Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Incompétence CARACTÉRISÉE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
AuteurMessage
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Ven 20 Mai - 21:18

Parce que
  1. le Canon 100 (http://catho.org/9.php?d=boj#t) énonce en son § 1 : « L'Eglise catholique et le Siège apostolique ont qualité de personnes morales par l'effet de l'ordonnance divine; […] » (notez bien qu’il s’agit là – outre de « l’Église » – du « Siège apostolique » et non de la personne du Pape…)

  2. le Canon 102 (même lien) énonce, lui aussi en son § 1 : « Une personne morale, par sa nature, est perpétuelle, elle s'éteint par l'acte de l'autorité légitime qui la supprime, ou si, pendant l'espace de cent ans, elle a cessé d'exister »

  3. dans le tome II de A COMMENTARY ON CANON LAW
    le R.P. Augustine, en page 7, a écrit:
    Même si tout le corps des fidèles venait à cesser d'exister, le Souverain Pontife serait encore une personne morale. [...] Sans exagérer, nous pouvons dire que le Pape est une entreprise à lui seul en vertu de sa souveraineté, à l'instar du Roi sous la loi anglaise
le Clown Masturbateur d’Insectes avec des gants de boxe n’admet pas, contre Dom Prosper GUÉRANGER et les Révérends Pères GOUPIL et ANTOINE, que si le Siège apostolique est vacant (parce que la personne physique du Pape est morte ou parce que celui qui l’occupe ne peut être formellement Pape comme de nos jours), il est indispensable, pour que l’Apostolicité ne soit pas rompue, qu’il subsiste quelque(s) personne(s) physique(s) apte(s) à élire ou à constituer un nouveau Pape !

Pourtant,
  • Le R.P. GOUPIL, s.j., a écrit dans L’Eglise, 5ème édition, 1946, Laval, p.48-49, ceci
    Citation :

    Remarquons que cette succession formelle ininterrompue doit s'entendre moralement et telle que le comporte la nature des choses : succession de personnes, mode électif, comme l'a voulue le Christ et l'a comprise toute l'antiquité chrétienne. Cette perpétuité n'exige donc pas qu'entre la mort du prédécesseur et l'élection du successeur il n'y ait aucun intervalle, ni même que dans toute la série des pasteurs aucun ne puisse avoir été trouvé DOUTEUX ; mais « on entend par là une succession de pasteurs légitimes telle que jamais le siège pastoral, même vacant, même occupé par un titulaire douteux, ne puisse réellement être réputé tombé en déshérence ; c'est-à-dire encore que le gouvernement des prédécesseurs persévère virtuellement dans le droit du siège toujours en vigueur et toujours reconnu, et que TOUJOURS AUSSI AIT PERSÉVÉRÉ LE SOUCI D'ÉLIRE UN SUCCESSEUR. » (Ch. Antoine, “De Ecclesia”).


  • Quant à Dom Prosper GUÉRANGER, il avait, dans son Année liturgique (éd. 1867) déjà écrit au mercredi de la Pentecôte
    Citation :

    Jésus avait dit : « Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise » ; mais Pierre devait mourir. La promesse n’avait donc pas pour objet sa personne seulement, mais toute la suite de ses successeurs jusqu’à la fin des siècles. Quelle étonnante et énergique action du divin Esprit produit ainsi, anneau par anneau, cette dynastie de princes spirituels arrivée à son deux cent cinquantième Pontife, et devant se poursuivre jusqu’au dernier jour du monde ! Aucune violence ne sera faite à la liberté humaine ; le divin Esprit lui laissera tout tenter ; mais il faut cependant qu’il poursuive sa mission. Qu’un Decius produise par ses violences une vacance de quatre ans sur le siège de Rome, qu’il s’élève des anti-papes soutenus les uns par la faveur populaire, les autres par la politique des princes, qu’un long schisme rende douteuse la légitimité de plusieurs Pontifes, l’Esprit-Saint laissera s’écouler l’épreuve, il fortifiera, pendant qu’elle dure, la foi de ses fidèles ; enfin, au moment marqué, il produira son élu, et toute l’Eglise le recevra avec acclamation.


Il s’ensuit de tout cela, que, quoique « le Souverain Pontife [soit] encore [également ; en plus] une personne morale » comme le dit le R.P. Augustine, il n’empêche que, pour que l’Apostolicité ne soit pas rompue, il faille, ou que le Souverain Pontife soit aussi une personne physique, ou, dans le cas de la vacance (formelle ou totale) du Saint-Siège, qu’il y ait toujours des électeurs en chair et en os pour pouvoir désigner un autre Souverain Pontife.

Cela ne va aucunement (sauf à faire dire aux textes autre chose que ce qu’ils disent) ni contre ce que le R.P. Augustine a écrit, ni contre le Canon 102, § 1 (qui, du reste, est hors propos quant à ce qui touche au Souverain Pontife car, qu’il n’y ait plus de Pape – même materialiter – pendant un laps de temps supérieur ou non à 100 ans, la personne morale que constitue, « par l'effet de l'ordonnance divine » [Can. 100, § 1], « le Siège apostolique » [ibidem] ne saurait s’éteindre parce que d’“ordonnance divine”, précisément !…).
Et non seulement cela ne va aucunement ni contre ce que le R.P. Augustine a écrit, ni contre le Canon 102, § 1, mais, en plus, cela est enseigné, implicitement et indirectement il est vrai, par le simple catéchisme lui-même qui, à la question 161 (http://grand-catechisme-saint-pie-x.blogspot.fr/2009/03/i-10.html) du « Grand Catéchisme de saint Pie X », « Pourquoi appelle-t-on encore l’Église “Apostolique”? », enseigne infailliblement (puisque ledit catéchisme a été imposé, au moins dans le diocèse de Rome, par un Pape et qu’il appartient donc au Magistère ordinaire et universel par la durée de son existence en vigueur qu’il possède toujours et encore de nos jours) ceci
Citation :
On appelle encore la véritable Église «Apostolique», parce qu’elle remonte sans interruption jusqu’aux apôtres; […]

Or, comment l’Église pourrait-elle remonter « sans interruption jusqu’aux apôtres » si ce n’est par des personnes PHYSIQUES, même si elles sont « encore […] personne[s] morale[s] » ?
Cela n’est pas possible !

Donc, pour que l’Église « remonte sans interruption jusqu’aux apôtres », il faut bien, soit que le Souverain Pontife soit aussi une personne physique, soit, dans le cas de la vacance (formelle ou totale) du Saint-Siège, qu’il y ait toujours des électeurs en chair et en os pour pouvoir désigner un autre Souverain Pontife…

Et cette nécessité d’avoir toujours des personnes physiques pour assurer la continuité de l’Apostolicité, entraîne aujourd’hui, en l’absence de successeurs formaliter des Apôtres, que ceux-ci en aient qui le soient au moins materialiter, c’est-à-dire en puissance à défaut de l’être en acte.
Cette induction et cette conclusion ne plairont certes pas aux super surexcités plus durs que les durs de durs comme, par exemple, la tarlouze qu’est Calamity.Mortiferous.Integral. ou G.L. (Gégé de la Loire) mais, de cela, nous n’en aurons cure car :

Bien que la thèse de Cassiciacum ne soit, pour l’instant, en l’état actuel des choses, c’est-à-dire en l’absence de l’Autorité dans l’Église, qu’une opinion libre,
rien n’interdit de la considérer d’ores et déjà,
en l’absence de critique sérieusement fondée dans le doctrine catholique
et devant les attaques uniquement subjectives et essentiellement acerbes dont elle fait l’objet,
comme ce qu’elle est réellement, savoir : la seule thèse, dans cet état actuel des choses, qui soit intégralement catholique
comme il est démontré ici (http://foicatholique.cultureforum.net/t3730p120-la-these-de-cassiciacum-par-mgr-sanborn#32580),
et donc de la défendre comme telle !



Les chiens enragés aboient – la caravane de Cassiciacum passe...

http://foicatholique.cultureforum.net/t3730p120-la-these-de-cassiciacum-par-mgr-sanborn#32499

http://foicatholique.cultureforum.net/t3730p120-la-these-de-cassiciacum-par-mgr-sanborn#32500

http://foicatholique.cultureforum.net/t3721p30-un-clown-maladivement-imposteur#32793

lol!

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Sam 21 Mai - 11:31


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Mar 14 Juin - 15:05

Louis-Hubert REMY a écrit:

[...]
Changer de Pape ! ????????
Mais comment ? je répète : mais COMMENT ?
Mais pour qui ? je répète : mais pour QUI ?
Une fois de plus, croit-on qu’avec un pape issu de Vatican II, on résoudra le problème ?
Il faut la disparition, la destruction complète de cette église blasphématoire de la sainte Église catholique : TABULA RASA !
Destruction des pseudo papes conciliaires, des pseudo évêques conciliaires, des catéchismes conciliaires, des pseudo sacrements conciliaires, etc… TABULA RASA !


Une première critique a été, hier, écrite succinctement ici (http://foicatholique.cultureforum.net/t3815p30-incoherences-ou-perversite-de-lhr#32923).
Toutefois, l'ironie (justifiée) de suffit certes pas car, dans la suprême destruction que souhaite ainsi LHR, la question cruciale se pose de savoir ce que devient, pour la Sainte Église Catholique, la SUCCESSION Apostolique qui, pour conserver l'Unité, l'Unicité de cette Sainte Église Catholique et nécessairement Apostolique, doit être, cette SUCCESSION Apostolique, en continuité avec la Hiérarchie sacrée qui existait sous Pie XII !
Apparemment, LHR s'en moque comme de l'an 40 : ce qui lui importe c'est « TABULA RASA ! »…

Évidemment, môssieur Louis-Hubert RÉMY demandera sottement : « Et c'est avec ta hiérarchie uniquement matérielle et apostate, JP B, que tu comptes assurer la succession apostolique ? »
Mais la question n'est pas, pour LHR qui veut absolument faire « TABULA RASA », de savoir avec qui ou quoi, JP B ou n'importe qui d'autre compte assurer la SUCCESSION Apostolique, la question doit être et est réellement pour lui, qui veut absolument faire « TABULA RASA », comment il assure la dite SUCCESSION en continuité avec la Hiérarchie sacrée qui existait sous Pie XII…
lol!

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Mer 15 Juin - 12:21

L’incompétence de certains clown qui, s’appuyant sur leur incompréhension volontaire (péché contre l’Esprit) pour calomnier à tout va, osent prétendre que nous considérerions que les “évêques” nommés par Paul VI voire par Jean XXIII auraient le pouvoir de Juridiction, leur incompétence, donc, est abyssale : ils sont incapables de faire (ou, pire, ne veulent pas faire) la distinction entre le pouvoir de Juridiction détenu pleinement, c’est-à-dire formellement d’une part, et d’autre part, la juridiction matérielle qui, du point de vue du Droit divin, se réduit à… néant !

Et comme cela ne suffit pas, ils accusent autrui d’être hérétique (accusation absolument gratuite, sans qu’il soit rien démontré du prétendu fait d’hérésie) tandis qu’en revanche il est parfaitement démontré par ailleurs que ces calomniateurs incontinents sont hérétiques de plusieurs manières et schismatiques de plusieurs autres…

Pauvres fous surexcités, souffrant de fixettes relevant de TOC ! No

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Mer 15 Juin - 18:56

JP B a écrit:

L’incompétence de certains
clown  qui, s’appuyant sur leur incompréhension volontaire (péché contre l’Esprit) pour calomnier à tout va, osent prétendre que nous considérerions que les “évêques” nommés par Paul VI voire par Jean XXIII auraient le pouvoir de Juridiction, leur incompétence, donc, est abyssale : ils sont incapables de faire (ou, pire, ne veulent pas faire) la distinction entre le pouvoir de Juridiction détenu pleinement, c’est-à-dire formellement d’une part, et d’autre part, la juridiction matérielle qui, du point de vue du Droit divin, se réduit à… néant !

[…]


Il est vrai qu’il faut faire là encore une distinction : celle qui existe entre le Droit divin et le droit ecclésiastique (humain) et que, là, précisément, tout rustaud, comme le toqué en question, est bien incapable de faire toutes ces distinctions qu’en bon béotien il appelle “pilpoul” ! 
Car, pour lui, la théologie devrait se limiter au catéchisme de la maternelle lol!

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Sam 18 Juin - 18:35

Loin de moi l’idée de défendre les horreurs de “François” BERGOGLIO ! Mais certains, en plus de ne pas savoir lire ni écrire correctement, ne savent pas non plus écouter et ignorent totalement tout adverbe de précision, en l’occurrence « HUMAINEMENT parlant »…
Car, effectivement, « HUMAINEMENT parlant », quelqu’un a dit que « la Croix est un scandale pour les Juifs et une folie pour les Gentils » !…
Ah oui ! Paraît-il que c’est St Paul Laughing

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Lun 20 Juin - 13:39

Il a été, hier à cet endroit (http://foicatholique.cultureforum.net/t4770-quelle-est-aujourdhui-la-meilleure-explication#32932) publié ce message :
Citation :

Bonjour cher JPB,

J'ai fait un rêve il y a quelques jours... et dans ce rêve j'ai vu un conciliaire placé assez haut dans la hiérarchie conciliaire être élu Pape. Et de suite après son élection j'ai vu qu'il demandait à un évêque traditionaliste de l'ordonner Prêtre puis Evêque. Et j'ai ensuite vu qu'il anathématisé Vatican 2 et qu'il ordonnait que tous les Prêtres et Evêques conciliaires soient ordonnés pour les uns puis sacrés pour les autres par les Evêques traditionalistes. Puis j'ai vu la persécution.

Bien sûr ce n'était qu'un rêve...


Le dit message a été par ailleurs reproduit sur un autre forum sous la forme suivante :
Citation :

Bonjour chers amis,

J'ai fait un rêve il y a quelques jours... et dans ce rêve j'ai vu un conciliaire placé assez haut dans la hiérarchie conciliaire être élu Pape. Et de suite après son élection j'ai vu qu'il demandait à un évêque traditionaliste de l'ordonner Prêtre puis Evêque. Et j'ai ensuite vu qu'il anathématisé Vatican 2 et qu'il ordonnait que tous les Prêtres et Evêques conciliaires soient ordonnés pour les uns puis sacrés pour les autres par les Evêques traditionalistes. Puis j'ai vu la persécution.

Bien sûr ce n'était qu'un rêve...


Il n’y a là rien à redire d’autre que ce que nous avons déjà dit, savoir :
Citation :

Ce n'est qu'une rêve.
Je crois que la persécution viendra avant et que Dieu en fera sortir ce qu'Il aura décidé, mais il est sûr que la succession apostolique en continuité avec la Hiérarchie sacrée qui existait sous Pie XII ne sera pas rompue : Credo... unam sanctam catholicam et apostolicam Ecclesiam... Car Dieu, qui ne change pas et ne peut pas se contredire, a fondé ainsi Son Église et, tel qu’Il l’a fondée, telle elle restera !

Restez fidèle à la Foi enseignée infailliblement par notre mère la Sainte Église Catholique qui est nécessairement toujours Une et Apostolique ! Sinon, vous vous fourvoierez...





Mais ce n’est pas, loin de là, le commentaire qu’a fait, sur cet autre forum, un incompétent manifeste.
En effet, Roger Boivin, dans un premier commentaire sans autre explication, a écrit:
Il y a défaut de juridiction.


S’il y a « défaut de juridiction », la question se pose de savoir qui donc, de nos jours à le pouvoir de juridiction ?

Cette question, très grave, entraîne nécessairement l’une des conséquence suivante :
  1. Si personne n’a, de nos jours, le pouvoir de juridiction ne serait-ce que matériellement, ALORS L’ÉGLISE, TELLE QUE NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST L’A FONDÉE, c’est-à-dire avec, à sa tête une Hiérarchie enseignante, EST MORTE !
    Or donc, cela est une HÉRÉSIE…


  2. Si, en revanche, quelqu’un a pour Roger Boivin une quelconque juridiction sans être dans la succession apostolique en continuité avec la Hiérarchie sacrée qui existait sous Pie XII, cela est alors manifestement un SCHISME !…

Alors, que choisi Roger Boivin clown : le schisme ou l’hérésie ?
 No Rolling Eyes
A moins qu’il en vienne enfin à considérer que le problème n’est pas aussi simple qu’il le voudrait… lol!

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Lun 20 Juin - 18:45

Pauvre Roger Boivin !
  • S’il choisissait le terme N° 1 de l’alternative selon lequel il n’y aurait personne, de nos jours, qui n’ait le pouvoir de juridiction ne serait-ce que matériellement, non seulement il serait dans l’HÉRÉSIE pour affirmer au moins implicitement, qu’il le veuille ou non et quelque soient ses protestations à ce propos, que L’ÉGLISE, TELLE QUE NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST L’A FONDÉE, c’est-à-dire avec, à sa tête une Hiérarchie enseignante, EST MORTE, mais, en plus, il serait également dans le schisme pour juger, de sa propre autorité qui se réduit à néant, que plus personne aujourd’hui ne possède, ne serait-ce que matériellement, le pouvoir de juridiction ;
  • et, s’il choisissait le terme N° 2 de cette alternative (selon lequel il y quelqu’un qui, sans être dans la succession apostolique en continuité avec la Hiérarchie sacrée qui existait sous Pie XII, ait une quelconque juridiction) non seulement il serait dans le SCHISME pour admettre une autre Hiérarchie sacrée en rupture avec celle qui existait sous Pie XII, mais, en plus, il serait également dans l’hérésie pour ne pas adhérer au Symbole des Apôtres qui nous impose de croire qu’il n’y a qu’une seule Hiérarchie sacrée fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ !
Finalement, SCHISME et HÉRÉSIE ne vont pas l’un sans l’autre…

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Ven 24 Juin - 14:23

À l’attention des esprits bornés qui s’imaginent sans doute que la distinction, D’INSTITUTION DIVINE comme le rappelle le Canon108, §3 (http://catho.org/9.php?d=bok#x) entre le pouvoir d’Ordre et le pouvoir de Juridiction dans la Hiérarchie sacrée, permettrait la reconnaissance, dans la situation actuelle où d’une part le pouvoir de Juridiction n’est plus détenu formellement par les successeurs de la Hiérarchie qui existait sous Pie XII et d’autre part que ceux-ci, comme le pensent lesdits esprits bornés, ne peuvent détenir ledit pouvoir de Juridiction parce qu’ils n’ont pas le pouvoir d’Ordre, que cette situation, donc, permettrait la reconnaissance d’une juridiction de suppléance :

Il faut remarquer
  1. Qu’il n’est nullement nécessaire de détenir le pouvoir d’Ordre pour posséder celui de Juridiction : le cas du Cardinal Mazarin qui n’était même pas Prêtre en est un exemple frappant.
    En conséquence et inversement à cet exemple, ce n’est pas parce que les Évêques traditionalistes possèdent le pouvoir d’Ordre qu’ils peuvent détenir celui de Juridiction lequel ne peut être conférer que par un Pape en acte, c’est-à-dire formaliter.

  2. Que si la distinction est bien d’institution divine, la nomination des Cardinaux ne relève pas du Droit divin (sinon elle serait du domaine de l’infaillibilité) mais elle relève du droit ecclésiastique, c’est-à-dire humain.
    En conséquence, cette nomination peut fort bien être valablement opérée par un élu de conclave qui n’est cependant pas formellement Pape.

  3. Que la tenue d’un conclave ne relève pas non plus du Droit divin mais du droit ecclésiastique. La preuve en est dans le fait que la désignation des Papes n’à pas toujours, tant s’en faut, été faite par des conclaves.
    En conséquence, ceux qui sont désignés par un élu de conclave qui n’est cependant pas formellement Pape pour renouveler le collège cardinalice, sont bien habilités à élire un pape.

  4. Conséquemment à tout cela, il est non seulement parfaitement inutile d’envisager la reconnaissance d’une juridiction de suppléance dans les Évêques traditionalistes, mais de plus, ceux-ci ne possédant pas leur prétendu pouvoir de Juridiction de la part d’un Pape en acte (formaliter), ils seraient nécessairement dans le schisme s’ils s’avisaient à s’en prévaloir, comme le seraient également ceux qui les cautionneraient !…
    Ce qu’il faut, c’est attendre patiemment que Dieu remette le bon ordre dans Son Église actuellement en état de privation de l’Autorité, et prier et se sacrifier (principalement par cette patience méritoire) pour cela au lieu de se démener dans n’importe quel sens et dans une agitation tourmentée qui mène nécessairement à l’erreur…

À bon entendeur, salut !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Mar 26 Juil - 17:30

Le 26 juillet 2016 à 14 h 17 min, Cave Ne Cadas a écrit:

[...]

S’il disait la synaxe de Luther… — au lieu de dire la sainte Messe de son ordination —, et qu’il croyait néanmoins à la Présence Réelle de NS Jésus-Christ tout en le faisant respectueusement… ce n’était pas « du pain & du vin » qu’il donnait à adorer à ses fidèles… bien que la « synaxe » ne soit pas une Messe « agréable à Dieu »…

(En italique dans le texte.) Shocked  affraid
  1. La “synaxe” en question n’est pas celle « de Luther » mais celle de ce faux “pape” (non-Pape formaliter) qu’était Paul VI, mais ce n’est là qu’un détail car elle ne vaut pas plus que celle de Luther.

  2. Quoi qu’il en soit de l’intention éventuellement fort pieuse du Prêtre en question (paix à son âme qui doit très probablement être dans la béatitude puisqu’il a été assassiné parce que chrétien) la  “synaxe” qu’il célébrait n’était pas la Messe, même non « agréable à Dieu », et, en vertu du tutiorisme absolument requis en matière sacramentelle, il faut la tenir pour invalide, surtout en considération du fait que l’infâme Paul VI n’étant pas formellement Pape, il n’avait pas le pouvoir de toucher à la liturgie sacrée (en conséquence, tout son « nouveau rite » est absolument invalide), qu’il  a changer les paroles de la Consécration (forme du Sacrement) et que, souvent, la matière (pain et/ou vin) n’est pas conforme pour que le Sacrement soit valide.

C’est pourquoi il faut tenir que c’était bien « du pain & du vin » qu’il donnait à adorer à ses fidèles !…

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Mer 27 Juil - 13:14

Sur un blog que nous ne nommerons pas, à propos de l’attentat d’hier à Saint-Étienne-du-Rouvray, Charles a écrit:

[…] la validité de ce prêtre, ordonné en 1958, ne l’a pas protégé du châtiment […]

[…] Ce vieux prêtre, privé de la grâce sanctifiante qui ne peut venir que de l’Église et de l’Esprit Saint, était-il en état de grâce ?

Non, ce n’est pas possible ! Prions pour lui éviter l’Enfer et faire en sorte que son salut devienne éternel après un (long ?) séjour en Purgatoire… […]

[…] le Christ nous a laissé suffisamment de critères pour que nous puissions valablement évaluer le salut de chacun au for externe…

[…]

(Date soulignée dans le texte.)
  1. « La validité de ce prêtre, ordonné en 1958, ne l’a pas protégé du châtiment » si tant est que ce soit un châtiment et non pas plutôt la grâce du martyre que, par les mains de ces ennemis du nom chrétien, Dieu lui aura peut-être donné de recevoir (« Ne jugez point et vous ne serez point jugés » : St Matt. VII 1-2 et St Luc VI 37…)

  2. Juger, c’est précisément ce que le nommé Charles fait, non seulement par de vers lui, mais publiquement quand il écrit « Ce vieux prêtre, privé de la grâce sanctifiante qui ne peut venir que de l’Église et de l’Esprit Saint, était-il en état de grâce ? » (chose qui ne le regarde pas mais seulement Dieu et le « vieux prêtre » dont il s’agit) et surtout quand il répond ainsi à sa question : « Non, ce n’est pas possible ! » !…

  3. Après avoir ainsi affirmé péremptoirement (comme s’il sondait les reins et les cœurs…) que le « vieux prêtre » en question n’était pas en état de grâce, Charles ajoute qu’il faut prier « pour lui éviter l’Enfer et faire en sorte que son salut devienne éternel après un (long ?) séjour en Purgatoire » comme si ce n’était pas justement les âmes en état de grâce, précisément, mais n’ayant pas fini de payer la peine temporelle due à leurs péchés, qui évitent l’enfer et vont au Purgatoire !

  4. Se prenant sans doute pour le Vicaire sur terre de Notre-Seigneur, Charles estime qu’il peut « valablement évaluer le salut de chacun au for externe… » parce que, paraît-il, « le Christ nous a laissé suffisamment de critères pour que nous puissions » le faire !
    Comme nous le voyons dans le rappel fait ci-dessus (1er point) de l’Évangile selon St Matthieu et selon St Luc, Notre-Seigneur Jésus-Christ nous a plutôt laissé ce précepte : « Ne jugez point et vous ne serez point jugés »…

Et, à propos de ce précepte, il faut remarquer que
  • si objectivement il faut tenir la synaxe de Paul VI pour invalide, surtout en considération du fait que l’infâme Paul VI n’étant pas formellement Pape, il n’avait pas le pouvoir de toucher à la liturgie sacrée (en conséquence, tout son « nouveau rite » est absolument invalide), qu’il a changer les paroles de la Consécration (forme du Sacrement) et que, souvent, la matière (pain et/ou vin) n’est pas conforme pour que le Sacrement soit valide ;

  • il faut aussi considérer que les âmes simples (à qui les difficultés de la situation actuelle et les subtilités qui en découlent, échappent à leur entendement qui, en raison de cette simplicité, n’est pas responsable et n’est pas coupable de leur manque de compréhension) bénéficient, malgré le choix qu’elles font de suivre l’Église officielle vaticandeuse qui peut paraître à nos yeux erroné (et l’est en toute objectivité mais ne les atteint subjectivement peut-être pas), certainement d’une grand indulgence et de la Miséricorde divines.
    Il peut en être ainsi, tant pour un « vieux prêtre » qui célèbre ce qui n’est objectivement pas une Messe valide, que pour les fidèles qui y assistent dévotement.
Là encore, « Ne jugez point et vous ne serez point jugés » !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Mer 27 Juil - 16:54


Dieu seul sait s'il est au Ciel au final, et tout catholique le lui souhaitera. +

Citation :
[La très sainte Eglise romaine] croit fermement, professe et prêche qu’aucun de ceux qui se trouvent en dehors de l’Eglise catholique, non seulement païens, mais encore juifs ou hérétiques et schismatiques, ne peuvent devenir participants de la vie éternelle, mais iront « dans le feu éternel qui est préparé pour le diable et ses anges » (Mt 25,41), à moins qu’avant la fin de leur vie ils ne lui aient été agrégés ; elle professe aussi que l’unité du corps de l’Eglise a un tel pouvoir que les sacrements de l’Eglise n’ont d’utilité en vue du salut que pour ceux qui demeurent en elle, que pour eux seuls jeûne, aumônes et tous les autres devoirs de la piété et exercices de la milice chrétienne enfantent les récompenses éternelles, et que personne ne peut être sauvé, si grandes soient ses aumônes, même s’il verse son sang pour le nom du Christ, s’il n’est pas demeuré dans le sein et dans l’unité de l’Eglise catholique (Cantate Domino)

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Jeu 28 Juil - 11:48

admin a écrit:

Dieu seul sait s'il est au Ciel au final, et tout catholique le lui souhaitera. +

Citation :
[La très sainte Eglise romaine] croit fermement, professe et prêche qu’aucun de ceux qui se trouvent en dehors de l’Eglise catholique, non seulement païens, mais encore juifs ou hérétiques et schismatiques, ne peuvent devenir participants de la vie éternelle, mais iront « dans le feu éternel qui est préparé pour le diable et ses anges » (Mt 25,41), à moins qu’avant la fin de leur vie ils ne lui aient été agrégés ; elle professe aussi que l’unité du corps de l’Eglise a un tel pouvoir que les sacrements de l’Eglise n’ont d’utilité en vue du salut que pour ceux qui demeurent en elle, que pour eux seuls jeûne, aumônes et tous les autres devoirs de la piété et exercices de la milice chrétienne enfantent les récompenses éternelles, et que personne ne peut être sauvé, si grandes soient ses aumônes, même s’il verse son sang pour le nom du Christ, s’il n’est pas demeuré dans le sein et dans l’unité de l’Eglise catholique (Cantate Domino)


Exactement !
Ce que vous dites là, cher Admin., résume fort bien tout le problème qui agite tant, de manière parfaitement inutile, un certain blog…

Cela dit, il conviendrait, pour plus de précisions, de revenir sur l’antépénultième message ci-dessus de votre serviteur analysant sommairement le commentaire de Cave Ne Cadas.
JP B, donc, a écrit:

Le 26 juillet 2016 à 14 h 17 min, Cave Ne Cadas a écrit:

[...]

S’il disait la synaxe de Luther… — au lieu de dire la sainte Messe de son ordination —, et qu’il croyait néanmoins à la Présence Réelle de NS Jésus-Christ tout en le faisant respectueusement… ce n’était pas « du pain & du vin » qu’il donnait à adorer à ses fidèles… [...]

(En italique dans le texte.) Shocked  affraid

[...]


Reprenons donc cette phrase de Cave Ne Cadas.
Celui-ci écrit « S’il […] croyait […] à la Présence Réelle de NS Jésus-Christ tout en le faisant respectueusement… ce n’était pas « du pain & du vin » qu’il donnait à adorer à ses fidèles… »

C’est là se placer sur ce que ce Prêtre pensait subjectivement.

Qu’en est-il dans la réalité des choses, objectivement parlant ?

En célébrant la synaxe de Paul VI (qui, rappelons-le, n’était pas formellement Pape et n’avait donc pas le pouvoir de faire quoi que ce soit en matière liturgique et surtout sacramentelle), ce Prêtre avait objectivement l’intention, telle qu’elle était extérieurement manifestée, de célébrer la synaxe de Paul VI et NON le Saint Sacrifice de la Messe (notion totalement absente du Novus Ordo Missæ de l’infâme Paul VI) ; il avait donc, nécessairement, l’intention objective de faire ce que Paul VI voulait qu’il fît ; il n’avait donc pas, quelque soient ses intentions subjectives, l’intention objective de faire ce que la Sainte Église Catholique voulait qu’il fît !

Aussi, même au niveau de l’intention du Prêtre, la synaxe de Paul VI doit nécessairement être tenue pour invalide…

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Mer 3 Aoû - 0:17


_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Mer 3 Aoû - 12:41

Où l’on voit la sottise d’un ROBERT.
qui a écrit:

Spoiler:
 

Ce texte en effet confond les guégardiens comme vous dites... Ils n'ont rien à objecter à la Vérité... sauf qu'ils se trompent matériellement et formellement avec leur fouthèse qui n'existe pas dans la nature, comme le dit si bien Saint Thomas:


Citation :
Materialiter et formaliter: qu’en pense Saint Thomas ?

1° Ia, qu.7, art. 2, resp. 3, avec notes explicatives :

(..) La matière première n’existe point par elle-même, à l’état séparé, dans la nature des choses¹; elle n’est que de l’être en puissance, et il faut, pour subsister, être en acte. (…) sa potentialité ne s’étend qu’aux formes d’existence prévues par la nature.²


¹
«La matière première n’existe point par elle-même, à l’état séparé, dans la nature des choses»; elle n’est, à l’état séparé, qu’une conception de l’esprit. On peut l’envisager à part; elle ne peut pas exister à part.

²
Si la matière première était infinie comme pouvoir, Dieu pourrait en sortir, comme le PANTHÉISME ÉVOLUTIONNISTE.


ibidem , qu. 14, art.2, resp. 3 :

(…) La matière première, qui est en puissance, ne conquiert son être naturel que réduite à l’acte par la forme. Or, notre intellect passif est dans l’ordre de l’intelligible, ce qu’est la matière première à l’égard de la nature, vu qu’il est en puissance à l’égard des choses intelligibles comme la matière première à l’égard des choses naturelles. Il s’ensuit que notre intellect possible ne peut avoir son opération intelligible que déterminé par la forme intelligible de quelque objet.

(Source : http://messe.forumactif.org/t1677-de-l-election-du-pontife-a-sa-premiere-benediction-urbi-et-orbi#29918.)

Outre le fait que Diane, dans le “spoiler”, s’estime manifestement plus forte, philosophiquement et théologiquement, qu’un Professeur de l’Université du Latran (de 1961, pendant une dizaine d’années) et de l’Angelicum comme était le R.P. GUÉRARD DESLAURIERS (),
on peut se poser la question de savoir s’il arrive à ROBERT. de réfléchir correctement :
Il semble en effet imaginer que l’élu d’un conclave qui n’a pas encore donné son assentiment à son élection ou qui n’a donné qu’une acceptation manifestement faussée pour une raison ou pour une autre (“pape” materialiter) serait une matière PRIME qui ne possède donc pas sa forme SUBSTANTIELLE ! Autrement dit, selon ROBERT., la personne d’un tel élu de conclave n’existerait pas 
Il ne voit pas, incapable sans doute de le comprendre, que, dans le cas d’un tel élu de conclave, la personne de cet élu est la matière SECONDE (qui possède bien évidemment déjà sa propre forme SUBSTANTIELLE) d’un possible futur Pape (actuellement en puissance) et que la forme du pontificat que cette personne doit recevoir, pour être Pape en acte, est une forme ACCIDENTELLE qui ne la fait pas changer de substance.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Mer 3 Aoû - 18:00

Reproduisant un extrait (début) du sermon de dimanche dernier, 31 juillet 2016, prononcé par M. l’abbé Cazalas, de l’IMBC, à la Maison Saint-Joseph de Serre-Nerpol, admin a écrit:

Voici le « Communiqué de l’IMBC du 1er août 2016 : Martyre ou châtiment ? »
Citation :
Comme tout le monde le sait, deux militants mahométans ont égorgé, dans l’église paroissiale de Saint-Étienne-du-Rouvray, en Normandie, un prêtre, l’abbé Jacques Hamel. Inutile de dire qu’il s’agit d’un crime horrible et sacrilège, et que nous prions pour l’âme de ce confrère dans le sacerdoce (il avait été ordonné en 1958). Nombre de baptisés se sont demandés si l’on ne pouvait pas parler de martyre, au sens strict et “canonique” du terme : ainsi par exemple le supérieur du district de France de la Fraternité Saint-Pie X, Christian Bouchacourt, qui considère la pauvre victime un martyr de l’Islam, tué à l’église “durant une messe”. Toutefois, les témoignages sur la vie et le ministère du vieux prêtre français, parlent d’autre chose. L’abbé Hamel, comme tous les fidèles adeptes de Vatican II, était activement engagé dans le “dialogue interreligieux” avec les négateurs de la Trinité et de la divinité du Christ. Et la “messe” que la victime célébrait était la messe réformée que le fondateur de la société religieuse de l’abbé Bouchacourt appelait, a juste titre, la “messe de Luther”. À moins de devenir adeptes du wojtylien “œcuménisme du martyre”, on ne peut reconnaître chez un moderniste, même s’il a été tué en tant que chrétien, un “martyr de la foi”, en particulier au sens strict et canonique du terme. Le martyr témoigne en effet par le sang, de la vérité et de la foi professée pendant sa vie et au moment de sa mort. Les Pères de l’Église ont toujours dénié aux baptisés hérétiques ou schismatiques, même s’ils souffraient et étaient tués en tant que chrétiens, le statut de martyrs. L’ignorance invincible (non coupable) peut rendre exempt de péché (formel) celui qui tombe dans l’erreur contre la foi, mais ne peut en faire un témoin de la vérité. On peut se demander alors si ce qui s’est produit, et qui peut-être se produira encore (à Dieu ne plaise), n’est pas plutôt un châtiment, non tant à l’égard de la personne elle-même victime de l’odieux sacrilège (cf. Luc XIII, 1-5)*, qu’au regard du modernisme, pour sa bienveillance impie envers les ennemis de la divinité de Jésus-Christ et de la Foi en la Très Sainte Trinité. Le Seigneur avertit : “Si vous ne faites pénitence, vous périrez tous”. Ces paroles font trembler, si l’on pense que l’invitation à la pénitence, l’avertissement du Seigneur, avec ses châtiments, à abandonner l’esprit apostat de la déclaration Nostra ætate – qui donne des fruits évidents pour tout le monde – n’a pas été écouté. Au contraire ! Dimanche 31 juillet, les musulmans ont été invités à prêcher dans les églises catholiques profanées de France et d’Italie ! Aucun catholique qui ne veut pas tomber dans la fosse ne peut prendre comme guide des aveugles qui guident d’autres aveugles. Aucun catholique qui veut se sauver, et ne pas périr pour l’éternité, ne peut suivre ceux qui considèrent sans importance – au moins de fait – de croire ou de ne pas croire à la divinité du Christ et à la Très Sainte Trinité. Que Dieu nous sauve, sauve la foi des catholiques du modernisme, et nous sauve des justes châtiments avec lesquels le Seigneur punit et punira l’offense faite à Son Nom.

Verrua Savoia, 1er août 2016, Saint Pierre aux Liens


*
Saint Luc, chapitre XIII a écrit:
1 En ce même temps quelques uns vinrent dire à Jésus ce qui s’était passé touchant les Galiléens, dont Pilate avait mêlé le sang avec celui de leurs sacrifices.
2 Et il leur dit : Pensez-vous que ces Galiléens fussent les plus grands pécheurs de tous ceux de Galilée, parce qu’ils ont été ainsi traités ?
3 Non, je vous l’assure ; mais je vous déclare que, si vous ne faites pénitence, vous périrez tous comme eux.
4 Croyez-vous aussi que ces dix-huit hommes, sur lesquels la tour de Siloé est tombée et qu’elle a tués, fussent plus redevables à la justice de Dieu que tous les habitants de Jérusalem ?
5 Non, je vous l’assure ; mais je vous déclare que, si vous ne faites pénitence, vous périrez pareillement.
(Ajout de JP B.)

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Sam 13 Aoû - 16:23

Non seulement le nommé ROBERT., dont le message a été reproduit ici (http://foicatholique.cultureforum.net/t3877p270-incompetence-caracterisee#33047), na rien modifié à son dit message pour le corriger malgré que sa sottise ait été signalée à Gabrielle, modératrice du forum où cette sottise a été publiée, mais, de plus, Louis, administrateur dudit forum, vient hier de confirmer ledit message de ROBERT. avec sa sottise !

Rappelons que le sottise en question consiste à imaginer que l’élu d’un conclave qui n’a pas encore donné son assentiment à son élection ou qui n’a donné qu’une acceptation manifestement faussée pour une raison ou pour une autre (“pape” materialiter) serait une matière PRIME qui ne possède donc pas sa forme SUBSTANTIELLE ( ! Laughing…) et à ne pas voir que, dans le cas d’un tel élu de conclave, la personne de cet élu est la matière SECONDE (qui possède bien évidemment déjà sa propre forme SUBSTANTIELLE) d’un possible futur Pape (actuellement en puissance) et que la forme du pontificat que cette personne doit recevoir, pour être Pape en acte, est une forme ACCIDENTELLE qui ne la fait pas changer de substance.

Or donc, dans une liste des « Œuvres de Saint Thomas d'Aquin » publiées sur ledit forum, liste publiée hier par Louis, celui-ci renvoie purement et simplement, en avant-dernière position de sa liste et sous le titre materialiter, formaliter, au message ridicule de ROBERT.

Pourtant le nommé Louis
, et ceci va montrer son incohérence, à déjà publié, mais apparemment sans en comprendre le sens, tous les différents messages ci-dessous dans lesquels il est écrit ce qui suit dans ces diverses citations
où votre serviteur souligne en gras ou/et d’un trait et en capitales (les italiques sont d’origine dans le texte de Louis) :
  • http://messe.forumactif.org/t3786p60-apercus-de-philosophie-thomiste-complet#75236
    Citation :

    […]

    Aussi bien est-ce par la notion de matière et de forme au sens ordinaire de ces mots que nous pouvons arriver à une certaine notion de la matière et de la forme prises dans le sens philosophique. Pour les distinguer, quand on veut préciser le sens de ces mots, on désigne la matière, prise au sens philosophique, par les mots de matière première et la forme, par les mots de forme substantielle. Du même coup, en effet, la matière, principe du corps, est distinguée du corps lui-même, qui, désigné par le mot matière, équivaut alors à ce que nous appellerons la matière SECONDE ; et la forme substantielle se distingue de la forme ACCIDENTELLE : l'une, fixant son sujet indéterminé dans l'être corporel pur et simple ; l'autre, le supposant déjà fixé dans cet être corporel, mais lui donnant telle ou telle modalité d'ordre secondaire.

    Ce même rapport des deux mots appliqués à la matière première et à la matière seconde, ou à la forme substantielle et à la forme accidentelle, nous permet de saisir, dès maintenant, et sur le vif, deux autres termes, d'ordre usuel eux aussi et d'ordre philosophique, qui n'auront pas moins d'importance, dans l'économie de la science philosophique, que les termes de matière et de forme. Leur importance est d'ordre plus transcendant. Car si nous en retrouvons l'usage dans l'ordre du monde corporel, comme pour les termes de matière et de forme, il dépasseront les limites de ce monde corporel et s'appliqueront au monde même de l'ordre incorporel ou spirituel que nous aurons à étudier dans la suite.


  • http://messe.forumactif.org/t3786p60-apercus-de-philosophie-thomiste-complet#75264
    Citation :

    Ce sont les termes puissance et acte. Ils sont, dans l'ordre de l'universalité des choses, le pendant des termes matière et forme dans l'ordre des choses corporelles, même à prendre ces termes au sens du langage usuel.


    Avant que le bloc de marbre, matière de la statue de César, eût reçu la forme de César, il pouvait la recevoir ; s'il n'avait pu la recevoir, il ne l'aurait jamais reçue. Mais, s'il pouvait recevoir la forme de César, puisqu'il l'a reçue, il pouvait en recevoir bien d'autres, une infinité d'autres. Le même bloc de marbre, en effet, au lieu de devenir une statue de César, aurait pu devenir la statue de Napoléon, ou de n'importe qui. Même après qu'il a reçu la forme de César, il pourrait en recevoir d'autres, si on le modifiait : il cesserait d'être la statue de César, et deviendrait la statue d'autre chose.

    C'est ce qu'on veut signifier, quand on dit que le bloc de marbre était ou est encore en puissance à telle ou telle chose, à telle ou telle forme, à tel ou tel être accidentel. Quand, au contraire, il est devenu, dans l'ordre de l'être accidentel, cette chose ou cette autre, ayant reçu sa forme, on dit qu'il est cette chose en acte. Par où l'on voit que ces termes puissance et acte se disent en fonction du fait d'être. Ce qui n'est pas encore, mais peut être est dit être en puissance. Ce qui est en fait est dit être en acte. Le mot acte ne se prend donc pas, ici, dans le sens d'action, mais dans le sens d'être.


  • http://messe.forumactif.org/t3786p60-apercus-de-philosophie-thomiste-complet#75276
    Citation :

    Et comme il est deux sortes d'être : l'être accidentel et l'être substantiel, c'est par rapport à l'un et à l'autre que nous pourrons user des termes puissance et acte. Le bloc de marbre, avant d'être la statue de César, pouvait le devenir ; il l'était en puissance. Quand il l'est devenu, en recevant la forme accidentelle de statue de César, il est cette statue en acte. Mais, pareillement, et dans un sens plus profond, si nous supposons que la matière même de marbre, ou l'être corporel que nous appelons de ce nom n'ait pas toujours été marbre, ou qu'il ne doive pas toujours l'être, nous dirons que le marbre a été en puissance par rapport au fait d'être marbre. Il était en puissance, puisque, par hypothèse, il n'était pas encore et que cependant il pouvait être, puisque maintenant il est.

    Encore est-il que dans ce cas et à l'entendre en ce sens plus profond, le terme puissance pourra se présenter avec une double acception. Il pourra signifier une possibilité d'être, pour le marbre, avant qu'il soit, uniquement en raison d'une puissance active ou d'un pouvoir existant quelque part ou en quelque sujet capable de produire ce marbre, avec la simple connotation de non-impossibilité à être produit, du côté du marbre ; ou, même, une possibilité d'ordre passif existant quelque part, dans la réalité des choses, conjointement avec la possibilité ou la puissance et le pouvoir au sens actif existant quelque part en un sujet donné capable de produire ce marbre, en faisant passer de la puissance à l'acte, la possibilité au sens passif existant parmi les choses : comme l'artiste fait passer de la puissance à l'acte, dans l'ordre accidentel, le bloc de marbre existant bloc de marbre et pouvant devenir statue de César, quand, de fait, par son action, il produit dans ce bloc de marbre l'image ou la forme de César.

    Les termes puissance et acte se diront dans les deux cas. Mais, comme pour les termes matière et forme, leur sens ne sera pas le même. Il sera plus obvie, plus apparent, pour nous, dans l'ordre accidentel ; parce que, dans ce cas, nous avons un sujet préalable qui existe en lui-même, formant un tout d'ordre corporel et tombant ou pouvant tomber sous nos sens. Le bloc de marbre est là devant nous ; et nous voyons très bien qu'il y a en lui la possibilité réelle de recevoir la forme ACCIDENTELLE qui lui donnera d'être en acte ce qu'il n'est encore qu'en puissance : une statue de César. Ici, la matière ou la puissance est plus réelle que la forme ou l'acte.

    La matière est un tout d'ordre substantiel
     ; la forme est d'ordre accidentel. Cette forme ne donne pas au bloc de marbre d'être purement et simplement. Il est en dehors d'elle. Il est marbre. Ce qu'il recevra d'elle, ce sera non pas d'être purement et simplement, mais d'être statue de César : et ce n'est là qu'un être d'ordre accidentel.


  • http://messe.forumactif.org/t3786p60-apercus-de-philosophie-thomiste-complet#75301
    Citation :

    Dans l'ordre essentiel, c'est exactement le contraire. La matière ou la puissance se dit par rapport à l'être pur et simple. D'où il suit que cette matière ou cette puissance, sans la forme ou l'acte, n'est pas, dans l'ordre de l'être pur et simple. Pour que cette matière ou cette puissance soit, il faut, de toute nécessité, que la forme ou l'acte lui donne d'être. La forme ou l'acte sont ici, dans l'ordre d'être pur et simple, ce qu'était la forme ou l'acte de la statue, pour le bloc de marbre, dans l'ordre d'être telle statue ou la statue de tel personnage. Seulement, tandis que tout à l'heure nous pouvions saisir le bloc de marbre en lui-même, indépendamment de la forme qui devait lui donner d'être la statue de tel personnage, ici, quand il s'agit de la matière ou de la puissance dans l'ordre de l'être pur et simple, nos sens ne peuvent rien saisir, puisque aussi bien nos sens ne peuvent saisir que ce qui est d'un être pur et simple, dans l'ordre des choses corporelles [1]. Notre raison elle-même ne peut s'en faire une idée que par voie d'analogie [1]. Car pour se faire l'idée d'une chose, elle a besoin de se la représenter, d'une certaine manière, selon que les choses sensibles, d'où partent toutes nos connaissances, tombent, dans leur réalité concrète, sous les sens.

    Et telle est bien la raison profonde qui explique qu'une chose aussi simple, aussi nécessaire, aussi obvie aux yeux de la raison philosophique, que ces termes de matière et de forme, de puissance et d'acte et les concepts ou notions qu'ils expriment selon qu'on les applique à la nature de l'être corporel ou même de l'être en soi, demeurent si ignorés ou si méconnus de tant d'esprits, parmi les hommes, même parmi ceux qui se flattent d'être des penseurs et des philosophes.

    Saint Thomas nous fait souvent remarquer que c'est pour n'avoir pas su pénétrer jusqu'à ces réalités essentielles, ou plutôt jusqu'à ces principes essentiels de la réalité, que les anciens philosophes naturalistes se sont renfermés dans le monde de la matière et des corps. II en faut dire autant des savants ou philosophes modernes, qui demeurent plongés, eux aussi, dans le matérialisme [1], pour n'avoir pas su pénétrer, par leur raison, jusqu'à la vérité de ces mêmes principes.

    Aussi bien la gloire la plus pure d'Aristote, au témoignage de saint Thomas, celle qui le place au premier rang et absolument hors de pair dans l'ordre de la pensée philosophique, c'est d'avoir été le premier à distinguer, par sa raison, en les appliquant à la nature des êtres corporels et à la nature de l'être substantiel, où qu'il se trouve, les concepts ou plutôt les réalités que désignent les concepts ou les termes de matière et de forme pour les êtres corporels, de puissance et d'acte, pour tout le domaine de l'être.

    Retenons ces quatre termes, dont nous venons de préciser le sens philosophique, sens d'ailleurs si simple et si obvie.


    […]

    [1] Toutes choses qu’un Calamiteux.Mégalomane.Infatué. n’a jamais comprises quand il se moque de votre serviteur qui a osé à ses yeux parler, pour l’élu du conclave qui n’a pas donné son acceptation réelle à accomplir la charge de Souverain Pontife (« “pape” materialiter ») d’être matériellement assis sur le Siège de Pierre ! lol!

Il en va du « “pape” materialiter » d’une part et du « Pape formaliter » d’autre part, comme du bloc de marbre d’une part et de la statue de César d’autre part : l’élu du conclave, tant qu’il n’a pas donné son acceptation réelle à accomplir la charge de Souverain Pontife (« “pape” materialiter ») est comme le bloc de marbre, et quand cet élu, par son acceptation réelle à accomplir la charge de Souverain Pontife (qui est la condition sine qua non pour recevoir de Dieu la forme du Pontificat), a reçu de Dieu ladite forme du Pontificat, il es alors Pape en acte, tout comme le bloc de marbre qui a reçu du sculpteur la forme de César est alors statue de César en acte.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Lun 29 Aoû - 20:26

La personne dénoncée (http://foicatholique.cultureforum.net/t3254p30-preuve-de-la-vacance-au-moins-formelle-du-saint-siege#33099) et le message précédent dans le même fil, se plaint de ce que, à propos de sa citation de Notre-Seigneur Jésus-Christ (« Parce que vous dites : je vois, votre péché demeure... race de vipère, hypocrites, sépulcre blanchis qui paraissent beaux à l'extérieur et qui sont remplis de pourriture à l'intérieur »), de ce qui a donc été dit de son orgueil pour juger par elle-même que TOUS ceux qui composent la hiérarchie officielle sont TOUS hors de la Sainte Église ! Shocked
Elle s’en plaint en ces termes
Citation :

Ai-je nommer quelqu'un? Ai-je lancer un anathème sur quelqu'un? Je pense pas...

[...]

J'vois pas l'orgueil la dans...


Non seulement quand l’orgueil s’y met, il n’a plus de limite, mais, de plus, il rend aveugle : ladite personne, pour n'avoir certes nommé personne en particulier, a bel et bien anathématisé, de sa propre autorité inexistante et sans aucun discernement – ce qui n’est certes pas la pratique de notre Mère la Sainte Église toujours fort prudente – absolument TOUS ceux qui composent la hiérarchie officielle en les déclarant TOUS hors de la Sainte Église lorsqu’elle a écrit : « Voyons, comment des gens qui ne sont pas dans la Sainte Église peuvent-ils refaire une hiérarchie... »

Cela dit, elle tente d’argumenter pour se défendre de cette juste accusation d’orgueil, mais elle ne répond en rien aux questions qui lui ont été posées ici (http://foicatholique.cultureforum.net/t3254p30-preuve-de-la-vacance-au-moins-formelle-du-saint-siege#33098) après son jugement arbitraire et sans appel sur absolument TOUS ceux qui composent la hiérarchie officielle, en particulier la question n° 5 : Si donc TOUS ceux qui composent la hiérarchie officielle sont TOUS hors de la Sainte Église, qu’est donc devenue la Sainte Église hiérarchique fondée par Notre Seigneur Jésus-Christ qui a promis, à la dite Église hiérarchique qu’Il serait avec elle « omnibus diebus, usque ad consummationem sæculi » (St Matt., XXVIII, 20) et que « portæ inferi non prævalebunt adversus eam » (St Matt., XVI, 18) ? scratch

La même personne (au même endroit) prétend ceci
Citation :

La thèse ... est nouvelle, alors, pourquoi la tenir pour un dogme de foi et fulminer un discrédit sur ceux qui la nient.

Le Père Guérard, c'est [sic] planté et ceux qui activent sa thèse se plantent avec lui...
  1. « La thèse ... est nouvelle »
    Réponse de SAINT ANTONIN (http://foicatholique.cultureforum.net/t4762-la-these-de-cassiciacum-resume-par-m-labbe-ricossa#32559Exclamation  Laughing...

  2. « [...] alors, pourquoi la tenir pour un dogme de foi [...] »
    PERSONNE, parmi ceux qui tiennent la thèse dite « de Cassiciacum », et certes pas votre serviteur, ne la tient « pour un dogme de foi » !
    Ce n’est là qu’une calomnie destinée à faire diversion, comme tout ce passage à propos de la thèse du Père Guérard, et éviter ainsi de répondre aux questions déjà posées et tenter d’écarter la juste accusation d’orgueil dont cette personne fait l’objet de notre part...

  3. « [...] et fulminer un discrédit sur ceux qui la nient. »
    Ceux qui la nient sans raison, avec a priori, de manière haineuse (ce n’est pas le cas de la personne dont nous parlons ici) sans autre argument que leur ressentiment subjectif, font en effet l’objet d’un discrédit systématique de notre part, comme nous-même(s) faisons l’objet d’un discrédit systématique de la leur.
    Nous ne voyons pas la raison qui ferait que nous devrions agir envers eux d’une manière différente de celle avec laquelle ils agissent envers nous !...
    Si à présent le discrédit est jeté de notre part sur la personne dont il s’agit ici, ce n’est nullement parce qu’elle nie la thèse du Père Guérard, dite « de Cassiciacum », mais parce qu’elle juge par elle-même, de sa propre autorité inexistante et sans aucun discernement, que TOUS ceux qui composent la hiérarchie officielle sont absolument TOUS hors de la Sainte Église.
    Un discrédit est donc bien fulminé, mais pas pour la raison invoquée par ladite personne qui tente de faire là diversion.

  4. « Le Père Guérard, s'est planté [...] »
    Saint Antonin et St Robert BELLARMIN aussi, sans doute, pour ne citer qu’eux ! lol!...

Retournez donc à vos casseroles, mademoiselle clown , au lieu de vous mêler de théologie qui n’est manifestement pas votre domaine, et de vous permettre de juger qu’un grand théologien « s’est planté »

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Mar 30 Aoû - 10:35


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Sam 17 Sep - 18:49

Rosalmonte, sous le pseudonyme de Abenader a écrit:

[...]

Chais pas si vous z’êtes au courant
, mais votre (?) saint (?) Mgr (?) T(?)h(?)u(?)c(?) [...]

(Souligné en gras par JP B.)

En mettant de multiples points d’interrogations de manière ridicule (peut-être pour perdre le lecteur et ainsi l’empêcher de voir exactement ce que signifie son margouillis, Rosalmonte, alias Abenader, nie tout simplement le fait indiscutable que Monseigneur Pierre Martin NGO-DINH-THUC fut réellement Évêque !

A quoi Cave Ne Cadas a été obligé de lui répondre :
Citation :

Justement, PITOYABLE Abenader

Quand LES FAUSSAIRES bidouillent les textes à leurs avantages…

Dans le document que vous mettez en lien… RIEN ne correspond à vos allégations MENSONGÈRES !


[...]

Exclamation

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Mar 18 Oct - 12:37


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Aujourd'hui à 18:36

http://foicatholique.cultureforum.net/t4141p30-sur-quoi-se-base-t-on-pour-dire-ratzinger-heretique-formel#33386

Que les sédévacantistes complets (tel un Édouard-Marie LAUGIER par exemple ou encore un Gérard LAURENÇON, un Calamity.Mortiferous.Integral., un charlot alias Pierre LEGRAND ou ceux du Forum “Tenu par les Dames”) qui affirment que les élus des conclaves depuis le conciliabule vaticandeux ne sauraient être papes d’aucune manière, pas même en puissance, convoquent un “conclave” pour élire un Pape à leur goût afin d’assurer la permanence de la succession apostolique (et par là, l’Apostolicité de l’Église) et nous finirons enfin par les prendre au sérieux ! 

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Incompétence CARACTÉRISÉE   Aujourd'hui à 20:21

Revenir en haut Aller en bas
 
Incompétence CARACTÉRISÉE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
 Sujets similaires
-
» LA DEPRESSION NERVEUSE.
» Les fautes qualifiées - Cas pratique de droit pénal
» Changer l'Eglise: La transformer en démocratie?
» Dossier sur les caractéristiques des ovnis
» La Culture de la Mort,une caractéristique de notre société

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Le coin de JP B-
Sauter vers: