Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Ven 17 Nov - 11:49

Nous allons profiter de ce que le guignol clown  Martial nous a donné ici (http://foicatholique.cultureforum.net/t4628-lattitude-singuliere-de-m-labbe-zins-analyse-factuelle#34392) l’occasion d’analyser les sottises (calomnies et impostures) du diacre ZINzinS dans le post N° 3 du fil que celui-ci a dernièrement initié sur son forum, qui porte le titre de « Trois hérésies du p. Guérard des Lauriers » (post N° 3 que l’ancien “chouan” (ledit Martial) a – bien mal – recopié), pour continuer d’analyser dans ledit fil les autres posts dudit diacre ZINzinS.

Et pour commencer, voyons le premier desdits posts dans lequel le Diacre de Mayenne a écrit:

Trois hérésies du p. Guérard des Lauriers



1. Quelqu'un peut être réellement [1.] pape sans avoir la juridiction souveraine sur l'Eglise universelle [1.] :



Telle est l'hérésie fondamentale sur laquelle repose toute sa thèse :

[2.]
Quelqu'un peut-être "réellement pape", selon "une réalité de droit" qui fait qu' "il jouit du charisme, s'il exerce celui-ci dans les conditions requises", ce qui était le cas de Paul VI est maintenant celui de J.P.II qui est "encore pape", ce qui implique "le devoir de prier pour lui, pas seulement comme pour tout autre, mais en tant qu'il est notre Pontife" (cf. Cahiers de Cassiciacum n° I p. 7 [3.], 11 [4.], 36 [5.] et note 21 [6.], 79 [7.] ; II p. 85 [8.] ; III-IV p. 51 [9.], 63s. [10.] : voir Sub Tuum Praesidium n°5 -n°spécial de réfutation de la thèse guérardienne- p. 8 et 31) ; tout en n'étant "pas l'Autorité", "plus l'Autorité", ayant "cessé d'être Pape", parce que "privé de ce qui constitue formellement le Pape", "n'ayant plus ce qu'il devrait avoir pour régir l'Eglise militante" : "la forme du Pontificat, l'Autorité du Pape... diversifiée en 3 pouvoirs (sanctification, Magistère, juridiction" [11.], "aucun fidèle n'ayant donc plus à être soumis" puisque "les actes posés par lui sont, de soi, invalides" (cf. Cah. Cass. I p. 8 [12.], 16 [13.], 17 [13.], 21 [14.], 37 [15.], 39 [16.] ; II p. 85 {cf. note [8.] déjà citée, et note [11.] également déjà citée}). [2.]


Hérésie qui s'oppose expressément à la doctrine clairement définie par l'Eglise :



« Le pontife romain légitimement élu, aussitôt après l'acceptation de l'élection, obtient, de droit divin, le pouvoir de juridiction suprême.»
(Canon 219). [17.]

« Le consentement donné... l'élu est immédiatement vrai pape et acquiert par le fait même une pleine et absolue juridiction sur l'univers entier.»
(Pie XII, Const. "Vacante Apost. Sedis") [17.]

« C'est pourquoi, quiconque succède à Pierre en cette Chaire, obtient, de par l'institution du Christ lui-même, la primauté de Pierre sur l'Eglise universelle.»
(Conc. Vat. I Const. Pastor Aeternus, ch.3 ; Dz. 1824) [18.]

« Dès lors, Nous déclarons, disons, définissons et prononçons qu'il est absolument nécessaire au salut pour toute créature humaine d'être soumise au Pontife Romain.»
(Boniface VIII, Bulle Unam, Sanctam) [19.]


Hérésie ainsi anathématisée :



« Si quelqu'un dit qu'un Pontife Romain n'a pas le plein et suprême pouvoir de juridiction sur l'Eglise universelle... qu'il soit anathème.»
(Conc. Vat. I Const. Pastor Aeternus, Can. du ch. 3 ; Dz. 1827) [20.]


Notes de JP B
 :
  1. Cliquer sur ce lien : http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34396

  2. Cliquer sur ce lien: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34397.

  3. Cliquer sur ce lien: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34398.

  4. Cliquer sur ce lien: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34399.

  5. Cliquer sur ce lien: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34400.

  6. Cliquer sur ce lien: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34401.

  7. Cliquer sur ce lien: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34402.

  8. Cliquer sur ce lien: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34403.

  9. Cliquer sur ce lien: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34404.

  10. Cliquer sur ce lien: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34405.

  11. Cliquer sur ce lien: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34406.

  12. Cliquer sur ce lien: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34407.

  13. Cliquer sur ce lien: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34408.

  14. Cliquer sur ce lien: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34409.

  15. Cliquer sur ce lien: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34410.

  16. Cliquer sur ce lien: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34411.

  17. Cliquer sur ce lien: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34412.

  18. Cliquer sur ce lien: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34413.

  19. Cliquer sur ce lien: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34414.

  20. Et CONCLUSION: cliquer sur ce lien: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34415.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)


Dernière édition par JP B le Ven 17 Nov - 20:41, édité 2 fois (Raison : 1 : Ajout du lien de la note 1 ; 2 : Ajout des autres notes.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Ven 17 Nov - 12:16

Note 1 :
Souligné d’un trait par JP B pour montrer l’imposture calomnieuse du diacre de Sainte-Suzanne qui voudrait faire accroire que le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS affirmait cela SIMPLICITER sans faire la distinction bien connue entre l’aspect matériel de la personne validement élue par le conclave et la forme du Pontificat (qui donne à l’élu d’être réellement Pape et, donc, d’avoir l’Autorité pontificale) forme du Pontificat que l’élu pouvait (comme c’est le cas avec Paul VI et ses successeurs vaticandeux) ne pas avoir reçue de Dieu, pour lui opposer un obstacle, malgré son élection valide. (Cf. St Robert BELLARMIN, De Romano Pontifice, Livre II, chapitre 30 [http://messe.forumactif.org/t2317-de-romano-pontifice-de-saint-robert-bellarmin-avec-commentaires#44811] : “[…] en créant le Pontife, les Cardinaux n'exercent pas leur autorité sur le Pontife lui-même, puisqu'il n'existe pas encore, mais sur la matière, c'est-à-dire, sur la personne qui est disposée par l'élection à recevoir de Dieu la forme du Pontificat.”) Et si la personne réellement et validement élue ne reçoit pas de Dieu la forme du Pontificat pour lui opposer un obstacle, le Pontife n’existe pas formellement et n’a donc aucune autorité selon le Droit divin, c’est évident ! Il lui reste néanmoins ce qui ressortit au droit humain, en l’occurrence ecclésiastique, puisque, dans le cas dont nous parlons, il y a élection légitime et valide… Voilà toute la doctrine de la thèse dite « de Cassiciacum » élaborée et surtout explicitée par le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS et dont les distinctions susdites sont superbement ignorées de notre diacre calomniateur et imposteur.

Retour : http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34395.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Ven 17 Nov - 14:26

Note 2 :
Mais qui donc peut bien comprendre correctement un tel margouillis, un tel galimatias, fait d’embrouillaminis caricaturaux et crapuleux ?… Par ceux-ci , l’imposteur qu’est ce diacre déshonoré évoque de vagues bribes de phrase qu’il rapporte à un tas de références différentes (comme si le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS avait écrit toujours la même chose sans plus d’explication à tous ces endroits), et il évite ainsi malhonnêtement les citations précises et complètes qui montrent qu’il dit scandaleusement n’importe quoi, ce qui lui permet de calomnier à profusion l’auteur qu’il attaque ainsi sans vergogne !…

Retour: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34395.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Ven 17 Nov - 14:30

Note 3 :
En page 7 du N° 1 des “Cahiers de Cassiciacum”, le Père Guérard a écrit:




Ce que l’abbé ZINS veut bien sûr incriminer est le dernier § :

Mais franchement, tout cela étant fort logique, nous ne voyons pas ce qui là serait répréhensible !…

Retour: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34395.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Ven 17 Nov - 14:34

Note 4 :
En page 11 du N° 1 des “Cahiers de Cassiciacum”, le Père Guérard a écrit:




Ce qui, pour l’abbé ZINS, pose problème, est, dans cette page 11, les trois derniers § :

Mais, là encore, lorsqu’on cite le passage en entier au lieu de le tronquer, tout apparaît alors parfaitement logique !
Où donc est le problème ?…

Retour: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34395.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Ven 17 Nov - 14:55

Note 5 :
En page 36 de ce même N° 1 des “Cahiers de Cassiciacum”, le Père Guérard a écrit:




Qu’est-ce qui gêne là l’abbé ZINS ?


Est-ce
  1. Parce que le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS a écrit « Observons d’abord que le Cardinal J.B. MONTINI est encore pape [avec une minuscule – précision de JP B] sous le nom de Paul VI » ?
    Mais c’était là une réalité : le monde entier et surtout l’Église entière, le tenait pour tel !…


  2. Parce que, au début du point 3, il affirme que « Nous tenons donc que Paul VI est encore pape » (toujours avec une minuscule) ?
    Mais il fait aussitôt dans la même phrase cette précision tronquée par l’abbé ZINS Exclamation : « mais il l’est seulement MATERIALITER. » et il explique à la suite ce qu’il entend par là et que l’abbé ZINS se garde bien de citer !

    Nous voyons bien que, si l’on fait ce genre de précision, cela donne un tout autre sens que celui que le diacre imposteur voudrait qu’on accorde à ces mots…

  3. Parce que le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS expose que nous avons (à l’époque) le devoir de prier pour Paul VI puisqu’à l’époque celui-ci était « “notre Pontife” » (entre guillemets pour bien dire que ce n’est là qu’une expression dont il faut comprendre le sens et non une affirmation simpliciter) ?

  4. Ou précisément parce qu’il dit que Paul VI, occupant le Siège apostolique, était, à l’époque « “notre Pontife” » ?
    Mais il expose aussitôt cette précision que l’abbé ZINS se garde bien de citer mais qui, pourtant, explique tout : « Voici maintenant le plus important. Bien que le Cardinal MONTINI occupe le Siège apostolique, il n’est plus pape FORMALITER. »

La question se pose donc bien après avoir vu toutes ces précisions tronquées par le petit diacre calomniateur et imposteur de Mayenne, de savoir ce qui gêne celui-ci !…


Retour: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34395.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Ven 17 Nov - 15:12

Note 6 :
Dans la note 21 de ce même N° 1 (p. 36 citée dans la note N° 5 ci-dessus), le Père Guérard a écrit:

Cette occupation du Siège apostolique par Paul VI n’est pas seulement un fait. c’est une réalité de droit, en ce sens que le Siège ne saurait recevoir un autre occupant, tant que la perte juridique du Souverain Pontificat par Paul VI n’est pas consommée [1.]. Il sort du cades de notre étude de discuter les modalités de cette consommation [2.].

Souligné en gras et/ou d’un trait par JP B qui ajoute ces deux notes :
  1. C’est-à-dire, ou bien tant que quelqu’un ayant Juridiction n’aura pas constater que le Siège est formellement vacant (et, au cas où cela se produit, le Siège devient matériellement vacant et il faut procéder à un nouveau conclave), ou bien tant que celui qui occupe matériellement le Siège apostolique n’aura pas de lui-même affirmer renoncer totalement à la foi chrétienne. Cf. le Canon 1325, § 2 (http://www.catho.org/9.php?d=bpu#cf : « Post receptum baptismum si quis, nomen retinens christianum, pertinaciter aliquam ex veritatibus fide divina et catholica credendis denegat aut de ea dubitat, haereticus; si a fide christiana totaliter recedit, apostata; si denique subesse renuit Summo Pontifici aut cum membris Ecclesiae ei subiectis communicare recusat, schismaticus est » [souligné en gras par JP B] c’est-à-dire, selon la traduction donnée [http://catho.org/9.php?d=bo0#ga], « Après la réception du baptême toute personne qui, gardant le nom de chrétien, nie opiniâtrement [avec pertinacité] l’une des vérités à croire de foi divine et catholique, ou en doute, est hérétique ; si elle renonce totalement à la foi chrétienne, elle est apostat ; si enfin elle refuse de se soumettre au Souverain Pontife et de rester en communion avec les membres de l’Église qui lui sont soumis, elle est schismatique »). Or, la pertinacité, nécessaire pour constater que celui qui la manifeste est formellement hérétique, ne peut se révéler que par une (ou des) monition(s) – qui ne sont aucunement un (ou des) jugement(s) – de la part de qui a Juridiction, restée(s) sans effet, le transgresseur fautif ne venant pas à résipiscence. Alors, si ledit transgresseur fautif occupe (matériellement dans ce cas) le Siège apostolique, celui (ou ceux) qui a (ont) Juridiction peut (peuvent) constater la vacance materialiter, ou simpliciter, du Saint-Siège et convoquer le conclave.

  2. En effet: ce qui vient d’être dit dans la note 1. ci dessus dans le présent post
    1. n’était pas l’objet du N° 1 des “Cahiers de Cassiciacum” ;
    2. demanderait un plus long développement.

Tout cela étant précisé, et contenu implicitement dans ce qu’écrivait le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS qui pensait ne pas avoir à le développer ainsi (parce que censé être bien connu), nous nous posons, là aussi, la question de savoir ce qui gêne le petit diacre calomniateur et imposteur de Sainte-Suzanne dans cette note 21 ( Question ) !…


Retour: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34395.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Ven 17 Nov - 15:27

Note 7 :
En page 79 du N° 1 des “Cahiers de Cassiciacum”, le Père Guérard a écrit:




Notons tout d’abord, pour une bonne compréhension du texte, ceci :
  1. « Le premier jugement », qui est celui que porte le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS, consiste à « conclure : “l’‘autorité’ n’a pas le propos habituel de réaliser le Bien-Fin” [que le Christ a commis à l’Eglise] » (cf. 3ième § après le sous-titre b) en haut de la p. 78), « réalisation du Bien-Fin qui est commis à l’Autorité » comme il écrit en haut de la p. 79.

  2. Le second jugement consiste à « conclure : “le Cardinal MONTINI est hérétique ou schismatique” », « tandis qu’il ne nous paraît pas suffisant pour conclure [cela] » écrit-il (p. 78, ibidem).

Cela précisé, nous pouvons remarquer que Monsieur l’abbé ZINS n’est certes pas d’accord sur ce point avec le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS (puisque, entre autres, celui-là cite la p. 79 de celui-ci pour la dénoncer avec son illustre auteur) mais, en prétendant donc pouvoir de et par lui-même juger le Cardinal MONTINI, l’abbé ZINS USURPE, qu’il le veuille ou non et quoi qu’il en soit de ses éventuelles déclarations à ce propos, un pouvoir qui n’appartient QU’à l’Autorité, c’est-à-dire au Pape ou, s’il s’avère que l’élu du conclave n’a pas reçu de Dieu, pour y opposer quelque obex (obstacle), la forme du Pontificat (cf. St Robert BELLARMIN, De Romano Pontifice, Livre II, chapitre 30 [http://messe.forumactif.org/t2317-de-romano-pontifice-de-saint-robert-bellarmin-avec-commentaires#44811) à quelque(s) électeur(s) du Pape.


En cela, l’abbé ZINS
  1. se montre Grand Inquisiteur improvisé, autoproclamé  ;

  2. tombe lui-même dans le schisme puisqu’il usurpe ainsi l’Autorité.


Retour: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34395.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Ven 17 Nov - 15:45

Note 8 :
En page 85 du N° 2 des “Cahiers de Cassiciacum”, Monsieur l’abbé Bernard LUCIEN (et non le P. Guérard comme le diacre malhonnête ne le précise pas), l’abbé Bernard LUCIEN, donc, a écrit:





Notes additionnelles de JPB
 :
  1. « Dans un composé hylémorphique » (i.e. alliant la matière [du grec “hulé”] et la forme [du grec “morphé”]) SUBSTANTIEL, dans cette phrase de Monsieur l’abbé Bernard LUCIEN.

  2. Appelé souvent aussi « matière prime » dans le cas de la « disposition ultime » dont parle ici l’abbé LUCIEN.

  3. Ici, “substantielle” ou dite parfois aussi « de première intention ». (Cf. http://foicatholique.cultureforum.net/t3786-lecons-de-metaphysique-elementaire-expose.)

  4. Il y a, « dans notre cas », substance préexistante constituant ce qu’on appelle la « matière seconde » d’une part, et d’autre part forme ACCIDENTELLE ou dite parfois aussi « de seconde intention ». (Cf. ibidem.)

  5. Cela n’est pas impossible car il s’agit là, « dans notre cas », d’un composé ACCIDENTEL hylémorphique : ce n’est qu’une ANALOGIE.

C’est la dernière phrase de cette page, avant les notes de Monsieur l’abbé Bernard LUCIEN (“Il n’est donc pas impossible qu’un sujet soit « pape matériellement » sans l’être « formellement »”), qui doit sans doute poser quelque(s) problème(s) à notre diacre lequel ne s’arrête apparemment que sur ce qui le choque par tout ce qu’il n’a pas lu (ou pas voulu comprendre…) c’est-à-dire tout le reste qui précède et explicite entièrement la proposition finale.
En effet, quand on lit bien toute cette page 85 (voire la [ou les] précédente[s]), cette phrase ne pose aucun problème, à moins que l’on n’en crée pour le malsain plaisir de porter gratuitement mais ignominieusement la contradiction !…

Retour: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34395.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)


Dernière édition par JP B le Ven 17 Nov - 16:08, édité 1 fois (Raison : Modification de guillemets.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Ven 17 Nov - 15:50

Note 9 :
En page 51 du numéro double 3-4 des “Cahiers de Cassiciacum”, le P. Guérard a écrit:





Et qu’y a-t-il dans cette page qui ne plaise pas au Grand Examinateur, que dis-je, au Grand Inquisiteur Vincent-Marie ZINS, (par ailleurs Grand Imposteur [pour produire de fausses références comme ici histoire de noircir du papier, ou des citations tronquées, hors de leur contextes ou caricaturales, leur laissant insinuer ce qu’elles ne disent pas et trompant le lecteur] et aussi Grand Calomniateur) ?
Rien, en effet, dans cette page, ne ressemble aux paroles qu’il reproche à Mgr GUÉRARD DES LAURIERS (ou à Monsieur l’abbé LUCIEN) dans son post que nous analysons ici !…

Retour: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34395.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Ven 17 Nov - 15:54

Note 10 :
En pages 63-64 du numéro double 3-4 des “Cahiers de Cassiciacum”, le Père Guérard a écrit:






…/…





Et qu’a exactement le Diacre Inquisiteur, Vincent-Marie ZINS, Grand Examinateur, contre ces pages Question !…
En donnerait-il la référence pour… n’en rien dire ? Suspect
La question se pose vraiment de savoir pourquoi il donne ces références apparemment inutiles !…
N’aurait-il pas trouver assez d’éléments à ses yeux pour accuser Monseigneur GUÉRARD DES LAURIERS d’hérésies multiples et chercherait-il à cacher le néant de ses accusations sous l’abondance de fausses citations ? Suspect

Retour: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34395.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Ven 17 Nov - 16:33

Note 11 : L’abbé ZINzinS reproche que l’on (Monsieur l’abbé Bernard LUCIEN – et non le Révérend Père GUÉRARD DES LAURIERS comme le diacre malhonnête ne le précise pas) ait écrit en page 85 du N° 2 des “Cahiers de Cassiciacum” : « l'Autorité du Pape... diversifiée en 3 pouvoirs (sanctification, Magistère, juridiction) » !

Or,
  1. cette distinction, cette “diversification”, de pouvoirs (qui sont donc trois au total), est enseignée par Sa Sainteté Pie XII dans son Encyclique Mystici Corporis : le Pape, dans le N° [30] (http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/18/98/43/mystici-corporis.pdf [ou http://w2.vatican.va/content/pius-xii/fr/encyclicals/documents/hf_p-xii_enc_29061943_mystici-corporis-christi.html en faisant une recherche sur le mot “pouvoir”]), à propos « de l’Église », parle de « son pouvoir d'enseigner, de gouverner et d'administrer les sacrements » et, dans le N° [37] (ibidem et idem) il affirme que « [“notre Sauveur, archétype et modèle des bons pasteurs,”] a communiqué aux Apôtres et à leurs successeurs un triple pouvoir : celui d'enseigner, celui de gouverner et celui de mener les hommes à la sainteté » et il ajoute que « ces pouvoirs, précisés par des préceptes, des droits et des devoirs particuliers, constituent la loi fondamentale de toute l’Église », mais il faut préciser
    1. que le « pouvoir d'enseigner » (ou pouvoir magistériel) appartient en premier au Souverain Pontife puis aux Évêques non pas sans le Pape mais unis à lui (condition pour que le Magistère UNIVERSEL s’applique) ainsi que Pie XII l’enseigne dans la même Encyclique (N° [41] [ibid. et id.]) ;
    2. qu’en conséquence ce « pouvoir d'enseigner » (ou pouvoir magistériel) relève exclusivement du « pouvoir de juridiction » au sens du Canon 108, § 3 (http://catho.org/9.php?d=bok#x), quoique de nos jours, où ce  « pouvoir de juridiction » fait formellement défaut, il faille nous occuper nous-mêmes (Prêtres sans juridiction et laïcs parents ou assistants des parents) d’enseignemer, par exemple, le catéchisme à nos enfants, ou, par le devoir de Charité que l’on doit à tout le monde, particulièrement aux nécessiteux (sur le plan moral pour ce dont il s’agit ici), à tous les faibles (…) ;
    3. que « celui de gouverner » EST, précisément, ce « pouvoir de juridiction » ;
    4. que « celui de mener les hommes à la sainteté », ou « d'administrer les sacrements », est, bien évidemment, « le pouvoir d’ordre » au sens du même Canon 108, § 3 ;

  2. ces trois pouvoirs, ainsi différenciées, étant ceux de l’Église, appartiennent en propre et en premier à son chef visible sur la terre, le Pape, conformément à ce que Pie XII enseigne au même endroit (N° [41] [ibid. et id.])…

Et si M. l’abbé ZINzinS nie cela, lui qui prétend faire l’examen de « Trois hérésies du p. Guérard des Lauriers » pour les dénoncer calomnieusement, il tombe alors lui-même dans… l’HÉRÉSIE !



Retour: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34395.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Ven 17 Nov - 17:28

Note 12 :
En page 8 du N° 1 des “Cahiers de Cassiciacum”, le Père Guérard a écrit:






Ainsi, après avoir, huit citations de référence plus haut, cité la référence de la page précédente (p. 7, en raison très probable du dernier § de celle-ci : voir note 3 [http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34398] ci-dessus), l’abbé Vincent-Marie ZINS cite maintenant seulement celle de la page 8 !
On peut se demander pourquoi cette scission entre ces deux pages qui forment pourtant, dans le texte de l’auteur ainsi cité (le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS) une suite nécessairement ET INDÉNIABLEMENT continue ?…
Et quoi donc, nous lui posons la question, dans cette page 8, dérange notre Grand Inquisiteur (et surtout Grand Calomniateur et Grand Imposteur), Son Excellence (peut-être Sa Sainteté ?…) Vincent-Marie Ier, ZINzinS de toutes les Sainte-Suzanne-en-Mayenne ? scratch Suspect

Est-ce
  1. le premier § ? (Lequel fait évidemment suite immédiate au dernier de la p. 7 mis en cause, apparemment par notre G.I. [Grand Inquisiteur] !…) Pourquoi, alors, les avoir séparés par sept autres références ?…
    Mais si c’est le cas, il faut alors
    1. faire le même commentaire que le précédent, savoir « franchement, tout cela étant fort logique, nous ne voyons pas ce qui là serait répréhensible » ;
    2. remarquer que, pour cette raison, précisément, l’abbé V.-M. ZINzinS donne des références parfaitement inutiles…
      Pourquoi ?


  2. le quatrième § de cette page 8 ?
    Dans ce cas, qu’y aurait-il de surprenant qu’un élu de conclave qui N’aurait PAS l’intention (“le propos réel et efficace”) EXTÈRIEUREMENT MANIFESTÉE, comme Paul VI l’a toujours objectivement montré, « de promouvoir le Bien divin que le Christ a commis à l’Eglise […] ne reçût pas la Communication d’“être avec” promise en propre par le Christ » (comme le Père GUÉRARD l’écrit judicieusement dans la dernière phrase du 3ième § [de cette p. 8] précédant immédiatement ce quatrième dont nous parlons là), ne fût donc pas formellement Pape* (ce qui fait qu’effectivement « les actes posés par “Paul VI” sont, de soi, non valides » ?
    En effet, pour être Pape (formellement, en acte) il faut nécessairement être avec le Christ, cela est évident ( !…), car c’est le Christ qui est le véritable Chef de l’Église.
    * Car si le Canon 219 (http://catho.org/9.php?d=bol#bf) prévoit bien que « Le Pontife romain, légitimement élu, obtient de droit divin, immédiatement après son élection, le plein pouvoir de souveraine juridiction » ; si la Constitution apostolique “Vacantis Apostolicæ Sedis” de Sa Sainteté le Pape Pie XII dispose que « [le] consentement ayant été donné dans un espace de temps qui, dans la mesure où il est nécessaire, doit être déterminé par le sage jugement des cardinaux à la majorité des votes, l'élu est immédiatement vrai pape, et il acquiert par le fait même et peut exercer une pleine et absolue juridiction sur l'univers entier » (cf. http://a-c-r-f.com/documents/Pie-XII_Vacantis-Apostoliae-sedis.pdf, N° 101) ; il est bien évident qu’il faille, pour que l’élection soit terminée et réellement légitime, que l’élu donne un véritable et plein consentement, et que ce consentement soit réel, sincère et non feint, car
    1. s’il n’est pas réel, le “pape” élu n’aura ni la volonté suffisante ni même la force, l’énergie efficace, d’accomplir la charge de Souverain Pontife car il n’aura alors pas Dieu avec lui pour le soutenir ;
    2. a fortiori, si ce consentement n’est que feint, qu’il est faux et, il faut le dire, frauduleux, il est bien évident que l’élu ne recevra pas « la Communication d’“être avec” promise en propre par le Christ » et donc, malgré les apparences, il ne sera pas Pape, du moins pas formellement, et, par lesdites apparences, un tel élu ne pourra être, ne demeurer, que « “pape” materialiter » au sens où St Robert BELLARMIN, De Romano Pontifice, Livre II, chapitre 30 (http://messe.forumactif.org/t2317-de-romano-pontifice-de-saint-robert-bellarmin-avec-commentaires#44811) parle de la matière, « c'est-à-dire, [de] la personne qui est disposée par l'élection à recevoir de Dieu la forme du Pontificat ».

    C’est cela que notre G.I. n’accepte pas ?
    Eh quoi ! Faudrait-il dire que, parce que le Cardinal Giovanni Battista MONTINI, élu le 21 juin 1963, a, apparemment, accepté l’élection et, toujours apparemment, consentit à être Pape, c’est-à-dire à remplir la charge de Souverain Pontife, faudrait-il dire, pour plaire à notre G.I., que celui qui prit ainsi le nom de Paul VI, fut réellement Pape ? affraid
    Et si M. l’abbé V.-M. ZINS n’accepte pas de dire que Paul VI fut réellement Pape et qu’il se refuse lui-même à le dire, que reproche-t-il alors à celui qui écrit que « Dans ces conditions, les actes posés par “Paul VI” sont, de soi, non valides » ?
    Le fait d’affirmer d’une part que Paul VI était « “pape” materialiter » (i.e. non “en acte”) et d’autre part que « les actes posés par “Paul VI” sont, de soi, non valides » lui paraîtrait-il être une contradiction ou notre Grand Calomniateur-Imposteur voudrait-il faire accroire que c’en est une ?
    Dans le premier cas (si cela lui paraît être une contradiction) il n’a manifestement pas compris ni la distinction philosophique élémentaire entre la puissance et l’acte enseignée par Aristote et reprise par St Thomas d’Aquin, ni le fait (principe tout aussi élémentaire et de même origine) selon lequel la matière est une puissance pure et que c’est seulement la forme qui donne d’être en acte.
    Dans le second cas (s’il cherche à faire accroire qu’il y a contradiction) il trompe scandaleusement et ignoblement ses malheureux lecteurs ou/et auditeurs…


Retour: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34395.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)


Dernière édition par JP B le Ven 17 Nov - 20:06, édité 1 fois (Raison : Rajout d’un mot (de) oublié.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Ven 17 Nov - 17:49

Note 13 :
En pages 16 et 17 du N° 1 des “Cahiers de Cassiciacum”, le Père Guérard a écrit:



Remarques de JP B
 :
  1. Les notes 7, 8 et bien sûr 5 du R.P. Guérard, ne sont pas sur cette page 16. Elles ne sont donc pas mises en cause par l’abbé ZINS.

  2. Si c’est ce qui est souligné qui lui pose question, c’est que, soit (au mieux moralement pour lui) il n’a manifestement pas compris ni la distinction philosophique élémentaire entre la puissance et l’acte enseignée par Aristote et reprise par St Thomas d’Aquin, ni le fait (principe tout aussi élémentaire et de même origine) selon lequel la matière est une puissance pure et que c’est seulement la forme qui donne d’être en acte, soit il trompe scandaleusement et ignoblement ses malheureux lecteurs ou/et auditeurs…






Qu’y a-t-il d’autre, dans cette dernière page (17) ?
Nous en revenons toujours aux mêmes possibilités :
  1. soit, au mieux moralement pour l’abbé ZINS, il n’a manifestement pas compris ni la distinction philosophique élémentaire entre la puissance et l’acte enseignée par Aristote et reprise par St Thomas d’Aquin, ni le fait (principe tout aussi élémentaire et de même provenance) selon lequel la matière est une puissance pure et que c’est seulement la forme qui donne d’être en acte ;

  2. soit il cherche à faire accroire qu’il y a opposition de contradiction là où il n’y a qu’apparence de contradiction, se trompant lui-même en butant sur la difficulté ;

  3. soit (le pire, moralement, pour lui) il trompe scandaleusement et ignoblement ses malheureux lecteurs ou/et auditeurs, et pour cela, il crée de faux problèmes pour le malsain plaisir de porter gratuitement mais ignominieusement la contradiction ;

  4. soit il cherche à cacher le néant de ses accusations par l’abondance de fausses citations et/ou des références parfaitement inutiles.


Retour: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34395.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Ven 17 Nov - 17:57

Note 14 :
au bas de la page 20, en page 21 et en haut de la page 22 du N° 1 des “Cahiers de Cassiciacum”, le Père Guérard a écrit:







Ce qui semble là contradictoire, aux dires du G.I. et Grand Calomniateur-Imposteur abbé ZINS, ce sont les lignes de l’avant dernier § de la page 21, « PaulVI n’a pas cessé d’être pape materialiter ; tel a été l’“apparaître”. Paul VI a cessé d’être pape formaliter, au moins à partir du 7 décembre 1965 ; telle fit et telle demeure la réalité », mais tout ce qui précède et qui suit lesdites lignes, et qui est reproduit dans les photocopies de la présente citation ci-dessus, EXPLICITE BIEN ce que l’auteur, le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS, entend signifier.
Il s’ensuit donc qu’il ne faut pas, comme certains font (telle, Myra DAVIDoglou, par exemple : voir http://foicatholique.cultureforum.net/t4844-refutation-de-lanalyse-de-myra-davidoglou), citer un passage d’un auteur hors de son contexte pour lui faire dire autre chose que ce qu’il dit… Ce qui n’est alors qu’une IMPOSTURE !
Et quand, de toute évidence pour cette page 21, le G.I. (Grand Inquisiteur) et Grand Calomniateur-Imposteur abbé ZINS écrit dans son texte « [Quelqu'un {(Paul VI) peut-être "[…] pape", […] tout en […]}] ayant "cessé d'être Pape" », c’en est manifestement une !…


Retour: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34395.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Ven 17 Nov - 18:23

Note 15 :
En pages 37 et 38 du N° 1 des “Cahiers de Cassiciacum”, le Père Guérard a écrit:







(Nous avons donné, pour une meilleure compréhension de ce texte, la totalité de la note 24 qui se poursuit et se termine en p. 38.)

Le G.I. et Grand Calomniateur-Imposteur abbé ZINzinS reproche là au R.P. GUÉRARD DES LAURIERS d’avoir prétendument écrit dans son texte « [Quelqu'un {(Paul VI) peut-être "[…] pape", […] tout en […] ayant "cessé d'être Pape"}] parce que "privé de ce qui constitue formellement le Pape", "n'ayant plus ce qu'il devrait avoir pour régir l'Eglise militante" » et ce reproche dans lequel il cite un passage de l’auteur hors de son contexte pour lui faire dire autre chose que ce qu’il dit, constitue, une fois de plus, une véritable IMPOSTURE !…

D’autant plus que,
  1. Lorsqu’on prend, justement, connaissance de ce contexte en lisant correctement l’ensemble de cette page 37, on comprend aisément qu’il n’y a là rien à reprocher au R.P. GUÉRARD DES LAURIERS car si « Le Cardinal MONTINI “n’est plus pape formaliter », il est bien évident qu’il « est privé de ce qui constitue formellement le Pape comme étant le chef en acte de l’Eglise militante » !
    D’où il suit que la citation ("privé de ce qui constitue formellement le Pape") et la référence de cette page 37 faites par le G.I. et Grand Calomniateur-Imposteur abbé ZINzinS sont, là aussi, une fois de plus, inutiles !
    Pourquoi ? La question se pose toujours…
    Cherche-t-il à cacher le néant de ses accusations par l’abondance de fausses citations et/ou des références parfaitement inutiles ? Cela finit par devenir évident…

  2. Comme déjà dénoncé dans la note 2 (http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34397) ci-dessus, l’imposteur qu’est ce diacre déshonoré évoque de vagues bribes de phrase qu’il rapporte à un tas de références différentes (comme si le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS avait écrit toujours la même chose sans plus d’explication à tous ces endroits), et il évite ainsi malhonnêtement les citations précises et complètes qui montrent qu’il dit scandaleusement n’importe quoi, ce qui lui permet de calomnier à profusion l’auteur qu’il attaque ainsi sans vergogne !
    Ce qui constitue le COMBLE DE L’IMPOSTURE

Retour: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34395.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Ven 17 Nov - 19:04

Note 16 :
En pages 39 et 40 (en haut) du N° 1 des “Cahiers de Cassiciacum”, le Père Guérard a écrit:







[…]






[…]




De cette page 39 (à laquelle, pour profiter de ce que le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS y disait en bas à propos du « Canon de la MESSE », nous avons ajouté le haut de la p. 40 avec la note 20 s’y rapportant), de cette page 39, donc, le G.I. et Grand Calomniateur-Imposteur abbé ZINS a donné cette citation « "aucun fidèle n'ayant donc plus à être soumis" [1.]» alors que l’auteur a écrit « 5. Aucun fidèle n'a donc plus à être soumis au Cardinal MONTINI, selon cette soumission religieuse et théologale qui est due au Pape, en tant que celui-ci [le Pape et non le Cardinal MONTINI] [2.] est le Vicaire de Jésus-Christ. » Exclamation
  1. À qui ou à quoi ? Le G.I. et Grand Calomniateur-Imposteur abbé ZINS ne le précise pas… Et pour cause ! De la manière avec laquelle il présente les choses, ça lui est devenu impossible correctement…

  2. Précision entre crochets de JP B.

C’est déjà là, une fois encore, une fameuse IMPOSTURE…

Mais ce n’est pas tout :
Le G.I. et Grand Calomniateur-Imposteur abbé ZINS ajoute, après avoir écrit ladite imposture, pour expliquer qu’"aucun fidèle n'ayant donc plus à être soumis" [1.], ceci : « puisque "les actes posés par lui sont, de soi, invalides" ».
Or, cette proposition citée par le G.I. et Grand Calomniateur-Imposteur abbé ZINS en italiques NE SE TROUVE PAS À CET ENDROIT DANS LE TEXTE du R.P. GUÉRARD DES LAURIERS! (Elle se trouve, exprimée dans une tournure et des termes équivalents, en page 8 du N° 1 des “Cahiers de Cassiciacum” où sont exposées les raisons – que l’abbé ZINS se garde bien de donner ou dont il fait une présentation à sa sauce personnelle (…) – qui la justifient : voir la note 12 [http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34407] plus haut.)
En effet, dans le contexte de ces pages 37 à 41, dont il a été donné ci-dessus les photocopies au moins pour les trois premières, le Révérend Père écrit « 5. Aucun fidèle n'a donc plus à être soumis au Cardinal MONTINI, […] » parce que « Le Cardinal MONTINI n’est plus pape formaliter […] » (haut de la p. 39). (Cf. aussi le titre en p. 37 [note 15 ci-dessus].)
Aussi, comme ladite proposition citée par le G.I. et Grand Calomniateur-Imposteur abbé ZINS en italiques se trouve donc dans un autre endroit, ce déplacement et ce mélange de phrases différentes CONSTITUENT ENCORE, à cet endroit, UNE AUTRE IMPOSTURE !…

Et une IMPOSTURE doublée, qui plus est, d’une CALOMNIE !

En effet, dans l’esprit du G.I. et Grand Calomniateur-Imposteur abbé ZINS, c’est du moins ce qui ressort du contexte de son post analysé ici et cité en tête du présent fil, le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS aurait insinué qu’"aucun fidèle [n'a donc] plus à être soumis" au Pape, au « pontife romain légitimement élu » (Canon 219 qu’il cite ensuite sous le titre « Hérésie qui s'oppose expressément à la doctrine clairement définie par l'Eglise: ») tandis que « “Le consentement donné... l'élu est immédiatement vrai pape et acquiert par le fait même une pleine et absolue juridiction sur l'univers entier” (Pie XII, Const. "Vacante Apost. Sedis") », «puisque [écrit ce Grand Calomniateur-Imposteur] "les actes posés par lui [le Pape, le « pontife romain légitimement élu » qui, « “Le consentement donné... […] est immédiatement vrai pape et acquiert par le fait même une pleine et absolue juridiction sur l'univers entier”, ces actes posés par lui », donc, sont [pour le Père GUÉRARD, selon le G.I. et Grand Calomniateur-Imposteur abbé ZINS], de soi, invalides" » !
Il est bien évident que Monseigneur GUÉRARD DES LAURIERS N’A JAMAIS DIT CELA.
C’est donc bien là une véritable CALOMNIE



Retour: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34395.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Ven 17 Nov - 19:20

Note 17 : Ces deux citations placées sous le titre « Hérésie qui s'oppose expressément à la doctrine clairement définie par l'Eglise : » et tirées (par le malhonnête G.I. et Grand Calomniateur-Imposteur abbé ZINS contre le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS) respectivement du Canon 219 (http://catho.org/9.php?d=bol#bf [« Le Pontife romain, légitimement élu, obtient de droit divin, immédiatement après son élection, le plein pouvoir de souveraine juridiction. »]) et de la Constitution apostolique, non pas “Vacante” mais « Vacantis Apostolicæ Sedis », de Sa Sainteté le Pape Pie XII, lequel a écrit « Ce consentement ayant été donné dans un espace de temps qui, dans la mesure où il est nécessaire, doit être déterminé par le sage jugement des cardinaux à la majorité des votes, l'élu est immédiatement vrai pape, et il acquiert par le fait même et peut exercer une pleine et absolue juridiction sur l'univers entier » (cf. http://a-c-r-f.com/documents/Pie-XII_Vacantis-Apostoliae-sedis.pdf, N° 101), ces citations, donc, n’ont jamais été niées, pas même implicitement, ni même seulement mises en doute par Monseigneur GUÉRARD DES LAURIERS !
Aussi, comme nous l’avons vu à la fin de la note précédente (16), l’accuser de l’avoir fait est une véritable CALOMNIE !…


Retour: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34395.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Ven 17 Nov - 19:34

Note 18 : Il en va de même pour la citation que ce malhonnête G.I. et Grand Calomniateur-Imposteur abbé ZINS fait, toujours sous le titre « Hérésie qui s'oppose expressément à la doctrine clairement définie par l'Eglise : », du Concile du Vatican (Session IV, Constitution Pastor Æternus du 18 juillet 1870, chapitre 3 : « C'est pourquoi, quiconque succède à Pierre en cette Chaire, obtient, de par l'institution du Christ lui-même, la primauté de Pierre sur l'Eglise universelle ») contre le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS.
Celui-ci, en effet, non seulement n’a jamais nié, pas même implicitement, ni même seulement mis en doute cela, mais en plus, et surtout, ses écrits MONTRENT QU’IL A TOUJOURS AFFIRMÉ que quiconque succède RÉELLEMENT, EN ACTE (i.e. FORMALITER) au Bienheureux Pierre en sa Chaire sacrée, « obtient, de par l'institution du Christ lui-même, la primauté de Pierre sur l'Eglise universelle » !…
Et non seulement Monseigneur GUÉRARD DES LAURIERS A TOUJOURS AFFIRMÉ CELA, mais, comme celui qui succède RÉELLEMENT, EN ACTE (i.e. FORMALITER) au Bienheureux Pierre en sa Chaire sacrée, bénéficie immanquablement du charisme de l’infaillibilité, C’EST SUR CE PRINCIPE MÊME QU’IL S’EST BASÉ pour dire que Paul VI (qui, manifestement, était dans l’erreur alors qu’il eut dû, de jure s’il avait été formellement Pape, être infaillible là où précisément, de facto, il était dans l’erreur) ne pouvait pas être formellement Pape au moins à partir du 7 décembre 1965…

Retour: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34395.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Ven 17 Nov - 20:07

Note 19 : La citation de la Bulle Unam, Sanctam de Sa Sainteté le Pape Boniface VIII (« Dès lors, Nous déclarons, disons, définissons et prononçons qu'il est absolument nécessaire au salut pour toute créature humaine d'être soumise au Pontife Romain ») faite et placée également sous le titre « Hérésie qui s'oppose expressément à la doctrine clairement définie par l'Eglise : » par ce malhonnête G.I. et Grand Calomniateur-Imposteur abbé ZINS contre le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS, ne lui est certes pas opposable puisque, comme nous ne cessons de le montrer, celui-ci a toujours admis et proclamé « qu'il est absolument nécessaire au salut pour toute créature humaine d'être soumise au [VÉRITABLE (i.e. FORMALITER)] Pontife Romain [EN ACTE] » !
Eh quoi ! Faudrait-il être soumis à de faux papes ?…

Faudrait-il avoir été soumis à Paul VI et être toujours soumis à ses successeurs vaticandeux ?…

En fait, le problème avec le G.I. (Grand Inquisiteur) abbé ZINS, c’est qu’il ne comprend pas ou ne veut pas comprendre (fait semblant de ne pas comprendre), comme nous le disions au début et l’écrivions dans nos notes 12 et 13, la distinction bien connue entre l’aspect matériel de la personne validement élue par le conclave et la forme du Pontificat (qui donne à l’élu d’être réellement Pape et, donc, d’avoir l’Autorité pontificale) forme du Pontificat que l’élu pouvait (comme c’est le cas avec Paul VI et ses successeurs vaticandeux) ne pas avoir reçue de Dieu, pour lui opposer un obex (obstacle, quel qu’il soit), malgré son élection valide (Cf. St Robert BELLARMIN, De Romano Pontifice, Livre II, chapitre 30 [http://messe.forumactif.org/t2317-de-romano-pontifice-de-saint-robert-bellarmin-avec-commentaires#44811] : “[…] en créant le Pontife, les Cardinaux n'exercent pas leur autorité sur le Pontife lui-même, puisqu'il n'existe pas encore, mais sur la matière, c'est-à-dire, sur la personne qui est disposée par l'élection à recevoir de Dieu la forme du Pontificat”), ni, ce qui est la base de cela, la distinction philosophique élémentaire entre la puissance et l’acte enseignée par Aristote et reprise par St Thomas d’Aquin, ni le fait (principe tout aussi élémentaire et de même origine) selon lequel la matière est une puissance pure et que c’est seulement la forme qui donne d’être en acte. Et c’est cette incompréhension, réelle ou feinte (cette éventuelle volonté d’incompréhension) qui l’amène à jouer ce rôle détestable de Grand Calomniateur
Mais ce ne peut qu’être une foncière malhonnêteté intellectuelle qui lui fait jouer celui, tout aussi, sinon plus, détestable, de Grand Imposteur !
Et si son apparente incompréhension des principes de philosophie élémentaire et de la théologie de ce grand Docteur de l’Église qu’est St Robert BELLARMIN rappelés plus haut, est feinte et relève de sa volonté, cela aussi est dû à une foncière malhonnêteté intellectuelle…


Retour: http://foicatholique.cultureforum.net/t4848-labbe-zins-contre-feu-le-r-p-guerard-des-lauriers#34395.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Ven 17 Nov - 20:22

Note 20 et conclusion : C’est pourquoi, en raison de tout ce qui précède, la citation que ce malheureux abbé ZINS fait, sous le titre « Hérésie ainsi anathématisée : », du Concile du Vatican (Session IV, Constitution Pastor Æternus du 18 juillet 1870, Canon du chapitre 3 : « Si quelqu'un dit qu'un Pontife Romain n'a pas le plein et suprême pouvoir de juridiction sur l'Eglise universelle... qu'il soit anathème ») et qu’il applique donc contre Monseigneur Michel-Louis GUÉRARD DES LAURIERS, tombe, là aussi (cf. http://foicatholique.cultureforum.net/t4628-lattitude-singuliere-de-m-labbe-zins-analyse-factuelle#34392), ENTIÈREMENT À L’EAU ! Laughing
Car il est bien certain, À MOINS DE FAIRE UNE CALOMNIE DE PLUS, que l’illustre dominicain N’A JAMAIS PRÉTENDU, BIEN AU CONTRAIRE, « qu'un [VÉRITABLE (i.e. FORMALITER)] Pontife Romain [EN ACTE] n'a pas le plein et suprême pouvoir de juridiction sur l'Eglise universelle »…


CONCLUSION
 :


Après tout cela, que reste-t-il des reproches que l’abbé ZINS voulait porter contre les pages dont il donne, dans la citation au début de ce post, les références ?
Rien ! Il ne reste rien que la honte de l’abbé pour avoir voulu proférer de telles accusations aussi absurdes !…

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Sam 18 Nov - 15:28

Dans un deuxième post de son fil « Trois hérésies du p. Guérard des Lauriers », le G.I. (Grand Inquisiteur) abbé ZINS a écrit:

2. La mission évangélisatrice [1.] a été conférée aux Apôtres à égalité avec saint Pierre :


"Tout ce qui concerne la Missio a été conférée également
 [2.] aux Douze (ou Dix) autres Apôtres, en même temps qu'à Pierre, et en stricte parité avec [3.] Pierre." [5.] (Etude sur les sacres, paru dans le 3e. Supplément [4.] de la revue "Sous la Bannière" p. 2) Parité veut dire : égalité parfaite.


Hérésie s'opposant explicitement à la doctrine définie par l'Eglise :



"C'est au seul Simon Pierre que Jésus, après sa Résurrection, conféra la juridiction
 [6.] de souverain pasteur et de chef sur tout son troupeau... (Jn. 21,15).

Cette doctrine si claire des Saintes Ecritures se voit opposer ouvertement l'opinion fausse de ceux qui, pervertissant la forme de gouvernement
 [7.] instituée par le Christ notre Seigneur, nient que Pierre seul se soit vu doté par le Christ d'une primauté de juridiction [6.] véritable et proprement dite, de préférence aux autres Apôtres, pris soit isolément soit tous ensemble."


(Conc. Vat.I, Const. de Eccl. Christi Primatus "Pastor Aeternus" ch. I ; Dz. 1822).


Hérésie ainsi anathématisée :



"Si quelqu'un donc dit que le bienheureux Pierre n'a pas été établi par le Christ notre Seigneur chef de tous les Apôtres et tête de toute l'Eglise militante... qu'il soit anathème."



(Conc. Vat.I, Const. de Eccl. Christi Primatus "Pastor Aeternus" ch. I, Can. ; Dz. 1823 ; cf. Sub Tuum Praesidium n° 5 p. 41).


Les notes sont de JP B et correspondent à celles-ci :
  1. Non pas, dans l’esprit de Monseigneur Michel-Louis GUÉRARD DES LAURIERS, “évangélisatrice” proprement dite, mais bien plutôt “salvatrice”, « MISSIO salvatrice » qui relève du seul pouvoir d’Ordre propre à l’Église, distinction que le G.I. (Grand Inquisiteur) abbé ZINS ne fait pas, ou ne veut pas faire !…
    Pourquoi ?
    Parce que cela l’obligerait, comme il serait logique et, partant, indispensable, à changer toute son approche de la pensée de l’illustre dominicain ?…

  2. Non souligné dans le texte comme nous le verrons plus bas, dans la deuxième photocopie de la note 5.
    Quelqu’un d’honnête aurait signalé que le souligné était de lui…

  3. Souligné en gras dans le texte. (Voir la même photocopie.)

  4. Notons qu’il ne s’agit pas du « 3e.Supplément de la revue ["Sous la Bannière"] » mais du « Supplément au N° 3 de la revue ["Sous la Bannière"] » !
    Monsieur l’abbé Vincent-Marie ZINS chercherait-il à ce que des lecteurs ignorants de la chose ne trouvent pas ledit « Supplément au N° 3 [de “Sous la Bannière”] » pour les empêcher de vérifier ses citations foireuses car SORTIES DE LEUR CONTEXTE, voire tronquées ? Suspect

  5. Cela précisé, voici la photocopie de la page 2 du Supplément au N° 3 de la revue Sous La Bannière :

    Notons à l’attention des sectaires de mauvais esprit qui coupent toujours les cheveux en quatre dans le sens de l’épaisseur pour y chercher des poux, que dans cette page, Monseigneur GUÉRARD DES LAURIERS parle de « l’Eglise en ordre » par opposition à « l’Eglise militante en état de privation » (de l’Autorité) comme il l’écrit d’ailleurs dans le titre 3 de la page suivante.
    Eh quoi ! L’état dans lequel l’Église se trouve depuis plus de cinquante ans où elle est, hélas !, manifestement privée de l’Autorité d’un Pape formaliter (i.e. en acte) serait-il « l’ordre » ? Suspect


    Mais passons donc au vif du sujet et voyons d’abord ce dont traite notre diacre :

    De quoi, dans ce texte, parle-t-il ?

    De ceci (dont nous donnons, par la photocopie ci-dessous, la citation non tronquée contrairement au diacre imposteur de Sainte-Suzanne) :


    Ainsi, contrairement à ce qu’insinue l’abbé V.-M. ZINS sous le titre « Hérésie s'opposant explicitement à la doctrine définie par l'Eglise : » contre, non pas « le p. Guérard des Lauriers » qu’il continue à appeler ainsi (avec une minuscule, s’il vous plaît !…) malgré son Sacre épiscopal déjà reçu quand celui-ci écrivait ce que l’abbé veut dénoncer, mais bien contre Mgr Guérard des Lauriers,
    contrairement, donc, à ce qu’insinue l’abbé Vincent-Marie ZINS, et immédiatement avant la phrase incriminée, Monseigneur Michel-Louis GUÉRARD DES LAURIERS a écrit:
    La SESSIO et la MISSIO, réellement distincte et organiquement liées, ont été d’abord promises (Matt. XVI, 18-19), puis conférées (Jn XXI, 15-19) à Pierre seul.
    (Souligné d’un trait par JP B.)

    Bien sûr et hélas (pour lui) ! le diacre malhonnête intellectuellement ne reproduit pas cette phrase préliminaire dans sa citation, sortant donc celle-ci de son contexte !…

    Ce n’est pas tout :
    La phrase même d’où il tire sa dite citation, commence par la conjonction de coordination “Mais” qui relie la phrase incriminée à la précédente que nous venons de citer.
    Bien sûr et hélas (pour lui) ! le diacre malhonnête intellectuellement ne reproduit pas cette conjonction de coordination “Mais” !…

    Voilà pour ce qui précède ladite phrase incriminée.

    Pour ce qui la suit dans le texte de Mgr M.-L. GUÉRARD DES LAURIERS, elle ne se termine pas là où le diacre malhonnête intellectuellement la termine, mais elle continue par des exemples explicatifs, introduits par deux points, que le diacre malhonnête intellectuellement se garde bien, hélas pour lui !, de reproduire, ce qui sort totalement sa citation de son contexte !…
    Pourquoi ?
    Aurait-il peur d’avoir à reconnaître que le pouvoir de confectionner le Saint-Sacrement de l’Eucharistie ou celui d’absoudre les péchés (quoique le Sacrement de Pénitence ne doive pas être dispensé sans juridiction au moins suppléée par l’Église comme c’est le cas de nos jours où voilà plus de cinquante ans qu’il n’y a plus formellement de Juridiction), aurait-il peur d’avoir à reconnaître que cela, par exemple, « a été conférée également aux Douze (ou Dix) autres Apôtres, en même temps qu'à Pierre, et en stricte parité avec Pierre » ?…
    Car, enfin ! Notre-Seigneur a conféré les Saints Ordres, le soir du Jeudi Saint et après Sa Résurrection, aux douze Apôtres sans distinction avec St Pierre

    Il en est de même pour les phrases suivantes, elles aussi absentes de la citation du diacre malhonnête intellectuellement (ce qui sort complètement sa citation de son contexte) : aurait-il peur d’avoir à reconnaître que « la solennelle promesse » faite en St Matt. XXVIII, 20, « concerne expressément la MISSIO intimée aux Onze à égalité » ?…
    Aurait-il peur d’avoir à reconnaître que « l’histoire le prouve, le premier Pape ne jouit pas de l’exclusive, quant au privilège de l’indulgente fermeté » ?…

    Ou bien (et, en plus de cette peur) voulait-il absolument accusé à tort l’illustre dominicain ?
    Pourquoi ? Se serait-il passé quelque chose entre eux du temps où ils étaient à Écône ?…
    Nous avons en effet entendu dire que Mgr LEFÈBVRE avait refusé d’ordonner le diacre, pas seulement parce que celui-ci était sédévacantiste. ( ?…)

    Quoi qu’il en soit, le genre de citations que ce diacre malhonnête intellectuellement fait honteusement, sont bien des impostures !…

  6. On aura remarqué que Mgr GUÉRARD DES LAURIERS parle, dans son texte, de « la MISSIO » pour dire que ce n’est qu’elle qui « a été conférée également aux Douze (ou Dix) autres Apôtres, en même temps qu'à Pierre, et en stricte parité avec Pierre » et non « la SESSIO » : « La MISSIO est, certes, entée et mesurée dans la SESSIO […] », écrit-il quelques lignes plus bas ; laquelle « MISSIO » ressortit, pour ce qui lui est propre et dans la limite des Sacrements, au pouvoir d’Ordre. Tandis que le G.I. (Grand Inquisiteur) abbé ZINS ne cite, lui, que des textes qui ne parlent que de la juridiction, pour tenter de montrer ce qu’il croit être une « Hérésie s'opposant explicitement à la doctrine définie par l'Eglise » comme il nomme titre sous lequel se trouvent lesdits textes censés montrer qu’il y a hérésie !…
    Or, les deux pouvoirs (d’Ordre et de Juridiction) sont, « d’institution divine », bien distincts aux termes du Canon 108, § 3 (http://catho.org/9.php?d=bok#x) : « D’institution divine, la sacrée hiérarchie en tant que fondée sur le pouvoir d’ordre, se compose des évêques, des prêtres et des ministres; en tant que fondée sur le pouvoir de juridiction, elle comprend le pontificat suprême et l’épiscopat subordonné; d’institution ecclésiastique, d’autres degrés se sont ajoutés ». C’est d’ailleurs ce que dit Mgr GUÉRARD lui-même au milieu de la 1ère colonne de cette page 2 dudit « Supplément au N° 3 [de “Sous la Bannière”] » ! Il aurait suffit, honnêtement, de lire…
    Il s’ensuit que l’accusation du G.I. abbé ZINS contre Mgr GUÉRARD DES LAURIERSne porte absolument pas et tombe lamentablement à plat : ils ne se situent pas sur le même plan et donc ne parlent pas de la même chose !…


  7. Et en quoi Mgr GUÉRARD DES LAURIERS, qui n’a jamais nié « que Pierre seul se soit vu doté par le Christ d'une primauté de juridiction véritable et proprement dite, de préférence aux autres Apôtres, pris soit isolément soit tous ensemble », « [pervertissait-il] la forme de gouvernement instituée par le Christ notre Seigneur » ? scratch
    Cette citation ne s’applique certes pas à l’illustre dominicain

C’est la raison pour laquelle, en plus des injustes impostures faites par le G.I. abbé ZINS contre Mgr GUÉRARD DES LAURIERS, celui-ci, qui a toujours reconnu et affirmé « que le bienheureux Pierre [a] été établi par le Christ notre Seigneur chef de tous les Apôtres et tête visible de toute l'Eglise militante », ne saurait être atteint de l’anathème porté par le Canon à la fin du chapitre I de la Constitution “Pastor Æternus” promulguée le 18 juillet 1870 lors de la IVe Session du Concile du Vatican

Ce n’était donc là, de la part du G.I. abbé ZINS, qu’un coup d’épée dans l’eau !
 Laughing


Voilà pour ce qui est du deuxième post, dans le fil « Trois hérésies du p. Guérard des Lauriers », portant l’accusation ABSURDE d’hérésie contre l’illustre dominicain par le G.I. (Grand Inquisiteur) abbé ZINS.

Nou avons déjà vu ici (http://foicatholique.cultureforum.net/t4628-lattitude-singuliere-de-m-labbe-zins-analyse-factuelle#34392) ce qu’il faut penser de son troisième post censé dénoncer la troisième “hérésie”. (Ce qui devrait être, selon notre G.I. abbé ZINS, la première, est prétendument dénoncé dans son premier post analysé dans les posts précédant celui-ci, depuis le début du présent fil.)

Après tout cela, que reste-t-il des accusations du G.I. (Grand Inquisiteur) abbé ZINS à propos de « Trois hérésies du p. Guérard des Lauriers » ? À quoi votre serviteur, qui n’est qu’un simple laïc (ce qui montre la nullité du niveau théologique dudit abbé…), à quoi votre serviteur n’a-t-il pas répondu et réduit à néant ces accusations contre Monseigneur Michel-Louis GUÉRARD DES LAURIERS ?
Rien ! Il ne reste rien que la honte de l’abbé pour avoir proféré de telles accusations aussi absurdes que ridicules ! No

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Dim 19 Nov - 0:35


U
N MOT, POUR RIRE :


Le Grand Inquisiteur ZINzinS, dans un quatrième post, du haut de sa chaire pontificale, a écrit:


Conséquences de ces hérésies :



Par ces affirmations publiques, jamais rétractées, explicitement opposées aux textes d'autorité des plus clairs que nous lui avons rappelés en son temps, le P. Guérard des Lauriers a été ipso facto frappé d'anathème, "autrement dit séparé, rejeté du troupeau, exclu" de l'Eglise [Saint Vincent de Lérins, "Commonitorium" ch. 8], a sombré dans l'hérésie en s'opposant de façon consciente à la doctrine définie de l'Eglise, ceci pour justifier le sacre illégitime et schismatique qu'il avait reçu auparavant [cf. "Sub Tuum Praesidium" n°4 p.24-25 ; n°7 p.27-28, 32].


Les évêques illégitimement* consacrés par lui, et ceux qui les soutiennent et suivent, ne sont donc pas catholiques (…)

Exclamation

* : Illégalement, certes ; illégitimement, certes pas Exclamation
Illégalement : cela est (de nos jours où l’Autorité n’existe pas en acte, mais n’est que materialiter) à la fois innévitable et surtout nécessaire pour le « salus animarum » au service duquel « tout est » (Sa Sainteté le Pape Pie XII, 3 juin 1956 – souligné en gras ou/et d’une trait, par votre serviteur) « dans l'Eglise militante » ! (Cf. la deuxième photocopie de la note 5 du post ci-dessus.)
(Note de JP B.)

lol!

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Mer 29 Nov - 10:27

Sur quoi TOUS les sectateurs a-catholiques, absolument tous, se basent-ils pour justifier, malgré leur non-catholicité, leur folle et téméraire espérance de salut ?
Sur le fait que, quand la religion catholique proprement dite n’existait pas encore telle qu’elle fut ensuite instaurée par Notre-Seigneur, les justes de l’Ancien Testament étaient sauvés.

Mais les justes en question étaient effectivement sauvés en prévision du Sang que Jésus-Christ allait verser plus tard en mourant sur la Croix, et ils étaient ainsi d’avance incorporés à la Sainte Église Catholique fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ !…
Se servant des très belles lignes de dom de Monléon dans « Les Patriarches» (Ed. La Source, 1953), l’abbé ZINS, pour se défendre de l’injuste accusation portée par “Austremoine” contre tous les sédévacantistes de toutes tendances selon laquelle « La première impasse [desdits sédévacantistes] est pratique : pour des fidèles souhaitant vivre chrétiennement, ils se refusent cependant la fréquentation des paroisses, même lorsque celle-ci vivent selon la tradition de l’Eglise, […] », le diacre ZINS, donc, pour justifier son propre refus de la fréquentation de tout Prêtre ou Évêque traditionaliste actuel, fût-il sédévacantiste, a écrit:

[…]

Des fidèles vivant en pays païens, infidèles ou hérétiques, sans Prêtres ni Evêques à leur portée, peuvent-ils, oui ou non, vivre chrétiennement ? Peuvent-ils être sauvés ? Peuvent-ils persévérer. Nombreux sont les exemples dans l’histoire de l’Eglise, notamment contemporaine, qui le démontrent.


Voici, à ce sujet, un texte très parlant et élevé, rédigé par Dom de Monléon, juste avant la crise présente :


Dom de Monléon a écrit:
« Dieu a voulu nous montrer dans les Patriarches, dès les origines du monde, les prodiges que peut réaliser sa grâce, et comment elle a suffi, en plein pays païen, alors qu'il n'y avait sur la terre ni Evangile, ni Eglise, ni prédications, ni Sacrements, à conduire ceux qui lui furent fidèles, jusqu'aux plus hautes cimes de la sainteté.

C'est un exemple sur lequel tout homme sensé doit réfléchir, pour comprendre que, quelles que soient les conditions dans lesquelles il est appelé à vivre, il peut lui aussi, s'il le veut, s'élever jusqu'à la perfection.»



(Don de Monléon, Les Patriarches, Ed. La Source, 1953, p.13)


Il est évident que là, pour contrer “Austremoine”, ce que dit l’abbé ZINZ est parfaitement insuffisant et qu’il faut argumenter, non pas comme une sectateur non-catholique qui prétend se sauver sans l’Église sous prétexte que tous les justes qui ne connaissent pas notre Sainte Mère (de manière non-coupable, par ce qui s’appelle l’“ignorance inivincible, par incorporation à l’âme de l’Église, soulignons-le !…) sont quand même sauvés, mais en explicitant qu’on ne peut pas, de nos jours, fréquenter aucune paroisse vaticandeuse (parce que toutes adhèrent aux erreurs vaticandeuses qu’elles ne font qu’enseigner) car aucune d’elles ne vit « selon la tradition de l’Eglise » puisque dans chacune d’elles se célèbre le nouveau culte, la “synaxe” de Paul VI.
Mais cela ne suffit certes pas au diacre sectaire Vincent-Marie ZINZ qui rejette même les chapelles traditionalistes « non-una-cum » parce qu’il n’y a, aujourd’hui, pense-t-il plus aucun Prêtre légitime !
Lui, au fait est-il diacre légitime ? scratch 

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Ven 1 Déc - 17:05

Se servant également des très belles lignes que St Athanase a écrit dans sa “Lettre aux fidèles de son Patriarcat d'Alexandrie” (réduits à se réunir dans leurs maisons pour prier), pour critiquer la phrase d’“Austremoine” « Ils [les fidèles et les prêtres sédévacantistes] sont donc des électrons libres, faisant vivre de petites chapelles en de rares endroits », l’abbé ZINS a écrit:

[…]

Il faudrait aussi le déduire des Prêtres héroïques qui ont commencé la résistance à la débâcle issue de V 2, ne sachant pas encore s’ils étaient seuls, peu nombreux, ou un certain nombre à en faire de même.


Voici, à ce sujet, un beau texte de Saint Athanase :


"Saint Athanase" a écrit:
« Que Dieu vous console ! …

Ce qui vous attriste aussi, c'est que les autres ont occupé les églises par violence, tandis que vous, pendant ce temps, vous êtes dehors.

C'est un fait, ils ont les locaux : mais vous avez la Foi Apostolique.

Eux, ils peuvent occuper nos églises, mais ils sont hors de la vraie Foi.

Vous restez, vous, en dehors des lieux de culte, mais en vous demeure la Foi.

Réfléchissons : qu'est-ce qui est le plus important, le lieu ou la Foi ?

La vraie Foi, c'est évident.

Dans cette lutte, qui a perdu, qui a gagné ?

Celui qui garde le lieu, ou celui qui garde la Foi ?

Le lieu, c'est vrai, est bon quand on y prêche la Foi Apostolique ; il est saint, si tout s'y passe saintement....

C'est vous qui êtes heureux, vous qui restez dans l'Eglise par votre Foi, vous qui tenez fermement aux fondements de la Foi qui vous est parvenue de par la Tradition Apostolique....

C'est eux qui s'en sont détachés dans la crise présente...

Ainsi donc, plus ils s'acharnent à occuper les lieux de culte, plus ils se séparent de l'Eglise.

Ils prétendent représenter l'Eglise, en réalité ils s'en expulsent eux-mêmes et s'égarent.


Les Catholiques fidèles à la Tradition, même s'ils sont réduits à une poignée, voilà ceux qui sont la vraie Église de Jésus-Christ.»



(Saint Athanase, Lettre aux fidèles de son Patriarcat d'Alexandrie, réduits à se réunir dans leurs maisons pour prier.


Là encore, le diacre sectaire Vincent-Marie ZINZ (qui rejette même les chapelles traditionalistes « non-una-cum » parce qu’il n’y a, aujourd’hui, pense-t-il, plus aucun Prêtre légitime) cite donc les très belles lignes de St Athanase mais celles-ci, malheureusement pour l’abbé, ne prouvent aucunement que les fidèles et les prêtres sédévacantistes ne sont pas « des électrons libres, faisant vivre de petites chapelles en de rares endroits » !
Une fois de plus, ce n’est donc là qu’une pétition de totalement sujet, uniquement guidée par le soucis obsessionnel de justifier une attitude impossible à légitimer de manière probante

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Dim 3 Déc - 15:24

Si vous avez, chers lecteurs, consulté ce message (http://foicatholique.cultureforum.net/t4639-austremoine-sa-position-heretique#34438) vous aurez vu que nous y disons
  1. dans la note 2, ceci : pour lui [l’abbé ZINS], nous sommes déjà arrivés au temps « de l’extinction sacramentelle et donc hiérarchique » de l’Église comme “Austremoine” le dit assez justement contre les sédévacantistes simpliciter ou totaliter (i.e. complets c’est-à-dire rejetant la distinction classique thomiste materialiter / formaliter) excessifs tel l’abbé ZINS [précisément], et c’est pour cela que ce dernier écrit […] « L’Eglise Militante […] n’est pas éternelle mais doit avoir une fin » et/ou […] « […] l’Eglise Militante, qui n’est point éternelle comme telle, doit avoir une fin » ;

  2. dans la note 4, ceci : [des] prophéties qui font réellement partie de la Révélation divine et sont donc de Foi, l’abbé ZINS qui, d’ordinaire en extrait une interprétation toute personnelle, et donc nécessairement imprudente ( !…) quant à leur total (ou peu s’en faut) accomplissement dans le temps, obligatoirement actuel selon lui, l’abbé ZINS, donc, les rappelle […] pour justifier, précisément, ce que nous dénonçons dans la note 2 ci-dessus, savoir que, pour lui, « […] l’Eglise Militante, qui n’est point éternelle comme telle, doit avoir une fin » et qu’en conséquence nous serions déjà arrivés au temps « de l’extinction sacramentelle et donc hiérarchique » de l’Église.

Ce qui ne va pas, avec ces propositions de l’abbé ZINS, c’est que, s’il avait raison, l’Église militante, telle que Notre-Seigneur l’a fondée, c’est-à-dire avec une hiérarchie continuant (au moins matériellement) la succession apostolique et réalisant donc (au moins matériellement) la note d’Apostolicité (qui, avec celles d’Unité, de Sainteté et de Catholicité, est une marque indispensable et, partant, obligatoire, perpétuelle, de l’Église) l’Église militante, donc, malgré cela, serait MORTE !
Or, cela est impossible car Jésus-Christ a dit à ses Apôtres (en St Matt., XXVIII, 20 in fine) « […] et ecce ego vobiscum sum omnibus diebus, usque ad consummationem sæculi. » « Je suis AVEC VOUS TOUS LES JOURS, JUSQU’À LA CONSOMMATION DES SIÈCLES » c’est-à-dire que JUSQU’À LA FIN DU MONDE, TOUS LES JOURS, il y aura des successeurs des Apôtres, au moins materialiter (sinon formaliter, comme il n’y en a probablement pas de nos jours) !
(Nous voyons, précisément là, la nécessité de l’exactitude de ladite distinction « materialiter / formaliter »…)

Il s’ensuit nécessairement que si l’abbé ZINS avait raison et que nous soyons déjà arrivés au temps « de l’extinction sacramentelle et donc hiérarchique » de l’Église militante tandis que les années (sinon les siècles puisque nous sommes contemporains dudit abbé) continuent de courir, Jésus-Christ soit se serait trompé soit aurait menti ( Exclamation  affraid…), et qu’en conséquence l’abbé ZINS insulte là (inconsciemment espérons-le) de manière implicite mais non moins RÉELLE notre divin Sauveur !

Nous voyons donc là, non seulement, comme déjà dit, la nécessité de l’exactitude de ladite distinction « materialiter / formaliter » (qui seule aujourd’hui permet de sauvegarder dans les esprits la note d’Apostolicité), mais de plus le fait indéniable que la position de l’abbé ZINS ne vaut pas mieux, sur ce point que celle d’“Austremoine” dénoncée dans ce post (http://foicatholique.cultureforum.net/t4639-austremoine-sa-position-heretique#34429) et plus particulièrement, pour ce qui nous intéresse ici, en note 14 …

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Mer 6 Déc - 20:02


_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Jeu 7 Déc - 16:07

Hier, 6 décembre 2017 à 18h48, l’abbé ZINS a écrit:

[…]

"Austremoine" a écrit:
Et pour ceux dont l’âme reste marquée par les scandales de l’Église conciliaire et qui ne parviennent pas à voir dans les papes actuels les vicaires du Christ, qu’ils regardent le Crucifié. Est-ce que cet homme crucifié est le fils de Dieu ? Arriveront-ils à distinguer aussi bien Dieu dans cette homme mourant sur la croix que le vicaire de Notre Seigneur en charge de l’épouse du Christ en agonie ?

Précisément, la Passion marque la livraison entre les mains de l’ennemi du Corps du Christ, sa mort, et sa mise au tombeau, son âme et son intégrité spirituelle et morale restant sauves.

Ici, de même, pour les structures externes de son Corps Mystique.

[…]


Cela, certes, est assez différents nos notes 30 et 31 de ce post (http://foicatholique.cultureforum.net/t4639-austremoine-sa-position-heretique#34429)…

Ainsi donc, pour l’abbé ZINS, l’Église, Corps Mystique du Christ qui, comme notre divin Sauveur, souffre, il est vrai, de nos jours sa passion, vivrait, comme Lui, « sa mort, et sa mise au tombeau[…] » Exclamation Shocked affraid !

Ne sait-il donc pas et n’a-t-il donc réfléchi
  1. Qu’un telle proposition est HÉRÉTIQUE, la Sainte Église Catholique militante ne pouvant pas mourir avant la fin du monde (laquelle ne semble pas être encore arrivée quoiqu’en disent certains hurluberlus irréalistes qui prennent leurs rêves pour la réalité) même et y compris, non seulement dans « son âme et son intégrité spirituelle et morale » mais également dans ce qu’il appelle « les structures externes » du Corps Mystique du Christ et qui est très exactement ce qui devrait être en acte la Hiérarchie sacrée de la Sainte Église Catholique militante mais qui ne l’est qu’en puissance tant qu’elle adhère aux hérésies vaticandeuses, Hiérarchie sacrée qui
    1. ne peut pas disparaître en raison de la Promesse divine faite par Notre-Seigneur Jésus-Christ en St Matt., XXVIII, 20 in fine, à Ses Apôtres et, par eux, à tous leurs successeurs, mais demeurer, au moins materialiter, « omnibus diebus, usque ad consummationem sæculi » ;
    2. doit assurer, et elle seule le peut, la note obligatoire, inévitable, nécessaire et indispensable de l’Apostolicité de l'Unique, Sainte et Catholique Église militante sur la terre « omnibus diebus, usque ad consummationem sæculi » ;
    et : cela est de Foi DIVINE [1] et catholique [2].
    1. De Foi DIVINE car révélé par Dieu Lui-même en St Matt., XXVIII, 20 in fine comme nous venons de le voir.
    2. De Foi catholique car défini infailliblement tant par différents Papes dans leur Magistère ordinaire ou/et solennel, que par le Magistère ordinaire et universel (voire universel et solennel en Concile œcuménique)…
    Et lorsqu’on va contre ce qui est de Foi DIVINE ET catholique, on se trouve doublement dans l’HÉRÉSIE !

  2. Que c’est précisément parce que Notre-Seigneur Jésus-Christ est lui-même mort sur la Croix, satisfaisant ainsi pour tous les élus que
    1. Notre-Dame a été conçue sans le péché originelle (Elle est « l’Immaculée Conception ») et qu’à ce titre (s’il le péché originel n’eût point existé, nous ne devions pas mourir) et parce son Divin Fils est mort pour cela, on peut croire qu’Elle n’a subit que la mort spirituelle au pied de ladite Croix salvatrice mais n’a pas dû subir la mort physique (ce qui fait que beaucoup parle da sa “dormition”) ;
    2. Notre-Dame est précisément la figure (on pourrait dire l’archétype), selon la littérature patristique, de la Sainte Église toujours immaculée malgré l’apparente « livraison entre les mains de l’ennemi » de celle qui reste, militante sur terre et triomphante dans le ciel, l’immaculé Corps Mystique du Christ ;
    3. beaucoup de martyrs n’ont pas ressenti les douleurs de leurs supplices, Jésus-Christ ayant souffert à leur place ;
    4. Son Corps Mystique militant sur la terre ne doit pas non plus mourir avant la fin du monde.

On voit bien là, non pas en raison de ce qui vient d’être dit (du fait que le Corps Mystique du Christ militant sur la terre ne doit pas non plus, pas plus que Notre-Dame, mourir sur terre avant la fin du monde parce que Notre-Seigneur Jésus-Christ est lui-même mort sur la Croix, satisfaisant ainsi pour tous les élus) mais en raison de Ses Paroles précisément rappelées par la référence de St Matt., XXVIII, 20 in fine, on voit bien là, donc, que les propositions de l’abbé ZINS ne sont certes pas catholiques. Rolling Eyes Suspect

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5079
Age : 71
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   Ven 8 Déc - 14:44

Cf. http://foicatholique.cultureforum.net/t4639-austremoine-sa-position-heretique#34450.
Et dire que l’abbé ZinZINS, disant n’importe quoi, s’attaque à un grand théologien tel Mgr Michel-Louis GUÉRARD DES LAURIERS ! No

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS   

Revenir en haut Aller en bas
 
L’abbé ZINS contre feu le R.P. GUÉRARD DES LAURIERS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'abbé Zins explique pourquoi il est un diacre licite.
» demande à mr l'abbé Zins
» La réponse fumeuse de Morlier à l'abbé Zins !!!
» Abbé Zins sur Mi ca EL!? pourchasse les intrus.
» Décis de Phiilippe Zins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Le coin de JP B-
Sauter vers: