Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Qu’avez-vous fait de l’Apostolicité ?...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michel-Louis Gars du Loir



Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 27/08/2013

MessageSujet: Qu’avez-vous fait de l’Apostolicité ?...   Ven 20 Sep - 11:13

Vous n’avez toujours pas répondu, les Gabrielle et Rosalmonte hâbleurs qui vous moquez de ma réponse, à cette question à laquelle je ne me suis pas dérobé contrairement à vous, et qui se résume ainsi :
Qu’avez-vous fait de l’Apostolicité ?...

Vous n’en savez rien car, comme les protestants, vous l’avez occultée depuis plusieurs décennies !

E
T, DANS VOTRE SCHISME HÉRÉTIQUE qui fait fi des promesses divine (« [...] portæ inferi non prævalebunt adversus eam » en St Matt. XVI 18, et « [...] ecce ego vobiscum sum omnibus diebus, usque ad consummationem sæculi » en St Matt. XXVIII 20) et du chapitre 2 de la Constitution Apostolique Pastor Æternus (18 juillet 1870 – cf. http://lesbonstextes.ifastnet.com/vipastoraeternus.htm ou http://nouvl.evangelisation.free.fr/pastor_aeternus.htm) promulguée par Sa Sainteté le Pape Pie IX infaillible en cela, dans laquelle le Concile du Vatican, infaillible par lui-même puisqu’œcuménique (avec un Pape à sa tête) énonce :
Citation :

Ce que le Christ notre Seigneur, chef des pasteurs, pasteur suprême des brebis, a institué pour le salut éternel et le bien perpétuel de l'Église doit nécessairement, par cette même autorité, durer toujours dans l'Église, qui, fondée sur la pierre, subsistera ferme jusqu'à la fin des siècles. [...]

[...]

Si donc quelqu'un dit que ce n'est pas par l'institution du Christ ou de droit divin que le bienheureux Pierre a des successeurs dans sa primauté sur l'Église universelle, [...], qu'il soit anathème.
Tandis que cela, à dire vrai, est de Foi divine et catholique : de Foi divine car, comme on le voit dans le 1er § de la citation ci-dessus, c’est le Christ Lui-même qui a ainsi institué l’Église ; et de Foi catholique car cela est défini infailliblement dans cette Constitution Apostolique ; DANS VOTRE SCHISME HÉRÉTIQUE, donc, VOUS ENTRAÎNEZ CEUX QUI ONT LE MALHEUR DE VOUS SUIVRE ! affraid...
Et, après ça, Rosalmonte vient me parler du jugement de Dieu ! No...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel-Louis Gars du Loir



Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 27/08/2013

MessageSujet: Re: Qu’avez-vous fait de l’Apostolicité ?...   Dim 22 Sep - 11:57

roger a écrit:
Une vacance du Saint-Siège, n’interrompt pas la succession, quelque soit sa durée.
Personne ne nie ici la possibilité qu'il y ait encore le minimum suffisant d'électeurs.
L’Ange qui a sacré Évêque St Amphiloque, pourrait tout aussi bien en sacrer encore si besoin ; ce qui fournirait des électeurs pour assurer la succession.
Si Dieu, par le ministère d'un ange, intervenait, cela ne voudrait pas dire qu'Il fondrait une deuxième Hiérarchie, par conséquent une deuxième Église, mais seulement qu'Il interviendrait de façon extraordinaire pour reconstituer ce qui fait défaut. [...]

  1. Une vacance du Saint-Siège, avec la disparition simultanée de TOUS les électeurs du Pape (c'est de cela dont il a toujours été question...), interrompt bien évidemment la succession apostolique ! No 


  2. « Personne ne nie ici la possibilité qu'il y ait encore le minimum suffisant d'électeurs. »
    Voilà qui est tout nouveau ! Il m'aura fallu 3 ans pour vous le faire admettre...


  3. « L’Ange qui a sacré Évêque St Amphiloque, pourrait tout aussi bien en sacrer encore si besoin » mais cela ne fournirait aucun Cardinal, DONC AUCUN ÉLECTEUR DU PAPE !


  4. « Si Dieu, par le ministère (de n'importe qui) [...], intervenait » en rétablissant une Hiérarchie coupée de la précédente (c'est la condition que vous m'avez OBLIGÉ à poser et vous êtes prié de ne pas en faire maintenant l'impasse !...) cela « fondrait [bien évidemment] une deuxième Hiérarchie, par conséquent une deuxième Église » !


Cela dit et précisé à quelqu'un de trop têtu et qui tente de fausser le débat, il faut remarquer que, fort judicieusement,
Gégé l'Banni a écrit:
[...] il n'est pas dit que saint amphiloque a été sacré par un ange mais simplement qu'il a été "confirmé" dans son épiscopat puisqu'il le redoutait.

[...]
(Personnellement, je n'ai jamais réussi à ouvrir le lien donné par Fulgence...)

Alors, si saint Amphiloque n'a pas été sacré par un ange, il vous faut tous, roger, gabrielle et consorts, revoir votre copie ! Laughing Laughing...
Car, en effet, comme dit Banigé à la fin de son message que j'ai tronqué dans ma citation ci-dessus, «Il nous est donc nécessaire de savoir exactement l'histoire réel de ce fait [...] » Exclamation

En tout cas, cela démontre, s'il en était besoin, que vous cherchez à tout prix des arguments (qui s'avèrent fort douteux) pour étayer envers et contre tout votre thèse hétérodoxe selon laquelle, quoi qu'il en soit de vos nouvelles protestations qui tendent à affirmer maintenant « la possibilité qu'il y ait encore le minimum suffisant d'électeurs », il n'y aurait plus de Hiérarchie sacrée comme vous l'avez toujours laissé entendre jusqu'ici... Ainsi, votre mauvaise foi devient évidente !

Cela dit,
FRANC a écrit:

[...]

Abordons maintenant, le document, mis en lien,  intitulé, « Dispense divine » ( http://messe.forumactif.org/t2173-fichier-joint-divina-dispensatione#41018 [http://messe.forumactif.org/t5180-saint-amphiloque-eveque-d-iconium#99069]).
Sans discuter le cas particulier rapporté de la Consécration de Saint-Amphiloque par un Ange, fait qui semble admis par tous les grands docteurs, l'auteur de l'article, invente une théorie de juridiction extraordinaire, ne reposant elle sur aucunes grandes autorités unanimes ( et contredisant l'enseignement d'un Saint François de Sales, Docteur de l'Eglise [http://www.archive.org/stream/oeuvrescomplte08fran#page/240/mode/1up]). Et comme le laisse deviner plusieurs références citées thucistes, et cassiciacistes, provenant d'individus sans mission légitime, il affabule, à partir une distinction vraie entre la succession materialiter et formaliter, dans l'Eglise Romaine, pour se forger une succession, cette fois formaliter seule, qu'il appelle morale. Comment l'Eglise Romaine militante,  période de vacance ou non, constituée d'individus humains vivants, et qui doit tous les jours, appartenir au monde visible, comme le sont les oiseaux, les plantes ou les pierres, pourrait-elle être seulement formaliter, alors qu'elle doit constamment subsister, c'est-à-dire  unir la matière et la forme ?

[...]

Je ne connais pas l’auteur, qui donnerait des références, si l’on en croit FARNC, «  thucistes, et cassiciacistes », mais cet auteur ne saurait être, à mon sens, véritablement “cassiciaciste”, pour reprendre l’expression de FRANC, car il ne se révèle apparemment pas thomiste : une chose ne peut pas être, dans la réalité, selon la forme sans avoir la matière hormis les purs esprits !
La thèse dite « de “Cassiciacum” » est en effet basée sur la philosophie thomiste laquelle n’est pas idéaliste comme celle de Platon et de ceux qui en descendent spirituellement, mais RÉALISTE comme celle d’Aristote dont elle découle.
Donc, une succession apostolique seulement “formaliter” est impossible : CELA N’EXISTE PAS !

Et c’est avec juste raison que FRANC assimile la position de Gérard à celle qu’il vient de décrire qui voudrait une succession apostolique purement morale (ce qui est impossible) basée, dans le cas de Gégé, mais aussi de quasiment tous les autres membres du forum T.D., non sur des Consécrations épiscopales sans mandat romain qui ne sauraient donner absolument pas le pouvoir de Juridiction comme le répétait toujours très justement Mgr Guérard des Lauriers, mais, dans le cas de Gégé et des autres membres dudit forum T.D., sur l’absence totale de toute personne possédant ledit pouvoir de Juridiction ne serait-ce que matériellement. Ainsi Gérard et quasiment tous les autres membres dudit forum, prétendent conserver une succession apostolique purement morale basée sur la conservation de leur “foi”, laquelle s’oppose d’ailleurs, comme nous l’avons vu dans le message précédent en tête du présent fil, aux promesses divine (« [...] portæ inferi non prævalebunt adversus eam » en St Matt. XVI 18, et « [...] ecce ego vobiscum sum omnibus diebus, usque ad consummationem sæculi » en St Matt. XXVIII 20) et au chapitre 2 de la Constitution Apostolique Pastor Æternus (18 juillet 1870 – cf. http://lesbonstextes.ifastnet.com/vipastoraeternus.htm ou http://nouvl.evangelisation.free.fr/pastor_aeternus.htm) promulguée par Sa Sainteté le Pape Pie IX infaillible en cela, dans laquelle le Concile du Vatican, infaillible par lui-même puisqu’œcuménique (avec un Pape à sa tête) énonce :
Citation :

Ce que le Christ notre Seigneur, chef des pasteurs, pasteur suprême des brebis, a institué pour le salut éternel et le bien perpétuel de l'Église doit nécessairement, par cette même autorité, durer toujours dans l'Église, qui, fondée sur la pierre, subsistera ferme jusqu'à la fin des siècles. [...]

[...]

Si donc quelqu'un dit que ce n'est pas par l'institution du Christ ou de droit divin que le bienheureux Pierre a des successeurs dans sa primauté sur l'Église universelle, [...], qu'il soit anathème.

Cela, à dire vrai, est de Foi divine et catholique
 :
De foi divine car
, comme on le voit dans le 1er §, c’est le Christ Lui-même qui a ainsi institué l’Église; et de Foi catholique car cela est défini infailliblement dans Pastor Æternus.

Voilà qui vous condamne !...


L’Apostolicité ne se trouve QUE dans l’Église romaine car c’est nécessairement ou le Pape avec les Évêques unis à lui (donc, pas sans lui) ou, quand il y a vacance comme de nos jours, les électeurs du Pape avec les Évêques unis à eux (donc pas sans eux) qui assurent l’Apostolicité.

Ne voyant pas, comme Franc ne cesse de vous le démontrer, l’Église romaine (et quand il vous en parle, vous rétorquez cette lapalissade selon laquelle il n’y a qu’une seule Église comme si l’Église romaine n’était pas à elle seule cette unique Église ! Rolling Eyes...) ne voyant pas, donc, l’Église romaine qui seule assure l’Apostolicité, vous ne pouvez pas voir l’Apostolicité de la Sainte Église Catholique (c’est-à-dire universelle) et, de là, vous n’y croyez plus réellement, fermement, indiscutablement, profondément dans votre cœur.
Vous n’avez plus la Foi vivante
 ; il ne vous reste qu'une habitude de “foi” humaine! Je vous plains de tout cœur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miles Christi 158



Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 27/08/2013

MessageSujet: Re: Qu’avez-vous fait de l’Apostolicité ?...   Lun 23 Sep - 14:17

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4471
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’avez-vous fait de l’Apostolicité ?...   Mar 24 Sep - 23:43

L’Église fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ possède, on le sait (c’est proclamé dans le grand Credo de la Messe), quatre “notes” indispensables qui lui sont propres : elle est nécessairement Une, Sainte, Catholique et Apostolique.

Or, ces quatre notes sont parfaitement respectées par la thèse dite de « de Cassiciacum », ET PAR ELLE SEULE :
  • la note de Catholicité, bien évidemment (que ne respecte pas l’Église officielle œcuménique libérale et dont la doctrine est hétérodoxe) ;

  • la note de Sainteté (que ne respectent ni l’Église officielle œcuménique libérale et dont la doctrine est hétérodoxe, ni les traditionalistes ralliés ni ceux de la FSSPX) ;

  • la note d’Apostolicité (que ne respectent pas les sédévacantistes complets comme Édouard-Marie Laugier) ;

  • et la note d’Unicité (que ne respectent pas ceux qui attendent de Dieu la nomination d’une autre Hiérarchie, tel Édouard-Marie Laugier).

C. Q. F. D. ! (Ce qui était déjà démontré depuis longtemps...)

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4471
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’avez-vous fait de l’Apostolicité ?...   Mer 25 Sep - 0:25

Cela dit, en raison de l'éclipse subit par notre Mère la Sainte Église Catholique, nous ne pouvons pas voir clairement où se trouve sa Hiérarchie enseignante, car, formellement, celle-ci, sauf à être cachée secrètement dans quelque lieu retiré du monde comme les prisons chinoises par exemple, semble s'être évaporée.

Mais que ce soit matériellement seulement dans certains de ceux qui se trouvent être les cardinaux visibles et qui restent appartenir encore au corps de l'Église à défaut d'appartenir à son âme, ou que ce soit formellement mais secrètement parce que cachée comme il vient d'être dit ci-dessus, il est certain, la Foi nous l'enseigne et nous oblige à y croire, ladite Hiérarchie existe toujours !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4471
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’avez-vous fait de l’Apostolicité ?...   Mer 25 Sep - 1:06

Pas de réponse, donc, hormis dans leur tour d’hérético-schsmatiques inaccessible en ce moment et où, de toute manière il ne saurait être question d’y retourner d’autant plus qu’ils ont reçu, dans leur messagerie personnelle, les liens du présent fil avec précision de chaque message et, qu’étant inscrits sur ce forum, ils pouvaient fort bien répondre ici même !

C’est pourquoi nous les tenons, comme il a été exprimé ici, pour baignant
  1. dans le schisme (en jugeant, de leur propre autorité tandis qu’ils n'ont aucune autorité pour ce faire et en usurpant donc l’Autorité dans l’Église, TOUS les Cardinaux, même ceux dont on ne peut être sûr qu’ils sont formellement hérétiques ou/et ceux qui seraient cachés dans quelque partie secrète du monde) ;

  2. dans l’hérésie car ils s’opposent aux promesses divine (« [...] portæ inferi non prævalebunt adversus eam » en St Matt. XVI 18, et « [...] ecce ego vobiscum sum omnibus diebus, usque ad consummationem sæculi » en St Matt. XXVIII 20) et au chapitre 2 de la Constitution Apostolique Pastor Æternus (18 juillet 1870 – cf. http://lesbonstextes.ifastnet.com/vipastoraeternus.htm ou http://nouvl.evangelisation.free.fr/pastor_aeternus.htm) promulguée par Sa Sainteté le Pape Pie IX infaillible en cela, dans laquelle le Concile du Vatican, infaillible par lui-même puisqu’œcuménique (avec un Pape à sa tête) énonce :
    Citation :

    Ce que le Christ notre Seigneur, chef des pasteurs, pasteur suprême des brebis, a institué pour le salut éternel et le bien perpétuel de l'Église doit nécessairement, par cette même autorité, durer toujours dans l'Église, qui, fondée sur la pierre, subsistera ferme jusqu'à la fin des siècles. [...]

    [...]

    Si donc quelqu'un dit que ce n'est pas par l'institution du Christ ou de droit divin que le bienheureux Pierre a des successeurs dans sa primauté sur l'Église universelle, [...], qu'il soit anathème.



    Cela, à dire vrai, est de Foi divine et catholique
     :
    De foi divine car
    , comme on le voit dans le 1er §, c’est le Christ Lui-même qui a ainsi institué l’Église ; et de Foi catholique car cela est défini infailliblement dans Pastor Æternus.


C’est également pourquoi, puisqu’ils ne donnent ici aucune réponse et que, de surcroît, un petit excité grand provocateur vient poser de manière ridicule des questions aux quelles il a déjà été maintes fois répondu, et perturber ainsi le bon déroulement du fil, nous verrouillons celui-ci, les assurant que nous n’irons plus sur leur forum hérético-schismatique, ne serait-ce que consulter leurs insanités doctrinales !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4471
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’avez-vous fait de l’Apostolicité ?...   Mar 7 Jan - 17:49

Pour tenter d’échapper à notre accusation légitime et prouvée, de calomnies dénoncées ici selon lesquelles nous insinuerions (ce qui est éminemment faux) que « L’Apostolicité ne se trouverait que dans l'église conciliaire » et notre « démarche [et celle] de la plupart des traditionalistes, c'est [d’affirmer] que l'apostolicité ne peut se trouver, aujourd'hui qu'à Rome dans le pape et les évêques », calomnie selon laquelle encore nous confondrions ce qu’on nomme « l'église conciliaire » et l’Église Catholique, avancées pour masquer à la fois cette hérésie qui rompt la succession apostolique en affirmant que TOUS les évêques ont absolument quitté l’Arche du Salut et à la fois ce schisme qui consiste à usurper l’Autorité dans l’Église pour déclarer absolument hors de l’Église Catholique la totalité des évêques existant aujourd’hui (cela, depuis plus de 50 ans !…), pour tenter d’échapper, donc, à notre légitime et prouvée accusation de calomnies, on essaye d’avancé à présent l’argutie suivante : Elie et Enoch, toujours vivants, ont reçu la Consécration épiscopale et seraient donc en acte Évêques enseignants, argutie à laquelle, nous prédit-on, nous ne saurions rien répondre ( Laughing ).

Nonobstant cette critique ci-dessous formulée le dimanche 5 janvier 2013 à 10:58 pm (heure de Québec) par FRANC sur un autre forum à l’encontre de cette fausse argumentation de Gégé l’Banni, c’est pourtant ce que celui-ci nous écrit (l’argutie décrite ci-dessus) dans un message personnel !
Or,
FRANC a écrit:

[...]

Vos allusions à Elie et Enoch, qui seraient vos enseignants d'aujourd'hui, c'est aussi du déjà vu, avec les convulsionnaires jansénistes, et leurs diverses généalogies: vaillantistes, bonjouristes, fareinistes, pinelistes ou béguins. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Convulsionnaires).
Alors que le retour d'Elie et Enoch, tel qu'il est prédit, selon la doctrine catholique, surviendra lors de la persécution de l'Antéchrist de durée de 1290 jours (http://www.philological.bham.ac.uk/suarez/5eng.html#a5_5_9), tandis que la prédication de deux témoins Elie et Enoch, sera de 1260 jours (http://www.philological.bham.ac.uk/suarez/5eng.html#a5_11_2). Or, à ce jour, la persécution de l'Antéchrist, de trois ans et demi, de durée, n'étant pas encore advenue, la prédication d'Elie et Enoch, qui arrivera lors de cette persécution (http://www.philological.bham.ac.uk/suarez/5lat.html#a5_14_18), ne peut donc avoir commencée. Reconnaissez ainsi, qu'Elie et Enoch, dont toute la tradition catholique, atteste le retour, pour lutter contre l'Antéchrist ( en attendant ils dorment sur le lieu du Paradis et donc n'enseignent pas ), ne sont pas aujourd'hui, et ne peuvent être à ce jour, les chefs visibles de l'Eglise enseignante.

Conclusion, soit vous reconnaissez, avec les protestants, ou ici , sur ce forum, avec Rosalmonte, qu'il n'y a pas ou plus d'Eglise enseignante, soit vous reconnaissez avec toute la Tradition catholique, exprimée dans son Magistère infaillible, ordinaire et universel, dont Mgr Joseph Medard Emard est une des voix :


Si, après d'autres, déjà cités, la voix de Mgr Joseph Medard Emard, ne suffit pas à vous convaincre, je vous l'amplifie par celle du Pape Léon XIII, appartenant au même Magistère infaillible, ordinaire et universel de l'Eglise, dans son Encyclique, Aeterni Patris, sur la philosophie chrétienne, du 4 Août 1879, ( in Lettres apostoliques de s.s. Léon XIII, Paris, 1890, Tome 1, PP. 43 https://archive.org/stream/lettresapostoliq01cath#page/43/mode/1up), qui nous atteste de l'existence d'un Magistère perpétuel. :




Décidément, Gérard ne sait pas lire Exclamation :
Notre-Seigneur Jésus-Christ – loué soit son Saint Nom – qui est Dieu et la Vérité même, qui ne peut donc ni se tromper ni nous tromper, dont les Paroles sont absolues, a, dans St Matt. XXVIII 20, dit ceci à Ses Apôtres : « [...] ecce ego vobiscum sum omnibus diebus, usque ad consummationem sæculi ».
(Souligné par nos soins.)
Si, donc c’est « TOUS LES JOURS, jusqu’à la consommation des siècles » que Jésus-Christ Notre-Seigneur est avec Ses Apôtres en la personne de leur successeurs, c’est qu’il en existe nécessairement en acte encore aujourd’hui en ces temps où, depuis plus de 50 ans pendant lesquels nous serions susceptibles de ne plus avoir d’évêque, Elie et Enoch ne sont pas encore manifestés être de retour !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4471
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’avez-vous fait de l’Apostolicité ?...   Lun 1 Juin - 23:51

Sur un autre forum où ne peuvent intervenir durablement que les durs de durs plus durs que les durs de durs, répondant à Jean-Baptiste dont il a été question ici, Benjamin, qui lui avait bien répondu jusque là,
Citation :

[...]

Jean-Baptiste a écrit:
Ma preuve que Paul VI ne soit pas mort, c'est la succession apostolique, et l'indéfectibilité de l'Église particulière de Rome (voir mon ouvrage pour des explications détaillées). Une autre preuve est l'acceptation pacifique, évoquée plus haut.

La succession apostolique et l'indéfectibilité de l'Église assurées par quelqu'un qui était déjà hérétique public bien avant la date de son soi-disant remplacement par un sosie? Rolling Eyes

[...]


Si Jean-Baptiste dit d'énormes sottises, il n’a cependant pas tort de montrer à ces durs de durs plus durs que les durs de durs que leur position fait entièrement fi de l’Apostolicité indéfectible de la Sainte Église Catholique.

Et s’il est vrai, comme le lui dit Benjamin, que ladite Apostolicité ne saurait être assurée par un « hérétique public »,
  1. ce n’est pas parce que Paul VI a pu dire publiquement des hérésies qu’il est lui-même personnellement hérétique formel public (cf. ce message, à partir du titre ARGUMENTATION proprement dite) et qu’il ne puisse pas, donc, assurer la succession apostolique matérielle sauvegardant ainsi au moins un aspect, en attendant le rétablissement de la hiérarchie sacrée avec à sa tête un vrai Pape, de l’indéfectibilité de la Sainte Église Catholique romaine ;

  2. Benjamin ne répond nullement à la question soulevée par Jean-Baptiste quant à « la succession apostolique, et l'indéfectibilité de l'Église particulière de Rome » et pour cause : il ne sait pas y répondre, et bien plus, il se moque complètement de cette question de l’Apostolicité ! No
    Ce pour quoi Jean-Baptiste a raison de lui dire plus loin qu’il écrit lui-même, Benjamin, des hérésies...

Finalement, tant Jean-Baptiste que Benjamin et que beaucoup du forum de celui-ci, sont dans l'erreur, tout comme Paul VI, chacun à sa manière ! clown...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4471
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’avez-vous fait de l’Apostolicité ?...   Sam 12 Sep - 21:40

Pour absolument ne pas admettre qu’il existe encore aujourd’hui un élu de conclave qui, bien que n’étant pas formellement Pape, assure, avec quelque(s) évêque(s) résident(s), c’est-à-dire ayant en puissance le pouvoir de juridiction (puisque personne ne peut de nos jours l’avoir en acte) et quelque(s) cardinal (cardinaux), la succession apostolique (qu’on appelle l’Apotolicité) de manière au moins matérielle, et pour tenter de justifier leur éloignement volontaire et systématique des Sacrements et absolument de tous les Prêtres, les sédévacantistes complets (simpliciter) (surtout les intolérants [totaliter] avec la thèse dite « de Cassiciacum ») sont prêts à nier qu’“il y aura toujours jusqu'à la fin du monde, des Pasteurs dans l'Eglise, qui se succéderont sans interruption les uns aux autres, pour gouverner et pour conduire le troupeau du Seigneur, conformément à ces paroles de Jésus-Christ Allez, annoncez mon Evangile à toutes les Nations, Je serai avec vous jusqu'à la consommation des siècles : cf. ce message et celui-ci Exclamation

Or, cela va contre le « sens catholique » et contre le simple catéchisme !...
En effet,
  1. cela va contre le « sens catholique » car il a été toujours et partout cru dans la Sainte Église Catholique qu’“il y [aurait] toujours jusqu'à la fin du monde, des Pasteurs dans l'Eglise, qui se succéderont sans interruption les uns aux autres, pour gouverner et pour conduire le troupeau du Seigneur et cette croyance, appartenant donc au Magistère Ordinaire et Universel toujours infaillible, est par conséquent de Foi ;

  2. cela va contre le simple catéchisme car, dans celui dit « LE GRAND CATECHISME DE SAINT PIE X » qui est le plus utilisé dans les rangs des traditionalistes actuels, dans la QUATRIÈME PARTIE LES SACREMENTS, chapitre VIII L’ORDRE, on trouve cette question « Le Sacerdoce catholique ne cessera donc jamais sur la terre ? », et la réponse est la suivante
    Citation :
    Le Sacerdoce catholique, malgré la guerre que lui fait l’enfer, durera jusqu’à la fin des siècles, car Jésus-Christ a promis que les puissances de l’enfer ne prévaudraient jamais contre son Eglise.

    « LE GRAND CATECHISME DE SAINT PIE X » qui enseigne cette réponse montre bien, par cela même, qu’elle appartient au moins au Magistère Ordinaire et Universel toujours infaillible, si elle n’a peut-être encore fait l’objet d’aucune définition solennelle ( ?...), et, ainsi, elle est par conséquent de Foi !

Remarquons par ailleurs que, dans la question précédente, « LE GRAND CATECHISME DE SAINT PIE X » demande : « Le Sacerdoce catholique est-il nécessaire dans l’Église ? »
Et voici la réponse
Citation :
Le Sacerdoce catholique est nécessaire dans l’Église parce que, sans lui, les fidèles seraient privés du saint sacrifice de la messe et de la plus grande partie des sacrements ; ils n’auraient personne pour les instruire dans la foi, ils resteraient comme des brebis sans pasteur à la merci des loups, en un mot l’Église n’existerait plus comme Jésus-Christ l’a instituée.

Aussi, voyons-nous à quel point ces sédévacantistes complets (simpliciter) (surtout les intolérants [totaliter] avec la thèse dite « de Cassiciacum ») sont dans l’hérésie au moins matérielle (allant contre le Magistère Ordinaire et Universel toujours infaillible) et ont grand tort de s’éloigner volontairement et systématiquement comme ils le font des Sacrements et absolument de tous les Prêtres !...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4471
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’avez-vous fait de l’Apostolicité ?...   Dim 25 Oct - 12:12


Voici l’enseignement du Magistère ordinaire et universel (toujours infaillible selon la première Constitution Apostolique promulguée par le Concile œcuménique du Vatican, le 24 avril 1870, Dei Filius, chapitre III De Fide, § 4
[http://avancezaularge.free.fr/vatican1_dei_filius.htm]), de notre Mère la Sainte Église Catholique, exprimé ici dans le Cours complet d'instruction chrétienne ou exposition et preuves de la doctrine chrétienne, par l'Abbé L. P. Marotte, Vicaire général de Verdun, Paris, 1871 (https://books.google.fr/books?id=8mnP2U1e1tMC&printsec=frontcover&hl=fr&source=gbs_ge_summary_r&cad=0#v=onepage&q&f=false) dans lequel on trouve ceci :




Extraits de la Première partie DU DOGME,
Chapitre IV De la véritable Eglise de Jésus-Christ,
Section I Des notes ou caractères de  la véritable Eglise ; unité, sainteté, catholicité et apostolicité,
p. 51

(https://books.google.fr/books?id=8mnP2U1e1tMC&hl=fr&pg=PA51#v=onepage&q&f=false)
Merci, FRANC !
lol!

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4471
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’avez-vous fait de l’Apostolicité ?...   Lun 2 Nov - 16:00

On me rapporte qu’après le souligné que FRANC a fait sur le point N° 2 à la fin du pragraphe 74 dans le catéchisme cité ci-dessus, un hérético-schismatique au moins matériel prétend ceci
Citation :

[...]

Il faut conclure que d’après sa Thèse guéardienne, le seul ABSOLU nécessaire pour l’Eglise c’est qu’elle aura toujours des pasteurs, légitimes successeurs des apôtres.

Peu importe si ces pasteurs de l’Eglise n’enseignent pas comme il est précisé dans le 1er «la doctrine de J-C préchée [sic] par les Apôtres » qui doit être «enseignée dans toute sa pureté par la Véritable Eglise tous les jours jusqu’à la fin du monde »


Il est évident qu’un tel hérético-schismatique au moins matériel est manifestement
  1. hérétique au moins matériellement pour mettre en doute l’enseignement du Magistère ordinaire et universel toujours infaillible exprimé dans un catéchisme traditionnel ;

  2. schismatique au moins matériellement pour usurper de l’Autorité dans l’Église en jugeant de son propre chef (“propre”au sens de personnel car, en fait, il est très sale et plein de bouse) que tous, absolument tous, ceux qui sont actuellement Pasteurs dans l’Église, y compris les traditionalistes « non-“una-cum” » qui continuent à assurer la “Missio”, n’enseigneraient plus la sainte doctrine prêchée par Notre-Seigneur Jésus-Christ et seraient donc, selon ce schismatique au moins matériel, tous, absolument tous, hors de l’Église !

Voilà où conduit l’hyper surexcitation de quelqu’un qui ne prend pas le temps de réfléchir, qui se croit lui-même infaillible et impeccable (le bouseux) et qui juge à l’emporte-pièce sans faire aucune distinction...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4471
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’avez-vous fait de l’Apostolicité ?...   Lun 2 Nov - 19:15

Et non seulement cet hérético-schismatique au moins matériel est manifestement hérétique au moins matériellement pour mettre en doute l’enseignement du Magistère ordinaire et universel toujours infaillible exprimé dans un catéchisme traditionnel, d’une part, et schismatique au moins matériellement pour usurper de l’Autorité dans l’Église en jugeant de son propre chef (“propre”au sens de personnel car, en fait, il est très sale et plein de bouse) que tous, absolument tous, ceux qui sont actuellement Pasteurs dans l’Église, y compris les traditionalistes « non-“una-cum” » qui continuent à assurer la “Missio”, n’enseigneraient plus la sainte doctrine prêchée par Notre-Seigneur Jésus-Christ et seraient donc, selon ce schismatique au moins matériel, tous, absolument tous, hors de l’Église, d’autre part, mais en plus, ses positions sont également hérétiques quand, par elles, il supprime purement et simplement, qu’il le veuille ou non, l’Apostolicité dans la Sainte Église Catholique, et schismatiques quand il se permet de juger tous les véritables Papes, depuis St Pierre jusqu’à Sa Sainteté Pie XII en passant par St Pie X ( Exclamation...) comme on le voit dans ce fil (http://foicatholique.cultureforum.net/t3923-le-juge-des-papes-formaliter-menteur-faussaire-imposteur) de... 4 pages !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4471
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’avez-vous fait de l’Apostolicité ?...   Mar 3 Nov - 0:54

Il faut toutefois remarquer entre parenthèses qu’en ce qui concerne les Pasteurs traditionalistes « non-“una-cum” » qui continuent à assurer la “Missio
  1. Ceux-ci n’ont pas le pouvoir de Juridiction (autrement dit, ils n’assurent pas la “Sessio”) ;

  2. Conséquemment, ils ne sauraient assurer l’Apostolicité car il faut être Pasteur OFFICIEL pour ce faire. Cela ressort du Canon 108, § 3 (http://catho.org/9.php?d=bok#x) qui énonce
    Citation :
    D'institution divine, la sacrée hiérarchie en tant que fondée sur le pouvoir d'ordre, se compose des évêques, des prêtres et des ministres; en tant que fondée sur le pouvoir de juridiction, elle comprend le pontificat suprême et l'épiscopat subordonné; d'institution ecclésiastique, d'autres degrés se sont ajoutés.
    (Souligné par JP B à l’attention d’un petit ignare clown  qui voudrait s’occuper de choses auxquelles il ne connaît quasi rien !...)

En conséquence, ledit petit ignare (EML) continue, qu’il le veuille ou non, a être autant dans le schisme et pour les même raisons que Gégé visé à l’origine ci-dessus !
A moins que l’on veuille faire une “Apostolicité” parallèle, ce qui est encore tomber dans le schisme...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4471
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’avez-vous fait de l’Apostolicité ?...   Jeu 3 Mar - 13:56

A l’instar de ROBERT. (http://messe.forumactif.org/t6876p30-une-polemique-du-18eme-siecle-d-actualite-sur-la-communion-avec-les-heretiques-et-sur-leur-perte-de-juridiction-de-facto-ou-non#126360), beaucoup pensent que « Les conciliaires n’ont jamais eu aucune juridiction de l’Église catholique ». (Voir http://foicatholique.cultureforum.net/t3877p240-incompetence-caracterisee#32542 Laughing )

Or,
  1. Lorsqu’ils furent convoqués à ce qui ne fut qu'un conciliabule (le conciliabule vaticandeux), les Évêques, qui ne pouvaient pas alors être appelés “conciliaires” et ne l’étaient en effet pas encore mais ne le sont devenus qu’ensuite, N’AVAIENT-ILS PAS ALORS, pour les résidents, « juridiction de l’Église catholique » ? scratch ...

  2. Et, quant aux conclaves, les Cardinaux, à la mort de Sa Sainteté Pie XII, n’avaient-il pas Juridiction (formaliter) dans l’Église catholique ?
    Et, à la mort de Jean XXIII, par quel tour de passe-passe, avaient-ils perdu la Juridiction qu’ils avaient formellement cinq ans plus tôt, et, si tel était le cas, qui les remplaçaient alors ? scratch
    Et en 1978, en 2005 ou en 2013, qu’est-ce qui les empêchait, si effectivement ils n’avaient plus formellement le pouvoir juridictionnel du fait de leur rattachement à quelqu’un qui n’est pas vrai Pape, d’en désigner un autre puisque cette désignation ne ressortit pas au Droit divin mais seulement au droit ecclésiastique c’est-à-dire humain ?
On voit où mène l’attitude des néo-jansénistes comme ROBERT. : à la rupture de l’Apostolicité que les hiérarques actuels assurent encore materialiter dans l’Église militante !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4471
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’avez-vous fait de l’Apostolicité ?...   Ven 20 Mai - 21:30


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4471
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’avez-vous fait de l’Apostolicité ?...   Dim 10 Juil - 12:49

Sur un autre forum
gabrielle a écrit:

Où est l'Église, là est aussi l'Esprit de Vérité; où est l'Esprit de Dieu, là est l'Église, et toute grâce or l'Esprit est Vérité... La foi reçue de l'Église, nous la gardons sans cesse grâce à l'Esprit de Dieu . C'est le don de Dieu confié à l'Église, et tous les membres qui reçoivent l'Esprit trouvent la Vie
(Saint Irénée dans mon missel)

Donc, la secte n'est pas l'Église en aucune manière!


Très bien !
Mais,
  1. la hiérarchie officielle étant appelée là « la secte », QUI fait formellement partie de « la secte » sans plus appartenir aucunement, pas même de corps, à l’Église Catholique ?

  2. Comment, donc, pour Gabrielle et tous les autres néo-jansénistes (voir http://foicatholique.cultureforum.net/t3698-crise-actuelle-dans-leglise-secte-conciliaire#32988 et suivant) est encore assurée aujourd’hui la succession apostolique ?

  3. Comment l’Église hiérarchique d’institution divine (fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ qui lui a promis, en St Matthieu XXVIII 20, d’être avec elle « usque ad consummationem sæculi », et, en St Matthieu XVI 18, que « les portes de l’enfer ne prévaudront pas conte elle ») n’a-t-elle pas, pour eux, entièrement disparu dans « la secte » (censée exister pour eux depuis un demi-siècle tandis que les siècles courent toujours !…) et, donc, n’est-elle pas morte ?

  4. Comment font-ils Suspect  pour ne pas faire ainsi mentir Notre-Seigneur Jésus-Christ Lui-même qui est pourtant la Vérité même ?

Autant de questions cruciales qu’une telle déclaration péremptoire, faite en commentaire des lignes merveilleuses de St Irénée, oblige à se poser…

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qu’avez-vous fait de l’Apostolicité ?...   Aujourd'hui à 20:58

Revenir en haut Aller en bas
 
Qu’avez-vous fait de l’Apostolicité ?...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qu''aviez-vous à faire et qu''avez-vous fait pour l''agreg'' aujourd''hui?
» Qu'avez-vous fait pour les écrits aujourd'hui? Version septembre 2012
» Pistes pour un commentaire de « Qu’en avez-vous fait » de Marceline Desbordes-Valmore
» Avez vous réussi votre examen ? Et après...
» qu avez vous fais de vos vetements après votre perte de poids

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Le coin de JP B-
Sauter vers: