Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Gérard est dans l'hérésie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Gérard est dans l'hérésie   Sam 25 Fév - 12:16

Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Dans cette réponse,
Gérard, pour une fois à peu près correcte dans son langage, a écrit:

[...]
Mon pote, si ton seul problème, c'est Ratzinger, [...] Et, SI comme tu le dis, [...]

Même s'il n'y avait eu dans l'Eglise catholique que des papes hérétiques enseignant une fausse religion synchrétique et proposant un culte protestant, [...]

Avec des “si”, on mettrait Paris en bouteille ! Laughing Laughing...
Si
Gérard n'existait pas ou s'il était moins borné, nous ne lirions pas tant d'âneries ! Laughing Laughing...

Cet âne ne sait-il donc pas que l'infaillibilité de l'Église en général provient de celle du Pape à qui Notre-Seigneur a dit, en la personne de Simon-Pierre, « [...] Je te donnerai les clés du royaume des cieux ; et tout ce que tu lieras sur la terre sera aussi lié dans les cieux ; et tout ce que tu délieras sur la terre sera aussi délié dans les cieux » (St Matt., XV,18-19) et « Pais mes agneaux [...] Pais mes brebis » (St Jean, XXI, 15-17) ?
Serait-il comme les hérétiques qui font primer l'Église (le concile) sur le Pape ? Transferait-il ainsi Jésus-Christ en homme faillible voire en menteur ? Suspect...

Notons au passage que lorsque j'écris « Si tous les Évêques qui existaient sous Sa Sainteté le Pape Pie XII, comme Mgr Lefèbvre en l'occurrence, sont devenus des ennemis [...] », ce fieffé sophiste insinue (quand il écrit « Mon pote, si ton seul problème, c'est Ratzinger, alors tu attends qu'il crève ! Et, SI comme tu le dis, nous n'avons comme ennemi manifeste Ratzinger, alors, c'est toi qui a raison, demeure à Rome, l'Eglise enseignante d'avant le Concile. ...Pourquoi poses-tu la question de savoir où est l'Eglise enseignante puisque pour toi, tu n'as aucun doute qu'elle soit à Rome, [...] ») que, pour nous, il subsisterait à Rome, hormis le faux pape, tous les autres hiérarques qui seraient ainsi formellement l'Église enseignante ! No Rolling Eyes...

Mais, où est la réponse à cette question :
« Où est, aujourd'hui, la succession apostolique indispensable pour rendre compte de la Note d'Apostolicité de la Sainte, Une et Catholique Église ? »

Hein, OÙ EST-ELLE ?

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Gérard est dans l'hérésie   Sam 25 Fév - 16:53

Un artificieux, particulièrement de mauvaise foi, insinue que, pour nous, Josef RATZINGER, qui serait « [mon] pape actuel » (alors que je ne cesse de proclamer qu'à la suite de Paul VI, il n'est pas formellement Pape !...), « [serait] faillible et que [je maintiendrais] que l'Eglise de [mon] pape est infaillible et apostolique. »

Je le mets au défit de trouver un quelconque écrit de ma part dans lequel j'aurais dit que l'Eglise de Josef RATZINGER, ou celle de Paul VI et ses successeurs, « est infaillible et [formellement] apostolique. » Basketball

Encore une fois, il n'y a là qu'interprétation sophistique et tendancieusement malhonnête pour faire dire autre chose que ce que l'on dit, de la part d'un clown qui veut à tout prix avoir raison même quand ses amis lui disent qu'il est à côté de la plaque ! Rolling Eyes...
Car, « l'Eglise de [mon Pape] [qui, cette Eglise] est infaillible et [formellement] apostolique », est celle de St Pierre à Pie XII. Ce qui suit celui-ci n'est que matériellement (donc pas en acte) et en puissance l'Eglise Une, Sainte, Catholique et Apostolique, laquelle n'est infaillible que lorsqu'elle existe en acte c'est-à-dire formellement.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Gérard est dans l'hérésie   Lun 5 Mar - 1:39

Alors, Gégé ! Depuis le 25 février on est dans l'incapacité de trouver un quelconque écrit de ma part dans lequel j'aurais dit que l'Eglise de Josef RATZINGER, ou celle de Paul VI et ses successeurs, « est infaillible et [formellement] apostolique », comme demandé ci-dessus ? Smile

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Gérard est dans l'hérésie   Mer 7 Mar - 17:17

Si Gégé ne sait pas répondre (et pour cause !...) aux deux messages ci-dessus, montrant ainsi qu'il est incapable, ce malhonnête insinuant, de donner les références des prétendues citations qu'il présente, il n'est en revanche aucunement gêné de se référer explicitement aux modernistes qu'il proclame par ailleurs vouloir combattre ! Suspect

Dans ce message il reproduit en effet un large extrait de ceci !

Il demande des commentaires ; le présent message en est un !
Et en voici un autre : Gérard est un traître qui saisit toute occasion pour attaquer les véritables Papes comme il tente encore de le faire, une fois de plus, pour Sa Sainteté Pie XII...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Gérard est dans l'hérésie   Sam 28 Avr - 16:51




Gérard est pire que Wulfrano


L’ancien avocat mexicain professe que l’Église catholique est morte avec le décès de Sa Sainteté le Pape Pie XII.
Le super surexcité, plus dur que les durs de dur, affirme implicitement ici (« Si, comme le croit Catherine (elle n'est pas la seule) tout ce qui vient de l'Eglise ne peut être que bon pour les fidèles et aucunement mauvais, pourquoi y aurait-il eu besoin de la Grande Réforme de Grégoire VII et celle, plus près de nous, La Réforme du Concile de Trente...pour ne citer que ces deux réformes ») que la Sainte Église peut donner, dans sa doctrine sur la Foi et les mœurs et surtout dans sa discipline sans doute, quelque chose de mauvais à ses enfants !
Comme si elle n’était pas toujours dirigée par l’Esprit de Dieu promis par Jésus-Christ qui a dit (St Matt., XXVIII, 20) « […]ecce ego vobiscum sum omnibus diebus, usque ad consummationem sæculi. » (Souligné par JP B.)

Tout le monde sait par ailleurs que Gérard restreint l’infaillibilité pontificale à la définition exclusive de ce qui a été défini lors de la 4ème session du Concile du Vatican (Ier) dans la seconde Constitution Apostolique dogmatique, Pastor Æternus, le 18 juillet 1870, avant dernier § qui énonce
Citation :

Le Pontife romain, lorsqu'il parle ex cathedra, c'est-à-dire lorsque, remplissant sa charge de pasteur et de docteur de tous les chrétiens, il définit, en vertu de sa suprême autorité apostolique, qu'une doctrine sur la foi ou les mœurs doit être tenue par toute l'Église, jouit, par l'assistance divine à lui promise en la personne de saint Pierre, de cette infaillibilité dont le divin Rédempteur a voulu que fût pourvue son Église, lorsqu'elle définit la doctrine sur la foi et les mœurs. Par conséquent, ces définitions du Pontife romain sont irréformables par elles-mêmes et non en vertu du consentement de l'Église.


Remarques :

  1. Dans cette définition, il n’est nullement dit que le Pape n’est infaillible qu’uniquement dans ces conditions.
    Il est en effet affirmé que le Pape est infaillible dans lesdites conditions mais il n’est pas affirmé qu’il l’est seulement dans ces conditions : Pastor Æternus n’émet aucune restriction qui restreindrait l’infaillibilité aux seules conditions ainsi définies.

    Il s’ensuit que la réponse à la question « Quand est-ce que le Pape est infaillible ? » dans le Grand catéchisme de St Pie X, édité par la revue Itinéraires en 1967, repris par Dominique Martin Morin en 1984 que j’ai sous les yeux : « Le Pape est infaillible seulement lorsque… » n’est pas exacte car elle outrepasse la définition de Pastor Æternus.
    Cette version ne reprend-elle que celle du Cardinal Sarto (futur St Pie X) lorsqu’il n’était encore qu’Évêque de Mantoue et avait fait alors rééditer un catéchisme antérieur à Vatican I, et ne tient-elle pas compte de la correction qu’il apporta, en tant que Pape infaillible, au catéchisme du diocèse de Rome lorsqu’il fut effectivement devenu Pape, catéchisme qu’il aurait voulu imposer à toute l’Église et dans lequel il supprima la locution « seulement lorsque » ?
    C’est possible et, quand on connaît les oppositions que Jean Madiran (directeur d’Itinéraires) manifeste à l’égard de l’infaillibilité pour sauvegarder les “papes” vaticandeux, c’est même fort possible…



  2. De quelle infaillibilité la définition de Pastor Æternus affirme que jouit le Pontife romain ?
    « De cette infaillibilité dont le divin Rédempteur a voulu que fût pourvue son Église, lorsqu'elle définit la doctrine sur la foi et les mœurs. »

    Il s’ensuit que l’Église elle-même (ensemble Pape et Évêques unis au Pape) est infaillible dans son Magistère ordinaire et universel conformément à la définition de la première Constitution Apostolique dogmatique, Dei Filius du 24 avril 1870, décrétée lors de la 3ème session du Concile du Vatican (Ier) qui énonce (chapitre III De fide, § 4) : « […]on doit croire d'une foi divine et catholique tout ce qui est contenu dans les saintes Écritures et dans la tradition, et tout ce qui est proposé par l'Église comme vérité divinement révélée, soit par un jugement solennel, soit par son magistère ordinaire et universel. »

    Là aussi, aucune restriction n’est émise qui viendrait restreindre l’infaillibilité de l’Église elle-même seulement à ce qui est ainsi défini.

    Que l’Église soit, d’autre part, également infaillible dans la discipline qu’elle impose à ses enfants, cela ressort clairement, comme il a déjà été exposé à Gérard dans ce message, de la condamnation solennelle de la 78ème proposition du synode de Pistoie dont
    Monsieur l'abbé B. Lucien a écrit:

    Le synode diocésain de Pistoie (Toscane) fut tenu en 1786. Il était inspiré par le Fébronianisme (doctrine opposée du Saint Siège) et le Jansénisme. En 1794, par la Constitution Auctorem fidei, le Pape Pie VI condamna 85 propositions tirées des actes de ce synode.
    La 78e proposition extraite par Pie VI de ce synode, […] enseignait ceci :
    « dans chaque article, il faut distinguer ce qui se rapporte à la foi et à l’essence de la religion de ce qui est propre à la discipline ; …dans cette discipline même, il faut distinguer ce qui est nécessaire ou utile pour retenir les fidèles dans le bon esprit, de ce qui est inutile ou trop pesant pour la liberté des enfants de la nouvelle alliance, et encore plus de ce qui est dangereux et nuisible, comme conduisant à la superstition et au matérialisme. »

    (Cité par M. l’abbé Bernard LUCIEN, La situation de Paul VI devant la doctrine catholique, Cahiers de Cassiciacum, Supplément au N° 2, note 6 au bas de la page 5.)

    On reconnaîtra là la doctrine erronée énoncée par Gérard mais laissons parler Monsieur l’abbé Bernard LUCIEN
    qui, dans son texte lui-même (même page), a écrit:

    Le Pape Pie VI, […] a condamné la 78e proposition du synode de Pistoie pour le motif suivant :
    « parce que, par la généralité de ses expressions, elle inclut et soumet à l’examen prescrit même la discipline constituée et approuvée par l’Eglise, comme si l’Eglise, qui est régie par l’Esprit de Dieu, pouvait constituer une discipline non seulement inutile et même plus onéreuse que ce que permet la liberté chrétienne, mais encore dangereuse, conduisant à la superstition et au matérialisme  » 5.
    Pour ces raisons, la proposition de Pistoie a été condamnée comme :
    « fausse, téméraire, scandaleuse, pernicieuse, offensante pour les oreilles pies, pour l’Eglise et pour l’Esprit de Dieu par qui elle est régie, injurieuse, au minimum erronée ».

    (Souligné par l’abbé LUCIEN, qui ajoute en note 5 : « C’est nous qui soulignons dans cette citation. ».)

Que Gégé Ier, juge de tous les véritables Papes, aille donc se rhabiller avec ses hérésies !
C’est ce que Gabrielle, , Diane, ici, et Sandrine, à cet endroit, lui expriment judicieusement. Voir aussi ceci

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Gérard est dans l'hérésie   Lun 11 Juin - 6:16

Comme il est démontré dans ce message, la thèse dite « de Cassiciacum » élaborée par feu le regretté R.P. Michel-Louis GUÉRARD DES LAURIERS (O.P.) est entièrement conforme à toute la sainte doctrine de l’Église Catholique dont, elle seule, respecte toutes les données, tant pour la philosophie que pour les quatre notes de l’Unique, Sainte, Catholique et Apostolique Église.

On peut, toutefois, ne pas y adhérer pour divers motifs (qu’il ne m’appartient pas de discuter ici) car elle n’est, en l’état actuel des choses, qu’une simple opinion et une opinion libre.

Toutefois, l’attaquer opiniâtrement comme le fait Gérard LAURENÇON, et implacablement comme il cherche obstinément à le faire, c’est se montrer :
  • ennemi de la vérité (car alors on nie l’application logique et cohérente des thèses de philosophie thomiste qui la concernent) ;
  • ennemi de l’Unique, Sainte, Catholique et Apostolique Église (puisqu’on nie alors, qu’on le veuille ou non, implicitement la pérennité de son Apostolicité et, par voie de conséquence sa propre pérennité),
  • et, donc, ennemi de Dieu même, la Vérité même, Auteur de toute vérité, et Auteur de l’Unique, Sainte, Catholique et Apostolique Église !

On peut ne pas adhérer à la thèse dite de Cassiciacum, mais on ne peut pas raisonnablement l'attaquer comme le fait sans fondement réel ce misérable clown...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Gérard est dans l'hérésie   Jeu 11 Avr - 11:02

Gérard, sur un autre forum et sous le pseudonyme de Banigé puisqu'il en a été banni sous son propre prénom comme il a été banni de ce forum-ci, dans les deux cas pour s'en être pris à tous les véritables Papes depuis Sa Sainteté Pie VII jusqu'à Sa Sainteté Pie XII en passant par St Pie X lui-même, préfère avoir à faire à de faux papes plutôt qu'à la distinction entre la matière et la forme affirmée, à propos du Pape, par St Robert Bellarmin, Docteur de l'Église !
Voici, en effet, ce qu'il a écrit:

[...]
Il nous est dit qu'à la fin des temps, il y aurait des faux Christs en grand nombre et il est bien facile de comprendre qu'un des meilleurs accoutrements de ces faux Christs serait revêtu de blanc et siègerait au Vatican...ou ailleurs puisqu'on en dénombre une douzaine. Et cette douzaine de papes est plus prête de la vérité que JP B parce que AU MOINS, elle estime que l'église synchrétique de Vatican II ne peut pas être l'Eglise.
[...]

(C'est moi qui souligne en gras.)

Or, votre serviteur ne fait que répéter, après Mgr Guérard des Lauriers qui n'a fait que l'appliquer à la situation présente, la distinction de St Robert Bellarmin !...

Cela dit, il est évident que ces faux papes (faux Christs serait revêtu de blanc) « [estiment] que l'église synchrétique de Vatican II ne peut pas être l'Eglise » puisque, pour chacun d'eux, l'Église c'est lui-même...

Et Gégé ne voit pas ça et les préfère ! No
Pauvre Gégé Rolling Eyes

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Gérard est dans l'hérésie   Jeu 11 Avr - 11:33

Gégé, qui ce matin se réjouit de ses insanités, a écrit:

[...]
Dieu éclaire qui il veut et quand il veut. Cependant, Dieu peut aussi nous éclairer par d'autres qu'il a éclairés. Le problème de notre temps, c'est que ces lumières ne nous arrivent pas par une autorité connue et compétente... [...]

Quand on sait ce qu'il fait d'« une autorité connue et compétente » comme celle des véritables Papes depuis Sa Sainteté Pie VII jusqu'à Sa Sainteté Pie XII en passant par St Pie X lui-même, cela ne manque pas de piquant !...
Malheureux hérético-schismatique !...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Gérard est dans l'hérésie   Ven 7 Fév - 0:39

A la suite de Gabrielle, dont il est montré qu’elle est dans l’hérésie, on trouve ici la confirmation du présent fil selon lequel Gérard y baigne (dans l’hérésie) : pour prétendument conserver la Foi, on ne peut pas arriver à affirmer « que tout le corps [des successeurs] des apôtres » réunis lors dudit conciliabule étaient TOUS « hérétiques, schismatiques et apostats » (cf. ce message) et ainsi qu’aujourd'hui l’Église hiérarchique enseignante DANS SA TOTALITÉ serait devenue hérétique (schismatique et apostate) en un mot qu’elle est MORTE ( ! affraid...) et est remplacée par, ou serait devenue, DANS SA TOTALITÉ une “secte Exclamation...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Gérard est dans l'hérésie   Jeu 25 Juin - 15:00

Semper idem (Cliquez.)

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Gérard est dans l'hérésie   Dim 6 Sep - 17:05

Dans un courriel privé adressé à Léon VEUILLOT hier, samedi 5 septembre 2015 à 16h31, à l'attention de votre serviteur,
Gérard a écrit:

Mon cher JP B,

http://foicatholique.cultureforum.net/t3765p90-le-forum-t-d-quen-penser#31513

http://foicatholique.cultureforum.net/t3762p90-parti-pris#31514

Toute ta belle démonstration dans les liens ci-dessus consiste à nous culpabiliser et de nous acculer au schisme et à l'hérésie parce que nous ne voyons pas de hiérarchie qui pourraient représenter la succession apostolique actuellement (non pas "parce qu['ils] ne [voient] pas de hiérarchie qui pourraient représenter la succession apostolique actuellement" mais parce qu'ils affirment qu'ils n'y a plus aujourd'hui un seul hiérarque qui soit encore catholique – formellement ou moins matériellement – et que, de ce fait, ils affirment au moins implicitement – explicitement pour Gégé – que la Hiérarchie sacrée – qui ne peut pas disparaître et doit donc conserver au moins un évêque résidentiel ne serait-ce que materialiter – a néanmoins totalement disparu ! [1]).

Tu crois que parce que tu nous condamnes à mort [2], nous sommes certains d'avoir tort (non pas "certains" mais, par cette "belle démonstration", vous êtes convaincus – au sens d'être pris en flagrant délit – d'avoir tort [1]). Cependant Jésus a été condamné à mort presque par tous et JAMAIS une personne n'a eu autant raison que lui ! Ainsi l’orgueil de Gégé déplace toutes bornes ! Le voici qui se compare à Jésus-Christ condamné et crucifié tandis que lui n’est nullement condamné mais seulement prévenu d’être dans l’hérésie et le schisme, sans être accusé d’y être formellement et n’est, bien sûr, aucunement "[condamné] à mort"...[1]

Pour être plus certain de ta condamnation, tu fais exactement comme si nous refusions que l'Eglise catholique ait une succession apostolique et tu nous mets dans la catégorie de toutes les sectes qui ont refusé à l'Eglise catholique l'autorité aux successeurs des Apôtres.

Ce qui compte pour toi
, ce n'est pas notre commun constat que nous avons et qui consiste à reconnaître que ceux qui se présentent comme étant la succession apostolique n'ont pas la doctrine ni le culte de la succession apostolique.
Ce qui compte pour toi
, ce n'est même plus de revenir et d'étudier d'où vient  ce grave problème sans précédent et quels  sont ceux qui en ont été la cause.
Ce qui compte pour toi
c'est "la solution finale"...la tienne pas celle d'Hitler ! Veut-il, en disant cela, nous reprocher le fait que nous ne soyons pas hitlérien tandis que lui le serait ? Suspect...[1]

Ce qui compte pour toi
, c'est de nous interdire le droit et le devoir que nous avons de refuser pour détenteur de la succession apostolique des personnes qui non seulement n'ont ni la doctrine ni le culte de la succession apostolique mais qui sont les chefs d'une secte née à Vatican II !

Tu
crois
avoir trouvé la solution en affirmant qu'il n'y a jamais eu de naissance d'une nouvelle église à Vatican d'eux [3]. Tu crois avoir trouvé la solution en affirmant que ces personnes sont envers et contre tout,  la succession apostolique en puissance mais pas en acte. Cependant, tu vas plus loin et volontairement, tu veux ignorer qu'il y a eu la naissance d'une nouvelle église-secte à Vatican d'eux et tu identifies l'Eglise catholique à cette abominable secte à qui tu oses donner la légitimité de l'apostolicité de titre vidée de son contenu [3].
Ainsi tu crois que l'Eglise catholique peut être apostolique [4] sans qu'elle soit le repaire fondamental  de l'Eglise fondée par J-C et qui est celui d'enseigner infailliblement la vérité "hieri, hodie et sempiternam". Faux ! cette accusation est une calomnie ! Mais Gégé ne fait pas la distinction, car il ne sait pas la faire parce qu'apparemment il ne le peut pas, entre ce qui est formel et ce qui n'est que matériel...[1]
Tu
crois
à un successeur de Pierre qui aurait la charge de Pierre sans l'exercer et en exerçant la stratégie de l'Antechrist[sic] (l'Antéchrist) [5],  pontifes[sic] (alors, Gégé, on passe du singulier au pluriel sans crier gare ! clown...) de  la contre église qu'ils ont créée ! Même Lefèbvre que[sic] dont tu as toujours défendu l'honneur devant mes attaques a reconnu, comme les bandits du conciliabule, qu'il s'agissait d'une nouvelle église et il a été obligé de se contredire en faisant ensuite comme si c'était quand même, l'Eglise catholique. Toi et Guérard[sic] (Quel orgueil, pour parler ainsi d'un religieux sans citer son titre !...) vous évitez cette contradiction mais vous tomber[sic] sur la contradiction d'une église qui ne peut être l'Eglise et qui n'a plus aucune identité de l'Eglise or celle d'avoir eu des hommes pour élire. Vous  avez créé une église que vous prétendez catholique parce qu'il ne lui resterait que le droit de nommer des papes et des évêques [3]. Vous  n'êtes même pas dans une église car tous ceux qui sont dans une église en adopte la doctrine et le culte; vous êtes dans une machine à voter des successeurs aux Apôtres que vous appelez "Eglise catholique" [3]

Si, par ta grande conviction, tu convaincs des personnes, tu les aura[sic] seulement convaincues d'appartenir à une église qui n'a aucune des identité de l'Eglise catholique. Comme tous les autres mouvements de la tradouillerie et autres clercs de nouvelles chapelles, tu n'auras fait que d'augmenter le nombre des fidèles de la plus abominables des sectes qui ont paru sur la terre.

Gégé

(Souligné en gras et/ou d'un trait par JPB.)

Notes de JP B
 :
  1. "condamnes à mort", vraiment ? Quelle entrée en matière, pour son attaque (car sa défense se résume à son seul premier § !...), grandiloquente ! Laughing  Rolling Eyes

  2. Remarque de JP B.

  3. Non pas ! Mais l'existence de cette nouvelle Église n'est pas établie officiellement et donc ceux qui la composent ne peuvent pas être dits formellement hors de l'Église Catholique et, d'autre part, si toute la hiérarchie appartient de nos jours à "une nouvelle église", la question, à laquelle Gégé ne répond pas parce qu'il ne sais pas y répondre car il ne PEUT pas y répondre, se pose de savoir où se trouve aujourd'hui la hiérarchie qui ne peut pas disparaître (cf. http://foicatholique.cultureforum.net/t3765p90-le-forum-t-d-quen-penser#31513) et comment elle s'y trouve...

  4. Non pas actuellement formaliter mais, en l'état actuel des choses, seulement materialiter en attendant que cette nouvelle Église soit officiellement reconnue et ses membres officiellement déclarés hors de l'Église Catholique.

  5. Faux ! cette accusation est une calomnie ! Mais Gégé ne fait pas la distinction, car il ne sait pas la faire parce qu'apparemment il ne le peut pas, entre ce qui est formel et ce qui n'est que matériel...

Cela dit, après ces notes, remarquons aussi combien Gégé qui, avec son ami ou plutôt son âme damnée Maurice CANIONI, se permettent tous deux de juger Sa Sainteté le Pape Pie XII sur des sujets qu'ils ne maîtrisent pas et donc ne comprennent pas, Gégé qui s’en prend à tous les Papes y compris St Pierre et St Pie X ( ! Cf. Le juge des Papes formaliter: menteur, faussaire, imposteur...), Gégé, disons-nous, ne fait ici pratiquement qu'attaquer notre position sans justifier positivement la sienne : il ne cesse d'argumenter sur ce qu'il croit être le fait de « Ce qui compte pour toi [...] » (4 fois), « Tu crois [...] » (4 fois), « vous évitez [...] », « vous tombez [...] », « Vous avez [...] », « vous prétendez [...] », « Vous n'êtes [...] », « vous êtes [...] », « tu convaincs [...] », « tu les auras [...] », « tu n'auras [...] » ; mais pas un mot sur ce que lui, Gégé, pense, fait ou ne fait pas, en particulier pas un mot sur comment répond-il à la question de savoir où se trouve aujourd'hui la hiérarchie sacrée qui ne peut pas disparaître mais qu'il fait disparaître dans sa position, et comment elle s'y trouve !...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gérard est dans l'hérésie   Aujourd'hui à 22:47

Revenir en haut Aller en bas
 
Gérard est dans l'hérésie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les dessous de la consécration épiscopale du P. Guérard !
» La liberté religieuse dans l'époque patristique
» Recherche poèmes Charybde et Scylla Joccottet, Bérard
» L'enseignement de la prière dans l'Evangile
» Fourmillements et faiblesses dans les mollets

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Le coin de JP B-
Sauter vers: