Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Ven 4 Nov - 12:00

Message déplacé ici.
(Voir également celui-ci.)

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gérard
Baptisé


Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Ven 4 Nov - 18:25

Vous extrapolez comme si vous étiez un extra terrestre mon cher JP B !


Citation :
Le Pape Pie VI, […] a condamné la 78e proposition du synode de Pistoie pour le motif suivant:
« parce que, par la généralité de ses expressions, elle inclut et soumet à l’examen prescrit même la discipline constituée et approuvée par l’Eglise, comme si l’Eglise, qui est régie par l’Esprit de Dieu, pouvait constituer une discipline non seulement inutile et même plus onéreuse que ce que permet la liberté chrétienne, mais encore dangereuse, conduisant à la superstition et au matérialisme » 5.
« Pour ces raisons, la proposition de Pistoie a été condamnée comme :
« fausse, téméraire, scandaleuse, pernicieuse, offensante pour les oreilles pies, pour l’Eglise et pour l’Esprit de Dieu par qui elle est régie, injurieuse, au minimum erronée ».

Mais ni lui ni aucun des ses prédécesseurs ou successeurs, à ma connsaissance n'a dit que l'Eglise était infaillible en dehors du domaine déterminé par le Dogme défini par Pastor aeternus. AVANT de condamner qui que ce soit, mon cher JP B, il faut que vous nous présentiez OU se trouve cette supposée infaillibilité dans les actes qui aurait été enseignée par un pape.

Il ne vous suffit de produire qu'un seul document et vous le devez en justice puisque vous avez DEJA comdamné sans preuve et sinon vous devez vous excusez d'avoir condamné en ne basant votre condamnation que sur votre propre raisonnement et sur des extrapolations !
Et si vous trouviez ce document, il faudrait encore reconnaître que Pie IX n'a pas prévu TOUS les cas de l'infaillibilité et qu'à tort, il a réduit son domaine qui a été défini exclusivement comme étant l'enseignement sur la foi et les moeurs.

Tu as du boulot mon gars mais peut-être comme la plupart des fainéants ou les bavards, tu préfères condamner sans preuves que de travailler sérieusement pour apporter les preuves qui condamnent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Ven 4 Nov - 19:02

Quel abruti !
Gérard a écrit:


[…] il faudrait encore reconnaître que Pie IX n'a pas prévu TOUS les cas de l'infaillibilité et qu'à tort, il a réduit son domaine qui a été défini exclusivement comme étant l'enseignement sur la foi et les moeurs.

[…]

Sans doute aussi, pour suivre le même raisonnement débile (ou, plutôt, ce résonnement de cloche) « il faudrait encore reconnaître que [tous les Papes avant le même Pie IX n'avaient] pas prévu TOUS les cas de l'infaillibilité et, qu'à tort, [ils avaient] réduit son domaine qui [avait jusque là été restreint au seul Magistère universel] » comme ils ont eu tous tort, avant Sa Sainteté Pie IX, de ne pas avoir prévu la définition du dogme de l'Immaculée Conception ou, avant Sa Sainteté Pie XII, celui de l'Assomption, ni, encore aujourd'hui, de définir que Dieu existe ! clown ...

Et pourquoi donc, si l'infaillibilité pratique de l'Église est une pure invention et n'existe pas, Gabrielle ne cesse, par exemple ici et , de demander « Est-ce que l'Église peut demander à ses enfants de commettre un péché mortel? » (“l'Église”, c'est-à-dire le Pape – formaliter) ?...

Pour le reste, Gégé, vas te faire voir : je ne discute pas avec un fellé dans ton genre ! lol! ...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)


Dernière édition par JP B le Sam 5 Nov - 2:45, édité 1 fois (Raison : Correction d'une faute de frappe (discute))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luernos
Baptisé


Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 28/10/2009

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Sam 5 Nov - 1:31

Gérard a écrit:
Citation :
bonjour Gérard,
Je pense que vos contradicteurs vous disent que le mariage sacramentel produit des effets familiaux reconnus par le droit canon, - "les effets dit civils du mariage", dit Saint Pie X. Ces effets familiaux canoniques ne sont tout simplement pas reconnus, consacrés, dans leur caractère juridique par l'Etat laïc, qui est cantonné dans les normes juridiques irréligieuses de l'Etat laïc.

Cher Luernos,

Vous citez Saint Pie X qui parlent des "effets dit civils du mariage" mais dans sa citation que vous nous servez, Saint Pie X en parle dans des conditions bien déterminés,...c'est à dire dans le cas où les époux catholiques n'iraient que au mariage civil.

Or, vous me faites cette citation de Saint Pie X pour expliquer le "mariage sacramentel [qui ]produit des effets familiaux reconnus par le droit canon"

Pour que je puisse vous répondre, il faut que je comprenne ce que vous avez voulu dire.

Vous ne pouvez pas vouloir expliquer le "mariage sacramentel [qui ]produit des effets familiaux reconnus par le droit canon" en donnant une citation où Saint Pie X parle d'autre chose, c'est à dire du mariage civil que des catholiques contracteraient sans le sacrement ?


Bonsoir Gérard,


Pour vous préciser ce que je vous ai écrit, je poursuivrai la comparaison du mariage avec la naissance. j'ai écrit :
Citation :
Ainsi l'état paroissial avait un effet dit "civil" puisqu'il enregistrait ipso facto aussi les naissances, les mariages
Pour être baptisé, il faut être né. Le sacrement ne crée par une réalité strictement spirituelle de "baptisé", c'est un etre humain, dont préalablement né, qui reçoit une nouvelle substance, celle d'Enfant de Dieu, à qui est communiqué en permanence, avec des hauts et des bas la Vie divine, qui vivifie donc cette nouvelle substance, cette filiation divine.
L'acte de baptême qui est un acte public de l'Eglise sert de preuve. Il constate, dans le régime monarchique catholique, qui est la norme, aussi la naissance: une réalité physique, humaine d'une part, mais aussi une réalité juridique. Le jour de naissance d'un être humain est le jour de "naissance", de commencement de sa personnalité juridique, Qu'est-ce à dire ? Cela veut dire, ici également, que la personnalité juridique de l'homme n'est pas non plus une réalité strictement "juridique", c'est-à-dire un artifice social très élaboré, remontant aux origines des sociétés , et considérant l'être humain comme un sujet de droits, et aussi d'obligations. Droits et obligations qui avant d'être "juridiques" sont des réalités physiques, humaines, psychiques, sociales...
C'est la même chose en ce qui concerne le mariage.
Le mariage est d'abord une réalité humaine et sociale qui est inhérente à la condition humaine et à l'existence d'une société tout simplement, et qui existe dans toutes les cultures, même si elle revêt des modalités tres contestables pour nous qui sommes catholiques (exemple la polygamie).
Il crée des obligations de fidélité, de secours, d'assistance, de contributions au charges du ménage, et des droits divers, par exemple l'usage du nom, le droit à la retraite, à la succession, ou le droit qui existait naguère que les enfants issus du mariage bénéficient du statut de la légitimité, contrairement aux enfants naturels. Ce sont les effets juridiques, la famille "juridique": l'autorité paternelle, devenue "parentale", la direction matérielle et morale de la famille, etc.
Sur cette réalité humaine et naturelle, et à l'instar du baptême, par rapport à la naissance qui constate la personnalité physique et la personnalité juridique nouvelle, le mariage catholique produit une autre réalité qui greffe une autre substance: les mariés ne sont plus simplement un homme et une femme unis et fondateurs d'une nouvelle famille, ils se donne réciproquement le sacrement de mariage qui fait qu'ils sont unis de manière exclusive l'un à l'autre, d'un côté, et de l'autre, qu'ils sont unis indissolublement jusquà la mort du premier mourant. Ces effets sacramentels ne sont donc pas les effets dits "civils" du mariage dit l'auguste Pape Saint Pie X !

Il en est de même dans l'immense problème de la compréhension de la nature de l'Eglise, question devenue absolument incommensurable, en cas de crise comme c'est le cas aujourd'hui, - et sur lequel je n'ai pas encore tout compris pour l'instant,
une nature humaine, qui est unie à un nature surnaturelle, et une organisation de ces deux natures, que l'on qualifie de nature juridique.
Le mariage est une institution humaine, - et non pas un contrat que se donnent les époux, - une réalité humaine, à laquelle adhèrent un homme et une femme, et qui se traduit en une cohabitation "à même pot et à même lit" (je crois), et encore, engendrant des rapports affectifs, financiers, humains, matériels, qui doivent être organisés sous la notion "d'effets dits civils" du mariage.
Par ailleurs, il est une réalité surnaturelle que donne le Bon Dieu, quand deux époux adhèrent à l'institution du mariage, institution révélée quant à la monogamie, et à l'indissolubilité.
Le droit canon organise ces effets. Le code Napoléon organisait ces effets. Ces effets se recoupaient dans une certaine mesure.
En revanche ces effets juridiques personnels et patrimoniaux du mariage catholique seront de moins en moins reconnus par le législateur impie et sacrilège qui va institue,r en 2012, une union "conjugale" entre personnes de même sexe, une adoption de même, etc. ! Dès lors on verra une certaine dissociation entre la réalité naturelle du mariage et sa réalité juridique "civile" qui sera de plus en plus artificielle, arbitraire, fabriquée de par la volonté d'un Dictateur Antéchristique Mondial, et qui ne tire sa source, évidemment dans l'empire de Satan, dans sa propre fantaisie fabricatrice de droit ; c'est ce qu'on appelle le "droit positif" par opposition au "droit naturel" voulu par Dieu, nonobstant le mariage sacramental révélé spécialement par Lui par la bouche de Son Fils.


Conclusion, je ne vois rien d'obscur dans ce qu'enseigne Saint Pie X !
Comprendre les effets de la crise, en 2011, sur la nature de l'Eglise me semble en revanche une autre paire de manches!


+





_________________
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gérard
Baptisé


Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Sam 5 Nov - 9:03

Je ne fais ici, mon cher Luernos, que de faire un accusé-réception de votre post, qui, effectivement, mérite une bien plus longue et approfondie étude.

Au passage, vous écrivez entre autres :

Citation :
Droits et obligations qui avant d'être "juridiques" sont des réalités physiques, humaines, psychiques, sociales...
C'est la même chose en ce qui concerne le mariage.

Je crois ici,, cher Luernos, vous qui avez l'humilité d'avouer que vous n'avez pas tout compris, dans la crise qui secoue l'Eglise depuis le Concile, que vous venez d'exprimer une vérité de base indiscutable, que notre ami JP II, pardon JP B, (on a pris tellement l'habitude) n'a pas captée, lui qui croit avoir tout compris et surtout tout solutionné avec sa thèse materialiter-formaliter.

En effet d'après cette thèse d'extra-terrestre, une chose ne peut exister que si elle a une existence juridique.

Et, la vérité, vous venez de nous la proposer toute simple, toute nue, mais aussi incontournable qu'elle est simple et nue....la vérité que vous venez d'avoir le mérite de nous donner, c'est, que, tout au contraire, une chose existe d'abord avant d'avoir une existence juridique.

Par conséquent, l'église conciliaire syncrétique, ni une, ni sainte, ni catholique, ni apostolique et ni infaillible existe indépendamment de toute reconnaissance par les hommes juridique ou non.

Si la vérité, c'était le contraire et était celle que nous propose JP B, alors, comme il est trop évident que pour une chose, une réalité, existe juridiquement, il faut au moins un homme pour la reconnaître telle, il s'ensuivrait que la création n'a pas pu existé avant Adam et hop là ! dans le néant tout ce qui a été créé avant lui...qui ne devait être que le fameux trou noir !

D'après la théorie de JP B, Dieu aurait donc dû commencer par créer Adam, afin qu'il puisse donner une existence juridique aux choses suivantes qu'Il allait créer si tant est que la dite chose crée n'a pas échappé à l'attention du premier homme que Dieu aurait dû réveiller dans son sommeil pour faire vraiment exister ce qu'il venait de créer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gérard
Baptisé


Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Sam 5 Nov - 9:15

JP B

Citation :
Et pourquoi donc, si l'infaillibilité pratique de l'Église est une pure invention et n'existe pas, Gabrielle ne cesse, par exemple ici et là, de demander « Est-ce que l'Église peut demander à ses enfants de commettre un péché mortel? » (“l'Église”, c'est-à-dire le Pape – formaliter) ?...
Citation :

"Mille milliards de mille sabord !"

JP B a été nous la chercher en haute mer, celle-ci et "à 20 000 lieux sous les mers" !

Après avoir pendant des mois, complètement déglingué la pauvre et très respectueuse Gabrielle de ses insultes les plus méprisantes, JP B ne trouve pas d'autre référence pour défendre.... non une affirmation de la dite Gabrielle.... mais une question de cette femme qui serait en mesure de prouver sa théorie de l'infaillibilité pratique de l'Eglise.

JP B conclut qu'il ne veut plus discuté avec un fêlé comme moi !

Mais, faute d'humilité, garde un peu de tenue, mon cher JP B... reconnaît au moins que je ne suis pas le seul fêlé de ce forum !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Sam 5 Nov - 11:02

Réponse à ce message, ici. lol!

Pour celui-ci, les attaques justifiées (et réciproques...) que j'ai dues mener contre Gabrielle, ne m'empêchent pas, contrairement à d'autres qui refusent d'être objectifs, de reconnaître ce qui est juste chez elle ! Very Happy ...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Mar 8 Nov - 3:00

Dans ce message
le menteur, faussaire et imposteur a écrit:

Mariannus a écrit:
Dictionnaire de Théologie Catholique, XV, 2984 a écrit:
[...]La plus grande confusion régna toujours dans les rangs des vieux-catholiques, au point de vue doctrinal et l’histoire encore si courte de la secte est, à elle seule, une preuve frappante de la nécessité d’un magistère suprême, c’est-à-dire de la papauté dans l’Église. Les plus éclairés d’entre eux sentaient bien qu’en condamnant l’Église universelle, ils condamnaient le Christ en personne, et mettaient en doute les promesses d’assistance perpétuelle qu’il a données à ses apôtres et à ses successeurs.

[...]
Cela condamne aussi [...] les materialiter-formaliter, puisque pour eux, ce magistère hérétique peut être celui de l'Eglise catholique.
[...]


Menteur, faussaire, imposteur, comme l'indique le titre de ce fil, et... CALOMNIATEUR !...
Jamais on ne trouvera, et en particulier Gérard n'a jamais trouvé et ne trouvera jamais, sous la plume d'un authentique sédévacantiste formaliter qui reste tel, qu'un « “magistèrehérétique » puisse « être celui de l'Eglise catholique » !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Mar 8 Nov - 13:09

Dans ce message
gabrielle, avec juste raison, a écrit:


[...]

Permettez que je laisse répondre le Père Goupil dans "La règle de la foi" page 37
Citation :
Comment la loi disciplinaire participe à la vérité dogmatique.

Une loi n'est de soi, à proprement parler, ni vraie ni fausse; elle n'affirme expressément ni ne nie rien; elle ordonne ou défend de faire quelque chose. Donc, elle ne tombe pas de soi sous les définitions du Magistère; elle appartient au pouvoir juridique. Toutefois un décret disciplinaire enferme un décret dogmatique. En effet, quand l'Église édicte une loi, elle affirme implicitement que cette loi est juste, ce qui implique deux conditions:

A) que cette loi est conforme à la règle divine de la foi et des moeurs, et par suite, si quelque doctrine touchant la foi ou les moeurs est incluse en cette loi ecclésiastique, cette doctine est infailiblement vraie...

b) C'est-à-dire encore que cette loi juste tend au bien de la société. Il est donc impossible qu'une loi universelle de l'Église soit dommageable à la société chrétienne.
(Souligné ici par JP B.)

[...]


En réponse, dans celui-ci
le juge des véritables Papes a écrit:


[...]
Il n'est donc pas IMPOSSIBLE mais POSSIBLE qu'une loi de l'Eglise, si tant est qu'elle doit être attribué à l'Eglise comme vous le faites, soit dommageable à la société chrétienne.
[...]

Il faudrait affirmer que l'Eglise a l'autorité de nous soumettre à toutes les lois iniques de l'Etat...quand cela lui chantera !
Que le fait de nous soumettre au mariage civil n'est, peut-être qu'un préambule pour qu'elle nous oblige un jour au bapteme républicain qui sans doute, d'après ce qui s'est produit pour le mariag civil devra impérativement être fait avant le vrai bapteme
...et pourquoi ne devrions-nous pas nous soumettre à l'obligation d'encenser un nouveau César.
Cette "simple formalité" pourra nous être très utile quand arrivera l'Antechrist !
[...]


Comment cet incompétent par excellence, juge de ceux qui sont formellement Papes et qui tombe là sous la condamnation de la 78ème propostion du synde de Pistoie par la Constitution Auctorem fidei, PEUT-IL NE PAS ÊTRE, au moins matériellement, HÉRÉTIQUE ?
Suspect 


Quant aux prétendues “condamnations” du passage à la mairie avant le passage des futurs époux devant le Curé de la paroisse qui seul donne validement le sacrement et les marie réellement, prétendues “condamnations” dont ce super surexcité plus dur que les durs de dur ne cesse de nous bassiner, voir ce message...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Mar 22 Nov - 9:32

Dans ce message, interminable du nommé Gérard initiant le fil «Le tabac» aussi inintéressant que ridicule dans lequel tout une pléiade d’intervenants viennent écrire plutôt inutilement et perdre leur temps (sauf à défouler leur besoin de polémiquer…), le susnommé s’étend de manière assez fastidieuse contre les fumeurs en général en vilipendant leur très mauvaise (selon lui) habitude et s’essaye à promouvoir (avec juste raison) la nécessité de faire, en plus de la prière, des sacrifices. (Ceux-ci, toutefois, bien sûr, peuvent se faire dans bien des domaines et non pas seulement sur le fait de fumer.)

Pour lui montrer qu’il n’y a pas forcément de mal à fumer, à « 13:44 » (heure française)
Arnaud de corbières lui a écrit:


Saint Pie X fumait.

Hélas ! cela ne va certainement pas le décider
  • ni à mieux considérer St Pie X qu’il ne le faisait jusqu’ici, lui qui lui reprochait déjà dans ce message de prêcher dans le Catéchisme de la Doctrine chrétienne publié en 1912 par son ordre une doctrine hétérodoxe ( !…) opposée à son discours Afflictum proprioribus du 24 novembre 1906 (comme si des contradictions pouvaient apparaître dans la doctrine des documents différents et enseignée par de véritables Papes !…) ;

  • ni à mieux considérer les fumeurs éventuels (dont je ne suis nullement) en raison de ce que c’est un si mauvais Pape à ses yeux que St Pie X qui, pense-t-il, se contredit lui-même autant ( !…) et se permettait de fumer lui-même !…

Pauvre Gérard clown !
Ne serait-il pas un peu (ou prou) lui-même... fumeur de moquette ? Laughing

A propos de son jugement scandaleux contre St Pie X, dans ce nouveau message
il a écrit:


[...]

La faiblesse de l'homme Sarto opposée au même Sarto Pontife romain infaillible dans sa doctrine.

[...]

Comme si celui qui, par son ordre, a fait publier en 1912 le Catéchisme de la Doctrine chrétienne, n'était pas autant Pape que celui qui, le 24 novembre 1906, prononcé le discours Afflictum proprioribus !
Et comme si, de plus, la publication officielle d’un catéchisme n’était pas d’une valeur plus grande qu’un simple discours !...

Gérard reproche, avec juste raison, à Mgr Lefebvre et à toute la FSSPX d’affirmer que le Pape est Pape quand il reste dans la Tradition catholique mais que la même presonne n’est plus Pape quand elle s’y oppose.
Mais lui, il fait exactement de même : Saint Pie X, selon lui, est respectable dans son discours Afflictum proprioribus, et il serait critiquable et à rejeter quans il fait officiellement publier le Catéchisme de la Doctrine chrétienne ! clown No ...

C’est pourquoi sa phrase, au milieu dudit dernier message, « Dites-moi à quoi ça peut bien servir d'envoyer de temps en temps des vollées [sic] de bois vert sur les modernos si nous adoptons par faiblesse leurs propositions que nous avons pris soin de condamner auparavant », ne manque pas de sel ! Laughing Rolling Eyes ...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gérard
Baptisé


Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Mar 22 Nov - 16:22

Voici le message privé que notre ami vénéré Jean Paul a écrit à Gabrielle du "forum tenu par les Dames" et à moi


Citation :
Gabrielle,
Bonjour !
Vous venez, il y a maintenant quelques minutes, d'écrire dans ce message, ceci : « Vous savez Gérard, les obessions ça conduit à la folie. »
L'obsession de ce pauvre Gérard, maintenant qu'il a recélébré son mariage légitime de 1972, c'est de légitimer cette recélébration quitte à en devenir fou en opposant St Pie X à... St Pie X lui-même !...
JP

Sois sérieux Jean-Paul, je reconnais tout à fait l'accusation que Gabrielle porte contre moi mais EN AUCUNE manière, tel que tu le présente, elle ne m'accuse d'obsession et de folie pour la constatation de mon mariage nul de 1972. En effet, j'ai eu le plaisir de débattre de ce sujet sur Te Deum et la conclusion basée sur le Droit Canon a été formelle et partagée par tous. Ayant été baptisé dans l'Eglise, mon mariage fait par mandat de la secte de Vatican II était invalide.

Alors, évidemment, sur ce forum de siège vacant entre deux chaises, (Je m'excuse de secouer votre siège alors que je suis gracieusement invité chez vous) l'église conciliaire n'étant pas une secte, l'église conciliaire n'existant même pas, l'église conciliaire ne pouvant exister faute d'exister juridiquement, vous continuez de regarder tranquillement (bien assis ou croyant l'être) cette secte comme l'Eglise catholique et évidemment et tout à fait logiquement.... vous lui donner pleine juridiction...non pas pour enseigner sa fausse doctrine mais pour célébrer les mariage au nom de l'Eglise catholique...selon votre logique implacable...si on pouvait lui ôter toutes ses contradictions !

Mais toi, Mon CHER JEAN-PAUL, toi qui est maintenant sur un bon forum tenu par les hommes et qui de plus a le grand avantage d'être un homme, tu devrais répondre à mes interrogations plutôt que de ridiculiser mes questions.

J'ai vu que tu te tiens un peu à l'écart des prêtres de Verrua pour le Message de la Salette que tu sembles avoie en estime !

Dans ce message, la Vierge Marie descend du Ciel pour nous dire à nous :

Citation :
....Les Pasteurs et les conducteurs du peuple sont devenus des étoiles errantes que le vieux Diable trainera par la queue pour les renverser....

Saperlipopette ! Il n'y a pas de doute au milieu du XIXème, il n'y avait que des papes et des évêques materialiter et formaliter. Nous ne divergeons pas pour cette époque ...on est bien d'accord JP ?

Mais alors qu'est-ce que ces pasteurs et ces conducteurs du peuple de la hiérarchie officielle de l'Eglise (formaliter) ont pu faire pour déplaire si manifestement à la Sainte VIerge...elle qui d'habitude est surtout connu pour son silence ?

Voilà, tu peux continuer de me mettre plein la tête de tes mépris ou de tes insultes mais je pense que maintenant le tas est si gros que ça ne se connaîtra pas de le faire plus grossir. Fais quelque chose d'utile et réponds à de vraies questions, à de vrais problèmes....
Puisque tu es un homme départage toi des femmes que tu méprises et qui sont à bout d'argument.

Pour ton argument à deux balles selon lequel Saint Pie X fumait, j'ajouterai que Grégoire XVI chiquait et même que d'autres papes.....vous devez savoir ce que je veux dire mais Saint Paul nous demande de ne pas parler de ces choses-là...
Bref, et alors de tous ces vices faut-il les en louer, faut-il balancer l'encensoir pour des machins pareils !

Votre dévotion est absurde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Mer 23 Nov - 3:52

Le juge des véritables Papes, en particulier de St Pie X, et de toute l'Église (jusqu'à Sa Sainteté Pie XII inclus), a écrit:


[...] Ayant été baptisé dans l'Eglise, mon mariage fait par mandat de la secte de Vatican II était invalide.

[...]

Ici,
JP B a écrit:


[...] dans
ce même message commenté en partie ici,
le fieffé sophiste malhonnête par excellence, qui vient y parler de “l’église conciliaire” opposée à l'Église Catholique (ce qui n'a rien à voir avec notre sujet), a écrit:


[...]

Il faut que JP Bontemps nous explique comment un pape peut affirmer que « la société conjugale » n’est pas produite par le mariage sacrement mais par le mariage civil.

[...]



Ce fieffé sophiste malhonnête à l'extrême et par ailleurs incompétent par excellence, a-t-il une minute réfléchit au fait que, bien que l'on regardât « comme invalides les mariages qui ont été célébrés par des prêtres intrus, à l'époque du schisme qui a éclaté eu France sur la fin du dernier siècle [XVIIIe] », on exceptait « le mariage de ceux qui, durant la persécution , ne pouvaient nullement, ou ne pouvaient sans de graves inconvénients, recourir au vrai curé, ou à tout autre prêtre catholique qui avait été délégué par l'évêque légitime » ; et pourquoi « Cette exception est fondée sur ce que l'Église n'a pas l'intention d'obliger, lorsqu'il est impossible d'observer ses lois, ou lorsqu'on ne peut les observer sans courir de grands dangers », et pourquoi également le « prêtre qui, ayant un titre coloré, émané de celui à qui il appartient de le donner, passe publiquement, par erreur commune, pour être le curé d'une paroisse, peut validement marier les fidèles de cette paroisse » ?
Toutes situations qui ressemblent étrangement à la nôtre !...

[...]



Toutes choses qui montrent que le mariage de Gégé en 1972 était tout à fait valide !…

Cela dit, notre espiègle adversaire continue, deux paragraphe plus bas :
Citation :


[...]

Mais toi, Mon CHER JEAN-PAUL, toi qui est maintenant sur un bon forum tenu par les hommes et qui de plus a le grand avantage d'être un homme, tu devrais répondre à mes interrogations plutôt que de ridiculiser mes questions.

[...]

(Souligné par JP B.)

Répondre à ses questions !
Quand, lui, se garde bien de répondre aux nôtres !
Que nous lui avons posées préalablement aux siennes (son premier message sur le présent forum date du 2 novembre 2011 à 6h35), et qui sont soit une demande de précision réclamant l'honnêteté (ce qui nous paraît fort important pour un débat loyal) soit une question touchant l'une des quatre notes indispensables (en l'occurrence l'Apostolicité) de l'Église Une, Sainte, Catholique et Apostolique, simultanément posées les :
Savoir :
JP B a écrit:


Gégé pourrait-il enfin vraiment répondre à ces simples questions (répétitions multiples) posées antérieurement aux siennes :

  1. Contre la thèse dite de Cassiciacum du R.P. Guérard des Lauriers, comment peut-il soutenir qu'un Paul VI soit véritablement « un successeur de Saint Pierre [avec] sa juridiction sur toute la terre » ? (c'est lui qui sous-entend la chose ici (2ème §) !...)

  2. Par ailleurs, sachant qu’il soutient qu’il n’y a plus, depuis belle lurette, d’Église enseignante mais une secte conciliaire, nous lui posons solennellement cette autre question :
    « OÙ EST LA SUCCESSION APOSTOLIQUE PUISQU’IL DIT Q’ELLE N’EXISTE ABSOLUMENT PLUS CHEZ LES “CONCILIAIRES”, PAS MÊME EN PUISSANCE ? »

    OÙ EST-ELLE ?


Qu’il veuille bien répondre, positivement (non par d’autres questions ou/et des messages de dérobade selon sa détestable habitude...), aux deux questions.


Et cet être répugnant de fausseté se plaint, loyalement sans doute, qu'on ne répond pas à ses interrogations Exclamation Exclamation Exclamation

Accusateur plein d'imposture,
Contre la thèse dite de Cassiciacum du R.P. Guérard des Lauriers, comment pouvez-vous soutenir qu'un Paul VI soit véritablement « un successeur de Saint Pierre [avec] sa juridiction sur toute la terre » ? (c'est vous-même qui sous-entendez la chose ici (2ème §) !...)

Sachant que vous soutenez qu’il n’y a plus, depuis belle lurette, d’Église enseignante mais une secte conciliaire, nous vousposons solennellement cette autre question :
« OÙ EST LA SUCCESSION APOSTOLIQUE PUISQUE VOUS DITES Q’ELLE N’EXISTE ABSOLUMENT PLUS CHEZ LES “CONCILIAIRES”, PAS MÊME EN PUISSANCE ? »

OÙ EST-ELLE ?

« Fais quelque chose d'utile et réponds à de vraies questions, à de vrais problèmes », écrit-il ! Laughing Laughing Laughing lol!

Et ce clown, juge de St Pie X en personne, ajoute en terminant
Citation :


Pour ton argument à deux balles selon lequel Saint Pie X fumait, j'ajouterai que Grégoire XVI chiquait et même que d'autres papes.....vous devez savoir ce que je veux dire mais Saint Paul nous demande de ne pas parler de ces choses-là...
Bref, et alors de tous ces vices faut-il les en louer, faut-il balancer l'encensoir pour des machins pareils !

Votre dévotion est absurde !

Comparer le fait que « Saint Pie X fumait » et « que Grégoire XVI chiquait » aux vices dont St Paul « nous demande de ne pas parler » ! No
Notre super surexcité, plus dur que les durs de dur, n'a vraiment aucune mesure Rolling Eyes ...

Comment donc s'appelle ce genre de super surexcitation ? scratch
Qu'avions-nous donc écrit, en message privé à Gabrielle avec copie audit super surexcité plus dur que les durs de dur ? Suspect

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gérard
Baptisé


Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Mer 23 Nov - 10:15

JP B a écrit à mon adresse :

Citation :
Comparer le fait que « Saint Pie X fumait » et « que Grégoire XVI chiquait » aux vices dont St Paul « nous demande de ne pas parler » !
Quand est-ce que j'ai comparé ou mis à égalité ces deux sortes de vices ?

Et c'est moi le menteur, le faussaire, l'hypocrite, l'exécrable etc etc.

Mon pauvre Jean Paul,, tu ne progressera jamais dans la vertu car tu ne te propose jamais d'imiter ceux qui en ont. Je vais te donner un exemple précis.

L'administrateur de ce forum est très connu et il est très très souvent intervenu sur tout un tas de forum. Et bien JAMAIS, je ne l'ai vu dire une parole blessante même pas un tant soit peu agressive pour son adversaire. Et Pourtant je lui en ai mis parfois plein la tête.
Sur cette vertu, j'estime qu'il a été mis par Dieu devant moi afin que je l'imite.

Et comme sur ce sujet précis, tu as la même tendance que moi, tu as donc le choix d'imiter sa vertu par l'exemple que Dieu nous donne gratuitement à tous les deux, ou de te laisser enfoncer par le démon jusqu'à devenir odieux même aux païens.

Tu crois que ton discours est percutant parce qu'il ne cesse d'humilier mais ce qui apparaît aux lecteurs, c'est précisément que tu n'est même plus intéressé par la controverse dont tu ne suis même plus le fil. Tu ne cherches que l'humiliation de ton adversaire...de tes adversaires et je pense que les lecteurs le lisent à travers tes lignes et crois-moi, je pense que cela ne peut te réjouir que toi seul...si tant est qu'un tel exercice peut apporter la paix ou la joie !

Tu veux t'occuper des autres ? Tu veux t'occuper de mon mariage ?
Pourquoi ne t'occuperait-tu pas AUSSI du tiens ?
Il n'y a pas que ma vie qui est digne d'attention !
Il n'y a pas que la vie de Gérard des Lauriers qui est digne d'attention lol!
La tienne a tout autant de valeur devant Notre Dieu.

Ton mariage a-t-il été heureux?
A tu su combler ton épouse ?
L'amour que vous avez vécu a-t-il grandi pour être plus grand aujourd'hui ?
Quelles difficultés avez-vous rencontré et comment les avez-vous surmontés ?

Personne ne parle plus à personne aujourd'hui et sur les forums on vient avec la peur au ventre de se faire connaître.
On parle d'amour du prochain ? Bonne blague car on commence à surtout ne pas vouloir le connaître !

Un exemple de ce phénomène général :
Sur Te Deum qui est à mon humble avis le meilleur des forums, quand une personne demande des prières pour une autre personne, on ne sait jamais qui est cette personne pour qui l'on doit prier. On ne sait absolument rien d'elle. C'est un peut comme sil l'on me demandait :

Citation :
Je vous demande vos ardentes et suppliantes prières pour une des 6 milliards de personnes dont la pensée est actuellement dans mon esprit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Mer 23 Nov - 10:29

Réponse, Gégé, ici et ...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Ven 25 Nov - 7:57

Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur ! Cf. http://foicatholique.cultureforum.net/t3966-gerard-wulfrano#21738

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gérard
Baptisé


Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Dim 4 Déc - 11:01

JP B a écrit dans un message précédent :

Citation :
Ainsi, ce serait parce que j'établirais « que l'Eglise catholique peut avoir dans son sein et même dans la totalité de sa partie enseignante, des hérétiques, des syncrétistes qui enseignent une fausse religion » que j'enseignerais « une fausse doctrine ».

Si tel était le cas, notre Gége international aurait raison !

Mais notre Gégé est un menteur car les “hérétiques” qu'il dit être dans le « sein et même dans la totalité [de la] partie enseignante [de] l'Eglise catholique », ne sont formellement hérétiques qu'à ses propres yeux en raison de ce qu'ils n'ont jamais été déclarés tels par l'Autorité dans la Sainte Église Catholique mais le sont par son autorité propre, à lui, Sa Sainteté Gégé Ier qui, ce faisant, USURPE par là l'Autorité et se fait ainsi schismatique...

Je viens de relire les grandes affirmations de JP B et j'en reste tout ahuri :

Petit 1 - JP B dénie établir « que l'Eglise catholique peut avoir dans son sein et même dans la totalité de sa partie enseignante, des hérétiques, des syncrétistes qui enseignent une fausse religion » et reconnais que s'il enseignait que l'Eglise avait des hérétiques en son sein, cela ce serait une fausse doctrine

Petit 2 - Moi, Gégé, Je suis un menteur car les hérétiques que je dis "être dans le « sein et même dans la totalité [de la] partie enseignante [de] l'Eglise catholique », ne sont pas formellement hérétiques" ne sont hérétiques qu'à mes propres yeux et ne le sont pas parce qu'ils "n'ont jamais été déclarés tels par l'Autorité dans la Sainte Église Catholique"..... ces hérétiques ne le seraient donc que par mon autorité propre et en cela j'USURPERAI l'autorité et je deviens schismatique.

CONCLUSION:
N° 1 : j'ai tort

CONCLUSION
N° 2 : Puisqu'il n'y a jamais eu d'hététique déclaré tel dans l'église conciliaire que JP B identifie à l'Eglise catholique, il faut convenir que l'église enseignante après Vatican II n'a enseigné que la vraie doctrine et pratiqué que le vrai culte!

Conclusion de la conclusion que j'adresse à JP B :

Je veux bien fermer ma gueule mais à la seule condition que tu reconnaisses dans la doctrine de Vatican II et dans son culte la doctrine et le culte catholique enseignée par une église enseignante infaillible parce que sans hérétique, elle ne peut être qu'orthodoxe.

Vous les tradignacs, tradzouilles, les tradisnouilles, vous êtes pires que les conciliaires qui, peuvent encore croire de bonne foi que leur église est la vraie s'ils connaissent mal la doctrine catholiques.

Vous les trados au mur, les trados dos au ciel, les trados de l'enfer...tout au contraire, vous êtes des damnés vivants. Vous reconnaissez que votre église est hérétiques sans hérétiques, qu'elle est hérétiques avec un culte protesant mais que c'est l'Eglise enseignante infaillible qui est préposé à cet enseignement. Vous connaissez la vérité aussi bien que nous la connaissons et vous persister diaboliquement dans l'erreur et vous collant à l'infâme secte de Vatican II. Oui, vous êtes des damnés vivants.
Vous êtes des hommes cyniques qui disent oui l'enfer existe et je veux y aller.
Vous êtes des hommes cyniques qui affirment : oui l'église conciliaire affirme l'hérésie mais sans qu'il y ait en son sein des hérétiques et malgré cela demeure l'Eglise enseignante infaillible !



Nous nous trouvons dans la même situation que Marius et Olive.

Marius dit à Olive, tu me crois si tu veux mais l'autre jour j'ai péché une truite d'un mètre soixante dix de long !

Olive lui répond :
Eh bien, tu me crois si tu veux, mais moi, hier j'ai péché une moto de la guerre de 14 dans l'étang et le phare était encore éclairé.

Alors Olive, un peu plus sage, voyant qu'ils étaient en train de se raconter des histoires impossibles à croire dit à Marius :

Tu sais pas Marius ! J'ai un deal à faire avec toi :

Tu enlèves un mètre à ta truite et mon j'éteins le phare de ma moto !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Dim 4 Déc - 14:20



Gégé est un menteur, un faussaire et un imposteur
car il me fait dire, en modifiant légèrement les citations, en les tronquant, etc., AUTRE CHOSE QUE CE QUE JE DIS !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Lun 5 Déc - 4:14

Gégé, le malhonnête menteur, faussaire et imposteur (ce ne sont pas là des insultes mais la description réaliste et objective de son répugnant personnage), a cru bon de reproduire ici ses insanités écrites ci-dessus à “09:01 et qui lui valent ces qualificatifs bien mérités.

Voyons donc pourquoi lesdits qualificatifs sont si bien mérités :

Dans ce message (ci-dessus à “09:01”), donc,
ce malhonnête menteur, faussaire et imposteur a écrit:

[...]

Petit 1 - JP B dénie établir « que l'Eglise catholique peut
 [sic] avoir dans son sein et même dans la totalité de sa partie enseignante, des hérétiques, des syncrétistes qui enseignent une fausse religion » et reconnais [sic] que s'il enseignait que l'Eglise avait des hérétiques en son sein, cela ce [sic] serait une fausse doctrine

Petit 2 - Moi, Gégé, Je suis un menteur car les hérétiques que je dis "être dans le « sein et même dans la totalité [de la] partie enseignante [de] l'Eglise catholique », ne sont pas formellement hérétiques" ne sont hérétiques qu'à mes propres yeux et ne le sont pas parce qu'ils "n'ont jamais été déclarés tels par l'Autorité dans la Sainte Église Catholique"[...]

CONCLUSION:
N° 1 : j'ai tort

CONCLUSION
N° 2 : Puisqu'il n'y a jamais eu d'hététique
 [sic] déclaré tel dans l'église conciliaire que JP B identifie à l'Eglise catholique, il faut convenir que l'église enseignante après Vatican II n'a enseigné que la vraie doctrine et pratiqué que le vrai culte!

[...]


  1. JP B reconnaît « que l’Église Catholique peut avoir dans son sein […] des hérétiques, des syncrétistes qui enseignent une fausse religion », mais il nie formellement qu’elle puisse « avoir […] dans la totalité de sa partie enseignante, des hérétiques, des syncrétistes qui enseignent une fausse religion » !
    En conséquence, « JP B dénie établir “que l'Eglise catholique puisse avoir […] dans la totalité de sa partie enseignante, des hérétiques, des syncrétistes qui enseignent une fausse religion” », mais il admet parfaitement que des hérétiques, des syncrétistes qui enseignent une fausse religion, puissent se trouver en nombre restreint dans son sein…

    Par ailleurs, JP B « reconnaît que s'il enseignait que l'Eglise avait des hérétiques [non en nombre restreint] dans son sein [mais] dans la totalité de sa partie enseignante, cela serait une fausse doctrine ».


  2. Gégé est un menteur, non parce qu’il affirme que « les hérétiques [qu’il dit] “être dans le ‘sein et même dans la totalité [de la] partie enseignante [de] l'Eglise catholique’, ne sont pas formellement hérétiques” ne sont hérétiques qu'à [ses] propres yeux et ne le sont pas parce qu'ils "n'ont jamais été déclarés tels par l'Autorité dans la Sainte Église Catholique"... », mais Gégé est un menteur parce qu’il affirme dans ce message ceci
    Citation :


    [...]

    Pour JP B, c'est autre chose. Il enseigne une fausse doctrine pour justifier sa position. Personnellement je trouve très grave que vous "approuviez parfaitement"... que vous acceptiez, muette, la doctrine hérétique de JP B qui lui permet de prouver que l'église conciliaire est l'Eglise catholique...et par quels moyens ?
    ...En établissant que l'Eglise catholique peut avoir dans son sein et même dans la totalité de sa partie enseignante, des hérétiques, des syncrétistes qui enseignent une fausse religion.

    [...]

    (Souligné par JP B. – Cf. ce message auquel notre fieffé menteur se réfère sans, bien sûr, en donner la référence ou le lien !…)

    Gégé est donc un menteur parce qu’il affirme que JP B aurait « [établit] que l'Eglise catholique peut avoir […] dans la totalité de sa partie enseignante, des hérétiques, des syncrétistes qui enseignent une fausse religion » !
    Nous avons vu dans le point N° 1 ci-dessus que cela est entièrement faux.

    Ce menteur cherche encore à faire croire (« CONCLUSION N° 2 »), par un raisonnement des plus tordus, « que JP B identifie [l'église [sic] conciliaire] à l'Eglise catholique » !
    Comme nous le disions dans ce message (dont nous venons de donner ci-dessus le lien et auquel notre fieffé menteur se réfère sans, bien sûr, en donner la référence), dernier § : C'est un menteur, car il déforme sciemment ce que je ne cesse de répéter et qui a été exposé dans ce message, dans celui-ci, dans cet autre et surtout dans celui-là qui a fait l'objet, sur le forum de Sa Sainteté Gégé Ier, d'amples discussions ce qui ne lui laisse aucune excuse pour cette déformation consciente !

Cela dit, il est bien vrai que les “hérétiques” dont ce menteur prétend faussement que nous aurions dit être dans le « sein et même dans la totalité [de la] partie enseignante [de] l'Eglise catholique », ne sont formellement hérétiques qu'à ses propres yeux en raison de ce qu'ils n'ont jamais été déclarés tels par l'Autorité dans la Sainte Église Catholique mais le sont par son autorité propre, à lui, Sa Sainteté Gégé Ier qui, ce faisant, USURPE par là l'Autorité et se fait ainsi schismatique.
Ils ne peuvent pas, en effet, sans les monitions requises émanant de l’Autorité (au moins un Ordinaire de lieu) dans la Sainte Église Catholique (cf. St Paul) qui établissent d’une manière indiscutable leur pertinacité, être déclarés formellement hérétiques.
Cela ne les empêche pas d’être matériellement hérétiques et, pour cette raison et tant qu’ils perdurent dans cet état, de ne pouvoir être formellement Papes.

Quant à lui, Sa Sainteté Gégé Ier qui brandit, avec d’autres, le Canon 2314, § 1, 1° pour les excommunier comme hérétiques tandis que leur pertinacité n’est pas établie de manière indiscutable, il USURPE ainsi bel et bien l’Autorité dans la Sainte Église Catholique et, ce faisant, il est bel et bien dans le schisme au moins matériel !…
De plus, quand Gégé suggère subrepticement et faussement dans ce message que JP B aurait « [établit] que l'Eglise catholique peut avoir […] dans la totalité de sa partie enseignante, des hérétiques, des syncrétistes qui enseignent une fausse religion », il avoue implicitement mais non moins réellement que lui, Gégé, pense que la totalité de la partie enseignante de l'Eglise catholique peut être composée (exclusivement, donc) « d’hérétiques, de syncrétistes qui enseignent une fausse religion » ( !…) et, en cela, il est (au moins matériellement) hérétique ! Car cela va contre l’indéfectibilité de l’Église (enseignante) et contre l’infaillibilité du Magistère ordinaire et universel…

(N. B. à l'attention de l'Admin. : endant que j'écris tout cela, je ne reproduit pas le livret « Les quatre causes de la “Révolution” » Rolling Eyes...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gérard
Baptisé


Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Lun 5 Déc - 10:26

JP B dit à mon sujet que
Citation :

"j' avoue implicitement mais non moins réellement que lui, Gégé, pense que la totalité de la partie enseignante de l'Eglise catholique peut être composée (exclusivement, donc) « d’hérétiques, de syncrétistes qui enseignent une fausse religion » ( !…) et, en cela, il est (au moins matériellement) hérétique ! Car cela va contre l’indéfectibilité de l’Église (enseignante) et contre l’infaillibilité du Magistère ordinaire et universel…


Je regrette de n'avoir jamais dit cela puisque ce qui est pour toi l'Eglise catholique n'est pour moi qu'une monstrueuse secte syncréto-antechristique. Et EVIDEMMENT que je considère l'église conciliaire totalement hérétique non pas tant par rapport à certaines vérités que certains peuvent maintenir mais parce qu'en appartenant à l'église anglicane je suis hérétique quelque soit d'autre part ma profession de foi( il y a d'ailleurs dans l'église anglicane une tendance trado avec la messe de Saint Pie V)
...et en appartenant à la secte conciliaire hérético-syncrétique je suis apostat, sectaire et hérétique.

Mais en contrepartie de ton accusation tu nous fais comprendre que l'Eglise catholique peut dans une certaine partie enseigner la vérité et dans l'autre l'hérésie.

Tu rejoins en cela l'HERESIE tradouille à laquelle se sont habitués les fidèles de toute la Tradouillerie (Rejoingnant en cela le syncrétisme conciliaire qu'ils prétendent combattre) et qui croient que l'Eglise catholique peut, selon l'expression consacrée de l'ecclésiastique Lefèbvre "faire l'expérience de la Tradition".

Tu nous bassines avec tes hérétiques materialiter et formaliter mais celui qui appartient à une secte comme toi, même s'il identifie cette secte à l'Eglise catholique, est pleinement et formellement hérétique alors qu'en croyant certaines erreurs mais en restant exclusivement attaché à l'Eglise catholique le fidèle, au contraire, peut être, par ignorance, seulement hérétique materiellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Lun 5 Déc - 12:11

Bien sûr mon cochon que tu penses que LA TOTALITÉ de la partie enseignante de l'Eglise catholique peut être composée (exclusivement, donc) « d’hérétiques, de syncrétistes qui enseignent une fausse religion » puisque tu ne cesses de répéter que, lors du conciliabule de Vatican II, tous les membres de l’Église enseignante (y compris les opposants tel Mgr Lefebvre que tu ne fais qu'appeler irrespectueusement “Marcel” ou “Lefebvre”) auraient apostasié (TOUS ! Rolling Eyes...) et auraient ainsi quitté ipso facto la Sainte Église Catholique en fondant officiellement la « secte conciliaire » ! No...

Ce faisant, tu t’inscris en faux contre l’indéfectibilité de l’Église (enseignante) et contre l’infaillibilité du Magistère ordinaire et universel ! Ce qui est une hérésie...

Tout le reste que tu racontes n’est qu’un infecte baratin pour donner le change et noyer le poisson !
J’en veux pour preuve l’impuissance où tu es à répondre à cette simple question, si effectivement tous les membres de l’Église enseignante ont apostasié et ont ainsi quitté ipso facto la Sainte Église Catholique en fondant officiellement la « secte conciliaire » :
« OÙ EST LA SUCCESSION APOSTOLIQUE PUISQUE TU DIS Q’ELLE N’EXISTE ABSOLUMENT PLUS,
PAS MÊME EN PUISSANCE, CHEZ LES “CONCILIAIRES ? »
OÙ EST-ELLE ?
lol!

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Mar 6 Déc - 0:06

Le juge des véritables Papes (formaliter), dans ce message scandaleux
a écrit:

Mon JP B, faudrait pas ne faire que des questions à la con à côté de tes pompes !

Quand les papes condamnent le mariage civil comme un acte pervers de l'Etat maçon est-ce qu'ils sont MOINS infaillibles en le condamnant qu'en obligeant leurs fidèles à une telle aberration ?

Quand Saint Pierre enseigne que Jésus est le Seul Sauveur est-il moins infaillible que quand il se détourne à Antioche des chrétiens sortis du Paganisme pour laisser croire, par son attitude que c'est encore la religion judaïque qui est la seule capable de sauver après l'Avènement du Sauveur.

Autrement dit les papes sont-ils plus infaillibles dans ce qu'ils enseignent comme vérité (ou dans ce qu'ils condamnent comme erreur ) que dans la supposée infaillibilité de leurs actes ?

Je t'ai déjà dit et prouvé que ce problème de contradiction regarde les papes et leurs éventuelles contradiction
 [sic] entre leur doctrine infaillible et leurs actes que le dogme de l'Infaillibilité (Pastor aeternus) n'a pas cru opportun de déclarer infaillible ....alors il y aurait bien tous les curetons du monde et toutes les grenouilles de bénitier pour me dire que les papes sont infaillibles dans leurs actes que je m'en fout [sic] comme de ma première couche culotte !


  1. « Quand les papes condamnent le mariage civil comme un acte pervers de l'Etat maçon est-ce qu'ils sont MOINS infaillibles en le condamnant qu'en obligeant leurs fidèles à une telle aberration ? »
    De quoi s'agit-il ? De ce que Gégé Ier, jugeant là le Pape St Pie X, lui fait opposer sa Lettre Afflictum proprioribus du 24 novembre 1906 adressée aux évêques de Bolivie, qu'il tronque honteusement, au Catéchisme de la Doctrine chrétienne publiée en 1912 par ordre du même pape Saint Pie X ! No...
    Et que veut dire Gégé Ier quand il écrit « en obligeant leurs fidèles à une telle aberration » ?
    Dans son Article 412, ce Catéchisme de la Doctrine chrétienne, publiée en 1912 par ordre du pape Saint Pie X, énonce ceci : « Les époux doivent accomplir aussi l'acte civil, bien qu'il ne soit pas un sacrement, afin de s'assurer à eux-mêmes et à leurs enfants les effets de la société conjugale, c'est pourquoi l'Eglise ne permet pas d'ordinaire le mariage religieux, si l'on accomplit pas aussi les actes prescrits par l'Etat. » Voilà pourquoi Gégé Ier parle « [d'obliger] leurs fidèles à une telle aberration » !
    Ce charretier, qui ne se gêne pas pour écrire de grossières insanités, ne voit pas ou, borné, refuse de voir car cela lui a déjà été explicitement exposé ici dans les deux derniers §, qu’en demandant aux époux d’“accomplir AUSSI l'acte civil, … AUSSI les actes prescrits par l'Etat”, St Pie X, par la voix du catéchisme dont il a ordonné la publication, n’oblige aucunement ses fidèles à l’“aberration” du « mariage civil » entendu exclusivement et qui est justement condamné, lorsqu’il est exclusif, par tous les Papes (véritables) et par St Pie X lui-même dans sa Lettre Afflictum proprioribus, mais il leur demande, leur en faisant une quasi obligation, qu’en plus de recevoir le Sacrement formellement obligatoire de l’Église, ils accomplissent « AUSSI les actes prescrits par l'Etat ».
    C’est pourquoi, nous écrivions dans ce message : là où il y a « un GROS BUG », ce n’est pas « dans le catéchisme » (lequel, publié sous l’Autorité du Pape et étant un acte du Magistère enseignant, jouit de l’infaillibilité du Magistère ordinaire et universel tout comme Afflictum proprioribus de St Pie X jouit de l’infaillibilité pontificale), non, là où il y a « un GROS BUG », c’est dans la cervelle super surexcitée de cet incompétent par excellence !

  2. « Quand Saint Pierre enseigne que Jésus est le Seul Sauveur est-il moins infaillible que quand il se détourne à Antioche des chrétiens sortis du Paganisme pour laisser croire, par son attitude que c'est encore la religion judaïque qui est la seule capable de sauver après l'Avènement du Sauveur. »
    Quand St Pierre à Antioche se détournait par faiblesse des chrétiens sortis du Paganisme pour laisser croire INVOLONTAIREMENT, par son attitude que c'était encore la religion judaïque qui était la seule capable de sauver après l'Avènement du Sauveur, il n'engageait nullement son infaillibilité !
    Quand St Pie X ordonne la publication d'un catéchisme, lequel contient de soi un enseignement doctrinal, son infaillibilté pontificale est engagée, et quand l'ensemble du Pape (en l'occurrence St Pie X et ses successeurs) et des évêques subordonnés (qui ne disent rien contre) répand et enseigne ledit catéchisme, l'infaillibilité du Magistère ordinaire et universel est également engagée...

  3. « Autrement dit les papes sont-ils plus infaillibles dans ce qu'ils enseignent comme vérité (ou dans ce qu'ils condamnent comme erreur ) que dans la supposée infaillibilité de leurs actes ? »
    Fausse question !
    La promulgation d'un catéchisme ne relève pas des actes purs (seuls) mais de l'enseignement de la doctrine...

  4. « ....alors il y aurait bien tous les curetons du monde et toutes les grenouilles de bénitier pour me dire que les papes sont infaillibles dans leurs actes que je m'en fous comme de ma première couche culotte ! »
    Sont-ce tes habituelles grossières insanités qui te font penser à ta première couche culotte ? Laughing...

Je te retourne ce que tu me disais grossièrement ici... lol! Exclamation

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)


Dernière édition par JP B le Mer 7 Déc - 7:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gérard
Baptisé


Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Mar 6 Déc - 0:42

Le dogme ne déclare pas infaillible le catéchisme d'un pape. Elle déclare infaillible le pape quand il définit une doctrine sur la foi ou les moeurs dans le caté ou ailleurs.

Or si le caté d'un pape ne faisait que de définir la foi ou les moeurs il serait infaillible. Il n'y qu'un iroquois réducteur de tête qui peut donner l'infaillibilité à l'appréciation d'un pape sur les effets de la société conjugal.

Comment d'ailleurs le mariage civil peut donner "des effets à la société conjugale" c'est à dire au vrai mariage puisque le mariage civil ignore absolument le vrai mariage et que ce sont deux contrats COMPLETEMENT indépendants.

Je veux bien croire les mystères que je ne peux comprendre mais pour cette question qui n'est pas un mystère, il faut nécessairement comprendre. Or, il n'y a rien à comprendre puisque c'est absurde !

Et pourquoi cette bonne raison du pape est absurde ?
Tout simplement parce qu'il n'a pas pu trouver une bonne raison de demander aux Cathos d'aller se faire marier devant la République dans un acte sacrilège que tous les papes ont condamné infailliblement d'autre part !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Mar 6 Déc - 1:06

Hé ! Mon cochon, tu penses que LA TOTALITÉ de la partie enseignante de l'Eglise catholique peut être composée (exclusivement, donc) « d’hérétiques, de syncrétistes qui enseignent une fausse religion » puisque tu ne cesses de répéter que, lors du conciliabule de Vatican II, tous les membres de l’Église enseignante (y compris les opposants tel Mgr Lefebvre que tu ne fais qu'appeler irrespectueusement “Marcel” ou “Lefebvre”) auraient apostasié (TOUS ! Rolling Eyes...) et auraient ainsi quitté ipso facto la Sainte Église Catholique en fondant officiellement la « secte conciliaire » ! No...

Ce faisant, tu t’inscris en faux contre l’indéfectibilité de l’Église (enseignante) et contre l’infaillibilité du Magistère ordinaire et universel ! Ce qui est une hérésie...

Tout le reste que tu racontes n’est qu’un infecte baratin pour donner le change et noyer le poisson !
J’en veux pour preuve l’impuissance où tu es à répondre à cette simple question, qui se pose si effectivement tous les membres de l’Église enseignante ont apostasié et ont ainsi quitté ipso facto la Sainte Église Catholique en fondant officiellement la « secte conciliaire » :
« OÙ EST LA SUCCESSION APOSTOLIQUE PUISQUE TU DIS Q’ELLE N’EXISTE ABSOLUMENT PLUS,
PAS MÊME EN PUISSANCE, CHEZ LES “CONCILIAIRES ? »
OÙ EST-ELLE  ?
lol!

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Mar 6 Déc - 9:58

A cette question ci-dessus, tu ne répondras jamais car tu ne peux pas répondre :
Puisque tu penses que LA TOTALITÉ de la partie enseignante de l'Eglise catholique peut être composée (exclusivement, donc) « d’hérétiques, de syncrétistes qui enseignent une fausse religion », tu as fait disparaître, sous le fallacieux prétexte selon lequel, lors du conciliabule de Vatican II, tous les membres de l’Église enseignante (y compris les opposants tel Mgr Lefebvre que tu ne fais qu'appeler irrespectueusement “Marcel” ou “Lefebvre”) auraient apostasié (TOUS ! Rolling Eyes...) et auraient ainsi quitté ipso facto la Sainte Église Catholique en fondant officiellement la « secte conciliaire », tu as fait disparaître, dis-je, LA TOTALITÉ de l'Eglise Catholique enseignante !
C'est pourquoi, que tu le veuilles ou non,
dans ton esprit tant schismatique qu'hérétique, du moins matériellement, IL N'A PLUS DE SUCCESSION APOSTOLIQUE PUISQUE TU DIS Q’ELLE N’EXISTE ABSOLUMENT PLUS, PAS MÊME EN PUISSANCE, CHEZ LES “CONCILIAIRES...

Voilà pourquoi tu ne peux pas et ne pourra jamais répondre !...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EML Leod
Baptisé


Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Mar 6 Déc - 15:27

Pourquoi existerait elle chez les conciliaires, nosn ennemis, qui sont "en face" ? Vous avez médité les deux étendards depuis 40 ans ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Mar 6 Déc - 16:01

Edouard Marie Laugier a écrit:
Pourquoi existerait elle chez les conciliaires, nosn [attention aux fautes de frappe, Edouard Marie ; relisez-vous avant de poster !...] ennemis, qui sont "en face" ? Vous avez médité les deux étendards depuis 40 ans ?
Sont-ce vos “méditations” qui les ont exclus de l'Église Catholique ? Laughing...

Ce serait de curieuses “méditations” ! lol!

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Mar 6 Déc - 17:11

Edouard Marie Laugier, donc, a écrit:
Pourquoi existerait elle chez les conciliaires, nos ennemis, qui sont "en face" ? Vous avez médité les deux étendards depuis 40 ans ?
Cette méditation, voyez-vous, cher ami, m'a conduit à écrire ceci : http://foicatholique.cultureforum.net/t3254-preuve-de-la-vacance-au-moins-formelle-dh-vs-quanta-cura !
Là-dedans, il y a cette conclusion donnée dans le cinqième message :
Citation :


C. Conclusion :
Donc, Paul VI ayant promulgué officiellement et pour toute l’Église, en se référant explicitement à la Révélation divine, une doctrine contraire à ce que la vertu théologale et surnaturelle de la Foi nous oblige à croire par des définitions précédentes (mineure) – ce qu’un vrai Pape ne peut pas faire (majeure)IL NE PEUT PAS ÊTRE FORMELLEMENT PAPE.

Pour clore cet exposé, il faut encore ajouter que, en conséquence de la démonstration ci-dessus, tenir Paul VI et ses successeurs qui n’optent pas pour la désapprobation du "concil[iabul]e vaticandeux" et des changements liturgiques qui l’ont suivi, pour non formellement Papes, est la seule attitude vraiment
CATHOLIQUE ET ANTILIBÉRALE qui soit possible !


De votre côté, petit provocateur, qu'avez-vous pondu ? clown...

lol!

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Mer 7 Déc - 8:03

Bon ! Edouard Marie, le présent fil (« Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur ») ne vous concerne pas trop, mais plutôt ce gugus qui s'en prend à St Pie X lui-même et qui, ici encore en trompant honteusement ses lecteurs
a écrit:

[...]

L'Apôtre qui s'est fait mettre par terre de son cheval, vous devriez remarquer qu'il n'a pas été désarçonné pour avoir critiqué la décision de son pape de se couper des chrétiens sortis du paganisme pour judaïser avec les ciconcis !

A cette occasion c'est plutôt Saint Pierre que Saint Paul qui a été désarçonné !

La contradiction dans les décisions d'un pape vous ne croyez pas que ça puisse exister...mais alors comment se fait-il que cela a exister pour le premier et le plus grand de tous les papes.

[...]

« En trompant honteusement ses lecteurs », dis-je, car St Pierre, contrairement à ce qu'insinue trompeusement ce menteur, faussaire et imposteur, n'a jamais pris « la décision de... se couper des chrétiens sortis du paganisme pour judaïser avec les circoncis » mais, s'il se coupait effectivement, de facto (de fait) des chrétiens sortis du paganisme pour judaïser avec les circoncis, c'était sans en avoir pleine conscience et en se cachant !
Il suffit de relire l'Histoire pour juger de quoi il s'agit là...
Mais ce bandit, qui se révèle être un ennemi de tous les Papes depuis St Pierre qu'il calomnie ici, ne s'arrête pas devant la déformation de l'histoire elle-même pour parvenir à ses fins qui sont de salir l'Autorité dans l'Église !...

Cela lui a pourtant déjà été exposé dans ce message (point n° 2) !...


Poursuivant la déformation des faits dans la suite de son post scandaleux,
il a écrit:

[...]

Pour l'affaire du mariage civil il n'y a besoin d'aucune lumière particulière puisque la lumière complète et définitive nous est donné par les papes eux-mêmes qui l'ont tous condamné !

Vous voyez bien que si un vrai pape imposait l'obligation d'encenser César ou Sarkozy, ce serait complètement ridicule de prendre cela au sérieux. Il y aurait un problème. Pourquoi sinon parce que ce qui est dit, ce qui est condamné et dit et condamné.

Je termine avec le seul argument qu'a donné Roger,

Le mariage civil n'est qu'une simple formalité !

Alors pourquoi l'Eglise s'est elle "amusé" à le condamner. Cette forumule lapidaire est tout au mépris du sérieux, au mépris de l'infaillibilité de l'Eglise qui a condamné le Mariage civil et qui n'a évidemment pas vu dans le mariage civil qu'une simple formalité !

Pourtant, il lui a également déjà été montré, dans le même message (point n° 1) ce lundi 5 décembre, ce qu'il « refuse de voir car cela lui a déjà été explicitement exposé ici dans les deux derniers § » le 3 novembre dernier, savoir, pour ce lundi 5 décembre :
Citation :

[...] en demandant aux époux d’“accomplir AUSSI l'acte civil, … AUSSI les actes prescrits par l'Etat”, St Pie X, par la voix du catéchisme dont il a ordonné la publication, n’oblige aucunement ses fidèles à l’“aberration” du « mariage civil » entendu exclusivement et qui est justement condamné, lorsqu’il est exclusif, par tous les Papes (véritables) et par St Pie X lui-même dans sa Lettre Afflictum proprioribus, mais il leur demande, leur en faisant une quasi obligation, qu’en plus de recevoir le Sacrement formellement obligatoire de l’Église, ils accomplissent « AUSSI les actes prescrits par l'Etat ».
C’est pourquoi, nous écrivions dans
ce message : là où il y a « un GROS BUG », ce n’est pas « dans le catéchisme » (lequel, publié sous l’Autorité du Pape et étant un acte du Magistère enseignant, jouit de l’infaillibilité du Magistère ordinaire et universel tout comme Afflictum proprioribus de St Pie X jouit de l’infaillibilité pontificale), non, là où il y a « un GROS BUG », c’est dans la cervelle super surexcitée de cet incompétent par excellence !

Il « refuse de voir car cela lui a déjà été explicitement exposé ici dans les deux derniers § » le 3 novembre dernier, c'est-à-dire
Citation :

Que le mariage civil, QUAND IL EST SEUL, soit condamné comme il se doit, par « tous les VRAIS PAPES» pour les chrétiens (mais soit valide pour les non-baptisés) est une chose qui n'est nullement contradictoire, sinon en apparence trompeuse, avec le fait de demander aux Catholiques de passer (avant ou après ; moi, je préfèrerais le second cas...) aussi à la mairie, en plus de l'Église qui leur ait de toute façon obligatoire, pour leur mariage.

Le mariage civil, QUAND IL EST SEUL, est une chose, et le passage à la mairie, dans le cadre d'un mariage qui est aussi (et, à dire vrai, avant tout) religieux par le passage à l'Église, en est une autre !
Mais là, comme d'habitude, vous ne savez pas faire la distinction que les autres membres du forum “Te Deum” ont su, pour une fois, judicieusement faire...

Il « refuse de voir », c'est-à-dire qu'il est tombé dans l'aveuglement volontaire et il pratique ainsi « le péché contre l'Esprit qui ne sera pas pardonné » ! affraid...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gérard
Baptisé


Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Mer 7 Déc - 8:31

Jp B a écrit

Citation :
« En trompant honteusement ses lecteurs », dis-je, car St Pierre, contrairement à ce qu'insinue trompeusement ce menteur, faussaire et imposteur, n'a jamais pris « la décision de... se couper des chrétiens sortis du paganisme pour judaïser avec les circoncis » mais, s'il se coupait effectivement, de facto (de fait) des chrétiens sortis du paganisme pour judaïser avec les circoncis, c'était sans en avoir pleine conscience et en se cachant !
Eh ben oui, il faisait cela materialiter....mais pas formaliter.

Vous comprenez que JP B lui ne va pas contre l'Esprit Saint, il est l'Ange de l'Esprit Saint. Saint Pierre pour être catholique, il fallait qu'il connaisse la thèse materialiter-formaliter autrement comme nous l'a précisé JP B, il n'aurait pas pu être catholique. C'est pourquoi, il n'a pas péché à Antioche puisque ce qu'il a fait n'était que materialiter !

Y' ope là tout s'explique !

Merci JP B pour le message supprimé !
J'espère que tu feras aussi disparaître celu-ci pour être plus sûr d'avoir toujours raison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Mer 7 Déc - 9:01

Monsieur l'Administrateur du présent forum,

Je vous demande solennellement ici d'exclure ce scandaleux (très mauvais exemple) de
Gérard a écrit:
Jp B a écrit

Citation :
« En trompant honteusement ses lecteurs », dis-je, car St Pierre, contrairement à ce qu'insinue trompeusement ce menteur, faussaire et imposteur, n'a jamais pris « la décision de... se couper des chrétiens sortis du paganisme pour judaïser avec les circoncis » mais, s'il se coupait effectivement, de facto (de fait) des chrétiens sortis du paganisme pour judaïser avec les circoncis, c'était sans en avoir pleine conscience et en se cachant !
Eh ben oui, il faisait cela materialiter....mais pas formaliter.

[...]
Ce personnage, malhonnête s'il en est, déforme comme il veut, sans aucune règle, les citations qu'il fait :
Dans celle qu'il reproduit ci-dessus, je n'ai jamais écrit ceci, que, sans que rien ne vienne le signaler, il y incorpore pourtant au lieu de l'écrire dessous et d'en prendre lui-même la responsabilité qu'il tente ainsi de rejeter sur mes propres écrits : « Eh ben oui, il faisait cela materialiter....mais pas formaliter. » !...

Vous n'avez pas là, en Gérard, un honnête catholique : vous avez un pécheur public contre ses frères et surtout contre le Saint-Esprit !
Il faut absolument l'évacuer : je ne puis plus longtemps collaborer à un forum qui concerve un tel individu...
(C'est déjà la raison qui m'a poussé à me faire volontairement exclure du forum canadien où il sévit toujours !...)

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur   Aujourd'hui à 22:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Le juge des Papes formaliter : menteur, faussaire, imposteur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lobsang Rampa l'imposteur !
» On ne juge pas le Pape
» Prophéties de Papes
» "Ne juge pas, et tu ne seras pas jugé"
» PROPHETIES DE PAPES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Le coin de JP B-
Sauter vers: