Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Parti pris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Parti pris   Mar 29 Mar - 17:55

Aujourd'hui à “8:40
gabrielle a écrit:

quentin a écrit:
Bonjour dite moi je voudrais savoir si parmi vous certaines personne connaisse des forums tradi ou sedevac actif (comme celui ci ) ?

merci Very Happy
Bonjour Quentin...

"Tradis" ne veut pas dire grand chose, ce terme englobe toutes tendances qui ne sont pas forcément catholiques.

"Sédévac" non plus... il y a sous ce terme des factions: soit ceux qui reconnaissent les sacres sans mandat pontifical, ceux qui les rejettent, ceux qui sont conclavistes ( ils élisent des papes ) ceux qui ne tiennent pas compte des lois de l'Église sur la juridiction ( comme le forum de JCMD) ceux qui sont guerardiens...

[...]

(Souligné d'un trait et en gras par JP B.)

Sans autre commentaire !...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Parti pris   Mar 29 Mar - 18:11

Quant à René, lui, il avait répondu à “quentin
Citation :

Tu as tout ici Quentin, pour savoir ce qui se passe dans le monde et dans l'Église.
Évite l'empoisennement et la désinformation.

(Souligné dans le texte.)

Le forum “Tenu par les Dames” est le Magistère suprême infaillible ! Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing ...
No Pauvres clown !
On ne nous dira plus qu'ils n'ont pas l'esprit sectaire Rolling Eyes ...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Parti pris   Mar 29 Mar - 18:42

Cher JPB, nous connaissons leur position.

+

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Parti pris   Mar 29 Mar - 18:58

Hélas ! Depuis le temps qu'on le dit...

U. de P.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EML Leod
Baptisé


Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Parti pris   Mar 29 Mar - 22:23

admin a écrit:
Cher JPB, nous connaissons leur position.

+

Une chose est de savoir
une autre d'avoir le courage de prendre position

et cela n'est pas le cas ici, "temple" de la conciliation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Parti pris   Mer 30 Mar - 10:15

Edouard Marie Laugier a écrit:

[...] ici, "temple" de la conciliation
Avec vous, ce serait plutôt le « "temple" de la » con-testation ! Laughing
Allez donc sur votre forum fermé pour le mois de septembre 2010 et, au 30 mars 2011, toujours pas réouvert ! Laughing ...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Parti pris   Mer 30 Mar - 10:34

Ce matin à “2:24 (9h24, heure française)
B JP a écrit:

Hier à “7:38
touriste a écrit:
Je ne suis pas conciliaire, je n'ai pas dit que vous mentiez sur le fond. Je regrette le langage vulgaire, et je respecte CMI comme tout autre, j'ai lu les conversations qui m’intéressent le plus.... je ne savais pas non plus que vous étiez infaillible! ou presque comme vous semblez l'affirmer!! Je vous assure, quand on vient de l'extérieur on se demande où vous voulez en venir.
A propos de la phrase que j'ai soulignée en gras, “roger”, à “19:07, lui a répondu
Citation :

[...]

Y a-t-il quelqu'un qui a prétendu l'être ici !?
[...]

« Y a-t-il quelqu'un qui a prétendu l'être ici » ?
Roger ose poser cette question !
René, lui, avait répondu à “quentin
Citation :

Tu as tout ici Quentin, pour savoir ce qui se passe dans le monde et dans l'Église.
Évite l'empoisennement et la désinformation.

(Souligné dans le texte.)

« Y a-t-il quelqu'un qui a prétendu [être infaillible] ici » ?
Explicitement, personne, pas même René, n'aurait osé l'affirmer, certes, mais implicitement c'est bien ce qu'il dit en soulignant (modestement, sans doute) l'adverbe “tout” !

On s'étonnera, après ça, que “touriste” ait pu écrire : « je ne savais pas non plus que vous étiez infaillible! ou presque comme vous semblez l'affirmer!! » Exclamation
:piaouf:

(Cf. “Parti pris”.)

No Pauvres clown !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Parti pris   Jeu 31 Mar - 12:28

N’avais-je pas raison, « Mar 29 Mar 2011, 17:11 », de remarquer, en parlant des gens sur le forum “Tenu par les Dames”, ceci : « On ne nous dira plus qu'ils n'ont pas l'esprit sectaire Rolling Eyes ... » ?

En effet, après que j’eus posté ce message démontrant qu’implicitement, « Tu as tout ici Quentin, pour savoir ce qui se passe dans le monde et dans l'Église » signifie nécessairement, qu’on le veuille ou non, surtout en soulignant l’adverbe “tout” comme c’est le cas, que l’on a, “ici” (c’est-à-dire sur le forum “Tenu par des Dames”), l'infaillibilité, le p’tit gamin Johnny a posté cette réponse (entraînant ainsi toute une discussion inutile)
Citation :
Espèce de scélérat JPB!!!

Pense-tu [sic] vraiment que ce que René voulait dire par là c'était la perfection et l'infaillibilité des membres de TD. L'a-t-il écrit noir sur blanc?

Vous êtes sérieusement un "!%$!! [sic] de première qualité. Félicitation... No
N’est-ce pas là une réaction épidermique d’un membre d’une secte qui défend, contre toute raison, ses co-sectaires ?
(Car, enfin, l’adverbe “implicitement” voudrait donc dire « écrit noir sur blanc » ? Rolling Eyes …)

Même Sa Sainteté la Papesse « Jeanne-Thérèse Gaby, mords-les ! » est venue prétendre que, dans ce que René a écrit, il ne s’agirait que d’une « façon de s'exprimer typique au [sic] Québécois » Laughing tandis que le Crotteux.Mégalomaniaque.Inquisiteur y est allé lui aussi de son refrain ! Laughing …

Le forum “Tenu par ces Dames”, une secte ?
La démonstration est faite !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)


Dernière édition par JP B le Mar 19 Avr - 23:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Parti pris   Ven 1 Avr - 21:16

Suites :
  1. http://messe.forumactif.org/t3227p45-pour-cmi-gege#62827
    (http://messe.forumactif.org/t3227p60-pour-cmi-gege#62828)

  2. http://messe.forumactif.org/t3227p60-pour-cmi-gege#62830

Laughing

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Parti pris   Ven 1 Avr - 21:32

Aujourd'hui à “9:06
Sa Sainteté la Papesse Jeanne-Thérèse Gaby “Mords-les !” a écrit:

JP B, rayé des intervenants, a écrit:
Et que l'on ne vienne pas me demander où, moi, je vois l'Apostolicité ; si je la vois dans ce que vous appelez « la secte conciliaire » ; le problème est que non seulement, vous, vous ne la voyez nulle part mais que vous la rejeter purement et simplement quoiqu'implicitement !

Vous êtes un blasphémateur!

Vous associez la pourriture fondée par Montini à l'Église Sainte de Notre Seigneur.

En fait, vous êtes partie intégrante de la secte de Montini et vous vous drapez du manteau de la catholicité.

Quant à moi, vous pouvez enlever "implicitement" car c'est formellement que je dénie à votre secte de détenir l'apostolicité stupidement nommé par vous materialiter.

Non seulement cette dérangée de la cafetière ne me demande même pas si c'est effectivement ou non dans ce qu'elle appelle « [ma] secte » que je vois ou non l'Apostolicité, mais elle m'accuse formellement de la réponse positive à cette question, et, de plus, elle me calomnie en disant
  1. que « [je suis] un blasphémateur! » ;

  2. que « [j'associe] la pourriture fondée par Montini à l'Église Sainte de Notre Seigneur » ;

  3. que, « En fait, [je suis] partie intégrante de la secte de Montini et [je me drape] du manteau de la catholicité » !


Ce faisant, cette vipère se garde bien de répondre à la seule vraie question qui la concerne à propos de l'Apostolicité, savoir : le problème est que non seulement, vous, vous ne la voyez nulle part mais que vous la rejeter purement et simplement quoiqu'implicitement !


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Parti pris   Sam 2 Avr - 5:51

Car, sa grande erreur, c'est de croire qu'il n'y a plus rien qui subsiste encore de l’Église Catholique de nos jours parmi ceux qui ont le pouvoir de Juridiction et constituent donc l’Église enseignante comme les Uniates qui ont conservé et la doctrine et les Sacrements traditionnels ou/et ceux qui se trouvent derrière le « rideau de bambou », puisqu'elle cite ceci
B JP a écrit:
Sandrine me demande dans quel genre de secte je place le forum “Tenu par des Dames”.

Dans une secte, sans doute non formelle mais que (puisqu'on y appelle, sur le forum “Tenu par ces Dames”, l’Église officielle qui n'a certes de catholique aujourd'hui que le nom, « la secte conciliaire ») je puis appeler le dit forum “une secte”,
qui refuse implicitement à ce qui reste encore de l’Église Catholique de nos jours l’Apostolicité !
(Souligné ici en rouge.)

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Parti pris   Sam 2 Avr - 6:21

Voici une autre preuve de l'esprit sectaire de ces gens et de leur position HÉTÉRODOXE : à la question de savoir où et comment, sur le forum “Tenu par ces Dames”, on voit de nos jours l'Apostolicité aujourd'hui dans la Sainte et Unique Église Catholique, il n'est apporté aucune réponse !

Cette accusation reste donc pleinement justifiée
Citation :
le problème est que non seulement, vous, vous ne la voyez nulle part mais que vous la rejeter purement et simplement quoiqu'implicitement !

Position SECTAIRE matériellement HÉRÉTIQUE !...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Parti pris   Sam 2 Avr - 8:14

Et en voici une autre avec ce message et ceux qui le suivent !

Les deux messages arbitrairement supprimés n'avaient pourtant absolument rien de répréhensible :
  • Le premier, qui comportait un autre lien (que celui donné dans la citation ci-dessous) vers un fil également arbitrairement supprimé tandis qu'il n'y était fait état que d'une opinion entièrement LIBRE, était ainsi rédigé
    Citation :
    http://foicatholique.cultureforum.net/t3730-la-these-de-cassiciacum#18968
    Spoiler:
     
  • [**]. Invoquer le Canon 2200 est un cercle vicieux puisque la violation de la loi dans le cas d’hérésie requiert la pertinacité. Qu’on lise la loi (Canon 1325 § 2) : si quelqu’un, après réception du baptême, retenant le nom de Chrétien, nie avec pertinacité l’une des vérités à croire de Foi divine et catholique ou la met en doute, il est hérétique ; s’il abandonne complètement la Foi catholique, il est apostat ; si enfin il nie la soumission au Souverain Pontife ou refuse la communion avec les membres de l’Eglise à lui sujets, il est schismatique. Donc, il n’y a pas de violation extérieure de la loi là où il n’y a pas pertinacité externe. Mais même si l’on veut appliquer le Canon 2200 § 2, la présomption d’imputabilité dans la violation de la loi contre l’hérésie n’a aucune valeur sans une déclaration de l’Eglise, puisque la présomption doit céder devant les faits. De facto cependant, il n’est pas certain que ces “papes” soient hérétiques obstinés, ni qu’il y ait une autorité compétente ou un tribunal en mesure de déclarer le fait de la pertinacité. Toute l’argumentation vacille du fait de la difficulté de prouver ou même de présumer la pertinacité. En d’autres termes quand l’autorité manque ou quand elle cesse d’opérer une grande confusion naît et la certitude dans les questions légales devient extrêmement difficile sinon impossible. Ce discours finit toujours par un discours sur la pertinacité de ces “papes” ce qui est, à mon avis, une question sans issue.

    [**] : Pétition de principe, c’est-à-dire illogisme dans lequel on suppose vrai ce qui est en question, on considère comme admis ce qui doit être démontré. – Note de JP B.

  • Le second, qui comportait pareillement un autre lien (que celui donné dans la citation ci-dessous) vers ce fil également arbitrairement supprimé tandis qu'il n'y était fait état que d'une opinion entièrement LIBRE, était ainsi rédigé
    Citation :
    http://foicatholique.cultureforum.net/t3730-la-these-de-cassiciacum#18970
    Spoiler:
     
  • La référence suivante y était adjointe : (Source : Sodalitium n°49 [novembre 1999], pp. 37, col. 1, 38, col. 2. – Cliquez sur "Télécharger le Fichier")

  • Ne sont-ce pas là des pratiques SECTAIRES ?

    _________________

    Jean-Paul BONTEMPS
     
    Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
     
    « Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

    « car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    JP B
    Baptisé


    Nombre de messages : 4489
    Age : 70
    Localisation : Château-Renard du Loiret
    Date d'inscription : 04/11/2010

    MessageSujet: Opinion LIBRE “obligatoire”   Sam 2 Avr - 22:37

    http://foicatholique.cultureforum.net/t3554p180-discussions#19437 :
    Spoiler:
     

    _________________

    Jean-Paul BONTEMPS
     
    Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
     
    « Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

    « car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    JP B
    Baptisé


    Nombre de messages : 4489
    Age : 70
    Localisation : Château-Renard du Loiret
    Date d'inscription : 04/11/2010

    MessageSujet: Re: Parti pris   Lun 4 Avr - 14:27

    A propos de cette phrase que
    JP B a écrit:
    A dire vrai, jusqu’à la promulgation du dogme de l’Immaculée Conception en 1854, la croyance en l’Immaculée Conception de la Vierge Marie était une… “opinion libre” !
    il nous a été rétorqué cette citation de J.-M.-A. Vacant, Maître en Théologie, Professeur au Grand séminaire de Nancy, Le Magistère ordinaire de l'Église et ses organes, Delhomme et Briguet (libraires-éditeurs) 1887, imprimé avec l'autorisation de Monseigneur l'Évêque de Nancy et de Monseigneur l'Archevêque de Paris
    Citation :
    En 1622, Grégoire XV défend de nier l'Immaculée Conception non seulement en public, mais encore dans les conversa­tions particulières. En 1661, Alexandre VII donne au sentiment commun la qualification de pieuse croyance et soumet à des peines sévères ceux qui oseraient l'attaquer d'une manière quelconque, tout en défendant de les accuser de péché mortel ou d'hérésie formelle, tant que l'Église ne se sera pas prononcée. Dès lors, toute controverse est finie sur la vérité en question ; mais elle n'est pas pour cela un dogme de foi catholique. Aussi est-ce comme une pieuse croyance qu'elle est admise par le magistère ordinaire jusqu'au jour où Pie IX porte sa définition solennelle.
    (Cf. http://www.a-c-r-f.com/documents/VACANT-Magistere_ordinaire_universel.pdf, p. 27, § 2.)

    Or donc, avant 1622 et surtout 1661 qu’en était-il de la non-croyance en l’Immaculée Conception de la Vierge Marie : cette non-croyance était-elle “libre” ? Et donc, par voie de conséquence et réciproquement (inversement) la croyance en l’Immaculée Conception de la Vierge Marie n’était-elle pas une “opinion libre” ? Very Happy ...

    Autrement dit, on a un problème accessoire de datation, non un problème essentiel de conception de croyance ou de non-croyance en l’Immaculée Conception de la Vierge Marie qui, alors, était bel et bien une “opinion libre”...

    Mais cela dit, cette objection qu’on nous fait, avec ce texte de J.-M.-A. Vacant pour nous opposer le prétendu fait que la thèse de Cassiciacum ne serait pas une “opinion libre” mais une théorie condamnée, présente un autre aspect encore plus risible que la question des dates :
    Car si de véritables Papes, en l’occurrence Grégoire XV et Alexandre VII, ont pu ne plus rendre “libre” la croyance en l’Immaculée Conception de la Vierge Marie avant que celle-ci soit définie comme un dogme en 1854, ce ne sont que les “papesclown du forum “Tenu par les Dames” qui viennent prétendre que la thèse de Cassiciacum ne serait pas une “opinion libre” mais une théorie condamnée ! Laughing Laughing Laughing Laughing ...
    Et ces clowns, sur ledit forum, usurpant ainsi l'Autorité des véritables Papes, agissent bien là, ce faisant, comme de pauvres et malheureux sectaires ! Rolling Eyes ...

    Cela dit, à propos de ce LONG message, savoir
    Spoiler:
     
    il n'a été retenu que cette petite phrase : « A dire vrai, jusqu’à la promulgation du dogme de l’Immaculée Conception en 1854, la croyance en l’Immaculée Conception de la Vierge Marie était une… “opinion libre” ! » Exclamation :piaouf:
    C'est un peu... “mince” ! Very Happy ...

    (http://foicatholique.cultureforum.net/t3554p180-discussions#19445)

    _________________

    Jean-Paul BONTEMPS
     
    Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
     
    « Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

    « car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    JP B
    Baptisé


    Nombre de messages : 4489
    Age : 70
    Localisation : Château-Renard du Loiret
    Date d'inscription : 04/11/2010

    MessageSujet: Re: Parti pris   Mer 6 Avr - 20:56


    Cela dit,
    Sa Sainteté la Papesse Jeanne-Thérèse “Gaby, mords-les !” a écrit:

    [...]

    IMBC n'a aucun droit de demander une adhésion à une doctrine nouvelle . Cela est le propre des sectes.

    [...]


    « La Papesse (qui ne comprend rien à l'analogie du mot “matière : cf. in fine) a parlé, la cause est entendue » !
    Laughing ...

    Pourtant, quand St Thomas d'Aquin exposa son explication de la transsubstantiation dans la Sainte Eucharistie par les DISTINCTIONS ENTRE LA SUBSTANCE composée d’EXISTENCE et d’ESSENCE elle-même constituée par la MATIÈRE et la FORME, d’une part, et LES ACCIDENTS d’autre part, cette doctrine de philosophie naturelle venant d’Aristote était, à l'époque, également nouvelle dans l’Église et ne trouvait, elle non plus, aucune « référence dans l’Église catholique » avant elle !
    Ces DISTINCTIONS entre la substance composée d’existence et d'essence elle-même constituée par la matière et la forme, d’une part, et les accidents d’autre part, constituaient à l’époque, dans la Sainte Église Catholique et à propos de la Sainte Eucharistie, bel et bien des « opinions LIBRES »...

    _________________

    Jean-Paul BONTEMPS
     
    Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
     
    « Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

    « car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    JP B
    Baptisé


    Nombre de messages : 4489
    Age : 70
    Localisation : Château-Renard du Loiret
    Date d'inscription : 04/11/2010

    MessageSujet: Re: Parti pris   Mer 6 Avr - 21:03

    Et à propos de l'argument tiré de l'explication de St Thomas d'Aquin sur la transsubstantiation, savoir quand St Thomas d'Aquin exposa son explication de la transsubstantiation dans la Sainte Eucharistie par les DISTINCTIONS ENTRE LA SUBSTANCE composée d’EXISTENCE et d’ESSENCE elle-même constituée par la MATIÈRE et la FORME, d’une part, et LES ACCIDENTS d’autre part, cette doctrine de philosophie naturelle venant d’Aristote était, à l'époque, également nouvelle dans l’Église et ne trouvait, elle non plus, aucune « référence dans l’Église catholique » avant elle, Louis, parfait sophiste, le « Mar 25 Jan - 15:33 »,
    a écrit:

    [...]

    Doctrine nouvelle ou éclairage nouveau ?

    [...]

    Louis, en effet, se montre là un parfait sophiste parce que
    1. cet « éclairage nouveau » est apporté par la doctrine de philosophie naturelle venant d’Aristote qui était, à l'époque, également nouvelle dans l’Église ;

    2. la thèse dite de Cassiciacum, dont nous faisons un parallèle avec l'explication de St Thomas d'Aquin sur la transsubstantiation, n'apporterait-elle pas, elle aussi, un « éclairage nouveau » sur la question de savoir ce qu'est un élu de Conclave qui, malgré la reconnaissance de tous les électeurs du Pape et des Évêques résidentiels (c'est-à-dire possédant le pouvoir de Juridiction) en un mot, de toute l’Église enseignante, n'a toujours pas donné une acceptation sincère, réelle et effective, telle que « l'intention extérieurement manifestée » (Léon XIII, Apostolicæ curæ) le montre, à remplir la charge de Souverain Pontife ?...

    Que des clown , sur le forum “Tenu par ces Dames” ! Laughing ...

    _________________

    Jean-Paul BONTEMPS
     
    Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
     
    « Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

    « car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    JP B
    Baptisé


    Nombre de messages : 4489
    Age : 70
    Localisation : Château-Renard du Loiret
    Date d'inscription : 04/11/2010

    MessageSujet: Re: Parti pris   Mer 6 Avr - 21:43

    Des clowns et des calomniateurs

    _________________

    Jean-Paul BONTEMPS
     
    Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
     
    « Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

    « car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    JP B
    Baptisé


    Nombre de messages : 4489
    Age : 70
    Localisation : Château-Renard du Loiret
    Date d'inscription : 04/11/2010

    MessageSujet: Re: Parti pris   Sam 9 Avr - 6:35

    Ici
    ROBERT a écrit:

    [...]

    La Papauté existe toujours, même si le Siège est vacant.

    [...]

    Et qu’on ne vienne surtout pas me parler d’un "pape à moitié", d’un "Pontificat aux deux-tiers", etc:

    ces monstrueuses horreurs n’existent pas dans l’Église catholique…

    A quoi nous avons hier matin répondu les messages suivants qui on été supprimés :
    • 1. Celui-ci :
      Citation :
      C'est pourquoi, ROBERT, Gégé (qui trouve que, « sur le sous-forum de Foi Catholique sur lequel [je suis] modérateur », ce sont des « [des] ordures [qui] ont été modérées ! » :piaouf: ) écrit des “CONNERIES”, comme il dit, quand il parle de la thèse de Cassiciacum en prétendant faussement

      1. qu'elle serait « une hérésie formelle contre [le] dogme » de “Pastor Æternus” selon lequel « un sucesseur
       [sic] de Saint Pierre [a] pleine juridiction sur toute la terre » car cela, bien sûr doit s'entendre d'un Pape formaliter ;

      2.
      que, pour ladite thèse, « un sucesseur [sic] de Saint Pierre » serait « DANS CERTAINS CAS, comme le cas d'hérésie du pape » (ce qui est impossible à un Pape agissant en tant que « successeur de Saint Pierre » ! No ...) « [resterait] "un bout de pape" "un bout de saint Pierre" [...] » ! Rolling Eyes ... (tout cela, au même endroit) ;

      ou quand ici, après avoir implicitement nié que « l’Église doit juger de l’intention en tant que celle-ci est extérieurement manifestée » (Sa Sainteté le Pape Léon XIII, Apostolicæ curæ ; « l'Église », c'est-à-dire, en l'absence de l'Autorité dans l'Église enseignante, les membres de l'Église enseignée qui, s'ils ne doivent jamais juger les personnes elles-mêmes, peuvent, et même doivent, juger leurs faits et gestes et, donc, « juger de l’intention en tant que celle-ci est extérieurement manifestée ») il prétend faussement que nous insinuerions « qu'il peut y avoir un demi pape » (ce qui est, bien évidemment, une ineptie !)...

      (Ce message a été remplacé par ce nouveau en partie récrit de mémoire.)

    • 2. Celui-là :
      Citation :
      Car un « “papematerialiter » n’est pas « un "pape à moitié", un "Pontificat aux deux-tiers", "un bout de pape" "un bout de saint Pierre", un demi pape » : ce n'est rien d’autre que l’élu d’un Conclave qui, malgré que les électeurs du Pape le reconnaissent comme formellement Pape, ne l’est aucunement pour ne pas avoir donné une véritable acceptation à remplir la charge de Souverain Pontife pour laquelle il a été désigné, comme le manifestent les actes d'un Montini et de ses successeurs jusqu'à ce jour, mais qui, en raison de sa désignation, précisément, reste en puissance, tant que les électeurs n’en désignent pas un autre, de devenir réellement Pape.
      (Ce message, récrit de mémoire comme les suivants, a été remplacé par celui-ci.)

    • 3. Cet autre :
      Citation :
      Il faut toutefois remarquer que, comme M. l’abbé Sanborn l’a parfaitement montré (§ 13 à 16 inclus – Source : Sodalitium n° 48 [mai 1998], pp. 10, col. 1, à 13, col. 1. – Cliquez sur « Télécharger le Fichier »), celui qui n’est pas encore Pape, mais est désigné pour le devenir, peut, en vertu du Droit ecclésiastique, c’est-à-dire humain, par lequel, précisément, il a été désigné, nommer les nouveaux électeurs du Pape nécessaires car, en vertu du Droit Divin, il est impossible que, simultanément, il n’y ait ni Pape formaliter (comme de nos jours) ni électeur du Pape.
      (Ce message a été remplacé par ce nouveau récrit de mémoire.)

    • 4. Enfin, ce dernier :
      Citation :
      J’espère, cher ROBERT, que vous ne partagez pas les “CONNERIES” de Gégé comme il dit !…
      (Ce message a été remplacé par celui-là récrit de mémoire.)

    (Voir, aussi, cette observation.)

    _________________

    Jean-Paul BONTEMPS
     
    Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
     
    « Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

    « car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    JP B
    Baptisé


    Nombre de messages : 4489
    Age : 70
    Localisation : Château-Renard du Loiret
    Date d'inscription : 04/11/2010

    MessageSujet: Re: Parti pris   Sam 9 Avr - 18:16

    Les messages ci-dessus ont, à nouveau, été supprimés ! Laughing ...
    (On s'en rend compte avec la réponse de Gérard qui, ce matin, s'y rapporte et qui, comme telle, n'a pas de sens ! Laughing ...)

    _________________

    Jean-Paul BONTEMPS
     
    Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
     
    « Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

    « car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Yvan L.
    Invité



    MessageSujet: Re: Parti pris   Mar 12 Avr - 22:57

    Vous avez raison, JP B : ces gens sont bizarres...
    Ils ont supprimé, sans raison sérieuse et sans explication, presque tous les messages que j'avais postés aujourd'hui sur leur forum !

    De vrais totalitaires arbitraires formant, au moins matériellement, une secte au moins en puissance si ce n'est déjà, peut-être secrètement, en acte !
    D'ailleurs, Guillaume avait bien dit que, dans leur forum, ils devaient avoir un autre forum secret et réservé aux initiés, chez eux, tout comme une société secrète... Suspect
    Revenir en haut Aller en bas
    JP B
    Baptisé


    Nombre de messages : 4489
    Age : 70
    Localisation : Château-Renard du Loiret
    Date d'inscription : 04/11/2010

    MessageSujet: Re: Parti pris   Mer 13 Avr - 7:19

    Yvan L. a écrit:
    Vous avez raison, JP B : ces gens sont bizarres...
    Ils ont supprimé, sans raison sérieuse et sans explication, presque tous les messages que j'avais postés aujourd'hui sur leur forum !

    De vrais totalitaires arbitraires formant, au moins matériellement, une secte au moins en puissance si ce n'est déjà, peut-être secrètement, en acte !
    D'ailleurs, Guillaume avait bien dit que, dans leur forum, ils devaient avoir un autre forum secret et réservé aux initiés, chez eux, tout comme une société secrète...
    Suspect
    Oui, très cher, et voyez ceci :

    René, initiant sur le forum en question, dans le topic "Un brin de causerie", un nouveau fil, "Qu'en pensez-vous?",
    a écrit:
    Bonjour à tous.
    Depuis quelque temps je me pose bien des questions sur la pertinence du Salon des Invités.
    Je demande donc à tous, que pensez-vous de supprimer le salon des invités, si cela est possible?
    Voici mon point de vue là-dessus.
    Je sais que le Forum Te Deum a été créé pour répandre la Vérité de la Doctrine Catholique [...]

    1. Tout d'abord, "pour répandre la Vérité", il faudrait déjà la connaître !
      Or, il est manifeste que souvent, parfois de l'aveu même des membres de "Te Deum" comme
      — dans ce message de gabrielle,
      — dans celui-là de roger, celui-ci d'Eric qui n'ose poser lui-même la question, cet autre de gabrielle, ou, encore de roger, de ROBERT. ou de Sandrine,
      la seule vérité d'ordre purement naturel comme celui de l'ontologie (sur laquelle reposent nombre de "Vérités de la Doctrine Catholique") est totalement méconnue !

    2. Ensuite "pour répandre la Vérité de la Doctrine Catholique", il faudrait déjà connaître un minimum (plus ample que le simple catéchisme parfois mal connu de certains membres...) de théologie, expression de cette "Doctrine Catholique" !
      Or, mis à part Carolus.Magnus.Imperator. avec ce qui a trait au Droit canonique, personne, pas même lui, parmi les membres de ce forum, ne connaît suffisamment la théologie, expression de ladite "Doctrine Catholique"...

      Alors, "pour répandre la Vérité de la Doctrine Catholique", clown ! Laughing ...

    3. Enfin, nous avons là d'exprimé, dans cette proposition grandiloquente ("le Forum Te Deum a été créé pour répandre la Vérité de la Doctrine Catholique") toute la prétention hautaine (et ridicule...) de cet esprit SECTAIRE qui anime le dit forum.

    C.Q.F.D. !...

    Bonne journée, en U. de P.

    _________________

    Jean-Paul BONTEMPS
     
    Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
     
    « Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

    « car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    JP B
    Baptisé


    Nombre de messages : 4489
    Age : 70
    Localisation : Château-Renard du Loiret
    Date d'inscription : 04/11/2010

    MessageSujet: Re: Parti pris   Mer 13 Avr - 23:33

    Non seulement, mon cher Yvan, le nommé René prétend de lui-même "répandre la Vérité de la Doctrine Catholique", mais de plus, encore ici, il s'imagine, le pauvre naïf ignare, que de simples laïcs comme nous, bien que nous soyons capables de déceler leurs erreurs par trop flagrantes, serions susceptibles de leur "permettre de mieux découvrir la Théologie Catholique" ! Shocked clown Rolling Eyes Laughing ...
    (Soit dit en passant : il se plaint, le malheureux, de ce que je ne l'ai pas cité en entier mais seulement en ce que j'ai cru devoir relever ! Et pourquoi donc l'aurai-je cité en ce qui ne m'intéressait pas ? S'il s'imagine que je le lis dans tout ce qu'il écrit, comme il se goure ! Laughing ...)

    Mais cela dit, cher Y.L., dans mon point N° 2, j'ai accusé les membres du forum "Tenu par ces Dames" de ne pas connaître suffisamment (pas plus que nous, au contraire, et nous guère plus qu'eux, mais la différence c'est que nous faisons confiance aux Prêtres) la théologie, expression de "la Vérité de la Doctrine Catholique que René prétend "répandre" par ledit forum. Or, voyez ici comment leur contradicteur Mariannus remet cette pauvre gabrielle, qui n'y connaît décidément rien ou peu s'en faut, et la nommée Diane, qui n'y connaît pas plus, à leur place. clown Laughing !...

    Sur ces considérations, bonne soirée !

    _________________

    Jean-Paul BONTEMPS
     
    Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
     
    « Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

    « car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    JP B
    Baptisé


    Nombre de messages : 4489
    Age : 70
    Localisation : Château-Renard du Loiret
    Date d'inscription : 04/11/2010

    MessageSujet: Re: Parti pris   Jeu 14 Avr - 18:58

    Or donc, dans mon point N° 2, j'ai accusé les membres du forum "Tenu par ces Dames" de ne pas connaître suffisamment (pas plus que nous, au contraire, et nous guère plus qu'eux, mais la différence c'est que nous faisons confiance aux Prêtres) la théologie, expression de "la Vérité de la Doctrine Catholique que René prétend "répandre" par ledit forum.

    Après que le « Mer 16 Fév 2011, 19:55 » (heure française) C.M.I. eût écrit
    Citation :
    Mon p'tit Paul, je vais revenir éventuellement sur votre long texte que vous nous assénez un peu partout depuis des lustres ...

    P.S.: Vous allez déchanter ! Very Happy
    Après que le « Ven 4 Mar - 12:41 » (heure québécoise) je lui eus répondu
    Citation :

    […]

    Où en sommes-nous, après plus de 15 jours ?
    lol!

    […]

    Le « Ven 4 Mar - 12:54 » (heure québécoise)
    C.M.I. a écrit:
    Ça va venir ! Very Happy

    […]
    « Ça va venir ! »
    Sleep Sleep


    Le « Mar 08 Mar 2011, 00:22 »
    C.M.I a écrit:

    [...]

    Je vous reviens dans les prochains jours avec une surprise !... Very Happy


    Après ce rappel du « Sam 19 Mar 2011, 05:39 », ce Célèbre.Meneur-en-bateau.International, le même jour (samedi 19 mars 2011) à “13:19”,
    a écrit:
    T'inquiètes pas ... faut juste que je prenne le temps de finir mon truc ! Twisted Evil
    Le « Mar 5 Avr - 7:48[/i] »
    C.M.I a écrit:

    [...]

    Non, ne t'inquiètes pas Gros Jambon !

    J'en suis au 3/4 du texte ... tu vas pleurer ! :dam: :sniper: :piaouf:


    De quoi s'agit-il ?

    De ceci :

    Plusieurs fois
    JP B a écrit:


    ARGUMENTATION proprement dite
     :

    Il est flagrant désormais que Benoît XVI et tous ceux qui le suivent disent des hérésies ou cautionnent de façon inacceptable des hérésies.

    Il s’agit ici directement d'hérésies, puisque manifestement il y a hérésies, mais sans s’arrêter sur les erreurs moins graves contre la Foi, ni sur les scandales en paroles, en actions ou/et par omissions.
    Nous ne parlons bien que des seules hérésies en tant que telles.

    Il ne suffit pas, pour être formellement hérétique, de proférer des hérésies : le fait de dire une hérésie n’est pas forcément toujours un péché. Certes, le fait de dire une hérésie est la matière du péché d'hérésie, mais à cette matière, il manque encore la forme (c'est la distinction acceptée par les théologiens catholiques au moins depuis saint Thomas d'Aquin, et encore davantage depuis le Concile de Trente et cela correspond à la notion bien connue de “péché matériel” et de “péché formel”) il manque encore la forme, donc, pour que ce “péché matériel” soit réellement un péché, ou “péché formel”.
    La forme du péché en général réside dans la volonté.
    Et la forme du péché d'hérésie en particulier réside dans la volonté actuelle d'aller contre l'autorité infaillible de Dieu. C’est ce qu’on appelle « la pertinacité ».

    Cela dit, Puisque l'Église est une société visible, composée d'hommes et de femmes, obéissant à des règles conformes à l'obtention de sa fin qui est le salut des âmes, cette pertinacité doit être constatée par l'autorité visible et infaillible de l'Église (qui représente sur terre l'autorité infaillible de Dieu) pour être imposée sans erreur aux yeux de tous.

    Ainsi, pour récapituler là où nous en sommes, nous dirons que :
    1. une chose est de dire des hérésies ;

    2. une autre d'être hérétique formel devant Dieu ;

    3. une autre encore d'être canoniquement hérétique formel devant l'Église.

    Quelques exemples concrets feront, espérons-le, bien comprendre tout cela :
    • Ainsi, en faisant par exemple le catéchisme à des enfants, si nous leur enseignons par mégarde une hérésie, cela ne fait pas pour autant de nous des hérétiques, et heureusement !

    • Cependant, si nous maintenons notre position en ayant bien réfléchi, longuement, aux conséquences, en ayant pleinement conscience du fait que notre position est contraire à la foi, etc., alors, il pourra se trouver un moment où nous commettrons réellement le péché formel d'hérésie en allant CONSCIEMMENT contre l'autorité infaillible de Dieu.

    • Et pourtant, jusque là, notre péché reste caché !

      Mais si, maintenant, nous commençons à le dire autour de nous, les gens vont être scandalisés et vont se demander si nous sommes formellement hérétiques ! Or, le moyen ordinaire pour eux sera de suivre le jugement de l'autorité de l'Église.
      C’est pourquoi si nous maintenons notre avis contre une autorité représentant canoniquement l'Église et exigeant de nous rétractation, alors nous devenons hérétique formel public !
      Plus personne n'est alors en droit de douter de notre pertinacité.

    Appliquons ces règles aux modernistes, en particulier à ceux qui devraient constituer la hiérarchie de l'Église, en jouissant du pouvoir de juridiction : ceux que dans l'Église en ordre on appelle le Pape, les cardinaux, les évêques dirigeant les diocèses (et dans une moindre mesure les curés dirigeant les paroisses) :
    1. Disent-ils des hérésies ?
      Oui !

    2. Sont-ils hérétiques devant Dieu ?
      C'est très possible, voire probable. Nous pouvons avoir notre opinion là-dessus (et encore, avec prudence…) mais même si nous en sommes convaincus nous n'avons aucun moyen de l'imposer aux autres membres de l'Église, parce que nous n'avons aucun pouvoir de juridiction, c'est à dire aucun pouvoir de parler canoniquement au nom de l'Église.

    3. L'Église a-t-elle constaté leur pertinacité par des monitions faites par des personnes autorisés (c'est à dire ayant juridiction) ?
      HELAS NON ! et c'est justement le tragique de la situation ; c'est justement ce qui nous manque pour les déclarer canoniquement hérétiques et les remplacer par d'autres personnes, notamment en élisant un Pape.
      Le tragique de la situation n'est pas tant que nous n'ayons plus de Pape mais que tous les évêques ayant juridiction dans le monde aient suivi quelqu’un qui n’était pas formellement Pape. C’est cela, précisément, qui est incroyable. Mgr Lefebvre et Mgr de Castro Mayer auraient pu faire des monitions à Paul VI… Mais ils ne l'ont pas fait.



    CONCLUSION
     :

    En conclusion, nous dirons avec l’“Istituto Mater Boni Consilii” dont nous pensons qu’aucun Prêtre ne contredira cette conclusion, ceci :
      Nous sommes obligés

    1. de considérer que Paul VI et ses successeurs disent des hérésies ;

    2. de considérer également qu’ils sont très probablement hérétiques formels devant Dieu ;


      Mais,

    3. Nous sommes également obligés de considérer qu'il manque une décision de l'Église faisant autorité pour affirmer qu'ils sont canoniquement hérétiques formels.

    4. En l'absence, donc, d'une telle prise de position canonique publique, personne n'est en droit, aux yeux de droit canon c'est à dire du droit de l'Église catholique, d'affirmer qu'ils sont en-dehors de l'Église catholique.


      En conséquence, bien que scandaleux et à combattre, ils font canoniquement partie de l'Église catholique tout comme chacun de nous (bien qu'il soit probable qu'ils sont formellement en-dehors à cause de leur hérésie formelle, mais, de cela, Dieu seul le sait)


    Ainsi, notamment, le terme “d'église conciliaire” que nous utilisons tous pour plus de clarté, n'a pas d'existence juridique. Il n'y a qu'une seule Église, l'Église catholique : on est dedans ou on est dehors. Mais on peut être dehors réellement et que seul Dieu le sache, tant en semblant être dedans aux yeux des lois de la société visible qu'est l'Église.


    Un autre exemple, espérons-le, le fera comprendre :

    Quel est la situation devant Dieu et devant l'Église de deux époux ayant échangé les consentements à l'Église sans vouloir en réalité se marier mais l'ayant caché au prêtre ?
    Devant Dieu ils sont adultères, scandaleux et méritent l'enfer ; devant l'Église ils sont de bons époux qui font leur devoir et gagnent des mérites et sont un exemple pour les autres !
    Il faudra attendre que l'Église soit informée de leur mensonge sacrilège et les déclare non-mariés pour que cela soit imposable à tous.


    Nota Bene 1
     :
    Le fait que le scandale des modernistes dure depuis 50 ans et soit on-ne-peut-plus public n'y change rien : les théologiens enseignent clairement que la pertinacité n'a rien à voir avec la durée ou avec l'évidence pour les autres de l'erreur du coupable. La pertinacité est dans la volonté du coupable, pas dans celle de ceux qui le jugent.


    Nota Bene 2
     :
    Pour constater leur pertinacité, même sans l'autorité de l'Église, il pourrait suffire que Paul VI, Benoît XVI and Co disent publiquement qu'ils sont hérétiques pertinaces ou qu'ils sont en-dehors de l'Église (qu’ils ne font plus partie de l'Église Catholique, qu’ils rejettent celle-ci, etc., qu’ils fassent, en un mot, toute espèce de déclaration aussi catégorique que celles-ci)… mais ils ne l'ont jamais dit justement, bien au contraire hélas !


    Nota Bene 3
     :
    Terminons par cette anecdote éloquente qui est arrivée il y a deux ans à un Prêtre de l’“Istituto Mater Boni Consilii”.
    Une fidèle d’une chapelle desservie par ce Prêtre lui dit un jour en parlant de la Thèse de Cassiciacum : « Monsieur l'abbé, vous dites des hérésies ! Donc vous êtes hérétiques, donc vous n'êtes plus dans l'Église catholique ! »
    La même personne est venue lui dire deux semaines plus tard, alors qu’il n'avait rien changé à ses positions (nous tenons l’histoire de l’abbé en question lui-même et plusieurs peuvent en témoigner…) : « Monsieur l'abbé, j'ai changé d'avis et je crois maintenant que vous êtes dans l'Église catholique. »
    « Ce genre d'affirmation hallucinante [expose notre abbé après cette mésaventure] est monnaie courante parmi les sédévacantistes et cette anecdote fait encore davantage comprendre combien il est illusoire de penser que des personnes privées dans l'Église puissent décider qui est dans l'Église ou qui n’y est pas. Cela vaut même pour des prêtres ou des évêques : on ne peut parler au nom de l'Église, canoniquement parlant, que si l'on est revêtu du pouvoir ordinaire de juridiction, c'est à dire du pouvoir devant le Christ de paître en son nom une partie de son troupeau.
    « Or, la juridiction ordinaire venant du Pape et uniquement du Pape, puisque nous sommes privés d'autorité pontificale et puisque tous ceux qui avaient juridiction l'ont formellement perdu en suivant Jean XXIII, Paul VI, etc. Benoît XVI dans leurs erreurs publiques, il n'y a plus sur terre à l'heure actuelle de pouvoir formel ordinaire de juridiction.
    « C'est là tout notre malheur. »


    Nota Bene 4
     :
    Remarquons bien d'ailleurs que la Thèse de Cassiciacum ne parle que du pouvoir de juridiction.
    De ce point de vue, en effet, ces modernistes forment une hiérarchie matérielle, canoniquement toujours membre hélas de l'Église, mais qui peut permettre heureusement que les choses repartent de l'intérieur de l'Église quant au pouvoir de juridiction (pour garantir que c'est canoniquement la même Église qui reparte). En revanche, ce sont les seuls traditionalistes qui auront gardé les Sacrements purs de toute référence aux modernistes au pouvoir, et non pas les modernistes, qui assureront la continuité (ou succession apostolique) quant au pouvoir d'ordre comme, du reste, pour le témoignage de la foi.


    Nous avons là la raison qui a fait écrire cette phrase dans la note n° 5 (col. 2) en page 10 du dernier numéro (N° 63) de la revue Sodalitium :
    M. l’abbé Francesco RICOSSA a écrit:
    […] Le fait est que, du moins juridiquement, l’Église conciliaire [ou “la secte conciliaire”] n’existe pas, et les modernistes qui occupent [materialiter] les Sièges épiscopaux, y compris le Premier Siège, se trouvent encore, du moins juridiquement et au for externe, « dans le sein même et au cœur de l’Église » selon la célèbre expression de l’encyclique Pascendi. […]



    Discussion
     :

    Il faut toutefois remarquer que, à ce qui précède, il peut être fait deux objections :
    1. Au for externe et public, il peut arriver que l'on puisse présumer la pertinacité du sujet incriminé, sans avoir besoin de monitions.
      Ainsi, si Josef RATZINGER demain venait à affirmer publiquement que le pape n’est jamais infaillible ou bien que la T.S. Vierge Marie n’a pas été préservée du péché originel ou encore que son âme ne soit pas montée avec son corps immaculé au ciel, bien franchement, nous n’aurions pas besoin des monitions pour affirmer que nous avons affaire à un hérétique public et manifeste, qui a cessé d’appartenir extérieurement à l’Église, et qu’en conséquence il ne saurait être la matière (analogiquement parlant) désignée au Souverain Pontificat.
      Mais le fait est que nous n’en sommes pas là (contrairement du reste à ce qu'affirment les plus durs que les durs de durs). Pourquoi ? Parce que Josef RATZINGER ne profère pas publiquement des hérésies au sens “canonique” du mot, c’est-à-dire des propositions directement et explicitement contraires à des définitions du Magistère infaillible de l’Église (surtout si ces propositions sont déjà condamnées telles quelles par ledit Magistère comme directement contraires à la Divine Révélation).

    2. Comment donc, si l’on ne peut pas faire état de l’hérésie publique et manifeste de Josef RATZINGER (au sens de l’hérésie-péché), peut-on cependant faire état de ce que le même Josef RATZINGER n’est pas pape, du moins formaliter ?
      En réalité cette objection, sous forme de question, ne tient pas :
      Le fait que Josef RATZINGER ne soit pas formellement pape est constatable par tout membre de l’Église Catholique, même si celle-ci n’a pas encore hiérarchiquement pris acte de la chose (en ce sens également Josef RATZINGER est toujours l’occupant légal – mais non formel – du Siège Apostolique). La chose est constatable, parce qu’il maintient, prétendument en tant que l'Autorité, ce que l'Autorité Apostolique divinement assistée ne peut ni promulguer ni maintenir, savoir : Vatican II (liberté religieuse, œcuménisme, collégialité, etc.) et ladite “nouvelle messe”, et lesdits “nouveaux rites” qui l’accompagnent.
      Il est donc constatable, et de fait constaté par une petite partie du troupeau, que Josef RATZINGER n’est pas formellement pape.
      Mais malheureusement la chose n'est pas constatée par ceux qui ont pouvoir sur l’élection : les cardinaux et (extraordinairement) les évêques.
      Pour ce qui est de l’hérésie-péché au for externe et public de Josef RATZINGER il en va tout autrement. Non seulement elle n’est pas constatée par ceux qui ont pouvoir sur l’élection, mais dans l’état actuel des choses elle n’est pas réellement constatable par les membres de l’Eglise enseignée. En effet, pour ce faire il faudrait, de la part du sujet incriminé, une hérésie au sens “canonique” du terme. Cf. le 1° ci-dessus.

    Cela dit, « Une des conséquences déplorables […] de la crise d’autorité actuelle (dans l’Église catholique, et aussi en dehors d’elle) est la dispersion du troupeau dont le pasteur a été frappé, ce pour quoi chaque brebis du troupeau s’érige en maître dans l’Église de Dieu, sans même en avoir reçu la mission, l’autorité et souvent la capacité. Comme aux temps de la réforme luthérienne, le dernier ignorant disserte sur les dogmes dont il ignore tout, interprète l’Écriture, se fait théologien, veut enseigner au prêtre la liturgie, ne croit pas à l’infaillibilité du Pape, mais à la sienne propre… » (Abbé Francesco RICOSSA, dernier Sodalitium (N° 63) : Cliquer sur "Télécharger le Fichier" ; pp. 36-37. – Souligné par nos soins.)


    Et donc, après plus de huit ( 8 !...) semaines, nous attendons toujours une réponse idoine du Clandestin.Méchamment.Initié !
    Et, en attendant, nous rions bien ! Laughing
    Basketball Basketball Sleep Sleep

    _________________

    Jean-Paul BONTEMPS
     
    Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
     
    « Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

    « car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    JP B
    Baptisé


    Nombre de messages : 4489
    Age : 70
    Localisation : Château-Renard du Loiret
    Date d'inscription : 04/11/2010

    MessageSujet: Re: Parti pris   Dim 17 Avr - 16:16

    A la suite de ce message
    B JP a écrit:


    Mon pauvre Gégé !

    Te rends-tu compte que tu baigne dans l'hérésie (au moins matérielle) ?

    Tu mets en effet en doute affraid , implicitement il est vrai, qu'il soit vrai que Notre-Seigneur « [ait] VOULU DES PASTEURS ET DES DOCTEURS DANS SON EGLISE JUSQU'À LA CONSOMMATION DES SIÈCLES » en écrivant (entre prenthèses) que nous puissions, sans autre précision, ne pas devoir le constater, comme si tout cela pouvait éventuellement ne pas être vrai ! affraid ...

    Mais non ! ces gens-là n'ont pas l'esprit de secte... Rolling Eyes

    _________________

    Jean-Paul BONTEMPS
     
    Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
     
    « Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

    « car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    JP B
    Baptisé


    Nombre de messages : 4489
    Age : 70
    Localisation : Château-Renard du Loiret
    Date d'inscription : 04/11/2010

    MessageSujet: Re: Parti pris   Lun 18 Avr - 1:02

    A la suite de ce message
    B JP a écrit:
    :piaouf:

    A "l'Église" de roger, certes non !
    Mais à l'Église Catholique, assurément !
    :fou rirre:

    Si roger (ou tout autre sectaire) en doute, qu'il le prouve...
    :mort de rire:

    _________________

    Jean-Paul BONTEMPS
     
    Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
     
    « Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

    « car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    JP B
    Baptisé


    Nombre de messages : 4489
    Age : 70
    Localisation : Château-Renard du Loiret
    Date d'inscription : 04/11/2010

    MessageSujet: Re: Parti pris   Lun 18 Avr - 16:38

    A la suite de ce message, arbitrairement modéré, dans lequel les liens ont été supprimés sans raison (ce qui a perturbé la présentation de ma longue citation) et qui commençait ainsi :
    Citation :
    Passons rapidement sur les ordures scatologiques d’un G… ars qui a, RÉGULIÈREMENT, des ennuis de selle…

    Ce G… uignol prétend : « c'est la seconde solution que [j’aurais] choisie », c’est-à-dire concrètement, d’après lui, « reconnaître comme l'Eglise catholique et son pape, vrai pape de cette Eglise catholique [celui qui (écrit-il un peu plus bas)] n'enseigne pas la religion catholique ni ne pratique le culte catholique [tandis que (écrit-il toujours encore un peu plus bas)] Si l'Eglise catholique n'enseigne pas la vraie religion et ne pratique pas le vrai culte catholique, c'est [que (pour nous)] elle ne s'est pas encore décidé à le faire depuis Vatican II. […] »
    Ainsi, nous « [reconnaîtrions] comme […] vrai pape de cette Eglise catholique [/i][celui qui] n'enseigne pas la religion catholique ni ne pratique le culte catholique  » ! Sans doute comme ici où, dans ce message
    PIUS Decimus a écrit:

    Spoiler:
     
    J’ai rédigé celui-ci :
    Citation :


    Gégé écrit :
    Citation :

    […]

    Quand on est dans la merde et que des amis te disent que tu es dans la merde, il y deux manière d'en sortir :

    Soit tu te sors de la merde et tu te nettoies
    Soit tu es furieux que tes amis te disent que tu es dans le merde et tu cherches à les mettre dans la même merde que toi !

    […]
    Et cela, qui pue très mauvais (autant qu'est mauvais, volontairement, mon français ici) passe sans encombre dans les toilettes que sont ce forum ; mais en revanche ma première phrase, savoir « Passons rapidement sur les ordures scatologiques d’un G… ars qui a, RÉGULIÈREMENT, des ennuis de selle… », est allègrement supprimée par une modération qui, selon toute apparence, se complaît dans la crotte ordurière de cet énergumène ! Mad ...

    Mais non ! ce forum “Tenu par les Dames” n'a pas de pratiques sectaires lol! ...


    _________________

    Jean-Paul BONTEMPS
     
    Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
     
    « Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

    « car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    JP B
    Baptisé


    Nombre de messages : 4489
    Age : 70
    Localisation : Château-Renard du Loiret
    Date d'inscription : 04/11/2010

    MessageSujet: Re: Parti pris   Lun 18 Avr - 22:45

    A la suite de ce message, j'ai rédigé celui-ci :
    Citation :

    gabrielle a écrit:

    [...]

    Moi, je ne tolère pas ceux qui SECTAIREMENT tente de l'imposer comme étant LA SOLUTION.

    Bien que Sa Sainteté la Papesse de ce forum, Jeanne-Thèrèse "Gaby, mords-les !" me vise manifestement, je ne me sens aucunement concerné car, beaucoup de sédévacantistes complets peuvent en témoigner comme par exemple Clément ou John Daly, je ne cherche jamais à « imposer [la thèse de Cassiciacum] comme étant LA SOLUTION » puisque j'affirme qu'elle n'est qu'une opinion libre.
    Laquelle toutefois me paraît la seule opinion libre (concernant l'actuelle crise dans l'Église) qui soit entièrement conforme à toute la doctrine catholique et que, pour cette raison, je défends (sans l'imposer, je le répète, n'en déplaise aux bornés) quand je la trouve injustement, inconsidérément et de manère injustifiée, attaquée sans fondement sérieux.

    C'est pourquoi je vous pose cette question :
    Avez-vous des arguments raisonnables contre ?

    (Jusqu'à présent je n'ai rencontré, de votre part à tous que des apparences de difficultés (lesquelles ne sont pas des objections) et des a priori...)

    N'ayant jamais trouvé ici ou ailleurs, particulièrement avec vous tous, d'objections sérieusement établies mais seulement des préjugés ou d'apparentes difficultés, il s'avère fondé que votre opposition viscérale relève d'un esprit sectaire !...


    _________________

    Jean-Paul BONTEMPS
     
    Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
     
    « Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

    « car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    JP B
    Baptisé


    Nombre de messages : 4489
    Age : 70
    Localisation : Château-Renard du Loiret
    Date d'inscription : 04/11/2010

    MessageSujet: Re: Parti pris   Mar 19 Avr - 3:12

    A la suite de cet autre message, j'ai rédigé celui-ci, déjà supprimé par deux fois ( !...) :
    Citation :
    En raison de suppression successives, c’est la troisième fois que le présent message est posté !

    Voici ce message :

    Gérard, tu ne cesses de calomnier, je te l’ai déjà écrit ce matin mais mon message a été effacé !

    Tu ne cesses de calomnier en disant, après m’avoir vouvoyé dans le même message et en me tutoyant brusquement, « Et toi mon JP B à des années lumières de nous, tu crois que l'Eglise catholique ne peut se trouver QUE dans l'église conciliaire. […] » quand cela est complètement faux…
    Car, pour moi

    1. « l'église conciliaire » n’a pas de véritable existence, en tout cas pas d’existence légale ; je ne puis donc pas « [croire] que l'Eglise catholique ne peut se trouver QUE dans »… quelque chose qui, de soi, n’existe pas en droit !

    2. Je ne crois pas que TOUS les hiérarques de l’Église ne soient plus catholiques.
      C’est du reste pourquoi tu ne me calomnies pas uniquement…

    L’amalgame que tu fais entre la position de la FSSPX que nous ne cessons de dénoncer et la nôtre, mais surtout dans ton dernier §, en est, de ton aptitude à calomnier, une démonstration éloquente !

    « Quand on est dans la merde et que des amis te disent que tu es dans la merde, il y deux manièreS d'en sortir :

    « Soit tu te sors de la merde et tu te nettoies
    « Soit tu es furieux que tes amis te disent que tu es dans la merde et tu cherches à les mettre dans la même merde que toi !

    « Apparemment, c'est la seconde solution que tu as choisie et lorsque l'on te prouves que » tu te goures, tu deviens grossier, tellement « tu es furieux » comme le montrent les paroles qui sont de toi-même dans cette citation !…
    lol!

    _________________

    Jean-Paul BONTEMPS
     
    Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
     
    « Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

    « car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    JP B
    Baptisé


    Nombre de messages : 4489
    Age : 70
    Localisation : Château-Renard du Loiret
    Date d'inscription : 04/11/2010

    MessageSujet: Re: Parti pris   Mar 19 Avr - 17:11

    La courageuse “Gaby, mords-les !”, modératrice du forum “Tenu par les Dames”, a, du moins en ce qui concerne votre serviteur (je ne sais si c’est pour tout le monde pareil), interdit arbitrairement l’accès à leur « Salon des invités », après avoir SECTAIREMENT supprimé tous les messages que j’y avais postés ce matin ! Laughing …

    _________________

    Jean-Paul BONTEMPS
     
    Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
     
    « Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

    « car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: Parti pris   Aujourd'hui à 22:46

    Revenir en haut Aller en bas
     
    Parti pris
    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
     Sujets similaires
    -
    » Le Parti pris des choses
    » [Littérature et Société] Cherche deux articles récents sur le même thème avec un parti pris différent
    » Poeme en prose
    » Question sur Le Parti pris des choses.
    » Chine : un groupe de témoins pris de vertiges après avoir observé et photographié un ovni.

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Questions/Réponses-
    Sauter vers: