Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La mauvaise foi du “sieur” de l'augier.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: La mauvaise foi du “sieur” de l'augier.   Mer 28 Aoû - 9:53





Dans ce fil verrouillé on trouvera les réponses successives au premier message du fil

« L'imposture Bontemps ».

Un autre fil, « La mauvaise foi du sieur Laugier – Discussions. »,
est créé, non verrouillé, pour permettre de réponse à celui-ci qui restera ainsi sans perturbateur.



1èreréponse
 :


Edouard-Marie Laugier a écrit:

Face à la malhonnêteté maladive d'individus obstinément libéraux et sectaires, qui attaquent et empêchent la diffusion de toutes réponses, je me vois obligé d'ouvrir un nouveau sujet, à l'abri de la modération impie de Bontemps.


Bonifatio fait l'écho de Bontemps, ces deux derniers, comme larrons en foire, vont doubler le niveau de bêtise de ce forum déjà bien malade du libéralisme de son gérant.
Voici un os que Bontemps ou son nouveau petit copain s'empresseront peut être de ronger  (conditionnel ce qui exclut la calomnie, je précise pour Bontemps qui vit de ça) en allant dire à l'admin, l'air faussement indigné: " voyez Mr l'admin, voyez comme il ose vous traiter vous l'administrateur, sur votre forum en plus !! ".

C'est pourtant une loi Catholique que de faire passer la Vérité avant la propriété, avant tout le reste même, et c'est même un des fondements de la Charité.
C'est pourtant ce qui ne se fait pas dans ce milieu.
C'est ce que ne font pas les abbés qui arbitrairement, privent de sacrements ou excommunient au motif fallacieux que ce serait "chez eux".
Je ne vise personne puisque tous sont potentiellement concerné. c'est une règle du "milieu".

Je pourrais m'arrêter là, il y a suffisamment de propos pour faire s'étouffer nos deux larrons cléricolâtres.

Mais il se dit ici des choses que ne peuvent pas rester sans réponses.
C'est ainsi, pour certains c'est le cirque, la foire d'empoigne, la querelle entres fous, un manque de charité, que sais-je mais puisque Bontemps s'est trouvé un petit copain pour relayer ses infections il faut y répondre mot pour mot.

[...]

Laughing LaughingLaughingLaughing
Ainsi, se prenant sans doute encore une fois pour l’Autorité dans l’Église *, Édouard-Marie Laugier affirme là sans sourciller qu’appliquer à son égard la modération légitime dont tout modérateur peut user sans avoir à en référer à celui qu’il modère, est IMPIE ! LaughingLaughingLaughingLaughing
* Dont il usurpe par ailleurs la juridiction dans son pouvoir de jugement sur les hommes qu’il décrète, de son propre chef, hérétiques formels aux yeux de l’Église, laquelle pourtant, n’ayant pas (et pour cause...) adressé aux contrevenants les monitions qui, si elles sont refusées par eux, manifestent alors, mais alors seulement, qu’ils sont pertinaces (ce qui n’est donc pas le cas) aux yeux de l’Église, celle-ci ne peut pas les considérer tels (hérétiques formels aux yeux de l’Église)…

Mais ce qui prête également à sourire, c’est le fond exclusivement passionnel de son entrée en matière qui ne met en œuvre que des propos d’attaques ad hominem, sans absolument aucune référence argumentative ni même et surtout factuelle.

En procédant de cette manière, on peut tout autant de cette façon, dire
Citation :
« Face à la malhonnêteté maladive d'individus obstinément libéraux et sectaires, qui attaquent [et, là, c’est très exactement factuel] » systématiquement et continuellement,

  • autant les Prêtres qui défendent la véritable doctrine catholique (laquelle s’applique de nos jours dans la thèse dite « de Cassiciacum »)



  • que ceux qui, bien que n’adhérant pas spécialement à la dite thèse, ne s’en prennent pas suffisamment au goût d’Édouard-Marie Laugier, ce sectaire maladivement obstiné et scandaleusement malhonnête
    – tant par ses jugements téméraires incessants
    – que par les calomnies qu’il répand et cherche à répandre toujours de plus en plus,



  • qu’au modérateur du présent sous-forum (Le coin de JP B) que ledit sectaire maladivement obstiné et scandaleusement malhonnête ne cesse de harceler par ses provocations déplacées, constituées par des attaques presque exclusivement ad hominem et souvent calomnieuses, et nonobstant cela, continuelles ;

nous sommes obligés, devant l’attitude ainsi justement décrite dudit sectaire maladivement obstiné et scandaleusement malhonnête, Édouard-Marie Laugier, de verrouiller les sujets dans lesquels il est déjà venu semer la perturbation par ces harcèlements incessants et ceux où il est manifeste qu’il viendrait le faire si nous ne les fermions pas.

Notre but, en effet, n’est pas de susciter des discussions dans lesquelles tout le monde en général et n’importe qui en particulier pourrait venir librement proclamer les sottises qu’il veut et n’importe quoi d’autre selon la méthode employée dans les sociétés de pensée et par les démo(n)crates, mais de rechercher les vérités que nous ne connaîtrions pas encore (et il y en a beaucoup) et d’exposer au prochain celles que nous connaissons déjà !
Or, ce n’est certes pas en laissant s’installer la chienlit qu’un petit roquet super surexcité (véritable hystérique et déséquilibré mental dont les très nombreux changements de pseudonymes* prouvent une instabilité effrayante) voudrait y établir, que nous parviendrions à ce résultat. Celui-ci, en effet, demande réflexions calmes et sérénité du cœur...


* Car Édouard-Marie Laugier

  1. n’arrête pas changer de pseudonymes, preuve de son instabilité caractérielle prononcée : jadis, un certain temps (?) alias Gardian sur un autre forum 2, puis alias E-M Laugier (Nounours plaintifExclamation sur le même ancien forum 3, il s’est fait appelé successivement sur celui-ci : EML, alias leod, alias leod2, alias EML Leod, alias Invité, alias (le matin du 19 août 2013) hassan l'émir, dans la journée Jean Paul Montant et le soir Jean Paul Montemps, le matin du 20 août 2013 T d'Apremont et le midi il reprend sa véritable identité avant, le soir, de reprendre le pseudonyme d’Invité Laughing, puis le 21 août il reprend à nouveau en milieu d’après-midi sa véritable identité, le 23 août 2013 on peut voir que ses initiales (EML) représentent l’utilisateur enregistré le plus récent mais il publie toujours et encore sous sa véritable identité ; et j'en oublie très probablement (...), en attendant que ça change à nouveau Laughing !...



  2. « Gesta Dei Per Francos ») plus ou moins fermé depuis fin août 2010 et sur lequel il n’y a pas eu de nouvel inscrit depuis le 22 mai 2010 mais où certaines rubriques (concernant les prières, par exemple) ont encore servi jusqu’en été 2012.



  3. Il faut voir, dans ce fil (resté exceptionnellement ouvert jusqu’en décembre 2010) dudit ancien forum, comment son caractère acariâtre se manifestait déjà à l’égard des autres inscrits...



Mais cela ne prouverait rien car, bien qu’étant des affirmations en toute justice véridiques, ce ne serait toujours là, et encore, que propos ad hominem, tout comme ceux qu’il utilise presque exclusivement dans ce long message que nous analysons là, propos ad hominem auxquels nous nous efforcerons de ne pas répondre car cela n’a guère de valeur et ne sert quasiment à rien !

Remarquons toutefois en passant, qu’en parlant « d’individus obstinément libéraux et sectaires », Édouard-Marie Laugier fait montre là, lui qui se permet le libéralisme effréné de critiquer publiquement (et à tort car faussement) son Père dans la Foi (signification de Pape) Sa Sainteté Pie XII, d’insulter gravement et fort grossièrement de respectables Prêtres du Seigneur (avec lesquels on peut, et, en ce qui concerne votre serviteur, c’est souvent le cas) comme les abbés Belmont et ceux de l’Istituto Mater Boni Consilii (toutes actions détestables accomplies d’ordinaire par les sectes...), de prôner la révolution comme dans ce fil (« Où nous voyons Édouard-Marie Laugier louer la Révolution : ») entre autres, où, faisant une véritable apologie de la révolution généralisée, il en fait, sous le pseudonyme d’Invité, lui-même la preuve ; lui qui ne cesse d’asticoter son prochain sans jamais rien faire d’autre, action qui, étant ainsi exclusive, ne saurait être catholique mais fait preuve d’un sectarisme exacerbé propre à celui des loges ; Édouard-Marie Laugier fait montre là, disons-nous, d’une hypocrisie insondable basée sur un parti pris on ne peut plus sectaire.

Cela dit, son présent propos est à dire vrai calomnieux car le samedi soir (19h47) 24 août 2013, nous avons ouvert un nouveau fil, « "Le CatholicaPédia Blog" et la thèse dite "de Cassiciacum" », et, depuis, celui qui se plaint ainsi hypocritement que nous verrouillions nos sujets, n’y a absolument rien écrit alors que ce fil, « [ Sondage ] Catholicapédia », prouve qu’il est éminemment intéressé !...
Voilà qui démontre la fausseté de son argument selon lequel nous pratiquerions une «modération impie Exclamation ” ».

Voilà pour son premier paragraphe.

Passons sur une bonne partie de ce qui le suit, qui est reproduit dans la citation au début du présent message et qui n’est uniquement, comme il a été dit, qu’attaques ad hominem ridicules, tout au long de son messages et auxquelles nous nous efforcerons de ne pas répondre et arrêtons-nous sur cette phrase : « C'est ce que ne font pas les abbés qui arbitrairement, privent de sacrements ou excommunient [sic : tout de suite les grands mots...] au motif fallacieux que ce serait "chez eux". »
Voilà là notre Don Quichotte de Loire-Atlantique, ex Nîmois, qui vient se contredire lui-même en ce qu’il avait écrit dans la réponse qu’il fait à ce message de votre serviteur, juste sous celui-ci, savoir
Invité a écrit:

JP B a écrit:
Quelle est cette calomnie ?
Qui « a donné la sainte communion aux modernistes » ?
A quels “modernistes” a-t-il « donné la sainte communion » ?
En quoi les personnes, qui ont reçu la sainte communion de la main d'on ne sait pas qui pour l'instant, étaient-elles “modernistes” ?

Comme son maître à penser, LHR, qui s'en prend aux Prêtres de l'Institut "Mère du Bon Conseil" (comme à M. l'abbé Belmont) pour des raisons un peu trop personnelles, ce petit excité procède par insinuations sournoises...
à Lourdes au péleringe [sic] (2008). J'ai des témoignages, des noms
à l'enterrement de la nièce de mgr Guérard, témoignage et nom

Certains quand à eux iront jusqu'à nier les faits parce qu'ils dérangent et que la dénonciation de ces faits viennent [sic] de personnes qu'ils n'aiment pas.

Notons en passant que, si nous avons, depuis, le nom d’un Prêtre qui aurait ainsi « donné la sainte communion », nous ne savons toujours pas à quels “modernistes” il a été « donné la sainte communion » ni en quoi les personnes, qui ont reçu la sainte communion de la main de ce Prêtre étaient “modernistes”... Mais ce à quoi il faut porter attention, est ce problème qui pose un véritable dilemme :
Il faudrait savoir s’il faut donner la communion sans faire d’esclandre au milieu d’un public qui ne comprendrait pas, ou s’il ne faut pas refuser les Sacrements (sans que cela fasse d’esclandre) à qui vient semer le zizanie dans les chapelles où l’on prétend avoir droit à les recevoir !
Il est d’ailleurs à noter que le Prêtre qui a exclu de ses chapelles un certain fouteur de bazar est précisément celui que notre contradicteur avec lui-même prétend fréquenter... Une contradiction de plus ! No Rolling Eyes

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)


Dernière édition par JP B le Jeu 3 Oct - 11:13, édité 3 fois (Raison : Changement du titre.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
B. 8



Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 27/08/2013

MessageSujet: Re: La mauvaise foi du “sieur” de l'augier.   Mer 28 Aoû - 12:07



2ièmeréponse
 :


Edouard-Marie Laugier a écrit:

[...]

Bonifatio a écrit:

Certain primaire prétendument antilibéral et grand fanfaron, qui s’en prend à tous les Prêtres qui n’ont pas l’heur à ses yeux d’approuver l’annulation de son premier mariage concomitant avec son nouveau mariage, traditionalistes et « non-una-cum », tous pourtant fort respectables même si l’on peut parfois ne pas être d’accord avec certaines de leurs positions respectives dans le marasme où se trouve notre pauvre Mère, la Sainte Église Catholique défigurée par l’ennemi qui en occupe la tête visible, et qui se voit interdit, en raison de sa super surexcitation ainsi manifestée et de son caractère excessif qui se veut plus dur que les durs de dur, ne cesse de cracher sa bave contre tous ceux qui ne sont pas d’accord avec lui comme Monsieur Bontemps et surtout spécialement contre les abbés Belmont et ceux du très respectable Institut Mater Boni Consilii italien.
Heureusement que vous ne parlez pas, vous en auriez le souffle coupé.
Ce n'est absolument pas Français de faire des phrases aussi longues et donc peu claires.
Ensuite vous attaquez Louis Hubert Rémy mais vous ne le nommez pas directement ... absolument pas Franc comme méthode.
Mais vous êtes corse, Bonifatio, terre 50 % juive 50 % Italiens [sic : terre juive ; terre italienne Exclamation Laughing ] ( ...)    rien d'étonnant .. c'est atavique.

A défaut de la langue de vipère qui, fort de se faire moralisateur contre la calomnie quand elle vient d'autrui, ne se gène pas pour en faire autant en pire.

Une fois de plus donc, du fond du trou où il végète, le clan des minables ressort cette histoire de mariage qui est pourtant tout ce qu'il y a de plus régulier au yeux du Père des Graviers, avocat ecclésiastique, de Mgr Guérard des Lauriers, de Mgr Lefebvre et de l'abbé Coache.
Il ressort donc une histoire qu'il ne connait [sic] pas (sinon il n'oserait même pas l'évoquer) et qui plus est qui ne le regarde pas.

Je suis atterré quand, lors d'entrevue ou de déjeuner conviviaux et amicaux avec Mr et Mme Rémy, agrémentés de discussions passionnantes, cette affaire revient sur le tapis par la force des choses et la hargne obstinée de calomniateurs qui en font leur fond de combat.
Et dire que pendant des années certains clercs n'en parlaient pas, sachant l'affaire réglée et que soudain, comme par "enchantement", cela ressort.

J'ai honte et je suis gêné de voir donc cette affaire ressortir misérablement par des individus méprisables et, fort peu étonnant, toujours fieffés libéraux.
Mais je suis édifié par la patience et l'abandon de ce couple Catholique face à cette boue sans cesse remuée devant eux. Cela, cette patience c'est de Dieu.
D'authentiques pécheurs publics n'ont pas cette patience, ce détachement face à la perfidie de soit disant Catholiques.
De même d'authentiques pécheurs publics ne tiennent pas pendant plus de 20 ans, et généralement pas 10 ans non plus dans la Foi, en état de grâce, avec une persévérance sans faille.
Ils n'ont pas le grâces de Dieu pour mener le bon combat et écrire des livres, et guider et faire convertir les âmes avec autant de réussite.
Cela aussi c'est de Dieu.

Les Rémy tiennent depuis 50 ans et les misérables petits calomniateurs qui ne savent rien et ne font rien tomberont probablement avant eux.

[...]

Mais que raconte donc là ce pauvre Édouard-Marie Laugier ?

Bonifatio (qui n’est nullement Corse mais bien Français du continent) n’a pas directement parlé du remariage de celui dont Édouard-Marie Laugier révèle imprudemment être, si c’est bien lui dont il s’agit, LHR !
En effet,
Bonifatio a écrit:

Certain primaire prétendument antilibéral et grand fanfaron, qui s’en prend à tous les Prêtres [...] traditionalistes et « non-una-cum », tous pourtant fort respectables même si l’on peut parfois ne pas être d’accord avec certaines de leurs positions respectives [...] et qui se voit interdit, en raison de sa super surexcitation ainsi manifestée et de son caractère excessif qui se veut plus dur que les durs de dur, ne cesse de cracher sa bave contre tous ceux qui ne sont pas d’accord avec lui comme Monsieur Bontemps et surtout spécialement contre les abbés Belmont et ceux du très respectable Institut Mater Boni Consilii italien.

(Souligné ici par JP B.)

Il ne s’agit donc pas d’une question de remariage, etc., mais de ce qu’un « certain primaire prétendument antilibéral et grand fanfaron ne cesse de cracher sa bave contre tous ceux qui ne sont pas d’accord avec lui comme Monsieur Bontemps et surtout spécialement contre les abbés Belmont et ceux du très respectable Institut Mater Boni Consilii italien. »
Voilà la proposition principale et la principale proposition relative de cette longue phrase que le sieur Laugier qui dit n’importe quoi (et ne connaît peut-être pas ce qu’est une analyse logique en français) n’a pas su analyser, ce qui l’entraîne, précisément, à dire n’importe quoi !...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
B. 8



Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 27/08/2013

MessageSujet: Re: La mauvaise foi du “sieur” de l'augier.   Mer 28 Aoû - 15:29



3ièmeréponse
 :


Edouard-Marie Laugier a écrit:

[...]

Bontemps a écrit:

Pour répandre ses calomnies jusque dans ce forum, il utilise les services d’un petit esprit borné, pincé et hautain comme on le voit sur sa photo, à l’intelligence peu ouverte comme le montre les yeux un peu trop rapprochés sur ladite photo, qui n’a pas beaucoup de culture (contrairement à lui, il faut le dire) mais autant de super surexcitation que lui étant tous deux de pures activistes.
Quand j'attaque quelqu'un je juge sur des faits et je reproche des faits au for externe. Jamais plus loin. .
Vous vous faites des déductions, fort amusante, je suis plié, mais également fort calomnieuses et d'une science douteuse.
En un sens cela confirme le pourquoi de vos positions complètement foireuses sur la thèse entre autres ...

Ainsi je serais pincé et hautain ?
- Ah bah non, mais vu que je prends moi même [sic] la photo j’essaie d'être le plus concentré possible pour ne pas la louper.
L'intelligence peu ouverte comme le montre les yeux un peu trop rapproché sur la photo" ?
- Ah bah voilà une intéressante théorie que vous allez nous développer, je sens que ça va être grandiose. Twisted Evil
[...]


  1. Où Monsieur Bontemps a-t-il écrit cela ?
    Est-ce JP B ou BONIFATIO qui a écrit cela ? Suspect...
    Poursuivons !

  2. « [...] vu que je prends moi-même la photo, j’essaie d'être le plus concentré possible [...] »
    Intéressant à savoir, qu’il se prend lui-même en photo ! Narcissisme ? Laughing
    Tout en me concentrant, j’aurais pensé, pour ma part, à sourire puisque, me concentrant précisément, je n’aurais pas oublié de le faire... Mais p’t êt’ qu’i’ veut s’donner un air mâle, le « le dur de dur » ; ou qu’i’ n’sait pas sourire, après tout ?... En tout cas, je ne sais pas s’il est bien centré, mais pour le préfixe, ça ne fait aucun doute ! Laughing...

  3. Pour ce qui est des yeux rapprochés ou suffisamment distant chez un sujet, il faut lire un exposé quelconque de morphologie (il en existe qui sont parfaitement abordable par le profane) si l’on n’est pas capable de sentir seul cette chose évidente !...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: La mauvaise foi du “sieur” de l'augier.   Mer 28 Aoû - 15:53



4ièmeréponse
 :


Edouard-Marie Laugier a écrit:

[...]

Bonifatio a écrit:

C’est ainsi que contre Monsieur Bontemps, il s’est servi de l’intermédiaire de ce petit roquet borné (qui a dû par la suite retirer ses allégations mensongères ce dont nous pouvons le remercier) pour tenter de faire accroire que lorsque Monsieur Bontemps expose quelque raisonnement sur la situation actuelle de notre Mère la Sainte Église Catholique ainsi tourmentée, et plus particulièrement sur la thèse dite de Cassiciacum établie par feu Mgr Guérard des Lauriers (à qui il fait dire des choses contraires à sa pensée comme en témoignent les personnes qui l’ont côtoyé à la fin de sa vie tel l’abbé Italien à qui il avait confié ses derniers jours, sa gouvernante et certains membres de la famille de Monsieur Bontemps et ce dernier lui-même ; choses contraires à sa pensée selon lesquelles sa thèse s’éteindrait dans le temps pour cause de disparition du véritable Sacerdoce) Monsieur Bontemps écrirait sous l’emprise du whisky, comme si le genre de raisonnement qu’il tient était compatible avec l’état alcoolique !...
[…]

Dans ce cas merci de citer les noms de ces personnes de façon exhaustive, le nom de cet abbé Italien.
Et le propos aussi précis que possible qu'il aurait confié à ces gens là [sic] infirmant l'idée que la thèse s'éteindrait dans le temps
Nous nous chargerons ensuite d'aller vérifier tout cela.

[...]

Monseigneur Guérard des Lauriers n’a jamais parlé de ce que sa thèse s’éteindrait dans le temps en raison de la disparition de tout le corps épiscopal car il ne croyait pas à cette possibilité : c’est là en effet la mort pure et simple de toute l’Église enseignante (de toute la Hiérarchie sacrée) c’est-à-dire la disparition de l’Église militante qui ne peut survenir avant la fin du monde, et penser une telle chose est hérétique !
Don Giuseppe MURRO qui l’a assisté jusqu’à sa mort, la gouvernante même de Mgr Guérard, M. Bontemps et son fils aîné qui lui ont rendu visite à l’hôpital, peuvent témoigner de ce que Mgr n’a jamais abordé cette question avec ceux qui le côtoyaient d’ordinaire !
Que dans une discussion occasionnelle avec quelqu’un qui, sautant du coq à l’âne, lui parle de plusieurs problèmes différents à la fois, il ait répondu un peu trop rapidement à un interlocuteur qui le fatiguait, cela n’est pas impossible, mais, pour bien comprendre sa réponse, il faut garder à l’esprit la pensée exacte qui l’animait sur le sujet préoccupant de la situation actuelle de la Sainte Église en état de privation formelle de l’Autorité.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BONIFATIO
Baptisé


Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 21/08/2013

MessageSujet: Re: La mauvaise foi du “sieur” de l'augier.   Mer 28 Aoû - 16:58



5ièmeréponse
:


Edouard-Marie Laugier a écrit:

[...]

Bonifatio a écrit:

Comme cela ne suffit pas, et que l’artiste clown qu’il utilise sur ce forum, maître es calomnies puis, fort heureusement, es repentances car ce malheureux impulsif est effectivement (comme l’a écrit Monsieur Bontemps) sincère et de bonnes intentions (mais l’enfer en est pavé...), repentances qui doivent attirer cependant notre respect, comme cela (accuser Monsieur Bontemps de boire trop de whisky) ne suffit pas, donc, le voilà qu’il a charger, avec un de ses anciens amis (avec qui il est maintenant à couteaux tirés !...) il a charger, dis-je, son exécuteur de basses œuvres de répandre, dans les lignes de ce forum, sur le compte de Monsieur Bontemps un tas d’accusations plus ou moins fondées (comme ledit exécuteur de basses œuvres a d’ailleurs déjà commencé à faire avant que ce ne soit supprimé par l’Administrateur) si Monsieur Bontemps a le malheur à leurs yeux de continuer à parler de la thèse honnie pour eux !
  1. Ce n'est là que choses normales qui n'appellent même pas au respect.

    J'aurais pour ma part du respect et de la considération pour un Don Ricossa, un Abbé Belmont, un Abbé Jocelyn Le Gall ou autres quand ils rétracteront leurs honteuses âneries que LHR a reprise [sic] publiquement.
    Et que même de [sic] clercs de leurs amis ne partagent pas.
    Et que même vous je l'espère ne partagez vous [sic] pas.

    Mais on a jamais vu un clerc se reprendre, se corriger, publiquement, dire qu'il s'est tromper [sic] et rectifier !!


  2. Je n'ai pas assez d'éléments pour l'affirmer, mais j'ai des témoignages.
    A confirmer donc ....


  3. Qu'importe, seul compte la Vérité.
    Et puis à "couteaux tirés" ... enfin voyons...
    Pour se battre il faut avoir face à soi des ennemis.
    Et ce n'est pas ce personnage ni son ami Marquis, dont Bontemps reproduit sans autorisation la correspondance, qui vont m'impressionner.

    Surtout pas un marquis qui menace un Catholique (ne vous en déplaise) d'aller devant les tribunaux païens.
    Ce que son ami avec qui je serais "à couteaux tirés" s'est toujours quand à lui, toujours [sic] refusé de faire.
    Un fond de Noblesse que son ami marquis a sans doute perdu.


  4. Je n'ai jamais compris comment on pouvait manquer de goût au point de se choisir un coupé 406 ...
    Le reste est à l'avenant ... fracasser le carter en fonçant sur un dos d'âne par exemple. Mais bon ...

[...]

(Regroupement du message d’origine, pour rétablir sa compréhension, et ajout de la liste numérotée dans les réponses de Laugier, faits par BONIFATIO.)
  1. Quelles sont donc, d’“un Don Ricossa, un Abbé Belmont, un Abbé Jocelyn Le Gall ou autres” (« ou autres » Exclamation Laughing tout ce que la terre compte de clercs, en somme ! Laughing Laughing ), « leurs honteuses âneries que LHR a reprises » ?
    Nous aimerions bien que cela soit précisé au lieu d’être insinué là aussi gratuitement !...

    Et quels sont ces « clercs de leurs amis [qui] ne partagent pas [« leurs honteuses âneries que LHR a reprises »] » ?
    En l’absence de précisions, ce n’est là qu’insinuation gratuite...
    Le sieur Laugier demande constamment des noms (tandis que lorsque Monsieur Bontemps témoigne il donne bien évidemment son nom et quand il parle de l’abbé Italien à qui Mgr Guérard avait confié ses derniers jours et de la gouvernante de celui-ci, tout le monde peut savoir de qui il s’agit…) cet être de mauvaise foi, donc, demande constamment des noms mais il n’en fournit jamais !
    Qu’il cite, voir, ceux à qui il fait allusion ici ! « Nous nous chargerons ensuite d'aller vérifier tout cela » ! Very Happy 

  2. Toujours des insinuations gratuites, autrement dit !...

  3. « Qu'importe, seul compte la Vérité. »
    La Vérité concerne Dieu et la sainte Religion catholique !
    Là, il s’agit des “vérités” à la sauce Laugier composée d’insinuations insidieuses et médisantes au possible, voire souvent calomnieuses. Et ce déformateur de la vérité ose mettre là un V majuscule à ce mot dont, manifestement, il ne connaît pas le sens exactá! Shocked...

    Cela dit, ce clown, qui ne sait même pas lire correctement (alors, pour ce qui est d’écrire correctement, on peut toujours espérer !...), ne comprend que ce n’est pas lui (mais nous sommes ravis de l’apprendre) qui est à couteaux tirés (expression imagée mais ce sensualiste bassement matérialiste de Laugier ne comprend pas ni les traits d’esprit ni les abstractions et interprète les expressions imagées à la lettre...) ce n’est pas lui, dis-je qui est à couteaux tirés avec cet ancien ami, mais LHR qui, en parallèle avec ledit ancien ami, a chargé ce répugnant personnage qu’est Édouard-Marie Laugier de répandre, dans les lignes de ce forum, sur le compte de Monsieur Bontemps un tas d’accusations plus ou moins fondées et surtout d’insinuations calomnieuses.
    Et ce rustre insultant de Laugier ose s’en prendre, dans sa fureur irrespectueuse envers quasi tout le monde, à n’importe qui qu’il ne connaît même pas et qui, là en l’occurrence, est un ami de LHR et de son ancien ami à qui j’ai fait ci-dessus allusion, et s’arrange, par ses menées de semeur habituel de zizanies pour brouiller ainsi tout le monde... Quel destructeur frénétique !

  4. Qu’est-ce que cette histoire de voiture, incompréhensible, vient faire ici ? Exclamation...
    Cela regarde-t-il Édouard-Marie Laugier (ou autre) qu’un tel ou autre tel ait telle ou telle voiture ?
    Serait-il envieux comme tous les révolutionnaires, surtout communistes dont il manifeste là avoir l’esprit pervers (cf. Divini Redemptoris) pour ce que les autres ont, qu’il ne possède pas lui-même mais qu’il désire avoir ? Suspect...


Edouard-Marie Laugier a écrit:

[...]

Bonifatio a écrit:
On appréciera la tentative de chantage...
Ce n'est pas du chantage c'est de la pédagogie ... Mais cela même l'administrateur a du mal à le comprendre.
Pourtant c'est fou ce que les gens retrouvent une certaine conscience, un sens aiguë de la Vérité et un comportement propre, arrivant à faire taire leurs mauvais penchants, lorsqu'on leur parle en tapotant un dossier, plus ou moins épais, posé sur la table...

[...]

Ce pourrait peut-être bien être « de la pédagogie » que certains (plusieurs) de ses nouveaux co-régionaux, abondamment insultés par lui ou de qui il divulgue impudemment l’identité sur les forum où il intervient, aillent ensemble lui donner l’expression physique de ce qu’on pense d’un tel être aussi répugnant qui n’hésite pas, comme on le voit encore ici, à pratiquer le chantage en parlant de « dossier plus ou moins épais », et lui poser, non pas sur la table mais sur sa face de rat What a Face, leur dite expression physique ! Very Happy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BONIFATIO
Baptisé


Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 21/08/2013

MessageSujet: Re: La mauvaise foi du “sieur” de l'augier.   Jeu 29 Aoû - 0:52



6ièmeréponse
 :


Edouard-Marie Laugier a écrit:

[...]

Bonifatio a écrit:


Mais gageons que Monsieur Bontemps ne cèdera point et préfèrera certainement témoigner de la Foi qui l’anime.
Que c'est beau



Mais .... ABSOLUMENT PAS CRÉDIBLE Evil or Very Mad Evil or Very Mad

[...]

Cela n’a rien à voir avec Monsieur Bontemps et ne constitue, une fois de plus, qu’une insinuation mensongère et totalement déplacée. Ce que Édouard-Marie Laugier devrait produire contre Monsieur Bontemps, ce sont des preuves de l’hétérodoxie de celui-ci, et non des insinuations mensongères, voire des calomnies sur sa personne, toutes choses qui ne sont que de ridicules attaques ad hominem ! Mais cela ne reste que du pur dénigrement entièrement gratuit. La production ici de cette photo en la preuve la plus probante !
S’il fallait, d’ailleurs, parler d’une photo, nous pourrions discuter de celle-ci : où nous voyons : des yeux un peu trop rapprochés, signe d’un manque d’ouverture de l’intelligence (non de la sensibilité) sur les réalités du monde extérieur, en particulier sur la métaphysique ; un petit nez pas très long, signe que l’on ne s’encombre pas beaucoup avec les états d’âme ni avec les nobles sentiments (regardez celui du Saint Suaire, comme il respire la grandeur d’âme et l’Amour) ; un bas du visage (entre la base du nez et le dessous du menton) plus allongé que la hauteur du front (normalement celle-ci indique proportionnellement l’activité intellectuelle) et surtout plus allongé que le nez, hauteur du bas du visage qui indique d’ordinaire une attirance plus marquée pour les choses, les activités, « terre à terre », un certain côté matérialiste voire la prédisposition à la force bestiale...
C’est la photo d’un homme encore jeune qui garde les avantages de son âge mais qui, avec l’air pincé qui laisse entrevoir un caractère dur et une intransigeance excessivement impérieuse, et le regard hautain qu’il manifeste et qui dénote un certain dédain (pour ne pas dire un dédain certain) d’autrui, n’est pas agréable à regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BONIFATIO
Baptisé


Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 21/08/2013

MessageSujet: Re: La mauvaise foi du “sieur” de l'augier.   Jeu 29 Aoû - 1:26



7ièmeréponse
 :


Edouard-Marie Laugier a écrit:

[...]

Bonifatio a écrit:

On peut également se demander pourquoi de tels énergumènes s’en prennent à ce qui n’est toujours, et pour cause, qu’une opinion entièrement dans libre de la Sainte Église Catholique, alors que ladite thèse ne présente rien (et c’est pour cela qu’est n’est qu’une opinion libre) qui soit contraire à la sainte doctrine...
Parce qu'elle est radicalement contraire aux principes Thomistes [sic] de bases [sic] ...
Plus grave, certains "séminaires" de 15 années de formations [sic : ils sont passés par diverses formations ? !...] ... ne le [sic] comprennent pas.

La thèse est un poison grave, qui, aujourd'hui, avec le niveau d'avancement de la manipulation conciliaire qui n'était pas telle [sic : il s’agit du « niveau d'avancement », AU MASCULIN, « la manipulation conciliaire » étant complément de nom du « niveau d'avancement »] au moment de l'élaboration de la thèse, avec le niveau d'impiété et le degrés [sic] d'apostasie des hiérarques conciliaires, la thèse [sic] est d'elle [sic] même [sic] obsolète et vide de sens.

Seuls les aveuglés volontaires peuvent encore le refuser... ou les caniches suiveurs.

[...]

  1. « [La thèse élaborée par le R.P. Guérard des Lauriers, O. P., disciple émérite s’il en est de St Thomas d’Aquin, théologien particulier de Sa Sainteté le Pape Pie XII, cette thèse, donc, serait] radicalement contraire aux principes thomistes de base » Exclamation Laughing Laughing Laughing Laughing
    Édouard-Marie Laugier est certainement apte à juger d’une telle chose, lui qui, il y a encore peu de temps, ne savait pas que les distinctions thomistes entre la puissance et l’acte, entre la matière et la forme, entre la substance, l’essence et l’existence, entre les causes intrinsèques (formelles et matérielles) et les causes extrinsèques (finale et efficiente), etc., existent ; et peut-être ignore-t-il encore beaucoup de ces distinctions élémentaires...
    Son aplomb à écrire littéralement n’importe quoi, pour le besoin d’apporter gratuitement la contradiction, donne le vertige !
    « [La thèse] est radicalement contraire aux principes thomistes de base » No...
    C’est vraiment du grand n’importe quoi ! Rolling Eyes
    Ce n’est pas la peine de lui demander de prouver son assertion : il en est incapable, le pauvre garçon !...

  2. « [...] certains "séminaires" de 15 années de formation ... ne la comprennent pas. »
    Heureusement qu’il a mis le mot “séminaires” entre guillemets car on peut en effet se demander ce que sont ces... “séminaires” ! Laughing
    Il est sûr que dans la FSSPX de Mgr Fellay qui cherche à se rallier à la Rome moderniste et qui est partisan à tout prix de ce que les guignols installés de nos jours au Vatican soient réellement Papes, on n’y enseigne pas que ce ne sont pas des Papes en acte et qu’ils n’ont pas la forme du Pontificat...
    Je parierais volontiers que dans les “séminaires” luthériens, par exemple, on n’enseigne pas non plus la thèse dite « de Cassiciacum », pas plus d’ailleurs que dans les “séminaires” modernistes ! Laughing

  3. Pourquoi donc « La thèse [est-elle] un poison grave, qui, aujourd'hui, avec le niveau d'avancement de la manipulation conciliaire qui n'était pas tel au moment de l'élaboration de la thèse, avec le niveau d'impiété et le degré d'apostasie des hiérarques conciliaires, est de lui-même obsolète et vide de sens»?
    Bon ! Reformulons cette phrase pour respecter la pensée (tordue) de son auteur : « La thèse est un poison grave, et, aujourd'hui, avec le niveau d'avancement de la manipulation conciliaire qui n'était pas tel au moment de l'élaboration de la thèse, avec le niveau d'impiété et le degré d'apostasie des hiérarques conciliaires, elle est d’elle-même obsolète et vide de sens. » Donc, la question est : « pourquoi ? »
    Comment des événements extérieurs (« niveau d'avancement de la manipulation conciliaire [...] niveau d'impiété et degré d'apostasie des hiérarques conciliaires ») peuvent-ils agir sur ce qui constitue intrinsèquement une chose (la thèse) et la vider de son sens ?
    Qu’une théorie, valable dans des circonstances précises, devienne obsolète si lesdites circonstances viennent à changer, cela se conçoit aisément ; mais que ces mêmes circonstances changeantes puissent vider de son sens une théorie valable par ailleurs parce que précisément elles ont changé, voilà qui est original et dépasse l’entendement !
    Mais cela dit, nous ne voyons pas la différence entre la pourriture d’un Montini (qui devait pourtant demeurer en puissance d’être Pape) et celle d’un Bergoglio (qui doit, pour la même raison, continuer à demeurer en puissance d’être Pape tant que ceux qui sont habilités à désigner le Pape ne le mettent à la porte et en désignent un autre) : la pourriture est la même, à cette différence près qu’avec l’actuel clown, elle est plus évidente.
    Si donc il n’y a pas de changement entre les deux situations, comme nous le disons, la thèse est toujours d’actualité.

    On met en avant, pour contrecarrer ce raisonnement, le fait qu’il n’y aurait plus d’évêque valide aujourd’hui en raison de l’invalidité du prétendu « nouveau “sacrement” » de l’Ordre.
    C’est là, pour ce qui nous occupe, un faux problème en raison de la distinction entre le pouvoir d’Ordre (qui dépend du Sacrement) et le pouvoir de Juridiction (qui dépend de la désignation par qui a le pouvoir de désigner).
    Que les prétendus nouveaux “évêques”, y compris celui de Rome, ne soient pas plus évêques que la concierge du 73 de la rue Mouffetard, cela ressortit au pouvoir d’Ordre ; qu’ils soient chacun désignés à tel Siège qu’ils devraient chacun et respectivement occuper légitimement s’ils étaient réellement catholiques même sans être Évêques, ceci ressortit au pouvoir de Juridiction.
    Donc, c’est là un faux problème qui ne vient, en conséquence, nullement infirmer la thèse du Père Guérard !

  4. Il faut donc être particulièrement aveugle volontaire, non pas pour ne pas adhérer à cette thèse, car elle n’est qu’une opinion libre, mais pour la combattre opiniâtrement comme font certains qui n’y comprennent rien, ou être « caniches suiveurs » pour acquiescer, sans connaître exactement toutes ces raisons on ne peut plus logiques, aux ordres impies de ceux qui, de l’ombre, poussent les gens simples à la combattre dans le but inavoué et inavouable de s’attaquer à l’Église tout entière !...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: La mauvaise foi du “sieur” de l'augier.   Ven 30 Aoû - 7:50

Après avoir complété les corrections en rouge gras dans la citation de la précédente réponse (N° 7),
Poursuivons avec la
8ième réponse
 :


Edouard-Marie Laugier a écrit:

[...]

Bonifatio a écrit:

Au contraire, nous pouvons affirmer sans crainte, comme Monsieur Bontemps l’a dé jà fait (foicatholique.cultureforum.net/t3730p60-la-these-de-cassiciacum#23804) que « La thèse dite « de Cassiciacum » (élaborée par le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS, O.P.) exposée et défendue tout au long du présent fil, [...] elle seule, à dire vrai, sauvegarde [...] les quatre notes de l’Unique, Sainte, Catholique et Apostolique Église ! »
lol! lol!

C'est aussi ce que disait Mgr Lefebvre ... La frat' possède(rait) les 4 notes

Vous partagez bien, Messieurs les fraternitaires et les thésards, les mêmes travers puisque vous êtes au fond, de la même "race" de libéraux ..
Qui reconnaissent à la secte conciliaire quelque légitimité.
Qui ne veulent pas, surtout pas, "juger" le "pape" fut-il [sic] matériel, ni la hiérarchie, fut elle [sic] matérielle...
Qui ont le seul et même adversaire le "sédévacantiste" [sic] complet. Tant mieux pour nous.

[...]


  1. « C'est aussi ce que disait [...] » depuis toujours la Sainte Église Catholique !
    Aussi, que cela soit également prétendu par les fausses Églises, n’induit pas que tous ceux qui l’affirment soient dans l’erreur.
    Édouard-Marie Laugier présente manifestement là une argutie erronée ! Laquelle, n’étant qu’une argutie, ne tient bien sûr pas...

  2. Aussi, est-ce particulièrement libéral de juger coupable d’être semblables les gens de la FSSPX et les adhérents à la thèse dite « de Cassiciacum », sous le prétexte que les uns comme les autres prétendent également sauvegarder les quatre notes de l’Unique, Sainte, Catholique et Apostolique Église, puisque l’Église – à juste titre – le prétend elle-même !
    Ce que Édouard-Marie Laugier devrait faire, et qu’il ne fait pas, c’est démontrer que les ou les autres, ou les uns et les autres, se trompent et sont par là même libéraux.
    N’en faisant pas la démonstration et les affirmant néanmoins dans l’erreur et donc libéraux, il manifeste là son libéralisme qui consiste à juger sans preuve et à condamner arbitrairement...

  3. « Qui reconnaissent à la secte conciliaire quelque légitimité. »
    Voyons si lui aussi ne lui reconnaîtrait-il pas également « quelque légitimité » :
    Si nous lui demandons d’où provient ce qu’il appelle « la secte conciliaire », si elle provient de la planète Mars et est tombée comme çà, un beau jour, au cours du conciliabule vaticandeux, ne répondra-t-il pas : «Non ! Elle provient de l’Église Catholique » ? Ou peut-être ne répondrait-il pas plutôt : « Elle provient des sectes ennemis qui ont remplacé l’Église Catholique par la secte conciliaire » ?
    Dans les deux cas – ou plus si on en imagine d’autre(s) – la question se pose alors de savoir ce qu’est devenue l’Unique, Sainte, Catholique et Apostolique Église...
    S’il répond « Elle a disparu, elle n’existe plus », ou encore « Elle subsiste dans les véritables Fidèles, sans la Hiérarchie enseignante ayant juridiction », il est alors, dans les deux cas, dans l’hérésie... N’en parlons plus, c'est un parfait libéral!
    S’il répond « Elle subsiste, pour sa partie enseignante ayant juridiction et assurant son Apostolicité, dans quelque(s) Évêque(s) inconnu(s) », il faut alors remarquer que ce(s) quelque(s) Évêque(s) inconnu(s) appartie(nne)nt nécessaire à l’Église officielle c’est-à-dire à ce qu’il appelle « la secte conciliaire » !
    N’est donc pas là « [reconnaître] à la secte conciliaire quelque légitimité » ? Smile...

  4. « Qui ne veulent pas, surtout pas, "juger" le "pape" fût-il matériel, ni la hiérarchie, fût-elle matérielle... »
    Mais précisément, en les disant materialiter, nous jugeons qu’ils ne sont pas formaliter !...

  5. « Qui ont le seul et même adversaire le "sédévacantiste" complet. »

    Erreur et calomnie
     !


    Erreur
     : les sédévacantistes formaliter n’ont pas pour adversaire « le "sédévacantisme" complet » mais ce sont certains sédévacantistes simpliciter ou totaliter, comme on voudra, qui, par leur super surexcitation libérale consistant entre autres à rejeter violemment et arbitrairement dans l’opprobre, tels des dictateurs de la pensée unique, tous ceux qui n’ont pas l’heur à leurs yeux de partager entièrement toutes leurs opinions, ont injustement (et très libéralement – dans le mauvais sens du terme – par la liberté qu’ils prennent à le faire) pour adversaire le sédévacantisme formaliter...

    Calomnie
     : les sédévacantistes formaliter ont pour amis, et Édouard-Marie Laugier le sait pertinemment (...),des « "sédévacantistes" complets » avec lesquels ils s’entendent très bien ! Lesquels ne sont certes pas libéraux, étant « "sédévacantistes" complets »...

    Toutes choses qui montrent le libéralisme camouflé d’un Édouard-Marie Laugier...
    (L’anti-libéralisme ne consiste pas bêtement à rejeter arbitrairement tout le monde et n’importe qui !...)

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miles Christi 158



Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 27/08/2013

MessageSujet: Re: La mauvaise foi du “sieur” de l'augier.   Ven 30 Aoû - 21:38



9ième réponse
 :


Edouard-Marie Laugier a écrit:

[...]

[Édouard-Marie Laugier a écrit que] Bontemps a écrit:

[...] comme il est démontré dans ce message, la thèse dite « de Cassiciacum » est entièrement conforme à toute la sainte doctrine de l’Église Catholique :

La Sainte Eglise Catholique, selon nos deux larrons en foire, est donc devenue anti-Thomiste [sic] ... et admet le principe de contradiction .... drunken

[...]


  1. Où Monsieur Bontemps, comme le prétend Édouard-Marie Laugier, a-t-il écrit ce que celui-ci cite là ?
    Il serait bien que, au moins de temps en temps, Édouard-Marie Laugier précise ses références...

  2. Sous quel pseudonyme Monsieur Bontemps, qui n’est pas inscrit sous son nom (mais sous ses initiales et autres pseudonymes) sur ce forum, a-t-il écrit ce que Édouard-Marie Laugier cite là ?

  3. Lequel de « nos deux larrons en foire » (JP B ou BONIFATIO) admettrait que « La Sainte Eglise Catholique [soit] devenue anti-thomiste » et admettrait, comme principe, l’opposition de contradiction ?

  4. Comment, exactement, JP B ou BONIFATIO admettrait-il que « La Sainte Eglise Catholique [soit] devenue anti-thomiste ... et [admette] le principe de contradiction » ?
    Sans les explications indispensables pour comprendre cette proposition absurde d’Édouard-Marie Laugier, cela reste entièrement gratuit (et n’a donc aucune valeur) et risque fort d’être basé sur un sophisme dû à l’incompréhension constante et habituelle de notre trompeur accusateur forcené maladif !...


Edouard-Marie Laugier a écrit:

[...]

Bontemps a écrit:
en affirmant que Paul VI et ses successeurs jusqu’à ce jour ne sont pas formellement Papes, elle respecte la Sainteté de l’Église Catholique, CE QUE NE FONT PAS LES TRADITIONALISTES RALLIÉS NI CEUX DE LA FSSPX ;

Vous oubliez Roncalli J23 le pire de tous, et celui qui a tout mis en place

Excellent travail cette fois (précisons le) de Don Ricossa.
Hélas comme pour Tissier de Mallerais* ce n'est pas achevé.

3w.a-c-r-f.com/documents/Abbe_RICOSSA_Le-Pape-du-Concile.pdf‎

Et à propos de Tissier, du "respect du [sic] aux clercs reprécisons [sic] le [sic] :

* Non je ne met pas de "Mgr" à ce type car il sait parfaitement la Vérité sur l'una cum, sur le Pape, sur la secte conciliaire, sur l'invalidité des rites modernistes, et comme eux il se tait ce salopard de prévaricateur de la Vérité, ils se taisent tous ces voyous, ces menteurs, ces hypocrites, ces assassins de la foi. Plus salopard tu meurs

Là est la CHARITE parce que la VERITE.

Nous ne nous ferons pas avoir par les clercs lors de Vatican "trois"

Evil or Very MadEvil or Very Mad
On rentre dans le vif du sujet:


Bontemps a écrit:
puisqu’il faut reconnaître, à moins de déclarer morte la Hiérarchie sacrée qui existe, « en tant que fondée sur le pouvoir de juridiction » (Canon 108 § 3), « d’institution divine » ([...]),

La hiérarchie Sacrée DOIT exister et existe. c'est un fait.

Mais elle ne peut pas être incarnée chez une bande de voyous, hérésiarques et apostats.
D'où ce qui suit que [sic] des bornés et des sectaires s'accrochent à une thèse qui reconnait [sic] une légitimité purement juridique et non reposant [sic] sur la Foi (ce qui est quand même indispensable) à cette bande d'apostats pour lui donner une légitimité et ainsi faire "vivre" l’Église Catholique, croit-il [sic].

[...]


  1. « La hiérarchie Sacrée DOIT exister et existe. »
    Voilà une belle pétition de principe !
    Où, et surtout comment, la hiérarchie Sacrée existe-t-elle pour Édouard-Marie Laugier ?...

  2. « Mais elle ne peut pas être incarnée chez une bande de voyous, hérésiarques et apostats. »
    Qui
    a décidé qu’il s’agissait d’“hérésiarques” et d’“apostats” ? Édouard-Marie Laugier !
    LaughingclownExclamationNo...

  3. « D'où il suit que des bornés et des sectaires s'accrochent à une thèse qui reconnaît à cette bande d'apostats une légitimité purement juridique et ne reposant pas sur la Foi (ce qui est quand même indispensable) pour lui donner une légitimité et ainsi faire "vivre" l’Église Catholique, [croit-elle (la thèse) ou, mieux, croient-ils (ses adhérents)]. »
    La thèse ne reconnaît aucune légitimité à une quelconque « bande d'apostats » quelle qu’elle soit, mais seulement à quelque(s) Évêque(s) qui resteraient encore catholique(s) (et il en existe nécessairement encore – au moins un – sinon l’Église Catholique, telle que Notre-Seigneur Jésus-Christ l’a fondée, est effectivement morte [ !...] ce qui est impossible).
    Édouard-Marie Laugier, véritable borné en bon sectaire qu’il se révèle être pour attaquer ainsi avec autant de frénésie et de partialité une position en tout conforme à l’intégralité de la sainte doctrine catholique (ce dont il ne peut démontrer le contraire autrement que par des affirmations péremptoires entièrement gratuites), écrit, là encore, une fois de plus, n’importe quoi !
    Et cette insistance, constante et habituelle, à écrire ainsi n’importe quoi contre ladite position en tout conforme à l’intégralité de la sainte doctrine catholique (ce dont il ne peut démontrer le contraire autrement que par des affirmations péremptoires entièrement gratuites) – il est nécessaire, avec lui, d’insister – montre son esprit borné et son sectarisme invétéré...


Edouard-Marie Laugier a écrit:

[...]

Bontemps a écrit:
et donc de déclarer morte l’Église Catholique elle-même dans sa constitution divine qui veut qu’existe une Église enseignante (alors morte – ce qui est une hérésie) et une Église enseignée,

Les mêmes bornés et sectaires qui, pour s'assurer l'existence d'une Église enseignante encore présente à nos yeux, attribuent à une bande d'hérésiarques et d'apostats le titre d’Église enseignante, par cette pseudo légitimité qu'ils lui donnent via cette mascarade anti-thomiste "thèse de cassiciacum" [Oui ? Où est le verbe de la proposition principale de cette prétendue phrase pour la rendre compréhensible et sans ambiguïté ?...]

Alors même que ces bandits n'enseignent plus la Foi, les mœurs n'enseignent plus rien du tout.

Mais alors puisque vous considérez que cette secte a encore les attributs de l’Église enseignante, et qu'elle n'est ni formellement hérétique, ni formellement apostat: Obéissez LUI !!

Sauvegarder les apparences et .. "faire avec ce qu'on a" ...


[...]


  • Ainsi donc Édouard-Marie Laugier nie que l’Église hiérarchique enseignante, d’institution divine (comme le Canon 108 § 3 l’enseigne), fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ, Église hiérarchique dont l’existence, en vertu des promesses divine (« [...] portæ inferi non prævalebunt adversus eam » en St Matt. XVI 18, et « [...] ecce ego vobiscum sum omnibus diebus, usque ad consummationem sæculi » en St Matt. XXVIII 20) ne peut pas disparaître, il nie, disons-nous qu’elle existe encore de nos jours !
    Il tombe ainsi, nécessairement, dans l’hérésie (au moins matérielle)...


  • « Mais alors puisque vous considérez que cette secte a encore les attributs de l’Église enseignante, et qu'elle n'est ni formellement hérétique, ni formellement apostat [...] »
  1. Édouard-Marie Laugier confond là une entité morale (« cette secte ») avec des personnes physiques qui (peut-être) composent cette entité morale (laquelle, pour véritablement exister, doit pouvoir être reconnue juridiquement puisqu’elle est une entité morale), personnes physiques qui n’ont ni affirmé ne plus appartenir à l’Église Catholique ni été rejetées par elle (du moins pas toutes ipso facto) et qui, donc appartiennent toujours, pour celles qui ne sont rejetées ipso facto, au moins à son corps, sinon à son âme, et au moins comme membres morts.

  2. Il faut insister et répéter à cet esprit borné et sectaire parce que de mauvaise foi, que nous ne reconnaissons aucune légitimité à une quelconque « bande d'apostats » quelle qu’elle soit, mais seulement à quelque(s) Évêque(s) qui resteraient encore catholique(s) (et il en existe nécessairement encore – au moins un – sinon l’Église Catholique, telle que Notre-Seigneur Jésus-Christ l’a fondée, est effectivement morte [ !...] ce qui est impossible).
    Cela fait que la présente allégation de ce sectaire borné est non fondée, hors sujet, par conséquent calomnieuse et, au minimum, ridicule !...


  • « Sauvegarder les apparences et .. "faire avec ce qu'on a" ... »
    Bin oui ! Édouard-Marie Laugier, lui, ne sauvegarde rien du tout et ne fait que de tout détruire...


Edouard-Marie Laugier a écrit:

[...]

Bontemps a écrit:
puisqu’il faut reconnaître, dis-je, que non seulement il existe toujours des électeurs (valides) du Pape mais que les conclaves depuis Paul VI ont véritablement élu des personnes qui devraient être les successeurs de leurs prédécesseurs (cela, pour ne pas rompre la succession apostolique, ne pas rompre la note d’Apostolicité) ;

Même si on se place de votre point de vue, celui de la thèse, les actes d'un "pape" matérialiter [sic] étant nul [sic], les désignations de Cardinaux électeurs de l'époque Roncalli n'existant plus, il n'y a même plus de votre point de vue, d'électeur valides.
A moins de bidouiller un truc pour rendre les actes des "papes" matérialiter [sic] (sic) valides [sic]

[...]

« Même si on se place de votre point de vue, celui de la thèse, les actes d'un "pape" materialiter étant nuls, les désignations de Cardinaux électeurs de l'époque Roncalli n'existant plus, il n'y a même plus de votre point de vue, d'électeur valide. »

les actes d’un « “pape” materialiter » sont nuls quant au regard du Droit divin (instruire, sanctifier et gouverner la Sainte Église Catholique) mais, comme pour toute société également humaine telle qu’est l’Église Catholique (qui est à la fois divine par Son divin Fondateur et humaine par ses membres – du reste pécheurs) les actes humains du chef humain de cette société également humaine, que les électeurs humains se sont humainement donné, restent (ces actes humains) humainement valides ! (Qu’on veuille pardonner l’insistance hélas nécessaire que nous devons employer pour tenter de faire comprendre quelques distinctions en général, et celle-ci en particulier, à un esprit borné qui ne cherche que des échappatoires de mauvaise foi pour nous contredire à tout prix !... Merci à tous de votre compréhension !...)
Il en va ainsi de la désignation de l’élu de tout conclave légitime par les Cardinaux légitimes, puis de la désignation des nouveaux cardinaux, ne serait-ce que par l’élu du conclave non formellement Pape.
Sinon, l’Église Catholique en tant que société également humaine, disparaît purement et simplement en cas de trop longue vacance (comme c’est actuellement le cas) du Saint-Siège, même seulement formaliter, ce qui est impossible.

Cela n’est certes pas « bidouiller un truc pour rendre les actes des "papes" materialiter (sic) valides » mais c’est ce qu’implique nécessairement la distinction entre les deux caractères, divin d’une part et humain de l’autre, qui sont propres à l’Église Catholique, n’en déplaise à Édouard-Marie Laugier !...


Edouard-Marie Laugier a écrit:

[...]

Bontemps a écrit:
que, de ce fait, les personnes ayant été ainsi élues, constituent (ou constituaient pour celles qui sont décédées) selon la doctrine de St Robert BELLARMIN [...], analogiquement la matière (seconde) du futur Pape qu’elles auraient dû être si, dociles à la grâce, elles eussent reçu de Dieu la forme du Pontificat ;
en un mot, puisqu’elles sont (ou étaient pour celles qui sont décédées) analogiquement la matière (seconde) du futur Pape qu’elles auraient dû être, et que, de ce fait, elles sont ce qu’on peut appeler « “pape” materialiter » ;
c'est-à-dire, sur la personne qui est disposée par l'élection à recevoir de Dieu la forme du Pontificat. »…

Or elle n'y est pas disposé:
1/ parce que le conclave est nul
2/ parce qu'ils n'ont plus la Foi

Ce qui fait défaut ce n'est pas St Robert Bellarmin, mais Bontemps qui n'y comprend rien.

[...]


Toutes affirmations (selon lesquelles « le conclave est nul » ; « ils n'ont plus la Foi ») entièrement gratuites (comme toutes les autres que Édouard-Marie Laugier nous assène sans aucune démonstration) qui n’ont donc aucune valeur !...


Edouard-Marie Laugier a écrit:

[...]

Bontemps a écrit:
 que lesdites personnes ainsi élues, ou au moins acceptées telles, par des électeurs véritables, cela, nécessairement (pour ne pas rompre la note d’Apostolicité), sont, en vertu du droit ecclésiastique (mais non en vertu du Droit divin qu’elles ne peuvent, n’étant pas Papes en acte, assumer), aptes à désigner les successeurs desdits électeurs (sinon on se retrouve, après extinction de tous les anciens électeurs, dans le cas de la rupture de la note d’Apostolicité comme expliqué au début de ce point) ;

Et la Foi dans tout ça ?
Le principe premier de l'Apostolicité c'est ni plus ni moins que de transmettre la Foi donnée à a [sic] Révélation par le biais des Apôtres ... de la transmettre telle qu'elle était à cette époque, telle que l'avait [sic] les Saints Apôtres.
Votre bric à brac [sic] juridique lui justifierait que des (sales) types, parce qu'ils descendraient en filiation directe des Saints Apôtres et des évêques leurs successeurs, transmettraient la succession Apostolique.

Alors qu'ils n'ont ni la foi ni le sacerdoce ontologiquement valide. Des laïcs.
On nous parle du droit et des électeurs soit disant véritables et légitimes ...

[...]


  1. « Et la Foi dans tout ça ? »
    La Foi, précisément, impose que l’on ne rompe pas l’Apostolicité !...

  2. « Le principe premier de l'Apostolicité c'est ni plus ni moins la transmission de la Foi reçue à la Révélation par le biais des Apôtres ... de la transmettre telle qu'elle était à cette époque, telle que l'avaient les Saints Apôtres. »
    C’est pourquoi nous affirmons que la hiérarchie actuelle n’assure pas formellement la succession Apostolique.
    Cela ne veut pas dire qu’elle ne l’assure pas matériellement comme l’affirment les sédévacantistes complets, rompant ainsi complètement l’Apostolicité et manifestant, en conséquence, ne pas avoir la vraie Foi.
    (Pour ce qui est de la succession apostolique “formelle” et “matérielle”, cf. http://foicatholique.cultureforum.net/t3499-succession-apostolique-formelle-et-materielle.)

  3. « Votre bric-à-brac juridique, lui, justifierait que des (sales) types, parce qu'ils descendraient en filiation directe des Saints Apôtres et des évêques leurs successeurs, transmettraient la succession Apostolique. »
    Et qui d’autre le ferait ? (Tandis qu’il est nécessaire, de toute nécessité, que cela soit fait !...)
    Pour Édouard-Marie Laugier, nécessairement personne ! Cela le jette dans l’hérésie...

  4. « Alors qu'ils n'ont ni la foi ni le sacerdoce ontologiquement valide. Des laïcs. »
    Toujours la même rengaine vaine et inutile à laquelle il a été répondu, la démontant de fond en comble, bientôt un millier de fois ! Rolling Eyes...

Il faut remercier Édouard-Marie Laugier de ce que, par ses attaques sans cesse renouvelées contre la thèse dite « de Cassiciacum » auxquelles nous répondons, il contribue à expliciter toujours de mieux en mieux ladite thèse, à l’étayer toujours plus solidement, et, ainsi, à renforcer notre intime conviction que c’est en elle que se trouve la vérité sur la situation actuelle de l’Église en état de privation de l’Autorité ! Very Happy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: La mauvaise foi du “sieur” de l'augier.   Dim 1 Sep - 12:28



10ième réponse
 :


Edouard-Marie Laugier a écrit:

[...]

Bontemps a écrit:

 DONC, la thèse dite « de Cassiciacum », en affirmant tout cela, respecte l’Unicité et l’Apostolicité de l’Église fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ sur l’Apôtre Pierre, CE QUE NE FONT PAS LES SEDEVACANTISTES COMPLETS !
La fou-thèse de Cassiciacum ne respecte ni l'Unicité ni l'Apostolicité de l'Eglise mais blasphèment [sic] contre Elle en pensant que ce sont des voyous sans foi ni loi, des hérétiques, des apostats de la secte conciliaire qui peuvent assurer cette Unicité et cette Apostolicité.

Aussi quand ce blasphémateur ose, toute honte bue continuer ainsi:

Bontemps a écrit:

[...] cela dit, là n’est pas le plus grave dans la position de “EML leod”, sédévacantiste complet :
Le plus grave, c’est le fait qu’en rejetant chez les élus des conclaves vaticandeux la possibilité de désigner des successeurs aux électeurs du Pape, il supprime nécessairement la note d’Apostolicité et, en attendant de Dieu la nomination d’une autre Hiérarchie, il supprime également la note d’Unicité de la Sainte Église Catholique !…
Alors précisément que nous, Catholique Non Una Cum, dits "sédévacantistes complets" nous refusons cet ignoble blasphème contre Dieu et Son Eglise, et que nous affirmons que Dieu seul, par LE moyen qu'Il Lui plait, et celui là seul peut garantir l’Apostolicité et l'Unicité de l’Église ... mais certainement pas par le biais de renégats conciliaires.

C'est pourquoi face à ces blasphèmes de Bontemps j'en appelle s'il ne se repent pas, à la Justice de Dieu. La chose est trop grave.

[...]


  • Le commentaire à la suite de la première citation ci-dessus est entièrement gratuit : aucune démonstration ne vient étayer cette affirmation selon laquelle «La fou-thèse [sic] de Cassiciacum ne respecte ni l'Unicité ni l'Apostolicité de l'Eglise » (alors que nous avons, plus haut, démontré le contraire) !...
    Cette affirmation, entièrement gratuite, se fonde sur cet a priori selon lequel les tenants de la thèse dite « de Cassiciacum » penseraient « que ce sont des voyous sans foi ni loi, des hérétiques, des apostats de la secte conciliaire qui peuvent [FORMELLEMENT] assurer cette Unicité et cette Apostolicité. » Or ce n’est là qu’un préjugé parce que
  1. les tenants de la thèse dite « de Cassiciacum » ne pensent aucunement, bien au contraire (il ne s’agit là que d’une calomnie, habituelle hélas ! chez Édouard-Marie Laugier, fondée sur fondée sur l’exclusion fallacieuse de cette légitime distinction pourtant faite par tous les théologiens sérieux comme ceux – dont un saint Docteur de l’Église – sont invoqués ici où leur doctrine est clairement exposée) les tenants de la thèse dite « de Cassiciacum », donc, ne pensent aucunement, bien au contraire, « que ce [soient] des voyous sans foi ni loi, des hérétiques, des apostats de la secte conciliaire qui [puissent FORMELLEMENT] assurer cette Unicité et cette Apostolicité » ;

  2. ce n’est que par son jugement propre, lequel n’a (heureusement ! – sinon, avec lui, ce serait catastrophique...) aucune valeur, que Édouard-Marie Laugier affirme qu’il s’agit, à propos de ceux qui sont actuellement au Vatican (et au sujet desquels les tenants de la thèse dite « de Cassiciacum » ne pensent aucunement, bien au contraire, que ce seraient eux qui puissent FORMELLEMENT « assurer cette Unicité et cette Apostolicité ») « [de] voyous sans foi ni loi, des hérétiques, des apostats de la secte conciliaire [...] » !

    Conséquemment, son premier commentaire est totalement faux.

  • Dans le commentaire qui suit la seconde citation ci-dessus, il écrit « nous affirmons que Dieu seul, par LE moyen qu'Il Lui plait, et celui là seul peut garantir l’Apostolicité et l'Unicité de l’Église ... mais certainement pas par le biais de [...] » (Nous venons de voir ci-dessus ce qu’il faut penser de son jugement sur les « renégats conciliaires » ; là n’est plus la question, n’y revenons pas.)
    Ainsi donc, ce petit clown, bien qu’il affirme dans la même phrase « que Dieu seul, par LE moyen qu'Il Lui plait, et celui là seul peut [...] » (Il “peut” car Il est omnipotent), ce petit clown, donc, impose une limite à la toute puissance de Dieu : «  ... mais certainement pas par le biais de [...] » Exclamation No...

C’est pourquoi j’en appelle contre Édouard-Marie Laugier, s’il ne se repent pas, à la Justice de Dieu... La chose est trop grave !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BONIFATIO
Baptisé


Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 21/08/2013

MessageSujet: Re: La mauvaise foi du “sieur” de l'augier.   Dim 1 Sep - 17:04



11ième réponse
 :


Edouard-Marie Laugier a écrit:

[...]

Bontemps a écrit:

Nous voyons donc bien que les quatre notes de l’Église fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ sont parfaitement respectées par la thèse de Cassiciacum ET PAR ELLE SEULE :

La première partie est assez drôle, pour qui sait prendre cela au 39 e degrés [sic] ... la deuxième partie est confondante de connerie [sic].
Où comment être plus sectaire que le plus sectaire en osant imposer une vague théorie fumeuse, et non approuvée par Rome, la Rome Catholique, et en pus [sic] en faite [sic] la seule dépositaire des 4 notes, donc in fine la seule "arche de Salut" sans laquelle nul ne peut se sauver.

Plus orgueilleux tu meurs !!

Notons à ce niveau de connerie [sic] qu'il faut clairement faire une ligne de démarcation entre deux groupes distincts:
- Ceux qui, de bonne foi, adhèrent à la thèse de Cassiciacum en pensant trouver là une explication, ce qui était la motivation première et unique de Mgr Guérard des Lauriers.
- Ceux qui, comme Bontemps, sectaires et bornés, dépassant le mur du con [sic], affirment avec aplomb que hors de la thèse, point de salut.

[...]


  • Nous n’imposons rien du tout! Nous ne cessons, au contraire, d’affirmer que la thèse dite « de Cassiciacum » est ce que les théologiens appellent une « opinion LIBRE » dans l’Église, c’est-à-dire une opinion qui est autorisée, mais nous ne l’imposons pas puisque nous la proclamons “LIBRE” précisément...
    Et de fait, beaucoup de sédévacantistes complets, mais non super surexcités et intransigeants sur les questions libres comme est au contraire Édouard-Marie Laugier et comme le sont ses compères qui se veulent plus durs que les durs de dur, s’entendent fort bien avec nous et nous ne leur reprochons rien tant qu’ils nous laissent libres dans ce qui est libre pour tous ceux qui jouissent légitimement de la sainte liberté des enfants du Bon Dieu.

    Cela ne nous empêche pas, et ne doit ni ne peut nous empêcher, de reconnaître et de dire que les quatre notes de l’Église fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ sont parfaitement respectées par la thèse dite « de Cassiciacum » ET PAR ELLE SEULE !...


  • Cette théorie n’a rien de “fumeux” : elle est entièrement conforme à la philosophie thomiste et, en particulier, aux XXIV Thèses (notamment la THÈSE I sur la distinction entre LA PUISSANCE ET L'ACTE ; la THÈSE III sur la distinction entre L'ESSENCE ET L'EXISTENCE ; la THÈSE IV sur les différences entre ce qui est univoque, ce qui est équivoque, et ce qui est analogue avec, pour cette dernière catégorie, les différentes formes d’analogie ; la THÈSE V sur la distinction entre LA SUBSTANCE ET LES ACCIDENTS et la THÈSE VIII sur la distinction entre LA MATIÈRE ET LA FORME – cf. ce commentaire et celui-ci) tout cela contrairement à ce qu’affirme sottement et gratuitement (sans rien démontrer) par ailleurs Édouard-Marie Laugier !...
    C’est ce qui a permis à un invité, sisinono, de poster ce message dans lequel
    il a écrit:
    Il n y a rien qui contredise la Foi, la Morale, et l'enseignement de l'Eglise dans la Thèse.
    Il n y a rien de contraire à la raison.

  • Que la thèse dite « de Cassiciacum » ne soit pas « approuvée par Rome, la Rome Catholique », cela
  1. est normal puisque c’est ce que les théologiens appellent une « opinion LIBRE » dans l’Église ;

  2. ne signifie aucunement qu’elle soit contraire à l’enseignement de l’Église Catholique.


  • Tout cela ne fait pas de la thèse dite « de Cassiciacum » obligatoirement pour tous « la seule "arche de Salut" sans laquelle nul ne peut se sauver. »

    Mais tout cela prouve abondamment que Édouard-Marie Laugier ne fait que calomnier, et, de plus, injurier grossièrement comme on le voit dans la citation faite de lui dans ce message !...
    C’est pour ces deux dernières raisons qu’à cet endroit nous avons écrit
    Citation :
    M. Laugier, vous êtes un vil libéral qui prend la liberté de dire n'importe quoi sur tout le monde en général et n'importe qui en particulier, une horreur, un membre de l'Antéchrist, un fils de Satan, un échappé de l'enfer !
    Toutes choses fort bien méritées !...


  • C’est pourquoi maintenant, NOUS DEMANDONS SOLENNELLEMENT À L’ADMINISTRATEUR DE CE FORUM D’EXCLURE DÉFINITIVEMENT CE GROSSIER PERSONNAGE, PROVOCATEUR PERMANENT ET PERTURBATEUR CONTINUEL, VÉRITABLE SCANDALE POUR TOUS LES LECTEURS TANT CONVAINCUS DE NOTRE POSITION RELIGIEUSE QUE CEUX QUI NE SONT PAS DE NOTRE BORD !...
    Si cela n’était pas fait dans la journée de demain, lundi 02 septembre 2013, nous serions contraints de signaler, le mardi 3 septembre, cet abus à l’Hébergeur de ce forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miles Christi 158



Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 27/08/2013

MessageSujet: Re: La mauvaise foi du “sieur” de l'augier.   Lun 2 Sep - 0:57



12ième réponse
 :


Edouard-Marie Laugier a écrit:

[...]

Bontemps l'ennemi [sic] a écrit:

Tout cela montre combien ce problème ontologique de la validité intrinsèque des prétendus « nouveaux “sacrements” » en général et de celui de ce qui devrait être l’Ordre au sein du clergé vaticandeux en particulier, est bien réellement un faux problème lancé, à dire vrai, par des ennemis très rusés pour nous égarer dans des voies de garage et ainsi nous y faire battre entre nous...



Ils détruisent d'une façon irréversible, sans possibilités humaine de retour en arrière, le sacerdoce ontologiquement [sic : Édouard-Marie Laugier raffole utiliser cet adverbe dont il ne comprend manifestement pas le sens exact] valide, le seul Sacrifice qui soit agréé de Dieu et vous affirmez pauvre fou [sic] que c'est un "faux problème" ??? !!

Pauvre fou [sic], l'ennemi,
- loin de lancer cela comme une ruse pour égarer dans des voies de garages,
- loin d'essayer de faire battre entre eux des personnes (vous et nous) qui n'avons pas la même religion: nous sommes, aux ACRF Catholiques [sic : voici là l’aveu que ce n’est pas Édouard-Marie Laugier mais bien LHR qui écrit !...].


L'ennemi applique là un plan antique de destruction du Sacerdoce.

Satan hait le sacerdoce, Satan hait l'Incarnation et TOUT ce qui s'y rapporte, et plus précisément la Sainte Eucharistie
Et loin d'être aussi idiot que vous, il s'en prend non pas à la pomme mais au Pommier

Et des abrutis comme vous qui comptez sur le faux clergé modernistes [sic], qui n'a ni foi ni sacerdoce ne comprenez [sic] même pas que:

- Même si par Miracle ces voyous se convertissaient
- Même si par Miracle insensé, Dieu leur donnait les Clefs de l’Église ..
.
Ils ne pourraient plus se faire Sacrer autrement .... que par une solution Miraculeuse et en dehors des moyens ordinaires prévus par Dieu ...
Puisque le sacerdoce Ontologiquement [sic] valide aurait disparu.



Alors quand cet hypocrite personnage ose dire:

Bontemps le menteur a écrit:

 Mais, personnellement du moins, je me moque éperdument de ce que parmi les vaticandeux .....  « tout [le] clergé ontologiquement valide » disparaisse !

 Il y a quarante ans que je ne m’intéresse plus à ce clergé pourri…

Monsieur Bontemps, non seulement se renie car il espère d'une manière complètement insensée et illusoire et la conversion de ce "clergé " prévaricateur et ignoble et par la suite que ce "clergé" qui n'a rappelons le [sic] ni la Foi ni le sacerdoce sacrificiel Catholique, soit porté au plus haut sommet de la Hiérarchie Catholique

Alors même que ces salopards ont détruit de façon irréversible la transmission du sacerdoce Ontologiquement valide
Sacerdoce (et Épiscopat) indispensable à l'accession au Souverain Pontificat.

Et qui ne pourra donc être rétabli que par une solution Miraculeuse et extra-Ordinaire [sic] connue de Dieu seul, qui sort complètement des moyens ordinaires prévus par l’Église [sic : voilà l’Église impuissante, maintenant, avec Édouard-Marie Laugier, à nous faire connaître les voies VOULUES par Dieu !…].

Chose que Mr Bontemps refuse catégoriquement et à laquelle il répugne, affirmant que l’Élection du Pape et le rétablissement de la Papauté ne peut se faire que par des moyens ordinaires et "légaux", fut le [sic] par le biais d'ennemis de l’Église, hérétiques et apostats


Comme si Dieu était prisonnier de SES Lois. ? !!
 [sic : avec Édouard-Marie Laugier, maintenant Dieu change, Il peut se contredire dans Ses Lois surnaturelles (car c’est bien ce dont il s’agit ici, et non des lois naturelles auxquelles Il peut faire exception par miracle) !...]

[...]


  1. « Ils détruisent d'une façon irréversible, sans possibilités humaine de retour en arrière, le sacerdoce [… (il vaudrait mieux, là, dire : exclusivement] valide, le seul Sacrifice qui soit agréé de Dieu [...] »
    Ils le voudraient bien, c’est vrai ! Mais ils ont raté leur coup : le Sacerdoce valide en lui-même, dans son être même, et qui est exclusivement valide car c’est le seul à l’être, est sauvegardé dans tous les séminaires traditionnels et particulièrement les séminaires « non-una-cum » comme celui de Verrua-Savoia ou ceux de NNSS Sanborn ou Dolan, pour ne parler que d’eux.


  2. Monsieur Bontemps est peut-être un « Pauvre fou » qui ne comprend pas que « l'ennemi,
    - loin de lancer cela comme une ruse pour égarer dans des voies de garages,
    - loin d'essayer de faire battre entre eux des personnes (vous et nous) qui n'avons pas la même religion: nous sommes, aux ACRF Catholiques.


    L'ennemi applique là un plan antique de destruction du Sacerdoce.
     »

    Mais Édouard-Marie Laugier, lui, qui est réellement un « Pauvre fou » atteint de « T. O. C. » (Troubles Obsessionnels Compulsifs) en un mot qui est toqué, NE COMPREND PAS que les ennemis dont Monsieur Bontemps parle au pluriel, n’est pas celui auquel ce toqué fait allusion (poussé qu’il est par d’autres qui cherchent peut-être là à faire diversion...) au singulier, mais ceux qui, très rusés, le poussent dans l’ombre pour nous égarer dans des voies de garage et ainsi nous y faire battre entre nous
    ...



  3. Nous savons tous, fort pertinemment que « L'ennemi applique là un plan antique de destruction du Sacerdoce. » (Ce n’est pas la peine d’écrire en grands caractère comme si l’on criait ! C’est bien là la méthode de LHR, qui devient de plus en plus sourd... Nous ne l’avons fait, dans le point précédent, que pour répondre, de la même manière, au ton avec lequel on s’adressait à nous.)
    Nous savons tous, fort pertinemment que « Satan hait le sacerdoce, Satan hait l'Incarnation et TOUT ce qui s'y rapporte, et plus précisément la Sainte Eucharistie », mais cela ne change rien : Dieu, qui sauvegarde Son Église, est plus fort que lui et Il a pourvu, par l’instrument des séminaires traditionnels et particulièrement les séminaires « non-una-cum » comme celui de Verrua-Savoia ou ceux de NNSS Sanborn ou Dolan, pour ne parler que d’eux, à la continuité de Son Sacerdoce, qu’Il a Lui-même institué, et de « TOUT ce qui s'y rapporte, et plus précisément la Sainte Eucharistie »...


  4. Cela dit, comme on peut le deviner aisément par ce qui précède, nous ne comptons nullement « sur le faux clergé moderniste, qui n'a ni foi ni sacerdoce » mais « des abrutis comme vous ne comprennent pas que

    - Même si par Miracle ces voyous se convertissaient
    - Même si par Miracle insensé, Dieu leur donnait les Clefs de l’Église ..
    .
    Ils
     » pourraient se faire Sacrer par quelque(s) Évêque(s) traditionnel(s) ; que ce serait là « une solution Miraculeuse et en dehors des moyens ordinaires ...
    Puisque le sacerdoce
    [valide en lui-même, dans son être même, et qui est exclusivement valide car c’est le seul à l’être] » A été sauvegardé
    .



  5. On voit donc que Monsieur Bontemps est fort loin de se renier, contrairement aux allégations calomnieuses et absurdes d’un Édouard-Marie Laugier et de toute sa bande des prétendus “ACRF” faussement catholiques !...


Le reste, bien sûr, ne tient pas debout, et il y a déjà été répondu dans le texte
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miles Christi 158



Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 27/08/2013

MessageSujet: Re: La mauvaise foi du “sieur” de l'augier.   Lun 2 Sep - 1:52



13ième et dernière réponse
 :


Edouard-Marie Laugier a écrit:

[...]

Bontemps qui ne fait pas illusion a écrit:

Voilà ce que sont les opposants à la thèse dite « de Cassiciacum » !...

Entre un Bontemps et son "petit copain corse, hystérique, grossier, libéral, sectaire et borné et un Rémy ou un Bourcier calme, surnaturel, antilibéral, réfléchit le choix des camps est vite vu.
J'ai pu le constater lors de notre dernière session.

Il est plus que temps de se prémunir contre les malfaisants, psychologquements [sic] instables, grossiers, libéraux, sectaires et bornés.

Non monsieurs [sic] Bontemps nous ne sommes pas de la même "race".

Nous sommes, nous, Francs Catholiques.


Vae Victis [ ! No: Cum illo potius “latrare !...]

Il faut croire que le caractère des animateurs de cette secrète session, ne ressemble pas à celui d’un Édouard-Marie Laugier ! Laughing Laughing...
Celui-ci termine là son long message, véritable diarrhée verbale, truffée de fautes en tout genre, écrite dans un style de banlieue nauséabonde déplorable, sur des attaques purement ad hominem conformes à son habitude et auxquelles il ne sera pas répondu.

Notre Modérateur va pouvoir maintenant laisser ce fil déverrouillé pour permettre à ceux qui le désireraient de venir mettre, en toute sérénité, sans provocation déplacée, leurs éventuels commentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel-Louis Gars du Loir



Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 27/08/2013

MessageSujet: Re: La mauvaise foi du “sieur” de l'augier.   Mer 18 Sep - 18:51

Ici, où il a ajouté après coup un premier paragraphe pour contredire malhonnêtement ce message (de JP B) comme le prouve le fait qu'il a modifié le sien 7 minutes plus tard que ledit message de JP B, et déjà ,
Edouard-Marie Laugier a écrit:
Toujours pas de démonstrations sérieuses, factuelles des prétendues calomnies de Virgo Maria. Que des pétitions de principes pour rejeter des accusations fondées émises par Virgo Maria .... et un péché de scandale de la part du père Bontemps .....



Autre chose amusante .... Bontemps , en bon libéral qu'il est, veut l'unité contre la vérité.
Ce faisant il soutiens indistinctement l'Institut Machin Bidule Chose de ricossa et l'abbé Belmont qui, comme son confrère l'abbé Seuillot ne peuvent pas sentir cette IMBéCile de secte italienne, et l refusent même le titre d'évêque Catholique à mgr Stuyver ainsi qu'aux autres évêques sacrés sans mandats. Et ce avec une grande virulence et un profond mépris ..... Mais sur cela Bontemps reste discret.
« Toujours pas de démonstrations sérieuses, factuelles des prétendues calomnies de Virgo Maria. » Exclamation 
Une plus grande mauvaise foi est difficilement concevable...
Voir, en effet, ceci lol! 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: La mauvaise foi du “sieur” de l'augier.   Ven 27 Sep - 0:44

Pour ceux qui sont inscrits sur ce forum : Voir ici !

Ce paresseux (qui, à son âge de 27 ans, ne fait rien de bon de toute sa journée autrement qu'à ennuyer les gens sur le forum !...) n'a même pas le courage de faire une recherche avec le mot “éclipse”  Exclamation No clown Rolling Eyes 

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: La mauvaise foi du “sieur” de l'augier.   Ven 27 Sep - 0:45

Je ne supporte pas la mauvaise foi...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: La mauvaise foi du “sieur” de l'augier.   Jeu 3 Oct - 13:51

Parce qu’il a été démontré la fausseté des insinuations calomnieuses du provocateur stérile et perturbateur qu’est Édouard-Marie Laugier, qui ne sait que critiquer stupidement sans rien construire de positif, dans ces différents endroits :
  • dans ce message
    votre serviteur a écrit:
    Ici,
    Edouard-Marie Laugier a écrit:
    Quand au travail je n'ai pas mes entrées à la caisse de dépots
    , en réponse,
    JP B a écrit:
    J'ai travaillé depuis, 1963, 29 ans en entreprises de plomberie-couverture-chauffage dont 2 ans en bureau d'études de chauffage-climatisation-ventilation, pour nourrir et éduquer 7 enfants, avant d'entrer (pour les dix dernières années – de 1992 à 2002) à la CDC comme responsable (avec un collègue fonctionnaire) de la maintenance en plomberie-couverture et génie climatique où je donnais les ordres aux entreprises qui travaillaient pour nous, puis d'être en préretraite pendant 4 ans.
    Un vie professionnelle bien remplie et honorable !

    Que fait Édouard-Marie Laugier de toute la sainte journée, tout au long de la semaine ? scratch...
    Maintenant, dans ce fil qui n'a rien à voir avec une quelconque question de vie professionnelle ou de travaux réalisés ici où là, mais qui concerne uniquement, comme le titre l'indique, la catholicité défaillante d'Édouard-Marie Laugier (dans lequel fil ledit Édouard-Marie Laugier n'a jamais été déclaré « Apostat [sic] formel » contrairement à ce qu'il affirme dans ce message, soit dit en passant, mais seulement comme baignant – ce qui est exact, malheureusement pour lui – dans le schisme et l'hérésie [or, un bain,  est tout ce qu'il y a de matériel...]), maintenant, donc, dans ce dernier message, il vient demander, on ne sait pas pourquoi à cet endroit si ce n'est pour tenter de faire diversion, que je parle, je ne vois pas pourquoi, « des travaux [que votre serviteur] a fait chez l abbé [sic] Belmont. »

    C'est pourquoi j'ouvre ce nouveau fil, demandant à ce calomniateur de préciser ce qu'ont lesdits travaux qui ont tous été réalisés gratuitement et qui concernent, les plus récents, des installations sanitaires réalisés en deux ou trois épisodes différents, et les plus anciens, le chauffage de sa chapelle.

    Nous attendons donc, de la part de ce paresseux qui n'a pas l'air de faire grand chose d'autre, tout au long de la semaine, que d'écrire ses provocations stériles et perturbatrices sur ce forum et autre blog, ses remarques précises à propos desdits travaux ! Basketball...
    lol!


    et surtout
  • où, après que cet énergumène endiablé eut uniquement répondu (sans aucune majuscule ni en début de phrase ni pour le nom propre) « l'évier que, selon monteil, vous avez mis une semaine à installer ...  »,
    JP B a écrit:

    1.
    Je ne vois pas de quel “évier” il est question, vu que je ne me rappelle pas avoir installer un évier mais deux salles d'eau avec tout un réseau d'alimentations d'eau froide et d'eau chaude de plus d'une dizaine de mètres pour l'une d'elle, et de plus d'une trentaine de mètres pour l'autre, pour chaque canalisations en faux plafonds quasi inaccessibles et deux réseaux d'évacuations avec percement d'un gros mur (90 cm) et raccordement fort difficile sur une évacuation existante en sol bétonné au rez-de-chaussée pour la première située à l'étage et, toujours avec percements de deux gros murs (70 cm) et passage en tranchée extérieure sur plus de trente mètres pour la seconde...

    2.
    Que “monteil” s'occupe donc des travaux qu'il a ratés (parquet flottant dans un salon à l'étage, tellement flottant qu'il gondole abominablement, après épandage, fuyant de façon désastreuse dans la salle-à-manger au rez-de-chaussée en dessous, d'un béton de pouzzolane trop liquide qui s'avère ne pas tenir...) et de ma remorque qu'il a détruite après l'avoir chargée deux fois trop, contre mes remontrances, de carreaux de plâtre (1 tonne au lieu de 450 kg) qu'il a voulu mal attacher malgré mes remarques et qui, au premier ralentissement dû à un feu tricolore qui passait au rouge, sont venus s'écraser contre mon coffre de voiture, le détériorant également, et contre la flèche de ma remorque pliant celle-ci de manière irrémédiable ! Toutes choses qui ne lui ont pas coûté un centime...

    Une fois de plus, Édouard-Marie Laugier aurait mieux fait de ne rien dire et de disparaître de ce forum !...



    et encore
  • dans cet autre message
    votre serviteur a écrit:
    Donc, ici,
    un triste agitateur qui se mêle de ce qui ne le regarde pas a écrit:
    l'évier que, selon monteil, vous avez mis une semaine à installer ...
    Il a été répondu ce qu'il en est exactement (et encore, il a été oublié de préciser qu'un WC avait été installé dans chacune des deux salles d'eau entraînant de grosses canalisations d'évacuation à passer dans les gros murs décrits... et que, pour ce faire dans la seconde salle d'eau au rez-de-chaussée, votre serviteur s'est cassé une côte l'obligeant à rentrer chez lui à 600 km pour revenir une fois guéri terminer ces travaux !...) et ce qu'on doit donc penser de cette accusation calomnieuse.

    Mais cela dit, quand bien même il aurait été passé, non pas une semaine pour installer la première salle d'eau à l'étage avec douche et WC comme il a été dit (travaux exécutés par quelqu'un qui depuis 1965 avait perdu l'habitude de ce travail manuel étant monté dans les bureaux), mais trois mois pleins, en quoi cela intéresserait les “sieurs” “monteil” et de l'augier ?
    Ce ne sont pas eux, a priori, qui finançaient le main d'œuvre des dits travaux, d'autant, qu'a posteriori, ils ont été exécutés gracieusement hormis le remboursement, par M. l'abbé Belmont qui n'était pour rien à l'affaire mais a tenu en insistant à m'en dédommager, de ma remorque détruite par la faute dudit “monteil” Exclamation

    Quand on dit que le “sieur” de l'augier ferait bien mieux de se taire plutôt que de remuer la vase...

Édouard-Marie Laugier, après tout cela, ne sait que donner cette
pauvre réponse
dans laquelle ce malheureux, qui n’a plus rire à dire que ceci, a écrit:

Les élucubrations d'un fou (aux dires d'honorables personnes laïcs comme clercs de tout bords [sic], même opposés ) hystérique, provocateur et libéral, n'ont aucun poids aucun crédit, aucune valeur.

Quand à la trêve elle est terminée puisque vous en profitez pour attaquer de plus belle en pensant que he [sic] n'oserais [sic] pas répondre.

Insulte de “fou” réitérée (et ce n'est pas la première fois : dès le début de notre dispute d'ordre théologique et même politico-philosophique, il m’a asséné ce qualificatif conforme, sans doute, à St Matt. V 22 in fine, auquel j’ai été obligé, pour m’en défendre, d’y répondre en précisant son pauvre état !...) insulte, donc, réitérée encore dernièrement dans ce message : « Tissu de délires fiévreux d'un fou, calomniateur et excité notoire [...] » écrite parce qu’il a été démontré (par des liens très précis donnés dans les deux premiers massages qui précèdent immédiatement le sien – celui-ci étant le troisième – du fil d’où est tiré cette citation de ce troisième message) comme dit dans la message suivant (le quatrième) la « Malhonnêteté de Édouard-Marie Laugier », titre de ce même fil Exclamation 

Ainsi, quand ce malhonnête, de mauvaise foi criante, évidente et indubitable, ne trouve plus d’argument, acculé qu’il est à la vérité de ce que j’avance, il crie « au fou! » et appelle, pour se justifier de son accusation aussi ridicule que déplacée, non seulement ses amis, adversaires inflexibles, implacables, de votre serviteur, mais (faussement) même les « clercs de tout bord » ou « de tous bords » pour lesquels il serait bien en peine de prouver la véracité de son propos... Basketball

tout comme à cet endroit
il a écrit:
Où l'on voit bien que sur des sujets sérieux le fou Bontemps ( fou de l'avis de plusieurs personnes assez opposées entre elles dont un prêtre ) ne voyant pas de possibilité d'insulter et de semer le désordre, préfère s'abstenir.
Pourtant il pourrait d'un simple coup de fil à l'abbé Belmont, obtenir la réponse et ainsi servir la Vérité.
Comme si nous allions nous permettre de déranger M. l'abbé Belmont (dont il a comme tout le monde sur ce forum les coordonnées, mais il ne sait pas chercher...) pour les âneries de ce pitre qu’est Édouard-Marie Laugier !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: La mauvaise foi du “sieur” de l'augier.   Ven 4 Oct - 15:12

Une preuve de plus, ici, de la mauvaise foi de cet imposteur qu'est Édouard-Marie Laugier qui détourne, pas même discrètement, le sens de ce qu'on écrit Exclamation...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: La mauvaise foi du “sieur” de l'augier.   Dim 6 Oct - 0:47

Et une preuve de plus :

A cet endroit et à 23h20,
votre serviteur a écrit:
D'ailleurs, pour ma part, je n'aurais pas titré ce fil « Dieu n'est pas Catholique » mais : Berlingot prétend que Dieu n'est pas Catholique...
« Dieu n'est pas Catholique » était en effet, avant cette remarque, le titre que ce malhonnête par excellence qu'est Édouard-Marie Laugier, qui avait initié le fil, lui avait jusque là donné.
Or, comme on le voit dans le message de tête dudit fil (http://foicatholique.cultureforum.net/t4561-le-pape-de-jpb-pretend-que-dieu-n-est-pas-catholique#29069) ce serpent en a modifié le titre à 23h26, soit 6 minutes après ladite remarque, pour l'appeler fallacieusement « Le pape de JPB prétend que " Dieu n'est pas Catholique " »

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: La mauvaise foi du “sieur” de l'augier.   Jeu 10 Oct - 0:42

Et encore Exclamation...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La mauvaise foi du “sieur” de l'augier.   Aujourd'hui à 22:13

Revenir en haut Aller en bas
 
La mauvaise foi du “sieur” de l'augier.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mauvaise circulation sanguine : quelles plantes
» [informatique]J'ai fait une mauvaise manip'
» La Margarine, mauvaise pour la santé?
» Méditation Quotidienne : La génération mauvaise
» Une mauvaise et une très mauvaise nouvelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Le coin de JP B-
Sauter vers: