Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les excités « des deux étendards »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Les excités « des deux étendards »   Sam 22 Oct - 1:21

Certains surexcités, souvent plus durs que les durs, se retranchent derrière l’argumentation correspondant à la méditation dite « des deux étendards » des Exercices spirituels de St Ignace (N° 136 à 148) pour prétendre que TOUS les hiérarques actuels de l’Église officiellement catholique seraient tous sous l’étendard de Lucifer et étant, comme on me l’a encore écrit récemment ici, « nos ennemis déclarés » (« Pourquoi aller cherchez chez nos ennemis déclarés l'assurance de la survie de l’Église, et ce au mépris de la méditation sur les deux étendards »), nous serions, nous, toujours sans doute, exclusivement sou l’étendard de Jésus-Christ.

De quoi s’agit-il ?

Les Exercices spirituels de St Ignace consistent essentiellement en des méditations que, personnellement, je trouve merveilleuses et qui sont (ou seront),
  • au dire de Sa Sainteté le Pape Pie XI
    Citation :
    le code le plus parfait dont tout soldat du Christ doit faire usage…

  • au dire de Sa Sainteté le Pape Pie XII
    Citation :
    toujours l’un des moyens les plus efficaces pour la régénération spirituelle du monde et pour sa correcte ordonnance, mais à la condition de continuer à être authentiquement ignatiens.

Pour ce qui est, dans ces Exercices spirituels, de la méditation des deux étendards, celle-ci consiste principalement en ceci
Citation :

… à se rappeler le fait … d'un côté Jésus-Christ qui appelle tous les hommes et veut les réunir sous son étendard ; de l'autre, … Lucifer qui les appelle sous le sien.
… on se représentera une vaste plaine près de Jérusalem, au milieu de laquelle se trouve Notre-Seigneur Jésus-Christ, chef souverain de tous les hommes vertueux, et une autre plaine près de Babylone, où est Lucifer, le chef des ennemis.
139 - Le troisième prélude consiste à demander ce que je veux obtenir. Dans cet exercice ce sera, premièrement, la connaissance des ruses du chef des méchants et le secours dont j'ai besoin pour m'en défendre ; secondement, la connaissance de la véritable vie, qui nous est montrée par le chef souverain et légitime, et la grâce nécessaire pour l'imiter.


(Souligné par JP B.)

Qu’est-ce à dire ?

Il s’agit ici, non de demander à savoir quels hommes sont sous l’étendard de Lucifer et quels autres sous celui de Jésus-Christ, mais, sous la considération de la manière dont Notre-Seigneur d’une part cherche à attirer tous les hommes dans Son Royaume et de celle dont Lucifer d’autre part les enrôle pour l’enfer, POUR SOI, la grâce d’imiter Jésus-Christ et de se défendre « des ruses du chef des méchants ».

Or, en cherchant à appliquer cette méditation pour connaître, non ce que nous devons connaître pour nous, mais ce qu’est tel ou tel homme alors que chaque homme, sauf le saint le plus parfait ou le maudit de Dieu le plus irrécupérable, passe, selon les circonstances, souvent d’un côté puis de l’autre en fonction de ce qu’il est en état de grâce ou de péché mortel, on manque là le but même de cette méditation dont on ne comprend alors pas l’esprit, but qui est d’ordre personnel et non d’ordre social.

Donc, ceux qui nous opposent ladite méditation sont « à côté de la plaque » et ne comprennent absolument pas, ou très mal, l'esprit de cette méditation !


Preuves scripturaires de mon argumentation
 :
  • Notre-Seigneur proposa un jour à ses Disciples cette parabole (St Matt. XIII, 24-30)
    Citation :

    Le royaume des cieux est semblable à un homme qui avait semé du bon grain dans son champ.
    25 Mais, pendant que les hommes dormaient, son ennemi vint, et sema de l'ivraie au milieu du blé, et s'en alla.
    26 L'herbe ayant donc poussé, et étant montée en épi, l'ivraie commença aussi à paraître.
    27 Alors les serviteurs du père de famille vinrent lui dire : Seigneur, n'avez-vous pas semé du bon grain dans votre champ ? D'où vient donc qu'il y a de l'ivraie ?
    28 Il leur répondit : C'est un homme qui est mon ennemi qui l'y a semée. Et ses serviteurs lui dirent : Voulez-vous que nous allions la cueillir ?
    29 Non, leur répondit-il ; de peur que, cueillant l'ivraie, vous ne déraciniez en même temps le bon grain.
    30 Laissez croître l'un et l'autre jusqu'à la moisson ; et au temps de la moisson je dirai aux moissonneurs : Cueillez premièrement l'ivraie, et liez-la en bottes pour la brûler ; mais amassez le blé dans mon grenier.

    Cueillir ce qu’ils pensent être exclusivement l’ivraie et ne pas la laisser croître avec ce qu’ils pensent être exclusivement le bon grain, voilà ce que nos surexcités plus dur que les durs de dur veulent, inconsciemment ou non, faire en condamnant TOUS les hiérarques actuels de l’Église officiellement catholique sous le prétexte fallacieux de la méditation « des deux étendards » !…

  • Il y a aussi cette autre Parole de notre divin Sauveur, concernant les personnes (et non les actes qu'il nous faut toujours, à tous les échelons, juger) : « Ne jugez pas et vous ne serez pas jugés. »

Nota Bene
 :
Ne pas arracher l'ivraie et ne pas juger les personnes, vaut surtout (*) pour ceux qui, comme ceux de l'Église enseignante, a fortiori pour les simples laïcs, n'ont pas l'autorité. Car pour ceux qui possède l'autorité, laquelle vient toujours de Dieu, il est souvent indispensable d'arracher l'ivraie en jugeant les personnes au for externe.
(*) : Ceux qui possède l'autorité doivent néanmoins s'en servir prudemment, avec grande circonspection et la grande miséricorde propre aux saints (voilà pourquoi St Pie X, qui condamna le modernisme, n'excommunia pas les modernistes...), et non comme voudraient que cela soit les super surexcités en tout genre...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)


Dernière édition par JP B le Jeu 31 Mar - 19:48, édité 1 fois (Raison : Rectification du titre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les excités « des deux étendards »   Jeu 5 Juil - 9:48

Notre Mère, la Sainte Église Catholique, a imposé la doctrine philosophique de St Thomas d'Aquin :
  • par l’Encyclique de Léon XIII, Eterni Patris ;
  • par St Pie X qui écrivait, dans son Encyclique Pascendi Dominici gregis : « Nous voulons et ordonnons que la philosophie scolastique soit mise à la base des sciences sacrées. Et quand Nous prescrivons la philosophie scolastique, ce que nous entendons par là, – ceci est capital, – c'est la philosophie que nous a léguée le Docteur Angélique » ; et, dans son motu proprio Doctoris Angelici du 29 mai 1914 : « Les points capitaux de la philosophie de saint Thomas ne doivent pas être placés dans le genre des opinions aux sujet desquels on peut disputer dans l'un ou l'autre sens, mais bien être regardés comme le fondement sur lequel toute la science des choses naturelles et divines se trouve établie » ;
  • par la promulgation des XXV Thèses thomistes, demandées par St PieX, rédigées par la Sacrée Congrégation des études et effectivement promulguées par l’approbation, toujours par St Pie X, le 27 juillet 1914, 24 jours avant sa mort, du décret de la Sacré Congrégation des études ;
  • par le Code de Droit canonique qui, dans le Canon 1366, § 2, prescrit : « Que les professeurs poursuivent les études de philosophie rationnelle et de théologie et l'instruction dans ces disciplines, en tout point selon la raison, la doctrine et les principes du Docteur Angélique et s'y tiennent saintement » ;
  • par les Consignes du Pape PieXII; etc.

A cet enseignement infaillible de l’Église qui touche particulièrement l’intelligence (cf. http://foicatholique.cultureforum.net/t4126p30-principes-de-philosophie#24675) certains préfèrent leur application personnelle de la méditation dite des deux étendards qui s’adresse plutôt à la volonté, et ce qu’il en tirent eux-mêmes avec la grille amis/ennemis qu’ils appliquent sans intelligence en se fiant uniquement à leurs sensations (sentiments) subjectifs !

Et l’on s’étonnera, avec ça, d’avoir à faire à des activistes, souvent anarchistes à l’égard de notre Mère la Sainte Église Catholique dans les règles de sa divine constitution, beaucoup plus démocrates qu’ils le croient eux-mêmes et voudraient éviter de le faire paraître…
C’est que, dédaigneux de l’intellectalisme – comme ils disent péjorativement à l’adresse de ceux qui, fort logiquement, appliquent la distinction thomiste philosophique élémentaire entre la matière et la forme – ces malheureux excités font passer avant tout leur VOLONTÉ propre

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EML Leod
Baptisé


Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Les excités « des deux étendards »   Jeu 5 Juil - 13:29

JP B a écrit:


Preuves scripturaires de mon argumentation
:

  • Notre-Seigneur proposa un jour à ses Disciples cette parabole (St Matt. XIII, 24-30)
    Citation :


    Le royaume des cieux est semblable à un homme qui avait semé du bon grain dans son champ.
    25 Mais, pendant que les hommes dormaient, son ennemi vint, et sema de l'ivraie au milieu du blé, et s'en alla.
    26 L'herbe ayant donc poussé, et étant montée en épi, l'ivraie commença aussi à paraître.
    27 Alors les serviteurs du père de famille vinrent lui dire : Seigneur, n'avez-vous pas semé du bon grain dans votre champ ? D'où vient donc qu'il y a de l'ivraie ?
    28 Il leur répondit : C'est un homme qui est mon ennemi qui l'y a semée. Et ses serviteurs lui dirent : Voulez-vous que nous allions la cueillir ?
    29 Non, leur répondit-il ; de peur que, cueillant l'ivraie, vous ne déraciniez en même temps le bon grain.
    30 Laissez croître l'un et l'autre jusqu'à la moisson ; et au temps de la moisson je dirai aux moissonneurs : Cueillez premièrement l'ivraie, et liez-la en bottes pour la brûler ; mais amassez le blé dans mon grenier.

    Cueillir ce qu’ils pensent être exclusivement l’ivraie et ne pas la laisser croître avec ce qu’ils pensent être exclusivement le bon grain, voilà ce que nos surexcités plus dur que les durs de dur veulent, inconsciemment ou non, faire en condamnant TOUS les hiérarques actuels de l’Église officiellement catholique sous le prétexte fallacieux de la méditation « des deux étendards » !…


  • Il y a aussi cette autre Parole de notre divin Sauveur, concernant les personnes (et non les actes qu'il nous faut toujours, à tous les échelons, juger) : « Ne jugez pas et vous ne serez pas jugés. »

Nota Bene :
Ne pas arracher l'ivraie et ne pas juger les personnes, vaut surtout (*) pour ceux qui, comme ceux de l'Église enseignante, a fortiori pour les simples laïcs, n'ont pas l'autorité. Car pour ceux qui possède l'autorité, laquelle vient toujours de Dieu, il est souvent indispensable d'arracher l'ivraie en jugeant les personnes au for externe.
(*) : Ceux qui possède l'autorité doivent néanmoins s'en servir prudemment, avec grande circonspection et la grande miséricorde propre aux saints (voilà pourquoi St Pie X, qui condamna le modernisme, n'excommunia pas les modernistes...), et non comme voudraient que cela soit les super surexcités en tout genre...




JP B a écrit:
Avec juste raison
admin a écrit:
c- "Catena in Lucam" Chaîne d'or sur l'Évangile selon Saint Luc (Traduction édition Louis Vivès, 1856, Paris).

c-
"Catena in Lucam" Chaîne d'or sur l'Évangile selon
Saint Luc

(Traduction édition Louis Vivès, 1856, Paris).
Nous n’avons en effet pas le droit de lire comme ça la Bible sans explication d’auteur habilité par l’Église et, de plus ce ne sont pas de simples laïcs qui peuvent en donner une interprétation valable et autorisée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les excités « des deux étendards »   Jeu 5 Juil - 13:56

EML Leod a écrit:
JP B a écrit:


Preuves scripturaires de mon argumentation
:

  • Notre-Seigneur proposa un jour à ses Disciples cette parabole (St Matt. XIII, 24-30)
    Citation :


    Le royaume des cieux est semblable à un homme qui avait semé du bon grain dans son champ.
    25 Mais, pendant que les hommes dormaient, son ennemi vint, et sema de l'ivraie au milieu du blé, et s'en alla.
    26 L'herbe ayant donc poussé, et étant montée en épi, l'ivraie commença aussi à paraître.
    27 Alors les serviteurs du père de famille vinrent lui dire : Seigneur, n'avez-vous pas semé du bon grain dans votre champ ? D'où vient donc qu'il y a de l'ivraie ?
    28 Il leur répondit : C'est un homme qui est mon ennemi qui l'y a semée. Et ses serviteurs lui dirent : Voulez-vous que nous allions la cueillir ?
    29 Non, leur répondit-il ; de peur que, cueillant l'ivraie, vous ne déraciniez en même temps le bon grain.
    30 Laissez croître l'un et l'autre jusqu'à la moisson ; et au temps de la moisson je dirai aux moissonneurs : Cueillez premièrement l'ivraie, et liez-la en bottes pour la brûler ; mais amassez le blé dans mon grenier.

    Cueillir ce qu’ils pensent être exclusivement l’ivraie et ne pas la laisser croître avec ce qu’ils pensent être exclusivement le bon grain, voilà ce que nos surexcités plus dur que les durs de dur veulent, inconsciemment ou non, faire en condamnant TOUS les hiérarques actuels de l’Église officiellement catholique sous le prétexte fallacieux de la méditation « des deux étendards » !…


  • Il y a aussi cette autre Parole de notre divin Sauveur, concernant les personnes (et non les actes qu'il nous faut toujours, à tous les échelons, juger) : « Ne jugez pas et vous ne serez pas jugés. »

Nota Bene :
Ne pas arracher l'ivraie et ne pas juger les personnes, vaut surtout (*) pour ceux qui, comme ceux de l'Église enseignante, a fortiori pour les simples laïcs, n'ont pas l'autorité. Car pour ceux qui possède l'autorité, laquelle vient toujours de Dieu, il est souvent indispensable d'arracher l'ivraie en jugeant les personnes au for externe.
(*) : Ceux qui possède l'autorité doivent néanmoins s'en servir prudemment, avec grande circonspection et la grande miséricorde propre aux saints (voilà pourquoi St Pie X, qui condamna le modernisme, n'excommunia pas les modernistes...), et non comme voudraient que cela soit les super surexcités en tout genre...




JP B a écrit:
Avec juste raison
admin a écrit:
c- "Catena in Lucam" Chaîne d'or sur l'Évangile selon Saint Luc (Traduction édition Louis Vivès, 1856, Paris).

c-
"Catena in Lucam" Chaîne d'or sur l'Évangile selon
Saint Luc

(Traduction édition Louis Vivès, 1856, Paris).
Nous n’avons en effet pas le droit de lire comme ça la Bible sans explication d’auteur habilité par l’Église et, de plus ce ne sont pas de simples laïcs qui peuvent en donner une interprétation valable et autorisée.
Un point pour toi, p'tit mec, qui menace les intervenants catholiques de ce forum, de ses phalanges !
Cela dit, je maintiens, pour avoir maintes fois entendu les sermons là-dessus, de cette façon-là, que je n'ai pas tort dans ce que j'en dis...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EML Leod
Baptisé


Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: Re: Les excités « des deux étendards »   Jeu 5 Juil - 14:07

Citation :
Un point pour toi, p'tit mec, qui menace les intervenants catholiques de ce forum, de ses phalanges !
Cela dit, je maintiens, pour avoir maintes fois entendu les sermons là-dessus, de cette façon-là, que je n'ai pas tort dans ce que j'en dis...

Non vous n'avez pas tort. Mais ce n'est pas suffisant

Les exercices de Saint Ignace c'est cela (ce que vous en dites) mais c'est beaucoup plus.

Une personne qui médite ces exercices qui sait:

1/ Dans quelle étendard elle doit être et demeurer (persévérer jusqu'à la fin)
2/ Dans quelle étendard elle ne doit pas tomber et si tel est le cas (par un péché mortel par exemple, qui nous fait tomber dans les mains du cornu) comment en sortir en se relevant de la chute

Elle sait également:

Qui parmi les "élites", les "dirigeants", les "chefs" ou les personnes publiques, qui écrivent notamment, qui travaille sous le bon étendards sert la Vérité et peut être un maitre sûr, en raison de ses bons principes et de l'application de ses bons principes, que nous connaissons pour les mettre nous même en pratique.

mais aussi:

Qui parmi les élites use de mauvais principes pour de mauvaises fins, nous met en danger, perd les âmes (quelque soit sa volonté de le faire ou non, le résultat est le même) et qui est à fuir.


La méditation des deux étendards c'est un "guide pratique" qui permet de délimiter clairement ce qui vient de Dieu et qui lui est agréable de ce qui lui est contraire, de faire le tri dans les doctrines, et les hommes à suivre, et de survivre dans ce monde de dingue.

Ceux qui ne font pas de retraite volontairement, ceux qui ne méditent même pas (chez eux) l'objet des retraites ... se mettent en péril. je les plains.

Quand au reste ne vous en déplaise, tout en étant Catholique je suis, et de plus en plus, et résolument fasciste.
Car voyant la "gueule" et les écrits des "royalistes et monarchistes catholiques de la tradouillerie,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les excités « des deux étendards »   Jeu 5 Juil - 19:31

EML Leod a écrit:

[...]

Les exercices de Saint Ignace c'est cela (ce que vous en dites) mais c'est beaucoup plus.

Une personne qui médite ces exercices

[...]

sait également:

Qui parmi les "élites", les "dirigeants", les "chefs" ou les personnes publiques, qui écrivent notamment, qui travaille sous le bon étendards sert la Vérité et peut être un maitre
 [sic] sûr, en raison de ses bons principes et de l'application de ses bons principes, que nous connaissons pour les mettre nous même en pratique.

mais aussi:

Qui parmi les élites use de mauvais principes pour de mauvaises fins, nous met en danger, perd les âmes (quelque soit sa volonté de le faire ou non, le résultat est le même) et qui est à fuir.


[...]

Voilà ! Je comprends tout : pour EML Leod les véritables Papes (formaliter) ne sont aucunement infaillibles en matière politique (cf. La politique et le Pape (en acte) et le gallicanisme actuel) mais lui, EML Leod, qui a suivi (une seule fois, je crois, ou à peu près) les Exercices spirituels de St Ignace, est infaillible pour connaître « Qui parmi les "élites", les "dirigeants", les "chefs" ou les personnes publiques, qui écrivent notamment, qui travaille sous le bon étendards sert la Vérité et peut être un maître sûr, en raison de ses bons principes et de l'application de ses bons principes, que nous connaissons pour les mettre nous même en pratique » et « Qui parmi les élites use de mauvais principes pour de mauvaises fins, nous met en danger, perd les âmes (quelque soit sa volonté de le faire ou non, le résultat est le même) et qui est à fuir » !
Pourtant, il n’a jamais vu que les rédacteurs du site Virgo-Maria, mis à part l'abbé Schoonbroodt qui était un excellent Prêtre et était trop bon avec ces bandits, n’écrivaient souvent que des ordures… Exclamation

EML Leod a écrit:

[...]

Car voyant la "gueule" et les écrits des "royalistes et monarchistes catholiques de la tradouillerie,

Ça lui arrive de finir ses phrases ? clown Laughing...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin


Nombre de messages : 19488
Localisation : La Nouvelle Jérusalem.
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Les excités « des deux étendards »   Sam 28 Juin - 13:00


_________________
Paltalk

Room Tradition Catholique Sede Vacante (partie Europe/ France)
https://sites.google.com/site/catholicismerefuteislam/

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

" Nihil Deo et angelis gratius animae conversione."

" Rien n'est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d'une âme."

Saint Ambroise, évêque de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islamajesus.forumactif.com/forum.htm
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les excités « des deux étendards »   Jeu 24 Sep - 3:07


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les excités « des deux étendards »   Sam 26 Sep - 8:51

Pour les liens du tableau ci-dessus concernant

Les deux étendards


  • Sont dans le camp de Jésus-christ Notre-Seigneur :

    Les Catholiques qui ne sont pas en état de péché mortel ;

    Les pécheurs qui regrettent sincèrement leurs péchés et qui en font pénitence ;

    Et notamment :

    Ceux qui se convertissent réellement et qui, malgré qu’ils aient à un moment de leur vie quitté la Sainte Église voire travaillé contre elle, finalement la rejoignent ;

    Les Prêtres qui, bien que n’ayant pas le pouvoir de Juridiction, n’ont de cesse néanmoins de s’occuper (pure Charité) du Salut des fidèles, allant jusqu’à accepter de recevoir le Sacre épiscopal pour cela (qui ne leur donne, dans ce cas, que le pouvoir d’Ordre) et les fidèles qui les suivent, nonobstant, pour eux tous, la première condition évoquée ci-dessus (tout en haut) ;

    Ceux qui, considérant d’une part les faits et actes accomplis officiellement par les occupants actuels du Saint-Siège en tant que tels, et leurs prétendus “enseignements” pleins d’hérésies, et d’autre part le fait que la Foi nous obliges à les considérer non formellement Papes (parce qu’un véritable Pape, tous les jours assisté divinement, ne peut pas faire ni dire ce qu’ils font et disent) les considèrent effectivement comme non formellement Papes, mais, en raison de l’indéfectibilité de l’Église enseignante et particulièrement de l’Église de Rome, admettent qu’en l’état actuel des choses (absence d’avertissement demandé par St Paul, ou des monitions demandées par le Droit canonique : http://catho.org/9.php?d=bpg#l2) ils demeurent de leur vivant ou tant qu’ils ne démissionnent pas ou que leur désignation n’est pas annulée, en puissance de devenir Pape s’ils se convertissent réellement et condamnent leurs anciennes erreurs ;

    Ceux qui n’usurpent pas l’autorité de Juridiction
    (usurpent l’autorité de Juridiction, ceux qui jugent de leur propre chef que telle ou telle personne, manifestement dans l’hérésie au moins matérielle, est formellement hérétique et, conséquemment pour eux mais faussement en réalité, la déclarent par eux-mêmes « hors de l’Église », ou qui, ne connaissant rien au Droit canonique, la décrètent, d’eux-mêmes, excommuniée ipso facto) ;

    Ceux qui tentent, parfois désespérément, d’expliquer à ceux qui ne les comprennent qu’à demi les principes philosophiques de base pour se diriger aujourd’hui…

  • Sont dans le camp de Lucifer ou Satan :

    Tous ceux qui ne sont pas catholiques ;

    Les Catholiques qui sont en état de péché mortel,
    notamment :

    Ceux qui ont donné leur nom à des sectes formellement condamnées comme la franc-maçonnerie ou le communisme et qui sont, en conséquence, excommuniés ipso facto ;

    Ceux qui, censés détenir l’autorité dans l’Église, travaillent en fait à la détruire (même si ce n’est pas leur intention subjective) au lieu de la protéger, notamment ceux qui, par leur élection lors d’un conclave, devraient être Papes et ne le sont pas formellement mais qui, en raison de leur dite élection, demeurent en puissance de le devenir tant qu’ils demeurent en vie ou qu’ils ne démissionnent ni ne sont démis ;

    Ceux qui, tout en étant catholiques (de nom, c’est-à-dire matériellement), n’ont pas la véritable Foi en ne croyant pas, par exemple, en l’indéfectibilité de l’Église enseignante composée des Évêques ayant juridiction (cf. https://books.google.fr/books?id=OAY5eeauGTUC&hl=fr&pg=PA204#v=onepage&q&f=false) et particulièrement de l’Église de Rome (indéfectibilité enseignée infailliblement par le Pape Sixte IV dans sa condamnation des thèses de Pierre d’Osma) comme les sédévacantistes enragés complets actuels, et ceux qui pensent, contre l’enseignement de notre Mère la Sainte Église Catholique quant à l’infaillibilité du Magistère ordinaire et universel, qu’un véritable Concile œcuménique peut enseigner quelque erreur ou qu’un vrai Pape puisse se tromper officiellement en matière de Foi ou d’enseignement de la morale comme l’affirme scandaleusement la FSSPX ;

    Ceux qui se considèrent les seuls purs et jugent leurs prochains en toutes occasions surtout quand ce n’est pas ni rôle ni leur devoir, particulièrement en se basant sur les seules apparences quand ils ne connaissent pas personnellement les affaires comme, par exemple, on le voit dans ces accusations calomnieuses : http://foicatholique.cultureforum.net/t3956-gerard-est-un-gros-menteur#31351 ou encore http://wordpress.catholicapedia.net/une-invitation-une-conference-prometteuse-et-deja-une-polemique/#comment-92801 ;

    Ceux qui ne comprennent qu’à moitié les principes philosophiques et reprochent incontinent aux autres d’être dans la contradiction !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les excités « des deux étendards »   Sam 26 Sep - 11:36

Ce que nous devons surtout retenir, dans ce tableau (ci-dessus) sur la « méditation des deux étendards », ce sont, de part et d’autre, les premières lignes dont la quintessence est de s’occuper tout d’abord et surtout de soi-même (pour trouver, avec la grâce de Dieu, l’état de grâce et y demeurer) au lieu de chercher à partir d’abord et continuellement en guerre contre tout un chacun.
C’est là ce que prêchent les bons prédicateurs des « Exercices spirituels de St Ignace ».
Mais c’est là ce qu’ignorent manifestement les excités qui se réclament outre-mesure de la dite méditation (ou, comme on le voit ici [http://wordpress.catholicapedia.net/une-invitation-une-conference-prometteuse-et-deja-une-polemique/#comment-93647], « des chapitres 23, 24, 25, 26 et 27 du Libéralisme est un péché, de Don Sarda ») pour précisément faire le contraire !...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les excités « des deux étendards »   Sam 26 Sep - 23:02

Voir ici (http://foicatholique.cultureforum.net/t4738-pauvre-gerard-delirium-tregros#31699) une première réaction à propos des deux derniers messages précédents dans le présent fil,

Et voir (http://foicatholique.cultureforum.net/t4575-eml-est-un-grand-menteur-il-ne-peut-donc-etre-antiliberal#31700) une seconde réaction !...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les excités « des deux étendards »   Ven 27 Nov - 14:27

Où est la fameuse « grille de lecture amis/ennemis” » de cet excité des deux étendards quand on apprend dans ce post (http://wordpress.catholicapedia.net/la-maison-battue-par-les-vents-le-roman-du-vatican-aux-esr/#comment-103049) que Édouard-Marie LAUGIER,
Citation :
[...] se rend :
  1. À des messes una cum

  2. Auprès d’une institution ralliée (les dominicains d’avrillé)

  3. Délibérément, en toute illégalité, et en pleine aversion

    avec les lois de la Sainte Église, alors que tu pourrais très bien faire autrement.


Ça, c’est d’une part, tu es un fraudeur.

[...]

Exclamation

Laughing

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les excités « des deux étendards »   Lun 18 Jan - 13:47


« Les deux étendards »

et

« Grilles de lecture “amis-ennemis” »


On entend souvent parler, à tort ou à raison (car ce peut être à raison), de « Grille de lecture “amis-ennemis” ».
Ce peut être à raison, disons-nous, mais, en fait, c’est souvent à tort. Car il est indispensable, pour la Foi et pour la Charité, que votre « Grille de lecture » soit intégralement catholique.

Or,
  • si vous n’êtes pas catholique, votre « Grille de lecture » ne sera pas catholique ;

  • si vous êtes « “catholique” libéral » ou, ce qui revient au même, « libéral “catholique” », votre « Grille de lecture » sera certes teinté d’un certain catholicisme mais elle sera surtout libérale.

Il est donc indispensable, pour que votre « Grille de lecture “amis-ennemis” » soit intégralement catholique, que vous-même soyez réellement catholique, au moins quant à la Foi, et donc réellement anti-libéral.
Toutefois, beaucoup se disent antilibéraux et ne le sont qu’en apparence ; pleinement catholiques quant à la Foi, mais manquent à la véritable Foi sur quelque(s) point(s) particulier(s).
Il est bien évident que ces faux catholiques n’auront pas une « Grille de lecture “amis-ennemis” » intégralement catholique!

Or il démontré
Conséquemment, ils ne peuvent être véritablement catholiques quoiqu’ils en disent, mais, quoiqu’ils s’en défendent, ils sont bel et bien libéraux à leur manière !...
Car, comme ils le disent fort bien eux-mêmes, on ne peut pas être en même temps sous l’étendard de Notre-Seigneur Jésus-Christ (où, analyse faite de leurs procédés, ils ne peuvent se trouver) et sous celui de Satan (où, analyse faite de leurs procédés, ils se trouvent nécessairement)... Comme ils le disent si souvent (à juste titre quant au principe) : « Il n’y a qu’un seul camp (que EML écrit d’ordinaire “camps” !...) dans lequel on peut être ».

Conséquemment encore, leur « Grille » personnelle respective « de lecture “amis-ennemis” » ne peut pas être intégralement catholique et, donc, leurs amis ne sont pas du bon côté et ils prennent de véritables Catholiques (tels de nombreux Prêtres excellents) pour des ennemis...

Voilà pourquoi je les attaque tous, eux et leurs “amis”, et principalement Édouard-Marie LAUGIER qui nous attaque tant lui-même avec autant de morgue et de rancœur particulièrement par courriels personnels, et à qui je réponds par la même voie (ou publiquement si cela en vaut la peine) en donnant copie, quand le sujet le concerne à mes yeux et non quand il est hors cause, à Louis-Hubert RÉMY.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les excités « des deux étendards »   Lun 18 Jan - 20:59

Après avoir complété le message ci-dessus, nous nous posons la question de savoir pourquoi et surtout comment ce fameux (et fumeux) faux argument de sa « Grille de lecture “amis-ennemis” » est si souvent avancé par Louis-Hubert RÉMY, quand on n’est pas d’accord avec lui, contre qui, précisément, n’est pas d’accord avec lui.

A dire vrai, en employant un tel argument contre ceux qui ont le malheur d’être en désaccord avec lui, LHR applique à lui-même cette Parole que Jésus-Christ adressa à ses ennemis et qui se trouve en St Luc, XI, 23 : « qui n’est pas avec moi est contre moi ».
Ainsi, Louis-Hubert RÉMY, qui s’estime, apparemment du moins, être toujours dans la Vérité et bénéficier, donc, du charisme de l’infaillibilité, se compare à Notre-Seigneur Lui-même...
Quoiqu’il en soit, il est manifeste que son orgueil est malheureusement insondable !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les excités « des deux étendards »   Jeu 31 Mar - 19:38

Il nous souvient que, au moins lors d’une retraite de St Ignace prêchée à Steffeshausen (chez le regretté abbé Schoonbroodt) par M. l’abbé Vérité (paix à son âme) dans le milieu des années 80, celui-ci, à l’occasion de la méditation dite « des deux étendards » (ou pour une autre instruction qui se voulait anti-libérale) prêchant devant un parterre de traditionalistes convaincus, non seulement ne dit aucun mot, en parlant de l’assistance dominicale à la Messe, du problème de l’“una cum” (contrairement aux prédicateurs de l’Institut Mère du Bon Conseil qui insistent bien sur ce point) mais que, votre serviteur étant allé le trouver pour lui faire remarquer la chose, il se vit envoyé proprement paître ailleurs...
C’était sans doute là une conception très antilibérale de la résistance aux modernistes qui tiennent le pouvoir à Rome !

Cela dit, si la question de cette résistance peut effectivement être abordée à l’occasion de la méditation dite « des deux étendards », celle que pose la situation actuelle de l’Autorité dans l’Église ne peut guère l’être (et, de fait, avec les prédicateurs de l’IMBC, elle ne l’est pas autrement) qu’au cours d’une instruction particulière.
Seul un fou furieux peut imaginer autre chose et parler de ce qu’il ne connaît pas !...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les excités « des deux étendards »   Jeu 31 Mar - 21:30

Seul un fou furieux peut imaginer et parler de ce qu’il ne connaît pas, en l’occurrence des retraites prêchées par l’abbé Vérité au milieu des années 80 !
Quant à la méditation dite « des trois classes d’homme » il faut croire que celui qui fanfaronne ainsi, parlant de ce qu’il ne connaît pas, ne l’a jamais bien faite puisqu’il appartient manifestement à la deuxième classe en choisissant autre chose que ce qui convient pour la Messe vu qu’il lui arrive d’aller àLa Haye aux Bonshommes, “una cum” s’il en est...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Les excités « des deux étendards »   Ven 1 Avr - 9:33

Et il en va de même avec LHR qui choisit si souvent ce qui ne convient pas comme, par exemple, s’adresser à quelqu’un qu’il ne reconnaît pas avoir le pouvoir de Juridiction pour annuler son premier mariage, préfèrer des interprétations on ne peut plus douteuses de révélations privées qui ne sont jamais de Foi à la doctrine enseignée infailliblement par notre Mère la Sainte Église Catholique,, soutenir envers et contre tout des propos sédévacantistes chez Mgr Lefebvre qui a pourtant toujours pourfendu les sédévacantistes, ou s’acoquiner avec des évêques extrêmement douteux comme Ricardo SUBIRON...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les excités « des deux étendards »   Aujourd'hui à 22:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Les excités « des deux étendards »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» comparaison de moyenne de deux échantillons, cas spécial
» MES DEUX ALLERGIES: L'ALCOOL ET DIEU
» LOI DU PRODUIT DE DEUX VARIABLES ALEATOIRES UNIFORMES
» Nausées atroces depuis deux jours
» QUESTION DE DEBUTANT sur le khi deux (sous excel)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Questions/Réponses-
Sauter vers: