Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le même pape est-il Pape seulement quand il est catholique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Le même pape est-il Pape seulement quand il est catholique ?   Ven 10 Aoû - 15:57

A cet endroit,
notre ami Luernos a écrit:

JP B a écrit:
Citation :



CARD. LUDOVICUS BILLOT, S.J.

De Ecclesia Christi, Roma Università Pontificia Gregoriana 1927.

Et ici notez qu’il est question de la succession formelle, distincte de la succession purement matérielle qui est compatible avec l’absence de l’apostolicité. La succession matérielle consiste en la nue occupation du siège par une série continue d’évêques. La succession formelle au contraire ajoute l’identité permanente de la même personne publique, de sorte que malgré la multiplicité des titulaires, un changement substantiel n’interviendra jamais dans l’exercice et dans l’attribution de l’autorité (p. 262).
(Remarquons au passage combien cela est contraire à la thèse de Mgr Lefebvre selon laquelle le Pape est Pape quand il énonce une doctrine réellement catholique, tandis qu’il ne l’est plus quand il énonce quelque erreur [ ! No…] et à celle, en tout identique, des rédacteurs du site « La Question », en tout cas du nommé “sixte” [zéro !…] qui déclare : « je crois très certaine la démonstration suivante, qui met en lumière ce qui distingue, […], la forme de la matière, abstractivement, chez le Pape, qui est né, constitué, d’une union d’une forme de juridiction dite “accidentelle” en raison de son élévation au pontificat, forme qui lui est attribuée tant qu’il proclame la doctrine du Christ, mais qui est séparée de lui lorsqu’il s’écarte de cette doctrine » ! – Et qui va dire, de manière sûre, quand le Pape énonce une doctrine réellement catholique [i. e. conforme à la Tradition] et quand il énonce quelque erreur ? Nous sommes en plein “libre arbitre” c’est-à-dire en plein protestantisme ! Rolling Eyes… – Note de JP B.)


(A suivre)

Cher Jean-Paul Bontemps,
Pourriez-vous ré-exposer clairement ce que dit Sixte du blog "La Question", avec ses termes thomistes mais aussi d'une manière simplifiée ?
Et par la même occasion vous pourriez résumer, en regard de la théorie aberrante de ces idéologues politiques dudit blog, – qui ne craignent pas de manipuler la philosophie, selon moi, pour mieux dévoyer la théologie ! – l'opinion du père Guérard.

[...]

Ce pape matériel acquerrerait donc par intermittence (quoique d'une manière rarissime, puisque la cathèdre de Rome étant fort dédaignée par les occupants...) l'identité de "pape authentique", mais ces moments sublimes et bénis ne seraient connus que de Dieu seul, puisque seul Dieu établit, ou rétablit en fonction des fantaisies du "titulaire" l'union réelle entre la forme et la matière, matière et forme telles qu'elles sont prédéfinies par eux.
Bref, selon La Question, un élu serait pape matériel et, comme son identité réelle ne serait connue jalousement que de Dieu seul, quoiqu'il fasse ou dise jusqu'à la fin de ses jours, il serait donc pape réel, et le demeurerait ainsi de suite après lui...


[...]




Vous remerciant de votre réponse.


+





  1. Ces gens se basent, d’une manière sophistique comme vous le faites remarquer cher Luernos, sur le fait que la forme du pontificat donnée par Dieu à l’élu du conclave (*) qui accepte réellement la charge du souverain pontificat (et non celle contraire de détruire l’Église comme c’est manifestement et malheureusement le cas avec les élus vaticandeux) est une forme accidentelle ajoutée à la personne de l’élu (qui constitue, selon St Robert BELLARMIN cité en note*, la matière du Pontife) personne qui possède bien évidemment déjà sa propre forme substantielle.
    (*) : Cf. St Robert BELLARMIN, De Romano Pontifice, L. II, c. 30 : « [...] en créant le Pontife, les Cardinaux n'exercent pas leur autorité sur le Pontife, puisqu'il n'existe pas encore, mais sur la matière, c'est-à-dire, sur la personne qui est disposée par l'élection à recevoir de Dieu la forme du Pontificat. »

    Est-ce à dire pour autant que lorsque l’élu se conduit en catholique, Dieu lui accorde cette forme, et, alors, l’élu du conclave est réellement Pape, mais, lorsqu’il se conduit en ennemi de l’Église (comme c’est manifestement et malheureusement le cas de nos jours) Dieu lui retirerait Sa présence et Son assistance (qui, à dire vrai, constituent la forme du Pontificat) pourtant accordées parfois à ce même élu ?

    Ce serait là faire de Notre-Seigneur un menteur
    puisque Jésus-Christ a promis à Ses Apôtres (et particulièrement à Pierre, leur Chef et Son Vicaire sur la terre – cf. St Matt., XVI, 18) et, par eux, à leurs successeurs d’être toujours (tous les jours) avec eux jusqu’à la consommation des siècles (St Matt., XXVIII, 20, in fine : « et ecce ego vobiscum sum omnibus diebus, usque ad consummationem sæculi ») !

    Il est donc impossible, une fois que Dieu a donné la forme du Pontificat à un élu de conclave, qu’Il la lui retire parce que celui-ci se conduirait en ennemi de l’Église car il est impossible, en vertu de la présence perpétuelle de Notre-Seigneur Jésus-Christ près d’un Pape “formaliter” qui bénéficie toujours (omnibus diebus) jusqu’à la consommation des siècles de l’assistance divine, qu’un tel véritable Pape défaille dans sa charge de Pontife suprême, surtout , comme osent l’affirmer les gens du blog "La Question" et tous ceux de la FSSPX, en pensant que cela pourrait se produire, avec la même personne, de temps en temps, et, en d’autres temps, ne pas se produire !...

    C’est là un raisonnement matériellement hérétique !


  2. J’affirme solennellement que c’est absolument ce que pensait le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS et que c’est ce qu’il a exprimé d’une manière équivalente dans l’un des numéros des « Cahiers de Cassiciacum ». (Mais je ne sais plus exactement où et, ceux-ci comportant un grand nombre de pages fort condensées, je n’ai pas le temps matériel de rechercher ce qu’il écrivait précisément.)


  3. Nous voyons, par le premier point ci-dessus, qu’il est impossible qu’un « “pape materialiter » acquiert « par intermittence (quoique d'une manière rarissime, puisque la cathèdre de Rome est fort dédaignée par les occupants...) l'identité de "pape authentique" ».
    Ce faux raisonnement, comme vous le pressentez, cher Luernos, n’a pour but que de faire accroire qu’« un élu serait pape matériel et, comme son identité réelle ne serait connue jalousement que de Dieu seul, quoiqu'il fasse ou dise jusqu'à la fin de ses jours, il serait donc pape réel, et le demeurerait ainsi de suite après lui... » !

J’espère, très cher, avoir enfin répondu à votre demande de « ré-exposer clairement ce que dit Sixte du blog "La Question", avec ses termes thomistes mais aussi d'une manière simplifiée ».

En union de prières


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le même pape est-il Pape seulement quand il est catholique ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le "dernier pape" de l'histoire serait Padre Jean Pierre de l'armée de marie
» Le futur pape...
» Le Pape authentifie les reliques de l'Apôtre Paul
» Le Pape Jean-Paul II bientôt "vénérable"
» Désinformation autour des paroles du Pape à Venise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Le coin de JP B-
Sauter vers: