Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les provocations d'un moderniste anticatholique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Ven 7 Oct - 21:01

Invicta, répondant ici à Gabrielle qui lui écrivait que « L'Église Catholique, n'a rien à recevoir des sectes et elle ne s'enrichit pas d'elles »,
a écrit:


[...]

Il n'est pas question de s'enrichir d'elles, mais il s'agit pluôt qu'elle se joignent à nous comme le demandait Pie XI dans son Encyclique:
Citation :
Contre le violent effort de la puissance des ténèbres pour arracher des cœurs des hommes l’idée même de Dieu, Nous espérons beaucoup qu’aux chrétiens viendront se joindre tous ceux – et ils forment la plus grande partie de l’humanité – qui croient que Dieu existe et qui l’adorent.

Pie XI s'addresse
 [sic] ici aux réformés n'est-ce pas, et que dit-il des réformés ? Il dit qu'ils CROIENT EN DIEU, et qu'ils l'ADORENT.

Je vous pose la question. Peut-on croire et adorer le vrai Dieu tout en étant schismatique et hérétique ?

Vous voyez pas
 [sic] que le Pape fait bien en cherchant la prière qui s’adresse au Père céleste qui est le Père de tous les hommes; la prière qui est l’expression commune des sentiments de famille, de cette grande famille qui s’étend au-delà des frontières de tous les pays, de tous les continents.


  1. Sa Sainteté le Pape Pie XI demande là l'union de tous les croyants (nous verrons cela dans le point suivant) NON pour qu'ils prient ensemble comme le veut Josef RATZINGER, mais pour lutter contre l'athéisme !

  2. Pie XI ne s'adresse pas là qu'aux seuls réformés : il s'adresse en effet
    Premièrement, à tous les chrétiens : « Nous espérons beaucoup qu’aux chrétiens [...] », donc autant aux réformés qu'aux Catholiques et, bien sûr, d'abord à ceux-ci ;
    Secondement, à « tous ceux – et ils forment la plus grande partie de l’humanité [ce qui n'est nullement le cas des réformés (environ 500 millions dans le monde contre plus du double pour les catholiques de nom) face à tous ceux qui croient en un dieu – note de JP B] – qui croient que Dieu existe et qui l’adorent » !

  3. On peut effectivement, contrairement à ce que voudrait faire accroire Invicta, malheureusement « adorer le vrai Dieu tout en étant schismatique et hérétique » : en péchant, tout en adorant le vrai Dieu, contre la Charité pour les schismatiques et contre la Foi pour les hérétiques ; la vrai Dieu étant la Très sainte Trinité dont le deuxième Personne s'est fait Homme sous le Nom très doux de Jésus-Christ.
    On peut être hérétique (sur d'autres points de la doctrine catholique) tout en croyant cela et en adorant donc le vrai Dieu.
    Les réformés, donc, peuvent fort bien croire en le seul vrai Dieu et l'adorer mais être hérétiques sur d'autres points...

  4. Le « Père céleste est le Père de tous les hommes », certes ! mais nullement de façon identique pour tous les hommes :
    Dieu le Père est le Père de Notre-Seigneur Jésus-Christ, PAR NATURE ! ; Il n'est pas le Père de tous les hommes par nature, mais seulement par voie de création...
    Par voie de création, donc, Dieu le Père est le Père de tous les hommes autres que Notre-Seigneur Jésus-Christ, mais Il est le Père de tous les baptisés par voie d'adoption ! Ceux-ci sont donc Ses fils à un titre que ne peuvent pas posséder ceux qui ne sont pas baptisés...

    Invicta, en ne précisant pas ces nuances élémentaires et extrêmement importantes, écrit n'importe quoi et insinue l'erreur dans l'esprit de ceux qui malheureusement le lisent sans suffisamment de discernement !
    Pour les « sentiments de famille, de cette grande famille qui s’étend au-delà des frontières de tous les pays, de tous les continents », il repassera Laughing ...

Conséquemment au premier point ci-dessus, Gabrielle a raison de dire de Josef RATZINGER que « la forme d'œcuménisme qu'il propage ,comme la pestilence, est fermement condamné par la Sainte Église... » !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les provocations d'un moderniste anticatholique   Sam 8 Oct - 7:23

Une autre considération sur la différence entre ce que demandent respectivement Sa Sainteté le Pape Pie XI d'un côté et Josef RATZINGER d'un autre : celui-là espère que les schismatiques et les hérétiques « viendront se joindre » aux Catholiques pour lutter contre l'impiété, tandis que celui-ci et ses semblables espèrent manifestement que les Catholiques iront se joindre aux schismatiques et aux hérétiques pour devenir eux aussi schismatiques et hérétiques, et c'est ce qu'ils tentent de réaliser à Assise...

Deux démarches diamètralement opposées !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les provocations d'un moderniste anticatholique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Forum anticatholique
» Assez avec la messe créative des moderniste
» Serment Anti-moderniste (S. Pie X)
» Saint Pie X, Pascendi et le serment anti-moderniste
» Tunisie: Les provocations islamistes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Questions/Réponses-
Sauter vers: