Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Incompétence CARACTÉRISÉE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Sam 7 Juil - 21:28

Ici (reprenant ce message) EML Leod, plus fort que St Pie X ! Laughing...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Mer 11 Juil - 0:30

Voir ce message...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Lun 11 Mar - 1:56

L’incompétent par excellence confond

  • agir de facto, en fait (en l’occurrence, « occuper le Siège apostolique ») et être en acte (Pape formaliter) ;

  • occuper de droit un Siège (en être l’occupant formaliter) d’une part,
    et,
    d’autre part, l’occuper en puissance (en être l’occupant materialiter) ou, si l’on préfère, « pouvoir occuper [[de jure] le Siège ».

Voici en effet ce qu’écrit un Ane Mouscailleux Dénommé Gérard (qui ne parle généralement que de merde et de chiotte – sic – pour ceux qui savent où il écrit, faites une recherche en page 12, par exemple) :
Citation :

GDL dit : « Etre pape seulement matériellement, c'est occuper le Siège apostolique. »(G Cass 1 p.21 et 36 n°3) (L’Ane Malhonnête Dénommé Gérard tronque malicieusement ses citations... – Note de JPB.)
Attention au vocabulaire !

« occuper le Siège » ( c'est-à-dire en acte [L’Ane Marteau Dénommé Gérard aurait dû dire, pour éviter toute équivoque, « formellement » c’est-à-dire de jure, au lieu de dire « en acte » – note de JPB]), ce n'est pas pareil que « pouvoir occuper le Siège » (c'est-à-dire en puissance [L’Ane Malicieux Dénommé Gérard aurait dû dire, pour éviter toute ambiguïté, « en fait » au lieu de dire « en puissance » car TOUS les hommes papabiles (matière éloignée) peuvent occuper le Siège en puissance c’est-à-dire être élu tandis que seul l’élu (matière prochaine) est de droit occupant matériel voire formel – note de JPB]) !

Donc, Benoît XVI, il occupe ou il n'occupe pas le Siège ?
Si j'occupe une place, je ne peux pas dire que je peux l'occuper, puisque je l'occupe déjà !!!

Cet Ane Merdeux Dénommé Gérard ne voit pas qu’au moment où il écrit cela Benoît XVI n’est plus du tout occupant du Siège puisqu’il a démissionné du poste qu’il occupait matériellement mais non formellement.
Il ne voit pas non plus que s’il occupait matériellement la place, on peut dire qu’il était en puissance de l’occuper formellement, autrement dit qu’il pouvait l’occuper formellement mais, en toute vérité, qu’il ne l’occupait pas formellement tant qu’il ne l’occupait que matériellement. Mais pour comprendre cela, il faut saisir les distinctions, trop subtiles pour notre Ane Marteau Dénommé Gérard, entre ce qui n’est que matériel (et là, entre matière éloignée et matière prochaine) et ce qui est formel, entre ce qui est en puissance et ce qui est en acte, et ne pas confondre cette dernière notion (un sujet en acte) avec les actes accomplis par un sujet quelconque (qu’il soit en acte ou seulement en puissance)...

Par ailleurs, et dans la suite de son texte malhonnête, cet Ane Malicieux Dénommé Gérard ne voit pas (ou refuse de voir...) qu’un élu de conclave qui profère officiellement des hérésies doit en effet être déposé car il ne peut pas être Pape (en acte) puisqu’il impossible à un Pape de proférer officiellement des hérésies mais que cette déposition

  1. doit être faite par qui a le pouvoir de désigner le Pape et que cela n’est pas fait ;

  2. n’est pas « juger le premier Siège » : ce faisant, on ne juge en effet pas le pape mais, premièrement, on constate que la personne qui se présente tel n’est pas Pape et, secondement, ceux qui ont le pouvoir de désigner le Pape, déposent officiellement ladite personne et en nomme une autre par un nouveau conclave ou tout autre moyen légitime.

Comme déjà dit ailleurs, l’Ane Malhonnête Dénommé Gérard n’écrit que des sophisme !...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Sam 10 Aoû - 12:38

Sur un autre forum,
Gérard, l’incompétent par excellence, a écrit:
Pour préciser ce à quoi Franc fait allusion :

  • 1ère opposition apparente

    Pacem in terris de Roncailli, Jean XXIII, 12:
    Citation :
    - Tout être humain a droit au respect de sa personne, à sa bonne réputation, à la liberté dans la recherche de la vérité, dans l'expression et la diffusion de la pensée...
    Proposition condamnée par le Syllabus de Pie IX :
    Citation :
    XV. Il est libre à chaque homme d'embrasser et de professer la religion qu'il aura réputée vraie d'après la lumière de la raison (8, 26).
  • 2ème opposition apparente

    Pacem in terris de Roncailli, Jean XXIII, 14:
    Citation :
    - Chacun a le droit d'honorer Dieu suivant la juste règle de la conscience et de professer sa religion dans la vie privée et publique
    Propositions condamnées par le Syllabus de Pie IX :
    Citation :
    XVI. Les hommes peuvent trouver le chemin du salut éternel et obtenir ce salut éternel dans le culte de n'importe quelle religion (1, 3, 17).
    XVII. Tout au moins doit-on avoir bonne confiance dans le salut éternel de tous ceux qui ne vivent pas dans le sein de la véritable Église du Christ (13, 28).

[...]

(La numérotation et la précision de « opposition apparente », soulignées, sont de J PB.)

J'ai indiqué, pour chacune de ces oppositions, qu'elles n'étaient qu'apparente car il n'y a, entre les deux termes de chacune d'elles, pas opposition de contradiction.
Car
  1. « la liberté dans la recherche de la vérité » proclamée dans “Pacem in terris” (12) n'est pas contraire au fait que le Syllabus condamne la proposition XV qui voudrait que chaque homme puisse librement embrasser et professer la religion qu'il aura réputée vraie d'après la lumière de sa seule raison, proposition en effet répréhensible qui s'oppose d'ailleurs à la recherche de la vérité (la raison humaine étant fort limitée pour découvrir celle-ci sans la grâce divine, surtout en raison de son affaiblissement dû au péché originel comme aux péchés actuels), recherche de la vérité pour laquelle les hommes doivent être libres afin d'y accéder et non pas entravés par des régimes antireligieux par exemple.
    Cette liberté de la recherche de la vérité n'a rien à voir avec « la liberté de perdition » de professer publiquement la religion de son choix proclamée effectivement de manière hérétique dans “Pacem in terris”, 14, cité ensuite par Gégé l’incompétent qui confond tout et mixte les notions dans une sauce infecte.

    Mais ce n'est pas tout :

    En plus de l’imposture sur le sens qu’il lui accorde, Gégé l'confus, faussaire s'il en est, commet une première imposture que l'on ne remarque pas d'emblée ni nécessairement car il tronque crapuleusement sa citation :
    Voici, très exactement ce que dit cette proposition 12 de “Pacem in terris
    Citation :
    Tout être humain a droit au respect de sa personne, à sa bonne réputation, à la liberté dans la recherche de la vérité, dans l'expression et la diffusion de la pensée, dans la création artistique, les exigences de l'ordre moral et du bien commun étant sauvegardées; il a droit également à une information objective.
    (Souligné par JP B.)

    Hé quoi ! Que reproche Gégé l’faussaire à ce texte ?
    Si on ne le tronque pas comme il le fait pour lui faire frauduleusement dire autre chose que ce qu’il dit, il est parfaitement catholique !
    N’aurions-nous donc plus le droit, avec Gégé l’imposteur, tandis que nous sauvegardons, en même temps et dans la même action, l’ordre moral voulu par Dieu et Sa Sainte Église, et que nous sauvegardons également le bien commun, de diffuser notre pensée et de l’exprimer comme bon nous semble dès lors que nous sauvegardons, il faut le préciser avec insistance, effectivement l’ordre moral et le bien commun ? ! ! ! No 

  2. La proposition XVI, condamnée très justement par le Syllabus, ne correspond pas directement à la proposition 14 de “Pacem in terris”, elle n'y correspond que par extrapolation du fait que, si « Chacun a le droit d'honorer Dieu suivant la juste règle de la conscience et de professer sa religion » (“Pacem in terris”, 14), alors « Les hommes peuvent trouver le chemin du salut éternel et obtenir ce salut éternel dans le culte de n'importe quelle religion » ce qui est manifestement hérétique ; mais cette proposition 14 de “Pacem in terris” ne dit pas explicitement ce qu'affirme la proposition XVI très justement condamnée par le Syllabus.
    Il en va exactement de même avec la proposition XVII elle aussi très justement condamnée par le Syllabus : la proposition 14 de “Pacem in terrisne dit pas explicitement ce qu'affirme cette proposition XVII condamnée très justement par le Syllabus.
    Gégé l'farceur fait dire aux textes ce qu'il veut et non ce qu'ils disent, ce qui est une imposture !

    En revanche, cette proposition 14 de “Pacem in terris”, qui correspond d'ailleurs à Dignitatis Humanæ personæ (§ 2), entre, comme cette “Déclaration” sur la liberté religieuse, en opposition de contradiction avec l'Encyclique Quanta cura de Sa Sainteté Pie IX.


Notons que la troisième opposition (entre la proposition 15 de “Pacem in terris” et le chapitre III de l'Épitre de St Pierre) relevée par Gérard est, elle, bien réelle.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)


Dernière édition par JP B le Sam 10 Aoû - 23:10, édité 1 fois (Raison : Modification de la fin du point N° 1 par adjonction, remplaçant cette fin, de la description de la première imposture de Gégé commençant par "Mais ce n'est pas tout :")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Sam 10 Aoû - 13:21

La propositions 14 de “Pacem in terris” étant donc condamnable puisqu'elle entre en opposition de contradiction avec l'Encyclique Quanta cura de Sa Sainteté le Pape Pie IX infaillible en cela, l’auteur de “Pacem in terris”, il devrait s’ensuivre que Jean XXIII, n’était donc pas Pape en acte et ne possédait donc pas le forme du Pontificat.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Sam 10 Aoû - 23:47

A partir du problème soulevé et exposé plus en détail ici, dans ce message Gégé se gargarise (comme je l’ai signifié iciLaughing en raison de ce que j’ai déjà écrit que Jean XXIII n’était donc pas Pape en acte et ne possédait donc pas le forme du Pontificat, toutes distinctions (en acte—en puissance et matière—forme) que Gégé l’inculte ignore superbement parce que, pour lui, le Cardinal Roncalli n’appartient pas, pas même comme membre mort, ne serait-ce qu’au corps de l’Église Catholique mais à ce qu’il nomme « l’église conciliaire » qui a été formée à l’occasion du conciliabule entre le 11 octobre 1962 et le 8 décembre 1965, plus précisément dit-il dans son dernier post, lors de la promulgation de “Lumen gentium” c’est-à-dire le 21 novembre 1964, et qu’en conséquence le conclave qui l’a élu est invalide puisqu’il n’est pas un conclave de l’Église Catholique mais de ce qu’il nomme « l’église conciliaire ».

Petit problème :

Le Cardinal Roncalli fut élu le 28 octobre 1958.
Comment peut-il appartenir à quelque chose qui n’a commencé à exister qu’à partir, au plus tôt, du 11 octobre 1962, voire du 21 novembre 1964 (tandis qu’il était décédé le 3 juin 1963 !...) et comment le conclave qui l’a désigné peut-il appartenir à cette chose qui n’existait pas encore Question clown Very Happy Exclamation

Cela dit, nous serions curieux de connaître un peu plus en détail le raisonnement de Gégé qui le conduit à dire que dans “Lumen gentium” « se trouve la constitution de la secte de Vatican II », autrement que dans le jeu de mots (laid) qu’il fait avec le titre de « Constitution DOGMATIQUE sur l’Église »...
Il est après tout possible qu’il y ait là la constitution d’une nouvelle secte mais il faut le prouver autrement qu’avec un vilain jeu de mots, sinon n’importe qui pourrait dire que les « Constitution Apostoliques » “Pastor Æternus” et “Dei Filius” du Concile du Vatican sont respectivement la constitution de nouvelles apostolicité Exclamation ...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Dim 18 Aoû - 12:39

A la suite d’un message sur un autre forum dans lequel votre serviteur disait à la fin « Il faut être conséquent : je quitte définitivement ce repère d'hérétiques (matériels ou formels)... »,
Gérard, le menteur, faussaire et imposteur, maître es sophismes, a écrit:
[Les crochets de couleur rouge sont de JPB. Ceux, en gras, qui comportent des chiffres correspondent à la liste numérotée des commentaires qui suivent cette citation.]
JP B a écrit :

Citation :
Pour ma part, j'applique la Foi qui oblige les Catholiques à croire qu’actuellement, l’Église hiérarchique, d’institution divine (comme le Canon 108 § 3 l’enseigne), fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ, Église hiérarchique dont l’existence, en vertu des promesses divine (« [...] portæ inferi non prævalebunt adversus eam » en St Matt. XVI 18, et « [...] ecce ego vobiscum sum omnibus diebus, usque ad consummationem sæculi » en St Matt. XXVIII 20) ne peut pas disparaître, EXISTE TOUJOURS !
Roger, lui, malgré ses protestations pour affirmer qu'il croit cela, NE LE MET AUCUNEMENT EN PRATIQUE comme le montre la citation ci-dessus !


Il faut être conséquent : je quitte définitivement ce repère d'hérétiques (matériels ou formels)...
Tiens un curieux changement chez un partisan de la thèse.

Nous nous sommes vus assomés[sic] par d'innombrables répétitions en boucle comme quoi on ne pouvait pas être hérétique formel sans condamnation individuelle et l'Eglise. D'après les thèsards, le fait que toute une hiérarchie d'ecclésiastique [sic] se rassemble dans un conciliabule pour établir une fausse religion synchrétique [sic] base de leur nouvelle église ne pouvait pas EXCLURE toutes ces augustes personnes de l'Eglise catholiuqe [sic].
Et là, changement subit ! Pour une opinion d'un simple laïc, sur un sujet pas du tout évident ! JP B nous déclare Hérétiques [sic] materiels [sic] et [1] formels donc hors de l'Eglise catholique;
On peut se rassurer et même être très satisfait d'être excommuniés par une personne qui compose la hiérarchie enseignante de son église par des hérésiarques notoires.

Mais au juste, que nous reproche-t-il ?
Il nous reproche de croire qu'il n'y a ni pape ni évêque pour la bonne et simple raison que dans les recherches communes nous n'avons pu découvrir une seule perle d'êvèque [sic] qui se soit exclu de l'église conciliaire.

Et lui ne cherche même pas cette perle, il cherche la partie des évêques, ou le bout de pape qui resterait encore dans un pape hérétique. La partie des évêques encore catholique serait leur coeur puisque leur langues [sic] et leur plumes [sic] est [sic] bien conciliaire [sic] et le bout de pape serait l'élection soi disant valide d'un pape élu par la secte à cause des évêques encore catholique seulement dans leur coeur qui auraient élu ce pape.

Quel argument nous donne-t-il pour nous confondre.
Citation :
(« [...] portæ inferi non prævalebunt adversus eam » en St Matt. XVI 18, et « [...] ecce ego vobiscum sum omnibus diebus, usque ad consummationem sæculi » en St Matt. XXVIII 20) ne peut pas disparaître, EXISTE TOUJOURS !
Deux citations indiscutables et sa conclusion en rouge pour laquelle nous ne sommes nullement tenus à la foi. [2]

En effet, nous croyons tous ici que les portes de l'enfer n'ont pas prévélu [sic] contre l'Eglise mais pour cela on ne peut pas dire que les hérétiques sont l'Eglise enseignante comme il le croit [3] sinon les portes de l'enfer ont prévalu conte son UNITE et ont changé l'identité de l'Eglise.
Pour que les portes de l'Enfer n'aient pas prévalu contre l'Eglise il faut également [4] que tous les hérétiques en soient immédiatement exclus car l'unité, l'identité de l'Eglise et sa définition affirme que l'Eglise est la société de ceux qui croient toutes les vérités de la foi et ceux qui croiraient à une erreur ou à une autre par ignorance partagent cette foi par la foi et la confiance que l'EGlise [sic] ne peut ni se tromper ni nous tromper.

JP B pense nous culpabiliser enfin sur le fait que J-Christ a promis à ses apôtres d'être avec eux jusqu'à la fin des siècles. Mais Arius était évèque [sic] et je n'apprendrai rien à personne en disant qu'il n'a pas été avec J-C jusqu'à la fin de sa vie. [5]
Par conséquent, La vérité formelle exprimée par J-C selon laquelle il sera avec chacun et tous [6] ses apôtres jusqu'à la fin des siècles n'établit pas le retour automatique de la fidélité des évêques [7] qui chacun ou tous [8] peuvent faillir sans que l'assistance UNILATERALE promise à leur égard par J-C puisse être mise en cause nullement.
Mais puisque, pour cette seule opinion de croire qu'il n'y a peut-être ni pape ni évêque catholique, nous mériterions cette condamnation d'être reconu [sic] comme hérétiques matriel [sic] et formel [sic : pluriel ?...] , il faudra que JP B rajoute à sa liste, pour notre plus grand honneur, Saint Vincent de Lérins qui comme nous aujourd'hui mais dans une époque où cela était supposé impensable, a osé au plus grand scandale de JP B et de Franc proposer franchement cette hypothèse:

En effet, Saint Vincent de Lérins fait dire à Saint Paul Lui-même qu'il se peut advenir que TOUT le corps épiscopal apostasie. Saint Vincent de Lérins commente ainsi la phrase de Saint Paul :
Citation :
“Même si nous-mêmes, ou un ange du ciel vous évangélisait, autrement que nous vous avons évangélisés, qu’il soit anathème.”(Gal I,8.)
Saint Vincent de Lérins dit que le “Même si nous-mêmes” de cette citation signifie “Lors même que tout le corps des apôtres,”.
Ne prophétise-t-il pas, avec Saint Paul, l’apostasie de tout le corps épiscopal de VATICAN II. [9]
Ne prophétise-pas [sic] ce que nous constatons TOUT SIMPLEMENT aujourd'hui, sauf erreur d'un évêque inconnu qui n'aurait pu se manifester car un évêque catholique qui aurait eu le grand mérite de s'opposer au Concile aurait naturellement suivi l'ordre de J-C à son égard et à l'égard de ses frères dans l'épiscopat :
Citation :
Allez enseigner toutes les nations et baptisez-les au Nom du Père du Fils et du Saint Esprit

  1. « JP B nous déclare hérétiques matériels et formels [...] »
    Gérard, là, une fois de plus en véritable imposteur, fausse la citation !
    Car, très exactement, j’ai parlé, dans ma parenthèse, d’hérétiques « matériels ou formels »
    Du reste, parler d’une chose en disant qu’elle possède telle caractéristique « matérielle et formelle » est une absurdité car si cette chose possède formellement ladite caractéristique, elle l’a possède nécessairement aussi, et déjà, matériellement ! il est donc absolument inutile de préciser qu’elle la possède matériellement ET formellement, mais il peut en revanche être utile de préciser que plusieurs sont matériellement ainsi et d’autres le sont formellement... Et c’est que j’ai précisément fait en écrivant « matériels ou formels ».
    Car, comme sur ledit forum il y avait un nommé Denys qui affirmait en s’en vantant être hérétique et contre lequel j’étais entré en disputatio, je lui avais signifié que, puisqu’il disait lui-même et s’en glorifiait être hérétique, il l’était donc nécessairement de manière formelle.
    C’est donc en premier lui que je visais quand je parlai d’hérétiques formels.
    Il est vrai que j’ai employé, pour cela, le pluriel au lieu du singulier. C’est qu’à dire vrai, devant l’insistance de certains, notamment Gérard, précisément, à nier, d'ailleurs contre tous, les vérité de Foi sur l’indéfectibilité de l’Église romaine, Mère et Maîtresse de toutes les autres Églises, j’ai effectivement choisi d’employer le pluriel...

    L’important, dans ce point, c’est de voir comment Gérard, pour pouvoir contredire plus aisément l’adversaire que je suis pour lui perpétuellement à ses yeux, remplace subrepticement et fallacieusement dans la citation qu’il fait de votre serviteur, une conjonction de coordination par une autre qui change tout le sens de ce qui était exactement dit !...

  2. Preuve de l’hérésie (formelle ?...) de Gérard, contre un point (il y en a d’autres ailleurs comme on peut notamment le voir dans ce fil, dans celui-ci ou encore dans cet autre) de doctrine catholique opposé :
    Dans la seconde citation qu’il fait de votre serviteur, il souligne en rouge la dernière phrase qui affirme que l’Église hiérarchique, d’institution divine (comme le Canon 108 § 3 l’enseigne), fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ, Église hiérarchique dont l’existence, en vertu des promesses divine (« [...] portæ inferi non prævalebunt adversus eam » en St Matt. XVI 18, et « [...] ecce ego vobiscum sum omnibus diebus, usque ad consummationem sæculi » en St Matt. XXVIII 20) ne peut pas disparaître, EXISTE TOUJOURS, puis il commente cette dernière phrase en écrivant : « conclusion en rouge pour laquelle nous ne sommes nullement tenus à la foi » Exclamation Rolling Eyes 
    On lui démontre (en l’occurrence votre serviteur) qu’il est de Foi divine, en vertu des Paroles de Jésus-Christ Notre-Seigneur Lui-même, que l’existence de l’Église hiérarchique qu’Il a Lui-même instituée comme l’enseigne infailliblement notre Mère la Sainte Église Catholique (ce qui en fait également une vérité de Foi catholique) ne peut pas disparaître et qu’en conséquence elle existe toujours, et lui vient dire que nous ne serions « nullement tenus à la foi » ! No...

    Voilà bien qui est réellement hérétique !...
    Non pas parce que ça lui a été dit (nous n’avons aucune autorité pour cela) mais parce qu’il contredit là formellement, implicitement mais non moins réellement, et les Paroles de Notre-Seigneur Jésus-Christ d’une part, et les définitions infaillibles de la Sainte Église Catholique d’autre part.

  3. Il est absolument faux, et Gérard le sait pertinemment (ce qui fait de lui un fieffé menteur) que je croirais, comme il l’affirme une fois de plus à cet endroit, « que les hérétiques sont l'Eglise enseignante » !
    Et je ne parle pas là d’une manière générale, mais bien du cas particulier de ceux qui se présente aujourd’hui aux plus hauts postes de l’Église, à Rome même, comme l’Église enseignante et qui, en raison des hérésies qu’ils manifestent ne sauraient aucunement être cette Église enseignante comme il a été démontré ici par votre serviteur.

  4. Après avoir, dans sa phrase précédente dont nous venons de parler au point 3 ci-dessus, affirmé que « nous croyons tous ici que les portes de l'enfer n'ont pas prévalu contre l'Eglise », le voici à présent qui pose des conditions pour qu’effectivement, selon lui, « les portes de l'Enfer n'aient pas prévalu contre l'Eglise » !
    il ne voit pas, dans sa stupidité indécrottable occasionnée par le besoin incoercible de me porter la contradiction à tout prix et surtout par ses positions hérético-schismatiques comme il a été prouvé en maints endroits, qu’il se contredit lui-même clown Laughing...

  5. « JP B pense nous culpabiliser enfin sur le fait que J-Christ a promis à ses apôtres d'être avec eux jusqu'à la fin des siècles. Mais Arius était évêque et je n'apprendrai rien à personne en disant qu'il n'a pas été avec J-C jusqu'à la fin de sa vie », écrit-il.
    Contrairement à ce que voudrait faire accroire ce menteur de Gérard, je n’ai jamais dit, pas même insinué sinon dans les délires de son cerveau malade par la dépendance qu’il manifeste envers ce besoin incoercible de me contredire à tout prix, que Notre-Seigneur Jésus-Christ aurait promis qu’aucun de Ses Apôtres et qu’aucun de leurs successeurs ne ferait, tel Judas qu’Il a Lui-même choisi et comblé de grâces insignes, défection !

  6. En conséquence du point 5 ci-dessus, cette phrase de Gérard, « La vérité formelle exprimée par J-C selon laquelle il sera avec chacun et tous ses apôtres jusqu'à la fin des siècles [...] », est manifestement fausse !
    En effet, si elle était vraie, il faudrait dire que, puisque Notre-Seigneur Jésus-Christ est avec chacun et tous Ses apôtres (en l’occurrence les successeurs des Apôtres) jusqu’à la fin des siècles, chacun et tous sont infaillibles, ce qui n’est manifestement pas exact.
    En réalité, c’est surtout à St Pierre et à ses successeurs (formaliter, en acte) à la tête de Son Église qu’il a promis ce qui se trouve en St Matt. XXVIII 20, les autres Évêques ne bénéficiant de cette Présence et Assistance divines qu’étant en union avec le successeur de Pierre.
    Voilà d’ailleurs pourquoi, les Évêques du monde entier tous ensemble ne sont infaillibles dans le Magistère universel (solennel comme dans un Concile œcuménique, ou ordinaire – de tous les jours – lorsqu’ils sont dispersés par toute la terre) qu’autant qu’ils restent unis au successeur de Pierre.

    Et lorsque le Siège apostolique suprême se trouve vacant (comme il l’est au moins matériellement aujourd’hui), la pérennité du Pontificat suprême, indispensable à la survie de l’Église, est assurée nécessairement, pour que les Paroles de Jésus-Christ Notre-Seigneur en St Matt. XVI 18 soient toujours exactes et actuelles, par la permanence d’électeurs (au moins un) valide(s) du Pape.
    En ce sens, mais en ce sens seulement, s’appliquent à ceux-ci (l’électeur [ou les électeurs] valide[s] du Pape) les Paroles en St Matt. XXVIII 20.

    On voit par là que Gérard dit n’importe quoi !...

  7. Là encore, Gérard dit n’importe quoi !
    En effet, quand, en St Matt. XXVIII 20, Notre-Seigneur Jésus-Christ promet à Ses Apôtres d’être avec eux « tous les jours, jusqu’à la consommation des siècles », Il ne leur pose aucune condition.
    Il est vrai que si l’un ou l’autre, voire plusieurs, s’éloigne(nt) de Lui, Il ne pourra pas être avec ceux-là, mais il n’y a aucune raison pour que Gérard vienne parler de « retour automatique de la fidélité des évêques » que Jésus-Christ Notre-Seigneur n’aurait pas “établie” !
    C’est là une manière de s’exprimer au moins quelque peu équivoque...

  8. Si « tous » les évêques, y compris bien sûr celui qui tient lieu apparemment de Pontife suprême, font défection, alors, l’Église hiérarchique, d’institution divine (comme le Canon 108 § 3 l’enseigne), fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ, Église hiérarchique dont l’existence, en vertu des promesses divine (« [...] portæ inferi non prævalebunt adversus eam » en St Matt. XVI 18, et « [...] ecce ego vobiscum sum omnibus diebus, usque ad consummationem sæculi » en St Matt. XXVIII 20) ne peut pas disparaître, N’EXISTE PLUS, ce qui est impossible !
    Gérard dit bien, là encore, n’importe quoi !...

  9. Suite dans le prochain message.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Dim 18 Aoû - 13:59

Concernant l’exégèse particulière de Gérard à propos des paroles de St Vincent de Lérins, visée dans le dernier point (N° 9) du message ci-dessus, voici ce que, lui répondant fort judicieusement sur cet autre forum en la fête de l’Assomption à 17h42 (heure du Québec – le 16 août 2013 à 2h42 du matin en France)
FRANC a écrit:

Banigé a écrit:


Mais puisque, pour cette seule opinion de croire qu'il n'y a peut-être ni pape ni évêque catholique, nous mériterions cette condamnation d'être reconu comme hérétiques matriel et formel, il faudra que JP B rajoute à sa liste, pour notre plus grand honneur, Saint Vincent de Lérins qui comme nous aujourd'hui mais dans une époque où cela était supposé impensable, a osé au plus grand scandale de JP B et de Franc proposer franchement cette hypothèse:
En effet, Saint Vincent de Lérins fait dire à Saint Paul Lui-même qu'il se peut advenir que TOUT le corps épiscopal apostasie. Saint Vincent de Lérins commente ainsi la phrase de Saint Paul :
Citation :
“Même si nous-mêmes, ou un ange du ciel vous évangélisait, autrement que nous vous avons évangélisés, qu’il soit anathème.”(Gal I,8.)
Saint Vincent de Lérins dit que le “Même si nous-mêmes” de cette citation signifie “Lors même que tout le corps des apôtres,”.
Vous mélangez à nouveau, mes propos à ceux de JPB, dont vous ne pouvez ignorer les différences fondamentales, et dont je ne suis pas chargé d'assurer la défense de ses exactitudes ou de ses errances.
Quant à Saint Vincent de Lerins, il n'a assurément jamais enseigné de croire qu'il n'y avait peut-être ni Pape, ni Evêque dans l'Eglise Catholique, d'hier ou d'aujourd'hui. Professant des vérités célestes, éternelles, certaines et de Foi, le peut-être, du libéral, incapable de choisir entre le oui et le non, était inconnu chez lui.
Comme les Protestants, vous tirez d'un texte du Nouveau Testament ( ici Saint Paul, cité textuellement par Saint Vincent de Lerins), une interprétation personnelle, que Saint Vincent de Lerins n'a jamais donnée, savoir qu'il n'y a plus ni Pape, ni Evêque dans l'Eglise Catholique d'aujourd'hui. Ce n'est pas ainsi qu'il faut raisonner, les Ecritures, appartiennent au dépôt de la Révélation, mais ce n'est pas au simple fidèle de les interpréter, ce rôle est réservé à l'Eglise enseignante légitime ( le Magistère vivant du Pape légitime et des Evêques ou Conciles, unis au Pape légitime ). Le simple fidèle n'est donc qu'enseigné et non l'inverse.
Or qu'enseigne le Magistère, dans son Concile légitime du Vatican de 1870, antidote au conciliabule illégitime vatican prétendu 2 ? :

Citation :
« Or CE QUE LE PRINCE DES PASTEURS et le Pasteur suprême des brebis , Notre-Seigneur Jésus-Christ A ÉTABLI EN LA PERSONNE DU BIENHEUREUX PIERRE , pour la solidité perpétuelle et le bien permanent de l'Église, DOIT NÉCESSAIREMENT ET CONSTAMMENT SUBSISTER par l'autorité du même Jésus-Christ dans l'Église, qui, fondée sur la pierre, demeurera stable JUSQU'À LA FIN DES SIÈCLES . » (Concile du Vatican 1870 Constitution, Pastor Aeternus http://www.archive.org/stream/lesdoctrinescath00horn#page/412/mode/2up )
Citation :
« Si donc quelqu'un dit que CE N'EST PAS PAR L'INSTITUTION DE JÉSUS-CHRIST Notre-Seigneur ou de droit divin, QUE LE BIENHEUREUX PIERRE A DES SUCCESSEURS PERPETUELS dans la primauté sur toute l'Église ; ou que le Pontife romain n'est pas, successeur du bienheureux Pierre dans la même primauté, QU'IL SOIT ANATHÈME. » ( Concile du Vatican 1870, Constitution Pastor Aeternus http://www.archive.org/stream/lesdoctrinescath00horn#page/414/mode/2up )
Citation :
«De même donc qu'il a envoyé les Apôtres qu'il s'était choisis dans le monde , comme lui-même avait été envoyé par son Père , de même IL A VOULU DES PASTEURS ET DES DOCTEURS DANS SON ÉGLISE JUSQU'À LA CONSOMMATION DES SIÈCLES.» ( Concile du Vatican 1870, Constitution Pastor Aeternus http://www.archive.org/stream/lesdoctrinescath00horn#page/408/mode/2up )
Citation :
« Car DES SOCIÉTÉS pareilles étant DÉPOURVUES DE CETTE AUTORITÉ VIVANTE et établie par Dieu qui enseigne surtout aux hommes les choses de la foi et la discipline des mœurs , et qui les dirige et gouverne en tout ce qui regarde le salut éternel , elles ont constamment varié dans leurs doctrines , et cette mobilité et instabilité dans ces sociétés ne cessent jamais. Chacun même comprend parfaitement, voit clairement et manifestement que CELA EST EN OPPOSITION COMPLÈTE AVEC L'ÉGLISE INSTITUÉE PAR NOTRE-SEIGNEUR , dans laquelle la vérité doit toujours demeurer stable et inaccessible à tout changement, étant un dépôt confié à cette même Église et qu'elle doit conserver absolument intact et pour la garde duquel la présence et le secours du Saint-Esprit lui ont été promis à toujours. » ( Pie IX A tous les protestants et autres non-catholiques.
http://www.archive.org/stream/lesdoctrinescath00horn#page/190/mode/1up )
Citation :
« Le Fils de Dieu et le Rédempteur du genre humain, NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST, sur le point de retourner à son Père céleste, PROMIT D'ÊTRE AVEC SON ÉGLISE militante sur la terre TOUS LES JOURS, jusqu'à la consommation des siècles. C'est pourquoi, en aucun temps , il n'a jamais cessé d'être à côté de son épouse bien-aimée , DE L'ASSISTER DANS SON ENSEIGNEMENT, de bénir ses œuvres, et de la secourir dans ses périls. » ( Concile du Vatican 1870 Constitution Dei Filius
http://www.archive.org/stream/lesdoctrinescath00horn#page/346/mode/1up )
Citation :
« Et afin que LE GOUVERNEMENT DE CETTE MÊME ÉGLISE se maintînt dans la voie droite et l'ordre, afin que tout le peuple chrétien persévérât toujours dans une même foi, doctrine , charité et communion , il a promis d'une part que lui-même serait PERPÉTUELLEMENT AVEC ELLE JUSQU'À LA CONSOMMATION DES SIÈCLES, et,d'autre part, il a choisi entre tous le seul Pierre, le constituant Prince des Apôtres, son Vicaire sur la terre, chef, fondement et centre de l'Église, afin que jouissant d'une prérogative de rang et d'honneur, de la plénitude de l'autorité, puissance et juridiction souveraines, il pût paître les agneaux et les brebis, confirmer ses frères, gouverner toute l'Église, être «le gardien des portes du ciel et l'arbitre de ce qui doit être lié ou délié, sa sentence devant rester dans toute sa force , même dans le ciel (Saint Léon, serm. 2.)». Et parce que L'UNITÉ ET L'INTÉGRITÉ DE L'ÉGLISE ET SON GOUVERNEMENT, institué par le même Christ,DOIVENT DEMEURER STABLES PERPÉTUELLEMENT, le même pouvoir suprême de Pierre sur toute l'Église, sa juridiction, sa primauté , persévèrent et demeurent en vigueur absolument et très-pleinement dans la personne des Pontifes romains, ses successeurs, placés après lui sur cette chaire romaine qui est sa chaire. » (Pie IX Concile du Vatican 1870, Actes préliminaires http://www.archive.org/stream/lesdoctrinescath00horn#page/173/mode/1up )
Citation :
« Personne ne peut nier ni mettre en doute que JÉSUS-CHRIST lui-même , afin d'appliquer les fruits de sa rédemption à toutes les générations humaines,A BÂTI SUR PIERRE en ce monde SON UNIQUE EGLISE , c'est-à-dire l'Église une, sainte, catholique, apostolique, et qu'il lui a donné toute la puissance nécessaire pour que le dépôt de la foi fût conservé inviolable et intact, et que la même foi fût enseignée à tous les peuples , à toutes les races et à toutes les nations ; pour que tous les hommes devinssent par le baptême des membres de son corps mystique , et qu'en eux fût toujours conservée et rendue plus parfaite cette vie nouvelle de la grâce, sans laquelle personne ne peut aucunement mériter et obtenir la vie éternelle ; enfin , POUR QUE CETTE MÊME ÉGLISE , qui constitue son corps mystique , DEMEURÂT TOUJOURS STABLE ET IMMOBILE dans sa propre nature JUSQU'À LA CONSOMMATION DES SIÈCLES, pour qu'elle vécût florissante et fût en état de fournir à tous ses enfants tous les moyens de faire leur salut. » (Pie IX A tous les protestants et autres non-catholiques. 1869 http://www.archive.org/stream/lesdoctrinescath00horn#page/188/mode/1up )
Toutes ces citations sont extraites d'un ouvrage de l'Abbé Edouard Hornstein, rapportant les décrets du Concile du Vatican ( Les Doctrines catholiques; ou, exposition des vérités enseignées dans l'église réunie, depuis Nicée jusqu'à la 4ème session du Vatican par l'Abbé Edouard Hornstein Paris 1872 ), il y ajoute son commentaire personnel ( http://www.archive.org/stream/lesdoctrinescath00horn#page/445/mode/1up ):
Citation :
« IL FAUT À L'ÉGLISE, comme à toute société bien organisée, il lui faut UN GOUVERNEMENT DONT L'AUTORITÉ NE SOUFFRE POINT de temps d'arrêt, point D'INTERMITTENCE, un gouvernement qui mérite toujours, à chaque instant, le respect de tous, puisqu'il commande à ce qu'il y a de plus sacré dans l'homme : à la conscience. Cette non-interruption du gouvernement suprême de l'Église est encore nécessaire pour consolider sauvegarder la paix , et empêcher les ferments de discorde. Et, en effet, si les actes du pouvoir suprême pouvaient être légalement suspendus , mis en échec et en suspicion pendant des temps indéterminés, que deviendrait dans l'Église la sécurité dont doit jouir le fidèle ? Et si ces actes du pouvoir suprême n'étaient exécutoires qu'après le contrôle et par l'adhésion facultative de ceux à qui ils s'adressent , où en serait l'unité doctrinale de cette Église avec laquelle Jésus-Christ est tous les jours et restera jusqu'à la consommation des siècles? Admettre que le divin Fondateur de la société religieuse ait donné à son œuvre cette constitution incomplète et défectueuse, c'est là une opinion formellement condamnée par le décret du Concile du Vatican. »
Après cette lecture, pouvez-vous encore soutenir, que la véritable Eglise a peut-être ni pape ni évêque, aujourd'hui?

Cela se passe d’autres commentaire.

Après cette volée de bois vert sous forme d’excellents rappels, Gérard, qui se défend là comme un démon se débat dans un bénitier, a écrit:

Roger a écrit cette citation de l'Eglise enseignante:
Citation :
195. Pourquoi le Pontife Romain est-il le chef visible de l’Église?

Le Pontife Romain est le chef visible de l’Église, parce qu’il la dirige visiblement avec l’autorité même de Jésus-Christ qui en est le chef invisible.

http://grand-catechisme-saint-pie-x.blogspot.ca/2009/03/i-10.html
Alors Franc si nous acceptons JUSQU'AU BOUT, cet enseignement de l'Eglise enseignante en tant que membre de l'Eglie [sic] enseignée, puisque aujourd'hui PERSONNE ne dirige visiblement l'Eglise catholique au nom même de l'autorité de Jésus-Christ, c'est qu'il n'y a pas de pape.
Cessez votre ridicule accusation de protestantisme car c'est vous qui interprétez TOUTES les citations que vous inteprétez [sic] à votre manière en laissant supposer qu'il y a toujours eu dans l'Eglise un successeur de Saint Pierre même dans les périodes de vacance....[...]

En réalité, Franc n’a jamais, et de loin, « [laissé] supposer qu'il y a toujours eu dans l'Eglise un successeur de Saint Pierre même dans les périodes de vacance » mais qu’en période de vacance, il devait nécessairement subsister des électeurs du Papes valides.
Là encore, Gérard l’imposteur fausse tendancieusement ce que l’on dit ou écrit exactement ! Twisted Evil...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Mar 20 Aoû - 5:55

On affirme souvent que, puisque la prétendue « nouvelle “messe” » est « dangereuse pour la foi », celui qui l'a instituée et ceux qui, faisant mine d'avoir l'autorité, l'imposent (parfois hypocritement en la déclarant “ordinaire”) ne sauraient être Papes, et l'on cite tout un tas d'études qui montrent (certes avec justes raison) que ladite « nouvelle “messe” » est effectivement « dangereuse pour la foi ».

Le problème qui fait que c'est là faire preuve d'incompétence, c'est que, même si toutes ces études sont souvent excellentes, et c'est le cas, elles n'appartiennent qu'au domaine privé et n'ont d'autre autorité que celle de leurs auteurs respectifs. N'émanant pas de l'Autorité dans l'Église, elles ne sauraient présenter une quelconque valeur d'opposition contre les partisans des “papes” vaticandeux.
Aussi, n'est-ce pas là la bonne méthode pour démontrer que le Siège apostolique suprême est vacant comme il l'est effectivement de manière au moins formelle.

Il y a longtemps que « Les Cahiers de Cassiciacum » avaient souligné la chose...

Ce qu'il faut, c'est se baser sur ce qui est de Foi.

Or, ce qui est de foi, est enseigné infaillible ment par le Magistère soit solennel soit ordinaire et universel.

C'est ainsi qu'un Concile œcuménique énonce toujours des doctrines qui relève de la Foi.
(Voilà pourquoi si quelque[s] doctrine[s] proclamée[s] dans un Concile réputé œcuménique s'avérai[en]t contraires à ce que la Foi déjà nous enseigne par ailleurs, ce “Concile” ne saurait être œcuménique mais serait plutôt un conciliabule comme l'est le prétendu « Vatican II » car il est impossible que la Foi, qui vient de Dieu, La Vérité même, qui ne change pas et ne peut ni Se tromper ni nous tromper, il est impossible que la Foi se contredise.)

Ce qui est de Foi, aussi, c'est que Notre-Seigneur Jésus-Christ a promis, en St Matt. XXVIII 20, à Ses Apôtres (et, par eux, à leurs successeurs) d'être « tous les jours, jusqu'à la consommation des siècles » avec eux et particulièrement à St Pierre (et à ses successeurs).
Si donc on constate que celui qui tient lieu de successeurs de Pierre n'est manifestement pas avec Jésus-Christ Notre-Seigneur, c'est qu'il n'est alors pas un véritable successeur de Pierre.

C'est là, en résumé, toute la démonstration de la première partie de la thèse dite « de “Cassiciacum” », première partie qui établit, de manière certaine, que le Siège apostolique suprême est actuellement au moins formellement vacant.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Mar 20 Aoû - 13:05


  1. Édouard-Marie Laugier n’arrête pas changer de pseudonymes, preuve de son instabilité caractérielle prononcée : jadis, un certain temps (?) alias Gardian sur un autre forum [2], puis alias E-M Laugier (Nounours plaintifExclamation sur le même ancien forum [3], il s’est fait appelé successivement sur celui-ci : EML, alias leod, alias leod2, alias EML Leod, alias Invité, alias (le matin du 19 août 2013) hassan l'émir, dans la journée Jean Paul Montant et le soir Jean Paul Montemps, le matin du 20 août 2013 T d'Apremont et le midi il reprend sa véritable identité avant, le soir, de reprendre le pseudonyme d’Invité Laughing, puis le 21 août il reprend à nouveau en milieu d’après-midi sa véritable identité, le 23 août 2013 on peut voir que ses initiales (EML) représentent l’utilisateur enregistré le plus récent mais il publie toujours et encore sous sa véritable identité ; et j'en oublie très probablement (...), en attendant que ça change à nouveau Laughing !...

  2. « Gesta Dei Per Francos » (http://gestadei.bb-fr.com/) plus ou moins fermé depuis fin août 2010 et sur lequel il n’y a pas eu de nouvel inscrit depuis le 22 mai 2010 mais où certaines rubriques (concernant les prières, par exemple) ont encore servi jusqu’en été 2012.

  3. Il faut voir, dans ce fil (http://gestadei.bb-fr.com/t3482-il-y-a-quelqu-un ; resté exceptionnellement ouvert jusqu’en décembre 2010) dudit ancien forum, comment son caractère acariâtre se manifestait déjà à l’égard des autres inscrits... Laughing

  4. Selon ce message (http://gestadei.bb-fr.com/t3482-il-y-a-quelqu-un#21260) du guignol de service clown qui se prend pour un dur mais n’est, lui, qu’un véritable cave, il paraît que, sur ledit forum, dit-il, « nous ne ré-ouvrirons [sic] que pour mieux acclamer le Grand Pape et le Grand Roi à leur venue », cela ne saurait tarder car, paraît-il également, ils ont déjà trouver « le Grand Roi » en la personne de LHR prêt, dit-on, à s’autoproclamer tel Exclamation  Laughing...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)


Dernière édition par JP B le Ven 6 Nov - 22:32, édité 4 fois (Raison : Mise à jour de la liste)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Mar 20 Aoû - 13:15

Donc,
Édouard-Marie Laugier, alias T d'Apremont, véritable hystérique caractériel borné et sectaire a écrit:
Sauf que les partisans de la fouthèse de cassiciacum refusent d'admettre qu'il s'agit d'hérésies formelles
[...]

Ils montrent là qu'ils ont n[sic] raisonnement de canonistes hystériques et que la foi passe en second.

Si vatican d'eux ne contient pas '[sic]hérésies formelles, alors vous pouvez / devez y adhérer.
S'il en contient alors ces types qui les ont promulgués[sic : au féminin pluriel, idiot !...] sont hérétiques et n'ont plus aucune place dans la hiérarchie de l'Eglise et dans l'Eglise même.


vous êtes un incompétent caractérisé et sectaire

  1. Avec la première phrase, on pourrait penser que le grand théologien Édouard-Marie Laugier a la preuve, qu’il saurait très certainement exposer clairement et fort logiquement, « qu'il s'agit d'hérésies formelles »
    Nous attendons donc qu’il nous montre cela… (Mais ailleurs que sur « Le coin de JPB » où ce grossier insulteur, quoique grand théologien, est interdit !...)

  2. Nous attendons également qu’il nous montre de quelle manière nos raisonnements « de canonistes hystériques » feraient passer la Foi « en second » Laughing...

  3. Cela dit, nous pensons que le conciliabule vaticandeux a effectivement promulgué des hérésies formelles, mais en affirmant cela, il ne s’agit pas de ceux qui les ont promulguées: il ne s’agit que des faits, non des personnes.

  4. Pour déclarer « ces types qui les ont promulguées » formellement hérétiques, et pas seulement hérétiques matériels, nous attendons que l’Autorité de Sa Sainteté le Pape Édouard-Marie Ier, également très grand théologien, leur rappelle, pour que soit manifeste leur pertinacité s’ils refusent de venir à résipiscence et de les corriger, qu’ils ont promulgué des hérésies formelles... Laughing

lol! 

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Mar 20 Aoû - 13:50

Cela dit, Édouard-Marie Laugier n’est pas content de ce que, trois messages plus hauts, votre serviteur
a écrit:
On affirme souvent que, puisque la prétendue « nouvelle “messe” » est « dangereuse pour la foi », celui qui l'a instituée et ceux qui, faisant mine d'avoir l'autorité, l'imposent (parfois hypocritement en la déclarant “ordinaire”) ne sauraient être Papes, et l'on cite tout un tas d'études qui montrent (certes avec justes raison) que ladite « nouvelle “messe” » est effectivement « dangereuse pour la foi ».

Le problème qui fait que c'est là faire preuve d'incompétence, c'est que, même si toutes ces études sont souvent excellentes, et c'est le cas, elles n'appartiennent qu'au domaine privé et n'ont d'autre autorité que celle de leurs auteurs respectifs. N'émanant pas de l'Autorité dans l'Église, elles ne sauraient présenter une quelconque valeur d'opposition contre les partisans des “papes” vaticandeux.
[...]

C’est qu’en effet, cet argument s’applique très exactement à la prétendue démonstration ontologique de l’invalidité intrinsèque des tout aussi prétendus « nouveaux sacrements” », étude que notre véritable hystérique caractériel borné et sectaire défend pieds et ongles mais qui ne possède que l’autorité privée de leurs auteurs qui peuvent, par ailleurs, être compétents mais ne sont pas qualifiés pour l’imposer !...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Dans une provocation de plus, inutile en elle-même,   Sam 2 Nov - 12:33

... et à cet endroit où elle n’a rien à faire,
Edouard-Marie Laugier a écrit:

JP B a écrit:

admin a écrit:

Allemagne : un imam fait la prière dans une église, colère des habitants (vidéo)


http://www.fdesouche.com/425819-allemagne-un-imam-fait-la-priere-dans-une-eglise-colere-des-habitants-video



Il est normal, les modernistes partout répandus qui tiennent quasiment toutes les églises et n’ont pas la Foi catholique mais dont la doctrine est « le rendez-vous (ou l’égout collecteur) de toutes les hérésies » comme St Pie X l’a définie (Encyclique
Pascendi Dominici gregis, § 53), les modernistes, donc, tant par leur doctrine perverse que leur liturgie délétère et mortifère, ayant chassé Notre-Seigneur Jésus-Christ (qui, étant Dieu, est la Vérité même) de toutes les églises qu’ils tiennent, il est normal que Celui-ci y soit remplacé par le faux dieu des musulmans, et cela est le châtiment qu’ils se sont attiré eux-mêmes !...



Modernisme qui est une hérésie, au sens strict du terme.

Sur quoi votre serviteur a répondu
Citation :
Sur quel ton faut-il le marteler ?

Le modernisme doctrinal décrit pas St Pie X, dans son Encyclique
Pascendi Dominici gregis, n'est pas une simple hérésie ordinaire : c'est « le rendez-vous (ou l’égout collecteur) de toutes les hérésies » Exclamation

Édouard-Marie Laugier sait-il bien ce qu'est un « égout collecteur », comprend-il bien ce qui passe dedans Question...
Puis,
Edouard-Marie Laugier a écrit:

JP B a écrit:
Sur quel ton faut-il le marteler ?

Le modernisme doctrinal décrit pas St Pie X, dans son Encyclique
Pascendi Dominici gregis, n'est pas une simple hérésie ordinaire : c'est « le rendez-vous (ou l’égout collecteur) de toutes les hérésies » Exclamation

Édouard-Marie Laugier sait-il bien ce qu'est un « égout collecteur », comprend-il bien ce qui passe dedans Question...


C'est précisément par ce que le modernisme est CONDAMNE par St Pie X pour être collecteur de TOUTE
 [sic] les hérésies (dont il fait une synthèse) que ce modernisme est bien plus qu'une hérésie et donc absolument infréquentables [sic], et que ses membres ne sont plus Catholiques et sous le coup de la condamnation par Saint Pie X

Alors,
JP B a écrit:
Quelle “condamnation” St Pie X a-t-il portée contre quel(s) membre(s) précis du modernisme, et dans quelle document précis, dans quelle forme, etc. ? Laughing Laughing...
Je n'en ai pas connaissance Exclamation Laughing...
Edouard-Marie Laugier a écrit:

JP B a écrit:
Quelle “condamnation” St Pie X a-t-il portée contre quel(s) membre(s) précis du modernisme, et dans quelle document précis, dans quelle forme, etc. ? Laughing Laughing...
Je n'en ai pas connaissance Exclamation Laughing...


Il a condamné le modernisme dans son ensemble et vous le savez très bien

Il faut être malhonnête comme le diable pour essayer de dédouaner les modernistes actuels, bien pire que les modernistes de 1907, de toute condamnations faites par Saint Pie X quand il condamnait le Modernisme dans Pascendi

JP B a écrit:
Il ne s'agit pas de dédouaner quelqu'un, il s'agit de savoir quelle condamnation précise pèse sur quelle(s) personnes(s) Exclamation...
lol!
Et il a ajouté
Citation :
Car, s'ils ne sont pas expressément excommuniés, ils ne sont pas hors de l'Église (à moins qu'Édouard-Marie Laugier ait le pouvoir de les y mettre Laughing)...
Edouard-Marie Laugier a écrit:

JP B a écrit:
Il ne s'agit pas de dédouaner quelqu'un, il s'agit de savoir quelle condamnation précise pèse sur quelle(s) personnes(s) Exclamation...
lol!


Quand une doctrine est condamnée, ceux qui y adhèrent s'excluent de l’Église.
Si demain vous adhérez au protestantisme (par exemple) vous êtes ipso facto en dehors de l’Église.
Il en va de même pour l'hérésie moderniste, collecte de toute les hérésies, qui fut condamnée par Saint Pie X

Puis,
JP B a écrit:
Non seulement Édouard-Marie Laugier écrit n’importe quoi (ici, par exemple, quand il affirme comme un vulgaire cuistre que le modernisme « est une hérésie, au sens strict du terme » alors que, comme on vient de le lui rappeler juste dans le message précédent qu’il cite lui-même en entier dans le sien [dont le lien est précisément donné] Exclamation, le modernisme doctrinal décrit pas St Pie X, dans son Encyclique Pascendi Dominici gregis, n’est pas une simple hérésie ordinaire mais c’est « le rendez-vous [ou l’égout collecteur] de toutes les hérésies »...) et ne sait pas faire les distinctions élémentaires classiques ou seulement de bon sens (là, entre ce qui relève – analogiquement – de la matière et ce qui relève de la forme ou entre ce qui relève du pouvoir d’Ordre et ce qui relève du pouvoir de Juridiction * ; ici-même, entre d’une part les Protestants clairement condamnés et constitués publiquement, juridiquement et officiellement hors de l’Église Catholique dont ils ne veulent pas entendre parler et dont ils s’excluent ouvertement eux-mêmes protestant [protestant: revendiquant – puisque c’est là leur nom] ne surtout pas vouloir lui appartenir en rien, et d’autre part les modernistes qui revendiquent être toujours catholiques et appartenir à l’Église Catholique) mais, en plus, il se complaît dans la confusion la plus floue, savoir ici, la confusion de la condamnation d’une doctrine (en l’occurrence, le modernisme) avec celle des personnes qui, pour qu’elle intervienne, doivent être manifestées pertinaces au yeux de l’Église.
* : Il confond, entre autres, et ne fait pas la juste distinction pour les cardinaux (électeurs du pape) entre ce qui relève chez eux du pouvoir d’Ordre et ce qui relève du pouvoir de Juridiction, quand il vient dégoiser que ceux-ci ne sont même pas, de nos jours « ontologiquement évêques ».
Sait-il que Alfredo Ottaviani fut créé cardinal par Sa Sainteté Pie XII lors du consistoire du 12 janvier 1953 et qu’à ce titre il participa au conclave de 1958 qui désigna le cardinal Roncalli, mais qu’il ne fut sacré Évêque que le 19 avril 1962 ?...


Et à propos du Cardinal Ottaviani, par exemple, qui, le 30 juin 1963 couronna Paul VI après l'élection pontificale, participa au conciliabule vaticandeux et devint pro-préfet de la « Congrégation pour la doctrine de la foi » (quand celle-ci fut créée pour remplacer le Saint-Office dans lequel Sa Sainteté Pie XII, donc, l’avait nommé pro-secrétaire) poste dont il démissionna en 1968 avant de signer, avec le Cardinal Bacci, le « Bref Examen Critique » écrit par le R.P. Guérard des Lauriers contre le prétendu « Novus Ordo Missæ » et de le présenter à Paul VI le 25 septembre 1969, doit-il également être considéré, ipso facto, hors de l’Église Catholique pour ne pas être sorti de l’Église officielle après ledit conciliabule vaticandeux ? Very Happy Very Happy

Car enfin, les modernistes ne se sont pas emparés des rênes de l’Église à l’occasion du conciliabule vaticandeux, en tombant inopinément et brusquement de la lune, mais ils existaient bien au sein même de l’Église avant le début de ce conciliabule, et, bien que les Papes, Pie XII par exemple, mais ses prédécesseurs aussi, le savaient pertinemment, ils ne les ont pas exclus de l’Église !
Et avant de le faire, il y a toute une procédure à respecter...

Mais il est vrai que nos modernistes actuels ont été jugés publiquement, juridiquement et officiellement pertinaces au yeux de... Édouard-Marie Laugier qui représente l’Autorité aujourd’hui dans l’Église Exclamation Laughing... Il n’y a donc plus besoin, pour que cette pertinacité soit manifestée aux yeux de tout le monde, des monitions officielles demandées impérativement par les
Canons 2314, § 1, 2° et 3°, et 2315 (ce dernier s’appliquant à ceux qui sont visés par le Canon 2316 – voir aussi les Canons 2317 et ss. – cf. également, pour comparaison, http://www.clerus.org/clerus/dati/2001-03/20-6/CIC17l5.html#_Toc509674888) comme il n’y a plus besoin non plus de la distinction entre l’hérétique formel et celui qui est seulement « suspect d’hérésie » (c’est-à-dire, selon le Canon 2316, « celui qui spontanément et sciemment aide de quelque manière que ce soit la propagation de l’hérésie, ou communique “in divinis” avec des hérétiques, contre ce qui est prescrit au Can. 1258 ») ni de celle entre « une doctrine condamnée par le Siège apostolique ou par un concile général, mais non comme formellement hérétique » (Canon 2317) et une doctrine condamnée « comme formellement hérétique » selon le même Canon Exclamation Laughing Laughing Laughing Laughing...
A moins, bien sûr, que Édouard-Marie Laugier clown ait encore beaucoup à apprendre avant d’ouvrir sa grande gueule ! Razz...

lol!
Edouard-Marie Laugier a écrit:
Tout ceci pour justifier, une fois de plus, la thèse de Cassiciacum.
JP B a écrit:
Non ! Tout cela (et non “ceci” qui s'emploie pour ce qui doit venir ensuite, ignare !...) pour montrer que tu n'es qu'un grand con prétentieux qui, malgré ses airs pédants, ne connaît quasi rien Exclamation Laughing Laughing Laughing Laughing...
lol!
Continuant à la page suivante,
Edouard-Marie Laugier a écrit:
La fable du modernisme qui n'est qu'une erreur, et les modernistes in-condamnables, sert uniquement le sombre dessein de la sauvegarde de la Hiérarchie Matérialiter [sic]
JP B a écrit:

Un grand con a écrit:
La fable du modernisme qui n'est qu'une erreur, et les modernistes in-condamnables, sert uniquement le sombre dessein de la sauvegarde de la Hiérarchie Matérialiter [sic]
Laughing Laughing Laughing Laughing

Les
Canons 2314 à 2317 (http://www.clerus.org/clerus/dati/2001-03/20-6/CIC17l5.html#_Toc509674888) n'ont été écrit que pour « [servir] le sombre dessein de la sauvegarde de la Hiérarchie [materialiter] » Exclamation Laughing
lol!
Edouard-Marie Laugier a écrit:
Plus de juges donc plus de Justice ? Avec Bontemps c'est comme Taubira ... impunité pour la racaille
JP B a écrit:

Un super connard a écrit:
Plus de juges donc plus de Justice ? Avec Bontemps c'est comme Taubira ... impunité pour la racaille
  1. La Justice ecclésiastique n'est pas supprimée : le Code de Droit Canonique – celui de 1917 – continue toujours, comme avant (c'est-à-dire tant qu'un Pape en acte ne le change pas) a être, de soi, applicable même si de fait, il ne peut pas être, en raison des circonstances, appliqué.
    Ce ne sont que les schismatiques comme l'ancien Nîmois qui prétendent qu'on ne peut plus ou qu'on ne doit pas, aujourd'hui, le respecter !...

  2. Mais, incohérence de chez incohérence et contradiction interne de chez contradiction, avec Édouard-Marie Laugier, il y a toujours, et encore aujourd'hui, un juge pour appliquer la justice, non du Code de Droit Canonique mais la sienne propre (ou plutôt fort sale) : ce juge, qui bientôt remplacera Dieu Lui-même, c'est... Édouard-Marie Laugier qui excommunie à tour de bras sans jugement préalable ! Laughing No Very Happy Rolling Eyes...
    Comme tous les révolutionnaires, autrement dit !...

lol!
Edouard-Marie Laugier a écrit:
Quad [sic] une personne professe ouvertement qu'elle adhères [sic] aux hérésies modernistes et qu'elle le fait en usurpant le trône Pontifical, nul doute sur sa culpabilité. Elle sait ce à quoi elle adhère et ce qu'elle fait en y adhérant. Pauvre naïf.
JP B a écrit:
Le juge suprême a parlé, la cause est entendue Exclamation Laughing Laughing Laughing Laughing
Édouard-Marie Laugier est quand même un grand abruti ! clown Rolling Eyes...
Edouard-Marie Laugier a écrit:
Début 1900 les modernistes tentent de prendre la place forte (l'Eglise) de l'intérieur, en pourrissant la tête.
Providentiellement Saint Pie X condamne leurs doctrines impies, égout collecteurs de tout ce qui haï Dieu.

Dès 1958, les mêmes modernistes, plus déterminés et plus pervers encore tentent le coup et réussissent à mettre un "pape" à eux en lieu et place de Grégoire XVII (Cardinal Siri).

Ces modernistes sont dans la droite ligne du modernisme condamné par Saint Pie X.
Ces modernistes ont évidement des intentions belliqueuses, de destruction de la Foi des fidèles, du sacerdoce, de la liturgie.

Combien de temps faut-il encore leur "chercher ds
 [sic] excuses" et prétexter de l'absence de l'autorité légitime pour conclure, avec la plus évidente raison, que ces gens là sont des hérétiques qui trament contre l'Eglise et contre Dieu.

Les choses de Dieu sont éminemment simples.
JP B a écrit:

[...]

Jusque là, à titre privé, nous sommes entièrement d'accord !

Où ça se corse, c'est quand Édouard-Marie Laugier veut prendre la place de juge officiel dans l'Église...
Edouard-Marie Laugier a écrit:
En public sans prétendre à l'Infaillibilité ...
JP B a écrit:
Quoi « En public sans prétendre à l'Infaillibilité » ?

Vous vous érigez juge « En public sans prétendre à l'Infaillibilité » ?
Edouard-Marie Laugier a écrit:

[...]

Personne parmi nous n'a prétendu s'ériger en Juge, se prendre pour l'Eglise.
Simplement juger au for externe d'un fait public, notoire, avéré, évident, à savoir que les pseudos "papes" et "hiérarques" de l'église conciliaire professent des hérésies, ne sont plus Catholiques, et agissent contre Elle de façon obstinée et consciente.
JP B a écrit:
« Simplement juger au for externe d'un fait public, notoire, avéré, évident, [...] » formellement ou matériellement ?
C’est alors que
Edouard-Marie Laugier a écrit:
Vous savez très bien que les hérésies matérielles sont faites par ignorance, de bonne foi, et généralement corrigée ensuite car il n'y a pas malice.
Il
 [sic] cela ne saurait être le cas puisque les hérésies collectés [sic] dans cet égout qu'est le modernisme sont connues et condamnés [sic]. Jugement formel donc. Mais au for externe.
JP B a écrit:

  • « Vous savez très bien que les hérésies matérielles sont faites par ignorance, de bonne foi, [...] »
  1. Ce la est vrai, absolument, aux yeux de Dieu ;

  2. Aux yeux de l’Église, il y a encore hérésie matérielle tant que la pertinacité du sujet qui profère une hérésie n’est pas établie car, autrement, l’Église (non pas Dieu, bien sûr) condamnerait, ou risquerait de condamner, n’importe qui émettant une hérésie matérielle aux yeux de Dieu, c’est-à-dire faite « par ignorance, de bonne foi, [...] »
    Autrement dit, il y a donc nécessité d’établir la pertinacité avant de déclarer publiquement (c’est-à-dire devant toute l’Église) que telle personne proférant des hérésies manifestes est effectivement hérétique formelle !
    Or cette pertinacité ne peut être établie de manière certaine et irréfutable que par les monitions adressées par l’Autorité dans l’Église aux fauteurs d’hérésies...
    C’est la raison d’être des
    Canons 2314, § 1, 2° et 3°, et 2315 (http://www.clerus.org/clerus/dati/2001-03/20-6/CIC17l5.html#_Toc509674888) dont Édouard-Marie Laugier fait totalement abstraction car ils l’empêchent, de jure, de déclarer publiquement (c’est-à-dire devant toute l’Église) que telle personne proférant des hérésies manifestes est effectivement hérétique formelle, jugement que, nonobstant l’existence de ces Canons établis par la Charité de notre Mère la Sainte Église Catholique, il porte publiquement !
    Édouard-Marie Laugier manifeste ainsi là, une fois de plus, encore et toujours sa mauvaise foi
    (cf.
    La mauvaise foi du “sieur” de l'augier) car il refuse les règles pleines de sagesse établies par la Charité de notre Mère la Sainte Église Catholique...



  • « [...] cela ne saurait être le cas puisque les hérésies collectés [sic] dans cet égout qu'est le modernisme sont connues et condamnés [sic]. Jugement formel donc. Mais au for externe. »
  1. Bien que « les hérésies collectées dans cet égout qu'est le modernisme [soient] connues et condamnées », la pertinacité de ceux qui les émettent actuellement n’est pas établie par les monitions indispensables pour cela et, conséquemment, ils ne peuvent être déclarés publiquement (c’est-à-dire devant toute l’Église) hérétiques formels, ni par Édouard-Marie Laugier ni par personne d’autre qui ne possède pas l’Autorité dans l’Église !

  2. En portant donc, et néanmoins publiquement, un jugement d’hérésie formelle à l’encontre de ceux qui, actuellement, profèrent effectivement des hérésies manifestent, il usurpe ainsi l’Autorité dans l’Église et manifeste conséquemment lui-même avoir l’esprit schismatique !...
    La clause qu’il émet et qui n’est qu’une pétition de principe, selon laquelle il ne porterait un tel jugement qu’au for externe ne change absolument rien pour la raison exposée dans le 3ième point suivant :


  3. Il n’y a que Dieu (qui, seul, « sonde les reins et les cœurs ») qui puisse porter un jugement au for interne !
    Même en condamnant quelqu’un comme hérétique formel, notre Mère la Sainte Église Catholique ne porte un jugement qu’au for externe
    .
    Cela manifeste que, même en précisant la clause selon laquelle Édouard-Marie Laugier ne porte le jugement d’hérésie formelle (qu’il se permet donc de faire publiquement) qu’au seul for externe, il usurpe ainsi bel et bien, qu’il le veuille ou non, l’Autorité dans l’Église et révèle conséquemment lui-même avoir l’esprit schismatique !...


On voit combien ce fil, « 
Édouard-Marie Laugier n’est pas catholique »
(lisible seulement pour les inscrits sur ce forum) et son titre, sont justifiés !...
Réponse(s) éventuelles ici.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Dim 3 Nov - 2:42

En réponse donc, comme demandé que ce soit posté ici,
Edouard-Marie Laugier a écrit:
Tout ça pour conclure que les pseudos Papes, les faux évêques et Cardinaux ne sont que des hérétiques, voir des apostats, qu'ils ne représentent rien de formel dans l'Eglise Catholique et que Dieu ne s'appuiera pas sur ces bandits pour le grand Relèvement à venir.
A quoi votre serviteur a répondu
Citation :
Laughing Laughing Laughing Laughing
Dieu s'appuiera sur ce qu'Il voudra Exclamation
Ce n'est pas un malheureux fidèle de l'Église enseignée comme votre serviteur, et pas plus (j'allais dire « encore moins » Very Happy ) un pauvre guignol comme Édouard-Marie Laugier :clown:mariolle s'il en est et infidèle aux règles pleines de sagesse que Dieu lui a dictées et qu'elle a édictées dans le Code de Droit canonique et que, malgré cela, cet a-catholique refuse d'observer, qui allons Lui dicter ce que, dans Sa Sagesse infinie, Dieu sait quoi devoir faire...

Nous n'avons rien à cirer des pronostiques véreuses de ce foutre de cuistre qu'est Édouard-Marie Laugier !...

lol!
Puis,
cet hypocrite jouant les chapons effarouchés a écrit:

On ( l'abbé Belmont déteste ce pronom ) passera sur la grossièreté de Bontemps pour en venir au fait.

[...] l'Eglise ne peut pas être Sainte tout en état [sic] dirigée par des voyous sans Foi ni loi.

  • Venons-en en effet aux faits Exclamation 

    Les faits, les voici
     :

    Édouard-Marie Laugier, qui se plaint maintenant de grossièreté, hypocrite s'il en est, ne cessa d'insulter, parfois grossièrement en traitant de “salopard” (sic) non de simples fidèles mais des Prêtres du Seigneur fort respectables (même si l'on peut ne pas être toujours d'accord avec eux comme cela arrive à votre serviteur) comme Monsieur l'Abbé Belmont ou ceux de Verrua-Savoia (le seul séminaire «non-una-cum» que nous connaissions en Europe) ;

    Édouard-Marie Laugier est un révolutionnaire qui voudrait soutenir le régime national-socialiste condamné par Sa Sainteté le Pape Pie XI ;

    Édouard-Marie Laugier ne fait, quand il n’insulte pas ou/et ne provoque pas, qu’introduire (comme nous le voyons dans le dernier § de ce message où il demande sottement « Bergoglio est il validement et ontologiquement prêtre ? » – ou encore à cet endroit où le sieur de l’augier écrit on ne peut plus idiotement) ne fait, donc, qu’introduire de faux problèmes et des questions vaines, ce qui revient à jeter le trouble (qu’on le veuille consciemment ou qu’inconsciemment on soit poussé depuis l’ombre par d’habille[s] révolutionnaire[s]) c’est-à-dire qu’il s’agit là d’actions éminemment subversives ;

    Édouard-Marie Laugier manifeste, comme montré , qu’il n’est qu’un bon révolutionnaire appliquant consciencieusement une praxis fondée sur une haute théorie irréaliste qu’il ose appeler, dans son cas, “antilibéralisme” (Exclamation), se montre envieux comme tous les révolutionnaires, surtout communistes dont il manifeste avoir l’esprit pervers (cf. Divini Redemptoris) pour ce que les autres ont (en l’occurrence, telle ou telle automobile), qu’il ne possède pas lui-même mais qu’il désire avoir ;

    Édouard-Marie Laugier veut se passer de tout le Code de Doit canonique (qui ne possède certes pas actuellement de force exécutoire puisqu’il n’y a pas d’Autorité en acte dans l’Église pour le faire appliquer mais dont on ne peut faire fi purement et simplement comme il voudrait le faire) ;

    Édouard-Marie Laugier, en plus de s’être déjà montré sectaire et libéral comme on l’a vu dans le premier message en tête de ce fil, puis, comme donc montré ainsi qu’il a déjà été indiqué plus haut, révolutionnaire acharné, après avoir également montré qu’il préfère les “putes” aux honnêtes gens de la vieille France et qu’il défend en effet les communistes (http://foicatholique.cultureforum.net/t3412p180-la-france-sera-mahomete-et-athee#28624) se révèle de plus en plus être bon révolutionnaire ( !...) ;

    Édouard-Marie Laugier ne sait rien faire d’autres que cracher sur son prochain surtout s’il est consacré au service de Dieu ;

    Édouard-Marie Laugier culmine dans la mauvaise foi et n’hésite pas à se parjurer ;

    Comme on le voit ici, , à cet endroit, dans celui-ci (tous deux montrant combien le “sieur” de l'augier est inutilement et stérilement un provocateur ridicule mais fort perturbant), dans cet autre fil, dans celui-là, dans celui-ci, dans cet autre, encore là, et ici, et encore ici, , et encore là, sa réputation est réduite à néant Exclamation...


    Édouard-Marie Laugier n’est pas catholique
     :


    Après qu’il eut été demandé, depuis le 19 février 2012, « Où est, aujourd'hui l’Église fondée par Jésus-Christ ? », dans ce fil (fermé récemment en raison de ses provocations stériles mais perturbatrices, faites sans doute pour éviter de répondre) où nous voyons EML ne pas savoir répondre, précisément, il vient maintenant prétendre que « Pour la réputation de l’Église, elle est massacrée par ceux qui, sous couvert de défendre la très juste idée que la Hiérarchie subsistera toujours, inventent des théories abracadabrantesques pour justifier qu'elle est transmises par les pires ennemis de l'Eglise » prouvant ainsi qu’il ne sait pas, alors qu’un véritable catholique le sait nécessairement, où se trouve l’Église hiérarchique enseignante fondée par Jésus-Christ Exclamation...

    Et il ne le sait pas car il juge que TOUS les Évêques et TOUS les Cardinaux sont aujourd’hui, pour schisme juridique et hérésie formelle (non aux yeux de Dieu qui seul « sonde les reins et les cœurs » et dont on ne peut connaître les jugements, mais aux yeux de la société humaine qu’est également l’Église – société à la fois divine et humainealors qu’il n’a aucune autorité pour porter de tels jugements), TOUS, donc, selon lui, sont aujourd’hui hors de l’Église !...

    Il baigne ainsi
  1. [udans le schisme en jugeant, de sa propre autorité tandis qu’il n’a aucune autorité pour ce faire – et en usurpant donc l’Autorité dans l’Église –, TOUS les Cardinaux, même ceux dont on ne peut être sûr qu’ils sont formellement hérétiques, hors de l’Église ;

  2. dans l’hérésie car ne voyant pas l’Église romaine qui seule assure l’Apostolicité, il ne peut pas voir l’Apostolicité de la Sainte Église Catholique (c’est-à-dire universelle) et, de là, il n’y croit plus réellement, fermement, indiscutablement, profondément dans son cœur.
    Il s’oppose ainsi aux promesses divines
    (« [...] portæ inferi non prævalebunt adversus eam » en St Matt. XVI 18, et « [...] ecce ego vobiscum sum omnibus diebus, usque ad consummationem sæculi » en St Matt. XXVIII 20) et au chapitre 2 de la Constitution Apostolique Pastor Æternus (18 juillet 1870 – cf. http://lesbonstextes.ifastnet.com/vipastoraeternus.htm ou éventuellement http://nouvl.evangelisation.free.fr/pastor_aeternus.htm) promulguée par Sa Sainteté le Pape Pie IX infaillible en cela, dans laquelle le Concile du Vatican, infaillible par lui-même puisqu’œcuménique (avec un Pape à sa tête) énonce :
    Citation :

    Ce que le Christ notre Seigneur, chef des pasteurs, pasteur suprême des brebis, a institué pour le salut éternel et le bien perpétuel de l'Église doit nécessairement, par cette même autorité, durer toujours dans l'Église, qui, fondée sur la pierre, subsistera ferme jusqu'à la fin des siècles. [...]

    [...]

    Si donc quelqu'un dit que ce n'est pas par l'institution du Christ ou de droit divin que le bienheureux Pierre a des successeurs dans sa primauté sur l'Église universelle, [...], qu'il soit anathème.



    Cela, à dire vrai, est de Foi divine et catholique
     :
    De foi divine car
    , comme on le voit dans le 1er §, c’est le Christ Lui-même qui a ainsi institué l’Église ; et de Foi catholique car cela est défini infailliblement dans Pastor Æternus.


    Édouard-Marie Laugier n’a pas la Foi vivante
     ; il ne lui reste qu’une habitude de “foi” humaine !...



  • Maintenant il vient prétendre que « l'Eglise ne peut pas être Sainte [...] » sous le prétexte qu'elle est dirigée par des pécheurs (« des voyous sans Foi ni loi ») Exclamation 

    A cela, il faut remarquer ceci :
  1. L’Église est toujours sainte, même quand elle est dirigée par « des voyous », l’histoire est là pour nous l’attester !
    Édouard-Marie Laugier énonce là une hérésie Exclamation...


  2. Il n’est pas prouvé que ceux qui en occupent matériellement la tête ont formellement abandonné la Foi catholique.
    Édouard-Marie Laugier porte toujours, et là encore, le même jugement en lieu et place de l’Autorité dans l’Église, Autorité qu’il usurpe tombant par là dans le schisme !...

  3. nous n’avons jamais dit ni écrit que ceux qui en occupent actuellement materialiter la tête de l’Église la dirigeait puisque, pour cela, il faudrait qu’ils aient la forme de l’Autorité, forme qu’ils ne possèdent pas plus qu’Édouard-Marie Laugier lui-même.
    Celui-ci insinue là une pure calomnie...

Édouard-Marie Laugier montre, avec tout cela, qu’il n’a ni la Foi, ni l’Espérance ni la Charité catholiques Exclamation 
C’est, finalement, un ennemi de l’Église...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)


Dernière édition par JP B le Lun 4 Nov - 19:05, édité 1 fois (Raison : Correction de liens mal rédigés et correction d'une faute d'accord.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Dim 17 Nov - 19:05

Sur un autre forum d'où il en a été banni et où il n'intervient qu'en tant qu'invité,
Gégé, l’incompétent par excellence et l’ennemi de quasi tous les véritables Papes (de St Pierre – pour l’histoire d’Antioche – à Sa Sainteté Pie XII en passant par St Pie X pour le problème du mariage à la mairie en plus de l’Église), a écrit:

"La Dévotion au pape" ?

Dictionnaire de culture religieuse et catéchistique Editions servir Besançon 1949
Imprimatur G. Michel
Nihil Obstat R. Roussel
Au mot « dévotion », il y a la définition suivante :
Citation :
La dévotion est un culte intérieur privé
Or, le Pèr [sic] Faber a écrit un livre « La dévotion au pape »
Doit-on avoir un culte pour une personne de son vivant, serait-il le pape ?

[...]

N'aurait-il pas quelque parenté ou ne serait-il pas un précurseur des conciliaires qui ont inventé la machine à faire des saints avant et après leur mort ?

N'y a-t-il jamais de risque à donner aux Saints ou aux papes plus d'attributs qu'ils en ont réellement ?
[...]

Le Père Faber, « N'aurait-il pas quelque parenté ou ne serait-il pas un précurseur des conciliaires [...] ? » Exclamation Pauvre Gégé ! No...

Oui, vraiment, pauvre Gégé ! Il ne sait décidément jamais faire de distinction.
Ici, entre la personne du Pape d’une part et d’autre part la fonction de celui qui est, par son état, le Vicaire de Notre-Seigneur Jésus-Christ, le Chef visible sur terre de notre Mère la Sainte Église Catholique.
Mais il est vrai qu’il a été démontré maintes fois et dans beaucoup d’endroits que Gégé n’est pas en acte Catholique...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Jeu 21 Nov - 18:48

Sur ce même autre forum,
roger (qui manifestement ne sait pas lire) a écrit:

[...]

Pour faire suite au propos de Banigné [Gégé l'Banni – précision de JP B], dans la Constitution Dogmatique sur l'Église de S.S. Pie IX, il n'est nullement fait mention qu'il doivra toujours y avoir un pape :
Citation :
PREMIÈRE CONSTITUTION DOGMATIQUE SUR L'ÉGLISE DE JÉSUS-CHRIST - Publiée dans la quatrième session DU TRÈS-SAINT CONCILE ŒCUMÉNIQUE DU VATICAN - PIE, ÉVÊQUE SERVITEUR DES SERVITEURS DE DIEU avec l'approbation du saint Concile POUR EN PERPÉTUER LA MÉMOIRE :

https://archive.org/stream/lepapeparsaintf00frangoog#page/n200/mode/2up
Roger, en effet, ne sait manifestement pas lire car
  • en pages 128-129 du document dont il donne le lien, nous trouvons
    Citation :

    [...]

    CHAPITRE II

    [...]
    Il est nécessaire que ce que le Prince des Pasteurs et le Pasteur suprême des brebis, Notre-Seigneur Jésus-Christ, a établi en la personne du bienheureux Pierre pour le salut perpétuel et le bien permanent de l’Église, subsiste constamment par lui aussi dans l’Église , qui, fondée sur la pierre, demeurera stable jusqu’à la fin des siècles. Il n’est douteux pour personne, loin de là, c’est un fait notoire dans tous les siècles que, jusqu’à notre temps et toujours, le saint et bienheureux Pierre, Prince et Chef des Apôtres, colonne de la foi et fondement de l’Église catholique, qui a reçu de Notre-Seigneur Jésus-Christ, Sauveur et Rédempteur du genre humain, les clés du Royaume, vit règne et juge en ses successeurs les évêques du Saint-Siège romain, établi par lui et consacré par son sang (1).
    [...]

    (1) Concile d'Éphèse, act. III. — Saint Pierre Chrysologue, ép. au prêtre Eutychès.

    (Souligné par JP B.)


  • Et, en page 130, § 2, nous pouvons lire
    Citation :
    Si donc quelqu’un dit que ce n’est pas par l'institution de Jésus-Christ ou de droit divin, que le bienheureux Pierre a des successeurs perpétuels dans sa primauté sur toute l’Église ; [...] ; qu’il soit anathème.
    (Idem.)

Roger, donc, ne sait pas lire, pas plus que ROBERT. qui, 28 minutes plus tard, lui donne la réplique en l’approuvant ! Laughing...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Lun 27 Jan - 1:13

Pauvre Gérard !
 
Dans ce mauvais post,
Gégé a écrit:

[...]

Imaginez un peu Saint Jean revenir sur la terre, vous lui accorderez oui ou non le pouvoir d'être et de transmettre la succession apostolique ?
[...]

 
Si St Jean revenait sur terre (ce qui est possible) et établissait une nouvelle Hiérarchie qui assurât, par lui, la succession apostolique, cela ferait une NOUVELLE Hiérarchie, précisément, qui ne serait pas la continuité de celle de Sa Sainteté le Pape Pie XII mais de celle de St Jean !
Ainsi, l'Unité de la Sainte Église Catholique Apostolique et romaine serait rompue : il y aurait une seconde Église hiérarchique enseignante...
 
Jésus-Christ Notre-Seigneur permettrait-Il cela ? No....

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Ven 26 Juin - 8:34

L’incompétent par excellence hormis dans le domaine formellement matériel de sa bouse n’a évidemment pas compris que Gabrielle, dans la dernière phrase de son message rapporté ici, savoir « La Petite Thérèse est Patronne des missions et pourtant elle n'a pas bougé de son cloître », a voulu dire exactement ceci : « A l'impossible nul n'est tenu, faisons ce que nous pouvons et Dieu fera le reste, il ne faut pas oublier que la prière est la plus forte de nos armes. » Rolling Eyes No Comme d’habitude Exclamation...
Ne comprenant pas, ce sot, que Gabrielle voulait, en parlant de Ste Thérèse-de-l’Enfant-Jésus, signifier qu’il faut, par la prière, s’en remettre plus à Dieu qu’à nos pauvres jugements et actes humains et que Mgr Lefebvre (car c’est de lui dont il s’agit dans le message de Gabrielle) a fait, au moment du conciliabule vaticandeux, ce qu’il a pu comme « La Petite Thérèse » faisait, pour les missions auxquelles elle ne participait qu’en esprit et par voie de prières, ce qu’elle pouvait, ce sot, donc, répond ainsi à son interlocutrice
Moreno (alias Gégé) a écrit:
Gabrielle a écrit :

Citation :
"...la prière est la plus forte de nos armes. La Petite Thérèse est Patronne des missions et pourtant elle n'a pas bougé de son cloître"

Oui prions, Dieu est toutpuissant ! [sic]

Cependant, il est à remarquer que sa prière ne l'a pas empêché d'avoir cette démarche d'être intéressée par tous les hommes du monde entier.


Deux exemples dans sa vie peuvent en donner une idée :

Quand elle était encore toute petite, elle avait prié pour qu'un grand bandit condamné à mort assassin et rebelle contre la religion se convertisse. Elle a prié, beaucoup prié et sans doute intensément prié et elle s'est débrouillée pour fureter le journal le jour de sa mise à mort où elle eut la joie immense de voir que ses voeux s'étaient accomplis. Il avait embrassé le crucifix avec affection avant de mourir.

Et lorsqu'elle était au couvent elle avait parrainé un missionnaire avec lequel elle correspondait pour participer et suivre avec la plus grande attention la conversion des infidèles dans les terres lointaines.
Donc la prière n'a peut-être pas pour seule efficacité d'épaissir la corne des genoux !

Exclamation Exclamation Exclamation No

Après ce que Gabrielle lui a dit et voulu signifier de la prière et de son efficacité, il ose lui écrire « la prière n'a peut-être pas pour seule efficacité d'épaissir la corne des genoux ! » Exclamation Rolling Eyes
Et quel rapport y a-t-il, dans la réponse de cet incompétent par excellence, entre Mgr Lefebvre (qui a fait ce qu’il a pu au moment du conciliabule vaticandeux) et Ste Thérèse-de-l’Enfant-Jésus (qui faisait ce qu’elle pouvait pour les missions auxquelles elle ne participait qu’en esprit et par voie de prières) quel rapport y a-t-il qui vienne contredire ce que Gabrielle disait elle-même et voulait signifier ?... No Rolling Eyes

(A propos de ce que Ste Thérèse-de-l’Enfant-Jésus faisait pour les missions, il faut signaler qu’il lui arrivait de marcher longuement –et sans doute d’un pas vif– en tournant en rond dans son cloître, pour aider mystiquement un missionnaire au sujet de qui elle avait eu la révélation de ce que, pour son ministère, il avait un log trajet, très fatiguant, à effectuer et que, exténué, il n’arrivait plus à avancer, et que cela avait effectivement aidé le missionnaire. C’est là, en actes concrets, ce qu’on appelle « la communion des saints ».)
Sainte Thérèse-de-l’Enfant-Jésus, priez pour la conversion de Gérard et notre propre persévérance !...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Lun 20 Juil - 11:29

Sur un autre forum (le forum « Tenu par les Dames » car très peu y réfléchissent avec objectivité comme des hommes mais beaucoup se contentent d’y ressentir subjectivement comme des femmes – toutes exceptions concernant ce sexe dit “faible” respectées et mises à part) il est beaucoup et vainement discuté pour savoir si, par principe, un Conclave est ou non INFAILLIBLE Exclamation
  1. L’infaillibilité concerne l’ENSEIGNEMENT du Magistère et s’applique à la personne physique du Pape (formaliter) – Magistère infaillible pontifical – ou à la personne morale de l’ensemble des Évêques résidents (ayant, par le pouvoir juridictionnel, celui d’enseigner officiellement leurs troupeaux respectifs) unis au Pape (formaliter) – Magistère infaillible Universel Ordinaire ou, en cas de Concile œcuménique avec un véritable Pape, Magistère infaillible Universel Solennel.
    Contrairement à ce que nous pouvons lire des uns ou/et des autres clown  sur le forum en question, il est inapproprié de parler d’un Magistère pontifical universel (« Magistère ordinaire et universel du Pontife Romain ») car le Magistère pontifical (ordinaire ou solennel) concerne l’enseignement du Pontife Romain SEUL, tandis que le Magistère universel (ordinaire ou solennel) concerne l’enseignement de l’ensemble des Évêques résidents (ayant, par le pouvoir juridictionnel, celui d’enseigner officiellement leurs troupeaux respectifs) unis au Pape (formaliter).

  2. Un Conclave ne dispense pas un enseignement mais désigne un élu (matière du futur Pape éventuel) pour que celui-ci, conformément à ce que St Robert BELLARMIN dit dans le chapitre 30 du livre II de son ouvrage De Romano Pontifice (cf. http://messe.forumactif.org/t2317-de-romano-pontifice-de-saint-robert-bellarmin-avec-commentaires#44811) reçoive de Dieu la forme du Pontificat ! Et tant que cet élu n’a pas, par son acceptation réelle et efficace de sa désignation au Souverain Pontificat, reçu de Dieu la forme de ce pontificat, il n’y a pas en acte de véritable Pape !
    Conséquemment, non seulement il est inapproprié de parler d’infaillibilité pour un Conclave, fût-il légitime et efficace dans sa désignation d’un futur Souverain Pontife, parce qu’un Conclave ne dispense pas un enseignement mais désigne un simple élu, mais de plus, il est impossible qu’un Conclave puisse jouir d’une quelconque infaillibilité puisse que, lors d’un Conclave, il n’y a pas de Pape, le rôle d’un Conclave étant de désigner la personne (matière) d’un futur Pape ! No...
    Cela dit, il est exact de dire, comme FRANC ne cesse vainement mais pourtant avec juste raison de chercher à le faire entendre, « que si les conclavistes légitimes, suivent toutes les lois de l'Eglise en vigueur, l'élu qu'ils choisissent est nécessairement élu légitime » MAIS, il faut le répéter car FRANC lui-même ne semble pas l’avoir compris, tant que cet élu n’a pas, par son acceptation réelle et efficace de sa désignation au Souverain Pontificat, reçu de Dieu la forme de ce pontificat, il n’y a pas en acte de véritable Pape, et que, comme le dit encore FRANC avec juste raison, quoiqu’il arrive, « il restera toujours des conclavistes pour élire un Pape légitime, car sinon, il y aurait impossibilité définitive d'élire un Pape légitime, or cela est impossible : Saint Pierre aura toujours un successeur. C'est ce qu'indique formellement Léon XIII, dans l'Encyclique cité, Satis Cognitum du 29 Juin 1896  (PP. 235 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k91112b/f237) ».

Et tous ces pauvres gens, dont l’incompétence est ainsi CARACTÉRISÉE, se mêlent de traiter de théologie et de Droit canonique sur des sujets aussi délicats ! Rolling Eyes...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Mar 21 Juil - 19:48

Dans la citation de Gégé faite dans ce message, nous avons vu que cet énergumène avait donc écrit un courriel privé adressé à BONIFATIO Octavo et quelques points de suspension entre crochets ont, dans la citation ainsi faite, remplacé quelques éléments de son courriel qui n’avaient pas réellement de rapport avec le sujet de notre message.

Nous voulons ici revenir sur certains points de son courriel, ainsi mis à l’écart et qui trouveront mieux leur place dans le présent fil justement intitulé « Incompétence CARACTÉRISÉE » !

Pour ce faire, nous mettons en gras les parties du courriel qui avaient été remplacées par des points de suspension et nous soulignons d’un trait celle sur lesquelles nous désirons discuter ici.

Donc, dans un courriel privé adressé à BONIFATIO Octavo, Gégé a écrit:

[...]

Ces "pauvres gens" ne vont pas chercher un chef de secte pour faire un pape ou un demi pape ou un bout de pape comme tu le fais.

Ces "pauvres gens" ne vont pas chercher des sépulcres dans les caves du Vatican ni des anciens papes ressuscités ou disparus ou cachés car ils sont catholiques et non pas lecteurs d'Agatha Christie. POINT


Ce ne sont pas des "délicats" ni des discutailleurs, ni des coupeurs de cheveux en quatre dans le sens de la longueur, ni des dialecticiens comme toi  car comme tu le dis, ce sont de "pauvres gens" des rustres pour certains d'entre nous ou même, comme tu l'as suggéré, des bouseux si Dieu veut bien nous accorder l'intimité qu'Il a voulu avoir avec Le Saint Homme Job.

Un de ces "pauvres gens" était un jour au sermon du plus grand théologien que tu vénères (Guérard sans lauriers) et lorsqu'il a écouté l'orateur dominicain qui disait :
"Pour bien comprendre l'unité de l'Eglise, il faut accepter en son sein une certaine dualité"
ce pauvre gars est sorti immédiatement de la chapelle et pour toujours, tout simplement parce qu'il aimait l'Eglise et qu'il n'a pas supporté qu'on lui change la première et la plus glorieuse marque de l'identité de SON EGLISE.

Ces "pauvres gens" rassemblés dans l'unité dont tu t'es toujours exclus sont heureux d'avoir une tête bien faite et la foi du charbonnier et non seulement, ils ne s'en font aucun complexe mais ils en rendent et en rendront gloire à Dieu tous les jours jusqu'à leur dernier souffle !

(La couleur “caca” est de JP B pour le Gégé merdique car tel est l’esprit de celui-ci !)

Voyons donc ici en quoi ce que nous avons souligné relève pertinemment d’une « Incompétence CARACTÉRISÉE » :

  1. La phrase « Ces "pauvres gens" ne vont pas chercher des sépulcres dans les caves du Vatican ni des anciens papes ressuscités ou disparus ou cachés car ils sont catholiques et non pas lecteurs d'Agatha Christie. POINT », avec laquelle nous sommes bien d’accord, ne nous concerne pas mais vise très justement le nommé FRANC, alias IGNORANTUS ! (Cliquez.)
    Nous ne voyons donc pas ce qu’elle vient faire dans ce courriel dont nous faisons presque exclusivement (Mgr Guérard des Lauriers mis à part) l’objet...

  2. « Ce ne sont pas des "délicats" ni des discutailleurs, ni des coupeurs de cheveux en quatre dans le sens de la longueur, ni des dialecticiens comme toi  car comme tu le dis, ce sont de "pauvres gens" des rustres pour certains d'entre nous ou même, comme tu l'as suggéré, des bouseux si Dieu veut bien nous accorder l'intimité qu'Il a voulu avoir avec Le Saint Homme Job. »

    Premièrement, le mot “délicats” n’était nullement attribué, dans le message que cherche à critiquer Gégé (http://foicatholique.cultureforum.net/t3877p210-incompetence-caracterisee#31343 – dernier §) à des personnes mais qualifiait les sujets de discussion abordés en en montrant toute la difficulté. Cette confusion de la part de Gégé montre que, dans son « Incompétence CARACTÉRISÉE », soit il ne sait pas lire ni (ou) comprendre ce qui est écrit, soit il dévie volontairement le propos... Dans les deux cas, le résultat est le même : « Incompétence CARACTÉRISÉE » !

    Deuxièmement, il y a dans cette phrase deux autres magnifiques sophismes :

    – Gégé s’en prend aux « discutailleurs, coupeurs de cheveux en quatre dans le sens de la longueur, dialecticiens ». FRANC, aves fort juste raison, à “ROBERT.” qui lui écrivait « On ne vous demande pas de distinguo, mon ami, on vous demande seulement un oui ou un non », lui a répondu : « Les distinguos font partie de la méthode de raisonnement, selon l'école de Saint Thomas d'Aquin, que l'Eglise nous conseille de suivre : cf https://aaduce.files.wordpress.com/2012/12/la-dispute-scolastique-en-tant-que-mc3a9thode.pdf [...] » ! Mais soyons assurés que ce qui paraît être pour Gégé trop de subtilités fait pour lui de St Thomas d’Aquin un « discutailleur, coupeur de cheveux en quatre dans le sens de la longueur, dialecticien »...

    – « [...] ce sont de "pauvres gens" des rustres pour certains d'entre nous ou même, comme tu l'as suggéré, des bouseux si Dieu veut bien nous accorder l'intimité qu'Il a voulu avoir avec Le Saint Homme Job. » Les bouseux en question n’étaient pas cela – et ne le sont toujours pas – en raison de leur état professionnel (très respectable) mais en raison de leur intellect extrêmement (et, hélas ! volontairement...) défaillant, ce que n’était certes pas le saint homme Job ! Lequel, d’ailleurs, n’était “bouseux” (selon la comparaison de Gégé, comparaison sacrilège quant à ce saint et présomptueuse quant à lui-même) que par la permission de Dieu et pour sa plus grande glorification, sans qu’il se complût dans sa misère matérielle et morale mais non intellectuelle contrairement à Gégé qui, lui, se complaît dans sa stupidité, sa niaiserie, véritable bouse intellectuelle...

    Ce sont précisément ces sophismes, qui relèvent de cette complaisance dans sa bouse intellectuelle et cette volonté de sa part de tout déformer, qui mettent Gégé dans son « Incompétence CARACTÉRISÉE » !

  3. Pour en revenir à Mgr Guérard des Lauriers et à ce que Gégé rapporte de ses paroles, savoir « Pour bien comprendre l'unité de l'Eglise, il faut accepter en son sein une certaine dualité » (souligné ici par JPB), reportons-nous à ce message, Une « certaine dualité » et l’Unicité de la Sainte Église Catholique, que, certainement, Gégé trouvera trop ambigu pour sa tête pleine de bouse et sa volonté intellectuelle perverse et qu’en conséquence il jugera contraire à « la première et la plus glorieuse marque de l'identité de SON EGLISE. »

  4. A la fin de son courriel, Gégé parle de « la foi du charbonnier ».
    Ce n’est pas la première fois qu’il fait appel à cette notion et, comme il y a là, de sa part, encore un autre sophisme, il convient de débusquer celui-ci et de rectifier la vérité à ce sujet.
    Le “charbonnier” CROIT, dans son admirable Foi toute simple, des choses qu’il ne comprend pas parce qu’elles le dépassent.
    Gégé, lui, REFUSE DE CROIRE, peut-être parce que cela le dépasse et qu’il est incapable de les comprendre, des choses qui sont enseignées par St Thomas d’Aquin avec tous ses “distinguos” et imposées par notre Mère la Sainte Église Catholique (cf. l’Encyclique de Léon XIII, Æterni Patris) telles que les distinctions entre la matière et la forme ou la puissance et l’acte ; par St Robert BELLARMIN dans le chapitre 30 du livre II de son ouvrage De Romano Pontifice ou par quelque[s] autre[s] « grand[s] théologien[s] » tel Mgr Guérard des Lauriers...
    C’est, chez Gégé, une attitude diamétralement opposée à celle du “charbonnier” qu’il aime pourtant tant citer !
    On ne lui demande pas de les comprendre, s’il est incapable de les saisir (mais alors qu’il arrête de s’en gausser sottement) mais de les admettre dans une foi toute simple puisqu’elle sont enseignées par des saints pour Thomas d’Aquin et Robert BELLARMIN, de si haute autorité dans l’Église qui les a élevés au rang de Docteur, et même infailliblement par la voix de ses Papes !...

Nous voyons donc bien, avec tout cela, que l’incompétence du bouseux intellectuel Gégé est ainsi CARACTÉRISÉE !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Mer 29 Juil - 14:36

Répondant sur un autre forum à un probable provocateur,
Roger Boivin a écrit:

Charles le bon vivant a écrit:
Bonjour à tous, merci de m'accueillir chez vous.
Mon nom est Charles, je suis nouvellement sédévacantiste de même qu'un de mes amis qui débat présentement avec un conciliaire.
Mon ami a exposé à ce conciliaire les gestes et documents hérétiques des papes de l'après-concile vatican II.
Voici ce qu'il nous a répondu en bleu:

Est-ce qu'un Pape peut faire des conneries ou enseigner des
hérésies? Oui, d'abord qu'il ne le fasse pas "ex cathedra".


Un vrai pape n'est pas seulement infaillible lorsqu'il se prononce sur un point de doctrine de façon excatédra, mais aussi dans l'exercice du magistère ordinaire, ce qu'un vrai pape fait chaque jour en tant que docteur public et universel.

Donc cette personne nie l'infaillibilité du magistère ordinnaire, ce qui va contre l'enseignement de l'Église catholique.


Il s’agit probablement, en « Charles le bon vivant », d’un provocateur en raison non seulement de ce pseudonyme qui se veut par trop épicurien, mais surtout en premier lieu par langage employé par le prétendu “conciliaire” avec lequel le non moins prétendu ami de « Charles le bon vivant » est censé débattre, langage que « Charles le bon vivant » se garde de corriger comme il devrait le faire en écrivant publiquement, puis surtout par l’hérésie énoncée selon laquelle « un Pape peut [...] enseigner des hérésies », proposition pour laquelle « Charles le bon vivant », à la fin de son message qui n’est pas intégralement reproduit par Roger Boivin, il demande simplement « que pourrions-nous lui répondre svp? » Exclamation

Mais cela dit, par sa réponse, Roger Boivin qui ferait mieux de laisser tomber un tel défi car il manque manifestement de compétence pour s’en occuper, montre, précisément, une Incompétence CARACTÉRISÉE :
  1. En employant un langage impropre à la science théologique abordée là.
    Roger Boivin parle en effet de « un vrai pape [...] en tant que docteur public et universel » alors qu’il faut, là, pour un véritable Pape, parler de « docteur commun » opposé à « docteur privé ».
    L’expression employée par Roger Boivin entraîne la confusion déjà signalée par votre serviteur entre Magistère pontifical (du Pape seul) que ce Magistère pontifical soit ordinaire ou solennel (ex cathedra) d’une part et, d’autre part, Magistère Universel (de l’ensemble des Évêques résidents unis au Pape) que ce Magistère Universel soit ordinaire (M.O.U.) ou qu’il soit solennel ou extraordinaire (en Concile œcuménique) ! Voilà où mène un langage inapproprié dû à l’incompétence de celui qui se mêle de questions auxquelles il n’y connaît pas grand chose : à la confusion des idées...

  2. En affirmant que, lorsque « cette personne nie l'infaillibilité du magistère ordinaire » (du Pape) cela « va contre l'enseignement de l'Église catholique » car, bien que l’on puisse croire à l’infaillibilité du Magistère ordinaire pontifical, comme votre serviteur le croit lui-même, ledit Magistère pontifical ordinaire n’a encore pas été officiellement défini comme étant infaillible par l’Église Catholique !...

C’est là le résultats de guignols clown qui s’occupent de ce qu’il ne connaissent pas ( ou pas suffisamment) tout en refusant d’écouter les Prêtres dont c’est la spécialité, contrairement à votre serviteur qui n’y connaissant pas beaucoup plus que lesdits clowns, s’en tient cependant à ce que des Prêtres compétents lui ont appris, attitude que lesdits guignols clown feraient bien d’imiter humblement... Rolling Eyes No

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Mer 12 Aoû - 1:50

A cet endroit (cf. « Le CatholicaPedia Blog », organe d’une secte ? et "Le CatholicaPédia Blog" et la thèse dite "de Cassiciacum"),
Louis-Hubert REMY a écrit:
Tout le monde aura apprécié à sa juste valeur les interventions de M. Upinsky, mais aura aussi remarqué qu’aucun site clérical (FSSPX, Verrua, abbés Belmont, Seuillot, Grossin, Lafitte, US, etc. n’en a parlé !

Mépris des laïcs ?

Une fois de plus s’avère vérifiée cette prophétie de Mélanie : l’Église sera sauvée par les laïcs !
(Ce n’est plus l’Église qui nous sauve, c’est nous – et non Notre-Seigneur Jésus-Christ – qui sauverions l’Église Exclamation...)

LHR (cf. Les incohérences de LHR) exprime là, une fois de plus son anticléricalisme viscéral à l’endroit des Prêtres qui n’ont pas l’heur de lui donner en tout toujours raison ou qu’il n’apprécie guère pour une raison ou pour une autre... Comme si il était absolument indispensable de parler immédiatement du problème soulevé maladroitement par Arnaud-Aaron UPINSKY (qui s’est adressé à Jorge BERGOGLIO en l’appelant « Très Saint Père » !...) au sujet du Saint Suaire de Notre-Seigneur Jésus-Christ !

En réponse,
Eric lui a écrit:

[...]

Dans cette situation inexplicable d’iniquité des hommes d’Église ou pas, la Sainte Église Catholique de notre Seigneur Jésus-Christ n’a pas besoin d’être sauvé et encore moins par des simples créatures !

L’expression constamment utilisé « l’Église en désordre » est en soit hérétique !

[...]

C’est bien vrai ! L’Église, Corps mystique de Notre-Seigneur Jésus-Christ, toujours dirigée par celui-ci qui en est la véritable Tête, ne saurait être « en désordre », même en ces temps où manque formellement son Vicaire visible : elle est seulement « en état de privation de l’Autorité [visible] » comme disait le regretté Père GUÉRARD DES LAURIERS.

Cela dit, dans ce message,
Cave Ne Cadas a écrit:

[...]

La « JURIDICTION » n’a jamais été une loi divine enseignée par Notre Seigneur… [...]

Pourtant le Canon 108, § 3 stipule bien : « D’institution divine, la sacrée hiérarchie en tant que fondée sur le pouvoir d'ordre, se compose des évêques, des prêtres et des ministres ; en tant que fondée sur le pouvoir de juridiction, elle comprend le pontificat suprême et l'épiscopat subordonné ; d'institution ecclésiastique, d'autres degrés se sont ajoutés. »
Pourquoi ?
Parce que Notre-Seigneur Jésus-Christ, en St Matt., chapitre XXVIII, a dit à Ses Apôtres
Citation :
18 [...] Toute puissance m’a été donnée dans le ciel et sur la terre.
19 Allez donc, et instruisez1 tous les peuples, les baptisant au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit 2,
20 et leur apprenant à observer 3 toutes les choses que je vous ai commandées. [...]
(Souligné par JP B.)

Notes (cf. l’Encyclique de Sa Sainteté le Pape Pie XII, Mystici Corporis, et http://www.quicumque.com/article-4661210.html) :
  1. C’est là le pouvoir magistériel d’enseignement qui ne relève que de la Juridiction et ne peut faire l’objet d’aucune suppléance. Dieu, en effet, étant la Vérité même, ne peut faire que soit vraie une proposition erronée.

  2. Il s’agit du pouvoir de sanctification qui ne relève que du pouvoir d’Ordre et peut, pour le bien des fidèles et la finalité de l’Église, faire l’objet d’une suppléance de la part de l’Église toujours dirigée par Notre-Seigneur Jésus-Christ qui en est la véritable Tête.

  3. C’est le pouvoir de gouvernement qui, comme le pouvoir magistériel d’enseignement 1, ne relève lui aussi que de la Juridiction et ne peut faire, pas plus que le premier, l’objet d’aucune suppléance. En effet, Notre-Seigneur Jésus-Christ, véritable Tête de l’Église qui est Son Corps mystique, ne peut pas donner son Autorité à un faux pape (ou un non-Pape formaliter).


Nous voyons donc bien que la Juridiction est bel et bien « une loi divine enseignée par Notre Seigneur… » !

« Le CatholicaPedia Blog », des guignols clown  d’une incompétence CARACTÉRISÉE !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Sam 29 Aoû - 10:23

A la suite de la seule transmission à LHR du lien de ce message ou de celui-ci, avec copie à Edouard-Marie LAUGIER, et à la suite de la seule transmission à LHR du lien de cet autre message ou de celui-là avec seulement une émoticône de fou rire (sans autre commentaire) et toujours avec copie à EML, Édouard-Marie LAUGIER nous a reproché par couriel qu’avec la distinction materialiter / formaliter de la thèse dite de Cassiciacum, nous serions en opposition avec le principe thomiste de non-contradiction (ou, selon comme on le nomme, de “contradiction”) ! Very Happy
En réponse à EML, avec copie à LHR et toujours par courriel, Léon VEUILLOT lui a écrit:
En bon “Samaritain” (c'est-à-dire hérétique) je vais tenter de secourir la comprenette défaillante des tenants de la vieille école dont vous faites manifestement partie et qui ne comprenaient pas les nouveautés enseignées par Notre-Seigneur Jésus-Christ, ici à propos du principe de non-contradiction dont vous ne comprenez pas ce que j'y souligne et qui énonce ceci :
« Une chose ne peut pas, en même temps et sous le même rapport, être et ne pas être. »

Or, comme cela vous a déjà été dit, quand on ne comprend pas quelque chose, parce qu'on n'en connaît pas suffisamment les données, ON FERME SA GRANDE GUEULE !...
Hommes stupides !

A la suite de cela, Édouard-Marie LAUGIER lui a répondu par courriel avec copie à LHR
EML a écrit:
Ce qui, par répercussion, implique ceci:


Un Homme (Bergoglio) ne peut pas, en ce moment, et sous le raport de l'Eglise, être (matériellement) et ne pas être "formellement" Souverain Pontife.


Ce qui suffit à enterrer la thèse et faire taire ses partisans.

D'ailleurs, à part Verrua, les abbés Belmont et Seuillot, et quelques égarés, qui aujourd'hui, défend la foutaise de Cassiciacum
Remarquons que EML lui-même énonce les deux conditions des rapports différents dans lesquelles il croit voir qu’il n’y en a qu’un seul : « être (matériellement) et ne pas être "formellement" » Exclamation Laughing Ce faisant, il se contredit lui-même... clown Laughing

A ce dernier courriel de EML, il lui a été répondu
Léon VEUILLOT, toujours avec copie à LHR, a écrit:
Pauvre sot qui met une majuscule à "Homme" et croit comprendre, à l’aide d’un sophisme (savoir "sous le raport (sic ! rapport prend 2 "p", bougre d'âne !...) de l'Eglise" ce qui ne veut rien dire à moins d’avoir l’Autorité au moins d’un Ordinaire de lieu, si ce n’est d’un cardinal, pour déclarer officiellement Jorge BERGOGLIO formellement, formaliter, hors de l’Église, mais constitue un sophisme car, dans l’Église, la distinction entre ce qui n’est que matériel et ce qui est formel a toujours été faite, par exemple pour les péchés, pour les Sacrements et, avec St Tomas d’Aquin dont l’Église a rendu obligatoire et donc incontournable la philosophie, tout ce qui existe, absolument tout sauf pour les purs esprits comme les Anges et Dieu Lui-même, est constitué de matière et de forme) pauvre sot, donc, qui croit comprendre à l'aide de ce sophisme qu'il y aurait dans la reconnaissance du fait que Jorge BERGOGLIO a été désigné pour devenir Pape mais ne l’est pas en acte (« “pape materialiter ») et du fait qu’il n’est pas Pape formaliter, opposition avec le principe de contradiction !

Car tant qu’aucune personne ayant l’Autorité dans l’Église (au moins celle d’un Ordinaire de lieu, si ce n’est d’un cardinal) n’a pas constaté officiellement (il ne s’agit pas d’un jugement mais d’une simple constatation officielle) que Jorge BERGOGLIO n’est formellement pas catholique, celui-ci demeure bien l’élu désigné pour devenir Pape. (Et quand un simple quidam s’arroge de lui-même le droit de faire une telle déclaration, il usurpe ainsi la dite Autorité dans l’Église ce qui est proprement schismatique !...) Il faut donc bien, pour cela, un Ordinaire de lieu, si ce n’est un cardinal, c’est-à-dire quelqu’un qui a Autorité dans l’Église.

Or donc, la présente question est de savoir si, dans la reconnaissance du fait que Jorge BERGOGLIO a été désigné pour devenir Pape mais ne l’est pas en acte (« “pape materialiter ») et du fait qu’il n’est pas Pape formaliter, il y a ou non opposition avec le principe de contradiction.

Et là, nous prétendons, affirmons et démontrons à la suite qu’il n’y a pas opposition car nous ne nous plaçons pas, pour dire qu’il est en même temps « “pape materialiter » et non-Pape formaliter, sous le même rapport :
  • sous le rapport de la désignation faite par les cardinaux, nous affirmons que leur élu est « “pape materialiter » ;

  • sous le rapport de la forme donnée par Dieu à l’élu quand celui-ci accepte véritablement la charge du Souverain Pontificat, nous affirmons qu’“en ce moment” ledit élu ne l’a pas reçue et qu’en conséquence il n’est pas Pape formaliter.
Nous ne sommes donc pas en opposition avec le principe de contradiction.

En réalité, ce qui nous oppose, EML, ce n’est pas le principe de contradiction qu’avec ce malheureux LHR vous avez cru pouvoir nous objecter, mais le fait que vous usurpez l’Autorité dans l’Église en décrétant vous-mêmes qui lui appartient (vous seuls, les purs de chez pur) et qui est formellement hors d’icelle tandis que vous n’avez que l’autorité de simples mariolles clown et que, ce faisant, vous tombez ainsi dans le schisme, ce qui vous entraîne dans l’hérésie en disant que, dans l’Église, la distinction de la matière et de la forme à propos des élus actuels des conclaves entre en opposition avec le principe de contradiction.

Outre de multiples autres raisons qui font actuellement couler beaucoup d’encre, vous filez là un bien mauvais coton !

Cela ne nous empêche pas de prier pour vous, particulièrement pour LHR dont la santé est actuellement cause de bien des inquiétudes...

A cela Édouard-Marie LAUGIER a répondu, toujours par courriel avec copie à LHR
EML a écrit:
Bergoglio ne peut pas être tout à la fois Pape de l'Eglise Catholique, tout en étant hérétique notoire.
La "papauté" matérielle, avec un individu qui serait tout à la fois sous l'étendard de satan et sous celui de NSJC (matériellement) est proprement absurde, c'est une insulte à l'intelligence de la Foi.
S'il vous faut encore une autorité pour en juger*, c'est à dire, si vous avez le même raisonnement que la fraternité dite de saint Pie X (sic), alors, soyez cohérent, tenez le pour Pape et obéissez lui !!

Ou c'est noir ou c'est blanc ... le gris, la demie mesure, est impossible.

Il faut être soit bête soit saoul pour tenir fermement la thèse.

Pauvre Bontemps à qui il ne reste plus, pour terrain de jeu, qu'un forum désert et une salle de conférence minable (octobre 2014) qui ressemblait plus à une réunion du parti communiste qu'à une conférence Catholique.
La "disputatio" n'est pas trop votre truc, chez les thésards, ce serait plutôt l'endoctrinement.
* : Rappelons qu’il lui a bien été précisé qu’il ne s’agit pas de jugement mais d’une simple constatation faite officiellement pour que celle-ci soit recevable publiquement par tout le monde. No Rolling Eyes ...

Léon VEUILLOT lui a alors répondu par courriel avec copie à LHR
Citation :
« Bergoglio ne peut pas être tout à la fois Pape de l'Eglise Catholique, tout en étant hérétique notoire. »

Il faudrait arrêter de jouer sur les mots et se gargariser avec des mots que l'on ne comprend pas !
Un hérétique notoire est un hérétique qui a dédaigner les monitions reçues de quelqu'un qui a l'Autorité dans l'Église (et, quand il s'agit d'un élu de conclave, ce quelqu'un ne peut qu'être un cardinal ou au moins un Ordinaire de lieu et non un guignol qui s'appelle Laugier ou LHR ni aucun des clowns agressivement sédévacantistes complets [simpliciter, totaliter] qui jugent, eux que tel ou tel est formellement hérétique et qui, par ces jugements, tombent dans le schisme par usurpation de ladite Autorité...) monitions qui ne sont nullement des jugements mais qui permettent seulement de constater officiellement qu'un hérétique matériel le devient formellement.
Comme personne ayant l'Autorité dans l'Église n'a, à l'heure actuelle, fait ces monitions (demandées de droit divin dans la Révélation d'une Épître de St Paul) et n'a donc constaté officiellement le caractère notoire des hérésies de Jorge BERGOGLIO, celui ne reste, devant l'Église des hommes, qu'hérétique matériel et ne peut donc pas être, en l'absence de cette constatation officielle, être déclaré hérétique formel.
Cela entraîne qu'il assure toujours, de manière évidemment seulement matérielle, la succession apostolique dont les sédévacantistes complets (simpliciter, totaliter) se moquent éperdument, montrant, là aussi, qu'ils tombent dans le schisme et, quand ils sont par trop agressifs, tout en se croyant sous l'Étendard de Notre-Seigneur Jésus-Christ, sont en fait sous l'étendard de Satan par une tentation sous apparence de bien dans laquelle ils succombent !...



« [...] vous avez le même raisonnement que la fraternité dite de saint Pie X (sic), alors, soyez cohérent, tenez le pour Pape et obéissez lui !! »

Que voilà un magnifique sophisme ! (Décidément, vous êtes passés maîtres en la matière...)
La FSSPX affirme en effet que Jorge BERGOGLIO est formellement Pape (alors qu'elle désobéit effectivement à celui qu'elle reconnaît tel) tandis que nous affirmons qu'il ne peut pas, tant qu'il ne se convertit pas, être formellement Pape et qu'en conséquence nous n'avons à obéir à ses "ordres" (lesquels ne sont aucunement légitimes car ils ne proviennent pas d'une Autorité légitime) et n'avons pas plus à nous occuper de lui comme Pape que si il n'existait pas.
Après nous avoir accusé (faussement) d'entrer en opposition avec le principe de contradiction, comme cette fausse accusation a été efficacement démontée, vous cherchez n'importe quel autre faux raisonnement pour nous contrer à tout prix ! Very Happy...



« Ou c'est noir ou c'est blanc ... le gris, la demie mesure, est impossible. »

Il n'est aucunement question, dans notre position, de couleur grise ! Cela n'appartient qu'à l'imagination de ceux qui ne comprennent pas qu'"une chose ne peut pas, en même temps et sous le même rapport, être et ne pas être" car, sous un certain rapport, une chose peut paraître telle et, sous un autre rapport, paraître tout autre comme il a déjà été maintes et maintes fois démontré...



« Il faut être soit bête soit saoul pour tenir fermement la thèse. »

Actes, II, 13 ! Laughing...



« Pauvre Bontemps à qui il ne reste plus, pour terrain de jeu, qu'un forum désert [...] »

Quelle tranquillité pour Monsieur Bontemps qu'il n'y ait plus de perturbateur public et par trop idiot, incapable et super surexcité !
Quelle joie que, en réalité, ce ne soit plus un forum mais, en fait, un simple blog où n'importe qui ne peut plus écrire n'importe quoi !...



« [...] il ne reste plus, pour terrain de jeu, qu'un forum désert et une salle de conférence minable [...] »

Voilà bien un "raisonnement" (en réalité un résonnement de cloche) démoncratique !...



« La "disputatio" n'est pas trop votre truc, chez les thésards, ce serait plutôt l'endoctrinement. »

Gardez donc vos jugements pour vous-mêmes et voyez comment vos contradicteurs, par exemple un certain JP B et autres, sont accueillis sur votre "Diabolicapédia.blog" ! Des précédents passés le montrent...



Messieurs, comme il ne faut pas, quand on n'en a pas reçu de l'Église la mission, "disputer" avec des gens qui tombent dans le schisme comme vous faites, il ne sera plus répondu à vos différents sophismes élaborés par des esprits faux pour uniquement nous porter gratuitement la contradiction et nous faire perdre notre temps !

Cela dit, dans une dernière réponse que nous ne recopierons pas tant est pleine de sottises et ne présente aucun intérêt, et à laquelle il ne sera pas fait d’autre réponse que le présent post, Édouard-Marie LAUGIER parle des méthodes prétendument staliniennes de l’Istituto Mater Boni Consilii !
Comme, sans doute, celles décrites par Petros (http://wordpress.catholicapedia.net/about/#comment-42737)
Citation :

[...]

[...] pour diverses raisons je suis amené à fréquenter diverses chapelles et prêtres de l’institut.

Je sais que la question de la thèse pose problème mais il me semble plus du dehors que du dedans. En effet, la thèse n’est pas un dogme de foi et personne ne vous demande si vous y croyez ou pas. C’est l’explication défendue par l’institut mais vous pouvez croire en une autre explication et venir à la messe et recevoir les sacrements sans souci.

Dans les sermons, il n’y a d’ailleurs pratiquement aucune référence à la thèse de l’institut. J’entends bien plus parler du fait que le siège est vacant, que Franky et sa clique ne sont pas catholiques mais modernistes, et que l’église qu’ils représentent (avec un « é » minuscule, vous avez raison) quand bien même « semble » officielle n’est clairement pas (plus) l’Église réelle.


Bref, je partage l’avis de boursier d’autant que si quelqu’un habite là où il n’y a pas de chapelle de l’institut, celui-ci recommandera d’aller dans une autre église « non una cum » quand bien même une autre thèse y soit défendue. Car oui : Dieu seul a la solution – ce qui n’empêche pas, tant qu’Il ne la partagera pas de manière évidente, de défendre une thèse pour proposer une explication.



[...]

Hihihihihi !... lol!
Pauvres incompétents, surtout EML !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Sam 5 Sep - 0:41

Un abruti d’âne prétendait récemment qu’“Il faut être soit bête soit saoul pour tenir fermement la thèse” et ajoutait « Pauvre Bontemps à qui il ne reste plus, pour terrain de jeu, qu'un forum désert et une salle de conférence minable (...) » comme si celui-ci était quasiment isolé, avec l’Istituto Mater Boni Consilii, à tenir cette thèse, et plus récemment encore, à propos de ladite thèse et de sa distinction entre la matière et la forme, parlait du “pilpoul” de JP B.

On peut voir ici la récapitulation des questions et réponses et des objections avec leurs réponses de ce que Mgr Sanborn, qui dirige un séminaire non-una-cum en Floride mais n’appartient pas à l’Istituto Mater Boni Consilii, a pu écrire sue le sujet et notamment la réponse à l’objection selon laquelle « La Thèse est absurde parce qu’elle affirme que quelqu’un peut en même temps être et ne pas être pape », savoir
Mgr Sanborn a écrit:


XI. La Thèse est absurde parce qu’elle affirme que quelqu’un peut en même temps être et ne pas être pape.

Réponse
 : Ceux qui expriment cette objection ne comprennent pas la distinction réelle existante entre acte et puissance ni la distinction entre non-être simpliciter et être en puissance. Nous leur conseillons de consulter des manuels de philosophie aristotélico-thomiste.
lol!
(Cf. http://messe.forumactif.org/t3786p45-apercus-de-philosophie-thomiste-complet#75135 ; http://messe.forumactif.org/t3786p60-apercus-de-philosophie-thomiste-complet#75215 ; http://messe.forumactif.org/t3786p60-apercus-de-philosophie-thomiste-complet#75225 ; et surtout http://messe.forumactif.org/t3786p60-apercus-de-philosophie-thomiste-complet#75236 ; http://messe.forumactif.org/t3786p60-apercus-de-philosophie-thomiste-complet#75264 ; http://messe.forumactif.org/t3786p60-apercus-de-philosophie-thomiste-complet#75276 ; http://messe.forumactif.org/t3786p60-apercus-de-philosophie-thomiste-complet#75301 ; et suivants.) Cf. également http://foicatholique.cultureforum.net/t3671-distinction-entre-matiere-et-forme-entre-puissance-et-acte.

Quand on a étudié tout ça, on voit si, avec St Thomas d'Aquin, il s’agit de “pilpoul” Exclamation, et on peut alors parler autrement que comme un guignol clown  ignorant ! Laughing...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)


Dernière édition par JP B le Dim 10 Jan - 15:27, édité 1 fois (Raison : Recherche de l'adresse URL)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Mer 16 Sep - 2:11

Dans un article qui a Louis-Hubert RÉMY pour auteur (voir http://foicatholique.cultureforum.net/t3815-les-incoherences-de-lhr#31634)
un nommé Martial, en commentaire, a écrit:

lien permanent

septembre 15, 2015

À l’assertion de M. Morlier  écrivant : « toute votre belle démonstration sur “l’invalidité intrinsèque” du nouveau rituel, tombe à l’eau : elle est même fausse et gravement erronée sur le plan doctrinal puisque comme chacun sait un pape validement élu ne peut pas produire un nouveau rite qui ne serait pas valide » (SIC !)

Les lecteurs trouveront eux-mêmes la réponse qui déjà été donnée aux termes du document de 2007 rappelé par M. Bourcier de Carbon, et mis en ligne plus haut :
Citation :
la Sainte Église enseigne que les Sacrements ne lui appartiennent en rien, mais qu’ils appartiennent en propre à Notre-Seigneur en Personne, et que par conséquent, il n’est au pouvoir de personne, fût-ce du pape légitime, d’en altérer ou amputer en rien la Signification, a fortiori dans un sens protestant, c’est-à-dire anti-catholique.

Car la « Potestas sacra » Suprême, c’est celle qui appartient à la  Succession Apostolique Pontificale à la fin unique et exclusive de transmettre (Traditio Apostolica),  telle quelle, la Potestas ordinis reçue de NS JC, avec la Juridiction de la Potestas regiminis nécessaire à cette transmission.

L’invalidité ontologique des sacrements conciliaires est une invalidité intrinsèque par rapport à l’Église. Le sophisme de M. Morlier intervertit le statut du Pape et celui des sacrements !


A quoi Thomas a fait cette réponse
Citation :

La citation, Martial, que vous faites de M. Bourcier de Carbon est plutôt hors sujet par rapport à ce que vous citez de M. Laurent MORLIER (qui ne s’exprime pas là très judicieusement car il lui faudrait plus exactement parler d’un véritable Pape et non d’un pape validement élu) :

Un vrai Pape, en effet (et en cela M. Laurent MORLIER a raison) ne peut pas produire un nouveau rite qui ne serait pas valide car la 78ème proposition du synode diocésain de Pistoia de 1786, janséniste et inspiré par le Fébronianisme (doctrine opposée aux prérogatives du Saint-Siège) qui enseignait que « dans chaque article, il faut distinguer ce qui se rapporte à la foi et à l’essence de la religion de ce qui est propre à la discipline ; [...]dans cette discipline même, il faut distinguer ce qui est nécessaire ou utile pour retenir les fidèles dans le bon esprit, de ce qui est inutile ou trop pesant pour la liberté des enfants de la nouvelle alliance, et encore plus de ce qui est dangereux et nuisible, comme conduisant à la superstition et au matérialisme », cette 78ème proposition, donc, a été condamnée par le Pape Pie VI en 1794 dans la Constitution « Auctorem fidei » pour ce motif (souligné en gras ou/et d’un trait par JP B) :
Citation :
parce que, par la généralité de ses expressions, elle inclut et soumet à l’examen prescrit même la discipline constituée et approuvée par l’Eglise, comme si l’Eglise, qui est régie par l’Esprit de Dieu, pouvait constituer une discipline non seulement inutile et même plus onéreuse que ce que permet la liberté chrétienne, mais encore dangereuse, nuisible, conduisant à la superstition et au matérialisme.
(Souligné en gras ou/et d’un trait dans le texte. – Précision de JP B.)

Monsieur Laurent MORLIER n’a donc pas entièrement tort, et il a même raison si on le corrige dans sa rédaction : Un vrai Pape ne peut pas produire un nouveau rite qui ne serait pas valide. Le véritable problème est bien celui du Pape ou non-pape…

Sans commentaire !

Voir ici Very Happy...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Lun 21 Sep - 21:56


Un bougre d’abruti
Qui se prend pour le roi
De tous ceux qui bien croient,
Dans ce lieu a écrit :

(http://wordpress.catholicapedia.net/une-invitation-une-conference-prometteuse-et-deja-une-polemique/comment-page-1/#comment-92805)
Le « 20 sept, 2015 @ 10:57 », “Edouard Marie” LAUGIER a donc écrit :
Citation :

[...
(Il fait répétition
Sotte, inappropriée ;
Ne sachant commencer
Son baratin abscons)*]

Ce pauvre JPB, incapable de faire la différence entre le camps[sic] de Notre Seigneur Jésus Christ (dont il s’éloigne par sa thèse**).
Incapable de comprendre le véritable sens de la distinction matérialiter/formaliter [sic ! : materialiter, idiot, c'est du latin et ça ne prend pas d'accent ; triple idiot car cela a déjà été dit maintes et maintes fois...] au point de penser qu’elle pourrait placer un type (un pseudo) Pape***, un hérétique, à la tête de l’Église Catholique, et donc de le situer à cheval sur les deux étendards.
Incapable donc de distinguer le vrai du faux, le bien du mal, le juste de l’injuste, c’est à dire incapable de comprendre ce que comprend un premier communiant.
JPB aurait-il toute sa raison ? Rien n’est moins sur[sic ! sur quoi ? Laughing...] !

* Précision de JP B.
** Lien donné par JP B.
*** S’il est pseudo, guignol clown, il ne faut pas mettre une majuscule ainsi que nous n’en mettons pas quand nous parlons des « “papes materialiter » et n’en mettons que lorsqu’il s’agit des véritables Papes !...

Cet imbécile usurpateur de l’Autorité dans l’Église (et donc schismatique) prétend ainsi prendre la place d’icelle pour dire qui est hérétique formel (à ses yeux, toute la hiérarchie actuelle en générale et chacun de ses membres en particulier) et qui ne l’est pas (assurément lui-même et ceux de son clan qui partagent le même schisme usurpateur) alors qu’il ne sait manifestement pas faire les distinctions entre l’hérésie matérielle (où lui-même baigne comme il est montré là (“Une hérésie de plus pour Édouard-Marie Laugier” : http://foicatholique.cultureforum.net/t4192-une-heresie-de-plus-pour-edouard-marie-laugier) et l’hérésie formelle pour ce qui concerne les individus vis-à-vis d’eux-mêmes, ni entre l’hérésie publiquement manifestée et l’hérésie notoire quand elle a été constatée par l’Autorité[1] pour ce qui concerne les individus vis-à-vis de la société !...
[1] Il est vrai, j’oubliais, qu’il est lui-même “l’Autorité” ! Laughing...

Cet imbécile usurpateur, donc, m’attribue une thèse (dite « de Cassiciacum » : http://foicatholique.cultureforum.net/t3730-la-these-de-cassiciacum) que, par la grâce de Dieu, je suis un des rares laïcs à avoir comprise mais dans laquelle je n’ai aucune responsabilité sinon l’immense honneur de la défendre, ce pour quoi je rends grâce à Dieu !
Car ce n’est certes pas moi qui l’ait élaborée mais le très regretté Révérend Père Guérard des Lauriers (O. P.), un des plus grands théologiens du XXe siècle, Professeur en son temps à l’Université pontificale du Latran, théologien particulier de Sa Sainteté le Pape Pie XII, de qui Mgr Lefebvre disait à propos de la prétendue « nouvelle “messe” » : « Si quelqu’un peut bien donner l’explication de sa perversité, c’est bien lui » (je cite de mémoire) ; ce n’est pas même moi qui l’est expliquée correctement (ladite thèse) mais M. l’abbé Sanborn dans le lien que j’en ai donné, et, pour leurs parts, les abbés comme l’abbé Belmont (http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/18/98/43/La-foi-est-infrangible/C-4-La-these-de-Cassiciacum.pdf – voir, d’une manière plus générale, « La foi est infrangible » : http://www.quicumque.com/article-la-foi-est-infrangible-mosaique-autour-du-sedevacantisme-79571175.html [mais avec qui nous ne sommes pas d’accord sur la question des Sacres épiscopaux dans la situation actuelle dont M. l’abbé Belmont fait complètement abstraction]) ou ceux de “Sodalitium” (http://www.sodalitium.eu/index.php?pid=9) qui ont publié le texte de l’abbé Sanborn (auquel je me réfère), par exemple pour ne citer que ceux-là...
Aussi est-ce chacun d’eux (et non pas moi) qu’il traite d’“incapable” et est-ce pour chacun d’eux et non pas pour votre indigne serviteur qu’il demande « aurait-il toute sa raison ? » et dont il affirme : « Rien n’est moins sûr ! » Exclamation
C’est à feu Mgr Guérard des Lauriers, à Mgr Sanborn, à tous les abbés Belmont, Seuillot (que ce guignol clown  dit fréquenter) Guépin, ceux de Verrua-Savoia et d’ailleurs, tous ces excellents Prêtres (mais il est vrai qu’avec son gourou LHR, il ne les apprécie guère...) à qui il reproche de ne pas « comprendre le véritable sens de la distinctionmaterialiter/formaliter [2] au point de penser qu’elle pourrait placer un type (un pseudo) Pape[3], un hérétique, à la tête de l’Église Catholique, et donc de le situer à cheval sur les deux étendards [4] », eux qui ont élaboré ladite thèse, qui l’ont développée, répandue dans le public et continuent à la défendre !
[2] Peut-être pourrait-il la leur expliquer ? Exclamation Laughing...
[3] Comme ils ont pourtant fait avec Paul VI qu’ils plaçaient dans la même catégorie !...
[4] Eux dont beaucoup prêchent pourtant les Exercices spirituels de St Ignace (cf. http://www.sodalitium.eu/index.php?pid=45 par ex., mais il y en a d’autres et d’autre part, d’après notre imbécile usurpateur, ils ne savent les prêcher Exclamation  [peut-être, là aussi, pourrait-il les leur expliquer ? Laughing...]) d’où ce clown tire cette allusion, lui qui en a fait... combien ?... une ? !...
Et pourtant ce super surexcité ne cesse de faire cette allusion à la méditation dite « deux étendards » (cf., à ce propos, http://foicatholique.cultureforum.net/t3927-les-excites-des-des-deux-etendards?highlight=%E9tendards) se prenant sans doute pour l’Ange de l’Apocalypse chargé de séparer les élus des réprouvés, voulant à tout prix décréter par lui-même qui est irrémédiablement indigne d’être sous celui de Notre-Seigneur et mérite obligatoirement d’être (comme lui) sous celui de Lucifer et qui est dans le camp (sous l’étendard) de Jésus-Christ (lui seul, pense-t-il sans doute à tort, avec ceux de son clan qui partagent le même schisme usurpateur de l’Autorité juridique de l’Église...) et ne cessant de nous en rappeler les points comme si nous ne nous désolidariserions pas, nous qui sommes inconditionnels (dans la situation actuelle) du non-“una-cum”, de toute la hiérarchie formellement défaillante ! (Quel imbécile surexcité !...)

C’est chacun d’eux, NNSS Guérard des Lauriers et Sanborn et tous ces abbés, qu’il dit être « Incapable donc de distinguer le vrai du faux, le bien du mal, le juste de l’injuste, c’est à dire incapable de comprendre ce que comprend un premier communiant » !...

He, oui ! cela est évident,
Avec Édouard-Marie Laugier,
Nous avons véritablement
Affaire à un halluciné !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Mer 21 Oct - 14:00

Dans un courriel privé (puisqu’il a été banni de tous les fora...)
le parano-schizophrène de service a écrit:

[...]

Toi, ce n'est pas du juif que tu vois de partout mais la dissociation entre la  matière et la forme comme si une forme  pouvait être sans matière ou si une matière ne pouvait pas avoir de forme. Tu fais comme si tu étais Dieu et que tu puisses, dans un acte créateur, donner la forme  à la matière  ou donner une forme sans matière. L'orgueil une fois emballé n'a plus de frontière et comme le Système Guérard était de prendre Thomas d'Aquin pour un minus, il pouvait bien se rendre égal à Dieu et se faire créateur, ce qu'il a fait d'ailleurs en pondant sa philosophie tout à fait hors de la saine raison !

Même  quand on prend cet exemple très basique et que l'on dit par exemple qu'il y a "hérésie matérielle" cela ne signifie pas qu'il y ait un peu d'hérésie mais, au contraire, cela signifie simplement qu'il n'y a pas d'hérésie du tout... l'hérésie ne  pouvant exister sans forme,  c'est  à dire sans la volonté délibérée de nier  ou de relativiser la vérité.
Ton pape, un peu pape, mais pas pape totalement et cependant ayant le titre de successeur de Saint Pierre et rendant impossible l'arrivée d'un vrai pape autre que lui
, c'est une praline que tu as enrobée de chocolat sauf que ton chocolat ce n'est que de la merde d'un esprit dévoyé !

[...]

Gégé

(Souligné en gras par JPB.)

  1. Sur le fait qu’“une forme [peut très bien] être sans matière” et sur le fait qu’“une matière [peut] ne pas avoir de forme, voir ce message (http://foicatholique.cultureforum.net/t3785-lecons-de-metaphysique-elementaire-discussions#31746) et les deux suivants, où il est démontré que ce que ce décidément trop triste parano-schizophrène croit pouvoir nous reprocher sur le plan philosophique est l’enseignement même de St Thomas d’Aquin et de St Robert BELLARMIN, tous deux Docteurs de l'Église.

  2. Sur le fait que ce trop triste, en effet, parano-schizophrène dise « Tu fais comme si tu étais Dieu et que tu puisses, dans un acte créateur, donner la forme à la matière ou donner une forme sans matière », pour la deuxième proposition indépendante (« et que tu puisses, dans un acte créateur, donner la forme à la matière »), voir ici (http://foicatholique.cultureforum.net/t3730p120-la-these-de-cassiciacum#31791) ce que nous en avons dit à partir de la citation de St Robert BELLARMIN tirée de son De Romano Pontifice, chapitre 30 du livre II.

  3. Cela dit, notre Gégé parano-schizophrène dit encore ceci
    Citation :

    [...] quand on prend cet exemple très basique et que l'on dit par exemple qu'il y a "hérésie matérielle" cela ne signifie pas qu'il y ait un peu d'hérésie mais, au contraire, cela signifie simplement qu'il n'y a pas d'hérésie du tout...l'hérésie ne  pouvant exister sans forme,  c'est  à dire sans la volonté délibérée de nier  ou de relativiser la vérité.

    [...]



    Ce guignol clown  confond (pour ne pas suffisamment réfléchir et partir au ¼ de tour en écrivant souvent n’importe quoi...) l’hérésie caractérisée (par l’erreur condamnée par l’Église) avec le péché d’hérésie lui-même !

    C’est qu’en effet on peut involontairement et, dans ce cas, inconsciemment, être dans l’hérésie sans le savoir : soit en disant sans en être bien conscient, comme par mégarde, une quelconque erreur condamnée par l’Église (et, dans ce cas, il n’y a pas péché d’hérésie puisqu’il n’y a pas conscience de proférer une erreur [en revanche, il peut peut-être y avoir un péché d'imprudence plus ou moins grave] mais il y a bien hérésie matérielle puisqu’il y a erreur condamnée par l’Église) ; soit en croyant, ou plus, en déclarant sciemment (et donc volontairement) une erreur condamnée par l’Église, ce qui est en fait une hérésie, sans que l’on sache que c’est une hérésie, c’est-à-dire sans que l’on sache que c’est une erreur condamnée par l’Église (et, dans ce cas, il n’y a pas non plus péché d’hérésie puisqu’on ignore que ce que l’on croit ou/et ce que l’on profère est une erreur condamnée par l’Église [en revanche, il peut y avoir un plus ou moins grave péché d’ignorance coupable] mais il y a bien, là aussi, hérésie matérielle puisqu’il y a erreur condamnée par l’Église). Ce dernier cas se trouve, par exemple, en affirmant qu’au vu de la situation actuelle, la Hiérarchie sacrée catholique a totalement disparu ou que tous ses membres sans exception ont formellement (consciemment) renié l’Église Catholique (ce qui est déjà commettre un péché de jugement téméraire doublé de celui d’usurpation de l’Autorité dans l’Église auxquels s’ajoute celui de la négation implicite – et espérons non consciente – de la pérennité de l’Église Hiérarchique enseignante fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ pour perdurer jusqu’à la consommation des siècles [à laquelle Il a pourtant promis, en la personne de Ses Apôtres et par ceux-ci à leurs successeurs, en St Matt. XVI 18, que « [...] portæ inferi non prævalebunt adversus eam », et en St Matt. XXVIII 20, « [...] ecce ego vobiscum sum omnibus diebus, usque ad consummationem sæculi »], négation implicite qui entraîne celle de la pérennité de l’Apostolicité de l’Unique et Sainte Église Catholique et, que ceux qui sont dans cette position le veuillent ou non, en faisant ainsi mourir implicitement l’Église telle que l’a fondée Jésus-Christ [ !...] et en faisant implicitement de Notre-Seigneur, qui est pourtant la Vérité même, un MENTEUR Exclamation ), sans qu’on se rende compte que cela va directement contre ces Promesses de Notre-Seigneur Jésus-Christ rappelées ici et directement contre ce qu’a toujours cru et enseigné l’Église Catholique infaillible dans son Magistère ordinaire et universel exprimé dans cet enseignement. (Cette position est donc une HÉRÉSIE [au moins matérielle] contre la Foi divine ET catholique !...)
    Il n’y a péché d’hérésie que si l’on croit ou si l’on profère sciemment une erreur que l’on sait être condamnée par l’Église (nous avons là la cause formelle de l’hérésie) ; mais il y a bien matière à hérésie (c’est-à-dire hérésie matérielle) quand il y a erreur condamnée par l’Église, même quand on n’est pas conscient de cela par inadvertance ou par ignorance.

    Donc, il peut y avoir réellement hérésie matérielle sans qu’il y ait péché d’hérésie car, si le péché d’hérésie réside en effet dans « la volonté délibérée de nier  ou de relativiser la vérité » qui donne la forme de l’hérésie, la matière de l’hérésie est l’erreur condamnée par l’Église (erreur involontaire ou ignorée comme telle, et c’est alors l’hérésie seulement matérielle, ou consciente et là, on a l’hérésie formelle).



Il reste à analyser les calomnies de ce parano-schizophrène (paranoïa schizophrénique qui le pousse à ne pas suffisamment réfléchir et partir au ¼ de tour en écrivant souvent n’importe quoi...) calomnies dans lesquelles il dit, grossièrement comme à son ordinaire, « Ton pape, un peu pape, mais pas pape totalement et cependant ayant le titre de successeur de Saint Pierre et rendant impossible l'arrivée d'un vrai pape autre que lui, c'est une praline que tu as enrobée de chocolat sauf que ton chocolat ce n'est que de la merde d'un esprit dévoyé ! » et que nous examinerons, donc, à la suite de ce message (http://foicatholique.cultureforum.net/t3956-gerard-est-un-gros-menteur#31351).

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Sam 5 Déc - 13:22

Prenez patience, braves gens: le nombre de cinglés qui, tels les Cathares, se prennent pour les seuls justes, les seuls purs, est incommensurable!
Un surnommé “chouan” prétend « dénoncer la tradouille schismatique  " hérétique " Frate ,  secte Sédévac  , IMBC ect. » ! (Souligné en gras par JP B.) Laughing

En revanche, d’autres s’améliorent.
Quelqu’un ce matin m’ a écrit:

Gilbert Chevalier bien qu'aveugle [en fait, mal voyant – précision de JP B] est, je pense bien  assez allumé. A la mort de Jean Paul II, il attendait sa résurrection en tant qu'il était certain que c'était l'Antechrist. C'est le problème de beaucoup d'entre nous  et surtout des anciens (quoiqu'à côté des vieux c..s,  les jeunes c..s sont encore pires bien que ce soit le même esprit), c'est de croire avoir tout compris alors qu'il nous reste toujours plus à comprendre que ce que l'on a déjà pu comprendre.

[...]


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Sam 5 Déc - 13:51

Le surnommé “chouan” a écrit:

[...]

Pour les Conciliaires , la question est de savoir si malgré le changement de paroles sacramentelles ( Forme ) il y a toujours l'essentiel de la substance pour rendre valide la Forme .
Si oui? les Conciliaires sont parfaitement valide !
Si Non ? il sont invalide !

[...]


Et que fait-il, puisque là il y a au moins doute, du tutiorisme obligatoirement requis en matière sacramentelle ? Exclamation
Ce tutiorisme obligatoirement requis en matière sacramentelle veut qu'un sacrement douteux (donc peut-être valide) soit tenu pour invalide...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Sam 5 Déc - 17:52

Le surnommé “chouan” a écrit:

[...]

OCUMENTS PONTIFICAUX de Sa Sainteté Pie XII, tome 1949, p.549-550 a écrit:
DÉCLARATION DU S.OFFICE concernant la validité du Baptême conféré dans certaines sectes.
(28 décembre 1949)


Un certain nombre d'évêques des États-Unis ont posé les questions suivantes à la Suprême Congrégation du S. Office:
En vue de juger les cas de mariage, peut-on considérer le baptême conféré dans les sectes des Disciples du Christ, des Presbytériens, des Congrégationalistes, des Baptistes, des Méthodistes, avec la matière et la formule nécessaires, comme invalide pour le motif que le ministre n'aurait pas l'intention de faire ce que l'Église fait et ce que le Christ a institué ?

Ou faut-il, au contraire, présumer ce baptême valide, à moins que, dans un cas particulier, il ne soit prouvé invalide ?


Le 21 décembre 1949, les Éminentissimes et Révérendissimes Cardinaux chargés de la garde de la foi et des mœurs, après avoir pris avis des Consulteurs, ont décidé de répondre aux questions:

- Non, à la première.
- Oui, à la seconde.

Le lendemain, 22 des mêmes mois et année, S.S. Pie XII approuva cette résolution, la confirma et la publia.
[...]


Comparer les baptêmes opérés par les sectes chrétiennes américaines (ou autres) pour lesquels l’Autorité dans l’Église (en l’occurrence Sa Sainteté le Pape Pie XII) a tranché supprimant ainsi le doute, avec les prétendus « nouveaux sacrements” » qui, tant que l’Autorité (légitime) n’a pas tranché, restent au moins douteux, relève du sophisme !
Les conditions, en effet, ne sont pas identiques.
Et tant que l’Autorité (légitime) n’aura pas tranché quant à ces « nouveaux sacrements” », ceux-ci restent au moins douteux ET DOIVENT DONC ÊTRE TENUS POUR INVALIDES !...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Aujourd'hui à 22:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Incompétence CARACTÉRISÉE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» LA DEPRESSION NERVEUSE.
» Les fautes qualifiées - Cas pratique de droit pénal
» Changer l'Eglise: La transformer en démocratie?
» Dossier sur les caractéristiques des ovnis
» La Culture de la Mort,une caractéristique de notre société

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Le coin de JP B-
Sauter vers: