Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un élu de conclave qui a renié NSJC peut-il devenir Pape ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Un élu de conclave qui a renié NSJC peut-il devenir Pape ?   Mer 29 Fév - 4:30

Un « “pape” materialiter », c’est-à-dire en puissance, qui a renié Notre-Seigneur Jésus-Christ peut-il devenir, s’il se convertit, formellement Pape ?

Question ouverte !...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Un élu de conclave qui a renié NSJC peut-il devenir Pape ?   Mer 29 Fév - 21:45

Ici, en réponse au message également écrit ci-dessus,
ROBERT a écrit:

B JP a écrit:
Un « “pape” materialiter », c’est-à-dire en puissance, qui a renié Notre-Seigneur Jésus-Christ peut-il devenir, s’il se convertit, formellement Pape ?
Du déja-vu JPB Sleep

Mais encore ?

Cela est donc si difficile de répondre, même sans donner d’explication justificative, soit oui, un « “pape” materialiter », c’est-à-dire en puissance, qui a renié Notre-Seigneur Jésus-Christ peut devenir, s’il se convertit, formellement Pape, ou soit, non, un « “pape” materialiter », c’est-à-dire en puissance, qui a renié Notre-Seigneur Jésus-Christ ne peut pas devenir, même s’il se convertit, formellement Pape ?…

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Un élu de conclave qui a renié NSJC peut-il devenir Pape ?   Jeu 1 Mar - 0:34

La question n’est pas de savoir comment la thèse dite de Cassiciacum est ressentie viscéralement (avec les tripes) mais comment elle doit être étudiée avec l’intelligence au regard de la Foi catholique
Or, à ce sujet, jamais je n’ai trouvé une étude qui, sans la déformer grotesquement, l’ait sérieusement réfutée.

Cela dit, je dirai qu’entre le moment où, aux environs de Césarée de Philippe Notre-Seigneur promit à Simon-Pierre qu’Il bâtirait son Église sur celui-ci, lui promettant l’infaillibilité et l’établissant ainsi Pape en puissance (« “pape” materialiter ») et le moment où, effectivement, il l’installa Pape en acte (formaliter) sur toute Son Église en lui disant « pais mes agneaux… pais mes brebis » lors de la seconde pêche miraculeuse après Sa résurrection, entre ces deux moments, dis-je, Simon-Pierre Le renia par trois fois, avec serment ; et pourtant cela, qu’il regretta amèrement bien sûr, n’empêcha pas Notre-Seigneur de l’établir Pape en acte !

Que ceux, donc, qui disent que même si un successeur vaticandeux se convertissait, ses erreurs passées l’empêcheraient de devenir véritablement Pape, réfléchissent à cela…

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jerkoff
Invité



MessageSujet: Non   Ven 2 Mar - 4:26

Bonjour, Jean Paul!

Par rapport à votre question «un élu de conclave qui a renié NSJC peut, s’il se convertit, devenir formellement Pape ? », ma réponse c’est : «Non. L’Esprit Saint n’est pas un Object du jouer. »


Revenir en haut Aller en bas
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Un élu de conclave qui a renié NSJC peut-il devenir Pape ?   Ven 2 Mar - 17:01

Jerkoff a écrit:
Bonjour, Jean Paul!

Par rapport à votre question «un élu de conclave qui a renié NSJC peut, s’il se convertit, devenir formellement Pape ? », ma réponse c’est : «Non. L’Esprit Saint n’est pas un Object du jouer. »



Alors pourquoi, entre le moment où, aux environs de Césarée de Philippe Notre-Seigneur promit à Simon-Pierre qu’Il bâtirait son Église sur celui-ci, lui promettant l’infaillibilité et l’établissant ainsi Pape en puissance (« “pape” materialiter ») et le moment où, EFFECTIVEMENT, il l’installa Pape EN ACTE (formaliter) sur toute Son Église en lui disant « pais mes agneaux… pais mes brebis » lors de la seconde pêche miraculeuse après Sa résurrection, pourquoi, entre ces deux moments, dis-je, Simon-Pierre Le renia par trois fois, avec serment, ce qu’il regretta amèrement bien sûr, sans que cela n’empêche pas Notre-Seigneur de l’établir Pape en acte ?

« L’Esprit Saint n’est pas un Object du jouer » ne semble pas être une bonne maxime dans ce cas précis...

Vous répondez donc de travers, Wulfrano !...

Bonne nuit, maintenant, pour vous et bonjour pour demain !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jerkoff
Invité



MessageSujet: Encore   Sam 3 Mar - 3:58

« L’Esprit Saint n’est pas un Object du jouer .»
Revenir en haut Aller en bas
Jerkoff
Invité



MessageSujet: Effondrement   Sam 3 Mar - 4:43

Comme un institution humain, juridique, hiérarchique, social et visible, l'effondrement interne de l'église est principalement dû à deux facteurs : infiltration et infidélité. Ainsi, aujourd'hui, la hiérarchie catholique authentique - le pape, les évêques et les prêtres n'existe pas plus dans le sens dogmatique approprié. Dans le sens mystique inexact - une poignée de catholiques, prêtres et laïcs, fidèles à la tradition- l'église catholique militante continuera en avant à même à la consommation des âges.











Revenir en haut Aller en bas
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Un élu de conclave qui a renié NSJC peut-il devenir Pape ?   Sam 3 Mar - 12:34

Jerkoff a écrit:
« L’Esprit Saint n’est pas un Object du jouer .»
C’est pourquoi l’homme qui est déjà baptisé mais n’a pas la Foi ou l’a perdue, et que l’Esprit-Saint convertit, non seulement fait, comme avant sa nouvelle conversion, partie du corps de l’Église, mais, depuis cette conversion il fait également partie de l’âme de l’Église et peut donc, si les électeurs du Pape ne le rejettent pas mais l’acceptent pour qu’il le devienne, être alors formellement Pape, sous condition, bien sûr, que lui même accepte réellement la charge de Pontife suprême.
Cela n’est pas impossible ! C’est aux électeurs du Pape de le décider (et nous avons l'exemple avec St Pierre) ; ce n’est pas à un simple quidam comme Wulfrano de le décider…

Et c’est parce que l’homme déjà baptisé mais n’a pas la Foi ou l’a perdue, à qui l’Esprit-Saint donne la grâce d’une véritable conversion, est ainsi incorporé réellement à l’âme de l’Église, que l’application que vous prétendez faire de cette citation « L’Esprit Saint n’est pas un Object du jouer » n’est pas à-propos et que j’ai écrit dans mon précédent message que cette citation ne semble pas être une bonne maxime (de votre part) dans ce cas précis.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Un élu de conclave qui a renié NSJC peut-il devenir Pape ?   Sam 3 Mar - 16:55

Jerkoff a écrit:
Comme un institution humain, juridique, hiérarchique, social et visible, l'effondrement interne de l'église est principalement dû à deux facteurs : infiltration et infidélité. Ainsi, aujourd'hui, la hiérarchie catholique authentique - le pape, les évêques et les prêtres n'existe pas plus dans le sens dogmatique approprié. Dans le sens mystique inexact - une poignée de catholiques, prêtres et laïcs, fidèles à la tradition- l'église catholique militante continuera en avant à même à la consommation des âges.
« Ainsi, aujourd'hui, la hiérarchie catholique authentique - le pape, les évêques et les prêtres n'existe plus »

S’il n’y a absolument plus d’Évêque catholique, vous rompez la succession apostolique, vous proclamez implicitement que l’Unique, Sainte et Catholique Église (qui perdure il est vrai, quand à son âme, dans « une poignée de catholiques, prêtres et laïcs, fidèles à la tradition ») ne serait plus également Apostolique !
Ce qui est une hérésie…

Qu’il n’y ait plus aujourd’hui un Pape, nous sommes bien d’accord (du moins au point de vue formel) ; mais non seulement il doit subsister, et cela jusqu’à « la consommation des âges », au moins un électeur du Pape, mais, de plus, au moins également un Évêque catholique pour assurer la succession apostolique.
Cela est de Foi : « [Credo …] Unam, Sanctam, Catholicam et Apostolicam Ecclesiam » !…

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Un élu de conclave qui a renié NSJC peut-il devenir Pape ?   Dim 4 Mar - 10:05

Certains font du temps qui passe un Dieu !
Pour eux, le temps est plus fort que Notre-Seigneur Jésus-Christ qui a dit aux Apôtres (St Matt., XXVII, 16) pas à tous les fidèles, ceci : « … et ecce ego vobiscum sum omnibus diebus, usque ad consummationem sæculi. » (« … et voici que je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la consommation des siècles. » C’est-à-dire la fin du monde. – St Matt., XXVII, 20.)
Ils font de Notre-Seigneur Jésus-Christ un Dieu qui se trompe ou qui ment ; ils sont dans l’hérésie et leurs messages qui respirent cette hérésie ne seront pas acceptés ici !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jerkoff
Invité



MessageSujet: Disciples   Dim 4 Mar - 11:04

Christ a promis d'être avec ses disciples... Sa promesse d'être avec eux tous les jours jusqu'à la consommation des siècles se réfère à leurs DISCIPLES, c'est-à-dire à les disciples dévoués et fidèles, mais non à les traîtres, les hypocrites, les destructeurs des sacrements.

Revenir en haut Aller en bas
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Un élu de conclave qui a renié NSJC peut-il devenir Pape ?   Dim 4 Mar - 13:00

Jerkoff a écrit:

Christ
[expression éminemment protestante !...)] a promis d'être avec ses disciples... Sa promesse d'être avec eux tous les jours jusqu'à la consommation des siècles se réfère à leurs DISCIPLES, c'est-à-dire à les disciples dévoués et fidèles, mais non à les traîtres, les hypocrites, les destructeurs des sacrements.

« Le Christ a promis d'être avec ses disciples... Sa promesse d'être avec eux tous les jours jusqu'à la consommation des siècles se réfère à leurs DISCIPLES, c'est-à-dire aux disciples dévoués et fidèles, mais non à les traîtres, les hypocrites, les destructeurs des sacrements. »
Et qui, ici, a dit le contraire ?

Mais si le Christ a promis d'être avec ses Apôtres (et leurs successeurs) « tous les jours, jusqu’à la consommation des siècles », c’est que, jusqu’à la fin du monde, ils auront des successeurs qui ne seront pas « les traîtres, les hypocrites, les destructeurs des sacrements » (du moins pas continuellement) pour qu’Il puisse être avec eux « tous les jours, jusqu’à la consommation des siècles. »

A cette argumentation, Wulfrano Ruiz Sainz, exposée trois messages plus haut :
Citation :

[...]

S’il n’y a absolument plus d’Évêque catholique, vous rompez la succession apostolique, vous proclamez implicitement que l’Unique, Sainte et Catholique Église (qui perdure il est vrai, quand à son âme, dans « une poignée de catholiques, prêtres et laïcs, fidèles à la tradition ») ne serait plus également Apostolique !
Ce qui est une hérésie…

Qu’il n’y ait plus aujourd’hui un Pape, nous sommes bien d’accord (du moins au point de vue formel) ; mais non seulement il doit subsister, et cela jusqu’à « la consommation des âges », au moins un électeur du Pape, mais, de plus, au moins également un Évêque catholique pour assurer la succession apostolique.
Cela est de Foi : « [Credo …] Unam, Sanctam, Catholicam et Apostolicam Ecclesiam » !…

Vous opposez cette hérésie selon laquelle le temps de l’Église enseignante hiérarchique est fini !

Malgré votre message où vous commenciez à exprimer correctement la doctrine catholique et pour lequel je vous ai félicité, vous baignez en pleine hérésie.
C’est pourquoi, jugeant qu’il n'était qu’hypocrisie pour faire mieux passer vos insanités hérétiques sur l’Église, j’ai supprimé ledit message et celui où je vous félicitais.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Un élu de conclave qui a renié NSJC peut-il devenir Pape ?   Dim 4 Mar - 14:01

C’est un blasphème horrible de dire que Notre-Seigneur, qui ne peut pas être avec les “papes” vaticandeux et ceux qui les suivent en acceptant les hérésies du conciliabule Vatican II et qui célèbrent la diabolique fausse messe Anglicane luthérienne de Paul VI, ne serait pas, encore aujourd’hui, avec au moins un successeur des Apôtres.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jerkoff
Invité



MessageSujet: Viisble   Lun 5 Mar - 6:04

Qui est-ce « au moins un successeur des apôtres » ?
Quel est son nom ?
Où est-il ?
Quel âge a-t-il ?
Quels sont ses études et son classement ecclésiastique ?

N'oubliez pas que l'Église est une institution visible.
Revenir en haut Aller en bas
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Un élu de conclave qui a renié NSJC peut-il devenir Pape ?   Lun 5 Mar - 8:50


  1. Qui « sonde les reins et les cœurs » ?

    Dieu le révèlera publiquement, et donc visiblement, le moment venu !...
    Cela, pour l'aspect formel.
    Mais si vous ne faites pas la distinction entre ce qui est formel (en acte) et ce qui est seulement matériel (en puissance) vous êtes en effet totalement perdu dans l'incompréhension la plus complète de la situation présente.


  2. La visibilité n'est pas une Note !
    Mais l'Apostolicité, au contraire, comme l'Unicité, la Sainteté et la Catholicité de l'Église, l'Apostolicité, dis-je, est indispensable…
    Voilà, entre autres, pourquoi votre position est hérétique.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jerkoff
Invité



MessageSujet: Chimenée   Lun 5 Mar - 9:52

Wulfrano Ruiz Sainz,

Vous n'avez pas la Foi : vous ne croyez pas que « les portes de l'enfer ne prévaudront pas contre elle » (l'Église) !

Le modérateur.
Revenir en haut Aller en bas
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Un élu de conclave qui a renié NSJC peut-il devenir Pape ?   Lun 5 Mar - 14:44

Or donc, pour en revenir au sujet de ce fil, oui, un « “pape” materialiter », c’est-à-dire en puissance, qui a renié Notre-Seigneur Jésus-Christ peut devenir, s’il se convertit, formellement Pape.

Ce fut le cas de Simon-Pierre sur qui, aux environs de Césarée de Philippe Jésus-Christ promit qu’Il bâtirait son Église, à qui Il promit l’infaillibilité, l’établissant ainsi Pape en puissance (« “pape” materialiter ») et qui renia effectivement son Maître et Seigneur par trois fois, avec serment, ce qui n’empêcha pas Notre-Seigneur Jésus-Christ de l’établir Pape en acte (formaliter) sur toute Son Église en lui disant « pais mes agneaux… pais mes brebis » lors de la seconde pêche miraculeuse après Sa résurrection.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un élu de conclave qui a renié NSJC peut-il devenir Pape ?   Aujourd'hui à 22:11

Revenir en haut Aller en bas
 
Un élu de conclave qui a renié NSJC peut-il devenir Pape ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Royauté sociale de NSJC
» jésus a t-il renié Pierre devant Dieu ?
» Acte de Réparation à la Sainte Face pour expier les injures commises envers NSJC
» Garabandal juin 2010
» Que prophétisent les trois reniements de Saint Pierre ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Le coin de JP B-
Sauter vers: