Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Saint Rosaire, ou chapelet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Le Saint Rosaire, ou chapelet   Ven 11 Oct - 18:49

Le Saint Rosaire, ou chapelet


Quelqu’un nous demande
Citation :
Vous pourriez m'écrire comment vous priez le rosaire ?

Les prières les unes après les autres s'il vous plait ?
La prière du saint Rosaire (3 chapelets concernant chacun une catégorie de mystères : joyeux, douloureux et glorieux) ou du chapelet journalier, est normalement précédée du Credo, puis d'un Pater et de trois Ave (que l'on peut offrir respectivement pour chacun d'eux, en Union avec le Père, puis avec le Fils et enfin avec le Saint-Esprit, en l'honneur de la Très Sainte Vierge Marie) suivis, comme à la fin de chaque dizaine, d'un Gloria. Chaque Gloria est d'ordinaire suivi de l'invocation « Que par la Miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés reposent en paix ! » qui peut, elle-même être précédée de la prière de l'Ange donnée aux petits voyants de Fatima (« Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je Vous aime ; je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne Vous aiment pas. »)
Chaque dizaine d'Ave (concernant chacune un mystère) peut être suivie de cette invocation : « Grâce [demandée juste avant la dizaine comme exposé plus bas] du mystère de[... (nom du mystère)], descendez dans nos âmes (afin de les sanctifier) ». (On peut ajouter, si on le veut, la partie entre parenthèses.)

Ces préliminaires précisés, il faut remarquer que l'idéal (que, comme tout le monde, votre serviteur a du mal à observer exactement, mais, l'imperfection étant le propre – si l'on peut dire – de cette vie terrestre, il ne faut jamais se décourager et persévérer jusqu'à la mort) c'est de méditer sur le mystère de chaque dizaine que l'on prie. (Pour apprendre à méditer, le mieux est de suivre au moins une retraite de St Ignace.)

On peut faire précéder chaque dizaine d'une intention particulière de prière (au choix de celui qui prie ou qui fait les annonces) mais votre serviteur ayant fait la consécration monfortaine (de la vraie dévotion) à la Très Sainte Vierge Marie, j'abandonne toutes les intentions à son entière discrétion comme je lui abandonne également tous les éventuels mérites.

On peut aussi (ceci est fortement recommandé) demander une grâce particulière à chacune des cinq dizaines que comporte un chapelet, en rapport avec le mystère proposé à notre méditation dans la dizaine considérée.

Ainsi, nous avons, pour les trois catégories de mystères (les mystères appelés “lumineux” et inventés par le guignol qu'était Karol WOJTYLA qui n'était pas Pape, du moins pas formellement, n'existent pas dans le saint Rosaire donné par la Très sainte Mère de Dieu à St Dominique et, pour ces deux raisons, ne sont donc pas légitimes) la possibilité de méditer fructueusement pour notre sanctification et, partant, notre Salut, sur les sujets suivants qui changent dans chaque dizaine :

  • Mystères joyeux (que l'on prie, si l'on ne dit pas chaque jour le Rosaire complet [recommandé chaque dimanche pour sanctifier « le jour du Seigneur » conformément au 3e Commandement de Dieu – jadis, nous avions les vêpres... – l'assistance à la Sainte Messe répondant seulement au Commandement de l'Église], chaque lundi et jeudi)
  1. (1ère dizaine) L'Annonciation ; grâce demandée : l'humilité.
  2. La Visitation ; la Charité (plus particulièrement fraternelle, mais celle-ci découle de l'Amour de Dieu même)
  3. La Nativité ; l'amour de la pauvreté
  4. La Purification de la Très Sainte Vierge Marie et la Présentation de l'Enfant Jésus au temple ; la pureté et l'obéissance particulièrement aux lois de Dieu et de l'Église
  5. Le Recouvrement de Jésus au temple ; le recherche de Dieu en toutes choses.


  • Mystères douloureux (le mardi et le vendredi)
  1. L'Agonie de Jésus au jardin des oliviers ; la contrition de nos péchés
  2. La flagellation ; la mortification corporelle
  3. Le couronnement d'épines et l'ecce homo ; l'amour des humiliations et la mortification de l'esprit et du cœur
  4. Le Portement de Croix ; la résignation et la patience dans les épreuves et l'offrande de nos difficultés (on peut méditer, pour chacun des dix Ave, sur chacune des dix premières stations du chemin de Croix)
  5. La crucifixion et la mort de Jésus sur la Croix ; le pardon des offenses, le complet abandon en Dieu et la dévotion au Saint sacrifice de la Messe (on peut méditer, pour le 1er Ave, sur la 11e station, puis pour les sept Ave suivants sur chacune des sept Paroles de Jésus en Croix avec, pour la dernière (« Père, je remets mon âme entre tes mains ») la méditation de la 12e station, et enfin pour les deux derniers Ave, la méditation des deux dernières stations du chemin de Croix).


  • Mystères glorieux (le mercredi et le samedi, et le dimanche si, en ce saint jour, on ne prie que le chapelet au lieu du Rosaire complet)
  1. La Résurrection ; la conversion et la Foi
  2. L'Ascension ; le désir du Ciel
  3. La descente du Saint-Esprit sous forme de langue de feu * sur la Très Sainte Vierge Marie et sur les Apôtres ; la Charité, le zèle apostolique ** et les Dons du Saint-Esprit
    * : Je précise cela car le Saint-Esprit était déjà descendu sur la Très Sainte Vierge Marie qui était « pleine de grâces » et avait le Seigneur avec elle (« le Seigneur est avec vous ») dès son Immaculée Conception...
    ** : Zèle apostolique qui me fait prêcher (et non imposer contrairement à ce qu'en affirme calomnieusement un certain petit roquet grand excité) la thèse dite « de Cassiciacum » et non pour ennuyer les gens comme le prétend tout aussi calomnieusement ledit petit roquet grand excité !...
  4. L'Assomption de la Très Sainte Vierge Marie au Ciel ; la persévérance finale et la grâce d'une bonne mort
  5. Le Couronnement de la Très Sainte Vierge Marie dans le Ciel ; une grande confiance et une vraie dévotion en la Très Sainte Vierge Marie, le triomphe de son Cœur immaculé et, pour nous, la Couronne de gloire.

Enfin, il est de coutume que terminer la prière du saint Rosaire ou du chapelet journalier, par quelque(s) autre(s) prière(s) comme le « Souvenez-vous » de St Bernard ou les litanies de la Très Sainte Vierge Marie, suivie éventuellement (c'est bien de le faire en ces temps de grands troubles qui affectent notre Mère, la Sainte Église Catholique) de la prière à St Joseph Patron de l'Église universelle, par exemple...

Tout cela, quoique vivement recommandé, n’a aucun caractère d’obligation et reste à la discrétion de chacun en fonction, surtout, des possibilités et de la disponibilité personnelle.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)


Dernière édition par JP B le Sam 25 Jan - 14:37, édité 2 fois (Raison : Remplacement du titre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4510
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Le Saint Rosaire, ou chapelet   Ven 11 Oct - 23:37

Un petit détail a été oublié lors de la rédaction de la description de la récitation du saint Rosaire exposée dans le précédent message : on peut entre chaque dizaine dire également cette courte mais belle prière adressée à St Michel Archange, « Saint Michel Archange, de votre lumière éclairez-nous ; saint Michel Archange, de vos ailes protégez-nous ; saint Michel Archange, de votre épée défendez-nous ! ».

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Saint Rosaire, ou chapelet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Saint Rosaire!
» Presentation des Mysteres du Saint Rosaire sur le site du Vatican
» La rose mystique effeuillée ou Le Saint rosaire expliqué.. 1862
» Les quinze promesses du saint Rosaire!
» SAINT ROSAIRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Le coin de JP B-
Sauter vers: