rien, néfaste parce que tout le monde s'énerve, et vain parce que néfaste...
N'en déplaise à tous les excités lol! de la Vieille et de la Nouvelle France, et même de Suisse ou d'ailleurs !...


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des théories criminelles, dites-vous?   Aujourd'hui à 20:19

Revenir en haut Aller en bas
 
Des théories criminelles, dites-vous?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui dites-vous que je suis ?
» Et vous, qui dites-vous que je suis ?
» Qui dites-vous que je suis ?
» pourquoi dites vous que Jésus est Dieu?
» Et vous, leur demanda-t-il, qui dites-vous que je suis?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Le coin de JP B-
Sauter vers: