Tradition Catholique (Sede Vacante)

Bienvenue à vous tous et qui que vous soyez!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L’amour de la vérité = la haine de l’erreur

Aller en bas 
AuteurMessage
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5327
Age : 72
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: L’amour de la vérité = la haine de l’erreur   Jeu 30 Aoû - 15:31

Abandonnant l’enseignement si sage de la Sainte Église notre Mère, ce monde, par le rejet qu’il manifeste de Dieu, est véritablement fou, concluions-nous hier dans ce message (http://foicatholique.cultureforum.net/t4839-folie-du-monde-actuel#34639).

Et savez-vous, cher lecteur, pourquoi ce monde actuel est véritablement fou ?
Parce que, sous le fallacieux prétexte d’une prétendue “tolérance(*) absolument fausse (parce que, précisément, on en fait un absolu) il se détourne radicalement de la Vérité !
    (*) La tolérance (la vraie tolérance, telle qu’elle est entendue en physique ou en mécanique, par exemple) n’est que l’admission, parce qu’on ne peut pas faire autrement, pour une raison ou pour une autre, d’un MAL, d’une IMPERFECTION, qui ne peut, EN RAISON DES CIRCONSTANCES, être évité(e) !La vraie tolérance n’a donc rien à voir avec la permissivité moderne à l’égard d’une quelconque (ou des) erreur(s).

En effet, en permettant toutes les opinions, fussent-elles les plus absurdes, au nom de la funeste « liberté [absolue, sans aucun frein ni aucune retenue] de pensée » (prônée du reste par le mortifère conciliabule vaticandeux avec sa funeste “Déclaration” Dignitatis Humanæ personæ), nos contemporains admettent, ne serait-ce qu’implicitement mais souvent même explicitement, toutes les erreurs en général et n’importe laquelle en particulier. Et cela, PARCE QUE L’AMOUR DE LA VÉRITÉ A DÉSERTÉ L’ÂME DES HOMME D’AUJOURD’HUI, fussent-ils d’Église !
Or, l’amour de la vérité, quand il est véritable et ne se cantonne pas uniquement dans quelque pétition de principe, s’exprime par LA HAINE DE L’ERREUR :
la vérité, en effet, TOUTE VÉRITÉ, exclut nécessairement toute erreur. Et si une part d’erreur se glisse dans ce qu’on pense être la vérité, ce n’est pas là LA vérité mais bel et bien une erreur…

Car la vérité EST nécessairement UNIQUE tandis que l’erreur est multiple.

Prenons par exemple un problème mathématique simple (**) : il n’y existe qu’une seule réponse exacte, mais il peut exister une multitude de réponses erronées…
    (**) Dans les problèmes complexes, quand les données ne sont pas totalement définies, il peut exister plusieurs réponses ; mais hors celles-ci, qui sont toutes également admissibles et nécessairement limitées dans leur nombre, toutes les autres,qui sont nécessairement multiples, sont, tout aussi nécessairement, des erreurs.

Et cela est valable même en philosophie tout autant qu’en matière religieuse : quand les données d’un problème philosophique ou religieux sont suffisamment définies, la réponse exacte audit problème est nécessairement unique.

Voyons cela :
  • En philosophie

    Penser, par exemple, que l’univers existe, ou penser qu’il n’est dans notre esprit que l’effet d’un rêve, deux propositions qui entrent comme on le voit en opposition de contradiction, nécessite évidemment que l’une d’elles seulement exprime la vérité et que l’autre soit dans l’erreur.
    Or, si par nos constatations, nous arrivons à la certitude de l’existence de l’univers, affirmer qu’il n’est que l’effet d’un rêve que nous ferions, non seulement est erroné, mais de plus, cela conduit à une véritable schizophrénie qui nous fait vivre dans un monde irréel pour nous…
    Il n’est donc raisonnablement pas permis d’adhérer à une telle erreur, aux conséquences véritablement désastreuses, et encore moins de la diffuser comme osent pourtant le faire de véritables dangers publics dont nous tairons les noms !

    Mais si donc l’univers existe, peut-on dire qu’il doive son existence à un Créateur ou qu’il ne soit que le résultat d’une matière préexistante (qui viendrait d’où ? Suspect…) qui se serait condensée dans un « Big-Bang » prétendu originel ?
    Poser clairement la question, c’est, tout aussi clairement, y répondre incontestablement !
    À partir de là, est-il raisonnablement permis de penser, et plus, de répandre l’idée (surtout en la présentant comme certaine et nécessairement obligatoire…), que l’existence de l’univers serait due à ce fameux (et fumeux) « Big-Bang » apparu de lui-même ? Certes non !…

    Soyons sûrs qu’il en va ainsi de tous les problèmes philosophiques. Les questions abordées et examinées dans ces deux fils
    1. LEÇONS de MÉTAPHYSIQUE ÉLÉMENTAIRE (http://foicatholique.cultureforum.net/t3786-lecons-de-metaphysique-elementaire-expose),
    2. PRINCIPES DE PHILOSOPHIE ( http://foicatholique.cultureforum.net/t4126-principes-de-philosophie),
    quand ils sont bien étudiés, le démontrent parfaitement...


  • En matière religieuse (ou en théologie)

    • Au simple niveau des religions en général :

      1. Existe-t-il un seul Dieu ou plusieurs divinités ? (Remarquons d’ailleurs que cette question relève exactement de la simple philosophie…)
      2. Le Yahvé des Israélites qui n’admettent qu’une seule Personne et rejettent la Trinité dans l’unité consubstantielle, ou l’Allah des musulmans qui ont la même position que les premiers, ou le Dieu des chrétiens qui est trine dans les Personnes tout en étant Un, non seulement dans Son essence mais surtout dans Sa substance (substance = essence + existence), sont-ils le même Dieu ou l’un seulement d’entre eux est-il le véritable Dieu ?
        À cette question, il n’existe bien évidemment qu’une seule réponse exacte et ce qu’elle DICTE et impose obligatoirement car non seulement la logique le veut mais surtout parce qu’il s’agit de Dieu qui est nécessairement infini (sinon ce n’est pas Dieu) absolu et impératif, ce que cette seule réponse exacte, dis-je, OBLIGE en conscience, a des conséquences impérieuses dans tous les domaines importants !…


    • En théologie :
      La “disputatio” entre théologiens chrétiens, pour ne parler que d’eux, qui avait cours surtout au moyen âge et deviendra « une technique d'examen dans les universités à partir du début du XIIIe siècle » (https://fr.wikipedia.org/wiki/Disputatio), n’avait, n’a jamais eu et n’aura jamais qu’une seule réponse vraie même si, encore aujourd’hui, toutes n’ont pas reçu (parce que les données n’étaient pas ou ne sont pas suffisamment examinées) ni donc exposé cette seule réponse vraie.
      Mais pour ces controverses dont l’examen des données a été mené jusqu’au bout par la Sainte Église, celle-ci a définitivement tranché (dans un sens ou dans un autre mais toujours dans la vérité dont elle est la gardienne et l’enseignante infaillible) et a donc infailliblement défini les dogmes correspondants.


    Ainsi, tant dans la vie quotidienne que dans toutes les sciences comme, entre autres, les mathématiques, la philosophie ou/et la théologie, il n’y a jamais qu’une seule vérité et une seule réponse pour chacune des questions posés par les problèmes soulevés par toutes ces disciplines et même dans la vie ordinaire.


En conséquence de l’unicité et du caractère absolu, donc impérieux, de la vérité apportées en réponse à n’importe quelle question, on ne peut, quand on est logique dans ses raisonnements et surtout cohérent avec soi-même, admettre une quelconque compromission, comme notre monde moderne ne cesse pourtant de le prôner, avec ce qu’on sait être une erreur.

C’est ce qui conduisait (comme il est écrit au début du dernier numéro [128 de juillet-août 2018] de la lettre de « L'APOSTOLAT DE LA PRIERE » diffusée par l’Institut Mater Boni Consilii qui reproduit ses paroles) Mgr GUÉRARD DES LAURIERS a dire « Accepter une compromission, même dans un but qui serait bon, est une erreur à la racine : ce n’est pas ce qu’a fait JÉSUS, surtout pour mourir. Donc, il ne faut absolument pas faire cela. Tant pis, vous resterez un petit groupe ».

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)


Dernière édition par JP B le Sam 1 Sep - 23:06, édité 1 fois (Raison : Amélioration des interlignes et rajout d’un espace insécable manquant.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5327
Age : 72
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’amour de la vérité = la haine de l’erreur   Sam 1 Sep - 23:20

Reproduisant les divines Paroles de Notre-Seigneur Jésus-Christ, St Jean (VIII, 32) a écrit:

[…] veritas liberabit vos

(la vérité vous libérera)


Eh oui ! C’est la vérité qui nous libère.
Tandis que la liberté (de pensée ou/et celle de faire n’importe quoi) nous rend esclaves de nos passions (1.) et de celui qui les inspire, Satan, dont le but n’est que de nous conduire à l’enfer, jaloux qu’il est de “la fin que Dieu nous a marquée en nous créant (St Ignace de Loyola)
  1. Voir la citation de St Paul faite à la fin de ce post : http://foicatholique.cultureforum.net/t4839-folie-du-monde-actuel#34639.

Cela dit, à la fin du précédent post ci-dessus initiant le présent fil, il était fait une citation de Mgr GUÉRARD DES LAURIERS tirée du dernier numéro (128 de juillet-août 2018) de la dernière lettre de « L'APOSTOLAT DE LA PRIERE » diffusée par l’IMBC, et, dans ladite lettre, l’abbé qui en est responsable a écrit:



À suivre : « Vous les reconnaîtrez à leur fruits, dit JÉSUS. […] »

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5327
Age : 72
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’amour de la vérité = la haine de l’erreur   Dim 2 Sep - 13:38

Reproduisant les divines Paroles de Notre-Seigneur Jésus-Christ, St Jean (VIII, 32) a écrit:
[…] veritas liberabit vos

(la vérité vous libérera)

Eh oui ! C’est la vérité qui nous libère.
Tandis que la liberté (de pensée ou/et celle de faire n’importe quoi) nous rend esclaves de nos passions 1 et de celui qui les inspire, Satan, dont le but n’est que de nous conduire à l’enfer, jaloux qu’il est de “la fin que Dieu nous a marquée en nous créant (St Ignace de Loyola)
  1. Voir la citation de St Paul faite à la fin de ce post : http://foicatholique.cultureforum.net/t4839-folie-du-monde-actuel#34639.

Cela dit, continuons la reproduction de la lettre de l’abbé de l’IMBC, responsable de « L'APOSTOLAT DE LA PRIERE », qui a écrit:




À suivre : « Certes, cette lutte […] »

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5327
Age : 72
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’amour de la vérité = la haine de l’erreur   Lun 3 Sep - 19:30

Reproduisant les divines Paroles de Notre-Seigneur Jésus-Christ, St Jean (VIII, 32) a écrit:
[…] veritas liberabit vos

(la vérité vous libérera)

Eh oui ! C’est la vérité qui nous libère.
Tandis que la liberté (de pensée ou/et celle de faire n’importe quoi) nous rend esclaves de nos passions 1 et de celui qui les inspire, Satan, dont le but n’est que de nous conduire à l’enfer, jaloux qu’il est de “la fin que Dieu nous a marquée en nous créant (St Ignace de Loyola)
  1. Voir la citation de St Paul faite à la fin de ce post : http://foicatholique.cultureforum.net/t4839-folie-du-monde-actuel#34639.


Cela dit, poursuivons la reproduction de la lettre de « L'APOSTOLAT DE LA PRIERE » dont l’abbé de l’Institut Mater Boni Consilii responsable a écrit:


Cette annonce selon laquelle « cette lecture du P. RAMIÈRE aura une suite dans notre prochaine lettre » n’est pas exacte : le N°129 de ladite lettre de « L'APOSTOLAT DE LA PRIERE » reçu avant-hier, samedi 1er septembre 2018, par votre serviteur ne comporte pas ladite suite annoncée. Si une telle suite devenait effective dans l’avenir, soyez assuré, cher lecteur, qu’elle sera ajoutée, si besoin, à la suite du dernier post (à venir) reproduisant la présente lettre.


À suivre pour la présente lettre : « LE REGNE SOCIAL DU COEUR DE JESUS »

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5327
Age : 72
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’amour de la vérité = la haine de l’erreur   Mar 4 Sep - 22:03

Reproduisant les divines Paroles de Notre-Seigneur Jésus-Christ, St Jean (VIII, 32) a écrit:
[…] veritas liberabit vos

(la vérité vous libérera)

Eh oui ! C’est la vérité qui nous libère.
Tandis que la liberté (de pensée ou/et celle de faire n’importe quoi) nous rend esclaves de nos passions 1 et de celui qui les inspire, Satan, dont le but n’est que de nous conduire à l’enfer, jaloux qu’il est de “la fin que Dieu nous a marquée en nous créant (St Ignace de Loyola)
  1. Voir la citation de St Paul faite à la fin de ce post : http://foicatholique.cultureforum.net/t4839-folie-du-monde-actuel#34639.


Cela dit, continuons la reproduction de la même lettre de l’abbé de l’IMBC responsable de « L'APOSTOLAT DE LA PRIERE », qui a écrit:



À suivre : « – II – »

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5327
Age : 72
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’amour de la vérité = la haine de l’erreur   Mer 5 Sep - 18:03

Reproduisant les divines Paroles de Notre-Seigneur Jésus-Christ, St Jean (VIII, 32) a écrit:
[…] veritas liberabit vos

(la vérité vous libérera)

Eh oui ! C’est la vérité qui nous libère.
Tandis que la liberté (de pensée ou/et celle de faire n’importe quoi) nous rend esclaves de nos passions 1 et de celui qui les inspire, Satan, dont le but n’est que de nous conduire à l’enfer, jaloux qu’il est de “la fin que Dieu nous a marquée en nous créant (St Ignace de Loyola)
  1. Voir la citation de St Paul faite à la fin de ce post : http://foicatholique.cultureforum.net/t4839-folie-du-monde-actuel#34639.


Cela dit, poursuivons la reproduction de la même lettre (N° 128) de « L'APOSTOLAT DE LA PRIERE » dont l’abbé de l’IMBC responsable a écrit:




À suivre : « – III – »

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5327
Age : 72
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’amour de la vérité = la haine de l’erreur   Jeu 6 Sep - 13:20

Reproduisant les divines Paroles de Notre-Seigneur Jésus-Christ, St Jean (VIII, 32) a écrit:
[…] veritas liberabit vos

(la vérité vous libérera)

Eh oui ! C’est la vérité qui nous libère.
Tandis que la liberté (de pensée ou/et celle de faire n’importe quoi) nous rend esclaves de nos passions 1 et de celui qui les inspire, Satan, dont le but n’est que de nous conduire à l’enfer, jaloux qu’il est de “la fin que Dieu nous a marquée en nous créant (St Ignace de Loyola)

  1. Voir la citation de St Paul faite à la fin de ce post : http://foicatholique.cultureforum.net/t4839-folie-du-monde-actuel#34639.


Cela dit, continuons la reproduction de cette même lettre de « L'APOSTOLAT DE LA PRIERE » dont l’abbé de l’IMBC responsable a écrit:



À suivre : « QUE CONCLURE DE CES CONSIDERATIONS ? »

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP B
Baptisé
avatar

Nombre de messages : 5327
Age : 72
Localisation : Château-Renard du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2010

MessageSujet: Re: L’amour de la vérité = la haine de l’erreur   Sam 8 Sep - 10:34

Reproduisant les divines Paroles de Notre-Seigneur Jésus-Christ, St Jean (VIII, 32) a écrit:
[…] veritas liberabit vos

(la vérité vous libérera)

Eh oui ! C’est la vérité qui nous libère.
Tandis que la liberté (de pensée ou/et celle de faire n’importe quoi) nous rend esclaves de nos passions 1 et de celui qui les inspire, Satan, dont le but n’est que de nous conduire à l’enfer, jaloux qu’il est de “la fin que Dieu nous a marquée en nous créant (St Ignace de Loyola)

  1. Voir la citation de St Paul faite à la fin de ce post : http://foicatholique.cultureforum.net/t4839-folie-du-monde-actuel#34639.


Cela dit, terminons la reproduction de la lettre de « L'APOSTOLAT DE LA PRIERE » dont l’abbé de l’Institut Mater Boni Consilii responsable a écrit:


Fin de la lettre N° 128.

_________________

Jean-Paul BONTEMPS
 
Pour la plus grande gloire de Dieu et l’honneur de Notre-Dame, par le triomphe de notre Mère la Sainte Église Catholique, Une et Apostolique, laquelle est traditionnelle (telle qu'avant le conciliabule vaticandeux) et non moderniste.
 
« Il n’y a pas de liberté, sinon dans la vérité; la “liberté” de l’erreur est le délire de la liberté de la perdition. » (Sodalitium, calendrier 2013, p. 5.)

« car la liberté nous est donnée pour choisir tel bien plutôt que tel autre, et non pas entre le bien et le mal qui marque plutôt un infirmité de notre liberté. » (CATÉCHISME MARIAL - Par Henri-Marie Guindon, S.M.M. - 1947 - p.14. Source.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’amour de la vérité = la haine de l’erreur   

Revenir en haut Aller en bas
 
L’amour de la vérité = la haine de l’erreur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Éduquer, un acte d'amour et un témoignage de vérité »
» L'amour (agape) de la vérité
» Eduquer, c'est transmettre l’amour de la vérité
» Ai-je l'amour de la vérité ?
» Demande de prière pour retrouver l'amour et la prospérité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tradition Catholique (Sede Vacante) :: La Sainte Liturgie :: Le coin de JP B-
Sauter vers: