Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Qu’elle est, aujourd’hui, la meilleure explication ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Qu’elle est, aujourd’hui, la meilleure explication ?   Lun 28 Mar - 14:37

Qu’elle est, aujourd’hui, la meilleure explication

de la situation actuelle de l’Église
 ?


Proposition de “disputatio” amicale
.


_________________________


Dans le désarrois causé par la situation actuelle de l’Église (sauf pour les naïfs qui restent imperturbables dans la structure officielle, laquelle, depuis le scandaleux conciliabule vaticandeux, n’enseigne plus la Foi catholique et ne dispense plus des Sacrements indéniablement valides mais se fourvoie avec tous les schismatiques, tous les hérétiques, tous les infidèles et tous les mécréants qu’ils soient de n’importe quelle religion, païens, agnostiques ou athées, etc. ...) dans ce désarrois, donc, causé par la défection de l’Autorité dans l’Église et son remplacement par une fausse autorité (coupable de tous les travers qui viennent d’être énumérés), désarrois qui affectent tous ceux qui veulent rester véritablement catholiques, il importe, pour pouvoir garder la vraie Foi catholique, de bien comprendre quelle est, actuellement, la situation actuelle de notre Mère la Sainte, Une et Apostolique Église Catholique.
Si, en effet, nous n’avons pas une juste vision de la véritable situation, nous risquons fort de nous fourvoyer nous-mêmes dans des positions qui, par un aspect ou par un autre voire par plusieurs, ne correspondent pas, elles non plus, pas plus que celle de la structure officielle, à la seule Religion vraie, la Religion intégralement Catholique.

Dans ce post d’hier, dimanche 27 mars 2016, (http://foicatholique.cultureforum.net/t4762-la-these-de-cassiciacum-resume-par-m-labbe-ricossa#32673) il a été demandé, dans le point N° 2, de démontrer, de manière probante et non pas purement gratuite, comment la thèse de quelqu’un estimant que nous nous trompons (ce qui est toujours possible) quand nous affirmons, preuves à l’appui, que la thèse dite « de Cassiciacum » est la seule à respecter totalement l’ensemble de la doctrine catholique, comment la thèse d’une telle personne, donc, respecte bien réellement la totalité de la doctrine catholique.

Pour notre part, il a été démontré en de multiples endroits, en particulier encore ici (http://foicatholique.cultureforum.net/t3730p120-la-these-de-cassiciacum-par-mgr-sanborn#32580) que non seulement la thèse dite « de Cassiciacum » (élaborée par Mgr Michel-Louis GUÉRARD DES LAURIERS, un des plus grands théologiens du XXe siècle, Professeur au Saulchoir et, auparavant, à l’Université pontificale du Latran, théologien particulier de Sa Sainteté le Pape Pie XII) est entièrement conforme avec toutes les données de la Foi catholique, mais de plus, bien qu’elle ne soit qu’une opinion libre, cette thèse est néanmoins la seule qui respecte totalement l’ensemble de la doctrine catholique.

Rappelons également ce passage du message posté hier et cité dans le 3ème § de celui-ci :
Citation :

Nous attendons donc que les partisans des autres thèses, [...], démontrent, de manière probante et non pas purement gratuite, que leur thèse à eux respecte bien réellement la totalité de la doctrine catholique.
En attendant, nous rappelons que, pour les principales positions traditionalistes autres que celle de Cassiciacum,

  • tant la FSSPX que tous les ralliés ne respectent pas La note de SAINTETÉ de l’Église puisqu’ils se réfèrent et s’allient à ceux qui (au moins matériellement) professent des hérésies ;

  • ceux qui prétendent qu’à l’occasion du conciliabule vaticandeux TOUS les membres de l’Église enseignante sans exception ont perdu la Foi, sont devenus hérétiques et ont apostasié [formellement, s’entend], ne respectent pas La note d’APOSTOLICITÉ de l’Église puisqu’ils rompent la succession de la Hiérarchie sacrée enseignante qui avait le pouvoir de Juridiction sous Sa Sainteté le Pape Pie XII ( !...) ;

  • ceux qui attendent de Dieu la nomination d’une autre Hiérarchie, coupée de celle qui avait le pouvoir de Juridiction sous Sa Sainteté le Pape Pie XII, ne respectent pas La note d'UNICITÉ ou d'UNITÉ de l’Église fondée par Notre-Seigneur !

[...]


En conséquence, non seulement nous attendons toute suggestion à propos de ce problème, mais nous assurons toute personne honnête que nous sommes ouvert à toute proposition en la matière et que nous reproduirons fidèlement dans ce fil tous les écrits que nous pourrons trouver sur le sujet, d’où qu’ils proviennent (dès lors qu’ils seront honnêtes).
Il nous appartiendra simplement d’y apporter, le cas échéant, toutes les objections que nous jugerons nécessaires. Cela, fait, nous l’espérons, en toute charité.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’elle est, aujourd’hui, la meilleure explication ?   Lun 28 Mar - 20:36

Par courriel personnel en réponse au message ci-dessus, un ami (laïc) a écrit:

Cher Jean-Paul,

Saintes et joyeuses Pâques à vous et à tous les vôtres !

Excellente initiative. Pourquoi ne pas aussi relancer l'idée d'une disputatio face à face sans limite de temps, pour épuiser le sujet, comme au Moyen-Âge, avec en plus une caméra et une diffusion sur Youtube (et autres) ce qui pourrait aider à éclaire les fidèles ?

Je serais partisan de proposer tout d'abord ce type d'échanges entre Monsieur l'Abbé RICOSSA et Monsieur l'Abbé BELMONT sur le problème des Sacres épiscopaux.

Et ensuite, selon les mêmes modalités, pourquoi pas une disputatio entre par exemple Monsieur l'Abbé RICOSSA et Monsieur l'Abbé de TANOUARN (qui serait j'en suis certain d'accord) comme au bon vieux temps du débat avec Jérôme / Petrus ?

Je pense qu'il faut limiter l'opération à un face à face sans interviewer et surtout sans public pour ne pas fausser la qualité intellectuelle de l'opération.

Qu'en pensez-vous ?

Quoi qu'il en soit ne m'évoquez pas dans les propositions que vous feriez aux uns et aux autres. [...]

Appelant quoi qu'il en soit sur vous et sur les vôtres les bénédictions du Ciel.

Amitié,

[Signature]


Il lui a été répondu
Citation :

Très cher [nom],

Merci de votre réponse !

Votre proposition fera l'objet d'une attention particulière de ma part et je vais y réfléchir fort sérieusement en la soumettant, d'abord par courriels personnels, aux intéressés, mais le débat sur les Sacres épiscopaux entre les abbés RICOSSA et BELMONT a déjà eu lieu, tant dans Sodalitium d'une part que dans Notre-Dame-de-la-Sainte-Espérance, je crois, d'autre part [...]


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’elle est, aujourd’hui, la meilleure explication ?   Mer 30 Mar - 11:59

Eh bien ! Où sont les thèses, explicatives de la situation actuelle de l’Église, qui démontrent, de manière probante et non pas purement gratuite, qu’elles respectent bien réellement la totalité de la doctrine catholique, savoir
  • la note de CATHOLICITÉ de l’Église, bien évidemment (que ne respecte pas la structure officielle actuelle, œcuménique libérale dont la doctrine est hétérodoxe) ;

  • la note de SAINTETÉ de l’Église (que ne respectent ni la structure officielle actuelle, œcuménique libérale dont la doctrine est hétérodoxe, ni les traditionalistes ralliés ni ceux de la FSSPX qui se rattachent à cette structure officielle actuelle œcuménique libérale dont la doctrine est hétérodoxe) ;

  • la note d’APOSTOLICITÉ de l’Église (que ne respectent pas ceux qui prétendent qu’à l'occasion du conciliabule vaticandeux TOUS les membres de l’Église enseignante sans exception ont perdu la Foi, sont devenus hérétiques et ont apostasié [formellement, s’entend], puisqu’ils rompent ainsi la succession de la Hiérarchie sacrée enseignante qui avait le pouvoir de Juridiction sous Sa Sainteté le Pape Pie XII faisant ainsi mourir, qu’ils le veuillent ou non et quoiqu’ils en disent, l’Église enseignante hiérarchique telle que Notre-Seigneur Jésus-Christ l’avait fondée, ce qui est, au moins matériellement, manifestement HÉRÉTIQUE que cela leur plaise ou non [ !...]);

  • la note d'UNICITÉ ou d'UNITÉ de l’Église fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ (note que ne respectent pas ceux qui attendent de Dieu la nomination d’une autre Hiérarchie [coupée de celle qui avait le pouvoir de Juridiction sous Sa Sainteté le Pape Pie XII], prétendant ainsi établir, qu’ils le veuillent ou non et quoiqu’ils en disent, une SECONDE succession apostolique autre que celle fondée initialement par Notre-Seigneur Jésus-Christ, ce qui, en plus d’être, au moins matériellement, manifestement HÉRÉTIQUE pour faire mourir, comme nous venons de le voir dans le point précédent, la succession apostolique originelle, EST ÉGALEMENT, au moins matériellement, manifestement SCHISMATIQUE pour établir cette SECONDE succession apostolique, que cela leur plaise ou non [ !...]) ;

Où sont ces thèses intégralement catholiques Question Question Question  scratch  Suspect...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’elle est, aujourd’hui, la meilleure explication ?   Ven 1 Avr - 9:51

Alors, aurons-nous ne serait-ce qu’une seule réponse qui nous donnât une explication, autre que la thèse de Cassiciacum, et démontrât, de manière probante et non pas purement gratuite, qu’elle respecte bien réellement la totalité de la doctrine catholique (comme c’est précisément le cas avec la thèse de Cassiciacum) ? Ne serait-ce qu’une seule ! Suspect...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’elle est, aujourd’hui, la meilleure explication ?   Sam 2 Avr - 10:21

Pas de réponse consistante, donc !
Et cela, malgré avoir contacté, dès le 28 écoulé à 14h30, entre autres M. l’abbé Michel MARCHISET, AMDG, Benjamin (du forum T.D.), Francis HAMELIN (C.M.I.), Guillaume CHAZERAIN, Louis-Hubert RÉMY, Maître Patrick PIQUET, Patrick GERMAIN, René PELCHAT, Pierre C., Gabrielle (du forum T.D.), Bruno SAGLIO, M. l’abbé Vincent-Marie ZINS, par le courriel suivant
Citation :

Dans l'espoir que vous ayez tous passé une sainte et excellent fête de la Résurrection, et vous souhaitant de continuer de cette manière les fêtes de Pâques qui se prolongent jusqu'à la Pentecôte,
J'ai l'honneur de vous proposer ceci : http://foicatholique.cultureforum.net/t4770-quelle-est-aujourdhui-la-meilleure-explication#32674, en vue de la persévérance de nous tous dans la véritable Foi Catholique.

Dans l'attente de vos éventuelles réponses, je me recommande à vos prières tout en vous assurant des miennes.
In Christo Rege



Pas de réponse, donc, autrement que des calomnies exclusivement ad hominem émanant d’un fou furieux, tournées contre votre serviteur et qui ne sauraient rien changer car, comme il a été écrit ici (http://foicatholique.cultureforum.net/t4759-les-chiens-aboient-la-caravane-passe#32417)
Citation :

Quand bien même


– Quand bien même je serais un descendant de Juif,
Ce qui n’est pas le cas ;
– Quand bien même je serais le dernier des salauds ;
– Quand bien même je serais on ne peut plus poivrot,
Ce qui n’est pas le cas ;
– Quand bien même je ne serais pas plus intelligent qu’un if ;

– Quand bien même je serais le dernier des pécheurs,
Ce qui est bien le cas ;
– Quand bien même je serais atteint de tous les maux ;
– Quand bien même je serais le dernier des pas beaux,
Ce qui est bien le cas ;
– Quand bien même je n’aurais plus que l’Espoir du Seigneur ;

La route continuera pour Elle,
Cette douce Mère Église,
Du Ciel, les prémisses
Puisque l’Église est éternelle.

Et c’est pourquoi je dis, que cela plaise ou non,
A tous ces enragés, tous ces désespérés,
Tous ces plus durs que durs, trop simples, excités,
Sous cette forme épique ce très beau dicton :

Les chiens peuvent aboyer ;
Rugir les enragés ;
L’ennemi peut poser des mines,
Se dire ou non pour l’una cum :
Les chiens aboient, la caravane passe ;
La vérité avance et les idiots trépassent ;
La thèse de Cassiciacum
Fort bien tranquillement chemine !



Par ailleurs, dans un courriel personnel du 1er avril 2016 à 14h09 adressé à votre serviteur, le même fou furieux, sous le pseudonyme (qui signifie « le guerrier » [de la lutte des classes, sans doute...]) de « der Krieger » (qui n’avait nullement été sollicité ni sous ce pseudo ni sous son nom réel), a écrit:

[...]

Il est impossible d'expliquer sereinement à un pauvre fou sectaire tel que toi Bontemps,
qu'il y a d'autres explications parfaitement Catholiques autres que la thèse, puisque le pauvre fou sectaire que tu es est persuadé et soutien [sic] mordicus que seule ton explication est parfaitement Catholique et qu'il ne peut y en avoir qu'une qui soit parfaitement Catholique. Alors que nous ne sommes pas sur un sujet de Foi.

[...]

Ce qui n’est en réalité qu’une belle dérobade opérée par de la poudre aux yeux, des arguments creux et venteux !
Car enfin, il s’agit bien d’un domaine connexe aux vérités de Foi (quant à la philosophie thomiste mise en œuvre) et qui, surtout, engage qui plus est, comme nous l’avons déjà vu et le verrons encore ci-dessous, les quatre notes de l’Église, questions qui touchent éminemment à la Foi ; et donc, s’il existe (et cela serait possible à condition de respecter toutes les données de la Foi enseignées infailliblement par notre Mère la Sainte Église Catholique) « d’autres explications parfaitement Catholiques autres que la thèse », il faut avoir l’honnêteté de les exposer, ou au moins de les énumérer, au lieu d’affirmer cela péremptoirement et de manière purement gratuite...

Devrons-nous donc conclure, en conséquence, puisqu’aucune autre explication ne nous ai donnée que la thèse de Cassiciacum, que SEULE celle-ci, dans son explication de la situation actuelle de l’Église, respecte bien réellement la totalité de la doctrine catholique, savoir
  • la note de CATHOLICITÉ de l’Église puisqu’elle rejette absolument la doctrine hétérodoxe de la structure officielle actuelle qui est fondamentalement œcuménique (dans le mauvais sens du terme) et essentiellement libérale ;

  • la note de SAINTETÉ de l’Église puisqu’elle ne se rattache pas à cette structure officielle actuelle œcuménique libérale dont la doctrine est hétérodoxe : la thèse de Cassiciacum est « non una cum » les occupants actuels du Saint-Siège (voir http://foicatholique.cultureforum.net/t4525-textes-et-sermons-de-mgr-michel-louis-guerard-des-lauriers#29820) qui, en raison de leurs hérésies professées publiquement et officiellement depuis le scandaleux conciliabule vaticandeux, ne sont pas, ne peuvent pas être Papes formaliter ;

  • la note d’APOSTOLICITÉ de l’Église puisque, reconnaissant néanmoins la permanence (uniquement matérielle) de la succession apostolique dans les membres (actuellement inconnus) encore catholiques au moins par leu appartenance au corps de l’Église, elle ne rompt pas la succession de la Hiérarchie sacrée enseignante qui avait le pouvoir de Juridiction sous Sa Sainteté le Pape Pie XII ;

  • la note d’UNICITÉ ou d’UNITÉ de l’Église puisque, même dans le cas (très probable) d’une intervention divine pour rétablir formellement la succession apostolique, elle refuse absolument que ce rétablissement se fasse (contre – d’ailleurs – la Sainte Volonté de Dieu qui a fondé UNE SEULE Église hiérarchique enseignante) en établissant une SECONDE succession apostolique autre que celle fondée initialement par Notre-Seigneur Jésus-Christ et qui avait encore le pouvoir de Juridiction sous Sa Sainteté le Pape Pie XII ;

Devrons-nous donc conclure définitivement que seule la thèse de Cassiciacum répond entièrement à ces critères et est donc seule intégralement catholique ?
Cela semble finalement incontestable !
C’est donc bien, en effet, la seule thèse explicative de la situation actuelle de l’Église qui permet de rester intégralement catholique en gardant la vraie Foi catholique, que cela plaise ou non aux enragés qui ne jugent que sur leurs impressions subjectives...
Ce qui ne veut pas dire que ceux qui n’adhèrent pas à ladite thèse de Cassiciacum (en particulier parce qu’ils ne la comprennent pas dans, il faut le dire, sa complexité) ne sont point catholiques, ou ne le sont plus, mais, s’ils demeurent encore catholiques, ce n’est aucunement en vertu (bien au contraire) de leur adhésion à une autre position qui, elle, n’est pas intégralement catholique parce qu’elle ne répond pas entièrement aux critères énumérés ci-dessus.
En revanche, ceux qui s’opposent, tels des enragés sans raison, à la thèse de Cassiciacum tandis qu’ils sont incapables de montrer sérieusement et efficacement qu’il y aurait d’autre(s) thèse(s) également catholique(s) ou/et qu’elle ne serait pas entièrement conforme, non seulement à la véritable philosophie thomiste correctement comprise, mais ,surtout à l’ensemble de la doctrine intégralement catholique, montrent par-là même, par leur opposition somme toute irraisonnée, qu’ils ne sont pas guidés par les saints Anges mais sont diaboliquement inspirés dans l’erreur !...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’elle est, aujourd’hui, la meilleure explication ?   Mar 5 Avr - 12:38

En attendant que soit démontré, comme demandé ici (http://foicatholique.cultureforum.net/t3877p240-incompetence-caracterisee#32690)
  1. que la position religieuse (“CSI”, paraît-il, tandis que la nôtre est tout simplement “catholique” !...) que tient le clown ridicule (qui plus est, est un fou furieux pour attaquer violemment la seule position qui soit entièrement conforme à toutes les données de la Foi intégralement catholique) serait « parfaitement Catholique » ;

  2. qu’en revanche l’analyse de sa position (faite dans le message dont le lien vient d’être donné, savoir que ladite position est contraire à la Foi catholique sur l’Église, Foi exprimée dans le Credo, principalement dans la proclamation des Notes d’APOSTOLICITÉ de l’Église et d’UNICITÉ ou d'UNITÉ de l’Église fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ) serait erronée ;

nous n’avons toujours pas, non plus, la démonstration selon laquelle la thèse de Cassiciacum ne serait pas entièrement conforme à la totalité de la doctrine intégralement catholique enseignée infailliblement par notre Mère la Sainte Église alors qu’il est démontré ci-dessus que ladite thèse respecte bien, elle, toutes les notes de l’Unique, Sainte, Catholique et Apostolique Église...

lol!

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’elle est, aujourd’hui, la meilleure explication ?   Mar 5 Avr - 20:32

Et dire que c’est un tel clown (dénoncé ici [http://foicatholique.cultureforum.net/t3877p240-incompetence-caracterisee#32692]) d’un ridicule consommé, qui s’attaque (sans rien démontrer il est vrai) à la thèse de Cassiciacum qui est pourtant intégralement conforme à la doctrine catholique ! ...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’elle est, aujourd’hui, la meilleure explication ?   Ven 8 Avr - 0:12

Les supputations sur ce que deviendront « les pseudos sédévacantistes de Verrua » (sic) ne sont, précisément, que des… supputations !

Tandis qu’il est démontré ici (http://foicatholique.cultureforum.net/t3877p240-incompetence-caracterisee#32690) que la position religieuse (“CSI”, paraît-il, tandis que la nôtre est tout simplement “catholique” !...) que tient le clown ridicule qui fait lesdites supputations (et qui plus est, est un fou furieux pour attaquer violemment la seule position qui soit entièrement conforme à toutes les données de la Foi intégralement catholique) n’est, DE FAIT, absolument pas catholique pour ne pas respecter ni la note d’APOSTOLICITÉ de l’Église, ni la note d'UNICITÉ ou d'UNITÉ de l’Église fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’elle est, aujourd’hui, la meilleure explication ?   Mar 12 Avr - 0:17

Les soi-disant “CSI” (« Catholiques Semper Idem » ! tandis que nous ne sommes que... catholiques, tout simplement !...) ont une doctrine ecclésiale (qui concerne l’Église) qui provient, au moins en partie, de... Vatican II !
En effet, ils prétendent
  1. que les membres de la hiérarchie officielle actuelle n’ont aucun pouvoir juridictionnel (ce qui peut être exact mais non pour le motif qu’ils avancent) parce que, disent ceux-là, ces derniers ne sont ni évêques ni même prêtres en raison de l’invalidité des « nouveaux “sacrements” » (invalidité que l’on doit tenir pour réelle) – ce qui revient à dire que le pouvoir juridictionnel dépendrait donc, dans l’Église, de la validité du Sacrement de l’Ordre lequel ressortit au pouvoir d’Ordre comme son nom l’indique, et que, conséquemment, le pouvoir de Juridiction dépendrait de celui de l’Ordre ;

  2. que l’Apostolicité (succession apostolique sur les Sièges apostolique, en particulier sur le Siège romain) l’Apostolicité « de Foi » (quand l’Apostolicité consiste en une succession ininterrompue de personnes, Pasteurs du troupeau sur lequel elles [ces personnes] ou ils [ces Pasteurs] ont juridiction – doctrine traditionnelle) serait assurée non pas par les membres de la hiérarchie officielle actuelle (qui ne peuvent effectivement pas l’assurer formellement en raison des hérésies auxquelles ils adhèrent) pas même, pour ces “CSI”, seulement materialiter (comme si les schismatiques orientaux – qui sont également hérétiques – n’assuraient pas matériellement, selon la doctrine traditionnelle, la succession apostolique de leurs Sièges ! No  Cf. http://foicatholique.cultureforum.net/t3499-succession-apostolique-formelle-et-materielle#17020 et http://foicatholique.cultureforum.net/t3499-succession-apostolique-formelle-et-materielle#17031...) mais par les seuls Évêques traditionalistes.

Or, comme nous l’avons vu dans la reproduction de l’article de M l’abbé Francesco RICOSSA, « Digitus Dei non est hic: réponse à l’article “Les filles de Lot” de l’abbé Belmont » (http://foicatholique.cultureforum.net/t4771-lepiscopat-traditionaliste-dans-la-tourment-actuelle),
  1. le point n° 1 ci-dessus est enseigné dans la « “constitution dogmatique” Lumen gentium » (N° 24) du conciliabule vaticandeux Shocked ;

  2. quant au point n° 2, cela revient à attribuer la Juridiction aux Évêques traditionalistes par la seule vertu de leur consécration épiscopale (alors que la Juridiction provient immédiatement du Pape – en acte) doctrine défendue par les hérétiques gallicans et “enseigné” par « le canon 375 § 2 du nouveau code de droit canon “promulgué” par Jean-Paul II le 25 janvier 1983 » et dans la « “constitution dogmatique” Lumen gentium » (N° 21) du même conciliabule vaticandeux !

Alors, ces “CSI”, peuvent-ils être bien... Catholiques ? Suspect
Et « Semper Idem » ? Oh oui ! Comme les Gallicans... Rolling Eyes

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’elle est, aujourd’hui, la meilleure explication ?   Dim 17 Avr - 13:46

Même un Colossal.Matamore.Incompétent., malgré sa vantardise (encore manifestée ici [http://messe.forumactif.org/t7025-je-le-savais#127383]) prétendant avoir « envie de [me] remettre [mon] nez dans [mon] caca » ( Exclamation...), n’ose répondre à ceci (http://foicatholique.cultureforum.net/t4770-quelle-est-aujourdhui-la-meilleure-explication#32674) où il a été demandé, comme dans ce post (point N° 2 – http://foicatholique.cultureforum.net/t4762-la-these-de-cassiciacum-resume-par-m-labbe-ricossa#32673) de démontrer, de manière probante et non pas purement gratuite, comment la thèse de quelqu’un estimant que nous nous trompons (ce qui est toujours possible) quand nous affirmons, preuves à l’appui, que la thèse dite « de Cassiciacum » est la seule à respecter totalement l’ensemble de la doctrine catholique, comment la thèse d’une telle personne, donc, respecte bien réellement la totalité de la doctrine catholique.

En effet, ce grand guignol clown  qui d’ordinaire ne sait répondre que par des sophismes de mauvaise foi comme il est démontré dans ce fil (http://foicatholique.cultureforum.net/t3721-un-clown-maladivement-imposteur) et par images qui se veulent ironiques mais ne montrent que le ridicule de leur auteur, vient hier d’écrire à cet endroit (http://messe.forumactif.org/t7043-concernant-xxx-bontemps#127709) dans un très mauvais français et son élégance habituelle
Citation :

L'on m'a signifié par messagerie que JP B adressé [sic] aux sédévacantistes comme à son habitude une énième quelconque question à propos de la "succession apostolique" (version guérardienne) depuis xxx Very Happy
xxx n'a-t-il pas encore compris que nous nous xxx sur ses interminables barbouillages "théologiques" guérardiens ? Very Happy

Réveil ! Tout le monde se fout -SE FOUT- de votre tribunal sectaire xxx Very Happy

Guérard ci ... Guérard ça ... blablabla ... RIEN À FOUTRE ! Very Happy


C’est tout dire sur la capacité de répondre sérieusement de la part de ces messieurs ! Laughing...

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’elle est, aujourd’hui, la meilleure explication ?   Lun 18 Avr - 20:37

Dédicace à tous les super surexcités et autres spécialistes du zèle amer plus durs que les durs de dur :
Dans « Le Père Aubry et la reforme des études ecclésiastiques » (Ed. Saint-Rémi, BP 79, 33410 Cadillac) Mgr Justin FÈVRE a écrit:

[...]

La polémique admise, non pas comme exercice ou comme devoir d’occasion, mais comme méthode permanente, c’est une autre révolution. Le théologien qui réfute, porte en lui toutes les dissipations intérieures ; il peut habiter une solitude, il n’a pas l’esprit en paix ; il est obligé de descendre de la montagne de la vision pour se mesurer dans la plaine avec un philistin. L’erreur, pour n’être pas écrasée par l’éclat de la vérité, la voile, la rapetisse, l’envisage par ses petits côtés ; pour la combattre, le théologien est obligé de s’astreindre à ses petitesses et doit craindre, en les subissant  comme nécessités, de les accepter comme habitudes. Une fois sur cette pente, on se laisse aller aux objections, aux habitudes de chicanes intellectuelles. Cette défense extérieure empêche de se nourrir profondément de la vérité. Sans doute on ne réfute bien qu’avec science ; mais, dans ces pugilats de l’esprit, on prévaut moins facilement par la doctrine élevée que par les procédés inférieurs, les personnalités, l’ironie, le trait. Il y a là un danger certain. D’abord, ce n’est plus la méthode propre de la théologie, ni le premier besoin de l’Église. L’Église n’est pas argumentatrice de sa nature ; sa mission est étrangère à toute idée contentieuse. Son devoir est bien de combattre l’erreur, mais en pénétrant les peuples des grâces de l’Évangile. Or, la Foi est une croyance par amour, et l’amour ne dispute pas. Pour rester dans son rôle, le théologien doit se préoccuper d’abord de l’œuvre du ministère, de l’édification du corps du Christ, comme dit l’Apôtre et non se trop préoccuper des attaques du dehors. Ce procédé, plus conforme à la dignité de la théologie, est aussi plus propre à toucher les âmes. La théologie n’a donc rien de mieux à faire que d’exposer la vérité catholique dans la majestueuse ampleur de son unité et dans l’admirable variété de ses détails. Quant aux mille formes imaginables du faux, s’il est bon de les démasquer, il est aussi habile de leur laisser le soin de se détruire. L’enseignement classique, matière de l’éducation sacerdotale, a donc plus à préparer le prêtre au ministère consolant de la vérité qu’à la lutte contre l’erreur. Pour la lutte contre l’erreur, le plus fort, c’est encore l’homme de doctrine. À tous les points de vue donc, le labeur premier du sacerdoce est de réserver, à la vérité, le meilleur de son étude, à l’exclusion même de toute controverse, dont le souci prendra toujours assez de place dans la vie. L’expérience de nos revers devrait, au besoin, nous confirmer dans ces convictions. La victoire qui doit triompher du monde, c’est la Foi.
[...]

(Car il y a polémique et polémique... – Merci, Ludovicus !)

C’est pourquoi, bien que la thèse de Cassiciacum ne soit, pour l’instant, en l’état actuel des choses, c’est-à-dire en l’absence de l’Autorité dans l’Église, qu’une opinion libre, rien n’interdit de la considérer d’ores et déjà, en l’absence de critique sérieusement fondée dans le doctrine catholique et devant les attaques uniquement subjectives et essentiellement acerbes dont elle fait l’objet, comme ce qu’elle est réellement, savoir la seule thèse, dans cet état actuel des choses, qui soit intégralement catholique, et donc de la défendre pour telle !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’elle est, aujourd’hui, la meilleure explication ?   Mer 20 Avr - 11:53

Nous pouvons voir, posté hier sur un autre forum, combien ce qui a été écrit ici (http://foicatholique.cultureforum.net/t4770-quelle-est-aujourdhui-la-meilleure-explication#32717) savoir que d’ordinaire le Colossal.Matamore.Incompétent., flanqué pour l’occasion de son dernier-né (Benjamin) spirituel aussi guignol clown  que lui, ne sait répondre que par des sophismes de mauvaise foi et des images qui se veulent ironiques mais ne montrent que le ridicule de leur auteur, est on ne peut plus fort exact...

C’est bien pourquoi, bien que la thèse de Cassiciacum ne soit, pour l’instant, en l’état actuel des choses, c’est-à-dire en l’absence de l’Autorité dans l’Église, qu’une opinion libre, rien n’interdit de la considérer d’ores et déjà, en l’absence de critique sérieusement fondée dans le doctrine catholique et devant les attaques uniquement subjectives et essentiellement acerbes dont elle fait l’objet, comme ce qu’elle est réellement, savoir la seule thèse, dans cet état actuel des choses, qui soit intégralement catholique, et donc de la défendre pour telle !

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’elle est, aujourd’hui, la meilleure explication ?   Mer 20 Avr - 21:44

Pendant que certains s’esclaffent de manière ridicule sur ce qui « est plus proche de la réalité » (sans toutefois correspondre à la vérité puisque ce n’est que calomnieux avec une certaine apparence de vraisemblable car absolument sophistique) c’est-à-dire pendant que les chiens enragés aboient, la caravane de Cassiciacum passe:



Car ces pauvres gens sont bien incapables, comme il le montrent eux-mêmes par leur dérision, de répondre à la question posée par ce fil…
lol!

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’elle est, aujourd’hui, la meilleure explication ?   Jeu 21 Avr - 12:42

Donc, il est bien manifeste que ni le Con-génitalement.Matamore.Impotent., ni son Benjamin spirituel aussi impuissant que lui, ni personne d’autre dans le monde traditionaliste qui se veut intégralement catholique hors ceux qui adhèrent à la thèse de Cassiciacum, ne savent comment, de manière entièrement conforme à toute la doctrine catholique, aujourd’hui l’Apostolicité de l’Église est assurée ni comment elle perdure.
Dont acte !

C’est pourquoi,
bien que la thèse de Cassiciacum ne soit, pour l’instant, en l’état actuel des choses,
c’est-à-dire en l’absence de l’Autorité dans l’Église,
qu’une opinion libre,
rien n’interdit de la considérer d’ores et déjà,
en l’absence de critique sérieusement fondée dans le doctrine catholique
et devant les attaques uniquement subjectives et essentiellement acerbe dont elle fait l’objet,
comme ce qu’elle est réellement, savoir la seule thèse, dans cet état actuel des choses, qui soit intégralement catholique,
et donc de la défendre pour telle !



Les chiens enragés aboient – la caravane de Cassiciacum passe...

http://foicatholique.cultureforum.net/t3730p120-la-these-de-cassiciacum-par-mgr-sanborn#32499

http://foicatholique.cultureforum.net/t3730p120-la-these-de-cassiciacum-par-mgr-sanborn#32500
lol!

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’elle est, aujourd’hui, la meilleure explication ?   Ven 22 Avr - 23:25

La prétentieuse « Raison dernière » (Ultima Ratio) pourrait-elle nous dire comme elle envisage aujourd’hui la permanence de l’Apostolicité de l’Église ? Basketball Sleep

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’elle est, aujourd’hui, la meilleure explication ?   Sam 23 Avr - 12:42

Sortira-t-il quelque chose de bon de la prétentieuse « Raison dernière » (Ultima Ratio) qui, loin d’être la raison ultime, ignore dédaigneusement ceci (http://foicatholique.cultureforum.net/t4772-suppleance-de-juridiction) ? Suspect
Certes non : son “Église” est à ce point fausse, qu’elle n’existe même pas ! clown

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’elle est, aujourd’hui, la meilleure explication ?   Sam 11 Juin - 18:38

Comme votre serviteur qui, malgré sa casquette, n’a pas (http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/intemperies-dans-le-loiret-aucun-accident-n-a-ete-deplore-marc-benedic-824923.html) de 01:00 à 01:03 et de 01:45 à 01:48, le pied très marin, mais passe quand même au-dessus de la mélasse, ainsi va la thèse qui jamais ne sombre ! lol!

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’elle est, aujourd’hui, la meilleure explication ?   Dim 19 Juin - 14:48

Quelqu’un m’écrit ceci
Citation :

Bonjour cher JPB,

J'ai fait un rêve il y a quelques jours... et dans ce rêve j'ai vu un conciliaire placé assez haut dans la hiérarchie conciliaire être élu Pape. Et de suite après son élection j'ai vu qu'il demandait à un évêque traditionaliste de l'ordonner Prêtre puis Evêque. Et j'ai ensuite vu qu'il anathématisé Vatican 2 et qu'il ordonnait que tous les Prêtres et Evêques conciliaires soient ordonnés pour les uns puis sacrés pour les autres par les Evêques traditionalistes. Puis j'ai vu la persécution.

Bien sûr ce n'était qu'un rêve...


Ce n'est qu'une rêve.
Je crois que la persécution viendra avant et que Dieu en fera sortir ce qu'Il aura décidé, mais il est sûr que la succession apostolique en continuité avec la Hiérarchie sacrée qui existait sous Pie XII ne sera pas rompue : Credo... unam sanctam catholicam et apostolicam Ecclesiam... Car Dieu, qui ne change pas et ne peut pas se contredire, a fondé ainsi Son Église et, tel qu’Il l’a fondée, telle elle restera !

Restez fidèle à la Foi enseignée infailliblement par notre mère la Sainte Église Catholique qui est nécessairement toujours Une et Apostolique ! Sinon, vous vous fourvoierez...


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé


Nombre de messages : 4489
Age : 70
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: Qu’elle est, aujourd’hui, la meilleure explication ?   Mar 21 Juin - 12:52

JP B a écrit:

Quelqu’un m’écrit ceci
Citation :
Bonjour cher JPB,

J'ai fait un rêve il y a quelques jours... et dans ce rêve j'ai vu un conciliaire placé assez haut dans la hiérarchie conciliaire être élu Pape. Et de suite après son élection j'ai vu qu'il demandait à un évêque traditionaliste de l'ordonner Prêtre puis Evêque. Et j'ai ensuite vu qu'il anathématisé Vatican 2 et qu'il ordonnait que tous les Prêtres et Evêques conciliaires soient ordonnés pour les uns puis sacrés pour les autres par les Evêques traditionalistes. Puis j'ai vu la persécution.

Bien sûr ce n'était qu'un rêve...

Ce n'est qu'une rêve.
Je crois que la persécution viendra avant et que Dieu en fera sortir ce qu'Il aura décidé, mais il est sûr que la succession apostolique en continuité avec la Hiérarchie sacrée qui existait sous Pie XII ne sera pas rompue : Credo... unam sanctam catholicam et apostolicam Ecclesiam... Car Dieu, qui ne change pas et ne peut pas se contredire, a fondé ainsi Son Église et, tel qu’Il l’a fondée, telle elle restera !

Restez fidèle à la Foi enseignée infailliblement par notre mère la Sainte Église Catholique qui est nécessairement toujours Une et Apostolique ! Sinon, vous vous fourvoierez...




Il faut toutefois remarquer ceci :
Bien que ce ne soit, en effet, qu'un rêve, dans l'état actuel des choses, et la Sainte Volonté de Dieu étant sauve, c'est la seule solution qui respecte intégralement toutes les données de la Foi et de l'ecclésiologie.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qu’elle est, aujourd’hui, la meilleure explication ?   Aujourd'hui à 22:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Qu’elle est, aujourd’hui, la meilleure explication ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Débats d'idées sans détour : La religion rend-elle altruiste ?
» Egypte : l’Eglise copte condamnée parce qu’elle ne reconnaît pas le divorce
» Une religion est-elle une secte qui a réussi ?
» La prière vaut-elle un antidépresseur ?
» Ève ne fut pas condamnée a mort... qu'est-elle devenue ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Le coin de JP B-
Sauter vers: