Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Parti pris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 4919
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Parti pris   Mar 4 Juil - 0:07

ROBERT. ou l’art de tordre le sens des textes


  • 1. Citant le R.P. Auguste-Alexis GOUPIL, S.J., L’ÉGLISE, Institution, Constitution-Pouvoir, Chapitre II, L'Église –Troisième Partie, 1934, p. 126,
    chouan a écrit:

    3) La Raison Théologique :

    L’Église, société d’institution divine immédiate,
    doit demeurer jusqu’à la fin telle que le Christ l’a fondée, c’est-à-dire avec la forme monarchique. Donc il est nécessaire que Pierre ait à perpétuité des successeurs dans sa primauté. L’unité et l’indéfectibilité de l’Église fournissent encore une preuve, ces deux propriétés essentielles et perpétuelles ont pour fondement la primauté de Pierre, donc cette primauté est elle-même perpétuelle.

    (La typographie de “chouan” a été corrigée et améliorée pour une meilleure compréhension du texte. Soulignés en gras et en couleur, par “chouan” ; d’un trait par JP B.)

    Ainsi, nous voyons bien que non seulement la primauté de Pierre est perpétuelle mais pour que cette perpétuité soit effective (et pas seulement théorique) « il est nécessaire que Pierre ait à perpétuité des successeurs dans sa primauté » c’est-à-dire qu’il y ait des PERSONNES PHYSIQUES qui lui succèdent dans sa primauté.
    De plus, le R.P. GOUPIL parle, dans cette phrase,
    1. des successeurs de Pierre qui doivent
    2. être dans sa primauté.
    C’est donc qu’il y a d’une part les SUCCESSEURS de Pierre et d’autre part la PRIMAUTÉ de Pierre dans laquelle ils doivent être. Deux notions à ne pas confondre.


  • 2. Répondant à cette citation de “chouan”,
    ROBERT. a écrit:

    chouan a écrit:

    Citation :
    P.Auguste-Alexis GOUPIL,S.J. L’ÉGLISE,Institution,Constitution-Pouvoir.Chapitre.II. L'Église –Troisième Partie.1934. p.126 a écrit :

    3) La Raison Théologique :

    L’Église,société d’institution divine immédiate,doit demeurer jusqu’à la fin telle que le Christ l’a fondée,c’est-à-dire avec la forme monarchique.Donc il est nécessaire que Pierre ait à perpétuité des successeurs dans sa primauté.L’unité et l’indéfectibilité de l’Église fournissent encore un preuve,ces deux propriétés essentielles et perpétuelles ont pour fondement la primauté de Pierre,donc cette primauté est elle-même perpétuelle.


    Si j'ai bien compris le Père Goupil, la primauté de Pierre,

    en tant que personne morale, doit demeurer jusqu'à la fin ?

    (Les espaces ou leurs absences sont d’origine dans la reproduction de “chouan” qui souligne en gras et en couleur.)

Ainsi ROBERT. cherche à tout prix à tordre le texte du R.P. GOUPIL et, pour ce faire,
  1. laisse entendre que la primauté de Pierre (notion abstraite) pourrait être aussi éventuellement une personne physique, puisqu’il en parle « en tant que personne morale » ;

  2. tente, par là, de remplacer la nécessité des successeurs de Pierre (PERSONNES obligatoirement PHYSIQUES et concrètes) dont la permanence (hors les cas de vacances du Saint-Siège et sous la condition qu’il subsiste toujours la possibilité d’élire un Pape) est indispensable puisque « il est nécessaire que Pierre ait à perpétuité des successeurs dans sa primauté », par la primauté de Pierre elle-même !

N’est-ce pas là tordre manifestement le sens du texte du R.P. GOUPIL et s’avérer être de mauvaise foi évidente ? Suspect

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 4919
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Parti pris   Ven 7 Juil - 11:11

Le R.P. Auguste-Alexis GOUPIL, S.J., dans le chapitre II, L'Église, de son ouvrage L’ÉGLISE, Institution, Constitution-Pouvoir, (Troisième Partie), 1934, p. 126, cité par “chouan
a écrit:

3) La Raison Théologique :

L’Église, société d’institution divine immédiate,
doit demeurer jusqu’à la fin telle que le Christ l’a fondée, c’est-à-dire avec la forme monarchique. Donc il est nécessaire que Pierre ait à perpétuité des successeurs dans sa primauté. L’unité et l’indéfectibilité de l’Église fournissent encore une preuve, ces deux propriétés essentielles et perpétuelles ont pour fondement la primauté de Pierre, donc cette primauté est elle-même perpétuelle.

(La typographie de “chouan” a été corrigée et améliorée pour une meilleure compréhension du texte. Souligné en gras et en couleur, par “chouan” ; d’un trait par JP B.)

Malgré cette excellente citation, “chouan”, ensuite, a écrit:

[…] la Source de l'Apostolicité ( Juridiction ) est éteinte au minimum depuis 1965 voir [sic] meme [sic] depuis Roncalli .
[…]

(L’espace intempestif, après le nom de Roncalli et avant le point terminant la phrase, est d’origine.)

Ainsi “chouan” affirme implicitement que l’Église, « telle que le Christ l’a fondée », EST MORTE « au minimum depuis 1965 voire même depuis Roncalli » ! Voilà qui est proprement HÉRÉTIQUE !…
Cet énergumène, qui se permet de juger tous les Prêtres, n’a pas la Foi catholique.


FRANC, lui, s’il est utopiste (cf. http://foicatholique.cultureforum.net/t3667p30-l-eglise-aurait-elle-aujourd-hui-un-pape-inconnu-et-cache#34197) a, du moins sur ce point de l’Apostolicité, conservé la Foi catholique car il ne dit pas, s’il la place dans ce qui n’existe pas, que sa « Source est éteinte » ce qui implique que l’Apostolicité est rompue…

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 4919
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Parti pris   Mar 22 Aoû - 8:16


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 4919
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Parti pris   Dim 3 Sep - 15:52

  • Il a déjà été dénoncé,
    • A) d’une part,
      1. dans ce post (http://foicatholique.cultureforum.net/t4533-quavez-vous-fait-de-lapostolicite#34207) la position mortifère de, au moins certains, intervenants du forum « Tenu par des Dames » (http://foicatholique.cultureforum.net/t3765-le-forum-t-d-quen-penser) tolérés et même soutenus par tout l’ensemble, pour rejeter absolument toute hiérarchie (JURIDICTIONNELLE, même considérée seulement comme en puissance, de l’Église officielle, les traditionalistes n’ayant aucune juridiction) et rompre totalement l’Apostolicité de l’Église :
        Citation :

        Citant l’excellent ouvrage du R.P Camille TARQUINI, Cardinal-prêtre, « LES PRINCIPES DU DROIT PUBLIC DE L’ÉGLISE », traduit sur la 12ème Édition Latine par le R.P Aug. ONCLAIRE (VICTOR RETAUX ET FILS, SUCCESSEUR – 1891 – Notions générales sur le droit public de l’Église, p. 2) le nommé “chouan”, qui a fini par prendre son véritable prénom de Martial, a écrit:

        2. Or, toute société pour se maintenir et atteindre sa fin doit :

        1. ) être composée de membres qui commandent et d’autres qui obéissent, et la démarcation entre ces deux catégorie doit être nettement tracé, elle doit en outre trouver en elle-même des ressources suffisantes pour se conserver, la société doit savoir les mettre en œuvre et s’en servir pour diriger chacun de ses membres, afin de leur faire atteindre le but proposé.


        […]

        (Espaces après les virgules rajoutés par JP B qui souligne ici en gras.)

        Or, comment, sil n’y a plus de nos jours (depuis plus de cinquante ans) de pape (ne serait-ce que materialiter) pour nommer les électeurs du Pape, ni aujourd’hui plus aucun de ces électeurs (cardinaux) capable d’élire un pape, « [l’Église peut-elle] trouver en elle-même des ressources suffisantes pour se conserver » ? scratch
        On voit là l’inconséquence des clowns tels que ce Martial qui rejettent absolument toute hiérarchie et rompent totalement, avec leur position mortifère, l’Apostolicité de l’Église Suspect

      2. Dans celui-ci (http://foicatholique.cultureforum.net/t3765p120-le-forum-t-d-quen-penser#34225 et celui qui le précède) la position réellement protestante de ces gens :
        Citation :

        L’habitude de vivre depuis plus de 50 ans sans Pape formaliter, et surtout de considérer qu’il n’y a plus du tout ni pape ni hiérarchie même materialiter, entraîne des prises de position réellement protestante.
        C’est pourquoi l’interprétation que Roger Boivin, ROBERT. et consorts – qui vivent au milieu de protestants et finissent par prendre leurs habitudes – font des paroles de St Jean Chrysostome correspond exactement à une interprétation protestante qui veut qu’il n’y ait plus de hiérarchie mais que tous les “fidèles” soient Apôtres, Prophètes, Évangélistes, Pasteurs et Docteurs.
        Puissent les lignes de ce post les faire réfléchir sur la chose.

        Notre-Dame du Bon Conseil, priez pour nous.



    • B) d’autre part, il a déjà été également dénoncé (http://foicatholique.cultureforum.net/t3765p120-le-forum-t-d-quen-penser#34209, 1er point)  le fait avéré qu’il n’y a pour eux aujourd’hui plus aucun Prêtre qui soit légitimement (licitement) Ordonné, et toutes les célébrations sont pour eux peccamineuses (et, partant, sacrilèges). Il n’y a donc, conséquemment à cette opinion, plus aucune possibilité pour l’Église Catholique de recouvrer le pouvoir d’Ordre légitime !…

    Il s’agit donc réellement d’une position protestante complètement nihiliste qui supprime tout l’ordre juridictionnel et tout l’ordre sacramentel.


  • À présent (« le Ven 01 Sep 2017 »), ils critiquent les « Études Antimodernistes » (cf. Lisez (ou écoutez) « Études Antimodernistes » : http://foicatholique.cultureforum.net/t4790-lisez-ou-ecoutez-etudes-antimodernistes) de la manière suivante :
    • Martial a écrit:

      Voici l'exemple factuel du renversement de la constitution par un pro-guérardien, il fait résider le pouvoir dans le Peuple
       1 :

      Citation :

      EtudesAntimodernistes.fr
      il y a 3 jours 2
      Nous ne nous attribuons pas une juridiction au for externe, ni aucune autorité. Par conséquent nous n'avons pas la prétention d'exercer un magistère authentique, ni d'avoir une autorité de gouvernement pour régir les fidèles. Nous maintenons simplement que notre apostolat est légitime, et est demandé pour le salut des fidèles. Au cas où vous l'ignoriez, les sacrements sont nécessaires au salut, et recevoir les sacrements est parfois une obligation. En l'absence de pasteurs, il est légitime de recevoir les sacrements de prêtres dénués d'autorité mais fidèles à l'enseignement de l'Eglise et à la discipline ecclésiastique.3
      Si vraiment vous voulez une étude exhaustive sur ces questions, essayez de trouver les documents du Père Guérard des Lauriers sur la continuation de la Mission de l'Eglise.
      Moins

      RÉPONDRE


      https://www.youtube.com/watch?v=-L6vhdzYn_8&lc=z13dxpwqplrdsfd1222idpd45vf5w1kkw.1503605306834699 4

      Notes de JPB :
      1. Cela est une pure calomnie basée sur une interprétation tendancieuse et malveillante : affirmer que l’apostolat dispensé par Mgr Donald SANBORN et ses Prêtres « est demandé pour le salut des fidèles » (« les sacrements sont nécessaires au salut » est-il ajouté) ne signifie aucunement que ledit apostolat est demandé par les fidèles comme si ceux-ci étaient des donneurs d’ordres mais qu’il est demandé pour leur SALUT, et encore moins cela signifierait que rédacteur du commentaire dénigré par Martial « fait résider le pouvoir dans le Peuple [majuscule écrite par Martial] » !
        Mais cela est ainsi dit pour tenter de justifier la position protestante (comme il a été dit plus haut) et nihiliste à l’égard des Sacrements, fussent-ils légitimes pour le SALUT
      2. C’est-à-dire le 29août 2017, dans les commentaires sous la vidéo elle-même.
      3. Retour à la ligne, d’origine, supprimée par Martial et rajoutée par JP B.
      4. Lien exact : https://www.youtube.com/watch?v=-L6vhdzYn_8&lc=z13dxpwqplrdsfd1222idpd45vf5w1kkw.1503925731800228.


    • Benjamin a écrit:

      Citation :
      Quelqu'un a écrit:Nous ne nous attribuons pas une juridiction au for externe, ni aucune autorité. Par conséquent nous n'avons pas la prétention d'exercer un magistère authentique, ni d'avoir une autorité de gouvernement pour régir les fidèles. Nous maintenons simplement que notre apostolat est légitime, et est demandé pour le salut des fidèles.

      Vous aussi, découvrez l'apostolat légitime sans juridiction, sans autorité et sans magistère Offre valable dans la limite des stocks disponibles.

      Citation :
      Quelqu'un a écrit:Au cas où vous l'ignoriez, les sacrements sont nécessaires au salut, et recevoir les sacrements est parfois une obligation. En l'absence de pasteurs, il est légitime de recevoir les sacrements de prêtres dénués d'autorité mais fidèles à l'enseignement de l'Eglise et à la discipline ecclésiastique.

      Déjà, par définition, si les prêtres (?) en question étaient fidèles à l'enseignement de l'Église et à la discipline ecclésiastique, ils ne te distribueraient pas de "sacrements" comme cela.

      Ensuite, au cas où tu l'ignorerais, ce n'est pas un raisonnement catholique et tu as confondu Tradition avec habitude

      […]


      Voici la confirmation, donnée avec ce qui se veut une ironie caustique par ce guignol prénommé Benjamin (qui laisse calomnieusement accroire que les Prêtres en question ne le seraient pas) de ce qui vient d’être dit en conclusion de la note n° 1 ci-dessus.

    Et comment, pour ces clowns et particulièrement pour ledit guignol prénommé Benjamin qui se gausse sottement, de « l’apostolat légitime sans juridiction, sans autorité et sans magistère » tandis que notre Mère la Sainte Église est en état de privation de l’Autorité et qu’il n’y a donc plus ni Juridiction en acte ni Magistère, ladite Sainte Église peut-elle recouvrer l’Autorité légitime d’un véritable Pape, le pouvoir de Juridiction et le pouvoir magistèriel d’une part et, d’autre part, les fidèles avoir accès, un jour si ce n’est pas maintenant, à un apostolat légitime et pouvoir en bénéficier pour leur SALUT ?

Et donc ainsi, en effet, pour ces néo-protestants il n’y a plus, ni pouvoir de Juridiction en puissance chez les membres de la hiérarchie actuelle de l’Église officielle, pouvoir de Juridiction que ne détient aucun traditionaliste, ni pouvoir d’Ordre légitime chez ces derniers (même, comme cette histoire le démontre, chez ceux qui ne reconnaissent pas comme Papes les occupants actuels, depuis le conciliabule vaticandeux, du Saint-Siège) pouvoir d’Ordre légitime que les membres de la hiérarchie actuelle de l’Église officielle ne sauraient détenir puisque Paul VI (qui, n’étant pas formellement Pape, n’en avait pas le pouvoir) en à changer tous les rites.
Et donc si pour les néo-protestants en question il n’y a plus ni pouvoir de Juridiction ni pouvoir d’Ordre, l’Église Catholique telle que Notre-Seigneur Jésus-Christ l’a fondée, N’EXISTE PLUS !
Voilà bien de véritables hérético-schismatiques…

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 4919
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Parti pris   Mer 6 Sep - 12:07

Voyez ici (http://foicatholique.cultureforum.net/t3877p300-incompetence-caracterisee#34237) le genre d’énergumène qui participe au forum “T. D.” et qui y est fort bien admis et même soutenu...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 4919
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Parti pris   Mer 6 Sep - 23:37

Quand les clowns ne trouvent rien à répondre à cela (http://foicatholique.cultureforum.net/t3877p300-incompetence-caracterisee#34240), ils font feu de tout bois, tronquant les citations ou les sortant de leur contexte pour leur faire dire autre chose que ce qu’elle disent, voire le contraire de ce qu’elles signifient 
N’est pas, Benjamin clown

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 4919
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Parti pris   Jeu 7 Sep - 13:23


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 4919
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Parti pris   Sam 9 Sep - 11:56


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 4919
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Parti pris   Sam 9 Sep - 16:39


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 4919
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Parti pris   Dim 10 Sep - 15:10


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 4919
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Parti pris   Sam 16 Sep - 14:33

Le nommé Martial, ce janséniste qui, comme beaucoup d’autres du forum « T. D. », est sans charité,
  • premièrement envers Dieu dont il ne sanctifie pas le saint jour en refusant d’assister à une bonne (non-una-cum Bergoglio) et vraie Messe alors, qu’avec un peu d’effort, il le pourrait s’il le voulait,

  • deuxièmement envers lui-même en se privant volontairement des Sacrements licites malgré ses allégations fallacieuses,

  • troisièmement envers ses prochains qu’il voudrait détourner, par lesdites allégations fallacieuses, de ces saintes pratiques,
ou le nommé Benjamin qui, comme on le voit ici (http://foicatholique.cultureforum.net/t3877p300-incompetence-caracterisee#34240) produit d’excellentes citations mais HORS SUJET à notre encontre, et encore d’autres intervenants dudit forum qui ne cessent d’invoquer des citations pourtant excellentes mais soit tronquées soit hors de leur contexte pour leur faire dire tout autre chose que ce que signifiaient leurs respectables et saints auteurs anciens en leur donnant une interprétation protestante selon laquelle qu’il n’y aurait plus de hiérarchie mais que tous les “fidèles” seraient devenus Apôtres, Prophètes, Évangélistes, Pasteurs et Docteurs.


Et croyez-vous qu’un Cornelius Jansen, évêque d’Ypres, ou une mère Angélique Arnauld etc., pour justifier leur rigorisme outrancier, ou un Girolamo Savonarola pour justifier ses attaques contre Alexandre VI (véritablement Pape alors que de nos jours, depuis le conciliabule vaticandeux et tant que celui-ci ne sera pas condamné par un vrai Pape, il n’y en a pas en acte), ne savait pas citer d’excellents et d’honorables auteurs tels que les Papes, les Pères de l’Église et autres saints ?…


Certains intervenants dudit forum avancent aussi que notre thèse dite « de Cassiciacum», mise au point par le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS (devenu par la suite Évêque), serait entièrement nouvelle !  (Cf., par exemple, http://messe.forumactif.org/t7986-jean-paul-affirme#140485.)
En réalité cette thèse est fondée, pour ce qui est du Pape, sur la distinction faite par St Robert BELLARMIN (1542-1621, Docteur de l’Église) entre la personne matériellement désignée par le conclave et la forme du Pontificat que ladite personne doit (en principe) par l’acceptation sincère de sa désignation, recevoir de Dieu (cf. http://messe.forumactif.org/t2317-de-romano-pontifice-de-saint-robert-bellarmin-avec-commentaires#44811), distinction entre matière et forme déjà longuement exposée par le Cardinal Thomas DE VIO dit Caietan (1469-1534), et même déjà avancée par St Antonin de Florence (1389-1459) peut-être dans le futur déclaré Docteur de l’Église (cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/Antonin_de_Florence#Biographie[/url), De Summo Pontifice (c. 3) comme le montre cette citation tirée de [url=http://www.sodalitium.eu/sodalitium_pdf/Soda-F66.pdf]Sodalitium N° 66 (http://www.sodalitium.eu/sodalitium_pdf/Soda-F66.pdf) pp. 20-21 :
Monsieur l’abbé Francesco Ricossa a écrit:




A
PPENDICE : LE TEXTE DE SAINT ANTONIN

Eximii Doctoris BEATI ANTONINI ARCHIEPISCOPI
FLORENTINI, ORDINIS
PRÆDICATORUM, SUMMÆ SACRÆ
THEOLOGIÆ, JURIS PONTIFICII, ET
CÆSAREI, TERTIA PARS.
VENETIIS, APUD JUNTAS MDLXXXI.
TITULUS VIGESIMUS PRIMUS


Saint Antonin, évêque de Florence

§. 3. Utrum mortuo papa potestas ejus remaneat in collegio cardinalium ? Respondet August. in di. 51. q. 3. Duobus modis potestas papæ remanet in collegio cardinalium ipso defuncto. Primo quantum ad radicem ; comparatur enim collegium ad papam, sicut radix ad arborem vel ramum. Sicut autem potestas arboris vel rami qua floret et fructum producit remanet in radice, ipsa arbore vel ramo destructo, sic potestas papalis remanet in ecclesia, vel collegio ipso papa mortuo. In collegio quidem tanquam in radice propinqua et in ecclesia prælatorum et aliorum fidelium tanquam in radice remota. Secundo talis potestas remanet in ecclesia et in collegio quantum ad illud, quod est in papatu materiale, quia papa mortuo potest collegium per electionem personam determinare ad papatum, ut sit talis vel talis. Unde sicut radix producit arborem mediante qua flores et fructum producit, sic collegium facit papam habentem jurisdictionem et administrationem ejus in ecclesia. Unde si nomine papatus intelligimus personæ electionem et determinationem, quod est quid materiale in papatu (ut dictum est) sic talis potestas remanet in collegio mortuo papa. Si vero nomine potestatis papalis intelligimus ejus auctoritatem et jurisdictionem, quod est quid formale, sic talis potestas nunquam moritur, quia semper remanet in Christo, qui resurgens a mortuis jam non moritur.

Unde super illo verbo, data est mihi omnis potestas in coelo et in terra, et ecce ego vobiscum sum omnibus diebus usque ad consummationem sæculi, Matthæi capite finali dicit Augustinus quod apostoli quibus Christus loquebatur non permansuri erant usque ad consummationem sæculi, sed in persona omnium sequentium eos ipsis locutus est tanquam uni corpori ecclesiæ. Sed si nomine potestatis papalis intelligimus actualem administrationem, quod est quid materiale et formale in papatu, sic actualis administratio bene moritur mortuo papa, quia nec remanet in collegio actualis administratio potestatis papalis ipso mortuo, nisi inquantum per statutum prædecessoris est eis commissum, nec remanet isto modo in Christo, quia de communi lege Christus post resurrectionem non est executus talem potestatem, nisi mediante papa ; licet enim ipse sit ostium, Petrum tamen et successores suos constituit ostiarios suos, quibus mediantibus aperitur et clauditur janua intrandi ad ipsum.
Potestas ergo ecclesiæ non moritur mortuo papa quantum ad jurisdictionem, quod et quasi formale in papatu, sed remanet in Christo ; nec moritur quantum ad personæ electionem et determinationem, quod est tanquam quid materiale, sed remanet in collegio cardinalium, sed moritur quntum ad actualem administrationem jurisdictionem ejus, quia mortuo papa ecclesia vacat, et privatur administratione talis potestatis. Nec obstat si dicatur Christi sacerdotium durare in æternum sicut Christus, ergo mortuo papa remanet potestas ejus, quia hoc est verum quantum ad id quod est formale in sacerdotio, sicut enim omnes sacerdotes non sunt nisi unus sacerdos, puta Christus quantum ad potestatem conficiendi, quia omnes conficiunt in persona Christi, sic omnes papæ non sunt nisi unus papa, puta Christus, quia omnes papæ recipiunt jurisdictionem et potestatem administrandi immediate a Deo, moritur tamen actualis administratio dictæ potestatis mortuo isto vel illo papa.


Note de JPB
qui souligne en gras et/ou d’un trait, les italiques étant dans le texte :
Dans ce texte de St Antonin, on voit clairement
  1. que la distinction materialiter-formaliter n’a pas été inventée de toutes pièces par le R.P. Guérard des Lauriers qui, certes, l’a adaptée au problème actuel, mais qu’elle était connue et employée bien avant lui ;

  2. qu’il est nécessaire, et même indispensable, que lorsqu’il y a vacance du Saint–Siège comme de nos jours (formellement et non matériellement) il subsiste toujours la possibilité de continuer à élire le pape, que celui-ci soit formaliter ou seulement materialiter, et qu’ainsi, contrairement à ce qu’affirment des zoïles obtus, ignorants de la pensée du R.P. Guérard des Lauriers et même de ses écrits et néanmoins pédants au point de juger de ce que disent tous les Prêtres qualifiés, ceux qui tiennent actuellement la thèse dite « de Cassiciacum », n’inventent rien de nouveau non plus !...


Certains intervenants du forum « T. D. », (comme Roger BOIVIN qui donne [http://messe.forumactif.org/t7986-jean-paul-affirme#140477] en “Spoiler:” ou en clair, des citations tronquées, modifiées [insinuant que Mgr Sanborn ne serait pas réellement Évêque – sans juridiction il est vrai comme l’intéressé l’affirme lui-même – ou que l’Abbé Ricossa ne serait pas Prêtre Shocked !…] et soulignées autrement qu’à l’origine sans que cela soit signalé [ Shocked !…] et sorti de leur contexte [quoique les liens en soient précisés] pour leur faire dire autre chose, voire la contraire, de ce qu’elle signifiaient), ne comprennent manifestement pas, ou ne veulent pas comprendre que la thèse de Cassiciacum (qui admet qu’à défaut d’autre chose l’Église hiérarchique fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ se trouve, matériellement et en attendant mieux, dans la hiérarchie actuelle) est une opinion libre (une hypothèse, effectivement) ET QUE PERSONNE N’OBLIGE QUICONQUE À Y ADHÉRER MAIS QU’EN CONSÉQUENCE ON NE DOIT PAS NON PLUS NOUS FORCER À Y RENONCER, puisqu’elle est LIBRE, NI NOUS EMPÊCHER DE L’EXPOSER LIBREMENT comme le font les dictateurs dudit forum !

Tous ces intervenants du même forum considèrent d’autre part, implicitement mais non moins réellement, que le Droit canonique n’est pas fait pour l’homme mais l’homme pour le Droit canonique (cf. http://foicatholique.cultureforum.net/t3765p120-le-forum-t-d-quen-penser#34243), nient volontairement l’existence PERPÉTUELLE, et donc actuelle, de la hiérarchie juridictionnelle (seulement en puissance de nos jours) dans l’Église et, par leur négation volontaire de l’existence PERPÉTUELLE de la hiérarchie VOULUE PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST QUI A AINSI FONDÉ SON ÉGLISE, considèrent au moins implicitement que L’ÉGLISE TELLE QUE NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST L’A FONDÉE (c’est-à-dire avec une hiérarchie qui doit durer, par voie de succession MATÉRIELLEMENT continue depuis les Apôtres, usque ad consummationem sæculi [St Matt., XXVIII, 20, in fine]) EST MORTE affraid (ce qui est une HÉRÉSIE !…) et ne font que chercher à justifier leur rejet (finalement PECCAMINEUX) des véritables et licites Sacrements et leur attitude MOTIFÈRE et contraire à la charité envers ceux qu’ils cherchent à détourner desdits véritables et licites Sacrements.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parti pris   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parti pris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Le Parti pris des choses
» [Littérature et Société] Cherche deux articles récents sur le même thème avec un parti pris différent
» Question sur Le Parti pris des choses.
» Chine : un groupe de témoins pris de vertiges après avoir observé et photographié un ovni.
» Qui est pris? [version prépa]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Questions/Réponses-
Sauter vers: