Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les provocations d'un moderniste anticatholique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Ven 9 Sep - 12:44

Un prénommé “nilamitp” de son pseudonyme
a écrit:

Vous conviendrez que dans la vie, et dans nos paroisses, on ne croise pas de "sédévacantistes" tous les jours.

On peut même dire que c'est une espèce qui vit principalement sur internet !
Laughing
Alors je me demandais, d'où viennent-ils ? Qui sont-ils ? Comment sont-ils devenus "sédévacantistes" ?

Ce n'est pas une question personnelle, ou indiscrète. C'est pour comprendre le parcours.

Viennent-ils de groupes intégristes séparés depuis Vatican 2 ? Y-a-t-il des laïcs fanatiques séparés de la fsspx, trop "modérée" ?

Est-ce des catholiques "normaux" qui en ont eu marre de leur paroisse progressiste et qui se sont barrés ?

Ont-ils été dans des religions du monde avant ça ?

Est-ce des anciens qui ont connus Vatican 2 ? Ou des jeunes qui ont rejoint un ami ? Des familles ?

Est-ce des fascos cléricalistes ?

Il est sûr que, dans les “paroisses” modernistes qui ont, par leur modernisme, précisément, renié la Foi catholique, ont ne trouve guère de Catholiques appelés péjorativement “sédévacantistes” voire « intégristes séparés depuis Vatican 2 » ou encore “fanatiques” !...
Néanmoins, surtout en Europe et principalement en France, il existe nombre de paroisses catholiques dites “sédévacantistes” et votre serviteur, selon qu'il est chez lui ou en voyage, en fréquente plusieurs !

Ce provocateur, “nilamitp”, fait semblant de demander ingénument d'où viennent les Catholiques ainsi appelés péjorativement “sédévacantistes” voire « intégristes séparés depuis Vatican 2 » ou encore “fanatiques”, « Qui sont-ils ? Comment sont-ils devenus "sédévacantistes" ? ».
Poser ainsi la question, c'est déjà presque y répondre : ceux qui sont ainsi appelés péjorativement, sont Catholiques, intégralement (du moins sur le plan de la Foi) Catholiques, et, devant les erreurs incompatibles avec la Foi de l'Église Catholique, l'Église de toujours, manifestées par ceux qui, depuis le faux concile œcuménique Vatican II, sont assis (matériellement seulement – et encore...) sur le Siège du Bienheureux St Pierre, erreurs qui font qu'ils ne peuvent aucunement être formellement Papes, considèrent, en raison de la Foi qui impose de croire qu'un véritable Pape ne peut pas, en tant que Pape comme le font pourtant les susdits, manifester lesdites erreurs, qu'ils ne sont pas Papes et qu'en conséquence le Siège Apostolique suprême est vacant (du moins formellement) d'où leur nom de “sédévacantistes”.

Ainsi exposé, que peut avoir “nilamitp” à reprocher à ces Catholiques ?
  • Est-il donc aveugle pour ne pas voir qu'il y a opposition de contradiction, notamment, entre autres, entre la doctrine exposée infailliblement dans Quanta cura d'une part (doctrine à laquelle tout Catholique doit donc adhérer) et celle de Dignitatis Humanæ personæ d'une autre (cf. Preuve de la vacance (au moins formelle) : DH vs Quanta Cura), opposition de contradiction qui oblige donc à rejeter cette nouvelle doctrine de Vatican II ?
    S'il est aveugle à ce point (c'est-à-dire s'il ne connaît pas suffisamment la doctrine catholique au point de ne pas voir cette opposition de contradiction) toute discussion avec lui est impossible et, partant, inutile !...

  • S'il n'ignore pas à ce point la doctrine traditionnelle de l'Église Catholique et qu'il voit bien cette opposition de contradiction, considère-t-il alors qu'un vrai Pape peut, en promulgant officiellement les textes officiels d'un véritable Concile œcuménique, énoncer quelque erreur ?
    Dans ce cas, il ne croit pas à l'infaillibilité du Magistère universel de l'Église !...

Dans les deux cas, ce “nilamitp” n'a pas la Foi catholique !...

Du reste, la preuve en est dans cette question absurde qu'il ose poser à des Catholiques : « Ont-ils été dans des religions du monde avant ça ? » No ...
Les véritables Catholiques n'ont jamais « été dans des religions du monde » : ils sont dans la Religion, la seule vraie, de Jésus-Christ Notre-Seigneur, son divin Fondateur, la religion catholique !
Demander si tel ou tel a « été dans des religions du monde », alors que Notre-Seigneur a dit « Si le monde vous hait, sachez qu'il m'a haï avant vous ; Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui serait à lui, mais parce que vous n'êtes pas du monde et que je vous ai choisis du milieu du monde, c'est pour cela que le monde vous hait » (St Jean, XV, 18-19) et « [...]vous aurez à souffrir bien des afflictions [telles les affronts que nous adresse ce mondain] dans le monde, mais ayez confiance : j'ai vaincu le monde » (St Jean, XVI, 33) ; s'adressant à Son Père : « Je leur ai donné votre parole, et le monde les a haïs, parce qu'ils ne sont pas du monde, comme je ne suis pas du monde » (St Jean, XVII, 14) et « Ils ne sont point du monde, comme moi-même je ne suis point du monde » (ibidem, 16) ; demander, dis-je donc, quand Notre-Seigneur a ainsi parlé du monde, si tel ou tel a « été dans des religions du monde », c'est ne pas être disciple de Jésus-Christ, c'est ne pas être Catholique...

Et quelle est cette autre question : « Est-ce des anciens qui ont connus Vatican 2 ? » ?
N'y a-t-il donc que « Vatican 2 » dans “l'Église” de ce “nilamitp” ?
L'Église Catholique n'existait donc pas pour lui avant ce triste conciliabule ?
Ce qui précède le laisse supposer et cette dernière question conforme ce que nous en pensons...

« Est-ce [sic : “Sont-ce” aurait été préférable !...] des fascos [sic : “fachos” aurait été préférable !...] cléricalistes ? », demande encore “nilamitp” qui s'avère ainsi être un coco anticatholique !...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Ven 9 Sep - 15:03

Merci cher JPB.

+

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Ven 9 Sep - 16:28

admin a écrit:
Merci cher JPB.

+
Je vous en prie.
Et vous félicite d'avoir reproduit mon message, mais votre lien final n'es pas actif...

U. de P.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Ven 9 Sep - 16:37


Un autre provocateur,
Invicta, a écrit:

Vraiment, vous faites pitié à regarder avec vos querelles inutiles, stériles et hérériques. Voilà déjà un demi-siècle de constat, et vous êtes déjà divisés, dans un demi-siècle d'ici, vous serez méconnaisable. Les uns invoquent le canon 103 comme gage de vraie foi, les autres affriment que Pie XII n'est pas Pape, les autres encore disent qu'il n'y a plus de Pape, plus de d'Évêques, plus de prêtres, plus de sacrements.....plus d'Église! Ouach! Ça pue.

Ce clown ne sait-il pas qu'il faut un chef pour faire l'unité ? (Je ne parle pas de l'Unicité de l'Église Catholique, mais de l'union entre les Catholiques.)
Or donc, s'il n'y a pas de Pape en acte, comme c'est précisément le cas, il ne faut pas s'étonner que les Catholiques se dispersent : « Je frapperai le Pasteur et le troupeau sera dispersé » a prévenu Notre-Seigneur...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EML Leod
Baptisé


Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Ven 9 Sep - 22:01

Il vaut mieux point de chefs qu'un "pasteur" renégat, traitre et apostat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Ven 9 Sep - 23:35

Un « "pasteur" renégat, traitre et apostat » n'est ni un “pasteur” ni un chef !
Mais Monsieur Laugier n'a pas encore compris que nous avons toujours pensé ainsi...

Comme il n'a pas compris qu'en répétant les Paroles de Notre-Seigneur citées plus haut, « Je frapperai le Pasteur et le troupeau sera dispersé », il ne s'agissait nullement d'un Pasteur en acte en chair et en os mais du Siège Apostolique (personne morale et non physique) rendu, au moins formellement, vacant tandis qu'il semble matériellement occupé ! clown No

Monsieur Laugier affectionne particulièrement les interventions intempestives et hors propos... clown Rolling Eyes

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EML Leod
Baptisé


Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Lun 12 Sep - 23:33

JP B a écrit:
Un « "pasteur" renégat, traitre et apostat » n'est ni un “pasteur” ni un chef !
Mais Monsieur Laugier n'a pas encore compris que nous avons toujours pensé ainsi...

Comme il n'a pas compris qu'en répétant les Paroles de Notre-Seigneur citées plus haut, « Je frapperai le Pasteur et le troupeau sera dispersé », il ne s'agissait nullement d'un Pasteur en acte en chair et en os mais du Siège Apostolique (personne morale et non physique) rendu, au moins formellement, vacant tandis qu'il semble matériellement occupé ! clown No

Monsieur Laugier affectionne particulièrement les interventions intempestives et hors propos... clown Rolling Eyes

Matériellement occupé par qui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Mar 13 Sep - 2:59

Edouard Marie Laugier a écrit:
Il vaut mieux point de chefs [sic] qu'un "pasteur" renégat, traitre et apostat
Est-ce l'avis du Chef de l'Église ?

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Mar 13 Sep - 13:40


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Mar 13 Sep - 15:58

Edouard Marie Laugier a écrit:
Il vaut mieux point de chefs [sic] qu'un "pasteur" renégat, traitre et apostat
  1. Qui peut bien être « un "pasteur" [FORMELLEMENT, non aux yeux de Dieu mais aux yeux de l'Église conformément à un jugement de l'Autorité dans l'Église et non à un jugement du sieur Laugier, et non pas seulement matériellement] renégat, traitre et apostat » ?
  2. Peut-il exister un « "pasteur" renégat, traitre et apostat » ?
    Certes non !

JP B a écrit:
Edouard Marie Laugier a écrit:
Il vaut mieux point de chefs [sic] qu'un "pasteur" renégat, traitre et apostat
Est-ce l'avis du Chef de l'Église ?
Certes non !
La Volonté du véritable Chef de l'Église, Notre-Seigneur Jésus-Christ, est qu'il y ait des chefs visibles, véritables pasteurs, à la tête de la Sainte Église pour Le représenter. Ce n'est que Satan qui désire qu'il n'y ait « point de chef » mais seulement, autant que cela soit possible, des «renégats, traitres et apostats»...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EML Leod
Baptisé


Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Mar 13 Sep - 16:46

Il y a aussi des " " à pasteur renégat, traitre et apostat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Mar 13 Sep - 18:54

Monsieur Laugier, vous n'êtes qu'un vulgaire provocateur !
En effet, vous me posez une question idiote, « Matériellement occupé par qui ? », comme si personne, à Rome, ne s'affichait (faussement) comme étant le Pape qu'il ne saurait être formellement ! Question idiote, à la mesure de celui qui la pose...
mais ce n'est pas tout :
Je vous demande
Et c'est moi-même qui suis obligé d'apporter les réponses !
Car vous, vous ne savez (tel un excellent provocateur qui ne sait que... provoquer) que dire
Citation :
Il y a aussi des " " à pasteur renégat, traitre et apostat
Exclamation clown ...

Je n'ai pas de temps à perdre avec un clown dans votre genre !
Je ne répondrai plus à vos sottises...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Mer 14 Sep - 22:28

Le mercredi 14 septembre 2011 à 2:25 du matin (heure française)
Invicta a écrit:

C'est votre droit de rester coincé dans des raisonnements syllogistiques.

Exclamation

C’est son droit, à lui, « de rester coincé dans »… la folie des raisonnements illogiques ! clown Very Happy...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EML Leod
Baptisé


Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Jeu 15 Sep - 0:38

Depuis le temps que vous prétendez ne plus me répondre et que vous rempilez toujours pour trois fois rien ... est ce cela la parole des Chevaliers ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Jeu 15 Sep - 10:53

Cliquer sur les liens suivants : Les pseudonymes d'un menteur, de son nom (paraît-il ?...) Edouard Marie Laugier : Credo, joseph-olivier-guinand, gardian, (etc. ?...) lol!

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Jeu 15 Sep - 10:59

Credo c'est une autre personne.

+

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Jeu 15 Sep - 11:52

admin a écrit:
Credo c'est une autre personne.

+
C'est possible.
Il n'empêche que c'est un provocateur professionnel : à cela
JP B a écrit:
Monsieur Laugier, vous n'êtes qu'un vulgaire provocateur !
En effet, vous me posez une question idiote, « Matériellement occupé par qui ? », comme si personne, à Rome, ne s'affichait (faussement) comme étant le Pape qu'il ne saurait être formellement ! Question idiote, à la mesure de celui qui la pose...
mais ce n'est pas tout :
Je vous demande
Et c'est moi-même qui suis obligé d'apporter les réponses !
Car vous, vous ne savez (tel un excellent provocateur qui ne sait que... provoquer) que dire
Citation :
Il y a aussi des " " à pasteur renégat, traitre et apostat
Exclamation clown ...

Je n'ai pas de temps à perdre avec un clown dans votre genre !
Je ne répondrai plus à vos sottises...
il n'a répodu que ceci
Edouard Marie Laugier a écrit:
Depuis le temps que vous prétendez ne plus me répondre et que vous rempilez toujours pour trois fois rien ... est ce cela la parole des Chevaliers ?
clown

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Jeu 15 Sep - 11:59

JP B a écrit:
admin a écrit:
Credo c'est une autre personne.

+
C'est possible.


C'est certain cher JPB, puisque j'ai déjà discuté avec "Credo" via MSN (Vidéo-Conférence) ainsi qu'avec EML (Idem).

+

_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
EML Leod
Baptisé


Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Jeu 15 Sep - 14:15

JP B a écrit:
Cliquer sur les liens suivants : Les pseudonymes d'un menteur, de son nom (paraît-il ?...) Edouard Marie Laugier : Credo, joseph-olivier-guinand, gardian, (etc. ?...) lol!

Revoyez vos sources
Et pareillement pour les guignolos du forum de votre lien ci dessus ... jamais été appelé par eric, il n'a pas mon numéro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EML Leod
Baptisé


Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Jeu 15 Sep - 14:16

Credo c'est l'administrateur de Gesta Déi, pas "Edouard Laugier".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Jeu 15 Sep - 14:37

Bon ! C'est bientôt fini ce bazar ?
Le présent fil concerne « Les provocations d'un moderniste anticatholique » et de ses “kamarades”...

C'est pourquoi ce premier message d'un traditionaliste constitue, avec ceux du même qui ont suivi, également la provocation d'un traditionaliste... (pseudo ? – Pseudonyme, bien sûr Laughing ...)

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Jeu 15 Sep - 19:58

Aujourd'hui à 18:02 (heure française)
ptimalin, pour s'en moquer, a écrit:
Salut les ultras. Very Happy
Apparemment, “nilamitp” n'est pas “ultra” !

Mais que signifie “ultra” ?

Cette abréviation vient, surtout en matière religieuse comme ici, de “ultramontain”, « de l'autre côté de la montagne » c'est-à-dire disciples du Pape à Rome au XIXème siècle et partisans de l'infaillibilité pontificale par opposition aux gallicans opposés à l'infaillibilité et menés principalement par Mgr Dupanloup, évêque d'Orléans à l'époque de la définition de Pastor Æternus (dont Gégé Ier soit dit en passant, puisque Mgr Dupanloup est resté Évêque dans l'Église Catholique, pourrait dire que ceux qui, avec juste raison, l'ont désapprouvé pour s'être opposé à cette définition, ont quitté la Sainte Église...)

Donc, “ultra”, en matière religieuse, signifie fidèle au Pape (quand il y en a un en acte...) et, être appelé “ultra”, ne peut être qu'un honneur !

Ptimalin, apparemment, n'est pas fidèle au Pape ! Du moins, pas à ceux qui, conformément à Pastor Æternus, sont infaillibles...
Il serait plutôt fidèle à ceux qui, par induction à partir de la Constitution Apostolique Dei Filius, chap. 3 De fide (« [...] on doit croire de foi divine et catholique tout ce qui est contenu dans la parole de Dieu, écrite ou transmise, et que l’Église propose à croire comme divinement révélé, soit par un jugement solennel, soit par le magistère ordinaire et universel »), montrent qu'ils ne sauraient être formellement Papes !...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Ven 23 Sep - 19:34

Nilamitp (ptimalin) demande : « qu'est-ce qui selon vous serait censé être nouveau et dogmatique dans DH, c'est-à-dire qui doit être tenu fermement comme révélé partout, tout le temps, et pour tous ? »

Quoi au juste ?

Ceci :


  • Citation :
    Le concile du Vatican déclare que la personne humaine a droit à la liberté religieuse. Cette liberté consiste en ce que tous les hommes doivent être soustraits à toute contrainte de la part tant des individus que des groupes sociaux et de quelque pouvoir humain que ce soit, de telle sorte qu’en matière religieuse nul ne soit forcé d’agir contre sa conscience, ni empêché d’agir dans de justes limites selon sa conscience, en privé comme en public, seul ou associé à d’autres. Il déclare en outre que le droit à la liberté religieuse a son fondement dans la dignité de la personne humaine telle que l’ont fait connaître la Parole de Dieu et la raison elle-même. Ce droit de la personne humaine à la liberté religieuse dans l’ordre juridique de la société doit être reconnu de telle manière qu’il constitue un droit civil.
    § 2.
    Ainsi, Dignitatis Humanæ personæ prône, tel un dogme qui trouverait « son fondement dans la dignité de la personne humaine telle que l’ont fait connaître la Parole de Dieu [...] », « ce droit de la personne humaine à [être soustraits à toute contrainte de la part tant des individus que des groupes sociaux et de quelque pouvoir humain que ce soit, de telle sorte qu’en matière religieuse nul ne soit forcé d’agir contre sa conscience, ni empêché d’agir dans de justes limites selon sa conscience, en privé comme en public, seul ou associé à d’autres] ».
    Cela est :

    1. directement contraire, par opposition de contradiction, à Quanta cura qui condamne « … ce droit [à la liberté de conscience qui est un droit propre à chaque homme et qui] doit être proclamé et garanti par la loi dans toute société bien organisée » et que « les citoyens ont [ce droit] (à l’entière liberté de manifester hautement et publiquement leurs opinions quelles qu’elles soient, par le moyen de la parole, de l’imprimé ou toute autre méthode sans que l’autorité civile ni ecclésiastique puisse lui imposer une limite) [si ce n’est dans la mesure où la tranquillité publique le demande] » ;

    2. directement contraire, par opposition de contradiction, à la vérité elle-même quant à la prétention selon laquelle ce prétendu “droit” trouverait « son fondement dans la dignité de la personne humaine telle que l’ont fait connaître la Parole de Dieu [...] » :
    Quand les juifs rendaient un culte au veau d’or, Moïse ne les a certes pas félicités. II ne les a pas encouragés à « manifester librement l’efficacité singulière de leur doctrine pour organiser la société et vivifier toute l’activité humaine » (Dignitatis humanæ, § 4) ! L’inexistence du droit à la liberté religieuse est une vérité révélée. Dieu, par exemple, ordonna à GÉDÉON de détruire l’autel dressé à Baal par son propre père (Juges, VI, 25). Le prophète ÉLIE égorgea de ses propres mains les prêtres de Baal (III Rois, XVIII, 40). Or ÉLIE est le plus grand des prophètes, puisqu’il fut spécialement honoré par Notre-Seigneur Jésus-Christ lors de la Transfiguration. (Conséquemment, le Christ est contre la liberté religieuse.) Le successeur d’ÉLIE, ÉLISÉE sacra le roi JÉHU qui fit massacrer tous les fidèles de Baal, et, lui et ses soldats et officiers, détruisirent l’autel et brûlèrent la statue de Baal après l’avoir enlevée et « démolirent aussi le temple de Baal et firent à sa place des latrines [un cloaque], qui ont subsisté jusqu’à ce jour » (IV Rois, X, 25-27). Ce cloaque à côté de Jérusalem s’appelle la Géhenne...

    Et que l'on ne vienne pas prétendre que Quanta cura ne parlerait que de “liberté de conscience” tandis que Dignitatis Humanæ personæ parle de “liberté religieuse” : il s'agit là, c'est le sens obvie de ces textes, d'exactement la même chose.
    Ce ne sont que des sophistes ergoteurs qui peuvent prétendre le contraire !


  • Citation :
    Les groupes religieux ont aussi le droit [et non pas la possibilité en vertu de la tolérance accordée par les pouvoirs civils – précision de JP B] de ne pas être empêchés d’enseigner et de manifester leur foi publiquement, de vive voix et par écrit.
    § 4.
    Ainsi, les shintoïstes, les caïnites (secte dont les disciples s’efforcent de faire toutes sortes de péchés, afin d’imiter Caïn), les supra-lapsaires (groupuscule protestant), les gomariens (idem), les lucifériens (jadis disciples de Lucifer de Cagliari, combattus par saint Jérôme ; aujourd’hui adeptes du culte de Lucifer), les adorateurs de l’oignon ( ça existe en France à l’heure actuelle ! ) et les adeptes de toutes les autres sectes bizarres – oh pardon ! il eût fallu dire « groupes religieux » – seraient donc autorisés à répandre leurs délires par toutes voies possibles !...
    Cela, qui est bien proclamé comme un dogme définissant le “droit”, est directement contraire, par opposition de contradiction, au Bref Quod aliquantum du 10 mars 1791 dans lequel le Pape Pie VI a déclaré : « Cette licence de penser, de dire, d’écrire et même de faire imprimer impunément [...] tout ce que peut suggérer l’imagination la plus déréglée » est « un droit monstrueux » !
    Quant à Grégoire XVI, il définit la liberté de presse, dans son Encyclique Mirari vos du 15 août 1832 : une « liberté exécrable pour laquelle on n’aura jamais assez d’horreur »…

Pour plus de détails et de précision, et les conséquences logiques qui résultent de ces oppositions, voir ici.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Ven 23 Sep - 23:05

De mieux en mieux (façon de parler) :
nilamitp a écrit:
Il faut comprendre la liberté religieuse de manière asymétrique, ce qui ne donne pas du tout les mêmes "droits" à tout. C'est quand même pas compliqué.

Le Chrétien n'a pas de "liberté religieuse". Sa liberté est dans le Christ. En revanche, tu dois reconnaître la liberté de conscience aux autres.

[...]

« Il faut comprendre la liberté religieuse de manière asymétrique », oui, mais pas à la manière de ce “ptimalin” : seuls les Catholiques (les vrais, pas les hérétiques) ont droit à la liberté religieuse, celle d'exercer librement leur Religion qui est la seule vrai ; les autres n'ont “droit” à rien ! Il leur est seulement concédé une tolérance de la part des pouvoirs publics en fonction des circonstances, jamais un “droit...

Ce n'est pas le Chrétien qui « n'a pas de "liberté religieuse" » parce que « sa liberté est dans le Christ » : c'est tout homme qui n'a pas cette liberté (qui est là la liberté de conscience et non pas la liberté religieuse laquelle n'appartient en “droit, comme il vient d'être dit, qu'aux seuls catholiques) car c'est à tout homme que « sa liberté est dans le Christ » !

« En revanche, tu dois reconnaître la liberté de conscience aux autres » comme pour les shintoïstes, les caïnites (secte dont les disciples s’efforcent de faire toutes sortes de péchés, afin d’imiter Caïn), les supra-lapsaires (groupuscule protestant), les gomariens (idem), les lucifériens (jadis disciples de Lucifer de Cagliari, combattus par saint Jérôme ; aujourd’hui adeptes du culte de Lucifer), les adorateurs de l’oignon ( ça existe en France à l’heure actuelle ! ) et les adeptes de toutes les autres sectes bizarres – oh pardon ! il eût fallu dire « groupes religieux » ! No ...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Sam 24 Sep - 12:23

Aujourd'hui à 10:42 (heure française)
JCMD67 a écrit:
JPB a l'amabilité de répondre aux foutaises du ptimalin.
http://foicatholique.cultureforum.net/t3885-les-provocations-d-un-moderniste-anticatholique#20775
Merci, cher ami !
Mais vous n'avez pas indiqué le message précédent : http://foicatholique.cultureforum.net/t3885-les-provocations-d-un-moderniste-anticatholique#20773
C'est dommage mais, rassurez-vous, ce n'est qu'un détail.

Bonne journée et U. de P. !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Sam 24 Sep - 15:27

Ce fil de discussions est réouvert à tous pour de loyales “disputes”, n'est-ce pas “nilamitp” !...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Dim 2 Oct - 22:16

Bon, à part les quelques rares considérations ad hominem exposées ici et par le libéral de service (qui ne comprend manifestement pas, dans ce second message, pourquoi son pseudonyme, “nilamitp” pour “ptimalin”, a été écrit en italique), celui-ci n'a, tout aussi manifestement, rien à répondre aux arguments dont les liens lui ont été donnés !...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Mar 4 Oct - 12:06

Invicta, répondant à Gabrielle qui lui signifie avec juste raison qu'elle est d'accord avec ce qu'il disait contre cet incompétent par excellence (qui avait osé écrire « Que le pape Pie XII l'ai [sic] permis, je m'en moque puisque je ne peux pas croire deux papes à la fois qui disent exactement le contraire l'un de l'autre et que c'est Pie XII qui a innové ici sur la doctrine du mariage et ailleurs sur la création du corps de l'homme. ») mais que, toujours avec juste raison, elle ne peut pas être d'accord avec Invicta à propos de la liberté religieuse, ici,
celui-ci a écrit:


[...]

La liberté religieuse signifie profondément que l'homme est appelé à la liberté et ne peut être contraint par une force publique extérieure, en matière de foi. Donc, ici-bas, en matière de foi, l'homme adulte est appelé à répondre à un don de Dieu et la force publique ne saurait le forcer à croire ou à pratiquer.

Alors que votre interprétation de la liberté religieuse est de faire dire à Vatican II que l'homme est libre de choisir sa religion, celle que sa conscience lui montre être la vraie quand bien même elle serait fausse [...]


  1. S’il est vrai qu’“en matière de foi” « La liberté religieuse [véritable] signifie profondément que l'homme est appelé à la liberté et ne peut être contraint par une force publique extérieure » à adhérer, positivement, à une quelconque croyance, il est faux et HÉRÉTIQUE de dire qu’il ne peut pas être EMPÊCHÉ, négativement, d'agir !

    S'il est donc bien vrai que, « ici-bas, en matière de foi, l'homme adulte est appelé à répondre à un don de Dieu et la force publique ne saurait le forcer à croire ou à pratiquer », il est faux et HÉRÉTIQUE de dire qu’il ne peut pas être EMPÊCHÉ d'agir !

    Or c'est bien là ce que prétend Dignitatis Humanæ personæ en opposition de contradiction sur ce point avec TOUT le Magistère antérieur, notamment l'Encyclique Quanta cura...

  2. En proclamant que l'homme ne doit pas être EMPÊCHÉ d'agir selon sa conscience (fût-elle erronée et perverse, scandaleuse et honteuse – signification de Dignitatis Humanæ personæ, § 2 – cf. http://foicatholique.cultureforum.net/t3885-les-provocations-d-un-moderniste-anticatholique#20773 et, pour plus de détails et de précision, et les conséquences logiques qui en résultent, ici) Vatican II proclame malheureusement bel et bien « que l'homme est libre de choisir sa religion, celle que sa conscience lui montre être la vraie quand bien même elle serait fausse » !...

Invicta n'est qu'un vulgaire imposteur qui cherche à faire accroire n'importe quoi pourvu que ça sauve son “concile” et ses “papes”, et sa citation de St Thomas d'Aquin est complètement hors propos !...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Mar 4 Oct - 15:09

JCMD67 répond de façon pertinente à ce provocateur qu'est Invicta.

Bravo !

Espérons que cela lui soit fructueux...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4474
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Mer 5 Oct - 8:39

Dans ce message, qui ferait mieux de se trouver dans un autre fil de discussions tel un nouveau portant le titre, par exemple, de « Qu'est la “liberté religieuse” ? », ou cet autre fil ou encore celui-ci ou quelque autre (je ne vais pas faire le travail de Louis...), Invicta met en vis à vis ces deux citations de l'Encyclique du 20 juin 1888, Libertas Præstantissimum, dans laquelle le Pape Léon XIII a écrit :
  • (Cité, ici, par Louis qui souligne)
    Citation :

    Mais pour mieux mettre en lumière ces vérités, il est bon que nous considérions séparément les diverses sortes de libertés que l'on donne comme des conquêtes de notre époque. Et d'abord, à propos des individus, examinons cette liberté si contraire à la vertu de religion, la liberté des cultes, comme on l'appelle, liberté qui repose sur ce principe qu'il est loisible à chacun de professer telle religion qu'il lui plaît, ou même de n'en professer aucune.

  • (Invicta, qui souligne, oppose)
    Citation :

    Que si l'on entend par là que chacun peut indifféremment, à Son gré, rendre ou ne pas rendre un culte à Dieu, les arguments qui ont été donnés plus haut suffisent à le réfuter. Mais on peut l'entendre aussi en ce sens que l'homme a dans l'État le droit de suivre, d'après la conscience de son devoir, la volonté de Dieu, et d'accomplir ses préceptes sans que rien puisse l'en empêcher. Cette liberté, la vraie liberté, la liberté digne des enfants de Dieu, qui protège si glorieusement la dignité de la personne humaine, est au-dessus de toute violence et de toute oppression, elle a toujours été l'objet des voeux de l'Église et de sa particulière affection. C'est cette liberté que les apôtres ont revendiquée avec tant de constance, que les apologistes ont défendue dans leurs écrits, qu'une foule innombrable de martyrs ont consacrée de leur sang. Et ils ont eu raison, car la grande et très juste puissance de Dieu sur les hommes et, d'autre part, le grand et le suprême devoir des hommes envers Dieu trouvent l'un et l'autre dans cette liberté chrétienne un éclatant témoignage.


Ces deux citations du Pape Léon XIII peuvent en effet sembler contradictoire, et le seconde peut paraître donner dans le sens de Dignitatis Humanæ personæ.

Qu'en est-il au juste ?

Sa Sainteté le Pape Léon XIII pouvait-il se contredire dans la même Encyclique ?
Certes non !

Quoi donc alors ?
La première étant très claire, de quoi Léon XIII parle-t-il dans la seconde citation ?
Sa Sainteté le Pape Léon XIII a écrit:
Cette liberté, la vraie liberté, la liberté digne des enfants de Dieu, qui protège si glorieusement la dignité de la personne humaine, est au-dessus de toute violence et de toute oppression, elle a toujours été l'objet des voeux de l'Église et de sa particulière affection. C'est cette liberté que les apôtres ont revendiquée avec tant de constance, que les apologistes ont défendue dans leurs écrits, qu'une foule innombrable de martyrs ont consacrée de leur sang. Et ils ont eu raison, car la grande et très juste puissance de Dieu sur les hommes et, d'autre part, le grand et le suprême devoir des hommes envers Dieu trouvent l'un et l'autre dans cette liberté chrétienne un éclatant témoignage.
Il s'agit donc de cette liberté qu'ont les « enfants de Dieu » et non les autres et qui « signifie profondément que l'homme est appelé à la liberté et ne peut être contraint par une force publique extérieure » à adhérer, positivement, à une quelconque croyance, surtout si ce n'est pas celle « des enfants de Dieu » ; ET NON, comme le montre la première citation, « cette liberté si contraire à la vertu de religion » qui voudrait que l'homme ait le DROIT à ne pas être EMPÊCHÉ, négativement, « d’agir dans de justes limites selon sa conscience, en privé comme en public, seul ou associé à d’autres. » (Dignitatis Humanæ personæ, § 2.)

Autrement dit, la véritable « liberté religieuse », celle que « que les apôtres ont revendiquée avec tant de constance, que les apologistes ont défendue dans leurs écrits, qu'une foule innombrable de martyrs ont consacrée de leur sang », ne peut être accordée qu'à la seule Religion catholique et non à aucune autre religion : Seule la Sainte Église catholique a des DROITS, les sectes n'en ont AUCUN !
Nous parlons bien de DROITS, non de la tolérance conforme à la vertu de prudence du pouvoir civil...

Invicta n'est bien qu'un vulgaire imposteur qui cherche à faire accroire n'importe quoi pourvu que ça sauve son “concile” et ses “papes” !...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Aujourd'hui à 16:37

Revenir en haut Aller en bas
 
Les provocations d'un moderniste anticatholique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Forum anticatholique
» Assez avec la messe créative des moderniste
» Serment Anti-moderniste (S. Pie X)
» Saint Pie X, Pascendi et le serment anti-moderniste
» Tunisie: Les provocations islamistes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Questions/Réponses-
Sauter vers: